Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We're what we are [Daeron & Seth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiwen S. Wesker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/03/2017
MESSAGES : 372

MessageSujet: We're what we are [Daeron & Seth]   Dim 14 Mai - 11:44


Défi 67 : Tu trouves une trompette et tu fais un solo dans la rue


We're what we are
feat Daeron Hunt & Seth Sullivan

La lune se laissait apercevoir dans toute sa splendeur ce soir. Kiwen s'émerveillait devant le ciel obscure qui s'offrait sous ses yeux.. Les étoiles y scintillaient rendant ses ténèbres si envoûtants. Ce n'était pas dans ses habitudes de s'émerveiller devant la nature et toutes ces choses là. Pourtant, allongée dans l'herbe bien tondue de son jardin, elle ne pensait plus à rien. Son regard azur plonger dans cette immensité... Ou alors était-ce plutôt le joint qu'elle tenait dans sa main qui la rendait si calme ? Elle ne pouvait répondre à cette question, l'alcool bu un peu plus tôt en était sûrement à l'origine. Le temps semblait s'être arrêté mais ce n'était qu'une impression. Kiwen fit un bond et se releva soudainement, regardant son téléphone.. 22h30. Elle était en retard. La ponctualité n'avait jamais fait parti de ses qualités, mais ce coup-ci, elle avait battu tout les records. Elle envoya aussitôt un message à Daeron pour lui dire qu'elle allait arriver. Elle avait déjà une bonne demie-heure de retard.. Il la connaissait sûrement assez pour savoir qu'il ne devait jamais venir à l'heure s'il ne veut pas attendre. Leur relation peut-être confuse, c'est ce qu'on pourrait appeler une amitié qui dérape certains soirs. Il lui apprend les arts martiaux, donc quand il lui demande de l'herbe, la miss le sert bien. Ce soir par contre il ne sera pas seul, un ami à lui l'accompagne. Elle espérait qu'il soit mignon, et qu'il soit aussi patient que Daeron, sinon tant pis pour lui, c'est pareil.

En retard, Kiwen ne se pressait pas non plus, elle marchait tranquillement dans la rue. Son regard se posa sur une mallette au dessus de plusieurs cartons destinés à aller dans la décharge. Curieuse, et s'imaginant y trouver quelque chose d'intéressant, Kiwen se rapprocha et l'ouvrit sans tarder. Elle fronça légèrement les sourcils en apercevant une trompette. Elle allait repartir en laissant l'instrument sur place quand une idée lui vint en tête... Un sourire en coin s'afficha sur ses lèvres alors qu'elle se saisit de la trompette et l'emporta avec elle. Plusieurs villas plus loin, la jeune femme s'arrêta, observant quelques instants les lumières éteintes... Plus pour très longtemps. C'était des voisins plutôt chiants, toujours à crier pour rien et à se mêler de ce qui ne les regardaient pas. Ce coup-ci, Kiwen allait leur offrir un concert qui leur donnera de bonnes raisons ce coup-ci de se plaindre. Les notes -complètement fausses- commencèrent à raisonner dans la rue, coupant ce silence qui était bien trop lugubre à son goût ! Après deux longues minutes à jouer son solo, à bout de souffle, Kiwen se décida à abandonner sa fameuse trouvaille et partir rapidement. Cette fois, il valait mieux pour elle qu'elle s'en aille vite, les lumières de plusieurs villas venaient de s'éclairer et elle pouvait déjà entendre des voisins brailler à leurs fenêtres. Ils étaient juste jaloux de ne pas avoir le talent musical de la jeune femme !

