Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Mer 12 Avr - 12:40

La vie réservait parfois des surprises. Etant ado, cela arrivait régulièrement à Zackary de trainer sur le net comme tous les jeunes de son âge. Les réseaux sociaux avaient leur petit succès, faisant désormais partis intégrants dans la vie des gens. Zackary n’en faisait pas exception. Grâce à certains partenariats avec certaines écoles étrangères, le blondinet s’était retrouvé à être en contact avec une française de son âge avec un prénom étrange : Nekuia. Par contre, ce qui était un peu embêtant, c’était le décalage horaire. Pour lui, Nekuia semblait vivre littéralement dans le futur, en fait, avec ces neuf heures de décalage. Quand il était huit heures du matin à Los Angeles, il était déjà dix-sept heures en France. Ce décalage était plutôt amusant, mais au moins, ils trouvaient le moment pour discuter de temps à autre.

Si cela avait été pour le but de parfaire l’anglais de la française à la base, tous les deux continuaient à s’envoyer quelques messages pendant quelques années, au moins jusqu’à ce que Zack finisse l’université. Après, il n’avait plus du tout eu de nouvelles de sa française, ayant littéralement coupée les ponts. Zackary n’avait su le pourquoi et n’avait pas cherché plus que ça, puis c’était la même période, de son côté, où il avait emménagé avec Arizona dans leur nouvel appartement à Venice Beach. Le couple qu’il formait avec Arizona vivait le parfait bonheur jusqu’à ce que le blond finit par tout plaquer, deux ans plus tard, pour s’en aller à Miami, sa ville natale.

A ses 23 ans, il était désormais seul à Miami, le retour aux sources... Littéralement. C’était la ville qu’il avait quittée 10 ans plus tôt. C’était plutôt étrange. Tout aussi étrange que de savoir que son père biologique était dans cette ville. Récemment, il avait su que le père qui l’avait élevé n’était pas le sien biologiquement parlant et Zack avait besoin d’avoir les réponses à ses questions, avait besoin de connaître son véritable père.

En traînant sur le net, il put renouer contact avec Nekuia. Il l’avait retrouvée. S’il était ravi de la retrouver, c’était aussi réciproque. En s’échangeant les nouvelles, il apprit qu’elle avait tout plaqué pour vivre à Los Angeles. Si Zack l’avait su plus tôt, peut-être qu’il l’aurait croisé ces deux dernières années. C’était plutôt drôle de se dire ça ... tout aussi drôle de se dire que pour la première fois, que c’était lui qui vivait « dans le futur ». Cela dit, il n’y avait pas autant de décalage horaire qu’avec la France. Il s’agissait seulement de trois petites heures et ce peu de différence facilitait les échanges. Au fil des conversations, Zack avait pu lui avouer les raisons de sa venue à Miami : trouver son père biologique. De base, le jeune homme était quelqu’un de secret mais le fait de parler à travers le net facilitait ses confidences, et puis, l’idée qu’il ne la rencontrerait sûrement jamais ? Cela aidait également. Il pouvait lui confier les différentes étapes de cette nouvelle rencontre soit qu’il avait pu nouer contact avec son père au nom de Marcus sans pour autant lui avouer qui il était vraiment. Zack cherchait à s’approcher de lui avant de lui avouer quoique ce soit. Il avait même découvert en s’approchant de cet homme qu’il avait un demi-frère au nom de Jason et une demi-sœur au nom de Maÿlis. Si avec le premier, sa relation était plutôt tendu, avec la seconde, Zack s’entendait plutôt bien. Jason ne supportait pas que son propre père considère Zack comme son propre fils, plus que lui l’était réellement. Si tout le monde savait l’envers du décor...

Lorsque Marcus devint malade, celui-ci avait prévu de léguer son patrimoine à Zack. Ce fut à ce moment-là que Zack lui avoua la vérité. Ca n’avait pas été forcément le bon moment, non... Marcus ne le croyait pas. Au final, il crut qu’en réalité, l’agent sportif était là pour le dépouiller... alors que pas du tout ! Au moins, ça avait fait un heureux : Jason. Bien heureux de ce changement de situation...

Bref, Zack avait pensé que c’était le meilleur pour tourner une autre page et décida de revenir à Los Angeles... Un bon mois s’était écoulé depuis son retour. Il décida de sortir dans un bar pour s’aérer l’esprit. Après avoir commandé et récupéré une bière, il s’approcha du jeu de fléchettes pour commencer à y jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Dim 16 Avr - 20:50

