Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 733

MessageSujet: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Lun 5 Déc - 15:15

On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue
Derek & Layce
Ça faisait même pas un mois que j'avais posé mes valises à Los Angeles. J'avais visité tellement de villes avant de venir ici, qu'à côté Los Angeles n'était pas grand-chose. Pour ou à cause de mon travail, les deux pouvaient se dire, j'avais dû déménager tellement de fois. Avoir voyagé comme ça à travers plusieurs villes, m'avait permis déjà d'en visiter plusieurs ce qui m'avait fait mûrir et d'avoir rencontré différentes personnes. Même si j'allais encore bouger de temps en temps avec la compagnie dans laquelle je travaillais, j'étais bien contente d'avoir pu s'installer définitivement à Los Angeles, même si nous n'étions pas à l'abri d'un imprévu. Ça faisait pas très longtemps que j'avais atterri ici, et j'avais déjà fait pas mal de rencontre, notamment celle de Derek qui était devenu un ami maintenant au fil de nos discussions. J'attrapai donc mon téléphone pour pouvoir lui envoyer un message pour qu'on puisse se voir ce soir pour une soirée entre potes. "Ce soir 20h chez moi, soit pas en retard." J'avais écrit et envoyé. Je refermais le téléphone et allée donc me préparer. J'avais passé l'après-midi à faire de l'équitation comme d'habitude ça, ça n'avait pas changé.

J'avais bien besoin de passer une bonne soirée et de conseil. Déjà que ce n'était pas clair dans ma tête, depuis que j'étais arrivée à Los Angeles, c'était de pire en pire. J'avais fait la connaissance d'un autre garçon chez les voisins, Dean que j'avais rencontré dans l'ascenseur. Connor était déjà bien présent dans ma tête depuis trop longtemps à mon goût, même si j'avais beau essayer, j'arrivai pas à l'oublier, il restait toujours dans ma tête, j'arrêtai pas d'y penser. En plus, il travaillait avec moi alors c'était pas chose facile pour l'oublier comme je le voyais pratiquement tous les jours. Une fois mon entraînement terminé, j'étais donc rentré chez moi. J'avais pris une douche pour me changer pour ce soir. Je m'étais pas cassé la tête, j'étais passé prendre à manger chez le traiteur du coin. Je n'étais pas super bonne cuisinière et je n'avais pas envie de faire la cuisine tout le reste de la journée. J'avais également acheté une bouteille de rosé, j'adorais ça parce que le vin, j'aimais mais bon ce n'était pas spécialement ma tasse de thé et puis, je trouvais que c'était plutôt pour les personnes plus âgées, pas pour des jeunes comme nous.

Je m'étais pas trop foulé, j'avais pas fait les choses en grand. D'ailleurs la preuve, je n'avais simplement enfilé un jean avec un tee-shirt, c'était très bien comme ça et décontracté. Je m'étais installée sur le canapé à regarder la télévision, rien de bien palpitant. Je fis même pas attention à l'horloge de la cuisine. L'heure passée à une de c'est vitesse, je m'étais même endormi sur le canapé. Je fus donc réveiller par la sonnette de la porte d'entrée. Je me réveillai en sursaut avant de regarder ma montre et remarquai qu'il était déjà 20h. Je me levai donc de ce canapé et allai jusqu'à la porte pour l'ouvrir. Un sourire s'afficha sur mon visage quand je vis le jeune homme. "Salut. Entre, fait comme chez toi." Lui dis-je en le laissant entrer à l'intérieur de mon appartement et referme la porte derrière lui avant de le rejoindre dans le salon. "Alors comment vas-tu ?" Lui dis-je toujours avec mon sourire. "Je n'ai pas l'âme d'une grande cuisinière, alors j'ai pris à manger chez le traiteur, et j'ai pris une bouteille de rosé." Lui dis-je en me dirigeant derrière le comptoir qui sépare le salon et la cuisine. J'attrapai la bouteille d'alcool que j'avais mis dans le frigo pour la sortir. "T'en veux un verre ?" Demandai-je à mon ami tout en sortant des verres pour boire.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 479

