Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can feel it coming in the air tonight | Lizzie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Watts
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2017
MESSAGES : 76

MessageSujet: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Jeu 25 Mai - 23:29

La différence de culture était véritablement troublante entre le pays du soleil levant et sa tendre amérique. Les paupières lourdes de fatigue et les mains crispées sur le volant, il laissait son regard se perdre sur les grattes ciel du centre ville de Los Angeles.
Un léger sourire se dessinait au coin de ses lèvres, à l’abri sous sa barbe de plusieurs jours tandis que les traits de son visage se déformaient dans une expression de douleur au dernier changement de vitesse. Il ne lui restait plus qu’une dizaine de kilomètres avant de revoir le visage de sa belle blonde. Trois semaines d’absence, trois semaines de travail et de retrouvailles mais aussi d’enfer aussi loin de sa bien aimée. Dans 600 mètres, prenez la sortie direction Downtown.

Le ronronnement de la Chevrolet s’arrêtait doucement dans l’arrière cour, replongeant la nuit dans un étrange silence. Les yeux rivés sur l’écran de son téléphone qui affiait fièrement trois heures moins le quart du matin. Les notifications de ses différentes applications pour réseaux sociaux s’étaient complètement emballées depuis sa victoire en finale du tournoi. L’application pour twitter n’arrive plus à s’ouvrir, sous ses propres yeux le nombre de notifications facebook atteint un chiffre astronomique de deux cent dix notifications et son compte instagram a littéralement explosé.
Nick souriait doucement enfonçant le téléphone dans la poche de son jean; remontait sa capuche autour de son cou et enfonçait sa casquette sur son crâne. La pluie commençait à tomber sur la ville de Los Angeles. L’odeur de l’humidité lui prenait les narines au moment où il jetait son sac sur l’épaule.
Il espérait que Lizzie soit debout pour pouvoir lui subtiliser un baiser plein de tendresse mais en observant l’heure, il espérait surtout que sa blonde soit dans les bras de morphée.

Il n’y avait pas une seule lumière dans l’appartement lorsqu’il refermait la porte derrière lui. Le silence semblait s’être soudainement abattu sur l’intégralité de la vie de Nick, le blond avançait à tâtons dans l’obscurité pour se rendre dans la cuisine. La lumière vive du néon au plafond lui brûlait violemment la rétine avant qu’il ne pose son sac sur la table.
L’appartement n’était pas le plus spacieux, le plus luxueux ou le plus moderne mais c’était un petit nid douillet qu’il aimait bien. Un véritable petit trou de hobbit comme l’avait si bien écrit Tolkien dans ses livres. Sans faire un bruit, il s’emparait d’une canette de soda dans le frigo et se dirigeait vers le salon où il se laissait lourdement tomber sur le séant dans un canapé. Un soupire s’extirpant de ses lèvres et profitant du peu de lumière émanant de la cuisine. Les yeux rivés sur son téléphone, laissant une longue gorgée de soda purement américain descendre le long de son œsophage se demandant pourquoi Balto n’avait pas encore hurler à la mort. Les pieds sur la table de salon, il déposait son soda par terre et finissait par sentir son esprit sombrer dans les bras de Morphée à son tour. La lourde tête de Balto venant se poser sur ses cuisses comme dernière sensation avant de tomber dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Warner
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2017
MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Ven 26 Mai - 1:04

