Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On est tous des mamifrères ** Mia ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: On est tous des mamifrères ** Mia ♥    Mer 3 Mai - 16:10



Mia & Billie ♥
On est tous des mamifrères
Que ceux qui sont d'accord avec moi lèvent la main : il n'y a rien de plus désagréable que de se faire réveiller le matin par un coup de fil. Eh bien c'est pourtant précisément ce qui m'est arrivé en ce mercredi 3 mai 2017... un coup de fil que je n'attendais pas mais que je redoutais. J'étais sagement en train de rêver de Johnny Depp quand une atroce sonnerie a fait fuir tous mes fantasmes. « Oui allô » répondis-je d'une voix agacée. Si c'est Vic ou bien Bucky qui ont un soucis elles peuvent se gratter. Elle connaissent le châtiment que je réserve à ceux qui osent troubler mon sommeil. Mais ce n'était aucune d'entre elles. « Oui bonjour mademoiselle Sullivan. Je suis désolée de vous déranger à une heure aussi matinale. Madame Peterson de l'école Saint James. Comme nous le redoutions Mademoiselle Irving a prolongé son arrêt maladie et … je sais que je vous prend au pied levé mais serait t'il possible pour vous de la remplacer un jour de plus ? » J'en étais sûre. Cette satanée prof devait normalement reprendre sa place le jour-même après s'être fait arrêter pour état grippal. Mon cul ouais, plus personne n'attrape la grippe de nos jours ! La grippe c'est comme la peste c'est une maladie qui n'existe plus de nos jours ! Cette mademoiselle Irving avait simplement envie de s'offrir des vacances et je ne suis pas étonnée qu'elle les prolonge. J'espère qu'elle chopera une MST pour avoir osé me réveiller. (Ouais je suis violente quand on me réveille). Un silence s'installe le temps que je réfléchisse à la proposition qu'on me fait. Il est vrai que j'aurais bien besoin d'argent mais mon corps me hurle de rester pelotonnée sous ma couette. Et alors que j'étais en plein doute la directrice ajoute « les enfants de la classe partent en sortie scolaire au zoo pour toute la journée. » Ooooh mais il fallait le dire tout de suite. « C'est d'accord, j'accepte. »

ça va être finger in the nose ! Et moi qui craignait de devoir retourner à l'école faire cours, on va bien s'amuser. Au petit déjeuner bien vite ma mauvaise humeur a laissé place à un grand enthousiasme. Ça va nous faire du bien à tous de prendre l'air. Parce que j'adore le métier d'institutrice mais au jour d'aujourd'hui je suis heureuse de le pratiquer seulement à titre exceptionnel. Ces gamins me pompent touuuute mon énergie vitale. Surtout que ceux dont je m'occupe cette semaine ont tout juste 8 9 ans. Enfermés entre quatre murs ils devenaient ingérables. Là ils vont pouvoir se défouler. Et moi aussi. Bon il est vrai que je déchante un peu lorsque j'arrive au point de rendez-vous et que je vois que les maitresses et les classes qui vont m'accompagner sont celles de Patricia et d'Olivia - ces deux-là, me détestent – mais c'est pas grave. Touuut va bien se passer. Et puis on a aussi des parents d'élèves qui sont venus nous aider. Enfin... des parents, surtout des mamans en réalité mais je suis contente de découvrir de nouveaux visages. En particulier celui d'une jolie brune retient mon attention et je me fais la promesse d'aller lui parler un peu plus tard.  Mais avant ça il est l'heure de motiver mes troupes d'un joyeux « bonjour les enfants ! » « Bonjour Billiiiie. » Oui j'ai toujours préféré que mes élèves m'appellent par mon prénom. Cela ne les empêche pas de me vouvoyer mais je trouve ça plus convivial. C'est d'ailleurs pour ce genre d'initiatives un peu trop modernes que mes collègues me détestent. Il ne faut pas trop sortir des cases pré-établies vous comprenez ? « Est-ce que vous êtes tous prêts ? Vous avez hâte d'arriver ? » « OUIIIII » « Génial ! Mais avant d'arriver au zoo il va falloir qu'on prenne le bus. Seulement vous voyez le monsieur là-bas ? C'est Gus le chauffeur. Et Gus ne vous laissera monter à bord que si vous êtes bien sages et que vous mettez deux par deux. Alors je veux vous voir tous faire la queue en rang. » Il n'en faut pas plus aux petites têtes pour obéir et commencer à grimper à l'intérieur. Après avoir compté tout ce petit monde je m'avance enfin vers mes collègues pour les saluer chaleureusement et comme toujours je n'ai droit qu'à de petits bonjour polis. Aaaah quelle belle ambiance ! Je souris malgré tout et entre la dernière à bord. Le siège à coté de la jolie brune que j'avais repéré un peu plus tôt est libre. « Salut. Est-ce que je peux ? » J’attends son approbation pour m’asseoir avant de lui tendre la main. « Billie Sullivan. Je remplace Mademoiselle Irving qui a en charge les CM2. Vous êtes la maman de qui ? » Je n'ai eu la chance de rencontrer la mère d'aucun de mes élèves en si peu de temps et je suis curieuse de savoir. Elle a un petit air de ressemblance avec Fiona, la petite fille la plus timide de la classe.
Le bus se met alors en marche et Patricia me lance un regard de travers tandis qu'elle s'apprête à faire une annonce pour présenter l'activité du jour. Ben oui vous comprenez en parlant dans mon coin j'ose remettre en question son autorité ! Non mais quelle conne.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Mia Hemingway
Admin terrorisée
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/06/2016
MESSAGES : 511