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
Je n'ai pas d'inspiration, je n'ai pas d'inspiration, genre pas du tout du tout... Y'a rien pour m'aider là, quelque chose qui me donnerait envie d'être peint sans que je reste devant cette fichus toile blanche. Je souffle à nouveau, assise sur le parquet alors que Mickey passe sa tête près de la porte et je redresse la mienne pour le regarder.
- Mon tendre époux, ne voulez-vous pas poser nu pour moi, peut-être que déstructurer ton p'tit kiki me donnera de l'inspiration.
Je le voix froncer le nez mais il finit par rentrer en levant les yeux au ciel. Il s'asseoit en face de moi et on se regarde un instant. On pourrait croire que le fait de s'être marié la semaine dernière changerait les choses entre nous, je dois avouer que cette perspective m'a fichu une trouille monstre, mais ce ne fut pas le cas. On agit comme si tout était normal, on se dit des conneries comme cette phrase, et au final, la seule chose qui change c'est cette anneau au niveau de nos annulaires. Il regarde la toile et hausse les épaules.
- Tu peux pas t'inspirer des derniers évènements ? Je veux dire la possibilité d'expulsion, la folie, l'engagement ce genre de connerie ?
Je le regarde un instant avant de prendre une impulsion pour être dans ses bras. On se retrouve étalé comme des imbéciles sur le sol mais là, je suis contente parce que j'ai eu tout simplement un flash de ma future toile.
Je me redresse morte de rire et embrasse sa joue fortement.
- Bon sang Mickey, t'es con mais tu sais que par moment je t'aime toi !
Il me sourit comme un imbécile avant de se redresser.
- Toujours un plaisir Nekiki.
Il me fait un clin d'oeil avant de se relever.
- Je dois aller au boulot, urgence coiffure.
Je pouffe de rire et lui fais un signe de la main.
- Alors vas-y mon héros.
Il quitte la pièce et me voilà fin prête, pinceau à la main.

Au bout de plusieurs heures je suis satisfaite de mon oeuvre. Je sais qu'il reste quelques retouches à faire mais pour cela je dois attendre que la peinture sèche. Et puis je n'ai plus de temps je dois me préparer parce que ce soir je sors !
Je ne mets pas vraiment longtemps à me préparer, l'appel de la bière que voulez vous. J'arrive dans mon bar favoris et me place au comptoir. Je commence à discuter avec le barman et finalement me tourne vers la personne en train de jouer aux flèchettes. Je ne sais pas pourquoi, mais son air me dit quelque chose. Et soudain, ça fait TILT dans ma tête !!!  On ne s'est jamais rencontré IRL, et ouais je suis ce genre de femme d'internet. Bon ok, pas vraiment mais le fait est que c'est spécial entre nous. A la base on s'est rencontré dans le cadre d'un échange pour apprendre la langue mais depuis une certaine amitié s'est crée. On pourrait se moquer de nous, dire que tout ceci n'est que fictif mais tant que nous on s'est que ce n'est pas le cas, je me dis que c'est le plus important. C'est lui non ? Il lui ressemble quand même. Ca me rappelle les photos qu'il m'a envoyé... C'est forcément lui... Ouais bon ok non... Et si c"était pas lui ?..
Je me redresse presque automatiquement, comme si on m'avait pincé les fesses sauf que là je suis juste... Surprise... Agréablement... Je me mordille la lèvre inférieure nerveusement, et si je me trompais ? Finalement je me dis que si jamais, c'est un mec mignon et c'est pas comme si j'étais une fille sans gêne.
Je tapote finalement son épaule et le regarde finalement droit dans les yeux quand il se tourne vers moi.
- Salut... Je suis pas certaine de ce que je vais dire mais... On ne se connaîtrait pas ?
Je penche la tête avant de rire.
- Ok ça ressemble clairement à la technique de drague bien bidon, mais c'est une vraie question ! Vous savez quoi, je vous défie !
Je crois que je viens de péter un plomb... Ou alors c'est simplement le fait que j'adore jouer, c'est un fait.
- On joue au fléchettes, si je gagne vous me dites qui vous êtes, et vous gagné, je vous dis qui je suis... Comme ça on est certain de se connaître ou non !
Voilà, quite à ce que ce soit vraiment lui, autant lui montrer tout de suite comment je suis IRL.  
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Mer 26 Avr - 19:45

L’ambiance des bars lui rappelait en quelque sorte sa jeunesse. Certes, c’était différent de ces fêtes lycéennes mais il y avait cette atmosphère festive, on pouvait faire de nouvelles rencontres et surtout, l’alcool n’était pas bien loin... N'aimant pas le silence, le brouhaha avait quelque chose de rassurant pour lui. Pour le moment, Zack était d’humeur à être en tête à tête avec ces fléchettes. Très vite, sa solitude avait pris la poudre d’escampette : une demoiselle s’était jointe à lui avec une approche banale et bateau mais avec un peu de chance pouvait passer crème. Cela dit, détournant son regard sur elle, ce n’était pas une femme hideuse faite made in China. Oui, pour lui, le « made in China » était une catégorie qui signifiait à quel point certaines femmes pouvaient être dans la case « mauvaise qualité », soit pas forcément très belles à admirer. Là, c’était tout le contraire. Cette inconnue était bien trop charmante et ne semblait pas avoir froid aux yeux. Ce dernier point était une qualité appréciable chez une femme.

