Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Mar 4 Avr - 16:19

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et KonanDepuis quelque temps, j'avais rencontré une femme plus âgée que moi mais tellement parfaite.
Elle s'appelait Arizona et je faisais tout pour qu'elle tombe amoureuse de moi mais ce n'était pas un match facile car elle était coriace la petite.
Je l'ai rencontré lors d'une soirée alors que je mixais et nos regards se sont croisé bon ok on pourrait croire que c'est comme dans les contes de fée.
Je n'étais pas forcément amoureux mais j'éprouvais une certaine attirance et beaucoup de respect envers la jeune femme que j'ai décidé d'inviter au restaurant ce soir.
Je ne savais pas comment ce rendez-vous allait se dérouler mais j'avais un but : lui montrer que les hommes ne sont pas tous des connard et la faire craquer.

Je n'avais pas éprouvé ce genre de sentiment depuis Harper et c'était tout nouveau , je voulais pas aller trop vite non plus mais faire comprendre à Arizona que j'étais prêt à construire quelque chose avec elle malgré notre différence d'âge.
-Naia , Sam , Jahia! Comment vous me trouvez?
L'avis de mes soeurs étaient important pour moi et je savais qu'elle étaient de bon conseil, elles me regardent et me demande ce qui m'arrive à être habillé comme ça.
-J'ai invité une femme au restaurant n'essayer pas de savoir! Vous pensez que ça va aller comme ça?
Bordel pourquoi je stresse ? C'est juste un rendez-vous galant et non un rendez-vous pour l'épouser ! Mes soeurs approuve mon choix de la tenue et je pars en direction du lieu du rendez-vous.

A peine arrivé sur le lieu que je remarque qu'Arizona n'est pas encore arrivé , je l'attend à l'intérieur ou un serveur me place pas trop loin de l'endroit.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Mar 4 Avr - 20:19



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Ce soir, je sortais au restaurant. Et avec un homme, messieurs dames ! Un homme… Mon dieu, j’allais dîner avec un homme. A combien de temps remontait mon dernier dîner avec un homme ? Je ne savais plus tellement ça devait dater… Mais là, en plus, c’était un jeune homme. Un homme de vingt-cinq ans… Qu’est-ce qu’il est jeune… Je ne savais pas si c’était très bon de sortir avec un homme de cinq ans moins âgé que moi. Ça pouvait faire, ce qu’on appelle communément, cougar. Et là, il suffirait que des paparazzis me croisent et j’étais foutue. Je voyais déjà les gros titres. « Arizona Stewart sort avec un jeune homme ! Serait-elle une cougar ? » Mon dieu, la mauvaise publicité… Mais ce jeune homme était sympathique, gentil à souhait, et totalement à croquer quand il souriait. S’il pouvait me plaire ? Complètement. Oui, c’était un fait. Il était beau, certes, mais il n’avait pas que ça. Je le trouvais de bonne conversation, souriant, avenant et très prévenant. Un ange quoi. J’étais une vraie romantique. J’aimais toutes les petites attentions. Quand un homme tirait ma chaise au restaurant pour que je m’installe, qu’on m’ouvre les portes avec une galanterie certaine, qu’on attende que je dise ma commande pour qu’il fasse ensuite la sienne… Toutes ces petites choses qui faisait d’un homme un vrai gentleman. Et c’est ce que je comptais voir ce soir. S’il était digne d’être un homme pour lequel je pourrais craquer. Parce que, oui, j’appréciais être avec lui et passer du temps ensemble, j’aimais beaucoup de choses chez lui. Mais est-ce que c’était suffisant pour que je tombe amoureuse ? Peut-être. Qui sait. L’avenir nous le dira.

J’attachais mon collier, mes boucles d’oreilles… Il ne me manquait plus qu’enfiler mes chaussures et je serais complètement prête à partir en direction du restaurant où il m’a invitée. D’ailleurs, s’il m’avait invitée au restaurant, c’est que je devais lui plaire, non ? J’étais bien étonnée qu’il soit attiré par des femmes plus vieilles que lui, même seulement de cinq années. En le regardant, on comprenait directement qu’il pouvait avoir n’importe quelle fille à ses pieds. Le pauvre devait sûrement être envahie de demandes en tous genres. Alors, pourquoi moi ? Je me le demandais… Mais je n’osais pas lui demander. Peut-être, qu’en réalité, il m’invitait simplement parce qu’il appréciait ma compagnie, en tant qu’amie. Rien de plus. Je ne savais pas…

Arrivée devant le restaurant, je soufflais un bon coup. Le stress ? Non, je ne stressais pas. Ou peut-être un peu. Je n’étais plus une habituée des invitations au restaurant. Cela arrivait, de temps en temps, mais toujours avec un ami où le doute n’était jamais installé sur nos sentiments respectifs. Là, c’était différent. Konan était différent. Différent de tous les autres que je côtoyais dernièrement. Et avec l’arrivée récente de Zackary dans le quartier, j’étais plus que tout renfermée chez moi, sortant uniquement pour aller au travail. Je ne sortais plus. J’entrais enfin dans le restaurant, après avoir pris le temps de vérifier ma coiffure dans le reflet de la vitre de la porte d’entrée. Je me dirigeais vers l’agent d’accueil, le placeur. « Bonsoir, je suis Arizona Stewart. Je viens retrouver Konan Argent. » lui dis-je afin qu’il m’amène jusqu’à la table. Et c’est comme si je voyais un jugement dans ses yeux alors qu’on se dirigeait vers cette dite-table. Ouais, je sais que je suis plus vieille, et alors ? Comme si c'était écrit sur mon front. Enfin arrivée devant Konan, j’affichais un large sourire, telle une midinette qui avait rencard pour la première fois de sa vie. « Bonsoir Konan. J’espère que tu ne m’as pas trop attendue. » dis-je à l’homme aux yeux magnifiquement bleus d’une petite voix, m’inquiétant de mon potentiel retard.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Mar 4 Avr - 20:38