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Sam 17 Déc - 17:44

Changer radicalement de vie avait été un pas décisif pour Derek. Bien sûr, son passé restait présenté et il ne souhaitait pas l'oublier. Il avait juste éprouvé le besoin de s'éloigner le plus possible des souvenirs, aussi bien douloureux que merveilleux. Il n'oublierait jamais sa femme, et à ses yeux il n'aimerait plus jamais comme il l'avait aimé. Elle avait été son âme soeur, son amante, sa meilleure amie et sa confidente - et il était donc difficile pour lui de se dire qu'un jour, elle pourrait être remplacée. La seule femme de sa vie actuellement s'appelait Lily et avait à peine 9 ans. Sa fille représentait son univers, et tout ce qu'il entreprenait dans cette vie, il le faisait pour elle. Alors il avait camouflé sa tristesse et son chagrin, refusant catégoriquement qu'elle puisse le voir ainsi. Il avait choisi d'être fort, pour elle, et de continuer à vivre et avancer, pour elle. Pour cela, tout quitter pour tout recommencer lui avait semblé être une excellente idée et un excellent début. C'était sa fille qui avait choisi - au hasard - leur nouvelle ville. Il avait espéré un lieu légèrement plus isolé et surtout moins bondé, mais au final il avait trouvé son petit bonheur : il pouvait surfer quand il le voulait, dès qu'il le pouvait, il avait rencontré de nombreux potes, certains mêmes qu'il pouvait considérer comme de vrais amis, avait retrouvé son cousin si longtemps "porté disparu" et Lily s'était merveilleusement bien adaptée à sa nouvelle vie, se faisant de nouveaux amis. Ici, le soleil était omniprésent et il n'y avait pas à dire : ça faisait du bien au moral. Il ne pouvait pas mentir, certains jours étaient plus durs que d'autres, surtout lorsqu'il pensait un peu trop à Angie. Elle lui manquait terriblement, principalement parce qu'elle avait été le pilier de leur couple. Elle avait été la boule d'énergie, celle qui prenait toutes les décisions et qui semblait gérer l'intégralité de leur vie - et cela, il ne l'avait réalisé qu'après sa disparition, quand il avait dû prendre la relève. A son grand étonnement, il y était parvenu sans trop de difficultés. Comme quoi, il était parfaitement capable de gérer et de vivre "célibataire" quand bon nombre de personnes - à commencer par ses propres parents - l'en avaient cru incapable. Angie avait toujours eu ce besoin de garder le contrôle sur absolument tout, de sa vie professionnelle à sa vie personnelle, et Derek n'avait tout bonnement eu aucun problème à lui laisser cette tâche - après tout, c'était ainsi qu'il pouvait contribuer à son bonheur, du moins en partie. A présent, c'était lui qui était en charge de tout. De Lily. Des courses. Des taxes et des impôts. Et il était plutôt fier de pouvoir dire qu'il gérait d'une main de maître compte-tenu des circonstances.

Depuis quelques semaines, il avait fait la connaissance d'une jeune femme charmante, Layce. Si leur rencontre n'était pas originale et plutôt cliché, elle la patiente et lui l'infirmer qui s'était occupé d'elle, leur bonne entente avait été inévitable et naturelle. Layce était une jeune femme adorable, dynamique, pleine de vie et il était évident que l'on ne pouvait pas s'ennuyer en sa compagnie. Ils avaient passé plusieurs soirées ensemble depuis - notamment avec plusieurs potes en commun - et Derek se sentait parfois légèrement dépassé par les évènements. Il adorait la jeune femme, elle le faisait rire et il se sentait entièrement à l'aise avec elle, à tel point qu'elle avait ouvert une porte sur un grand nombre de possibilités en Derek. Il lui arrivait parfois de se demander si ce qu'il ressentait ne dépassait pas la simple amitié... et cela le perturbait. Lui qui, jusqu'à encore quelques semaines, s'imaginait que rien ni personne ne pourrait lui faire croire qu'il était encore capable de ressentir quelque chose pour une autre femme - sentimentalement parlant en tout cas - se retrouvait confronté à diverses émotions depuis longtemps oubliées. Il aurait dû refuser l'invitation qu'elle lui envoya, mais il n'osa pas - et ne voulait pas. Lily dormait chez une amie, aussi n'avait-il aucune excuse pour se défiler. Peut-être réaliserait-il que rien ne serait possible entre eux. Qu'il se fourvoyait complètement. Après tout, cette petite soirée pouvait lui permettre de mettre fin à ses interrogations.