MessageSujet: Re: On est tous des mamifrères ** Mia ♥    Dim 14 Mai - 9:43

Après la pluie venait le beau temps. Cet adage lui parlait. Plus que jamais. Elle avait l’impression que ça s’adaptait pour tout. La météo mais la vie même. Mia ressentait cela dans cette existence qu’elle menait désormais depuis presque un an. Les choses avaient tant évolué depuis son arrivée à Los Angeles, à l’époque transie de peur, et de faim. Elle n’avait plus une thune pour se nourrir, sa voiture était en train de rendre l’âme, elle s’habituait à l’idée de ne plus s’appeler Judith Grimes mais bien Mia Hemingway. Autant dire qu’à cette époque, elle ne s’était pas doutée qu’un an après, elle se serait retrouvée ici, dans cette école, au milieu de tous ces enfants piaffant d’impatience à l’idée de monter dans ce bus les emmenant au zoo. Aurait-elle pu croire que dans ce lot d’innocences et de sourires greffés de dents manquantes, une petite fille se détacherait du lot pour venir se blottir contre elle, la serrant aussi fort qu’elle le pouvait. « Et bien alors, Lily… ? » Questionna-t-elle, ravie de cette délicate attention. C’était pourtant bien connu, quand il y avait quelque chose d’excitant comme d’aller au zoo, plus rien d’autre ne comptait aux yeux d’un enfant. Et pourtant, Lily pensait à elle. « Non rien Mia, j’avais juste envie d’un câlin. » Elle sentit son cœur fondre un peu et s’accroupissant, la brune rendit l’étreinte désirée avec une force incroyable. La force de l’amour et de l’affection. La force que cette petite fille lui avait donné, il y a un an, lorsqu’elle s’était présentée chez son père afin d’officier comme nounou. Sans convictions. Sans certitudes d’être prise. Et pourtant, Lily l’avait choisie elle. Et pas une autre. Et depuis, la vie à trois avait démarré entre le père de Lily, la petite fille et Mia, la nounou. Depuis, les choses avaient bien changé. Le sourire était plus apaisé. L’esprit, bien plus léger. Mia revivait. Forcément, il lui avait fallu croiser la route de son mari, celui qu’elle fuyait. Mais depuis, tout était rentré dans l’ordre. Du moins, le croyait-elle. C’était beau de rêver pas vrai ? Mais pour l’heure, Mia se contentait de revêtir le costume d’accompagnatrice pour cette sortie scolaire. Lily le lui avait demandé, histoire de lui présenter ses amies, sa maîtresse. Les choses avaient changé depuis. Elle s’habituait à être plus qu’une nourrice. Ça portait un autre nom. Celui de belle-maman. « Je voulais te présenter mes amies. Alors voici Sidney, Lucy, Jane. Les filles je vous présente Mia. Papa dit que c’est ma belle-maman. Et c’est vrai, elle est jolie. » Mia les salua avec une politesse et un respect certains. D’autre part, elle se sentait touchée par les propos de la petite fille. Ainsi était-ce de cette manière que Lily la voyait ? Elle avait souvent entendu des histoires ou rien n’était facile entre celui qui prenait la place de l’autorité parentale et l’enfant. Mais Mia n’avait jamais eu à se plaindre. Tout s’était merveilleusement bien passé. Et encore plus désormais qu’elle assumait pleinement son histoire d’amour avec le père de Lily, la petite aux bouclettes de couleur châtain. « Ah je crois que votre maîtresse va vous parler. » Dit Mia en fixant une jeune femme arrivant devant la ribambelle d’enfant. Elle ne put s’empêcher de froncer les sourcils lorsqu’elle entendit les enfants l’appeler Billie. Depuis quand les enfants interpellaient les profs ainsi ? Mia se disait que les temps changeaient. Aussi, elle garda le calme, contemplant la jeune femme, doté d’un formidable énergie, qui distribuait des ordres. Néanmoins, ça marchait, les gosses furent en rang et ils entrèrent dans le bus bruyamment. Mia les trouvait absolument adorable. Silencieuse, elle les observait faire, surtout Lily. Elle était avec ses amies bien occupée à raconter moult aventures. A la fin, elle put enfin entrer dans le bus et trouva une rangée vide. Elle y prit place, ne sachant pas très bien si elle devait dire quelque chose aux autres adultes ou non. A vrai dire, Mia était un être solitaire, elle n’était pas avenante dans sa façon d’être. Habillée de façon trop jeune, avec son jean, sa veste à capuche et ses converses, elle paraissait avoir à peine dix-neuf ans. Et puis, elle était peu souriante aussi.