Presque vingt minutes plus tard, Kiwen arriva enfin à ce fameux bar où les deux hommes l'attendaient depuis un bon moment déjà.. Du moins s'ils n'étaient pas partis. Elle poussa donc la porte, son regard balayant rapidement les lieux pour y reconnaître un visage familier qu'elle ne tarda pas à trouver. Il était là. Elle lui offrit un sourire presque charmeur histoire de se faire pardonner pour sa longue attente.. Puis son regard se posa sur l'inconnu qui l'accompagnait. Finalement elle n'a pas de quoi être déçu, il est mignon et bien foutu. Elle était bien accompagnée ce soir ! La miss se rapprocha d'eux et leur demanda :

''  Vous avez pas trop attendu j'espère ? ''

Elle précisa ensuite à Daeron avec amusement et malice à la fois :

'' Tu sais que j'suis jamais à l'heure ! ''



made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeron S. Hunt
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2017
MESSAGES : 82

MessageSujet: Re: We're what we are [Daeron & Seth]   Mer 17 Mai - 18:09

Une semaine de plus sur les chapeaux de roues, dingue ce que le temps filait à une vitesse vertigineuse quant on était toujours plus ou moins occupé. Le temps devenait une denrée rare au fur et à mesure que l'on prenait de l'âge, triste mais fatidique vérité hélas. J'étais encore jeune pourtant mais j'avais la désagréable sensation de ne plus avoir jamais le temps de rien, un peu comme tous ses retraités qui se vantaient aussi ouvertement les samedis de ne jamais avoir le temps de faire quoi que ce soit à part trainer dans les magasins pour gêner les actifs dans leurs corvées hebdomadaires. Moi méchant ? Mais non voyons juste un minimum réaliste. Bref, cela ne m'empêchait pas de venir trainer dans les bars assez régulièrement en semaine comme en week end, j'avais bien le droit de me détendre un peu après tout malgré mes semaines usantes où je passais plus de 10 heures par jour au complexe sportif. Sauf que ce soir, j'étais venu dans ce bar pour une autre raison que boire une ou deux pintes de bières voire plus, j'étais complètement à sec au niveau de mes réserves d'herbe, il fallait forcément que comble ce vide. Drôle de sensation que de ressentir ainsi un vide, un manque plutôt comme un fumeur contraint sans cesse à s'acheter des clopes de manière à ne jamais en manquer. Je n'aimais pas trop cette dépendance, je pouvais encore la combattre, j'avais des arguments contre, je savais résister à l'envie mais non pas ce soir. Je n'avais pas envie de me coucher sans avoir au moins rouler un gros joint à l'air libre et lourd sur mon balcon et quand j'avais quelque chose en tête, il était quasi impassible de m'en défaire, sale manie chez moi.

J'avais aussi mes petites habitudes dans ce bar, j'étais venu assez en avance pour y stationner Mamie Mustang à proximité, de quoi limiter un peu mon engouement pour l'alcool et la fumette au moins pour ce soir. Pour un prof d'arts martiaux, je n'étais pas vraiment le meilleur exemple c'était vrai, par chance la plus grande partie de mes élèves ignoraient ma face cachée et ma tendance à me dépraver, un bien grand mot certes, un ou deux soirs par semaine. Qui l'aurait su ? qui l'aurait appris ? J'étais assez secret sur moi et sur ma vie en général, sauf envers mes proches bien sûr.

A l'intérieur de l'établissement, j'avais de suite repéré une table libre où je pris place, commandant de suite une première pinte pour ne pas avoir la désagréable sensation de monopoliser une table pour rien. J'aurais aussi pu choisir le comptoir mais c'était moins aisé pour avoir une conversation à trois car, en toute logique, nous étions bien trois. Je n'eus pas le temps d'observer le décor du bar que je connaissais quasiment par cœur ni d'entamer sérieusement ma bière car Seth, un gars à qui je donnais régulièrement des cours de rééducation ainsi que d'arts martiaux et avec lequel j'avais fini par sympathiser, m'avait rejoint. Je l'avais salué poliment en tendant une main franche vers lui pour la serrer. Nos échanges purement cordiaux au premier abord avait peu à peu laissé place à quelque chose de moins conventionnel, allant même jusqu'à de profonds délires entre mecs lors des soirées les plus arrosées. Je n'avais parfois aucune limite là-dessus, lui était marié, il devait forcément être plus sage et plus raisonné que moi, quoique qui savait ?