I can feel it coming in the air tonightNick & LizzieJe ne sais plus trop à quel moment je me suis endormi. Mes yeux se fermaient tout seuls, je lutais pour les garder ouverts, je voulais le voir entrer dans l'appartement et lui sauter dans les bras, mais le sommeil a été plus fort. J'ouvre difficilement les yeux après cette courte nuit, m'attendant à le voir étendu à mes côtés, mais rien. Je fronce les sourcils tout en regardant l'heure sur le réveil. 10h21. Je me lève d'un bond pour attraper mon téléphone, j’espère qu'il n'a pas eu d'accident en arrivant. Pas de message. J'avance vers la porte de la chambre pour atteindre le salon tout en composant son numéro, mais je m'arrête en voyant un pied dépasser du canapé. Je lâche un soupire de soulagement tout en m'approchant de lui, Balto lève la tête dans ma direction, il est couché sur ses jambes. Cette vision me fait sourire jusqu'à ce que je vois le visage tuméfié de Nick. Je m'accroupis lentement au niveau de sa tête pour évaluer les dégâts. Ce n'est vraiment pas jolie à voir, je n'imagine même pas l'état du reste de son corps... Le voir comme ça me fait du mal, savoir qu'il souffre et qu'il en redemande ça me dépasse. Mais il est comme ça et je l'ai accepté tel quel. J'hésite à passer ma main sur son visage de peur que ça lui fasse mal. J'ai toujours cette peur qu'un jour quelqu'un m'appel et me dise qu'il a succombé à ses blessures, que je ne le reverrai jamais... Je ne sais pas ce que je ferai sans lui à mes côtés, je l'aime tellement que ça me fait mal. Une petite larme roule sur ma joue, mais je m’empresse de l'essuyer. Il n'a pas besoin de me voir dans cet état, j'ai pas envie qu'il me voit comme ça. Je m'écarte de lui un instant pour envoyer un message à ma collègue pour qu'elle me remplace à mon service et avance dans la cuisine pour mettre en route la machine à café. Ça me fait du bien de le savoir de retour, de l'avoir rien que pour moi. Balto se frotte contre mes jambes, pour me rappeler qu'il n'a pas eu a manger et qu'il aimerait bien sortir. Je lui donne une petite friandise et lui ouvre la porte qui donne sur un petit jardin privatisé. Je jette un coup d’œil à Nick il dort toujours, je devrais peut-être le réveiller pour qu'il aille dans la chambre, le lit est bien plus confortable. Je m'assoie sur l'accoudoir et passe doucement mes mains dans ses cheveux pour le réveiller en douceur. Bébé. Tu sera mieux dans le lit. Je dis ces quelques mots en chuchotant, je sais très bien comment il est quand on le réveil trop brusquement. Je continue à lui caresser les cheveux en attendant qu'il ouvre les yeux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Watts
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2017
MESSAGES : 76

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Ven 26 Mai - 10:35

Le sommeil du blond n’était plus réparateur depuis plusieurs semaines, à chaque nuit la même rengaine, un grand nombre d’images troublantes lui tournait dans l’esprit. Bien qu’il ne l’avouerait jamais, lors de son séjour au Japon, les cauchemars concernant Lizzie était régulier. Il se voyait revenir dans un appartement vide, silencieux avec simplement un mot sur le réfrigérateur. Aujourd’hui, cette nuit, son sommeil était beaucoup plus réparateur que ces derniers temps. Il savait que sa blonde l’attendait à la maison. Sa présence et son odeur pouvaient se sentir dans l’appartement du jeune couple.

A présent, le soleil inondait délicatement le salon de sa lumière et caressait tendrement son visage marqué par trois semaines de tournée intensive. Il était possible de lire l’intensité de ses actions par la simple vision de son front recouvert de strips. Dans le courant de la nuit il avait fini par se mettre à l’aise en s’allongeant dans le canapé, au plus grand regret de Balto qui s’était vu contrait de changer de position avant de venir couiner pour une petite place contre son maître.
Ce n’était pas le soleil qui lui brûlait doucement le visage qui était la source de son extraction des bras de morphée. Une autre femme venait à sa rencontre, il sentait sa main parcourir doucement ses cheveux et sa voix murmurer délicatement à ses tympans. Une légère expression de douleur apparaissait sur son visage mais elle se mélangeait à une satisfaction étrange. Un léger grognement s’extirpait de sa gorge dans une profonde inspiration. Il n’y avait pas que l’esprit de Nick qui était endormi depuis de nombreuses heures, son corps aussi.