- Hey... Je crois que je me souviendrais d’une beauté pareille ! répliqua-t-il après l’avoir dévisagée.

Il fouilla dans ses souvenirs et avait un peu de mal à la recaser. Si elle était passée dans la case « lit », s’en souviendrait-il, non ? Ou bien, était-ce... Elle ? Sa française ? Hum. Le hasard faisait bien les choses mais Zack avait bien du mal à croire aux coïncidences, comme si les Etats-Unis n’étaient pas suffisamment petit. Toutefois, il la savait à Los Angeles mais aucun des deux n’avait eu l’idée de programmer une rencontre IRL

Le fait qu’elle puisse relever que c’était une drague pourrie le fit sourire mais elle tenait à le défier. De ce fait, elle lui fit une belle proposition qu’il ne pouvait refuser.

- Ca me semble bien correct, accepta-t-il. Dans tous les cas, on est tous les deux gagnants.

Zack récupéra les fléchettes qu’il avait lancées un peu plus tôt.

- On marche aux règles traditionnelles ? demanda-t-il avant de lui tendre les fléchettes récupérées : - Honneur aux femmes !

Sa bière toujours en main, Zack s'écarta pour lui laisser le champ libre. Les règles traditionnelles étaient additionnées tous les points, après avoir lancé trois fois trois fléchettes. Après les additionner, il fallait les soustraire au nombre de 501. Celui qui atteignait le nombre zéro gagnait, en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Lun 1 Mai - 0:20

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
C'est certainement un peu osée ce que je fais là, aller parler à un parfait inconnu, mais quand on me connaît on se dit que ce n'est pas si étonnant que cela. Et puis j'ai l'impression que c'est lui. Oui on ne s'est jamais vu IRL, mais on s'est quand même envoyé des photos histoire de savoir à qui on parlait d'une certaine manière. Afin de donner un visage à des mots, à une écriture particulière, à un confident.
Cela fait un moment qu'on ne s'est pas envoyé de photo il est vrai, mais je crois qu'on n'a plus ressenti le besoin de savoir à quoi ressemblait l'autre avec le temps. Il faut dire qu'on se connaît depuis tellement d'année que ca me semble naturel. Je lui fais confiance et peu m'importe son visage. Il peut être laid, beau, mince ou gros, cela ne change pas notre amitié qui compte pour moi. C'est étrange de se dire qu'on peut se donner autant à travers un écran, qu'on puisse ouvrir notre cœur avec presque plus de facilité que dans la vie réelle. C'est bizarre de se laisser ainsi aller devant la technologie, sans véritable rapport humain, sans contact physique... C'est dangereux aussi d'une certaine manière, mais on a su s'apprivoiser, se connaître et crée une amitié solide à mes yeux, aux siens aussi j'espère, je crois.
Donc me voilà en train de me demander si je parle à la bonne personne.
- Hey... Je crois que je me souviendrais d’une beauté pareille !
Bon, ça ne m'aide pas vraiment, mais je ne lui ai pas envoyé de photo depuis un brave moment moi non plus. Et puis sa façon de me répondre me lâche un léger rire alors que je lève les yeux au ciel. Bon, c'est peut-être lui, ou non... mais pour le savoir y'a pas 3000 solutions. Du coup je décide de jouer avec lui. J'adore ça, les paris, les jeux. On pourrait croire que je prends les choses à la légère, ce n'est pas le cas, mais disons que c'est plus amusant comme ça. Quelque chose où aucun de nous ne se sent piégés, un moyen aussi de se détendre. C'est pour ça qu'on est au bar aussi non ?
- Ca me semble bien correct. Dans tous les cas, on est tous les deux gagnants.
Je souris grandement, heureuse de voir qu'il se prête au jeu avec moi. Un homme qui aime s'amuser aussi, même si ce n'est pas lui je me dis que je peux m'entendre avec cet homme. Je reste proche alors qu'il va récupérer les fléchettes. Bon je dois me concentrer. Je fais craquer mes doigts, mon cou aussi (genre ça va changer quelque chose) et prend une grande inspiration.
- On marche aux règles traditionnelles ?
J'hoche la tête. Je n'y ai pas joué souvent, mais une chose est certaine c'est que je connais les règles. Ca fait clairement pilier de bar, mais c'est assez drôle de se placer autour des joueurs et d'hurler quand le moment s'y prête (pas comme ce moment précis entre autres.
- Honneur aux femmes !
Je ris en prenant les fléchettes qu'il me tend.
- Comme c'est pratiques. Auriez-vous peur de la pauvre demoiselle que je suis.
Un nouveau rire et je me place avant de me concentrer. Je prends mon temps, je fais même gaffe s'il y a du vent ou pas (oui ca peut sembler con, mais ils le font toujours genre en tant que sniper ou même avec des flèches... Ok c'est en extérieur mais chut je me concentre...) Ainsi je lance trois fois mes trois fléchettes, je note mon score consciencieusement, soustrait 501 et cache le petit bout de papier.
- C'est pour le suspense, je lui dis avec un clin d’œil. A votre tour ! Je suis curieuse de voir si vous pouvez me vaincre.
Je suis une battante dans l'âme, certainement une mauvaise perdante aussi (très très très certainement...) Du coup j'aspire qu'à une chose, qu'il soit naze de chez naze... On verra bien...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Ven 19 Mai - 15:22

