AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où tout a basculé ♥ Josh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
June H. McGregor
Admin McCarthienne
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 14/04/2016
MESSAGES : 650

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé ♥ Josh   Mer 14 Mar - 19:56

Mon cœur semble battre à tout rompre alors que je peine à retrouver mes esprits. Nous venions vraiment de faire ça ? Sommes-nous réellement complètement nus dans ce jacuzzi ? Est-ce que les bulles caressent encore et toujours ma peau dans une délicieuse caresse ? Que les bras de Josh m’entourent et continuent de me procurer encore et toujours des frissons ? C’est dingue, ça me parcoure de la tête aux pieds, me rendant encore un peu plus sereine malgré ce que nous avons pu boire. Alors je me dévoile un peu plus à lui, révélant alors ce que je souhaitais faire plus que tout au monde à l’instant même. Regarder les étoiles, là, dans ses bras, ne rien faire et juste pouvoir profiter de sa présence. Lui révélant encore alors mes sentiments de fille qui a bu un peu trop ce soir et qui ne sait plus vraiment ce qu’elle fait ni sachant vraiment ce qui est bien ou mal. Je n’arrive pas à les distinguer de toute manière, la faute à la quantité de champagne bu après ces nombreux cocktails. Mais tout ce que je sais c’est que maintenant je vis le moment présent. Je profite de la compagnie d’un bel homme, brillant et sexy qui plus est ! Comme quoi un homme peut posséder toutes les qualités requises à mes yeux pour une fois. Mais ce n’est que lorsqu’il me murmura à son tour qu’il ne regrettait pas que mon cœur s’envola complètement. Mes bras serrèrent plus fort encore cet homme avec qui je venais de partager le moment le plus intime et intense que j’ai pu vivre de toute ma vie. Même mon ex n’avait jamais pu me faire sentir aussi vivante, aussi forte et aussi fragile tout à la fois. Je brûle d’une flamme sauvage que seul l’alcool révèle entre ses mains.

Puis, soudainement, il me demanda si j’aimais les sushis. Brisant l’instant magique que je vivais en gardant mon visage posé contre lui. Déroutée je me redressais pour le regarder. « Bien entendu que j’adore ça ! » Je lui réponds sur un ton amusé et enjoué. Josh prit les devants et s’assura que nos ventres soient satisfaits et c’est nu comme un ver qu’il file passer la commande pour revenir rapidement dans l’eau auprès de moi. « Eh bien Monsieur McCarthy je suis ravie de …de … » Mais oui, de quoi June ? De quoi es-tu vraiment ravie ? Vite, quelque chose pour ne pas avoir l’air d’une véritable idiote … « De t’avoir vu te balader complètement nu ! » Mes joues s’empourprèrent alors que la révélation de mes paroles prenait sens. J’étais surprise de moi-même. « Je … Je veux dire, tu n’es pas moche à regarder, tu es assez beau en réalité, enfin je ne sais même pas pourquoi je te dis ça ! » Et j’enchaine sans le vouloir sur des bêtises, de pire en pire, et mes joues devenaient de plus en plus rouges encore. « Enfin si je le sais bien sûr ! Mais je ne pensais jamais le dire à voix haute ou même le penser tout court ! Mais tout ça juste pour te dire que … Que tu es beau, oui, c’est ça. Et je ne dis pas ça parce qu’on vient de faire l’amour ! » Je ne pouvais me résoudre à vulgariser mes mots, je ne pouvais pas dire que nous avions baisé ou coucher … Non, nous venions de faire l’amour. Parce que c’est tout ce que je connais et c’est ce que j’espère toujours connaître envers le futur. « Et … Je pense qu’on vient de toquer à la porte. Et … Et tu devrais y aller ! » J’arrive encore à articuler alors que ma mâchoire commence doucement à se paralyser à cause de ma frénésie de bêtises prononcées. Je dois aussi avouer que j’allais pouvoir un peu souffler et me sentir un peu moins ridicule sur le temps qu’il va passer à aller nous chercher à manger. Parce que, il ne faut pas se le cacher, je suis vraiment stupide. D’ailleurs je me prends le visage entre les mains lorsqu’il disparaît à l’intérieur et je finis par sortir à mon tour aussi. Récupérant au passage le peignoir trempé que j’ai laissé sur le sol, essayant de me le remettre sur le dos pour éviter qu’une deuxième personne ne me voit complètement nue ce soir.

