Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Inconnus
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 10/08/2015
MESSAGES : 583

MessageSujet: [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !   Sam 29 Avr - 9:06


   


Naïa & Delilah &
Hilouiz


   Attention, Niffleur !

   
1930.
Âgées de dix-huit ans, toute mignonnes et pleines de vie, Naïa et Héloïse, fraîchement diplômées de Poudlard en soins en créatures magiques, sont bien décidées à devenir des magizoologistes, afin de suivre les voies de leur idole : Newt Scamander. Elles ont donc pris leurs billets, leurs valises et sont bien décidées à aller voir Newt pour l’arracher à Tina Goldstein et à l’épouser. Oui, toutes les deux. (c’est d’ailleurs de là qu’est né la polygamie) Elles sont venues en compagnie de leur fou furieux de Niffler, ne cessant de faire des bêtises et de s’échapper.

Delilah est américaine et est recherchée par le Macusa pour des actes de magies effectués sur des nonmages. De ce fait, pour survivre et ne pas se faire prendre, elle use quotidiennement du polynectar pour se faire passer pour une bijoutière.
La bijouterie se trouve à côté du Macusa et si Delilah reste, c’est parce qu’elle sait que son mari, Gabriel est enfermé : ils essayent de le torturer à coup d’interrogatoires mais il ne dit rien. Elle veut le libérer quitte à se faire passer pour une nonmage qui observe de loin ce qu’il se passe.

Elle est loin de se douter qu’une catastrophe arrive et qu’elle se manifestera sous la forme d’un innocent petit niffler, aimant un peu trop tout ce qui brille, et qui fera du bruit.
Trop de bruit.

*Et une nouvelle intrigue pour vous ! coeur
- Héloïse démarre, puis Delilah et ensuite Naïa
- Les inconnus reviendront vous jouer un mauvais tour prochainement ! 8D
- Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter Héloïse  Arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Bennett
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 3185

MessageSujet: Re: [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !   Sam 29 Avr - 14:00

« Juste Ciel ! Naïa, cette ville est si grande ! ça nous change tellement de Londres, je trouve ! » Le regard va à droite et à gauche tandis que nous sillonnons toutes deux cette grande avenue. Nous sommes arrivées par le bateau et autant dire que le voyage a été éprouvé. Il faut dire que notre Niffler, Eddie, n’a cessé de s’échapper et d’aller voler l’or se trouvant un peu de partout. Dans les valises. Les poches. Les femmes. Les hommes. Rien ne lui a échappé à ce petit monstre si ce n’est qu’il a bien semé la zizanie et qu’avec mon amie, nous sommes passées pour deux folles furieuses à sauter dans tous les sens. Quand bien même, ce dernier a fini par être stupéfixé par Naïa et a trouvé de nouveau sa place dans la valise, que nous avons fermée avec un charme magique. Il faut savoir que nous sommes ici pour une raison bien particulière. Nous cherchons le grand et célèbre Magizoologiste : Newt Scamander. Aussi, avec ma meilleure amie, nous avons entrepris ce grand voyage afin de le retrouver, de le kidnapper, de lui administrer un philtre d’amour afin qu’il tombe amoureux de nous deux. Et on vivrait heureuuuux avec Eddie notre niffler  et tous les animaux de Newt. C’est que nous avons entendu un tas de choses à son sujet et forcément, nous sommes plus que passionnées par son travail. Aussi, nous voici donc à New York. Et franchement, ça change de Londres. Nous avons été choquées de voir tous ces Moldus être contre les sorciers, croire autant à leur existence tout en les pourchassant. Nous ne sommes pas habituées et de ce fait, nous nous sommes faites discrète prenant bien vite une chambre d’hôtel afin de nous planquer. Là, nous avons pu laisser libre cours à notre magie, jouant avec Eddie à lui faire apparaître et disparaître des pièces d’or, pour le rendre fou. Et puis la nuit est tombée. Nous sommes tous les trois dehors. Et pour l’instant, nous sommes bien décidées à chercher où habite Newt. Déjà, on fait des repérages. Ensuite, on avisera au moment venu. On n’a pas vraiment l’impression d’être un peu tordues dans notre façon de faire, bien au contraire, nous sommes vraiment heureuses et enchantées de ce voyage. En plus, nous avons réussi nos examens de soins aux créatures magiques et nous sommes vraiment décidées à suivre les pas de notre idote. Et futur mari aussi.