Pourtant, quand elle lui ouvrit la porte et qu'il aperçu son sourire, lumineux et sincère, il eut une boule au ventre. Qu'est-ce que cela signifiait ? Il l'ignorait, et il n'était pas certain d'avoir envie de trouver une réponse. " J'ai apporté un dessert - et je ne suis pas mieux que toi, je n'ai pas eu le temps de le faire moi-même... c'est un cheesecake à la framboise, j'ai trouvé l'idée originale, je ne connaissais pas ce parfum.. j'espère que ça te plaira, " dit-il en le mettant au frais, faisant comme chez lui - elle l'avait autorisé et il se sentait comme chez lui à vrai dire. La vérité était qu'ils avaient eu un véritable coup de coeur amical tous les deux, se trouvant pleins de points communs et ayant une complicité naturelle. Et la vérité était que Derek n'avait jamais eu de complicité comme celle-ci, excepté avec Angie. Pas étonnant qu'il soit perturbé au niveau de ses sentiments. " Quoi, tu veux me saouler d'entrée ? Tu sais très bien que je ne tiens pas bien l'alcool... mais allez, un verre ne fera pas de mal, surtout après une journée comme celle-ci. J'ai commencé à 8h et j'ai fini il y a seulement un demi-heure... Heureusement que Lily est chez une copine pendant quelques jours, sinon je ne sais pas comment je ferai. J'ai l'impression d'avoir 100 ans, " rigole-t-il en acceptant son verre. Installés sur le canapé, la télévision marchait et une émission girly était diffusée - émission dont il ignorait tout mais qui le fit sourire. " Je n'aurais jamais cru que tu regardais ce genre de choses... mais avec toi, j'imagine que je peux m'attendre à tout, " plaisante-t-il. " Et toi, ta journée ? Comment va ton épaule ? " lui demande-t-il comme à son habitude depuis des semaines. Elle s'était déboitée l'épaule en tombant de son cheval, raison pour laquelle elle avait dû se rendre aux urgences et qu'ils s'étaient rencontrés - il la lui avait remise en place. " Lily ne cesse de me demander quand je pourrais l'emmener te voir chevaucher... et plus encore quand je la laisserais essayer, " dit-il avec une grimace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 733

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Mar 17 Jan - 1:20

On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue
Derek & Layce
Ca faisait pas très longtemps que j'étais arrivée à Los Angeles, j'aimais pas mon voisin étant donné que c'était mon demi-frère Josh que je ne supportais pas, mais hormis cela j'aimais l'ambiance de la ville, j'aimais trop Los Angeles. Ca faisait pas longtemps, mais j'aimais tout ça, j'y étais venue pour mon travail, et je regretterais pas mon choix, c'était certain. Entre Connor et Dean, ma tête était bien embrouillée, heureusement que d'avoir les cheveux au vent quand j'étais en train de travailler, à galoper, j'aimais cette sensation, ça me faisais totalement penser à autre chose. Ca me changeait les idées pendant l'espace de quelques minutes, pendant plusieurs heures. J'aimais trop monter à cheval, j'aimais ça depuis toute petite, c'était ma plus grande passion dont j'avais décidé d'en faire mon métier. Je pouvais passer plusieurs jours à en faire s'en m'arrêter, bon même si quand même de temps en temps, il fallait que je me repose. C'était important dans ma vie. Je devais passer la soirée avec l'un de mes amis, Derek que je connaissais depuis déjà quelque temps. On c'était rapidement bien entendu tous les deux. Je devais aller faire des courses pour ce soir, mais j'avais quand même passé une bonne partie de ja journée à faire de l'équitation, c'était vraiment le seul endroit où je me sentais très bien, je n'avais même pas vu le temps passer jusqu'à ce que je me rende compte qu'il fallait quand même que je parte pour pouvoir aller faire quelques courses avant de rentrer chez moi pour la soirée que j'allais passer avec mon ami, ce dernier devait me retrouver chez moi. J'étais donc passé à l'épicerie du coin de chez moi pour y prendre deux, trois bricoles avant de rentrer chez moi pour pouvoir y prendre une douche, après avoir fait du cheval toute la journée, c'était bien mieux et me changer, ne pas garder ma tenue de cavalière. Je m'étais simplement habillée normalement, je n'avais pas fait les choses en grand. C'était comme si je recevais une vieille copine avec qui j'allais passer la soirée où on allait passer la soirée à se raconter tout et n'importe quoi comme de bon vieux pote, comme à l'ancienne.