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et KonanJe savais qu'Arizona était plus âgée que moi mais qu'importe l'amour ne se comptait pas en âge mais pas les coeurs des personnes qui s'aime.
Je savais que la jeune femme avait eu une histoire assez forte avec un jeune homme et qu'elle avait eu du mal à l'oublier.
Je veux lui prouver que je n'étais pas ses ex , que je n'étais pas tout ses hommes qu'elle a connu car je suis Konan Argent , un homme qui a des valeurs et qui respecte les femmes.
C'est bizarre de stresser pour un simple rendez-vous au restaurant mais se pourrait-t-il que j'éprouve des sentiments? Impossible,je me sens attirer par elle à cause de sa beauté et son caractère bien à elle.
J'aimais beaucoup de chose chez cette jeune femme et je savais qu'il fallait qu'on soit discret à cause de son métier , je ne voulais pas lui attirer des ennuis.

Je vois Arizona dans ma direction et me souris en me disant:
« Bonsoir Konan. J’espère que tu ne m’as pas trop attendue. »
Il avait aucun mot pour décrire ce que j'éprouvais à cette instant en la voyant dans une merveilleuse robe qui lui allait à ravie. Elle était si belle qu'elle rayonnait comme un soleil qui réchauffe la terre sauf qu'elle réchauffer mon coeur.
Je me lève pour lui faire le baise main et lui tire sa chaise afin qu'elle puisse s’assoie et se sentir comme une princesse.
-Bonsoir Arizona, tu es magnifique . Ne t'inquiète pas , ça valait le coup d'attendre un peu . Tu va bien?


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Mer 5 Avr - 17:51



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Nous étions très différents. Peut-être trop, d’ailleurs. Nos mondes étaient totalement opposés. Nos caractères, également. Nos âges, éloignés. Rien ne nous destinait finalement… Mais j’avais toutefois ce besoin de passer du temps avec lui. Notre rencontre avait pourtant été des plus banales, une simple rencontre dans une soirée où j’étais invitée, et lui mixait. Seulement, il avait suffi d’un regard. C’est bête à dire, je m’en rendais compte en y pensant. Juste un regard, ça ne voulait rien dire, ça ne signifiait rien. Mais après ça, nous avions discuté, échangé, jusqu’à s’échanger nos numéros. Dans une simple optique d’amitié, soyons clairs. Mais il avait réussi à déclencher quelque chose en moi. Il m’arrivait de penser à lui le soir ; il m’arrivait d’avoir envie de l’appeler pour lui raconter ma journée ; il m’arrivait de vouloir le voir, juste pour le voir, simplement. Peut-être que c’était le fait que je me sente ces derniers temps. Oh, bien sûr, mes amis étaient là pour moi. Mais ça ne faisait pas tout. J’avais besoin de voir de nouvelles personnes, rencontrer des gens, converser sur la vie. L’arrivée de Zackary dans la maison voisine à la mienne m’avait bien miné le moral, il fallait l’avouer. Voir notre ex avec qui nous avons vécu sept ans et qui est parti du jour au lendemain, revenir comme une fleur dans le quartier accompagné d’une greluche certainement siliconée, n’avait rien de drôle. Au contraire, cela m’avait totalement grisée. Alors, avoir rencontré Konan fut une des meilleures choses de ma vie dernièrement. Il avait cette fraicheur, cette jeunesse, cette folie et ne se prenait aucunement la tête. C’est ce dont j’avais besoin. Oui, j’avais besoin de lâcher prise. Moi qui me prenait beaucoup trop le chou inutilement, mes pensées étaient embrouillées. Et cette soirée tombait parfaitement, c’était le jour idéal.

Arrivée devant le jeune homme, je me sentais déjà mieux. Comme si un poids partait de mon dos, un vrai soulagement. Je savais d’ores et déjà que j’allais passer une agréable soirée en sa compagnie. Toutefois, je m’excusais de mon retard potentiel. J’étais pourtant toujours ponctuelle, mais le taxi n’avait pas dû rouler assez vite pour arriver à temps, avant que le DJ ne rentre dans le restaurant pour m’attendre. « Bonsoir Arizona, tu es magnifique. Ne t'inquiète pas, ça valait le coup d'attendre un peu. Tu vas bien ? » me dit-il après m’avoir fait un baisemain et tiré ma chaise. Ainsi, je m’installais à table avec un fin sourire, touchée de cette attention. Mes joues manquaient de rosir, je sentais la chaleur monter jusqu’à celles-ci. Lui aussi était magnifique. Il était toujours très élégant, même sans porter un costume qui aurait fait peut-être trop cérémonieux. Non, son petit tee-shirt blanc et sa veste en cuir noir lui allaient parfaitement, cela lui donnait un aspect sexy que j’appréciais énormément. « Je vais parfaitement bien. Et toi, comment vas-tu ? » répondais-je en le questionnant à mon tour, accompagné d’un sourire attentif. J’attrapais ensuite la carte des menus que le serveur nous tendait, observant par la suite les plats proposés. Généralement, je mangeais peu le soir, ce qui avait le don de ravir les hommes qui m’invitaient au restaurant. Ainsi, ils payaient moins chers. « Vous prendrez un apéritif ? » nous demanda ensuite le serveur. Je faisais alors un bruit de réflexion, observant la carte des boissons. « Je serais bien tentée par un cocktail. Qu’avez-vous sans alcool ? » l’interrogeais-je, avant de valider sa proposition. Je ne buvais pas d’alcool, cela me montait beaucoup trop à la tête. Le serveur attendait alors la réponse du jeune homme qui m’accompagnait avant de partir nous chercher nos boissons, nous laissant alors un peu plus de temps pour choisir notre plat. Je relevais ensuite mon regard vers Konan. « Tu vas te prendre quoi ? Je pense que je vais succomber au rôti de canard au foie gras, pour ma part. » Ouais, enfin, payer moins cher, c’était vite dit parce qu’il m’arrivait toutefois d’avoir des goûts de luxe.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Lun 10 Avr - 20:34