Cependant, ce n’est pas forcément de l’avis d’Eddie. Il est calme pourtant. Nous ne l’entendons pas. Nous lui avons donné un collier de diamant qui accapare toute son attention. Et posé sur l’épaule de Naïa, il est occupé à faire des câlins au collier. On le surveille du coin de l’œil, d’une part, pour ne pas qu’il fasse de bêtises, et d’autre part, parce qu’il ne faut pas rencontrer de Moldus, il risquerait d’être surpris de voir cette petite bestiole velue, tenant dans sa main un collier de pierres précieuses. Toutefois, nous ne rencontrons poins d’âme qui vive mais le Niffler, lui, repère bien vite une bijouterie. Et sans crier gare, sans qu’on ait le temps de rétorquer, le voici qui s’échappe de l’épaule de mon amie, et se met à galoper en direction de la petite boutique où l’œil brille trop fort. « Eddie, nom d’un Chaudron ! Reviens-ici !! » Ce petit inconscient s’engouffre sous la porte tandis que nous arrivons devant la porte. Ne sachant que trop faire, j’observe Naïa et nous hochons la tête en silence. Nous savons ce qu’il nous reste à faire. « Alohomora » Je murmure en pointant discrètement ma baguette sur la porte qui s’ouvre. On entre tout en veillant à bien fermer la porte derrière nous. Faudra pas qu’on se fasse repérer. Manquerait plus d’aller en prison. Qui s’occuperait d’Eddie ? Et est-ce qu’on aurait la chance de rencontrer Newt ? C’est là que nous repérons la bestiole bien trop occupée à se remplir la poche de bijoux. Je lève ma baguette en criant « Petrificus Totalus !! » Je prononce mais le Niffler semble l’entendre bien avant et s’échappe à un cheveux d’être touché. Forcément, le sort atteint une vitrine qui explose dans un fracas assourdissant. « Ouuuups !!! Eddie reviens tout de suite !!! » Je braille en m’avançant en courant, vers la bestiole, bien décidée à tout attraper et à mettre dans sa poche. Sauf que ça, ce n’est pas dans nos plans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah Goldstein
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/03/2017
MESSAGES : 165

MessageSujet: Re: [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !   Mer 10 Mai - 2:14

Je laisse ma lassitude s’échapper sous la forme d’un long soupire tandis que je vide un énième carton dans la réserve. Alors que je range le nouveau stock de bijoux arrivé la vieille, je dois bien admettre qu’être une moldue requiert beaucoup plus de travail et d’énergie que je n’avais imaginé. Ces êtres bêtes et sans défense n’ont décidément rien compris. N’importe quel sorcier qui se respecte aurait fait venir un elfe de maison pour faire tout le travail à sa place mais les moldus eux non, ils se contentent de tout faire eux-mêmes avec leurs deux grosses paluches. Je n’ai donc d’autres choix que de me plier à cet usage complètement sot puisque ma garce de responsable repasse toujours derrière moi et me surveille de près.
Ergh, même ma sueur sent le moldu.
Gabriel a réussi à me faire parvenir un hibou il y a quelques jours, le Macusa semble avoir obtenu de nouvelles preuves accablantes alors je dois absolument faire profil bas. Oui on a déjà fait acte de magie sur des nonmages, oui ça nous fait extrêmement rire de les pétrifier en pleine rue pour les foutre à poil et oui on en profite souvent pour leur faire les poches. Il faut bien que j’ai de quoi payer mon bagel au cream cheese quotidien ! Je vais quand même pas les voler. De toute façon c’est sans importance puisque ce qu’on nous reproche ardemment c’est les rares fois où on les a embêté à coup de Impero ou Endoloris. Bon ça casse pas trois pattes à un hippogriffe non plus, c’est pas comme si on les avait tué ! Néanmoins cet avis ne semble pas partagé par tout le monde, résignée je retourne donc à ma besogne.

C’est alors que j’entends un énorme vacarme venir de l’entrée, des cris et comme une vitre qui se brise. Si ce sont les mêmes cambrioleurs que le mois dernier, cette fois-ci je ne vais pas perdre mon temps avec ces incapables des forces de police et je vais m’occuper moi-même de leurs cas ! D’un pas décidé je retourne sur mes pas et je constate très rapidement les dégâts. Une vitre brisée, une jeune fille qui court dans tous les sens et une autre qui me regardent avec de grands yeux éberlués. Comment diable ont-elles pu entrer ?! J’aurais portant juré avoir fermé la porte à clefs… Par tous les Malefoy, ces deux gourdes sont autant des sorcières que moi ! J’en ai la confirmation lorsque j’aperçois le bout des pattes griffues d’un Niffleur qui se balade en liberté et qui est en train de saccager mon magasin ! Mon premier réflexe est de m’accroupir pour attraper ma baguette magique que je glisse toujours dans ma bottine et neutraliser cette créature de malheur. Sauf que ma responsable me revient en mémoire, le Macusa me revient en mémoire et je m’arrête juste à temps. A la place, je décide de monter sur la chaise comme j’ai vu faire mes collègues la fois où on avait trouvé un rat. Prenant un air terrorisé, j’hurle à plein poumon. "Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ignoble ?!" J’en profite pour en rajouter, j’ai jamais aimé ces bestioles. "Puis qui êtes-vous ?! Qu’est-ce que vous me voulez ?!" Sérieusement, je mérite un oscar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Argent
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 516