Alors que nous savourions nos boissons respectives après avoir longuement trinqué, je jetai un regard discret à ma montre. Presque 23h00 déjà, record de retard battu ! Alors moi et la ponctualité ça faisait au moins 50 mais là j'avais trouvé en la personne quelqu'un d'encore plus à la bourre et à l'arrache que moi pourtant il fallait déjà y aller. En retard au rendez-vous, en retard en cours, bref il n'y avait qu'au pieu qu'elle n'avait pas de retard mais ça c'était une autre affaire d'ordre intime que je n'allais pas évoquer en long et en large. Bref l'être humain a certains besoins en général et pour cela on s'était bien trouvé elle et moi, rares n'étaient pas les fois où le simple cours de karaté du soir ne se transformait pas en échange torride sous la douche ou dans les vestiaires, l'avantage du kimono c'était qu'il était facile à retirer... j'arrachai un bref sourire en ressassant dans ma petite tête certaines bribes au caractère ma foi...Intenses... Enfin il y avait aussi des fois où je me contentais de prendre mon herbe qu'elle me fournissait puis basta, on avait chacun notre vie après tout et aucune forme d'attachement l'un envers l'autre, quoi que je lui portais de l'affection à minima, genre si un type lui cherchait des noises dans la rue, je lui aurais démonté la tête vite fait bien fait, si toutefois elle avait besoin de moi pour ce genre de chose...

Les traits de mon visage se détendirent un peu quand je la vis arriver comme une princesse comme si de rien n'était, j'avais commencé à m'inquiéter à force, pour elle bien sûr sans jouer les goujats mais aussi pour mon herbe que j'aurais eu à attendre quelques jours de plus. Mais non elle venait d'arriver et j'espérais dans le fond qu'elle me mette bien la dose sans mauvais jeu de mots....

"- Hum oh si.... Au moins depuis un siècle...Tu ne te rends même pas compte de l'effet que tu commençais à me faire...Tu aimes visiblement que je sois en manque."

Bien sûr, il ne pouvait pas se passer plus de dix minutes sans que je n'ai de conneries à glisser dans la conversation, j'étais ainsi gai et enjoué de nature, en quête éternelle de provocation gentille. Mes mots étaient à double sens, c'était fait exprès bien sur, à savoir quelle signification elle allait placer sur mes phrases. En manque de drogue ou en manque de sexe, c'était vraiment un peu vicelard vrai mais tellement drôle et excitant, surtout que les deux sens étaient possibles pour le dit manque, d'ailleurs c'était simple j'éprouvais les deux au moins j'étais clair envers moi-même.

"- Ca je le sais bien que tu n'es jamais à l'heure, j'ai l'habitude à force mais Seth ne te connait pas encore. D'ailleurs je vous laisse faire les présentations ? Je vais offrir la tournée en attendant."

Je m'étais levé sitôt après, en profitant pour déposer une bise affectueuse sur la joue de ma dealeuse préférée et tant pis si elle n'aimait pas ça, j'étais chiant et je l'assumais parfaitement. Alors que ces deux là allaient pouvoir discuter tranquillement, je me dirigeai vers le comptoir en lui jetant toutefois u dernier regard, j'avais oublié un petit détail.