Nick revenait doucement au monde réel grognant quelques paroles incompréhensibles entre ses dents. Quelque chose à propos de Lizzie dans la chambre et l’heure tardive de son arrivée. Les yeux finalement ouverts sur sa blonde, un sourire apparaît au coin de ses lèvres. Il grattait doucement sa barbe de plusieurs jours, elle semble encore légèrement maculée de sang, et passe la main sur son visage. Un nouveau grognement résonnait dans la pièce. Les doigts se refermant délicatement sur le poignet de sa petite amie pour venir embrasser sa main et ses doigts à plusieurs reprises.
Difficilement, accompagner par un profond soupir, il se redressait dans le canapé remettant en place son sweat à capuche. Les yeux dans le vague et le visage d’un homme qui se réveille avec une gueule de bois. Dans la lumière du soleil, à l’arrière de son crâne scintillait une petite rangée d’objets en metal. Nick enfonce le visage dans ses mains avant de secouer sa tête de droite à gauche. Il se laissait doucement retomber sur les genoux de sa blonde. Je serais mieux là, souriait doucement Nick en lui faisant sa tête habituelle lorsqu’il lui réclame ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Warner
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2017
MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Ven 26 Mai - 18:25

I can feel it coming in the air tonightNick & LizzieJ'ai le temps de voir plus en détail ses nombreuses plaies au visage, certaines sont encore accompagné de sang séché... Je n'ai encore jamais vue son visage sans blessure, j'ose espère qu'il ne recommencera pas de sitôt et que je pourrais enfin le découvrir totalement. J'aperçois enfin ses yeux bleus, fatigué par ces trois dernières semaines. Un petit sourire apparaît sur mon visage quand je l'entend baragouiner quelques mots, je crois qu'il me parle de hier soir, qu'il a préféré ne pas me réveiller ou quelque chose dans le genre. Il finit par ouvrir totalement ses yeux et me prendre la main pour y déposer quelques baisés. Il se redresse difficilement passant ses mains sur son visage endolorie, je ne bouge pas, me contentant de le regarder. C'est là que j'ai vue la rangée d'agrafes sur l’arrière de son crâne. Ma respiration se fait plus rapide, tout en imaginant ce qui a bien pu se passer. J'ai vue quelques photos sur internet, mais je n'ai pas pu regarder bien longtemps, le voir en sang n'est pas la chose que je préfère loin de là. Il se recouche, posant sa tête sur mes jambes nues. Je crois qu'il a dit quelque chose, mais je ne l'ai pas entendu, bien trop obnubilé par les morceaux de métal incrustés dans son crâne. Je travail dans le domaine médical, je sais qu'une blessure telle que celle là n'est pas anodine. Je n'imagine même pas ce que je vais trouver sous son sweat. Je déteste quand il part aussi longtemps, je préfère voir ce qui lui arrive, ça me rassure un peu dans un sens, même si c'est une torture. Ma tête est penchée au dessus de la sienne, mes yeux perdu dans ce bleu qui me fait si souvent rêver et mes mains posées délicatement sur son visage. Je ne sais pas si je dois attaquer de suite ou attendre un peu avant de l’engueuler. J'ai envie de profiter de lui, mais j'ai encore l'image des agrafes à l’arrière de sa tête. Je me penche finalement pour déposer mes lèvres sur les siennes dans un baisé léger, mais je suis loin d'être rassasié. Je m'éloigne de quelques centimètres, mon regard allant de ses yeux à ses lèvres jusqu'à ce que je ne puisse plus me retenir. Je fond sur sa bouche telle une affamée n'ayant pas manger depuis un mois, j'ai pas envie de lui faire mal en y allant trop fort, mais je me dis que c'est rien comparé à ce qu'il a fait pendant trois semaines. Qu'est-ce qui t'es arrivé à la tête ? Je dis ses mots contre sa bouche et m'éloigne à nouveau, un regard inquiet sur le visage. J'ai pas pu m'en empêcher, les mots sont sortit tout seuls.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Watts
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2017
MESSAGES : 76

