Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël Grimes
Admin alcoolique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2015
MESSAGES : 266

MessageSujet: « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥    Dim 7 Mai - 18:59

Avec le recul, Raphaël aurait sûrement dû se douter que cette histoire de rassemblement magique était du pur pipeau. Mais bête comme ses pieds, il avait écouté Becca. Du moins, il s’était laissé convaincre à l’usure. Sans délicatesse, il lui avait prouvé par A+B qu’il n’avait pas grand-chose à faire de ces histoires de magie. Pas que le talent de la sœur ne l’intéressait pas, mais cette dernière passait déjà suffisamment de temps à faire apparaître et disparaître ce stupide lapin de son chapeau pour ne pas se farcir une représentation. Il aimait sa benjamine, mais les sacrifices avaient des limites. D’autant plus que le motard n’avait pas que ça à foutre. Ses semaines de recherche avaient payé, et le mécanicien était parvenu à trouver un job dans un garage dirigé par un certain Alaric. Certes, il n’était pas ravi de travailler pour quelqu’un après avoir été son propre patron, mais il n’avait pas vraiment le choix. Il n’avait plus vraiment de thunes, et seul la vente de sa maison à Philadelphie lui avait permis de pouvoir s’acheter un appartement à Los Angeles. Parce que oui, Raphaël Grimes déménageait définitivement à Los Angeles. Il haïssait cette ville depuis le moment où il y avait posé le pied. Il n’y aimait pas les gens. Il n’aimait pas qu’il fasse chaud constamment. Il n’aimait même pas la mer et la brise iodée. S’il avait pu, il aurait déguerpi d’ici depuis bien longtemps. Mais dans cette ville, il y avait retrouvé sa sœur Becca. Après plus de vingt ans de silence radio, le destin les avait réunis de la plus étrange des manières. Et s’il restait, c’était justement en parti à cause d’elle. Raphaël n’était pas un homme de promesse, mais il comptait bien tenir la dernière qu’il avait faite : prendre soin de sa sœur. Apprendre son histoire lui avait réalisé l’erreur immense qu’avait été son départ un beau matin, sans prévenir personne, sans même donner de nouvelles. Il n’avait jamais su ce qu’étaient devenus ses frères et sœurs, sa propre mère. Il n’avait eu d’yeux que pour la nouvelle famille qu’il voulait se construire loin de l’ancienne. Cette nouvelle famille qui aujourd’hui n’était plus qu’un champ de ruines. De sa sœur, Raphaël avait appris qu’ils s’étaient presque tous réunis à Los Angeles. Eux aussi, pour une nouvelle vie. Avait-il ressenti le désir de les voir ? Pas vraiment. Les choses étaient très étranges dans l’esprit du motard. Etait-ce le temps et la distance qui l’avaient totalement détourné de ceux qu’il aimait autrefois ? De ces frères et de ces sœurs dont il avait pris soin, qu’il avait presque élevé à l’égal de sa mère ? Il n’était même pas certain qu’ils se souviennent de lui. C’est pourquoi, il avait bien précisé à Becca qu’il ne souhaitait pas les revoir. Depuis plusieurs semaines, la blonde s’échinait à vouloir le convaincre de rencontrer le reste de sa famille. Elle n’arrêtait pas de lui raconter des histoires pour le mettre à la page. Apparemment, Mickey serait devenu coiffeur. Et si Raphaël n’avait fait aucun commentaire, il n’en pensait pas moins sur l’idée d’une telle profession. Fiona avait énormément grandi. Luc et Elizabeth vivaient ailleurs. Peter était devenu un homme important, ce qui ne l’avait guère étonné. Son frère avait toujours été plein d’ambition, se détournant totalement de la voie militaire que leur père leur avait tracée. Juliette était restée égale à elle-même. Raphaël ne savait pas trop ce que cela voulait dire, mais cette remarque avait bien amusé Becca. Il avait même appris l’arrivée d’un nouveau dans la famille. Un certain William qu’il ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam. Et une fois de plus, il s’en foutait éperdument. A force d’avoir des frères et des sœurs, il commençait à devenir compliquer de faire les comptes. Mais tous les récits de la blondinette n’étaient pas parvenus à le convaincre.