"- Euh au fait tu veux boire quoi ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Sullivan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2016
MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: We're what we are [Daeron & Seth]   Sam 27 Mai - 1:27



Réveil en sursaut et en sueur, le coeur martelant encore ma poitrine, foutu rêve, foutu souvenir qui me revienne à répétition et me hante la plupart des nuits pour ne pas dire toutes les nuits. Je revivais sans cesse ma captivité durant ses long mois entre les mains de l'ennemi. Me questionnant sans relâche pour que je parle, donne la position de ma base je n'allais pas leur donner ce plaisir. Sauf que par mon silence je payais le prix fort. Des coups, brûlures, étouffements, électrocutions, enfermer dans le noir les mains liées dans le dos et le corps plonger dans une sorte de baignoire auquel je devait lutter pour garder la tête or de l'eau. Si mon corps et recouvert de cicatrice, mon mental m'a permis de survivre mais lui aussi à ses faiblesses. Bien que libre aujourd'hui, j'endure encore et toujours ses souffrances psychique..jamais de repos que la terreur au fond de moi que je dois affronter seul.. Les médicaments prescrit par mon Doc de thérapie ne m'aide pas, il ne m'aide plus je ne ressent pas la tranquillité et l'apaisement que je souhaite... pas assez et il refuse de me les augmenter..connard! Encore un qui crois tout savoir et qui ne vit qu'a travers ses bouquin.

21:17... quand j'ouvris les yeux, me redressant du canapé, je jetai rapidement un coup d'oeil autour de moi, oui j'étais bien à la maison. Taylor était sortie un peu plus tôt, après une énième dispute dans la matinée, elle avait choisi de passé voir sa soeur, besoin de lui parler et de faire le vide....pouvais-je vraiment lui en vouloir?.. Pas si sur. Et moi j'étais rester là devant la tv a végéter devant une émission débile qui avait eu raison de moi d'ailleurs puisque je ne me souvenais pas d'un piètre mots du programme. Dormir aurait pu être salvateur et permettre de se détendre un peu, pas pour moi. Mais qu'importe, mon téléphone vibra c'était un appel de Dearon...mon coach sportif qui m'avait permit de me remettre d'aplomb après mes blessures de guerre. Marcher après avoir reçu une balle et respirer profondément avec des côtes casser...c'est le pied.

Ce type  qui derrière sa gueule d'ange se cache en fait un bourreau, je dirai même un malade dégénéré sadique qui n'a aucune compassion et use d'un plaisir malsain à me regarder râler et souffrir......mais je dois reconnaitre qu'il fait du bon boulot. J'ai dépassé mes limites et en l'espace de quelques mois j'ai pu ainsi retrouver mon poids de forme, mes muscles qui avait fondu et une certaine souplesse dans mes mouvement. Le chemin n'est cependant pas terminer, bien qu'au fil du temps des liens ont commencés à se tisser et une relation amicale est né. Ce dernier m'invitait donc a le rejoindre au bar, histoire de prendre un verre ajoutant également qu'il tenait à me présenter quelqu'un qui pourrait m'intéresser. C'est pas faute de lui avoir dit que j'étais déjà marié, lui était peut-être célibataire, les histoires de cul ce n'est pas ma came, j'allais refuser quand il insista avec un argument non négligeable..

« Ok..j'te rejoints dans 10min..*clic* » j'avais fini par céder, le temps de m'arranger une peu, de changer de chemise et d'enfiler une veste en cuir noir avant de sortir. C'est en moto que je me pointais au bar, la béquillant à coté d'une autre Harley qui en précédait d'autres je n'eu plus qu'a me faufiler à l'intérieur. Pas de mal non plus a retrouver mon acolyte, ce tombeur attirait déjà bien des regards féminin.. Sourire en coin, avec un brin l'envie de lui voler la vedette après lui avoir serré là main avant de m'assoir. La suite de la soirée se déroula sans encombre, à l'exception de la personne absente que nous attentions. Ce n'est que vers 23h que cette dernière fit son apparition, je n'eu pas de mal à deviner laquelle, il me suffit simplement de suivre le regard ahurit de Dearon. J'enquillai à ce moment une gorgée de bière....c'est vrai, elle est plutôt jolie et même sexy. Aux allures aguicheuse et loin de paraitre sans prétention, à moins de se prendre pour la diva de la soirée. Bref je la saluai toutefois sans pour autant lui claquer une bise, j'hochais simplement là tête.