Une fois que je remarquais que tout était prêt dans la cuisine, je m'installai donc dans le canapé du salon, n'ayant rien de mieux à faire d'autres. J'avais allumé la télévision pour que le temps passe plus vite comme ça, ce qui était plutôt le cas. Je voyais même pas le temps passer, que je m'étais endormi sur le canapé pendant quelques instants, je devais probablement être bien fatiguée de ma longue journée, alors que j'allais encore passer une soirée entre bien longue. Tant que c'était pour voir un ami qui m'étais proche, ça me dérangeais pas du tout, c'était le principal. Je comptais bien profiter de la soirée, au maximum. Je fus donc réveiller quelques minutes plus tard par la sonnette de la porte d'entrée, je regardais naturellement la pendule de la cuisine, il était déjà l'heure que mon ami n'arrive. Ca devait donc probablement être lui derrière la porte. Je me regardais donc vite fait dans le miroir de l'entrée avant d'ouvrir la porte, comme je venais de me réveiller, je devais avoir une de ces têtes. Un sourire se dessina sur mes lèvres quand je vis le visage de Derek. Je le laissai donc entrer à l'intérieur de mon appartement pour qu'il puisse faire comme chez lui. C'était toujours comme ça avec moi. Le jeune homme m'expliquait donc qu'il avait apporté le dessert ce qui me fit plutôt sourire parce qu'il me disait que lui aussi avait pris chez le traiteur. Au moins, on était sur la même longueur d'onde. "C'est parfait, t'inquiète. J'adoooore les framboises." Lui dis-je avec déjà l'envie de manger ce qu'il avait apporté.

Le jeune homme me fit rire quand il disait qu'il ne tenait pas bien l'alcool, il avait toujours le mot pour rire, et il savait comment me mettre de bonne humeur quand je ne l'étais pas. Il avait toujours de quoi me donner le sourire. Je servis donc les deux verres et en tendais un à mon ami en m'installant à mon tour sur le canapé à ses côtés. "Oui, ça me passait le temps à attendant que tu arrives." Lui dis-je en rigolant quand il parlait de l'émission que j'étais en train de regarder avant qu'il arrive ici. Ce n'était vraiment que dans la télévision qu'on pouvait voir toutes ses filles, idiotes. Je regardais plutôt ce genre d'émission juste pour me moquer en fait, ça me faisais plutôt bien rire. "Ca va bien mieux. Tu me connais, j'ai passé ma journée avec mon cheval, comme toujours." Lui dis-je pour résumer ma journée. Les jours se ressemblaient toujours avec moi. "Si tu me l'as confie, je m'occuperai bien d'elle. Et si tu l'as laisse monter un jour bien sûr, je m'en occuperai." Lui dis-je avec un sourire. Dans mon travail, il m'arrivait de temps en temps de m'occuper de jeune qui voulait faire partie de ce milieu professionnel. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 479

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Sam 21 Jan - 16:54

S'il aimait le sport et était plutôt curieux de nature concernant ce domaine - il courait, faisait du surf et avait joué au football américain au lycée - il n'avait jamais essayé l'équitation. Ce n'était pourtant pas l'envie qui lui manquait, car il adorait les animaux et trouvait les chevaux majestueux, presque inapprochables à ses yeux. Mais l'occasion ne s'était jamais présentée à lui jusque-là. Il savait que, grâce à Layce, il pouvait tenter l'expérience quand il le désirerait mais il n'avait encore jamais pris la peine d'y réfléchir jusqu'à ce qu'il évoque les désirs et les espoirs de sa fille de pouvoir un jour chevaucher l'un d'entre eux. Et comme toute chose qu'il ne connaissait pas, cela le faisait flipper pour Lily. Elle réclamait déjà assez souvent l'envie de l'accompagner lorsqu'il surfait sur les vagues de LA, et bien que ce soit son sport de prédilection, il n'était pas encore prêt à l'emmener. Sans doute cela était-il stupide, et il était prêt à le reconnaitre, mais tant qu'il n'était pas serein et confiant, il ne pouvait pas répondre aux attentes de sa fille. " Crois-moi, si je décide de l'emmener un jour, tu seras la seule avec laquelle je la laisserai... Je vais juste attendre encore un peu avant d'exaucer son souhait, " ajoute-t-il en souriant. Il n'avait pas à embêter la jeune femme quant à l'éducation qu'il s'employait à offrir à Lily, et bien que la petite fille soit son univers et toute sa vie, il était ici pour oublier un peu le stress de chaque jour - incluant celui d'être père. Il était là pour passer une bonne soirée, rire, papoter et découvrir encore plus celle qui le forçait à se poser tout un tas de questions sans réponse. " Je suis content que cet accident ne t'ai pas empêché de remonter à cheval. J'ai tellement vu de personnes blessées à cause de leur sport ou de leur passion et ne plus oser recommencer... c'est triste et dommage. Je n'ai encore jamais eu de véritable accident sur mon surf, je ne peux donc pas vraiment savoir si j'arrêterai tout dans ces cas-là, mais... j'ai envie de croire que non. D'ailleurs, as-tu déjà eu la chance d'aller faire un tour sur les vagues depuis ton arrivée ? " lui demande-t-il finalement tout en sirotant le verre qu’elle venait de lui préparer. " Sinon, on peut passer un deal. Je te donne des cours particuliers sur l'eau, tu me donnes des cours particuliers en selle, " propose-t-il en souriant, charmeur et à l'aise. C'était quelque chose d'agréable que de se sentir totalement à l'aise avec quelqu'un, en particulier avec une femme.