Et ce fut sûrement pour cela qu’elle dut user de la ruse pour l’attirer dans ses filets. A force de le supplier de l’accompagner, elle était venue à bout de sa patience. Il n’avait cessé de rechigner tout le long du trajet, insistant pour qu’ils prennent sa moto. Il s’agissait de sa condition. Qu’est-ce que ça pouvait lui foutre de se retrouver au milieu de magiciens ? Et là encore, Becca gueulait dans son casque pour le convaincre que ce serait une après-midi enrichissante. Il en doutait fortement, mais il n’avait plus vraiment le choix concernant l’enchaînement de la journée. Il se laissa guider à l’adresse qu’elle désirait. Et plus tard, en remettant les images dans l’ordre, Raphaël comprendrait à quel point il s’était montré terriblement stupide, qu’il aurait dû larguer sa sœur sur le bord de la route et prendre la route au loin. Mais trop bon, trop con. Ils se retrouvèrent devant une série de lotissements. « Y’a pas à dire, la magie, ça a de la gueule. » lâcha-t-il, pince sans rire, ce qui lui valut un regard désapprobateur de la part de la blondinette. Il prit soin de garer sa moto dans un coin qui ne craignait pas et mit les chaînes avant de suivre sa sœur. « Je te préviens, si on me demande de faire quoi que ce soit, je me casse. » dit-il tandis qu’ils étaient en train de gravir les marches d’un des immeubles. Ils se retrouvèrent bientôt dans une porte à laquelle sa sœur sonna. Il ouvrit ses mains dans les poches de son jeans, priant tout bas pour que ces foutus magiciens possèdent au moins de la bière. Finalement, la porte s’ouvrit et ils rentrèrent tous les deux sans que Raphaël ait pu capter le visage du propriétaire des lieux. Tout à coup, Becca gueula un grand « Suuuurpriiiiise ! » avant qu’il ne comprenne ce qui était en train de se passer. Au départ, son regard tomba sur une brune qu’il ne reconnut absolument pas. A vrai dire, il ne savait même pas qui c’était. Celui qu’il reconnut, ce fut Mickey. Il avait sacrément changé. « T’es sérieuse ? » Il se tourna vers une Becca victorieuse et fière d’elle. « Tu fais chier. » Il leva les yeux au ciel, guère ravi d’avoir été pris au piège et de se retrouver dans une telle situation. Pourquoi était-il aussi ennuyé de revoir sa famille ? Il n’en avait pas la moindre idée, mais ça le faisait juste chier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bucky Swan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/03/2016
MESSAGES : 822

MessageSujet: Re: « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥    Lun 8 Mai - 23:31