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et KonanNous étions pourtant différent en matière de personnalité, notre vision du monde et puis notre âge, nous avons que cinq ans d'écart mais la société de nos jours étaient plus coincer.
De nos jours , voir une femme plus âgée que l'homme on dit que c'est une cougar alors si l'homme est plus âgé que la femme on dit que la femme profite de l'argent de l'homme bref l'esprit des personnes de ce monde étaient vraiment des idiots qui ne pouvait pas comprendre.
-Je vais toujours bien chère demoiselle, tu as bien travaillé?

Le serveur vient nous voir et nous propose un apéritif et pour ma part , je refuse car je ne bois pas d'alcool et pour cause, je compte ramener la belle Arizona chez elle.
On regarde les plats que propose ce restaurant et Arizona me parle d'un rôti de canard au foie gras, je ne savais pas quoi choisir hum confit de canard avec ses légumes ? Pourquoi pas.
-Je crois que je vais prendre le confit de canard avec ses légumes. Je tiens à te payé le restaurant Arizona!


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Dim 16 Avr - 20:09



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Konan pouvait bel et bien être l’homme que j’attendais depuis un moment. Pas que je recherchais absolument un homme pour partager ma vie, mais je voyais chaque rencontre comme le destin qui frappait à ma porte. Notre rencontre avait pourtant été fortuite et manquant cruellement d’originalité pour certains, mais il s’était passé quelque chose. Pas ce quelque chose banal qui peut arriver quand on rencontre une nouvelle personne et qu’on a ce feeling pour devenir des amis. Non, là, c’était différent. Le temps était passé à une vitesse de folie, nous avions des intérêts différents mais on trouvait toujours des points sur lesquels nous étions en accord, il me faisait rire comme je n’avais pas ri depuis un moment… Et il avait réussi à captiver mon attention, chose qui se faisait rare également ces derniers temps. J’avais beau avoir rencontré des amis, par internet ou via des amies qui m’obligeaient légèrement à découvrir leurs connaissances célibataires, mais il s’avérait qu’ils étaient rarement de grand intérêt. Bien sûr, j’avais connu de belles personnes avec lesquelles j’avais passé d’excellents moments, mais pas jusqu’à être toute chamboulée et avoir le cœur battant à cent à l’heure. Et pourtant, j’étais une femme qui tombait facilement dans les bras d’un homme, du moment qu’il était gentil, attentionné et qu’il savait me faire croire que j’étais sa priorité. Avec le petit Argent, je comprenais que c’était différent. Il n’était en rien le genre d’homme que je recherchais. Il était beaucoup trop jeune, beaucoup trop déjanté, beaucoup trop sans prise de tête, beaucoup trop d’aspect badboy… Bref, vraiment pas mon type. Moi qui étais une femme qui se prenait la tête H24, maniaque sur les bords, passant de temps à autre pour une personne ringarde car je regarde des films à l’eau de rose dans mon canapé avec ma robe de chambre, et manquant cruellement de folie pour certains… Nous étions de vrais contraires. Rien ne nous rapprochait, et pourtant…

« Je vais toujours bien chère demoiselle, tu as bien travaillé ? » me demandait le beau Konan, resplendissant avec son magnifique sourire qui me faisait presque sauter un battement. Il avait toujours cette classe pour me parler, des petits surnoms tous plus mignons les uns que les autres. J’avoue que j’aimais ces attentions, cela me touchait particulièrement. « Oh oui, j’ai passé une journée tranquille. J’ai tourné une émission et j’avais fini. » En fait, le plus long aura été de me coiffer et de me maquiller… Dernièrement, mes journées n’étaient pas spécialement remplies niveau travail. J’enregistrais des émissions pour les passer aux soirées, ou alors je tournais en direct de temps en temps quand la célébrité était importante et tendance, cela avait plus d’impact. Sinon c’était des diffusions. J’avais que je préférais, il n’y avait jamais de mauvaise surprise. Contrairement au dernier direct où je devais accueillir Tom Hardy mais que je me suis retrouvée avec Anne-Martine Tremblay… La mauvaise blague. « Et ta journée ? Les petits monstres n’ont pas été trop terribles avec toi ? » lui demandais-je sur le ton de la rigolade. Je crois que le pire restait quand même son travail de nuit. Je me demandais comment il trouvait le temps de se reposer… Voir les nanas en chaleur autour de lui à chaque fois qu’il mixait devait certainement être fatiguant.