Un coup frappé à la porte les interrompit quelques minutes plus tard, et Layce se leva pour aller répondre et récupérer leur repas. " Alors, qu'as-tu commandé de bon ? Je ne suis pas difficile, et je meurs de faim - j'espère que tu as commandé pour un régiment, auquel cas je rappelle le type et je passe une nouvelle commande, " plaisante-t-il en taquinant la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 733

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Dim 12 Fév - 17:25

On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue
Derek & Layce
Je comprenais parfaitement la réaction du jeune homme. C'est vrai que moi si j'avais une fille, j'en prendrais grand soin et la laisserai certainement pas monter sur un cheval à son jeune âge. Pour le moment, c'est vrai que je pouvais pas trop savoir ce que c'était vu que je n'avais pas d'enfant, mais je pouvais bien essayer de l'imaginer. L'équitation c'était ma vie, mais c'est sûr que c'était bien un sport dangereux comme pas mal d'autre d'ailleurs, mais c'était toujours risqué et encore plus pour une petite fille. Je souris à l'idée quand le jeune homme me disant qu'il confirait sa fille seulement à moi dans le domaine de l'équitation. Cela me touchait beaucoup et me faisait bien plaisir. Je dégustais ma boisson tout en écoutant le jeune homme qui me parlait. "Oui moi aussi, sinon j'aurai fini par péter un plomb." Lui dis-je en riant quand le jeune homme parlait de mon accident pour lequel on c'était rencontré. Effectivement, si je n'avais pas pu remonter à cheval, ça m'aurait beaucoup attristé et aurait eu beaucoup de mal à tirer un trait dessus définitivement. "Non, je n'ai pas encore eu le temps, malheureusement. Et puis, je ne suis pas très douée pour ça contrairement à toi." Lui répondis-je donc avec un léger sourire. C'est vrai que moi le surf, ce n'était pas du tout mon truc, j'arrivais pas à en faire et ce n'était pas nouveau.

J'avais toujours le sourire aux lèvres auprès du jeune homme, sa présence me faisait du bien. J'étais certaine de passer une bonne soirée en sa compagnie, et puis ça me changeait les idées de mes petits problèmes habituelles. Sa proposition me fit davantage sourire quand le jeune homme me proposait de l'aide pour le surf et voulait que je l'aide pour l'équitation. On avait chacun nos passions qu'on pouvait bien faire découvrir à l'autre. "Oui, ça serait une excellente idée. Comme je ne suis pas douée en plus..." Lui dis-je en rigolant. J'étais bien avec lui, c'était rare avec quelqu'un et Derek faisait partie de l'une de ces personnes avec qui je me sentais le mieux, le plus à l'aise. Quelques minutes plus tard, on entendit frapper à la porte. C'était probablement la nourriture que j'avais commandée pour notre repas. Je me levai donc pour aller vers la porte pour récupérer le repas et payer le gars. "Ce n'est pas trop tôt." Avais-je prononcé en revenant vers  le salon, vers le jeune homme. J'avais une de c'est dalle depuis le temps, et j'allais envie pouvoir manger. "Je suis aller aux choses simples, des pizzas." Lui dis-je avec un sourire en les déposant sur la table. Je me dirigeai vers la cuisine pour pouvoir prendre des serviettes en papier pour pouvoir aller manger. J'ouvris donc une boîte de pizza, et en pris une part. Je pouvais pas rester une minute de plus sans manger. "Bon appétit." Prononçai-je au jeune homme en commençant à manger ma pizza.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 479

