Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Determinate ♥ Mickey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skylar Morgan
Admin hystérique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016
MESSAGES : 488

MessageSujet: Determinate ♥ Mickey   Lun 3 Avr - 11:43

« Bonjour, est-ce que je peux vous demander un service ? » et en général la réponse varie en fonction de l’attitude de la personne, si elle commence à froncer les sourcils tout en me regardant bizarrement c’est qu’elle ne me dira pas si elle a vu mon père ou nom ou qu’elle me prend pour une psychopathe de gamine à la recherche d’un mec trente fois plus vieux qu’elle. Bref, on rencontre tout type de personnes en général dans la rue et je ne m’attarde plus sur ceux qui me regarde d’un sale œil lorsque je m’approche d’eux. Je préfère aller voir dans les petits commerces dont la devanture me semble sympa et agréable même si ce n’est certainement pas le genre d’établissement que mon père approcherait il me semble. J’ai tout de même obtenu quelques informations durant cette longue année de recherche, j’ai d’abord appris qu’il était dans l’armée grâce à ma mère et donc mes premières recherches ce sont basées là-bas, au sein d’homme qui me regardaient comme si j’étais une parfaite inculte sur ce qu’il s’était passé avec mon père biologique. J’avais donc compris que si ma mère ne l’avait pas revu cette année-là c’est parce qu’il avait été emprisonné durant de longues années. Je comprenais pourquoi ma mère ne l’avait pas revu pendant très longtemps et aussi qu’il ne soit pas au courant de mon existence. « Oui, en quoi puis-je vous aider ? » Bon j’exagère sur le vocabulaire, en général on me demandait plutôt ce que je voulais et qu’ils n’avaient pas trop le temps. Ce à quoi je faisais un petit sourire tout en essayant de sortir mon regard de biche trop craquant dont Edwin me félicite assez souvent quand je souhaite obtenir quelque chose rapidement et sans trop de contrainte. « Je recherche cet homme, vous l’avez vu ? » Et je dépliais doucement la seule photo que je possédais de lui, une photo que ceux de l’armée m’avait redonnée en me souhaitant bonne chance dans mes recherches car personne n’avait entendu parler de lui après cette fameuse histoire à la guerre. Ce qui est compréhensible qu’il coupe les ponts avec toutes choses le remettant en lien avec l’armée, je pense que j’aurais fait pareil si je vivais un drame semblable. Après tout, j’ai bien réussi à tout quitter à la mort de maman, de papa et de mon petit frère … Je ne voulais pas y penser, la recherche de mon père m’empêchait de trop réfléchir à cette tragédie.

« Non désolé, je ne l’ai jamais vu. » Me dit la personne face à moi, ce qui était généralement la réponse de tout le monde que je croisais. C’était bien rare que l’on puisse me renseigner sur lui, trop discret pour être suivi ailleurs, il semblait avoir une vie bien tranquille ou cachée je ne sais pas encore trop quoi penser sur le sujet. « D’accord, merci. » Et je partais en direction de quelqu’un d’autre, d’un autre commerce dont la vitrine me plaisait tandis que je marchais au hasard dans les rues de Beverly Hills. La ville n’était pas trop désagréable finalement et l’air chaud était vraiment agréable à supporter. J’aimais regarder autour de moi, ce que les gens faisaient, ce qu’il se passait. Les rues étaient fort animées comme dans toutes les grandes villes mais certaines personnes se démarquaient de par leur style, coiffure ou encore par les paroles prononcées entre amis. Il est sûr que la population de Los Angeles était encore bien différente de celle que j’avais pu rencontrer dans les autres villes durant cette année. Après tout, chaque ville avait son caractère finalement et celle-ci m’était sympathique avec ce joli soleil au-dessus de nos têtes. Je parcourais les rues, regardant à gauche et à droite en choisissant le prochain commerce que j’allais visiter. Mais au vu des dernières boutiques présentes, mon choix se porta sur celle d’un salon de coiffure. Bon, peut-être allaient-ils me refuser vu que je n’avais pas vraiment pris de rendez-vous mais j’avais l’habitude que l’on me refuse, qu’on me dise non et c’était presque devenu une habitude à présent. J’entrais donc dans la boutique, arborant mon précieux sourire qui peut m’ouvrir les quelques portes que je pousse. « Bonjour, est-ce que vous pouvez m’aider ? » Demandais-je directement alors, comme je le fais toujours avec tout le monde que je m’apprête à interroger. « Je recherche cet homme … » La photo avait bien du mal à se déplier cette fois, elle menaçait grandement de se déchirer malgré le papier collant avec lequel je l’avais déjà bien entourée. J’aurais dû en faire des photocopies lorsque je l’ai reçue. On y voit là mon père, enfin, Raphaël, en vêtement militaire avec un autre homme et, à chaque fois, je posais mon doigt au-dessus de sa tête pour montrer que c’était bien lui que je recherchais et je continuais de sourire comme toujours alors que j’attendais la réponse de la personne face à moi. Un homme, le coiffeur je présume, qui n’était plus occupé avec une cliente et dont j’espérais énormément recevoir enfin une réponse positive même si cela reste impossible, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Swan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2017
MESSAGES : 130