Le serveur revenait à notre table, m’apportant également mon cocktail sans alcool que j’avais commandé. Après un remerciement, on abordait alors le sujet de ce qu’on souhaitait manger. Alors que j’optais pour le rôti de canard, Konan se dirigeait sur le confit de canard. Comme quoi, nous avions également le point commun d’aimer tous les deux du canard… Oui, je relevais chaque détail comme si c’était d’une importance capitale alors qu’il n’en était rien. Alors que le serveur repartait en direction des cuisines, je retournais à nouveau mon regard vers le DJ. « Oh, tu sais, tu n’as pas besoin de me payer mon dîner… » lui dis-je afin de le rassurer, au cas où il se sentait obligé de faire ce geste de galanterie parce que dans les mœurs il est indiqué que l’homme doit offrir le dîner à la femme. Et puis, j’avouais me sentir mal à propos de cela, parce que je devais peut-être rapporter un peu plus que lui niveau salaire. Ça avait du bon de passer à la télévision, même si les caméras nous faisaient gagner cinq kilos dans la face.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Sam 29 Avr - 17:48

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et Konan
Quand Arizona parlait de sa journée ou autre sujet qui lui passer à la tête , je ne pouvais que l'écouter et être captivé par ce qu'elle me disait.
Elle est si intelligente , si brillante et sérieuse dans son boulot que toute les femmes pouvait pendre exemple sur elle.
Moi à côté , je n'ai pas été loin dans mes études et mon boulot en tant animateur pour un centre aéré n'est pas le métier le plus brillant au monde.
On était peut être pas du même monde mais mon attirance pour elle était sincère, les gens pourront dire ce qu'il veulent de notre relation je m'en foutrais royalement.

Je me demande ce qui lui plait le plus chez moi pour qu'on reste amis? Je ne suis pas un homme brillant ou amusant pour elle enfin je pense.
Arizona me demande comment ma journée a été avec les morveux du centre aéré, à vrai dire j'aimais être en contact avec les enfants mais je sais que je pourrais pas en faire un métier toute ma vie.
-Les enfants ont été terrible et j'ai plutôt jouer au gendarme que à l'animateur. Je t'invite au restaurant point barre princesse.

Mes parents m'avaient bien éduqué et m'avait appris les valeurs de la vie surtout la galanterie envers les femmes en même temps obliger avec quatre soeur , je me devais être un homme gentleman.
-Comment ça se fait qu'une femme aussi belle et brillante soit toujours célibataire ?dit-je en la regardant dans les yeux.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Dim 7 Mai - 21:06



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Konan avait ce petit truc qui faisait la différence. Il avait dans ses yeux une sincérité existentielle que je ne voyais plus dans aucun regard depuis un bon moment. On aurait dit que chacune de ses paroles étaient réellement pensées. Ce qui avait le don de m’intimider, je l’avoue. Depuis bien des années, j’étais totalement perdue dans mes relations amoureuses. A chaque fois que je rencontrais un nouvel homme avec qui ça se passait bien à première vue, je fonçais tête la première en m’enchaînant dans une nouvelle relation amoureuse manquant cruellement de sincérité, mais je m’entêtais à voir le bon côté des choses telle une vraie optimiste, pensant toujours que c’était le bon. Mais jamais ce n’était concluant et c’était toujours voué à l’échec, avant même que ça commence. Et bien que mes amis proches me laissaient penser que ce n’était pas un homme fait pour moi, j’étais butée. Et pour le coup, Konan semblait bien trop jeune aux yeux de mes amis. Certes, il était jeune. Mais il était tellement différent… Mes amis me rappelaient alors que je disais ça à chaque homme nouveau dans ma vie. Mais là c’était encore plus différent, je le sentais, il n’était pas comme les autres. Alors je me laissais porter par le flot que prenais ma relation avec Konan, ne me posant pas trop de question pour le moment. On verrait les interrogations après. Après quoi ? Que sais-je…

Nos conversations déviaient sur nos journées respectives. On aurait dit l’image d’un bon petit couple qui se racontait ses journées, ô combien terriblement longues, le soir autour d’un bon repas. Sauf que là, nous n’étions pas un couple. Et aucun d’entre nous n’avait laissé penser qu’il y avait une ouverture, ce qui était assez déstabilisant. « Les enfants ont été terrible et j'ai plutôt jouer au gendarme que à l'animateur. Je t'invite au restaurant point barre princesse. » Je baissais la tête, rougissant comme une gamine à l’entente de ses paroles. Princesse… Ok, là, il m’avait eue. Je craquais. Oui, j’étais une réelle fleur bleue qui aimait les petits surnoms cul-cul et niais à souhait. J’aimais qu’on me demande comment était ma journée, j’aimais que l’homme paie le repas au premier rendez-vous, j’aimais qu’il me regarde avec ses yeux immensément bleus en me surnommant d’un nom des plus adorables accompagné de son fin sourire charmeur par la suite… J’aimais tout cela, et j’aimais ce qu’il se passait à cet instant. Je toussais légèrement avant de reparler afin d’avoir un peu plus de contenance après avoir été perdue par ses mots. « Ah oui, j’imagine bien… J’espère que tu te fais bien entendre par les enfants et qu’ils t’écoutent réellement, sinon les journées doivent être interminables... » Je ne préférais pas imaginer ce que c’était de s’occuper de groupes d’enfants tout le long de la journée. Ce devait être atroce. Pas que je n’aimais pas les enfants, bien au contraire, je les adorais. Mais ça devait être un tourbillon de cris abominables quand ils s’y mettaient. Prenant dans ma main mon verre pour en boire une gorgée, je relevais mon regard vers le jeune homme qui était face à moi. « Et merci pour le repas… » dis-je d’une petite voix timide.