« Tout viens à point a qui sait attendre.. »

Une remarque sur son retard? Non..on avait pas vraiment, je lui offris même pour la peine un clin d'œil qui se voulait sympathique. Elle avait aussi cette élégance dans ses gestes, pas simplement la gestuelle d'une gamine pourrit gâtée et superficielle..non non. En l'observant je me rendais compte, d'un fossé en fait...qu'il y avait comme un un quelque chose de déjà vu, c'est pas le genre de nana simplement mignonne qui se contente de sourire. Une femme encore bien jeune, aux allures de femme d'affaires sans manière bourgeoise et qui dégage autant d'assurance ne peut qu'être une personnalité ayant un vécu.. Il est plutôt mal venu de juger au premier abords, et pourtant c'est l'impression que cette femme m'offre en la voyant bien que cela ne soit point un jugement....mais de la simple observation. Et si c'est ce à quoi je m'attend...j'ai toutes mes raisons de croire qu'elle est loin d'être une innocente..

« Salut, alors c'est toi la fameuse perle qu'on attend, pour tout te dire Daeron n'a pas cessé de regarder sa montre toute les 3min..sans exagérer. J'commencais à croire qu'il avait des toc » Aller tiens hop une petit pique sympathique.. "« Je m'appel Seth et donc toi tu es..»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwen S. Wesker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/03/2017
MESSAGES : 372

MessageSujet: Re: We're what we are [Daeron & Seth]   Lun 12 Juin - 17:32


We're what we are
feat Daeron Hunt & Seth Sullivan

Malgré son retard, l'accueil restait chaleureux. Les deux hommes l'accueillait avec plaisir. Il ne pouvait en être autrement avec Daeron de toute manière. Un léger sourire amusé se dessina sur le coin des lèvres de Kiwen en entendant sa remarque qui avait un double sens à peine dissimulé. Il n'avait pas idée à quel point la jolie brune aimait se faire désirer, tout en sachant qu'elle serait pardonné, en principe en tout cas !  Quoi que, en fait si, il le sait bien pour en avoir déjà fait l'expérience à plusieurs reprises ! Elle souffla avec un certain amusement à Daeron :

'' C'est toujours meilleur quand on attend.. ! ''

Visiblement son ami semblait ne pas lui en vouloir non plus. Il lui offrit même un clin d’œil ce qui la fit légèrement sourire. Il avait l'air charmant, pas seulement parce qu'il lui pardonnait volontiers son retard mais plutôt dans ses manières polis. Il donnait l'impression d'être quelqu'un de calme, mais ça restait à voir. Elle ne le connaissait que depuis quelques minutes à peine. Elle avait encore le temps de pouvoir se faire vraiment une idée de qui est ce bel inconnu. Il n'avait pas l'air d'être un flic en tout cas, c'est déjà un début ! La jeune femme fait confiance à Daeron pour ne pas lui présenter n'importe qui. Et puis ses deux là avait l'air de bien s'entendre, ils devaient sûrement être de bons amis. Daeron se proposa pour payer sa tournée, Kiwen n'allait pas refuser. Il se leva et osa déposa une bise sur la joue de la demoiselle. Elle lui lança un regard provocateur, s'il voulait s'amuser à l'embêter ce soir, elle allait en faire de même ! Et il n'allait pas être déçu, la soirée s'annonçait déjà très bien partit. Après cette bise furtive, il se dépêcha de s'esquiver, sachant très bien que la jeune dealeuse n'aime pas tellement ça. Il en oublia même de demander ce qu'elle voulait et commença à s'éloigner vers le comptoir avant de s'en rendre compte et de se tourner vers elle pour lui demander. Amusée, Kiwen lui répondit  :

'' J'veux bien une piña colada s'il te plait. ''

Son attention se reporta ensuite sur ce charmant Seth. Elle ne pu s'empêcher de rire légèrement en s'imaginant bien Daeron regarder sa montre en espérant qu'elle se décide enfin à arriver.. A t'il eu peur qu'elle l'oublie ? Bon, effectivement oui, elle l'avait oublié, mais finalement elle est bien là.