Nous avalons plus que nous savourons les sushis en question. Accompagné de bonne rasade de champagne pour les aider à descendre dans nos estomacs affamés. Je l’étais enroulée dans le drap de lit pour pouvoir manger sans être complètement nue, il faut dire que c’est assez gênant tout de même. Et c’est une fois avoir terminé ma part que je m’étendis sur le lit king size tout en gardant un œil sur Josh mais encore plus soûle qu’avant. « Il faut qu’on fasse quelque chose pour toujours se rappeler de cette nuit ! » Je déclare en souriant. Je n’avais aucune idée de l’heure qu’il pouvait être ni du temps qu’il s’était écoulé depuis que j’avais perdu mes amies. « Mais on peut faire quoi à Vegas ? » Je demande avec une moue boudeuse, comme si mon idée ne valait pas grand chose finalement et mon esprit embrumé étant bien incapable de réfléchir aux biens faits que pouvait procurer Las Vegas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh McCarthy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 2159

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé ♥ Josh   Jeu 15 Mar - 19:19



June & Josh



Le jour où tout a basculé.



La seconde d’après, je brisais un moment magique pour fuir proposer à manger à la blonde. Je me retrouvais comme presque gêné face à une femme. Sentimentalement parlant. Tout semblait si intense, sensationnellement puissant. Physiquement parlant, je n’avais aucun mal à me lever pour me diriger vers le téléphone. C’est ainsi que je me rendais compte que je n’avais jamais vraiment vécu ce genre de situation. Généralement, les femmes venaient, on faisait ce qu’on avait à faire, puis elles partaient aussi vite. Inutile de rester à bavarder par la suite, pas d’appel le lendemain, et il était déjà arrivé que je ne connaisse même pas leur prénom. Je m’en moquais complètement. Les seuls noms qui restaient, elles en devenaient des petites-amies. Mais June, c’était June… Je ne savais pas du coup comment la considérer désormais, ce qui me perturbait complètement. June, elle, je la connaissais bien. Trop. Ce n’était pas sain, vraiment pas. D’autant que, je le rappelle, il s’agissait de mon interne. D’ores et déjà, on pouvait savoir que ça ne se déroulerait pas à la perfection. On pouvait déjà savoir que le parcours serait semé d’embuches, ou bien, qu’il n’y aurait simplement pas de parcours. Ce soir, je découvrais une autre June, une June plus extravertie, une June fascinante qui me laissait béat d’admiration, une envie irrépressible d’en savoir plus, d’en voir plus. Et pourtant, je fuyais face à la situation. Stupide homme. Stupide homme qui se devait tout de même de retourner dans le jacuzzi à côté de femme avec qui il y avait passé un délicieux moment. Puis s’en suivi un monologue à marquer dans les annales, monologue par June McGregor. « Eh bien Monsieur McCarthy je suis ravie de …de … De t’avoir vu te balader complètement nu ! » commençait à dire June avant de vouloir se défendre avec la suite de ses mots. Je la regardais avec un large sourire, lui offrant une pelle pour qu’elle puisse creuser davantage. « Mademoiselle McGregor, il semblerait que vous rougissez. » la taquinais-je après qu’elle ait fini de s’empêtrer dans un monologue interminable empli de gêne et de "où-veut-elle-en-venir". Oui, juste histoire de la gênée davantage. Je suis comme ça, c’est cadeau. « Et … Je pense qu’on vient de toquer à la porte. Et … Et tu devrais y aller ! » répliqua-t-elle, y trouvant certainement une sortie de secours. « Je devrais y aller pour que tu puisses à nouveau te rincer l’œil, c’est ça ? » la charriais-je à nouveau, d’un large sourire taquin en me levant à nouveau, sans aucune pudeur face à la blonde. Vraiment, si vous souhaitez de l’aide pour effacer une gêne, n’appelez pas Josh McCarthy. Décidément, cette femme me faisait beaucoup trop rire. Rapidement, je récupérais mon boxer laissé dans un coin de la grande pièce pour aller ouvrir la porte. Certes, les serveurs du room-service devait voir plus d’un homme nu, surtout à Vegas, mais j’allais faire éviter de faire un envieux. Je ne me prends pas mes attributs pour une merde, bonsoir.