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Ven 17 Fév - 7:14


On lui répétait souvent qu'il n'y avait aucun mal à se faire du bien. Qu'il n'y avait aucun mal à prendre du bon temps. Qu'il n'y avait pas de mal à profiter de ce que la vie vous offrait, sans se prendre la tête, sans forcément s'engager. Il n'avait jamais été véritablement capable de voir les choses ainsi. Pour lui, l'amour comme le sexe étaient d'une importance indescriptible, et il ne pouvait l'envisager sans total engagement. Il ne pouvait pas prétendre avoir connu une tonne d'aventures, puisqu'il pouvait compter sur les doigts d'une seule main le nombre de femmes qu'il avait connu. Il ne pouvait pas non plus passer pour le Don Juan de ces dames, puisqu'il n'avait été amoureux qu'une fois dans sa vie. Non, Derek n'était définitivement pas de ces hommes de Neandertal qui savaient profiter de la vie et de la chair comme on l'imaginait très souvent de la part de la gente masculine. Auprès de certains de ses amis, il passait pour prude et inexpérimenté. Pour d'autres, il était tout simplement respectueux - et de la femme mais surtout de lui-même. Il ne faisait rien sans qu'il n'ait envie de le faire, et ça comptait pour absolument tout dans sa vie. Il n'était pas du genre à se forcer à faire les choses pour faire plaisir aux autres - excepté sa fille, mais là encore il avait ses limites. Quand il pensait à Layce, il existait une petite étincelle, qu'il ne parvenait pas à véritablement saisir mais qui le perturbait tout de même. Il ignorait ce qu'il ressentait pour la jeune fille, mais elle avait réveillé une curiosité longtemps éteinte chez lui, et de ce fait il estimait qu'elle méritait toute son attention, qu'il comprenne. Si ce devait être des sentiments, de l'amour naissant, devait-il lui tourner le dos ? Lui qui pensait que plus jamais cela ne lui tomberait dessus, cette idée lui paraissait encore incongrue et absurde. Pourtant, il était là ce soir et il avait accepté son invitation en partie pour être fixé.

" Je te promets qu'il n'y a rien de plus simple que de tenir sur une planche - je sais c'est facile de dire ça quand on a l'habitude, mais sincèrement une fois qu'on a compris le truc, ça coule tout seul. Alors que moi, j'adore les chevaux je les trouve magnifiques et majestueux, mais je n'en ai jamais approché d'aussi près et on m'a toujours dit qu'ils sentaient la peur, la crainte. Ça sera sans doute plus compliqué de me faire galoper que de te faire glisser sur les vagues, " rigole-t-il autant pour la rassurer que pour être sérieux. " Je serai sans doute plus à l'aise de laisser Lily apprendre par la suite si je sais à quoi m'en tenir et que je pratique avant. Tu n'auras qu'à me dire quel jour te convient le mieux et on s'arrangera, si tu veux ? " lui demande-t-il alors spontanément. La sonnerie "signalant l'arrivée de la bouffe" retentit et il ne peut continuer un peu plus pour l'inviter à aller manger un morceau la prochaine fois, mais dehors. Lui. Elle. Dans un restaurant. Il ne sait pas pourquoi cette idée le tétanise et ne le rassure pas - pourtant, il y pense et il en a envie, non ? " Excellente idée, je n'en ai pas mangé depuis une éternité ! Poulet, fromages, jambon, tu me rends heureux, t'as plus le choix Layce... faut que tu m'épouses, " qu'il plaisante en s'emparant d'une part, réalisant à quel point il meurt de faim. " Bon appétit. En parlant d'appétit, " enchaîne-t-il lentement, mal assuré mais décidé d'aller jusqu'au bout. S'il n'avait pas tant confiance en lui, il n'abandonnait jamais jusqu'à ce qu'il soit sûr. " Je me demandais si, la prochaine fois, ça te dirait qu'on aille manger un morceau. Dehors, je veux dire. Je connais un restaurant plutôt sympa pas loin, " propose-t-il tout simplement. " Tu n'aurais pas à cuisiner non plus, et tu n'aurais même pas à payer les pizzas, " plaisante-t-il pour se donner une contenance.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 733

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Jeu 23 Fév - 17:58

On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue
Derek & Layce
Je n'avais pas envie de passer la soirée toute seule alors c'est pour ça que j'avais appelé Derek pour qu'il vienne passer la soirée avec moi s'il était disponible bien sûr. J'aimais beaucoup le jeune homme, ça faisait pas longtemps que je le connaissais mais ont passé toujours de bons moments ensemble. Je connaissais sa fille, elle était toute mignonne et en plus, cette dernière était passionnée d'équitation tout comme moi. Elle était encore un peu trop jeune, mais je comptais bien apprendre à monter sur un cheval à sa petite et savoir comment faire une fois qu'on est sur cet animal. Son père lui non plus ne savait pas monter, lui il était plus passionné par le surf. C'est pour ça qu'on avait décidé d'apprendre notre passion à l'autre. C'était une bonne idée, on moins j'apprendrais quelque chose de plus. C'était toujours ça de pris. J'eus un léger sourire quand le jeune homme me disait que c'était facile de tenir sur une planche parce que moi je pensais plutôt qu'en moins de deux, je serais déjà tombée à l'eau à peine debout dessus. "Avec les vagues, je vais tomber en moins de deux." Lui dis-je en rigolant. C'était vraiment ce que je pensais même si au final, je pouvais pas vraiment savoir puisque je n'étais jamais monté sur une planche depuis que j'étais arrivée à Los Angeles. Ca faisait donc une éternité. "Oui, c'est vrai qu'ils le sentent..." Commençai-je par lui dire avant de reprendre. "Mais c'est pareil, quand tu as compris le truc, c'est beaucoup plus facile." Rajoutai-je donc. Je me rappelais mes débuts, ce n'était pas trop ça et puis se décider à galoper, n'était pas chose facile c'est certain. "Quand tu galopes, c'est magique. Tu as les cheveux dans le vent et sens l'air frais sur ton visage, ça fait vraiment du bien." Lui dis-je avec le sourire. Rien qu'en pensant à ça, ça me donnée envie d'en faire.