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Ven 26 Mai - 19:28

La douceur de ses mains sur son visage parsemé de blessures, un contraste si étrange mais néanmoins si habituel au sein de leur couple. Une nouvelle fois ses lèvres dessinent un sourire sur son visage alors qu’il plongeait avec avidité dans le regard de sa blonde. A chaque fois qu’il osait y plonger avec avarice, il se rappelait pourquoi la jeune femme était si spéciale.
Le blond laissait délicatement son pouce caresser le dos d’une de ses mains, ses lèvres parcourant doucement la paume de l’autre main. Un contraste si surprenant pour le jeune homme qui gisait recouvert d’hémoglobine parmi les débris il y a moins de quarante huit heures.

La délivrance arrivait finalement après trois semaines sans avoir goûter aux plaisirs charnels de sa petite amie. Elle déposait ses lèvres contre les siennes dans un baiser léger. Son rythme cardiaque accélérait à chaque fois qu’elle déposait ses lèvres contre les siennes. Il y goûtait avec plaisir et frustration lorsqu’elle s’éloignait de quelques centimètres.
Lizzie, il n’y avait que Lizzie pour lui faire ressentir ces émotions si intenses et si positives. Le jeune homme l’observait en la dévorant du regard, il n’avait plus qu’un instinct animal parlant en lui. Nick voulait fondre sur sa bouche mais avant qu’il ne puisse mettre à l’exécution ses pulsions, elle revenait avec passion contre les siennes.
A son tour, ses mains s’emparaient du visage de sa Lizzie. Elle était SA Lizzie. Combien de fois en avait-il ressenti l’envie lorsqu’il était seul dans sa couchette nippone ? Quand on extirpait des morceaux de néons de l’intérieur de ses plaies. Au moment où les agrafes on permis de remettre en place sa chair à l’arrière de son crâne. Il n’avait eu que son visage devant les yeux, son odeur dans les narines et le goût de ses lèvres.

Il se redressait doucement l’attirant toujours plus contre elle, observant les moindres traits de son visage comme si il ne l’avait pas vu depuis plusieurs années. Il n’avait pas envie de lui répondre, pas pour l’instant, enfouissant sa tête dans sa nuque déposant délicatement ses lèvres contre son cou avant de venir déposer son front contre le sien. Un peu plus loin dans l’appartement il entendait Balto faire son curieux dans l’entrebâillement de la porte mais plus rien n’avait d’importance mis à part la peau, les yeux et le goût de sa blonde.
Affrontement dans le public et les coulisses mais c’est pas le moment, murmurait il contre son visage. Un sourire au coin des lèvres commençant à relever son sweat à capuche en se crispant de douleur. T'es pas au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Warner
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2017
MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Ven 26 Mai - 21:08