S’il y avait bien une chose dont Zackary appréciait, c’étaient bien les défis. Encore mieux quand c’était lui qui gagnait... Dans tous les cas, comme il le disait, tous les deux étaient gagnants quelque part mais ce n’était pas la même fierté. Non, s’il perdait, ... Arh ! Ce n’était pas possible. Ce n’était pas bon pour son égo qui en prendrait un sacré coup. Pourtant, ils ne jouaient pas d’argent, ni ne jouaient leur vie mais c’était vraiment une question d’égo. S’il gagnait, il pourrait tirer des informations de la part de cette coquine joueuse et quant à lui, il pouvait garder une part de mystère... mais pas forcément pour bien longtemps.

- Il faut que vous me montriez vos talents ! répliquait Zackary.

Hey, elle n’allait pas se plaindre pour son côté gentleman, si ? Il allait observer et tout ça tout ça... Ou peut-être bien, il avait réellement les pétoches. Enfin humour, humour quand tu nous tenais ! Et en parlant d’humour, la demoiselle en avait car elle pointait son doigt comme si elle cherchait du vent...

- Attention ! Ca souffle très fort !
prévint-il avec un petit air très sérieux.

La jeune femme finit par tirer ses fléchettes... Puis compta son propre score discrètement, souhaitant jouer le suspense. Les fléchettes en main, tout se jouait entre ses propres mains.

- Ouh ! J’en tremble ! se préparait-il en faisant quelques mouvements d’épaules, genre Mademoiselle était en train de lui foutre la pression. Il lui fit un petit sourire avant de se concentrer sur le plateau en face de lui.

Après sa tournée de lancée de fléchettes, il calcula son petit score en le soustrayant du nombre 501... Il tombait sur le nombre 99. Ca allait pour un score approchant de zéro, n’est-ce pas ? ou peut-être devait-il diminuer pour tricher un peu ?

- Tadam ! Je suis sûr que c’est moi le Champion... Hum. Alors dites-moi qui vous êtes !

Quoi ? Il n’avait pas dit son nombre... ? Mais si, il l’avait dit! A ses yeux, il n'y avait pas besoin car c'était lui le gagnant, voyons !

- Et après, je vous offre un verre ! proposait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Jeu 25 Mai - 23:56

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
Je ne fais pas attention à lui quand il se moque de moi et puis, franchement j'ai pas fait un score dégueulasse. Seulement ça il ne le sait pas. S'il le faut il se dit que puisque je suis une fille, je suis forcément nulle ! Et bien détrompez-vous ! La chance du débutant vous connaissez ? Et bien il se trouve que je suis abonné à cela et que si c'est en ma faveur cette fois-ci, je peux dire adieu au bon score à ma prochaine partie de fléchettes. Je prends note de ne pas faire de pari à ce moment-là afin d'avoir un véritable entraînement et de savoir que je vais écraser mon adversaire pour gagner. Mais afin de garder le suspense, je décide de noter mon score sur un bout de papier que je ne lui montre pas. C'est beaucoup plus drôle comme ça. J'aime créer le suspense et la surprise.
- Ouh ! J’en tremble !
Je ris en secouant la tête.
- Vous devriez.
Clairement, il devrait trembler comme une feuille devant une femme comme moi. Seulement il ne me connaît pas, du coup, je lui pardonne cette affront. Si on ne se connait pas, je lui montrerais à quel point il va regretter de me connaître (je sais, je suis une femme pleine de contradictions). Bon peut-être pas, je suis quand même quelqu'un de sympa, il ne faut pas croire. Enfin bref, c'est à son tour de jouer et je décide de jouer le suspense avec moi aussi. Pour cela, je ne compte pas son score et me contente de le regarder en train de se concentrer. C'est assez amusant de regarder quelqu'un jouer en fait. Et le voilà en train de faire le fier en calculant son score. Je dois avouer être nerveuse maintenant mais je me demande bien pourquoi. Parce que dans le fond le pari n'est pas très gênant. J'ai connu bien pire niveau défis bien dégueulasse, bien pire que de dire son nom à un potentiel inconnu.
- Tadam ! Je suis sûr que c’est moi le Champion... Hum. Alors dites-moi qui vous êtes !
J'hausse un sourcil en riant.
- Pour cela il faudrait d'abord me donner votre score mon brave Monsieur !
- Et après, je vous offre un verre !
- C'est une façon de vous faire gagner juste pour avoir un verre, parce que je me suis clairement bien débrouillée.
Franchement un score de 88 c'est plus que pas mal !
- Alors moi je dis, on se montre nos scores et ensuite on va pouvoir voir qui offre un verre à l'autre.
Vous voyez, je rajoute en plus un verre à notre petit pari.
Je lui tends alors mon papier et réclame le sien afin de ne pas avoir à tricher. Même si c'est tentant et même si un pari est en jeu (et que je suis mauvaise perdante) et bien je n'aime pas tricher, franchement ça sert à rien si ce n'est se montrer mauvais joueur. Autant l'être en n'ayant pas triché non ? Ouais je sais, je suis une personne au grand cœur, aussi grand que je dis des gros mots en une journée (c'est pour vous dire).
- Aboule ma poule, tu vas pleurer !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Lun 31 Juil - 10:20

