Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor S. Hill
Admin my little poney
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 161

MessageSujet: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Lun 29 Mai - 21:10

Et la journée était géniale. Je passais un temps magnifique sous un soleil radieux. Elle riait, je riais, elle souriait et je souriais à mon tour. C’est un peu comme un automatisme, je ne peux simplement pas m’empêcher de sourire lorsque je vois le sien apparaitre sur ses lèvres. J’aimerais la prendre dans mes bras à chaque fois que j’aperçois ce sourire, je rêve de le voir jour et nuit et même lorsque les journées sont mauvaises. J’aimerais que tout le bien du monde se batte pour elle de sorte que jamais rien de mauvais ne lui arrive, je prendrais n’importe quoi sur mon dos juste pour l’aider. C’est un peu ça le sentiment de cette si forte amitié que je ressens pour elle. C’est dingue, c’est puissant et pourtant je sais très bien que si ce crétin de Doug venait à lui faire du mal je n’hésiterais pas à lui sauter à la gorge pour le tuer de mes propres mains. Il y a peut-être d’autres morts plus dramatiques mais je serais incapable de me contenir s’il venait à lui faire du mal. Je déplacerais des montagnes, décrocherais la lune et tous les trucs débiles et méga clichés qu’un mec pourrait faire à une fille. Et tout cela je le ressens pour Layce, révélant à mon cœur un sentiment si fort que je ne sais comment faire pour le garder pour moi. Je ne peux pas lui faire ça, je ne peux pas lui révéler ce que je ressens pour la plus simple des raisons : elle est heureuse avec lui. Et putain que ça me fait mal de l’avouer qu’elle peut sourire avec un autre ! La savoir dans ses bras me rend presque colérique, les autres membres de la compagnie me l’ont déjà fait remarqué, je ne suis pas moi-même quand je sais qu’elle se retrouve en sa compagnie. Lorsqu’ils remontent l’allée des écuries côte à côte et main dans la main je ne peux m’empêcher de pousser un profond soupir et d’aller voir ailleurs, cette vue ne me plait pas : je la déteste. Mais comment dire à cette fille dont je connais l’étendue des sentiments à mon égard que je ressens également quelque chose pour elle mais que je ne suis pas fait pour être avec elle ? Comment expliquer à Layce que l’amour que j’éprouve envers elle est d’une infinie tendresse mais qu’un jour où l’autre je la blesserais car je suis comme je suis et ne changerais pas. Le temps n’y fera rien, je reste ce coureur de jupon que je suis depuis bien des années. Et c’est comme ça que je me sens bien, en changeant de partenaires aussi souvent que cela me chante. Layce en souffre déjà bien assez, je ne veux pas la brisée.

Mais cette place dans mon cœur, ce petit nid qu’elle s’est fait, restera à jamais pour elle-même si je dois la voir au côté d’un autre. C’est pour cela que je profitais des moindres petites choses avec elle, de ces petits moments que nous passons tous les deux, de cette complicité qui nous lie et nous reliera toujours. Elle est à jamais ma Layce et le restera pour toujours. Et alors que je lui parle d’un sujet tout à fait improbable, elle garde ce sérieux, cherche une réponse et enchaine sur la conversation comme si c’était l’évènement sur lequel il fallait absolument débattre. Nous avions été au restaurant ce soir, la belle souhaitait me parler de quelque chose mais nous n’avions pas encore évoqué ce sujet. À vrai dire je ne souhaitais pas parler de problèmes sérieux ce soir mais j’avais juste envie d’entendre son rire. « C’est pour ça que je te dis encore une fois que les pingouins n’ont pas de genoux ! » Son rire éclaira l’obscurité naissante et je ne pus m’empêcher de la contempler. Oui, ma Layce avait vraiment toutes les qualités possibles pour plaire à un homme. Sauf la jalousie, c’est son pire défaut. Quoi que je peux la comprendre qu’il ne soit pas facile de voir défilé mes conquêtes. Mais elle sembla reprendre son sérieux, quelque chose la travaillait, ce truc dont elle devait certainement me parler devait l’inquiéter ou je ne sais pas quoi encore. Je fronçais les sourcils, mon bras qui entourait ses épaules la serra un peu. Ainsi à marcher tous les deux sur la plage on pourrait nous prendre pour l’un de ces jeunes couples fou amoureux. Il n’en est rien, je ne peux la blesser de cette manière. « Qu’est-ce qui ne va pas ? » Lui demandais-je en gardant mon bras serré autour de ses épaules, mon regard fixant l’horizon qui se confondait en couleur chaude dont l’orange du coucher de soleil dominait le reste. Le bruit des vagues frottant le rivage était le seul son que nous pouvions entendre mis à part les quelques oiseaux passant au-dessus de nos têtes. « Tu voulais me parler de quelque chose, c’est ça ? » Je l’encourage d’un sourire en posant mes yeux sur elle. Les derniers rayons du soleil jouaient dans sa chevelure, lui donnant cet aspect doré qui lui allait si bien. « Dit moi que tu ne quittes pas la compagnie ! » Je m’inquiétais soudainement de ce départ, elle ne ferait pas ça, nous étions trop bien. C’est qu’il y avait quelque chose d’autre et malgré mes réflexions je ne voyais absolument pas de quoi il pouvait bien s’agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 798