MessageSujet: Re: Determinate ♥ Mickey   Mer 5 Avr - 14:53



Skylar & Mickey



Determinate.



Aujourd’hui était un jour comme les autres. Une fois de plus, je me réveillais, me préparais et filais au travail. Une fois de plus, je recevais des clientes à la file, j’enchaînais les colorations et diverses coupes en tout genre. Une fois de plus, je prenais les appels pour d’autres rendez-vous, je passais le balai pour ramasser les tonnes de cheveux qui servaient de tapis. Une fois de plus, les heures défilaient tranquillement, sans dommages sur certaines clientes. Depuis Héloïse Bennett qui était devenue blonde par mégarde, je faisais plus attention. On ne voulait pas qu’une telle catastrophe se reproduise. A force, j’allais perdre mes clientes avec ce genre de conneries. Mais j’avais la tête ailleurs. La dernière fois, Nekuia venait de m’apprendre un courrier qui annonçait que cette dernière était expulsée du pays sous réserve de modification de trente jours. Franchement, comment voulez-vous réguler une telle situation en trente jours ? C’était impossible. Ce qui m’avait valu ce coup de pression et que j’avais trop fortement dosé la coloration de la jeune femme. Et finalement, on avait trouvé un moyen. Elle n’allait pas retourner en France. Elle ne devait pas partir, j’avais bien trop besoin d’elle. On allait se marier. Oui, se marier. Nous avions trouvé cette solution pour que ce soit rapide et radical. Même si cela engageait alors une sacrée fraude, mais bon, j’allais tout tenter. J’avais déjà perdue Haley, je n’allais pas subir également la perte de Nekuia. Je m’y refusais catégoriquement. J’avais alors enchaîné les clientes une par une, elles défilaient, jusqu’à ce qu’une bonne pause bien méritais arrive en plein milieu de la journée. Ainsi, je pouvais souffler. Coiffeur n’était pas le métier le plus fatiguant, mais il y avait toujours cette petite appréhension, si jamais les clientes n’étaient pas satisfaites de leur coupe de cheveux. Et ça, c’était le plus fatiguant : le stress. Alors je déstressais dans le salon de coiffure vide de monde.