Le rassemblement magique des Grimes & Swan
La mifa !
Aujourd'hui c'est le rassemblement magique !
Oui je l'ai appelé comme ça et il n'y a vu que du feu. Tout de suite il faut prendre les choses au pied de la lettre. Il s'imagine que nous allons être plein de magicien mais je suis la seule petite maligne, maîtresse de l'illusion. Depuis qu'il est venu habiter chez moi, je ne cesse de demander à Raphaël quand il voudra venir voir la famille un peu. Il a tout de suite montré son agacement, et moi je me suis donné pour mission de lui montrer qu'il avait tort. Comme d'habitude, je dois lui prouver même si cela se montre assez... Fastidieux.
J'ai dû donc user de ma magie un peu personnelle afin de pouvoir réussir ce tour de force. Le fait est que j'ai demandé à Mickey si on pouvait manger ensemble avec Fiona un midi, il m'a dit oui (tout en me disant qu'il avait une nouvelle pour moi), je lui ai dit que moi aussi et que j'avais un invité. Nous avons donc convenu d'une date et depuis je ne cesse d'embêter Raphi pour qu'il puisse m'accompagner pour le rassemblement magique ! En lui disant cela, je ne cessais de faire ce petit geste de la main comme pour lui montrer à quel point cela allait être magique. Je crois que ça l'agace encore plus, mais j'ai fini par avoir gain de cause. Je crois qu'il ne peut toujours pas résister à mes petits yeux de chat potté. Sa condition, qu'on y aille à moto. Je n'aime pas trop ça, le contact avec les gens est trop proche, seulement c'est Raphaël et ce n'est pas pareil. Du coup j'ai accepté.
Sur la moto, je n'ai cessé de lui dire à quel point cela allait être génial. J'ai un sourire tellement immense sur le visage que j'ai l'impression que je vais me décocher la mâchoire.
Enfin nous nous arrêtons devant les lotissements où vivent Mickey et Nekuia. Celui-là m'a dit qu'elle ne serait pas avec nous ce midi. C'est dommage, je l'aime bien malgré son caractère assez explosif qui me fait parfois peur. Seulement elle a été tellement présente pour mon frère lorsqu'il a perdu Haley que je ne peux que l'adorer.
- Y’a pas à dire, la magie, ça a de la gueule.
Je lève les yeux au ciel, me délectant du son de son rire alors que je finis par froncer les sourcils.
- Quand on n'est pas habitué, ça surprend c'est sûr, je dis en riant avant de marcher avec détermination, me tournant de temps en temps pour vérifier qu'il me suit bien.
- Je te préviens, si on me demande de faire quoi que ce soit, je me casse.
Je grogne un peu.
- Mais non, je n'oserais te faire ce genre de chose voyons...
S'il savait... S'il le faut il va me tuer en fait. On finit par arriver devant la porte de l'appartement et j'ai soudainement très peur... Mon entrain se perd un peu quand je me dis qu'il va en fait me tuer pour de vrai... Seulement Mickey ouvre la porte, me souris grandement et cela me redonne du courage. Je rentre rapidement dans l'appartement, on ferme la porte et ce n'est qu'à ce moment-là que je m'exclame :
- Suuuurpriiiiise !
Je vois bien son regard perdu, et je me mordille la lèvre inférieure en scrutant la moindre de ses réactions. Je vois bien son indifférence envers Fiona, cela peut se comprendre il ne l'a pas vraiment connu. Et puis finalement son regard s'attarde sur Mickey, mon grand frère.
- T’es sérieuse ?
Je souris grandement et hoche la tête rapidement.
- Ecoute... Il fallait absolument que tu reviennes vers nous alors la seule façon d'y arriver c'était de faire ce rassemblement... Magique, je dis en refaisant mon geste de la main (je vais mourir).
- Tu fais chier.
- Je sais, je dis avant de sautiller vers lui et de glisser mon bras sous le sien. Mais je pense que c'est important... Parce que je ne suis pas la seule à avoir besoin de mon grand frère...
Je lui souris tendrement, comme pour lui montrer à quel point cela est important.
- De plus, j'ai une nouvelle à vous annoncer, mais cela peut se faire pendant le repas non ?
Je me recule finalement et vais dans le frigo me servir une bière (oui je fais comme chez moi) et en prend une pour Raphaël. Je sais que cet argument le fera rester.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickey Swan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2017
MESSAGES : 130

MessageSujet: Re: « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥    Mar 9 Mai - 19:00