Pourtant, la place à côté d’elle fut bien vite occupée lorsque la dénommée Billie prit place à côté d’elle. Bien sûr, elle avait demandé si elle pouvait s’asseoir auparavant. « Je vous en prie. » Lui avait-elle dit avec un sourire timide. Elle n’était pas une friande des rapports humains. De par son passé avec un mari violent et envahissant, elle avait perdu le gout du contact avec l’autre, engager une conversation etc.. Des choses simples en soi mais qui demandait tellement pour elle. Pourtant, Billie semblait être de nature joviale et enthousiaste, elle se présenta bien vite comme celle remplaçant Mademoiselle Irving. « Enchantée Billie ! Je m’appelle Mia. » Dit-elle avec un petit sourire en coin. « Et je ne suis la maman de personne… Ahem… Enfin, je veux dire si. Je… Je suis la belle-mère de Lily. » Heureusement qu’elle se reprit assez vite. Car dit comme ça, tout présageait à ce qu’elle apparaisse comme bizarre. « C’est Lily Bullock, je ne sais pas si vous voyez de quelle élève il s’agit. Une petite brune aux cheveux chatains et un sourire à tomber, mais ils ont tous un … » - « Bonjour les enfants ! » La voix d’une maîtresse couvrit la sienne et la jeune femme se tut automatiquement en rougissant. Le regard que lui lança cette dernière la tint au silence. Il ne manquait plus qu’elle se fasse remarquer. Alors, elle garda le silence tandis qu’elle parlait de ce qu’ils allaient faire, ce qu’ils allaient voir. Elle paraissait un peu autoritaire et les enfants semblaient bien moins enthousiastes que lorsque Billie leur avait parlé auparavant. « C’est moi où elle n’a pas l’air très sympathique ? » Marmonna-t-elle à voix haute. Puis, lorsqu’elle se rendit compte qu’elle avait murmuré de façon à ce que sa collègue puisse entendre, la jeune femme prit immédiatement une mine effarée. « Je suis désolée, je ne voulais pas dire ça de votre collègue. Excusez-moi vraiment ! Elle avait l'impression de se faire remarquer et elle n'aimait pas ça. Mia avait l'habitude d'être dans l'ombre. Elle ne voulait pas que ça soit autrement. Le besoin de se justifier fut terrible et elle ajouta d'une voix penaude « C'est ma première sortie scolaire... » Oui elle devait se justifier. Elle n'avait pas envie d'être mal vu ou que Lily puisse avoir honte d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: On est tous des mamifrères ** Mia ♥    Mar 13 Juin - 16:25