Aujourd’hui aurait dû être un jour comme les autres. Mais il semblerait que le destin avait voulu jouer un vilain tour. « Bonjour, est-ce que vous pouvez m’aider ? » me demanda une voix de jeune fille. Je me retournais alors vers l’entrée du salon où une jolie rousse avait fait son apparition. Je m’approchais alors de la demoiselle en souriant. « Bonjour. Oui, bien sûr. C’est pour un rendez-vous ? » lui demandais-je naturellement. Mais elle n’était pas là pour cela. « Je recherche cet homme … » Non, elle recherchait quelqu’un, un homme. Et elle avait une photo de l’individu. Raphaël… Mon frère. Pourquoi avait-elle une photo de mon frère ? Et pourquoi le recherchait-elle ? « Qu’est-ce que vous lui voulez à cet homme ? » lui demandais-je d’un ton moins sympathique que celui que j’avais à son arrivée. J’étais septique. A vrai dire, je n’avais pas réellement de nouvelles de Raphaël. Ce n’était pas le genre d’homme à appeler pour donner des nouvelles sur sa petite vie ou encore pour parler du beau ou mauvais temps. Non, il avait toujours été un solitaire, j’avais appris à vivre avec. Il avait fait sa petite vie à côté, sans qu’on ne soit réellement au courant de ce qu’il se passe. « C’est mon frère. » expliquais-je alors à la rouquine. Il fallait bien que je mette une raison à mon air un peu plus sombre lorsqu’elle m’avait tendue cette photographie de Raphaël. Je ne comprenais pas ce qu’elle faisait ici. La raison de ces recherches. Avait-il fait quelque chose de mal ? Je tentais de me persuader du contraire, mais je me disais que tout était possible avec lui. Cette jeune femme, je ne la connaissais pas. Je ne l’avais jamais vue. Elle n’était sûrement pas d’ici, de Los Angeles. J’essayais tant bien que mal de remonter dans mes plus anciens souvenirs, mais rien à faire. Je ne la connaissais, ni d’Adam, ni d’Eve, et celle-ci recherchait mon frère pour une raison que j’ignorais encore. « Alors, pourquoi vous le recherchez ? » demandais-je à nouveau d’une voix un peu plus impatiente de savoir la raison de cette recherche, de cette venue ici, dans mon salon à la recherche d’informations sur mon grand-frère.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skylar Morgan
Admin hystérique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016
MESSAGES : 488

MessageSujet: Re: Determinate ♥ Mickey   Mer 10 Mai - 9:58

C’est le grand boum, le clap de fin, le bruit de mon cœur alors qu’il s’emballe tandis que je ne sais plus quoi faire. Oh non je ne venais pas me faire couper les cheveux je boude les coiffeurs depuis un bon moment déjà et pas question de couper ne serait-ce que le centième des pointes abîmées que j’ai. Non, personne ne touche mes cheveux car il n’y a que ma mère qui pouvait le faire et personne d’autre ne pourra le faire et tant pis si je dois ressembler à Raiponce dans ses mauvais jours capillaires. Mais bon sang qu’est-ce que je peux raconter comme merde ! J’ai trouvé une piste, j’ai presque retrouvé mon père et bon dieu personne ne peut savoir le bien fou que cela peut faire ! Bon d’accord, le gars face à moi n’a vraiment pas l’air enchanté que je lui montre une photo de lui, il suffit juste de voir la tête qu’il prend alors qu’il me demande ce que je veux à cet homme. « Il a connu ma mère, il y a quelques années … » Je m’aventure à donner une brève explication sachant que je ne pouvais pas révéler la vérité à n’importe qui que je peux croiser dans la rue. Tantôt mon père devenait une personne disparu que je recherchais, tantôt il devenait un ami proche de la famille qui avait disparu mystérieusement, tantôt je le faisais passé pour un évader d’asile pour que les gens me prennent vraiment au sérieux. Oui, l’explication devait variée d’un état à l’autre, de personnes aux autres sans pour autant qu’elles se ressemblent car je ne pouvais pas révéler qu’il était mon père à tout bout de champ. Ça faisait vraiment fille désespérée à la recherche du bonheur dans les bras de papa. Mais tandis que l’homme face à moi semblait plutôt inquiété par mes recherches, je prenais un large sourire que je ne pouvais vraiment pas contenir tant ma joie était contagieuse. J’aurais été une petite fille que j’aurais sautillé sur place, que dis-je, je suis encore une petite fille et je me surprends même à sautillé deux trois fois avant de me remettre à écouter l’homme qui me fait face. Ce qui, entre temps, me fait revenir les deux pieds sur terre en même temps.