Je retrouvais une June vêtue du drap qui couvrait jusqu’alors le lit, alors que j’apportais la nourriture sur la table de la suite. Ainsi, nous pouvions nous régaler des mets. Car une bonne bouffe après le sexe était une bonne conclusion. Même si, la plupart du temps, les femmes avaient déjà filé. A nouveau, la gêne était de sortie. Je ne savais même plus quoi dire après ça. Bordel, je venais de coucher avec mon interne. C’est comme si je savais que c’était une boulette, mais que je n’en avais que faire ce soir. Très certainement que le champagne bu jusqu’alors aidait à dédramatiser la situation. Bien qu’elle ne soit pas dramatique en soit, mais que ça allait considérablement compliquer les choses. Entre nous, comme au travail. Mais aucun regret ne faisait interruption jusqu’ici. Je ne regrettais absolument rien. Le moment partagé avait été parfait. J’observais June s’étendre sur le lit tandis que je terminais mes derniers sushis. Cette vision me donnait de nouvelles pensées lubriques. « Il faut qu’on fasse quelque chose pour toujours se rappeler de cette nuit ! » annonçait-elle en souriant, avant de demander ce qu’il était possible de faire à Vegas. Avait-elle cru que j’étais guide touristique de la ville ? Certainement que j’avais une tête à savoir ce qu’il était possible de faire dans cette ville de débauche. « Casino, on a fait. Sexe dans un jacuzzi, fait également. Hm… Oh, je sais ! » dis-je en me levant, titubant jusqu’au lit afin de rejoindre June. Ceux qui disent que la nourriture éponge l’alcool ne nous avaient certainement pas vu à cet instant-même. Ou alors, nous avions bien trop consommé de champagne pour que cette règle s’applique. « Tu veux t’en souvenir toute ta vie de cette soirée ? » demandais-je à la jeune femme, n’attendant pour seule réponse qu’un « oui ». Et il fallait dire que l’idée qui me trottait dans la tête paraissait d’être la meilleure des options pour cette nuit, qu’elle réglerait tous les problèmes auxquels on pourrait être confrontés par la suite. J’avais l’impression d’énormément réfléchir, mais il n’en était absolument pas cas. « Viens, on va se marier. » annonçais-je normalement, comme si c’était la suite logique de cette soirée. « Tout de suite. Maintenant. Après tout, on est à Vegas. Vegas est connu pour avoir les meilleures chapelles nocturnes du monde. Tu pourras même choisir entre Elvis ou Marylin Monroe ! Je pense qu'avec ça, on aura vécu Vegas à fond. » déclarais-je comme si j'étais intiment persuadé qu'il s'agisse de la meilleure fin de soirée possible, probablement parce que j’avais regardé trop de films à la télévision. C’est alors que je m’imaginais simplement qu’en étant marié avec June, tous les problèmes seront résolus. En soit, il n’y avait aucun problème. Juste qu’un titulaire couchant avec son interne était mal vu, mais s’ils sont mariés, qu’est-ce que ça pouvait faire ? Et puis, au moins, je saurais comment la considérer désormais. Elle me plaisait, je le savais. Avais-je eu la meilleure idée du siècle ce soir ? Je le pensais.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June H. McGregor
Admin McCarthienne
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 14/04/2016
MESSAGES : 650

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé ♥ Josh   Mar 22 Mai - 17:31

Il avait raison, j’étais devenue aussi rouge qu’une pivoine bien évidemment. Je n’avais visiblement pas encore assez bu pour pouvoir tenir de tel discours envers mon supérieur. Mais j’arrive à vite effacer ma gêne lorsque quelqu’un toque à la porte de notre chambre, ce qui amuse visiblement Josh en sortant du bain à remous. Et même si je ne réponds absolument rien je n’en pense pas moins, effectivement j’en profite pour me rincer l’œil, je profite aussi de ce moment pour observer l’homme avec qui je viens de faire l’amour dans un jacuzzi en plein air. Il est beau. Il est vraiment très beau et je ne peux l’empêcher de penser que je suis une véritable chanceuse, que j’ai eu raison de profiter de cet instant et que n’importe qui d’autre en aurait fait de même.