La mif' Swan/Grimes


Le rassemblement magique des Grimes & Swan



Aujourd’hui était un grand jour. J’allais revoir Raphaël. Enfin… Normalement c’est ce qu’il devrait arriver. Apparemment, il n’était pas très commode et rechignait à retrouver la famille. Toutes ces informations me venaient de Bucky qui l’avait retrouvé par le plus grand des hasards. Quelle aubaine, nous n’avions pas eu cette chance nous. Raphaël avait été porté disparu depuis déjà une bonne dizaine d’années, si ce n’est plus tellement il me semble lointain. Finalement, ce dernier me semblait presque inconnu. Je ne savais pas ce qu’il devenait, ce qu’il avait fait pendant toutes ces années, s’il s’était marié ou avait eu des gosses… Aucune idée. Comme lui n’avait jamais rien su de ce qu’il s’était passé dans ma vie. Et il n’avait jamais cherché à le savoir d’ailleurs… Raphaël avait toujours agis en solitaire, se foutant de tout ce qui l’entourait. Je me souviens d’ailleurs de lui comme un homme à part, pas très joueur. Enfin, du peu que je me souvienne, car je n’étais encore qu’un gosse la dernière fois que je l’ai vu, ou du moins un jeune adulte grand maximum. J’avoue que j’appréhendais un peu ce repas. Bucky, qui était venue prendre un café à l’appartement la semaine dernière, m’avait raconté tout le plan qu’elle allait mettre à exécution aujourd’hui. Un rassemblement magique… Je n’étais pas très convaincu que celui-ci allait fonctionner.

Fiona était venue un peu plus tôt pour me prêter main forte. La brunette était un peu plus qualifiée que moi pour faire de bons petits plats, et puis j’avais surtout zappé d’acheter des tomates pour faire une petite salade en entrée, alors il avait fallu qu’elle passe au marché avant de venir. Mon dieu, heureusement qu’elle était là… « Bucky vient de me dire qu’ils partaient. » dis-je à ma plus jeune sœur alors que je posais la table, alors que la blonde m’avait envoyé un petit texto, comme quoi il partait en direction de chez moi, tous les deux. Au moins, je n’avais pas tenté de faire à bouffer pour rien. Non parce que j’avais prévu pour quatre et non pour trois. Donc le ronchon avait eu intérêt à venir, sinon je serais allé le chercher par la peau du cul. Cependant, j’étais anxieux, perplexe, voire presque stressé. Revoir Raphaël me faisait presque peur, tellement que j’en serrais les fesses. « Franchement, je le sens moyen… » confessais-je à Fiona avant d’entendre du bruit dans le couloir. Parce que, ouais, les murs étaient fin dans l’immeuble. Là, je savais que c’était eux. Je reconnaissais la petite voix de Bucky devant ma porte d’entrée. Fait chier. « Ils sont là ! » annonçais-je à Fiona pour que la petite brune sorte de la cuisine et vienne me rejoindre vers la porte d’entrée. Autant faire un beau comité d’accueil.

Tandis que j’ouvrais la porte d’entrée, j’apercevais la petite tête joyeuse de Bucky, accompagné d’un Raphaël des plus neutres, sans vraie expression sur le visage. Du Raphaël tout craché quoi. Au moins, il n’avait pas changé, toujours le même, fidèle à lui-même. Et alors que Bucky s’écriait « Suuuurpriiiiise ! » en entrant dans l’appartement, Raphaël fut moins emballé avec son « T’es sérieuse ? » et son « Tu fais chier. » Eh bien merci Raphaël, ça fait plaisir, ça met en joie. « Je suis ravi de te revoir également Raphaël. » lui dis-je en tendant ma main, geste commun pour saluer quelqu’un. Mais même ça, je doutais qu’il puisse le faire après une telle réaction… Mais Bucky avait raison, nous avions tous besoin de notre grand-frère. Bien de nombreuses fois, j’avais souhaité ce moment. Le revoir, le retrouver, partager de bons moments ensemble… Mais je n’avais plus espéré à partir d’un certain stade, d’un certain moment d’absence. Et j’avais appris à vivre sans lui, à ne pas penser à un potentiel retour dans ma vie de sa part. J’avais tout simplement cessé d’espérer et avait avancé sans lui, sans mon grand-frère. « De plus, j'ai une nouvelle à vous annoncer, mais cela peut se faire pendant le repas non ? » demanda Bucky. Là, elle éveillait ma curiosité ! Et d’ailleurs, ce n’était pas la seule à avoir une nouvelle à annoncer, j’avais également mon lot de nouvelles dont personne n’était encore au courant. Sûrement de quoi animait le dîner. « Bien sûr ! D’ailleurs, avec Fiona on vous a préparé un boooon repas. » dis-je alors, cachant un petit bout de la vraie réalité, car c’était finalement Fiona qui avait quasiment tout fait, et je l’avais simplement assistée.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona P. Swan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/04/2017
MESSAGES : 46