Alors mon père avait de la famille, il n’était pas seul. J’avais donc plus de famille que ce que je pensais, partant d’un inconnu total j’en avais toujours un peu plus sur lui tout au long de mes recherches acharnées. Mais là, savoir que j’avais une famille plus large que ce que je pensais avoir était un bonus auquel je ne m’attendais pas du tout. Tenant fermement la photo contre mon cœur sans me rendre compte de mon geste, je ne savais pas s’il était judicieux de dire à cet homme que je suis sur la piste de mon père et que, grâce à lui, je venais de mettre la main sur la plus prometteuse des pistes du monde. Mais si je ne lui disais rien, je risquais de ne pas avoir plus d’informations que ce qu’il vient de me dire à l’instant. « Je euh … » Comment on révèle à son oncle que son frère à une fille dont il ne se doute pas de l’existence ? Bah on y va pas par quatre chemins je pense. « Tout d’abord, je vous promets que tout ce que je vais dire est la vérité. » Malheureusement il ne me connaissait pas et ne savait donc pas que lorsque je commence par ce genre de phrase c’est que j’allais tout déballer et tout allait être vrai. « Raphaël a connu ma mère il y a bien des années maintenant et elle m’a révélée une chose qui m’a poussée à me mettre sur la route pour le rechercher. » J’éviter d’évoquer sa mort qui me blessait plus qu’autre chose, surtout que cette mort n’était pas isolée mais beaucoup trop importante avec celle de mon père adoptif et de mon petit frère, décédés tous ensemble. Je me pinçais les lèvres, mordant l’intérieur de ma joue en espérant que l’homme, mon oncle, allait pouvoir comprendre ce que je voulais dire … Mais il ne semblait pas comprendre, il n’avait pas vraiment de réactions et je me sentais donc obligée d’aller jusqu’au bout de mes pensées. « Je cherche Raphaël car il serait mon père … » Et voilà, bombe lâchée et libérée, le jeu était donc dans ses mains maintenant, libre à lui de m’aider ou de me chasser comme une folle qui essayerait de vendre l’un de ses nombreux chats. J’avais peur, très peur même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Swan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2017
MESSAGES : 130

MessageSujet: Re: Determinate ♥ Mickey   Mer 24 Mai - 18:21



Skylar & Mickey



Determinate.



La jeune rousse ne semblait pas être ici pour un rendez-vous… C’était d’ailleurs la plus mauvaise nouvelle de la journée, car il m’était difficile de laisser repartir une telle tignasse qui criait « au secours » avec des pointes sèches et fourchues, accompagné d’un semblant de coupe qui laissait croire qu’elle avait été laissée à l’abandon depuis déjà bon nombre de mois, voire d’années. Et pourtant, moi qui pensait qu’à cet âge les cheveux étaient plus qu’importants pour être au top niveau physique. Cependant, la demoiselle semblait s’en contreficher avec art. Dommage, ça me démangeait… Une si belle chevelure rousse, ça donnait envie d’y plonger les mains. Ouais, défaut professionnel, peut-être, qui pouvait faire flipper, j’en conviens. Je gardais alors les mains de mon corps, me contenant de toutes mes forces pour ne pas la pousser à s’asseoir sur un des fauteuils pour lui refaire une beauté capillaire. A la place, la rouquine me présentait une photo de Raphaël, un de mes grands frères en me disant qu’elle le recherchait. Je bloquais complètement. Pourquoi le recherchait-elle ? Il avait fait quelque chose de mal ? Elle était de la police malgré le jeune âge qu’elle semblait avoir ? Bizarre… Je pris mon air septique, perplexe, sans pour autant tenir mon menton entre mes doigts car ça aurait fait bien trop cliché en plus d’être bizarre à cet instant. Peut-être qu’il lui devait de l’argent ? Hm… J’essayais de voir toutes les options qui pouvaient être probables. Connaissant que très peu Raphaël, elle n’était pas tombée sur le membre de la famille qui pouvait le plus l’aider pour le retrouver. Je ne savais même pas où il créchait… Peut-être chez Bucky… Aucune idée. Je savais que Bucky, ma jeune sœur, avait des nouvelles plus ou moins régulières de Raphäel car ils étaient en bon terme. Pour Raphaël et moi, c’était un peu plus compliqué. Nous n’étions pas du genre "frères proches où la fraternité règne". Non, nous avions chacun fait notre route de notre côté, sans réellement penser à l’autre. Raphaël était parti très tôt de la maison familiale après ma naissance, je n’avais donc vécu avec lui que très peu et avais plutôt évoluer sans sa présence. Et bon sang, ce que j’aurais aimé que ce soit autrement… Puis, au bout d’un moment, c’était comme s’il était évaporé dans la nature. Aucune nouvelle de lui. Il aurait pu être mort qu’on en aurait peut-être même pas été alerté.