« Comment ça se fait qu'une femme aussi belle et brillante soit toujours célibataire ? » me dit soudainement Konan, alors que je manquais de m’étouffer dans une nouvelle gorgée de mon cocktail. Oh. Mon. Dieu. Il me dit que je suis belle et brillante… Mes joues se teintaient à nouveau d’une couleur écarlate. Bordel ce qu’il faisait chaud ici ! Le serveur revenait à cet exact moment pour nous apporter nos plats. Il avait choisi le meilleur des moments pour pointer ses fesses lui… Intérieurement, je soupirais. Extérieurement, je souriais comme une cloche à Konan, attendant que le serveur parte ou lui répondre, gênée. Une fois nos assiettes déposées sous notre nez et le serveur parti, j’attrapais mes couverts et commençais à couper ma viande. « Eh bien… Je dirais que je n’ai pas encore trouvé le bon… » Et pourtant, j’avais bien cru que Zack était le bon. Mais celui-ci s’était tiré du jour au lendemain, sans donner une seule réponse au pourquoi du comment de cette fuite. « Mais toi, j’imagine que tu es le genre de gars à faire succomber chaque nana qui croise ton regard, non ? » lui demandais-je en esquissant un fin sourire, une façon de savoir s’il enchaînait les femmes comme je le pensais.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Lun 15 Mai - 22:04

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et Konan
Arizona a l'air de s’intéresser à moi et à ma petite vie  et pourtant, nous sommes si différent mais je sens une énergie nous relier.
J'aime voir Arizona me poser des questions sur ma vie et le fait que je la fasse rougir rien qu'en la regardant me rend terriblement heureux.
Elle me demande si les enfants m'écoutent et qu'ils me respectent , sur ce côté-là elle pouvait être rassuré je n'ai pas de soucis.
Mon métier d'animateur en centre aéré était un chouette métier mais ce n'est pas ce que je veux faire dans la vrai vie.
Je me contentais de ce poste pour payer mes factures et remplis mon compte bancaire mais mon envie de faire ce métier n'est pas là même si j'aime le contact avec les enfants.
-Je n'ai pas de problème sur ce côté là mais tu sais j'aimerai vraiment avoir un métier ou je me sentirai mieux. De rien c'est normal.

Je lui demande comment ça se fait qu'elle soit célibataire alors qu'elle est aussi belle qu'une déesse et si brillante avec beaucoup de qualités en or que je découvre petit à petit.
Elle manque de s'étouffer , mince j'aurai du être moins direct !Premier geste, me coller à côté d'elle et pose la main en tapotant pour qu'elle puisse mieux respirer.
-T'étouffe pas ma belle! Désolé d'avoir été direct :

Elle me demande la raison de mon célibat et je me braque totalement car je ne voulais pas qu'elle sache un peu plus sur ma vie surtout mes histoires d'amours.
Je n'étais pas prêt à lui raconter que j'avais mis enceinte une femme et que je l'ai obligé à avorter. -Je ne sais pas à toi de me le dire . dit-je en la regardant





© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Mer 24 Mai - 18:22



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Cette soirée avec Konan était magnifiquement bien engagée. Il s’était apprêté comme je l’avais fait de mon côté également, histoire de plaire à l’autre. L’ambiance était intimiste, chaleureuse, tout en étant chic. Le jeune homme semblait calé sur la galanterie. Tirant ma chaise pour que je m’assoie, payer la note quand on aura fini de dîner… Pas que j’étais une femme vénale, loin de là, mais c’était plaisant de se faire courtiser par homme qui a le sens de la galanterie, et plus jeune que moi également. Si ce problème d’âge semblait me refroidir à première vue, je laissais totalement ce détail sur le côté pour le reste de la soirée. Après tout, l’amour n’a pas d’âge, comme j’ai déjà entendu quelque part… Il était vrai que je ne devais pas m’arrêter là-dessus. Konan me plaisait. C’était un bel homme, avec de l’humour, un charme fou et une bonne conversation. Même si à la base il ne semblait pas être le type d’homme qui pouvait me plaire, il était l’exception qui confirmait la règle. La conversation commençait sur les banalités : le travail. Le jeune homme montrait avoir un peu plus d’ambition que s’enfermer dans son travail d’animateur en centre aéré. Je ne dénigrais pas son travail, car il devait être bien fatiguant à sa façon, mais ce n’était pas le genre de travail où des promotions s’offraient tous les quatre matins, car on pouvait peu évoluer. Un travail temporaire histoire de payer les factures. Et cette nouvelle facette de Konan me plaisait. Il voyait plus grand, toujours plus grand, plus large. Il ne s’enfermait pas dans cette facilité, cette simplicité et attendait mieux pour la suite. « Je vois. Et tu rechercherais quoi exactement ? » lui demandais-je alors avec un grand sourire, intéressée.

Puis la conversation déviait d’une façon que je n’aurais pas pu imaginer. Konan me draguait ouvertement, ou je rêvais ? Belle et brillante ? Moi ? Oh, qu’il était mignon… Il était direct, ne passait pas par quatre chemins, c’était un fait. Mais après tout, pourquoi se ralentir avec une courtoisie ridicule sans oser franchir les barrières des subtilités inutiles ? J’avais manqué de m’étouffer avec mon cocktail en entendant ses paroles. Une femme célibataire comme moi… Difficile à croire ? Personnellement, je ne me trouvais pas spécialement mieux que les autres femmes que je croisais. En réalité, je me trouvais banale, simple, normale. C’est ça, je me trouvais « normale ». Sans plus de fantaisie qu’une autre. Sans un humour plus développé qu’une autre. Sans une beauté plus accentuée qu’une autre. Non, j’étais comme toutes les autres, voire moins attirante. Je n’étais pas le genre de femme qui s’habillait avec de très courtes robes afin de montrer les longues que je n’avais pas, ou mettre une tonne de maquillage pour sembler encore plus jolies qu’elles ne le sont déjà. Je n’étais pas le genre à résoudre des problèmes d’algèbre à deux inconnus (bien que je savais le faire quand j’étais jeune, mais j’ai totalement zappé comment on faisait…) alors que je n’arrive jamais à trouver qui est le vrai tueur dans les séries criminelles. Je vous jure, je suis toujours surprise à la fin des épisodes… Alors belle et brillante… Je ne savais pas où il allait chercher tout ça. « Oh non, pas de problème… J’ai juste avaler de travers… » répondais-je à Konan alors que ce dernier s’excusait d’avoir été direct. Je devais passer pour une bonne prude qui s’offusquait à chaque fois qu’un peu de drague flotte dans l’air. Mon dieu, je me faisais de la peine…