MessageSujet: Re: « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥    Jeu 8 Juin - 16:25





La mif' Swan/Grimes


Le rassemblement magique des Grimes & Swan



J'étais nerveuse. Savoir que j'allais assister à un dîner de famille n'était pas très rassurant. En fait, ce n'était pas le fait de participer à un repas de famille, non mais plutôt de voir mon grand frère Raphaël que je ne connais pas du tout. Je l'avais aperçu deux trois fois quand j'étais plus jeune, mais c'est tout. Je n'avais jamais vraiment discuter ou partager quelque chose avec lui alors savoir qu'aujourd'hui j'allais le voir me mettait vachement la pression. Heureusement que j'avais Bucky et Mickey avec moi pour le coup. Au moins, eux je les connaissaient beaucoup plus et notamment Mickey avec qui j'étais très proche depuis pas mal d'année maintenant. En plus, j'aurai quelque chose à leur apprendre, mais je n'étais pas persuadé que ce soit le moment idéal pour leur apprendre que j'étais enceinte. Disons que j'aurai peur de leur réaction et n'était pas sûr qu'il pourrait bien le prendre. C'était chez mon grand frère Mickey que le repas allait se passer. D'ailleurs, j'étais bien venue en avance chez lui pour pouvoir l'aider justement. C'était Bucky justement qui allait trouver un moyen de ramener Raphaël jusqu'ici, alors moi je m'occupais de la préparation avec mon autre frère. J'étais donc arrivée rapidement chez lui, nous parlons assez rapidement pour qu'on puisse commencer à tout préparer avant que les deux n'arrivent. Je commençais donc à me mettre à la cuisine, ça faisait déjà quelques minutes jusqu'à ce que mon frère me dise qu'il n'allait pas tarder à arriver, qu'ils venaient de partir.

Ce me fit sourire quand mon grand frère me disait qu'il n'était pas serein face à se dîner de famille, au moins on était deux. "Pour tout t'avouer, moi aussi." Dis-je donc avec un léger sourire à mon grand frère. Voir quelqu'un qu'on n'avait pas vu depuis des années étaient stressant et puis, qui sait comment ça pourrait se passer. Pas sûr que ça se passe bien parce qu'à mon avis peut-être que Raphaël ne serait pas content de nous voir depuis le temps. J'eus un léger sursaut quand le jeune homme me disait qu'ils étaient arrivés. "J'suis pas sourde!" Répondis-je donc, il l'avait prononcé tellement fort pour que j'entende alors c'était ma première réaction. Heureusement pour le coup que j'avais fini de faire ce qu'il fallait dans la cuisine pour ce dîner. Maintenant, c'était bien trop tard pour revenir en arrière et ça me stressait de plus en plus. Je rejoins donc mon grand frère et ce dernier ouvrit la porte. Je pus apercevoir les deux autres. Raphaël en disant à la blonde qu'elle faisait chier, a vrai dire ça ne me rassure pas des masses pour le coup. Même ça me stressait plus en fait. "Bonjour." Prononçai-je donc le sourire aux lèvres. Ca faisait vraiment bizarre d'être tous réunis maintenant. Ils entrèrent donc à l'intérieur de l'appart de Mickey. Je ne savais pas trop si c'était une bonne idée finalement ce repas, même si à présent c'était trop tard puisque nous étions tous là. J'eus un léger sourire quand ma grande soeur disait qu'elle avait quelque chose à nous dire puisque moi aussi, ça me faisait bien sourire. "Oh moi aussi, à vrai dire." Dis-je donc toujours avec un sourire dessinait sur mes lèvres. Ca me fit bien rire quand mon frère disait qu'on leur avait fait un bon repas, il était sans gêne, mais c'était une surprise pour personne. "Plutôt, j'ai fait un bon repas." Dis-je donc en rigolant pour essayer de détendre l'atmosphère.