Non seulement il apprécia son culot, il apprécia également que ce soit bon enfant. Il y avait un bon feeling. Tous deux étaient joueurs, à ne pas se prendre la tête. C’était assez atypique que Zack avait du mal à décrocher son stupide sourire sur les lèvres. De plus, il avait vraiment du mal à garder son sérieux. A ses yeux, il avait gagné le défi. Non, il ne trichait absolument pas. La demoiselle en question n’allait pas rentrer facilement dans son jeu et se laisser berner une fille écervelée. Elle proposa donc qu’ils se montrent mutuellement leur score. Zack eut un petit moment de résistance avant qu’elle le taquine. Lui ? Pleurer ? Mais non ! Il lui sourit et céda.

- Bon. Ok ! Seulement parce que c’est toi ! lui fit-il avant de lui faire un clin d’œil.

Il tendit son bout de papier mais feinta, le ramenant rapidement près de lui pour blaguer... Oui, il était un chieur mais il assumait pleinement. Puis il assuma en montrant réellement son score : 99. A voir son score à elle ? Et merde !

- Shit !

Il avait perdu. La vie était tellement injuste. Tellement trop injuste. Mais il n’y avait rien de grave dans le fond puisqu’ils allaient passer la soirée ensemble, non ? Ce n’était pas le but ? Soit qu’ils fassent connaissance autour d’un verre.

- Je suis Zackary, se présenta-t-il. Mais je préfère qu’on m’appelle Zack.

Voilà, il n’y avait plus de mystère. Affaire résolue. Elle savait comment il se prénommait. Le jeu était enfin fini et ils pouvaient désormais aux choses sérieuses.

- Et toi, donc ? J’ai l’impression de te connaître déjà !

Et non, ce n’était pas une technique de drague vaseuse, mais c’était tout de même une impression qu’il ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Mar 1 Aoû - 22:02

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
Je dois avouer que je m'amuse beaucoup ce soir. Que je connaisse cet homme ou non, je ferais une superbe rencontre parce que je sens qu'on va bien s'entendre. On ne se prend pas la tête et puis on est joueur. J'adore les personnes joueuses. Avec Mickey, je suis du genre à lancer des défis idiots et je fais tout pour gagner. Ou alors on est juste idiot, comme cette fois où on a jeté les affaires de l'un et l'autre parce qu'on se devait de partager la même chambre. Faut bien mener l'illusion au cas où les services de l’immigration déboulent. Enfin on avait l'air de deux idiots et au lieu de rire au final, on n'a pas ri, on a eu des confidences et on s'est fait des câlins sous la couette (et juste des câlins !)
Enfin tout ça pour dire que je passe une bonne soirée pour le moment. Et joueuse comme je suis, je décide de lui demander à échanger nos bouts de papier pour voir le score.
- Bon. Ok ! Seulement parce que c’est toi !
Je lève les yeux au ciel en riant avant de prendre le petit bout de papier, du moins j'essaye alors qu'il l'éloigne. Je ris doucement.
- Sérieusement, on se croirait au collège !
Il finit par me le tendre et je l'ouvre, curieuse. Wow, il a fait un joli score, mais je souris de plus belle en me disant que j'ai fait bien mieux.
- Shit !
Ah ah !
- Et voilà comment je gagne, je dis avant de faire la révérence. Maintenant, c'est le moment où tu me dis qui tu es !
- Je suis Zackary. Mais je préfère qu’on m’appelle Zack.
Je cligne rapidement des yeux... merde mais, c'est lui non ? C'est bien lui...
- Et toi, donc ? J’ai l’impression de te connaître déjà !
- Attend... Zack... Comme Zack Larson ?
Mon sourire se fait encore plus grand. J'arrive pas à le croire.
- C'est moi ! Nekuia Chopin ! Bon sang, j'arrive pas à le croire c'est génial !
J'ai envie de sautiller tellement je suis heureuse de le rencontrer enfin, du moins pour de vrai. On se connaît presque par cœur, on a passé tellement de temps à discuter et nous voilà dans un bar, nous voyant IRL pour la première fois par le plus beau des hasards.
- C'est tout simplement génial !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Jeu 3 Aoû - 14:42

Pour sûr, encore un peu, tous deux avaient le comportement de deux adolescents à s’amuser ainsi. Quelque part, Zack n’avait pas trop changé : il était toujours en train de draguer les nanas. Malheureusement, le blondinet avait perdu son petit jeu mais il n’était pas totalement perdant... S’il avait l’impression de la connaître déjà, il n’avait pas tort !