"Oui, ça serait plus raisonnable. Quand j'aurai une après-midi de libre, je te ferai signe." Lui dis-je donc. Je pense effectivement que c'était plus rassurant que le jeune homme sache monter avant que je m'occupe de l'apprendre à sa fille, je pouvais parfaitement le comprendre même si je n'avais pas encore d'enfant à moi. Quand la nourriture arrivait enfin à la maison, je disais donc au jeune homme que j'avais commandé des pizzas, ce dernier avait l'air enchanté. Je sais pas comment il pouvait faire à ce qu'il me disait, ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas mangé de pizza. Moi qui adorais ça, il m'en fallait au moins une fois par semaine ou toutes les deux semaines. C'était l'un de mes péchés mignons. "Une éternité ? Hou, je sais pas comment tu fais, c'est tellement bon. Il n'en faut plusieurs fois par mois." Lui dis-je en rigolant avant de reprendre. "Si je t'épouse, tu en mangeras souvent des pizzas alors." Lui dis-je en rigolant. Le mariage c'était tellement loin pour moi. C'était certainement pas demain la veille que j'allais porter la robe blanche. Déjà fallait trouver le mari alors j'avais largement le temps pour le reste, pour tout ça. Je commençai donc à manger un morceau de pizza, j'avais tellement faim et encore plus depuis qu'elle était sous mon nez. "Oui, bien sûr avec plaisir." Lui répondis-je donc à sa proposition d'aller manger au restaurant un autre jour. "Au moins le resto, ça me changera de d'habitude." Rajoutai-je avec un léger sourire et c'était bien vrai. Ca devait faire une éternité que je n'étais pas allée au restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 479

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Jeu 30 Mar - 15:10


Il aimait beaucoup sa spontanéité, son côté pétillant et plein de vie - il devait reconnaitre qu'il côtoyait beaucoup plus de personnes posées que spontanées et vives comme Layce, et ça lui changeait la vie. Lily l'adorait aussi et lui avait même confié un jour qu'elle la considérait presque comme une grande soeur de coeur - cette idée le gênait quelque peu, surtout quand il se demandait si ses sentiments n'allaient pas plus loin que de la simple amitié, mais il se rassurait en se disant qu'au moins, elle l'adorait. Une chose était certaine, il devait obtenir des réponses à ses interrogations - bonnes ou mauvaises. Il ne savait pas comment interpréter les regards de la jeune femme, ni même les paroles qu'elle lui adressait parfois. Il avait pris conscience de sa jeune expérience finalement avec les femmes - ayant toujours connu Angie et n'ayant jamais connu qu'elle, il était plus que novice auprès de la gente féminine. Il n'avait jamais eu besoin d'interpréter leurs gestes, leurs mots ou leurs actions - Angie s'en chargeait pour lui à l'époque. Lorsque Layce le regardait en souriant de toutes ses dents, à quoi pensait-elle ? Lorsque Layce l'invitait à manger un morceau ou boire un verre chez elle le soir, à quoi pensait-elle ? Lorsque Layce lui envoyait un SMS en lui souhaitant une merveilleuse journée le matin, à quoi pensait-elle ? Lorsque Layce lui proposait de donner des cours d'équitation à Lily - et à lui - à quoi pensait-elle ? Se posait-il trop de questions ? Etait-il beaucoup plus simple qu'il n'y paraissait que de lire entre les lignes ? Aimait-elle juste sa compagnie ? Ou désirait-elle plus de sa part ? Il était quelque peu perdu - ce n'était rien de le dire ! - et il n'osait en parler à personne dans son entourage, pas même à Nate ou Otto. Quand elle lui disait que si elle l'épousait, il finirait par manger beaucoup plus de pizzas, plaisantait-elle ou était-ce un message subliminal ? Bon sang, ces choses-là ne devaient-elles pas être plutôt simples à déchiffrer ? Le simple fait qu'il se pose la question ne signifiait-il pas justement que tout cela se passait dans sa tête ? Lorsqu'il rencontrerait Mia et qu'il apprendrait à la connaitre quelques temps plus tard, il comprendra qu'en effet, quand on sait - ON SAIT.