Histoire qu'il n'y est pas un grand blanc. Déjà que c'était assez étrange de se trouver dans une telle situation, même si c'était pour pas dire grand chose, j'étais toujours du genre bavarde même étant un peu tendue. Même s'il n'avait pas fait grand chose, heureusement que Mickey avait été avec moi. Au moins, je savais qu'il était comme moi, qu'il n'était pas très rassuré par ce dîner, tout comme je l'étais depuis ce matin. C'était comme si j'avais une boule au ventre n'étant pas très à l'aise en présence de mon plus grand frère que je ne connaissais rien de son histoire. Il y avait que Bucky a vrai dire qui le connaissait le plus parmi nous et je ne sais même pas, si un jour j'aurai aussi cette chance. Enfin déjà, si c'était une chance. Vu comment il était, qu'il n'avait pas l'air ravi d'être ici, peut-être finalement que ce n'était pas plus mal comme ça. Après tout j'avais bien réussi à faire ma vie et je pense que cela aurait été la même chose qu'il soit là où non.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Grimes
Admin alcoolique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2015
MESSAGES : 266

MessageSujet: Re: « Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥    Dim 18 Juin - 0:13

Dire que Raphaël n’aimait pas sa famille aurait été un mensonge. Certes, il l’aimait à sa manière. Un peu bourru, sans rien montrer, un peu indifférent, mais c’était de l’amour. Toutefois, sa famille ne lui manquait pas. Au cours des années qui s’étaient succédées, il n’avait jamais ressenti le besoin d’être auprès d’eux, d’appeler sa mère pour prendre des nouvelles, de savoir ce qu’ils étaient devenus. S’était-il voilé la face durant tout ce temps ? S’était-il forcé à ne plus être attaché à eux ? Peut-être bien. Le motard n’en avait nullement conscience et il n’était pas de ces gens qui se trituraient les méninges avec de telles considérations. Néanmoins, il reconnaissait que la présence de Becca lui faisait du bien. Leurs retrouvailles s’étaient déroulées à un moment où ils n’auraient jamais cru cela possible. De plus, Raphaël n’était pas enclin à refaire parti d’une famille après avoir perdu la sienne. Toutefois, c’était sa sœur qui lui avait ouvert la porte quand il était au fond du gouffre. C’était elle qui était parvenu à le pardonner après autant d’années d’absence. C’était elle qui le pardonnait pour tout ce qu’il avait pu faire de mal, pour ses égarements, ou simplement pour ce qu’il était. Il ne promettait pas d’être meilleur, mais uniquement d’être présent. Il ne le faisait seulement pour elle, car –même s’il ne voulait pas le reconnaître- il avait besoin du sourire de cette petite tête blonde à ses côtés. Elle lui redonnait vie. Elle le faisait sourire aussi. Elle lui réchauffait l’âme comme personne n’était parvenu à le faire depuis bien longtemps. A Los Angeles, il retrouvait une sorte de foyer, bien qu’il ne cessait de pester constamment après cette ville et de lui trouver mille défauts en plus d’abriter sa femme et son amant. Ce soulagement que Becca lui donnait, le ressentirait-il aussi avec le reste de ses frères et sœurs ? Il n’en avait pas la moindre idée. Tous ne seraient sûrement pas aussi conciliants que sa blondinette. Là encore, il n’était pas sûr de vouloir les revoir. Plusieurs fois, il s’était engrené après Becca qui s’entêtait à vouloir le faire rencontrer une partie de la famille. Il n’avait rien voulu entendre, et aujourd’hui, il se retrouvait là, comme un con. Il avait été piégé.