MessageSujet: Re: [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !   Sam 27 Mai - 19:13

New York, c’est juste… c’est magnifique. Je ne trouve aucun mot pour décrire ce que nous avons devant les yeux avec Héloïse. Tout est si différent de chez nous à Londres. Tout est plus grand. J’ai la sensation que la foule est aussi plus dense. Je ne sais pas trop si ça m’effraie ou non, mais je m’en moque car je suis avec ma meilleure amie de toujours. Toutes les deux, nous avons décidé de partir vivre le grand rêve. Pas le grand rêve américain, hein. Juste le grand rêve : celui de kidnapper Newt Scamander pour qu’il tombe amoureux de nous. Certes, nous tablons en premier lieu sur notre charme naturel, mais nous étions convenues qu’un philtre d’amour nous donnerait sûrement un coup de pouce non négligeable. De plus, en amoureux des créatures qu’il est, il serait aussi raide dingue de notre niffler Eddie et nous vivrions tous les trois dans le bonheur. Franchement, il n’y a qu’avec Héloïse que je pourrai accepter de partager le Newt de nos fantasmes. Toutes les deux, nous sommes comme des sœurs. Une même chair. Un même sang. Nous nous sommes rencontrées à Poudlard, bien sûr, mais c’était comme si nous nous connaissions depuis toujours. Une destinée magique ! Après tout, notre monde était régi par la magie. Ce n’était pas si bête de croire à tout cela. En attendant, se retrouver en Amérique nous change considérablement. Pour être honnête, j’ai un peu la trouille car le règlement du Macusa est bien différent de celui du Ministère de la Magie. Ils ont aussi des rites très étranges. Pourquoi disent-ils des non mages ici ? Cela n’avait strictement aucun sens. Nous en avions d’ailleurs longuement débattu avec Héloïse dans le bateau ne menant directement à New York entre deux course-poursuites avec Eddie pour l’empêcher de voler les bijoux des dames et les montres des hommes. Quel coquin, celui-là !

« Je suis tellement excitée ! On va enfin le rencontrer ! » je murmure à ma meilleure amie. La nuit est tombée et nous nous dirigeons vers l’habitation de Newt. Nous avions son adresse et il nous suffisait simplement de s’y retrouver dans ce dédale de rues. Mais c’est le prix à payer pour obtenir notre mari. Heureusement, l’heure est assez avancée pour que peu de Moldus traînent dans les rues. Notre niffler peut donc rester juché sur mon épaule, savourant un moment d’allégresse avec un collier volé. Malgré tout, nous restons vigilantes. Hors de question de se faire repérer ou quoi que ce soit. Quand tout à coup, Eddie se redresse sans crier garde et saute de mon épaule. « Non, Eddie, non ! Reviens ! » je m’écrie. Je jette un regard en direction d’Héloïse. « Il est parti !!! » Nous nous mettons toutes les deux à sa poursuite, comprenant très vite qu’il a pris pour cible la bijouterie. Il s’engouffre à l’intérieur, et d’un regard, nous mettons au point la marche à suivre. J’observe la rue, faisant barrage de mon corps tandis qu’Héloïse est en train de forcer la porte par un sortilège. Le verrou est débloqué et nous rentrons tranquillement dans la bijouterie. La discrétion est de mise jusqu’au bout. « Il est là ! » je chuchote soudain en pointant Eddie du doigt, occupé à se remplir les poches. Héloïse lance immédiatement un sort de stupéfiction qui loupe et brise une vitrine dans un bruit monstre. « Nom d’un crapaud, cette bestiole aura notre peau ! » je rumine alors que nous courons comme des folles vers la bestiole qui essaye de se carapater. « Petrificus Totalus ! » je lance, mais le sort rate de nouveau. Il touche un meuble dont tous les tiroirs s’éventrent dans un grand fracas. Soudain, je me stoppe. Un frisson glacé parcourt mon échine en même temps que je voie une jeune femme qui nous observe toutes les deux. Elle paraît être très en colère, mais l’instant d’après, quand son regard se pose sur Eddie, elle se met à hurler en montant sur une chaise. Qu’est-ce qu’il lui prend ? « Par le barbe de Merlin, une Moldue ! » je m’écrie à l’attention d’Héloïse, paniquée. Je braque brusquement ma baguette sur elle. « Ne bougez pas, sinon, je vous lance un sort ! » je menace, mais je me rends compte de ma bêtise. Elle va nous prendre pour des folles. « C’est euh… c’est un rat ! Et euh… on nous a appelées pour… pour la dératisation ! » je balbutie, consultant Héloïse du regard à chaque fois. Je me rapproche d’ailleurs d’elle, tenant toujours la Moldue en joue. « Héloïse, qu’est-ce qu’on fait ? Il va falloir l’oublietter. On n’a pas le choix… Imagine si elle raconte tout ! On ne pourra jamais épouser Newt. » La catastrophe terrible. J’en tremble rien qu’à l’idée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Bennett
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 3185