Mia & Billie ♥
On est tous des mamifrères
Une fois à bord du bus je suis comme une dingue. J'ai beau avoir trente ans au fond de moi je suis encore une gosse. J'adore courir, raconter des conneries et l'idée d'aller au zoo m'enchante au moins autant que mes élèves. En passant devant Gus, le chauffeur, je lui fais un check. Nous nous sommes déjà croisés plusieurs fois, il travaille souvent pour l'école et moi aussi. Il a beau avoir vingt ans de plus que moi on rigole bien tous les deux. Gus il est comme moi, toujours souriant, sans prise de tête et il profite simplement de l'instant présent. C'est un bon pote quoi, contrairement à mes collègues qui se la pètent. Mais aujourd'hui je ne les laisserais pas me gâcher ma journée. Naturellement je me dirige donc vers une nouvelle connaissance et un visage angélique, celui de la jeune-femme que j'ai repéré un peu plus tôt. Mia. C'est un joli prénom et il lui convient bien. « Je ne suis la maman de personne… Ahem… Enfin, je veux dire si. Je… Je suis la belle-mère de Lily. » Sa maladresse me fait sourire et je sens la panique dans son regard. « Ne t'inquiètes pas tu n'as pas le profil de la psychopathe prête à nous enlever ces chers bambins » je tente de la rassurer. Quoi que je ne suis pas sûre que de parler de kidnappeur soit rassurant...  « C’est Lily Bullock, je ne sais pas si vous voyez de quelle élève il s’agit. Une petite brune aux cheveux chatains et un sourire à tomber, mais ils ont tous un … » Attendrie je m'apprête à répondre lorsque nous sommes interrompue par Patricia qui veut faire un discours à l'attention de tous. Nous ne sommes pas encore arrivés que j'ai déjà réussi à me la mettre à dos. Il y a pas à dire cette nana a un problème contre moi. Faisant mine d'écouter je laisse ma collègue déblatérer son interminable discours. Quand elle évoque les consignes de sécurité à respecter je soupire. Ces gosses n'ont que 8 ans, ils n'ont pas besoin qu'on les assomme de la sorte. C'est à nous, les professeurs de veiller sur eux, pourquoi est-ce qu'on les emmerde avec tous ces blablas ? Il nous faut supporter encore ce supplice pendant dix minutes. Gus en ayant eu marre d'attendre avait démarré et je souriais lorsqu'en prenant un virage ma collègue a bien failli tomber par terre. Cette image resterait à jamais gravée dans ma mémoire !
Mais il se produisit quelque chose d'autre de magnifique. Mia, qui ne connaissait pourtant pas Patricia eu l'air de la trouver très antipathique et à sa remarque j'eus comme une envie de l'embrasser. « Je suis désolée, je ne voulais pas dire ça de votre collègue. Excusez-moi vraiment ! » Mon rire résonna dans presque tous le bus. «  Oh ne t'excuses pas ! Tu as parfaitement raison. Patricia est une grognasse. Elle est assommante, ininteressante et elle adore donner des leçons. » Sans m'en rendre réellement compte je m'étais mise à tutoyer Mia et je n'y allais pas de main morte pour critiquer ma collègue. « Si tu traînes avec moi elle va vite t'avoir dans sa ligne de mire, tu devrais faire attention. Mais d'un autre coté, si tu passes la journée avec elle tu vas t'ennuyer à mourir. » C'est pire que le choix de Sophie ! « C'est ma première sortie scolaire... » « Raison de plus pour s'amuser un peu. » Nous voici d'ailleurs arrivés. « Le devoir m'appelle » je souris avant de me lever pour faire sortir les élèves.
Avec plaisir je retrouve mes marmots et les maintiens au calme le temps qu'Olivia règle les entrées du zoo. Pour les occuper je leur demande joyeusement ce qu'ils avaient le plus hâte de découvrir et suis fascinée par chacune des réponses qui me parviennent. D'un geste lorsque je vis passer Mia je lui fis signe de nous rejoindre. « Tu viens faire la visite avec nous ? » J'espérais bien que sa préférence était pour nous plutôt que pour Olivia et Patricia.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Mia Hemingway
Admin terrorisée
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/06/2016
MESSAGES : 511