Sans aucun tact, il laissa transparaître son agacement de se retrouver à des retrouvailles familiales non désirées. Il foudroya la blonde du regard qui paraissait bien fière d’elle bien qu’elle s’expliqua un peu. « Je suis ravi de te revoir également Raphaël. » Le regard du motard se tourna vers Mickey. Ce dernier avait beaucoup changé depuis la dernière fois. Trop même. Sa carrure était bien plus imposante. Son regard plus sûr. « Ouais, la même. » bougonna Raphaël sans aucun enthousiasme. De toute manière, Becca semblait en avoir suffisamment pour tout le monde. Cette dernière exposa de nouveaux arguments sur le fait que le reste de sa famille avait besoin de lui. Il leva les yeux au ciel plus pour la forme que par ressenti. Elle parvenait à le mener à la baguette… Apparemment, elle avait même des choses à lui annoncer. De même que la brune. Cela ne l’étonnait pas, il fallait toujours que les femmes causent d’une manière ou d’une autre. Ce qui l’empêcha de râler de nouveau, ce fut cette bière qui atterrit entre ses doigts. Il la décapsula et avala une gorgée. « S’tu veux. » En plus, il fallait qu’ils dînent ici. Bonjour la journée de merde. Il se garda du moindre commentaire, haussant uniquement les sourcils quand Mickey évoqua le nom de Fiona. Son regard dévia sur la brunette qui se tenait parmi le groupe. « Fiona ? Whaa… t’as grandi. » Pataud. Maladroit. Et pas très observateur. Maintenant qu’il se penchait un peu mieux sur ses traits, il reconnaissait la petite créature pas plus haute que trois pommes qui courait dans tous les sens dans le jardin. Oui, Fiona, une véritable pile électrique. « Enfin, je veux dire… t’as quel âge maintenant ? » A ses yeux, elle était toujours plus ou moins une gamine, mais sa morphologie n’était sacrément plus la même. Il eut la brusque impression de se tourner en ridicule. Il préféra détourner complètement la conversation. « Bon bah… j’ai la dalle. » Après tout, on lui avait promis un bon repas et puisqu’il était coincé ici, il comptait bien en profiter. Fallait dire que, depuis que Judith était parti, il n’avait plus mangé grand-chose de sain depuis un bon moment. Sauf Becca qui lui faisait des petits plats, mais la salade, ça l’avait rapidement gonflé. Ils se mirent à table tous les quatre. En vrai, cette journée était plutôt étrange. Même l’ambiance était un peu lourde. C’est lui qui plombait l’ambiance ? Il s’en foutait assez, sirotant sa bière avec un léger sourire sur les lèvres. Cette situation était terriblement conne. Il se reçut brusquement un coup de coude de la blonde assise à côté de lui. Il fronça les sourcils sans comprendre. Elle lui fit les gros yeux, alternant entre lui et Fiona et Mickey. Il finit par comprendre, ce qui ne l’arrangeait pas des masses. Il s’éclaircit la gorge, visiblement gêné d’adopter une telle attitude. Il leva le regard vers Fiona et Mickey. « Et euh sinon… vous devenez quoi ? » Il se sentait con. Les réunions de famille, ce n’était définitivement pas son truc. Il avait hâte que Becca et Fiona annoncent ce qu’elles avaient à dire pour détourner la discussion. Lui-même n’avait pas très envie d’expliquer ce qu’il était devenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Le rassemblement magique des Grimes & Swan » + Mifa Swan/Grimes ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» rassemblement Meux le 16-04
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» LA BOUTIQUE MAGIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous? :: Une fois, j’me suis couché il était minuit dix.-