C’est vêtu du drap de lit que je le retrouve, pas question de me laisser complètement nue pour manger, c’est que j’ai tout de même des limites malgré la quantité d’alcool que j’ai pu boire ce soir et que je vais continuer à boire très certainement. Je me suis entendue lui demander ce que nous pouvions faire de plus pour pouvoir marquer cette nuit à tout jamais dans nos mémoires parce que oui, j’ai très envie de pouvoir me souvenir de cet endroit et de tout ce que j’ai pu ressentir ce soir dans les moindres détails. C’est très sérieux même si je viens de boire à moi toute seule presque la totalité d’une toute nouvelle bouteille à peine ouverte il y a quinze petites minutes. Josh énumère ce que nous venions de faire et je me sens de nouveau rougir malgré tout lorsqu’il évoque le sexe. Ce ne sont pas des mots que l’on peut entendre souvent dans ma famille alors la simple évocation me fait rougir comme une tomate. Il me demande alors si j’avais réellement envie de me souvenir toute ma vie et je me suis mise à hocher de la tête comme une dingue, telle une gamine surexcitée par un nouveau plan à mettre en œuvre. Sauf que je ne m’attendais pas du tout à ce genre de proposition et il me faut quelques minutes pour comprendre ce qu’il me demande. Il continue d’ailleurs, m’expliquant que ce serait tout de suite, que nous étions à Vegas et que nous pourrions choisir entre deux personnages célèbres dont les noms me disaient vaguement quelque chose à travers les brumes de l’alcool dans ma tête. « Vraiment, se marier ?! » Je répète un peu sous le choc, avant de trouver à mon tour qu’il s’agit d’une idée merveilleuse et fabuleuse ! « Josh McCarthy, j’attends une demande officielle ! Je refuse d’aller me marier avec Elvis sans avoir eu une vraie demande avant ! » Je plaisante en me redressant, peinant pour maintenir le drap autour de moi et ne pas me dévoiler complètement nue une nouvelle fois devant lui. Même s’il m’a déjà vu … Je reste tout de même pudique. Mais maintenant j’avais hâte, hâte de remettre ma robe et de filer en douce me marier avec Josh, de sceller cette nuit pour l’éternité et quoi de plus éternel qu’un mariage ? Genre, le truc qui dure vraiment pour toujours et dont on ne peut jamais se débarrasser ! « Alors, c’est laquelle la plus proche d’ici ? » Je demande à voix haute en cherchant mon portable autour de nous, il devait bien se trouver quelque part. Je fini par le retrouver dans mon sac pour pouvoir chercher la chapelle la plus proche, par chance elle ne se trouve seulement qu’à une centaine de mètres de notre hôtel ! « Regaaaaaaarde ! » Je m’exclame en bondissant sur place. « C’est tout prêt en plus ! » Je suis littéralement emballée par l’idée de me marier, j’ai hâte et j’ai envie de faire des envieuses, c’est vrai, Josh est tellement sexy dans un costume que je suis certaine qu’elles seront vertes de jalousie en me voyant à son bras ! C’est moi qui vient de penser ça ? Bah oui … Je me choque moi-même. Puis, l’évidence me revient en pleine face. « On peut pas se marier dans des tenues simple de soirée … » Je fis la mine boudeuse. « Tu penses qu’il y a un magasin de robe dans le coin ? Je veux quand même une vraie robe blanche … » Je fini par dire en regardant ma robe verte à strass et paillettes sur le sol et on ne sait pas pourquoi mais je sentais que je devais de nouveau l’enfiler, je laissais donc tomber le drap sur le sol pour enfiler ma robe, sans sous-vêtements. Oublier quelques secondes que Josh se trouvait dans la même pièce, ce qui me fit rougir de plus belle lorsque je me retournais pour le voir sur le lit, les yeux fixés sur moi. « Euh … J’ai pas fit exprès … Je voulais juste remettre ma robe … » Je murmure des excuses alors que, visiblement, la vue ne l’a de nouveau pas trop dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé ♥ Josh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où tout a basculé ♥ Josh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un jour où tout commença... [L i b r e]
» [Jour III] Tout est une question d'angle.
» Cette soirée où tout à basculé ϟ Abby
» [1736] Le jour où tout commença ¤ Kappa
» kyran | un jour, j'irai vivre en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Flashback-