Je préférais alors divaguer sur son cas à lui. Moi, je n’avais pas trouvé le bon, c’était évident. Le seul homme que je pensais être le bon avait pris ses cliques et ses claques du jour au lendemain sans que personne ne s’y attende, et surtout pas moi. « Je ne sais pas, à toi de me le dire. » A moi de le dire ? On jouait aux devinettes maintenant ? La surprise de cette réponse pouvait clairement se lire sur mon visage. Je ne comprenais pas trop ce qu’il voulait dire par là… Mais autant dire ce que j’en pense, moi. « Hm… Je ne sais pas… Je pensais que tu étais plutôt du genre homme à femmes… » répondais-je honnêtement. Comprendre par là que j’ai peur de tomber dans le panneau et me faire avoir comme toutes les autres. Parce qu’il semblerait que je sois douée pour m’enticher des mauvais hommes…


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Lun 12 Juin - 16:17

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et Konan
Arizona devait surement me prendre pour un homme à femme et pourtant, je l'ai été à une époque de ma vie mais plus maintenant car j'avais changé.
Vous savez quand vous vivez entouré de femmes, vous n'avez pas la même vision sur les femmes et croyez moi que mes soeurs me donnaient du fil à retordre .
Je ne voulais pas qu'elle est cette image de moi comme un bad boy qui collectionner les femmes car ce n'était pas moi Konan Argent .
-J'ai été à une période un homme à femme car il m'était arrivé beaucoup de chose dans ma vie mais maintenant, je veux me caser avec une femme.
Est-ce mal qu'elle pense ça de moi parce que je tiens à Arizona ? J'apprécié les moments avec cette femme car elle était si brillante , si enrichissante comme un rayon de soleil qui illuminer le monde.
Je voudrais aller plus loin avec elle mais je ne veux pas la brusquer, surtout si elle a eu une relation qui a marquer dans sa vie .
Je tenais à faire les choses bien et la faire tomber amoureuse de moi tranquillement , je voulais la respecter et l'aimer.
-Quel est ton style d'homme princesse?

Je ne cessais de la regarder droit dans les yeux et je me demandais si j'avais le droit de gagner son coeur à la belle blonde.
Je me demandais si je méritais la jeune femme au vu de notre différence d'âge et de goût mais est-ce que j'arriverais à avoir son coeur tout entier , l'avoir pour moi entièrement?.-Une femme comme toi , si belle et si rayonnante ne doit pas être célibataire . Tu mérite un homme qui te comble de bonheur.dit-je en lui prenant sa main.
Je me lève de la table et part vite fais au toilette pour aller faire les commissions mais aussi pour relâcher la pression car oui , j'étais stressé.
-Je reviens beauté ! Ne pense pas trop à moi !dit-je en lui faisant un clin d'oeil.
 








© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Ven 16 Juin - 1:51



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Cl avait beau être jeune, je voyais en lui un homme à part entière. Il avait beau avoir l’allure d’un homme à femmes, il ne l’était peut-être pas comme je l’imaginais. Il me fallait connaître la vérité. Et pour cela, je posais directement la réponse. J’avais atteint les trente piges, je n’avais plus de temps à perdre. Moi qui pensais avoir déjà trouvé le bon en la personne de Zackary, je m’étais lourdement trompée quand j’ai réalisé un bon moment que le blond avait disparu à tout jamais. Enfin… Comme je le croyais. Konan me plaisait, c’était un fait. Alors pourquoi perdre du temps inutilement ? « J'ai été à une période un homme à femmes car il m'était arrivé beaucoup de chose dans ma vie mais maintenant, je veux me caser avec une femme. » Pouvais-je être cette femme avec qui il pourrait se caser ? Me posais-je beaucoup trop de questions qui n’avaient pas lieu d’être posées ? Peut-être. J’étais une femme qui se prenait beaucoup trop la tête pour trois fois rien. J’étais comme ça. Une romantique qui croyait au grand Amour avec un grand A. Une femme stressée quand elle était en face d’un homme qui pouvait combler ses attentes. Konan pouvait être cet homme… Je m’attachais bien vite aux hommes de manière générale, ce qui me valait beaucoup de souffrances quand je réalisais que ce n’était pas le bon. Ce qui m’était arrivé, en l’occurrence, avec Zackary. Mais Zack, c’était du passé, il fallait que je me le rentre dans le crâne. Et bien que j’eusse fait le deuil de cette relation, car elle datait quand même de sept ans, j’avais du mal à faire confiance à un autre homme après ça. Ça avait été une dure épreuve dont toute personne normalement constituée serait également réticente sur l’entreprise d’une nouvelle relation amoureuse. C’est que ça faisait mal, la souffrance était toujours la finalité d’une relation amoureuse intense en somme. « Moi aussi, j’aimerais me poser avec un homme. Un homme aimant. Pas un homme qui va et vient seulement quand ça lui chante, pas quelque chose de passager mais une histoire sincère qui dure. » pensais-je à voix haute, un aveu qui pouvait peut-être déboucher sur quelque chose, qui sait… C’est un peu comme si je laissais la porte ouverte au jeune homme. J’étais comme ça : une femme qui ouvrait son cœur facilement, beaucoup trop facilement, et qui se faisait vite redescendre de son nuage. Mais en regardant bien la situation, avec Konan, ça se passait bien. Tout était parfait. Il était gentil, souriant, avenant, patient… Toutes ces qualités qui faisaient de lui un homme bien et qui pourrait parfaitement me convenir. « Quel est ton style d'homme princesse ? » Et rien que pour les surnoms qu’il me donnait, je craquais. Je craquais complètement sous son charme, d’autant plus quand il me le demandait avec son sourire si particulier. « Hm… Un peu toi, en réalité. » avouais-je d’un coup, spontanément. Je me reprenais vite en rigolant afin de camoufler la gêne d’une telle sincérité. « Enfin, je veux dire par là… Un homme gentil, semblant sincère, avenant, plein de petites attentions. J’aime beaucoup. J’avoue que tu as énormément de qualités qui me plaisent chez un homme. » ajoutais-je d’une voix douce en souriant, baissant légèrement le regard par la gêne. Mon dieu ce que je pouvais agir comme une gamine devant son premier amoureux de collège des fois… « Donc fais attention à toi, tu pourrais vite m’avoir ! » finissais-je par dire en rigolant afin de détendre un peu l’atmosphère qui me donnait si chaud. Bordel, il avait mis le chauffage dans le restaurant ou ça s’passe comment ? Peut-être l’effet Konan Argent…