MessageSujet: Re: [NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !   Dim 11 Juin - 10:12

Eddie est adorable mais il ne fait que des bêtises. Il ne cesse de s’échapper dès qu’il voit quelque chose briller ou qu’il entend le frôlement de quelques noises se trouvant dans une bourse non loin de nous. Depuis le temps que nous l’avons recueilli, nous avons bien compris que nous ne pouvions le domestiquer, ni le forcer à nous obéir. C’est une créature étrangte et d’après le très juste livre des Animaux Fantastiques de notre Newt favori, il préfère l’or à toute autre forme de sentiment. Alors autant dire que nous avons, constamment, l’œil sur lui. D’ordinaire, on le maîtrise. Mais sans doute là, nous sommes trop fébriles, trop excitées à l’idée d’être aux Etats-Unis et de pouvoir retrouver l’amour de notre vie. Nous sommes déjà prêtes à vivre dans un mariage heureux à trois et je n’ai absolument aucune crainte concernant l’entente avec Naïa. On s’aime à la folie et Newt saura compléter ce tableau idyllique. Même si pour l’heure, nous nous contentons simplement d’avoir l’impression de ne faire que des bêtises. Après tout, nous aurions dû mettre Eddie dans une valise ou dans une cage. Parce que forcément, il finit par détaler dans une bijouterie et autant dire qu’avec ma meilleure amie, nous ne sommes pas douées dans l’art de récupérer un niffleur en toute discrétion. Si au début, l’immersion dans le lieu désert se passe sans encombre. Je vise assez mal et mon sort s’échoue contre une vitre. Naïa connaît le même sort mais nous n’avons même pas l’occasion de nous lamenter sur notre échec qu’une troisième fois nous alerte. Celle d’une moldue visiblement. Elle a l’air, en panique, monte sur une chaise, s’exclamant contre Eddie. Naïa se charge de lui expliquer qu’il s’agit d’un rat. Mais je ne sais pas si elle est convaincue ou non. « Oh oui, un rat domestiqué mais qui s’échappe assez souvent ! » J’ajoute d’une voix innocente mais légèrement crispée d’autant plus que mon amie vient de parler de dératisation. Autant dire qu’on se contredit et qui plus est, à ce moment-là, Eddie saute vers le lustre avant d’atterrir sur une autre étagère qu’il ouvre pour y prendre les bijoux. Je crois qu’à force, elle va jamais nous croire. « Ne vous inquiétez pas, on ne vous veut aucun mal. » J’ajoute d’une voix un peu plus aigue, baguette en main quand Naïa émet l’idée d’utiliser un sortilège d’oubliettes envers la moldue. « Je crois que c’est la solution la plus sage. En plus, le Macusa est particulièrement terrible en matière de magie sur le territoire moldu. Nous avons bien vu toutes ces affiches anti-sorciers traînant dans la ville. » Et sur ces mots, j’ajoute alors d’une voix paniquée « Occupe-toi du niffleur, je vais me charger de l’oublietter. » Et me tournant vers la troisième femme, je lève ma baguette dans sa direction, ouvrant la bouche – non sans utiliser une petite toux pour rectifier ma voix – et d’un geste simple, je m'exclame d'une voix aigue : « Oubliettes ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[NAÏA-DELILAH-HÉLOÏSE] Attention, Niffleur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Attention, araignées qui tuent ..
» Micro-ondes et WIFI: Attention
» Missive a l'attention de l’Archevêque Bénédictus
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Et si... les choses avaient été différentes?-