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Dim 4 Juin - 20:44


Have you ever thought just maybe you belong with me
Connor & Layce ♥


Depuis que j'avais accepté la demande en mariage de Dean, le plus dur restait à faire. Le dire à Connor. J'avais essayé de le faire à plusieurs reprises, mais ça restait toujours coincé au milieu de ma gorge. Ca suffit. Aujourd'hui, il fallait que je le fasse. Ce soir plus exactement, on avait prévu de passer la journée ensemble, alors ça pouvait qu'être le moment idéal. Même si je pense que pour ce genre de choses, il n'y a pas franchement de moment idéal. Comme je savais que Dean n'était pas trop la tasse de thé de mon meilleur ami, j'avais un peu peur de sa réaction. C'était bien pour ça que je reculais toujours au moment venu où j'étais prête à le lui annoncer. Si seulement les choses pouvaient être plus simples. Comme toutes les filles, je rêvais de me marier et de fonder ma propre famille mais est-ce que Dean était la bonne personne ? C'était une bonne question que je me répétais de plus en plus. Par moment je trouvais la réponse, mais la minute d'après, j'en doutais. Je suis paumée. J'ai toujours été paumée. Depuis que ma mère est morte à mon quinzième anniversaire, je suis paumée. Quand je me suis retrouvée avec une belle-mère et d'un demi-frère que je ne voulais absolument pas. Rencontrer Connor avait été la plus merveilleuse des choses qui m'était pas arrivée depuis bien trop longtemps. Dans le fond je savais ce que je voulais, ce que j'avais toujours voulu. Depuis le jour où j'avais croisé son regard à l'écurie. Je le voulais et le veux toujours et encore. Même si lui ne me veux pas. Enfin, pas de la façon dont moi je le voudrais. Pourtant j'aimais et aime Dean encore à l'heure actuelle, mais si je devais choisir entre les deux jeunes hommes, il n'y avait pas photo. Je crois que c'est sans surprise que les gens seraient que je choisirais Connor, mais la réalité était tout autre chose. J'étais fiancée à Dean et partageait beaucoup de choses avec lui que ce soit dans l'intimité ou non. Quant à Connor, tout le monde excepté Dean savait que je ressentais. Ce n'était pas avec le temps que ça pouvait changer quelque chose. J'étais inconditionnellement et irrévocablement amoureuse de lui. Je rêvais d’être éternellement à ses coté. #twilight. Rien, ni personne ne pourra jamais vraiment changer ça.