- Quoi ? s’étonnait-il, tombant des nues.

La demoiselle devinait son nom de famille. Elle ne devait pas connaître cinquante Zack comme il ne connaissait pas cinquante Nekuia Chopin. Ses yeux s’écarquillèrent, surpris. Le blondinet était sur le cul. Comment était-ce possible ? Sur Los Angeles, il avait une chance sur un million de tomber sur elle. Oui, il savait qu’elle vivait dans cette ville mais il n’avait pas cherché à la contacter pour la rencontrer. Depuis tout ce temps qu’ils se connaissaient, ils n’avaient pas encore franchi la barrière de se voir face à face.

- Wouah ! Nekuia ? Je n’y crois pas ! lâcha-t-il abasourdi.

Il n’était pas le seul à être sur le cul mais c’était un vrai bonheur en tout cas. Ce sentiment était tout à fait réciproque. Ne pouvant rester planté là, comme ça devant elle, il se devait réagir, la saluer ou quelque chose comme ça. Par automatisme, sans trop réfléchir, il la prit dans ses bras avant de s'en écarter et la dévisager.

- C’est étrange de te voir en vrai mais je suis ravi. C’est... incroyable ! Tu as bien changé. Enfin, d’après mes souvenirs.

Il ne l’avait vu qu’en photo, et ça commençait bien à dater depuis.

- Et Je jugerai presque de ne pas entendre d’accent ! réalisa-t-il.

La sachant française, Zack aurait très bien pu s’attendre à un accent et tout... à moins qu’il soit sourd et ne faisait pas du tout attention à ce genre de choses.

- Obligé, je te paye un verre. Bon, on ne dira pas parce que j’ai perdu mais je ne peux pas te laisser t’enfuir comme ça ! lui fit-il, tout sourire.

Sur ce, il l’invita alors au bar où là, ils pourront se poser et bavasser comme deux bons vieux amis, ce qui était le cas, non ? Enfin au bar, Zack commanda une bière. Il laissa Nekuia commander ce qu'elle voulait avant d'entamer la conversation.

- C’est une chance que je tombe sur toi par hasard ici à Los Angeles ! Cela dit, j’aurais pu aussi te prévenir de mon retour !

Evidement, s’il était ici, il n’était plus à Miami à être auprès de son père biologique. Nekuia était au courant de cette partie de l'histoire, que Zack était parti là-bas pour retrouver son père et tenter de nouer un lien avec lui. Ce qui avait été chose faite sans lui révéler la vraie nature de leur lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Dim 6 Aoû - 17:50

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
Je vois bien son étonnement quand je dis le nom de famille. Je suis presque certaine que j'ai fait mouche, sinon il m'aurait dit directement non. Mais à la place, j'ai droit à ce regard qui me demande presque si je sais lire dans les esprits. Je sais alors que j'ai fait mouche et que je viens de trouver cet homme avec qui j'ai tant conversé. Certainement celui avec lequel j'ai le plus parlé en fait. Il me connaît presque par cœur, connaît ma vie en France mais aussi ici. Enfin cela fait un petit moment qu'on a pas conversé et je dois avouer que j'ai été un peu triste de ne plus avoir de nouvelle. Je n'en ai pas vraiment beaucoup donné non plus, il ne sait même pas que je suis mariée. Il faut dire que ça c'est fait rapidement aussi et que je n'étais pas vraiment au courant non plus...
Quand je lui donne enfin mon identité, j'ai droit au regard de chouette, ce qui me fait rire joyeusement.
- Wouah ! Nekuia ? Je n’y crois pas !
J'hausse les épaules.
- Je n'y crois pas vraiment non plus ! On aurait pu se rencontrer plein de fois, mais il faut que ce soit le hasard qui nous réunisse, je dis en riant.
- C’est étrange de te voir en vrai mais je suis ravi. C’est... incroyable ! Tu as bien changé. Enfin, d’après mes souvenirs. Et Je jugerai presque de ne pas entendre d’accent !
J'hausse les sourcils en riant de nouveau.
- Il faut dire que j'étais une toute jeune femme quand on s'est envoyé des photos pour la dernière fois. Maintenant je commence à frôler la vieillesse ! Et merci pour l'accent, des fois je l'exagère un peu parce qu'il paraît que c'est sexy.
- Obligé, je te paye un verre. Bon, on ne dira pas parce que j’ai perdu mais je ne peux pas te laisser t’enfuir comme ça !
Je souris en hochant la tête.
- Encore heureux, et en plus t'as perdu contre une fille, c'est la honte quand même, je dis avec un clin d'oeil.  
On se dirige alors vers le bar et je m'installe contre le comptoir. Je commande alors un whisky coca et il entame la conversation.
- C’est une chance que je tombe sur toi par hasard ici à Los Angeles ! Cela dit, j’aurais pu aussi te prévenir de mon retour !
- Clairement ! C'est honteux de ne pas m'avoir dit que tu étais dans la même ville que moi ! Depuis le temps qu'on se connaît maintenant, il était temps qu'on passe la frontière des mots écrits non ? D'ailleurs, je dois avouer que tu as été très silencieux ces derniers temps... On se ressemble sur ce point, quand on est pas prêt, on se cache et on ne veut plus parler à l'autre avant de l'être. Je l'ai fait quand j'ai quitté la France, maintenant je dois avouer que je m'inquiète du pourquoi tu l'as fait. Je ne te force pas à me le dire bien sûr, mais j'espère au moins que tout vas bien pour toi ?
J'ai envie de rattraper le temps perdu, et puis ca fait longtemps qu'on n'a pas parlé ensemble, c'est une sorte de  « quoi de neuf ? » qu'on s'envoi habituellement sur le net.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary P. Larson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
MESSAGES : 55