MessageSujet: Re: On est tous des mamifrères ** Mia ♥    Mer 12 Juil - 17:49

Billie se révéla être tout simplement adorable. Mia la trouvait charmante avec beaucoup d’humour et de spontanéité. La fraîcheur ne manquait pas et elle paraissait être une bouffée d’air frais. Etrangement, Mia n’avait pas retenu son nom et pourtant, Lily évoquait souvent ses amies d’école, ses enseignantes et ainsi de suite. Sans doute, lui avait-elle parlé de Billie plus d’une fois ? Elle ne s’en rappelait pas vraiment. Mais heureusement pour elle, les questions restaient générales et la jeune femme avait un air laissant présager qu’elle ne s’offusquerait pas de l’ignorance de Mia. Bien au contraire, elle était ravie de savoir qui elle était, quel enfant représentait-elle. La conversation aurait pu continuer ainsi mais hélas, l’une des accompagnantes ne le permit pas vraiment. Le regard lancé prêta à croire que Mia n’était qu’une perturbatrice en la compagnie de Billie. Elle se sentit un peu mal à l’aise, quoi qu’un peu agacée d’être pratiquement rappelée à l’ordre comme si elle n’était qu’une gamine de dix ans. Non, elle n’était pas Lily. Elle était adulte mais elle préféra ne rien dire, laissant Patricia faire son petit laïus concernant les instructions, la sécurité. Tant de choses qui concernaient les enfants. D’autant plus qu’elles n’étaient pas bruyantes, elles auraient pu continuer leur petite discussion. Mais Mia préféra attendre que la fameuse maîtresse termine son monologue. Ce qui se révéla être long. Très long. Et son air de suffisance ne plut pas vraiment à Mia qui ne put qu’exprimer ses pensées à voix haute lorsque la pipelette debout prit enfin place et se tut. Il faut dire aussi que rien ne se passa comme cette Patricia l’entendait. Un virage et elle manqua de se foutre dans le décor, ce qui enclencha le rire des enfants et la honte de l’adulte. Elle se rassit, silencieuse et probablement, vexée. Ce qui permet ainsi à Mia de pouvoir reprendre sa conversation, exprimant le fond de sa pensée. Cependant, elle se rappela, trop tard, qu’elle n’était pas seule. Et son visage n’exprima qu’une crainte à laquelle Billie se chargea de la rassurer. Elle détestait, visiblement, cette Patricia car les mots employés ne furent pas tendres. Assommante. Donneuse de leçon. Ce n’était pas faux, certes. Mia avait eu cette impression en l’observant discourir sur la sécurité et l’attitude à adopter avec les animaux. Visiblement, elle aimait s’entendre parler.

« Etrangement, j’ai eu la même pensée. » Dit-elle en se mordillant la lèvre pour ne pas rire. Entendre Billie la tutoyer ne l’avait pas dérangé. Au contraire, Mia se sentait plus à l’aise par l’attitude simple de la jeune femme. Qui était d’ailleurs assez drôle. Elle l’invita à rester dans son giron, confirmant que rester avec Patricia risquerait de se révéler fort ennuyeux. Cette fois-ci, la fugitive ne put s’empêcher de rire discrètement, bien décidée à ne pas s’attirer les foudres de la maîtresse. « A mon avis, les enfants doivent la fuir alors. » Et elle s’imaginait très bien qu’elle soit seule. D’ailleurs, la brune précisa alors qu’il s’agissait de sa première sortie scolaire. Une première pour elle. Mais il fallait bien un début à tout, c’était aussi un moyen supplémentaire de pouvoir faire partie de la vie de Lily, de pouvoir devenir ce substitut de mère, dans ce cocon d’amour où elle évoluait en compagnie de Derek. « Alors, je te suivrais. Au moins, je suis sûre de ne pas m’ennuyer. » Dit-elle tout en employant le « tu ». Au moins, tout était clair entre elle. Et Mia savait qu’elle pourrait retrouver Billie sans problème puisque cette dernière lui avait gentiment proposé. Il s’écoula un bon moment avant que tous les enfants ne soient sortis du bus. Et Mia sortit en dernier suivie de la fameuse prof lui glissant un regard froid. Mais pour le reste, elle retrouva bien vite Billie s’étant occupée des enfants. Elle les questionnait au sujet de ce qu’il voulait voir. « Je te suis avec grand plaisir ! » Dit Mia avec enthousiasme, elle s’approcha de l’entrée et prit un plan qu’elle déplia tout en revenant vers Billie. « Il y a de quoi faire. Mais à mon avis, pour l’instant, on devrait passer sur la gauche. Regarde, à la fin du parcours, il y a des toilettes et les petits voudront sans doute faire une pause, non ? » Une fois les mots dits, elle se dit qu’elle n’aurait pas dû s’avancer ainsi. Bien sûr, Billie était vraiment charmante. Mais elle n’était pas prof non plus. Elle n’était rien d’autre qu’une accompagnatrice. D’ailleurs, Patricia arriva tout aussitôt avec un plan dans les mains, suivies de quelques autres accompagnateurs et déclara « On devrait passer par la droite. Qu’est-ce que vous en pensez ? Il y a les oiseaux à voir. Et c’est bien les oiseaux, non ? » La question était plus que rhétorique. Et visiblement, elle ne s’attendait pas à ce quiconque ose la contredire. Pourtant, Mia devait admettre que les oiseaux n’avaient rien d’excitants. Il y avait bien d’autre choses à voir. De son expérience, les animaux féroces ou les vivariums s’étaient toujours révélés être une source d’admiration pour un enfant. Nul doute que Billie allait y mettre son grain de sel, elle avait presque une intuition.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On est tous des mamifrères ** Mia ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1596] "On est tous des mamifrères." Ft Skye
» Joyeux noel à tous!
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» En a marre de rester seule tous les soirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Santa Monica :: Zoo of Los Angeles-