" Super, alors... " lui sourit-il, mal à l'aise néanmoins car il n'était pas sûr de lui et l'idée de flirter ou même d'envisager quoique ce soit de romantique avec une femme autre qu'Angie le perturbait comme jamais. " Si tu es libre jeudi prochain, Lily a un cours de danse - elle a envie d'essayer le modern jazz, c'est sa nouvelle tendance - et elle passe la soirée chez une amie après ça, on pourrait passer la soirée ensemble ? " lui propose-t-il en évitant ses yeux cependant, faisant comme s'il était passionné et intrigué par sa part de pizza déjà entamée. Si elle acceptait, n'était-ce pas un signe qu'elle voulait voir plus loin, qu'elle était intéressée tout comme lui ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 733

MessageSujet: Re: On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce   Mar 2 Mai - 14:51

J'aimais la compagnie du jeune homme, elle m'était toujours agréable et on avait toujours de quoi se faire rire, se changer les idées à l'un comme avec l'autre. On parlait donc de choses et d'autre, que je pourrais lui apprendre l'équitation et lui pourrait m'apprendre le surf. On avait chacun nos domaines où on était le plus doué. En plus si je pouvais en profiter pour l'apprendre à la petite princesse de mon ami, je ne pouvais rien demander de mieux. Enseigner cela a quelqu'un d'autre, ça me faisait extrêmement plaisir et rien ne pouvait m'en rendre plus heureuse surtout avec une petite fille aussi mignonne que la sienne que je connaissais très bien d'ailleurs. Quand on parlait de mariage, j'avais c'est flashs qui venaient dans ma tête en robe de mariée, mais avec Derek c'était carrément bizarre à imaginer. Même si on pouvait carrément dire que le jeune homme était beau comme un dieu. Ca serait vraiment chelou et la situation l'était déjà assez comme ça. Ca faisait une éternité que je n'étais pas allée au restaurant alors quand le jeune homme me le proposait, je ne pouvais que sauter sur l'occasion. C'était l'occasion rêvée, en plus avec un charmant jeune homme quoi demander de mieux, franchement ? C'était juste parfait pour le coup. J'étais certaine qu'on allait passer une bonne soirée comme toujours. On se prévoyait pas mal de fois des petites soirées comme cela et elles étaient toujours agréables.

J'eus un légé rire quand le jeune homme me disait que sa fille voulait essayer la musique moderne jazz, ça ne pouvait que me faire sourire en entendant cela. Pourtant on était tous passionné par quelque chose forcément, moi bien sûr tout le monde savais que c'était les chevaux, mon entourage proche en tout cas. C'était la seule chose qui me permettait de trouver la raison de me lever le matin. Je pouvais quasiment dire que c'était toute ma vie. "Elle a souvent des périodes comme ça, avec de nouvelle tendances j'ai l'impression." Dis-je donc en parlant de la merveilleuse petite Lily avant de reprendre. "Oh oui, bien sûr. Jeudi, ça serait absolument parfait." Dis-je donc tout sourire. Cette pizza était absolument délicieuse et croyez-moi que pour ma part, je mis connaissait bien en pizza. J'en mangeais assez souvent que possible, alors forcément les goûts et tout ce qu'il pouvait y avoir dessus, je connaissais à la perfection. Ca pourrait être plus sein le restaurant que cette pizza, tout dépend de ce qu'on allait pouvoir choisir bien sûr. "C'est quoi comme resto ? Même si je sais que tu as de bons goûts." Demandai-je donc au jeune homme. Généralement, je n'étais pas spécialement difficile quand on parlait de nourriture, mais je voulais tout de même savoir c'était quel genre de restaurant. C'était certaine en tout cas qu'il n'allait pas m'amener dans un truc tout nul, plutôt quelque chose qui avait de la classe bien évidemment. Bon pas non plus de quoi nous ruiner et dépenser le salaire du mois, mais quelque chose qui allait bien nous remplir le ventre. Quelque chose que j'adorerais manger autant que la pizza que j'avais entre les mains à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On ne peut jamais savoir ce que l'on va rencontrer au coin de la rue ft. Derek&Layce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mettons fin à la zombification
» On ne peut jamais être tranquille. [PV Noëlle]
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal
» On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Flashback-