I can feel it coming in the air tonightNick & LizzieJe suis tiraillée entre l'attente de sa réponse et l'envie de lui sauter dessus pour ne plus le lâcher. Il ne répond pas tout de suite, nichant sa tête dans mon cou pour y disposer un baisé faisant courir quelques frisons le long de mon dos. Il sait s'y prendre le bourge, je sens déjà ma question s'envoler très loin. Il pose ensuite son front contre le mien un instant avant de m'avouer la cause de sa blessure. J'a envie de lui taper dessus, mais je me contente de fermer les yeux en soufflant doucement. "T'es pas au boulot" Cette phrase me fout en rogne alors qu'il tente de retirer son sweat en grimaçant je lui lance un regard noir. Son pull à terre je peux constater l'ampleur des dégâts, des déchirures, des coupures, des contusions un peu partout sur son torse à l'image de son visage bien amoché. Tu fais chier Nick. Je secoue la tête vivement avant de planter mon regard dans le sien. Il fait chier parce qu'il est encore blessé, mais le pire c'est que je vais encore céder et c'est ce qui m'emmerde le plus au fond. Le problème c'est que je l'aime certainement trop, j'accepte toutes ces conneries, je l'accepte totalement en faisant toutes les concessions qu'il est possible de faire. Putain. Sans attendre plus longtemps je me jette dans ses bras, m’emparant de ses lèvres dans un baisé tumultueux, manquant de nous faire tomber du canapé. Serrant mes bras autour de son cou diminuant considérablement la distance entre nos deux corps. La conversations est loin d'être terminée, je compte bien lui en reparler, mais maintenant j'oublie tout le reste et je me concentre sur mon homme. Je remonte mes mains sur son cou sans lâcher ses lèvres une seule seconde, son gout m'avait tellement manqué. Ses mains sur mon corps, son odeur, la sensation de sa barbe sur mes joues, tout. Je retire mon t-shirt large en une fraction de seconde, me séparant de ses lèvres un instant me retrouvant la poitrine totalement nue. Je croise son regard le souffle court et replonge dans les méandres de ses lèvres.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Watts
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2017
MESSAGES : 76

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Sam 27 Mai - 14:27

Un grognement de douleur s’extirpait de ses lèvres, et elle, elle lui lançait un regard noir en observant l’ampleur des dégâts causés par ses trois semaines. Le regard dans celui de sa blonde il frissonnait lorsqu’elle lui souffle son mécontentement. Nick, il ne comprendrais jamais pourquoi il craquait pour cette femme à chaque fois qu’elle était en rogne ou inquiète à cause de lui. Elle avait ce petit quelque chose de spécial dans son regard, cette incroyable petite chose qui lui faisait littéralement perdre la tête et lui donnait l’envie de fondre sur elle. Combien de fois l’avait-il fait en descendant du ring. Fondre sur ses lèvres malgré le sang qui lui recouvrais le visage. Combien de fois avait-elle répondu à son baiser en s’emparant de son visage sans se soucier de se retrouver avec le sang de son homme sur les mains. Un nombre de fois déjà beaucoup trop importante pour en avoir le moindre souvenir.

Il laissait entendre un petit rictus d’amusement lorsqu’elle soufflait son juron avant de bondir dans ses bras. Le blond l’acceptait avec tendresse s’emparant de ses lèvres, s’enivrant de son odeur et plongeant son regard dans le sien. Dans les yeux de son homme, elle pouvait y lire différentes expressions. Un sourire au coin des lèvres, il s’emparait des siennes à nouveau oubliant la moindre douleur qui parcourait ses muscles et sa chair lacérée.
Une fraction de seconde suffisante pour qu’elle retire son t shirt, une éternité loin de sa dulcinée. A présent, Nick ne répondait qu’aux pulsions primaires qui guidaient son cœur et son esprit. Il goûtait à ses lèvres comme s’il n’avait pas eu de contact physique avec sa blonde pendant près de trois ans. Ses mains abîmées se déposaient délicatement sur ses hanches, mordillant tendrement sa lèvre inférieure entre deux murmures. Plus jamais aussi longtemps…

Le blond quittait ses hanches remontant ses mains le long de sa colonne vertébrale. Un grognement entre l’envie et la douleur s’échappe de sa gorge lorsqu’il se soulève pour venir embrasser celle de sa blonde. Un sourire au coin des lèvres ne tardant pas à venir défaire la ceinture de son pantalon cargo.
Lizzie, elle avait toujours eu cet effet sur lui à partir d’un certain rythme cardiaque. Les yeux dans les yeux, sentant sa respiration chaude dans sa nuque et ses mains sur son corps. L’odeur de sa dulcinée lui enivrait les narines au point de lui faire perdre la raison. Il souffrirait de ses courbatures et blessures mais il ne pouvait s’en empêcher.
Les mains remontant délicatement à l’arrière des cuisses de sa blonde, reprenant doucement le contrôle en inversant la position. Les muscles tressaillant de douleurs à chacun de ses mouvements. Dans son dos, il pouvait sentir quelques petites entailles brûler ses chairs. Tu vas me tuer… Je sais que tu vas finir par me tuer d’une manière ou d’une autre. Il grognait ses paroles dans son oreille après avoir considérablement réduit l’espace de leurs corps. Ses lèvres parcourant une nouvelle fois son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Warner
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2017
MESSAGES : 54