'' Ah oui vraiment ? Il a du avoir peur que je l'oublie et que je ne viennes pas.. '' elle sourit amusée avant de reprendre ''Moi c'est Kiwen. Tu connais Daeron depuis longtemps ?  ''

Curiosité, mais elle se devait tout de même de faire sa mini enquête, histoire de le connaître un peu plus, juste pour s'assurer qu'elle n'aura pas d'ennuis avec lui.. Elle n'a pas envie de se retrouver face à un flic qui a réussit à berner Daeron pour pouvoir remonter petit à petit jusqu'à son paternel. La méfiance était obligatoire envers les inconnus, la prison pouvait arriver plus vite qu'on ne le croit.. Et Kiwen tient bien trop à sa liberté, aux boites de nuits, et la compagnie masculine pour faire une croix dessus et se retrouver derrière les barreaux.. Mais pour l'instant, il lui faisait plutôt une bonne impression, en plus qu'il soit plaisant à regarder. Daeron avait là de la concurrence ! A un détails près.. L'alliance à la main de Seth.. Bien dommage. Celui-là était déjà prit. C'est d'ailleurs peut-être pour cette raison que Daeron les présentent, il ne risque pas d'entrer dans un jeu de concurrence avec lui. Enfin ce n'était qu'une supposition, elle n'en savait rien. Sa relation avec lui était assez ambiguë, au point de ne pas savoir s'il serait jaloux en la voyant se faire draguer par un autre. D'ailleurs, il revenait vers eux.


made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeron S. Hunt
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2017
MESSAGES : 82

MessageSujet: Re: We're what we are [Daeron & Seth]   Mar 20 Juin - 14:27

J'avais à peine relevé la petit pique de mon cher Seth à mon égard. Non non pour votre information je ne souffrais pas de toc particulier sauf peut-être celui de passer trop de temps à la salle de sports ou dans le lit des femmes en général. A moins que mon versant trop prononcé envers les joints et la bière me fassent défaut aussi de ce côté là ? avec mon élève, si je pouvais toutefois me permettre de le nommer ainsi, nous avions déjà bien entamé la soirée devant une pinte de bière. Cela ne m'empêcha pas d'en ramener deux autres avec la pina colada de la demoiselle que je prenais soin de déposer délicatement sur la table, j'aurais eu l'air encore plus d'un con si je m'étais amusé à tout renverser sans le faire nécessairement exprès.

"- Et bien au moins tu n'auras pas attendu longtemps pour boire..." répliquai-je aussi alors que je m'étais à peine remis à table après cinq petites minutes d'absence.  "- Alors ce sera une pina colada pour la demoiselle et deux pintes pour les mecs, le bon gros cliché habituel. "

Alcool de femme, alcool de mec, qu'est-ce que j'en avais à faire dans le fond ? J'étais pour la mixité  partout où qu'elle se situe, l'essentiel étant de passer une bonne soirée et avec une pinte déjà dans le sang, je commençais déjà  à être bien chaud, dans le sens plus gai et plus ouvert aux autres que d'habitude bien sur, il ne fallait pas non plus exagérer.
Quoi qu'il en soit le courant semblait plutôt bien passer entre mes deux invités, c'était déjà un bon point. Commençant peu à peu à connaître les caractères respectifs de chacun, je m'étais risqué tout de même à organiser cette soirée mais en terrain neutre, dans un bar que je connaissais bien. J'avais d'ailleurs bien d'insister un peu auprès de l'un comme de l'autre car l'échange semblait plutôt harmonieux entre eux deux mais aussi entre nous trois, c'était une bonne chose, c'était fondamental plutôt. Au son plus ou moins entraînant des musiques pop-rock diffusées, je buvais lentement ma bière concentrant mon regard sur mes deux amis mais dérivant de temps à autre vers les autres tables ou le comptoir, le bar était bondé ce soir, d'une clientèle masculine plutôt rustre à s'exciter devant quelques résultats de football américain mais surtout d'une clientèle féminine plus que charmante à mes yeux, j'aurais du tord d'être complètement évasif ou fermé à ce genre de choses, ici je n'éveillerai pas quelconque jalousie, du moins c'était ce que j'espérais. 