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Mer 9 Aoû - 9:59

Son attitude changea. Il n’en croyait pas ses yeux. Le hasard faisait parfois de bonnes choses et le fait de la voir était sûrement ce qu’il avait besoin. Nekuia était un signe du ciel mais le blondinet n’était pas du genre croyant. Pour sûr, Zack en était bien heureux. Leur histoire n’était pas une histoire banale. Ils se connaissaient depuis des années et malgré les périodes où ils ne se contactaient pas, leur amitié restait inchangée et n’était pas remise en doute. Pourtant, les amitiés venaient et s’en allaient très rapide. Les amis sincères et de toujours étaient très rares de nos jours.

- Et bien la vieillesse te réussit plutôt bien, complimenta-t-il. Je comptais bien te draguer !

Si ce n’était pas déjà fait. L’idée lui avait bien traversé l’esprit et il avait bien commencé à mettre ça en œuvre avant de découvrir la vraie identité de sa camarade de jeu de fléchettes. Encore une fois, ça serait joué sur les mots pour avouer qu’il l’avait dragué, justement.

- L’accent français a un charme fou !

Et pas que l’accent même. Les françaises ainsi que la nourriture française étaient un petit bonheur. Quoi ? C’était cliché ? Mais non !

Hum. Nekuia était déjà en train de se moquer de sa perte ? Hey, attention à son égo ! Il fallait en prendre soin. La réaction de Nek ne lui étonnait guère.

- Après deux trois coups dans le nez, t’auras vite oublié ! répliqua le beau blond, vicieux.

Non, il ne comptait pas bourrer son amie pour qu’elle oublie cette partie de la soirée mais son petit doigt lui disait qu’elle ne risquait pas d’oublier et qu’elle allait souvent lui rappeler. Il ne faudra pas qu’elle le lui rappelle devant ses potes lorsqu’elle les connaitra. Il sentait déjà leurs moqueries venir lui chatouiller l’oreille.

Enfin installés au bar et après avoir commandé leur boisson, ils pouvaient enfin discuter un peu plus sérieusement et se mettre à la page. Nekuia fut compréhensive plus que jamais. Zack avait l’impression d’être un livre ouvert. S’il y avait eu un silence de sa part, c’était bien parce qu’il y avait une raison. Il avait toujours une raison. Il n’empêche que ça faisait bien bizarre de parler face à face et non derrière un écran. C’était plus facile de se mettre à nu face à un ordinateur que face à face. Zack se mit à tourner sa bière sur elle-même, comme hésitant d’en parler. Il y avait bien une chose qui le préoccupait et pour l’instant, il n’en avait parlé à personne. Il n’y avait que Nekuia qui connaissait son histoire et les raisons de son départ pour Miami, soit retrouver son père biologique et nouer contact avec lui, ce qui avait été chose faite mais jusque-là, Zack ne lui avait pas avoué sa véritable identité, qu’il était soit son fils biologique.

- Tu sais que j’ai enfin rencontré mon père biologique à Miami ! commença-t-il à confier. Je lui ai enfin avoué ma véritable identité, celui qui j'étais vraiment ! annonça-t-il à son amie.

Et oui, il était passé à l’étape supérieure.

- Et je crois que c’est la pire erreur que j’ai jamais faite ! Ca n’a pas eu l’effet désiré.


Ou plutôt la seconde erreur. La première avait été bien de quitter Arizona comme un gros lâche.

- Je lui ai dit après qu’on lui a détecté un cancer. Il a été même prêt à me céder son entreprise à la place de mon fameux demi-frère, Jason. Ca a créé l’effet inverse. Je suis devenu le fils qui était venu dépouiller son père. Ou alors, je suis un escroc. Du coup, j’ai décidé de revenir ici.