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Lun 29 Mai - 17:10

I can feel it coming in the air tonightNick & LizzieDans ses bras j'oublie tout le reste, j'oublie mes problèmes, j'oublie qu'il risque de mourir à chaque fois qu'il monte sur le ring, j'oublie que je ne pourrais jamais tout lui donner, que je ne pourrai jamais lui donner d'enfant... Je ne sais pas comment il va réagir quand il apprendra ça, me quittera-t-il ? Fera-t-il comme si ça ne lui importait pas ? Je n'ai pas encore eu le courage de lui en parler, j'ai peur qu'il me rejette. Je ne sais même pas si il veut des enfants, je ne préfère même pas le savoir... Je sens ses lèvres dans mon cou et le sers encore plus fort contre moi. J'ai seulement besoin de ça, sentir qu'il a envie de moi, qu'il me désire toujours, qu'il n'ira pas voir ailleurs. Je lui fais confiance, mais à chaque fois qu'il part il y a toujours cette petite voix qui me répète qu'il pourrait trouver mieux, que je ne lui donne pas totalement ce qu'il désire, que je suis seulement là pour lui mettre des bâtons dans les roues... Je ne sais pas ce que je ferai sans lui. La prochaine fois je pars avec toi. Ces quelques mots prononcés entre deux baisés. Ses mains se baladant le long de mon dos, ses lèvres sur mon cou me faisant perdre la tête. Il ne tarde pas à défaire la ceinture de son pantalon et me fait basculer pour se retrouver au dessus de moi. Les yeux dans les yeux, je passe ma main sur sa joue sentant chacune de ses blessures avant de sentir son souffle prés de mon oreille, écoutant chacun de ses mots. Si je te tue, tu me tues aussi. Après ces mots, j'entoure mes jambes autour de ses hanches pour le rapprocher un peu plus. Mes doigts descendent le long de son torse délicatement pour lui faire le moins de mal possible, mais ça commence à être compliqué. Je fais sauter le bouton de son pantalon tout en attrapant ses lèvres. Je sens sa virilité contre ma main, totalement prête pour moi. Il ne reste que ce satané short à retirer, mais je ne veux pas m'éloigner de lui. Déchires-le. Toujours collé contre ses lèvres, j'ai besoin de le sentir et vite. Je tire sur son pantalon pour le faire descendre le plus possible et remonte mes mains le long de son dos.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Watts
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2017
MESSAGES : 76

MessageSujet: Re: I can feel it coming in the air tonight | Lizzie   Mar 30 Mai - 23:44

Lizzie, elle avait toujours eu cet effet apaisant pour son esprit. A chaque fois qu’elle laissait ses doigts parcourir ses doigts sur son corps scarifier. Le blond ne ressentait plus de gêne face aux cicatrices parcourant sa chair. Dans son milieu, les cicatrices, elles remplacent les cartes de visites. Les marques sur la peau retracent un palmarès, elles sont une fierté pour chaque deathmatch wrestler montant dans le ring. A la fois marque de respect et de craintes, les hommes les plus téméraires en portent un grand nombre pour le simple plaisir des fans venus assister à un spectacle sanglant. Une histoire qu’ils racontent pour s’éloigner de leurs démons. Un art violent et sanglant qu’ils pratiquent avec plaisir pour purger la violence en eux, ainsi qu’au plus profond de l’esprit des spectateurs.
Dans ses bras, il ne ressentait plus ces impressions. Le souffle chaud de sa petite amie contre sa peau abîmée, le blond n’avait plus la lourdeur du regard des néophytes dans la rue. Il n’était plus un catcheur adulé pour sa témérité ou sa tolérance à la douleur. Le cœur battant au même rythme que la blonde resserrant ses jambes autour de sa taille, Nick n’était plus le jeune homme aux cicatrices qui marchait dans la rue en direction de sa boutique. Il était un homme amoureux, un homme fier de sa femme et une personne importante.