"- Alors vous parliez de quoi en mon absence ? Pas de noms d'oiseaux divers j'espère, déjà m'inventer des troubles obsessionnels compulsifs c'est déjà pas mal. Enfin tu me connais Kiwen, tu sais que mon côté protecteur se met facilement en route, je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose mais je connais aussi ta manie à oublier les choses aussi. Ne t'inquiète pas, je suis un peu pareil."

Je me défendais comme je le pouvais, peine perdue surtout si ces deux là se mettaient tour à tour contre moi. Je narguai gentiment Kiwen car je savais bien dans le fond qu'elle aimait se débrouiller seule et qu'elle n'avait surtout pas besoin d'un garde du corps pour la suivre partout dans ses périples. Je n'oserai même pas m'y risquer, au péril de me prendre sûrement plusieurs baffes au passage. Enfin, quand ce n'était pas l'un c'était l'autre... Avec Seth et Kiwen pour compagnons d'un soir, j'avais intérêt à surveiller mes arrières et d'avoir quelques répliques en avance car pour ce qui était de se titiller gentiment, nous étions sûrement passé maître en la catégorie. La seconde bière que j'étais en train de boire plutôt rapidement n'allait sûrement pas améliorer la donne car je sentais cette agréable chaleur et sensation d'euphorie se diffuser de plus en plus au travers de mon corps. Par chance j'avais l'alcool gai et joyeux et non pas violent comme beaucoup d'hommes en général.

"- Seth, je pense que tu pourras plus observer mes obsessions et mes motivations quant on sera sur le tatami samedi prochain."

Vrai que je n'avais pas toujours été tendre avec lui dans les exercices de renforcement mais je ne l'avais que pour son bien. Après je restai à l'écoute et conciliant néanmoins, notamment au début quand ses mouvements étaient encore raides, fragilisés par des carences musculaires, des os fatigués et des tendons ébranlés. Il avait beaucoup progressé en peu de temps et c'était bon signe, il serait bientôt en mesure de livrer des tournois d'arts martiaux avec ou contre moi, le maitre face à l'élève ? Intéressante perspective mais c'était encore bien de trop tôt pour nous imaginer sur un ring, j'en avais pas envie de toute manière.

Il me fallait penser à autre chose, me reconcentrer sur l'environnement qui m'entourait, difficile pourtant d'oublier les échos de ce bar bruyant ou cliquetis de verres, musique forte, foot à la télévisions et discutions de badauds se mêlant dans une dysharmonie complète. J'en profitai un peu pour détendre un peu une jambe et en la dépliant, je touchai bien sûr volontairement celle de Kiwen : tenter de chasser un instant le naturel et il finit par revenir au galop n'est-ce pas ce qu'on dit toujours ? Je n'étais vraiment pas sortable et je n'allais pas cacher que je l'avais fait exprès non plus !

"- Désolé !" Trouvai-je le moyen en plus d'ajouter. Heureusement qu'elle me connaissait pour supporter en plus ce genre de petite attention par forcément mauvaise, juste un peu dragueuse sur les bords. Après je ne vois pas ce qu'il avait de vraiment gênant la dedans surtout comparé aux ébats torrides dans les vestiaires de la salle de sports la semaine passée. Non non je n'étais pas gêné plus que ça, au moins même de me redresser cette fois-ci complètement, en quête d'une troisième bibine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
We're what we are [Daeron & Seth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» S. Daeron Kerrigan | On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir.
» Shiva, Daeron... nouveau garde du corps de Kamilla..
» seth greko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Beverly Hills-