« Une femme comme toi, si belle et si rayonnante ne doit pas être célibataire. Tu mérites un homme qui te comble de bonheur. » me dit Konan en me prenant la main. Du contact… Un frisson parcourait l’échine de mon corps. Il avait les mains si douces… Par ce biais, je comprenais que c’était un homme qui prenait soin de lui. Enfin, son apparence me le traduisait déjà, ceci dit. J’aimais ça. « Voyons… Je ne suis pas si belle et rayonnante que tu l’affirmes… » répondais-je, gênée par tant de compliments. Je n’avais pas l’habitude d’en recevoir autant d’un coup. Et puis, c’était également une remarque pour me protéger. Je ne voulais pas être blessée de nouveau, mon petit cœur en souffrirait trop, lui qui était déjà si endommagé. « Mais qui sait… Peut-être que je le trouverais bientôt. » ajoutais-je en souriant, avant de le regarder droit dans les yeux en lui caressant la main de mon pouce. « Ou peut-être que je l’ai déjà trouvé, mais que je ne le sais pas encore… » Et s’il ne le comprenait pas : ceci est un message subliminal ! « Je reviens beauté ! Ne pense pas trop à moi ! » me dit-il en se levant de table. « Ouhla, ça va être dur ! » répondais-je également d’un clin d’œil, avec toujours le même sourire aux lèvres. Je terminais par la même occasion les deux-trois bouchées qui me restaient dans mon assiette, avant de me regarder dans mon miroir de poche pour voir si je n’avais rien entre les dents. Bah oui, demoiselle oblige. Après tout, mon sourire pouvait le séduire. Ne voyant pas immédiatement Konan revenir, j’en profitais pour envoyer un sms à ma meilleure amie, Joan, afin de lui annoncer que la soirée se passait à la perfection et qu’il pouvait potentiellement se passer quelque chose avec Konan s’il était réceptif. Toujours annoncer comment se passe ses rencards à sa meilleure amie ! C’est la règle numéro une du lien de meilleures amies ! Le jeune homme revenant un instant après, je l’accueillais avec le sourire. « Tu prendras un dessert ? Ou alors on peut se prendre un dernier verre ailleurs… Peut-être chez moi ? » Allez Arizona, on tente le tout pour le tout !


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konan Argent
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/11/2015
MESSAGES : 925

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Jeu 22 Juin - 21:38

❝ Les femmes doivent être traitées comme des princesses❞Arizona et Konan
Après lui avoir dit que j'avais été dans mon passé un homme à femme, j'avais peur de se qu'elle pouvait penser de moi. Serait-t-elle la femme avec qui j'arriverai à me caser et faire des projets ? Avant, je ne prenais pas conscience qu'être avec la personne qu'on aime pouvait rendre la vie plus simple. Je m'étais mis en question plusieurs fois sur ma façon de voir les femmes et leur amour propre envers moi mais je n'étais jamais satisfait.
Aucune n'avait été à la hauteur de ce que j'attendais du grand amour car même si je faisais le gros dur , je rêvais d'être avec une femme et faire des projets.
Arizona décrit son type d'homme et elle rougit quand elle me dit que je suis son type d'homme, je ne sais pas comment réagir à cette nouvelle mais cela me fait chaud au coeur car je savais que je lui plaisais à la blonde.
-Tu as devant toi ton prince charmant princesse.

La jolie blonde rougis face à mes compliments et me fait bien comprendre qu'elle est attiré par moi, si ça ce n'est pas un message codé!
Je suis parti au toilette pour mieux décompresser et relâcher toute la pression que je m'étais imposé.
Je reviens à notre table et voit la belle blonde toujours souriante qui me propose un dessert ou boire un verre chez elle.
Serait-t-elle prêt à franchir le cap avec moi? Hum, je ne pouvais pas refuser cette invitation qui voulait tout dire.
-Allons chez toi alors ma belle en route avec ma voiture!







© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arizona Stewart
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 217

MessageSujet: Re: Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]   Ven 23 Juin - 18:41



Konan & Arizona



Les femmes doivent être traitées comme des princesses.



Je me surprenais moi-même. Je n’étais pas aussi rentre-dedans en temps normal. Konan avait un effet spécial sur moi. Il arrivait à me désinhiber, à me rendre plus sereine, plus sûre de moi et prendre confiance en mes capacités. Après tout, s’il était là ce soir avec moi, il y avait bien une raison. Il ne m’avait pas proposé un restaurant dans le simple but de se regarder dans le blanc des yeux toute la soirée et attendre que le temps passe tranquillement. Non, il y avait bien une autre raison là-dessous. Et celle qui semblait la plus probable était que je pouvais lui plaire. Tous les compliments qu’il me faisait, tous les sourires qu’ils m’adressaient, tous les clins d’œil qu’il m’envoyaient… Tous ces petits signaux, ça voulait bien dire quelque chose, n’est-ce pas ? Joan m’avait conseillée de me détendre et de me laisser aller. Elle m’avait bien dit que l’âge n’était pas un problème. Après tout, cinq ans ce n’est rien. Je faisais confiance à ma meilleure amie, elle avait le meilleur regard objectif du monde. S’il y avait quelque chose qui clochait, elle me l’aurait dit. D’autant plus qu’elle me l’aurait dit si j’allais faire vieille cougar à ses côtés. Ce dont j’avais assez peur, si jamais nous étions pris en flag par un paparazzi qui m’aurait suivie jusqu’au restaurant pour mon rendez-vous avec Konan. Cela faisait partie des risques du métier. Laisse-toi aller Arizona. Konan était adorable, patient et me faisait totalement craquer. J’avais l’impression de retrouver la Arizona à couettes de mon enfance, intimidée par les hommes, qui n’osait pas en approcher un de peur de voir ses joues rosir. J’étais complètement intimidée, alors que lui me disait des paroles si subjectives, laissant entrevoir une potentielle relation amoureuse. J’étais tellement parano que j’essayais d’analyser tous les signes qui pouvaient me mettre sur la piste d’un oui ou d’un non de sa part, si je laissais flotter l’idée que j’aimerais aller plus loin avec le DJ. Mon prince charmant… Il n’avait pas froid aux yeux. Il semblait tellement sûr de lui. Je devais avoir l’air d’une cruche à côté de lui, une godiche qui ne savait plus comment agir, quoi dire. Même mes gestes n’étaient plus naturels, mais complètement pensés avant l’avance. Mon dieu que je n’étais pas naturelle

Un moment de répit pour souffler le temps que Konan aille se rafraîchir, je sentais que je n’avais plus de temps à perdre. En effet, nos assiettes étaient finies. Signe de fin de soirée. Mais je n’avais pas envie que la soirée se termine ici, sur des assiettes vides, entre le plat et l’addition. C’était beaucoup trop tôt, trop prématuré. Mais j’avais envie de sortir, sortir de ce restaurant afin de le voir ailleurs, dans un autre contexte. Naturellement, ou du moins j’essayais de feinter un naturel, je proposais au beau brun d’aller boire un verre ailleurs. Chez moi ? Ma foi, en étant sur mon territoire, j’allais peut-être être plus détendue et je me laisserais davantage aller. J’avais déjà fait de nombreux efforts au cours de cette soirée, mais ça ne suffisait pas. « Allons chez toi alors ma belle en route avec ma voiture ! » répondait-il, ce qui me fit décrocher un énième sourire. Un sourire vite dissipé quand je réfléchissais à nouveau à cette réponse. La parano en moi carburait à l’intérieur. Souhaitait-il partir avec sa voiture parce que ce serait plus facile de rentrer directement chez lui si jamais ça se passait mal chez moi ? Oui, je devenais incroyablement prévoyante pour les mauvaises situations. D’ailleurs, cette méfiance et cette paranoïa me valait souvent la rupture de mes relations, car je devenais insupportable. Je ne voulais pas que ça se produise avec Konan. Après tout, je m’y étais attachée. Bien plus que je ne me l’avouais. « Très bien, faisons comme cela alors ! » répondais-je en hochant la tête d’un simple coup. De toute façon, il valait mieux qu’il propose sa voiture, car j’étais venue en taxi. J’avoue que je n’avais pas opté pour l’option "j’y vais en voiture", dans le simple but qu’il pouvait ainsi me ramener dans la sienne. Si tout était calculé ? Oui, complètement.

Note réglée. Nous nous dirigions tous deux jusqu’à sa voiture. Une belle voiture, en passant. Mais je ne me laissais pas impressionnée, à vrai dire, je m’y attendais. Montée dans la voiture, j’attachais ma ceinture de sécurité et tournais mon regard vers le jeune homme. « J’habite à Hollywood, je t’indiquerais le chemin. » lui dis-je en pensant en même temps que, de ce fait, il aurait mon adresse. J’espérais alors que tout se passerait bien et qu’il y reviendrait souvent. Oui, j’étais optimiste cette fois-ci.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les femme doivent être traitées comme des princesses [ Arizona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jayden T. Cooper • Une femme c'est comme une rose, nous devons l'arroser à tout les jours pour ne pas qu'elle fane.
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» Comme on cueille des champignons [Celanyth, Logan, Ysabella]
» Voila la femme que McCain veut comme vice-presidente
» Derek de Saxe,« En amour comme à la chasse, le vrai plaisir est de braconner. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Où allons nous? :: Beverly Hills-