« Il a connu ma mère, il y a quelques années … » Alors ça, ça me faisait une belle jambe. Si elle savait toutes les personnes qu’il avait pu connaître au cours de sa vie, elle ne serait pas déçue du voyage… Mais alors, quel était le rapport avec sa mère ? Il avait des informations sur la mère de la rouquine, peut-être… « Et donc… ? » demandais-je finalement, en haleine de savoir la suite. Quoique… Je m’en tapais complètement la coquillette, mais quitte à ce qu’elle soit là, autant qu’elle me raconte une belle histoire. Que pouvait-elle chercher ? Pourquoi voulait-elle tant le retrouver ? C’était comme quand je regardais un film à suspense désormais, je voulais savoir la suite. D’autant plus que je n’étais pas du genre patient… « Je euh … Tout d’abord, je vous promets que tout ce que je vais dire est la vérité. » Vas-y, bouge ta couenne, accouche là ! Je commençais à taper du pied, trépignant d’impatience. Et si je me montrais alors désagréable en soufflant d’impatience, ce n’était pas contre elle, mais je n’arrivais pas à me contrôler. Mais si elle pouvait se secouer légèrement, ce ne serait pas du luxe. Parce que bon, déjà je n’avais pas que ça à faire, puis bon, j’allais avoir une cliente qui allait arriver d’une minute à l’autre… Donc si elle le cherchait et qu’elle tenter de trouver des informations, il fallait alors qu’elle passe la seconde. Alors que je hochais la tête pour qu’elle continuait, la rouquine se remettait en route sur ses explications. Explications que, il fallait que je l’avoue, je ne comprenais pas très bien. Raphaël a connu sa mère à une certaine époque… Ouais, ok… Sa mère lui a dit un truc qui a fait tilt dans sa caboche et elle a pris ses petites jambes pour partir à sa recherche… Euh, ouais, d’accord, mais… Quoi ? Elle manquait de préciser le plus important en fait, là. Donc elle est bien mignonne sa petite histoire, touchante à souhait, mais ça ne me disait pas plus sur la raison du pourquoi elle voulait retrouver mon frère. Et puis, ce n’est pas comme si j’allais lâcher des informations sur lui au premier qui passe au salon avec sa photo, tranquillou bilou, sans aller chercher plus loin une explication. « Je cherche Raphaël car il serait mon père … » finissait-elle par lancer de but en blanc. Ok. Là, je ne peux pas me retenir plus longtemps… J’explosais de rire, me tordant presque en deux. « Ah celle-là, elle était bonne ! » dis-je, ne cessant aucunement de rire comme un idiot, à la jeune femme. « Vous avez beaucoup d’humour ! » ajoutais-je également, poussant bien le fait que ses paroles étaient complètement ridicules et me faisaient bien rire. La fille de Raphaël, on aura tout entendu… « Non, sérieusement… Pourquoi vous le rechercher ? » demandais-je à nouveau à la rouquine afin d’entendre cette fois-ci la véritable raison de sa venue et de sa recherche. Allez, fini l’humour maintenant.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Determinate ♥ Mickey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hey boule de gomme, s'rais-tu dev'nu un homme? Sweet Mickey prend des airs.
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» La Mélodie des Souvenirs... [PV Mickey ♥ ]
» Black and White [Mickey ][Fin]
» Mickey, 29 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Où allons nous? :: Beverly Hills-