Et le mauvais karma faisait aussi que sa mère qui vivait toujours à Los Angeles tombait aussi malade : cancer de l’estomac. Qui savait si la vie ne leur rendait pas le retour du bâton.

- Voilà, tu sais tout !

Ou pas tout! Mais elle connait enfin la suite de sa petite histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]   Dim 20 Aoû - 22:16

But... But.. I know you, You ! Me ? Never !
Zackary ∞ Nekuia
- Et bien la vieillesse te réussit plutôt bien
LA QUOI ? Je lui donne une petite (ouais plus ou moins) tape sur l'épaule. Non mais franchement, il est qui pour me parler de vieillesse. Certes la dernière photo que j'ai envoyée devait dater du moment où j'étais encore en France et fiancée, mais il pourrait il y aller plus mollo l'asticot !
- Je comptais bien te draguer !
Mouais... Il se rattrape et il fait bien ! On discute alors de nous, on parle de mon accent presque disparu et même si je ne suis pas d'accord, tous les anglophones trouvent que l'accent français est sexy. Je trouve ca dégueulasse on a l'impression de bouffer une patate chaude et on galère avec le « ». Du coup, moi j'en profite pour le taquiner sur le fait que j'ai gagné.
- Après deux trois coups dans le nez, t’auras vite oublié !
Vu qu'il me paye le premier, je peux déjà dire qu'on part sur de bonne base avec cette rencontre IRL. Mais je finis par sourire amusée alors qu'on s'installe au bar. Je commande rapidement avant de répliquer à sa précédente remarque :
- C'est ce qu'on verra, je réponds avec un clin d’œil avant de prendre une gorgée de mon verre qui vient tout juste d'arriver.
S'ensuit alors une conversation plus sérieuse sur nos silences, nos façons d'être. Même si on ne s'est jamais rencontré IRL, on se connaît par cœur, c'est aussi simple que ca. C'est toujours plus facile de se confier à quelqu'un derrière un écran, et nous avons tous les deux été à l'écoute de l'autre quand il l'a fallu. Même les moments de silence ont été plus que parlant. Nous sommes du genre à nous éclipser quand les choses vont vraiment mal, à ne pas vouloir en parler car cela est trop douloureux, honteux aussi pour certaines situations. Mais je tiens à le rassurer, à lui dire que je suis là, que je suis prête à tout entendre et que s'il a besoin de parler, je suis tout ouïe.
- Tu sais que j’ai enfin rencontré mon père biologique à Miami ! Je lui ai enfin avoué ma véritable identité, celui qui j'étais vraiment !
Je le regarde surprise, mais en même temps fière de lui.
- Wow... C'est une sacrée étape ! Je trouve ça bien que tu ais eu le courage de lui dire la vérité. Comment ça c'est passé ?!
- Et je crois que c’est la pire erreur que j’ai jamais faite ! Ca n’a pas eu l’effet désiré.
J'ouvre de grands yeux... Oh merde, c'est pour ça alors... Il a vécu la déception, certainement la colère et une pointe de culpabilité aussi...
- Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
- Je lui ai dit après qu’on lui a détecté un cancer. Il a été même prêt à me céder son entreprise à la place de mon fameux demi-frère, Jason. Ca a créé l’effet inverse. Je suis devenu le fils qui était venu dépouiller son père. Ou alors, je suis un escroc. Du coup, j’ai décidé de revenir ici.
Je pose une main sur la sienne afin de le rassurer, de lui montrer qu'il n'est pas seul.
- Tu as pas fait de test ADN pour lui prouver... J'imagine que tu as voulu lui faire comprendre que tu n'en avais rien à faire de l'argent... Je suis vraiment désolé Zack... Tu ne mérites pas ce genre de traitement, et je le pense sincèrement.
- Voilà, tu sais tout !
Je sais tout, mais je ne peux m'empêcher d'être triste pour lui... Je décide alors de lui raconter un peu ma vie aussi... Après tout, à moi de raconter des choses embarrassantes...
- Et bien moi, je me suis mariée à Las Vegas avec un Elvis... Enfin je me suis pas mariée avec Elvis mais je voulais qu'il y en ait un... Enfin non pas moi, mon mari, je dis en levant les yeux au ciel. Enfin je me suis marié avec mon meilleur ami, je t'en ai déjà parlé de Mickey...
Je ne lui dis pas les raisons de ce mariage évidement.
- Je sais que la logique voudrait que maintenant on essaye d'avoir un enfant... Mais c'est clairement pas notre cas ! Pour l'instant on profite d'être ensemble, et je m'adonne à mon métier avec passion.
Ce n'est pas mentir que de dire cela, j'aurais voulu être mère je crois. Mais je sais que cela ne m'arrivera pas... J'ai abandonné cette idée en même temps que celle de trouver un homme que j'aime. Pessimiste, certainement, mais au moins j'ai un meilleur ami en or.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
But... But.. I know you, You ! Me ? Never ! [Nekuia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Venice Beach :: L'Underground-