Suspendu à ses lèvres, il profitait de chacun de ses gestes avec avarice. A ce moment il savait qu’elle lui appartenait complètement. Le blond mordillait doucement sa lèvre goûtant à sa belle comme un prisonnier retrouverait son âme sœur après une vie derrière les barreaux. Le pantalon au niveau des genoux descendant une nouvelle fois dans la nuque de sa belle. Les lèvres se déposant délicatement sur sa peau parfaite. Il grognait d’envie et sentait sa masculinité ressurgir contre la main de sa blonde.
Lizzie, elle avait eu ce don pour le rendre fou à partir du moment où ses yeux s’étaient posés sur la blonde à l’arrière de la salle. Elle, dans sa tenue d’ambulancière, lui derrière son masque d’hémoglobine. Un ange venu du ciel fixant avec intensité un démon venu de l’enfer. Amoureusement, il descendait dans la gorge de sa dulcinée. Il n’avait jamais appris à maîtriser les mots mais il savait lui faire comprendre ses émotions par des gestes.

Un sourire au coin des lèvres, le blond passait délicatement sa main sur le short de la blonde. La couture du tissu entre les doigts, les lèvres remontant avec avidité vers la gorge de Lizzie. Il voulait goûter chacune des parties de son corps, sans exceptions. Si tel est votre souhait. Les lèvres suspendues aux siennes il murmurait avec envie entre chaque baiser qu’il subtiliser à sa blonde. Les fils sautaient doucement entre ses doigts craquant pourtant le tissu dans une pulsion animale. A nouveau, il laissait s’échapper un grognement sans comprendre s’il s’agissait de douleur ou luxure.
Il en avait eu la réponse, elle était entièrement à lui lorsqu’ils se retrouvaient dans ce genre de situation. Le regard perdu dans le bleu de ses yeux ôtant le lambeau de vêtement qu’il lui restait encore pour couvrir sa peau. Le catcheur la sentait contre lui, elle, si parfaite sous ses doigts et lèvres. L’infirmière amoureuse d’un animal sauvage gagnant sa vie à offrir un spectacle digne des gladiateurs. Il ne tardait pas à faire de même laissant l’opportunité à celle qui deviendrais la future madame Watts de ressentir les imperfections de sa peau.

Le souffle chaud dans sa nuque et ses instincts primaires répondant parfaitement aux besoins. Il se sentait véritablement homme dans ses bras. La virilité à son apogée entre ses jambes. Le blond venait une nouvelle fois mordiller délicatement sa lèvre puis descendait sur son menton avant de se laisser inerte dans le creux de sa nuque. Le corps se secouant dans un rictus et retenant un puissant éclat de rire.
Dans l’oreille de sa blonde, il murmurait le nom du Husky. Il déposait un dernier baiser très peu semblable aux précédents sur la nuque de la blonde. Un sourire aux lèvres, relevant la tête observant le chien planter sur son séant en face de sa tête. La tête penchée sur le côté laissant lourdement tomber son collier et sa laisse au sol. Je crois que l’on va devoir reprendre plus tard… Il souriait en reposant ses yeux dans ceux de sa blonde avant de venir lui voler un dernier baiser désignant son entre jambe avec un sourire amusé au coin des lèvres. Un gargouillis s’échappant avec violence de son estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I can feel it coming in the air tonight | Lizzie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (hot) FENRIR ☆ i can feel it coming in the air tonight (the end)
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous? :: Une fois, j’me suis couché il était minuit dix.-