J'y avais pensé pendant tout le repas, au restaurant comment je pourrais aborder la chose et je n'en avais toujours pas la réponse. Maintenant nous étions tranquillement en train de marcher sur la plage. C'était agréable les moments comme ça, je l'avais contre moi, que pouvais-je demander de mieux ? Je me sentais toujours en sécurité quand j'étais avec lui, je savais qu'il veillerait toujours sur moi. Même de loin... Bizarrement si Dean nous voyaient comme ça, je pense qu'il péterait un câble, mais pour être honnête, je m'en fichai complètement. On m'avait appris à vivre les instants présents et c'est toujours ce que je faisais. On ne savait pas de quoi demain serait fait. Je ressens plus de choses quand je suis dans les bras de mon meilleur ami que dans ceux de mon fiancé. "T'es bête." Dis-je donc au jeune homme en pouffant de rire. Il avait toujours de quoi me faire rire et sourire. Même quand ça n'allait pas des masses, il me faisait rire. La preuve. J'avais comme une grosse boule à l'estomac. Maintenant qu'on était seul, c'était plus préférable de parler ici. Au restaurant, il y avait plein de monde autour, tu repasseras pour la discrétion. "Oui, c'est assez important..." Lui dis-je donc avec un léger sourire. J'étais au pied du mur et je n'allais pas y aller par quatre chemins. Il fallait bien que je finisse par me jeter à l'eau.

"Non, jamais de la vie ! T'es fou !" Commençai-je par dire quand le jeune homme avait supposé que je pourrais quitter la compagnie dans laquelle j'étais depuis plusieurs années maintenant. "Jamais je me séparerai de toi...  Enfin, de vous." Dis-je donc en baisant la tête. Ouais bon, ma première phrase était ma première pensée. C'était avec le beau brun que je m'étais le plus rapproché dans la compagnie alors forcément, ça créé des liens. "En fait, Dean m'a demandé de l'épouser..." Rajoutai-je donc en levant la tête vers Connor. "Et heu, et bien..." Ouais je ne trouvais pas mes mots. "Et j'ai dit oui." Rajoutai-je donc en attendant une réponse de sa part tout en le regardant dans les yeux, ils étaient tellement beaux.


(c) Colyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor S. Hill
Admin my little poney
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 161

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Lun 5 Juin - 17:21

Oui c’était une belle journée. Le simple fait de l’avoir dans mes bras me rendait carrément heureux. J’aimais jouer avec ses cheveux, j’aimais la douceur de sa peau, le sourire qu’elle esquissait alors qu’elle riait en me disant que je n’étais qu’un idiot. Je l’aimais. C’était un amour étrange et non conventionnel mais je l’aimais à ma manière si étrange soit-elle. Mais la sérieux qui marquait son visage à présent que je lui demandais ce qu’il se passait me troublait. J’avais presque peur d’entendre ce qu’elle avait à me dire. Je me retrouvais soulagé d’un poids énorme alors qu’elle me rassurait sur le fait qu’elle n’allait pas partir de la compagnie. Un fin sourire éclaira mes lèvres alors qu’elle s’embrouillait légèrement sur ses mots en marquant le fait qu’elle ne me quitterait jamais. Je sais que ce trouble n’était aucunement mêlé à un léger mouvement de panique mais bien à cause de ce qu’elle ressentait pour moi. Ce que je ne pourrais jamais lui offrir, ça me rendait triste et heureux tout à la fois : Je ne peux lui offrir cet amour mais je pouvais au moins l’aimer en tant que ma meilleure amie dont j’ai toujours autant envie d’être en sa présence. Sa tête baissée révélait la gêne qui l’habitait mais c’est comme ça que je l’aimais : forte et fragile tout à la fois même si elle ne se l’avouera jamais. Elle est d’une douceur infinie avec les personnes qu’elle aime, il suffit de bien l’observée alors que ses yeux se posent sur moi … Je le sais, je le sais mais je ne fais absolument rien du tout pour que les choses changent car elle en finirait blessée. « Dit moi alors, on a au moins évité le pire ! » Tentais-je de plaisanter pour détendre l’atmosphère et la rassurée un peu. Je n’aimais pas l’air que son visage prenait au fur et à mesure qu’elle prenait sa décision de me parler ou non. Je l’encourageais d’un sourire et faisais attention à ces moindres mots. Et c’est alors que la nouvelle tomba comme un coup de tonnerre.

Zébrant le ciel en deux parties, brisant les nuages il fonça droit sur l’océan qui s’étendait devant nous. Les grondements ne tardèrent pas à arrivés eux-aussi et c’est de cette manière que l’orage se déclara. Je m’arrêtais de marcher, laissant retomber mon bras du dos de ma meilleure amie, je restais planté là, ignorant les vagues qui s’agitaient et le vent qui se levait doucement. A l’image du ciel, j’étais partagé encore colère et rage. L’un et l’autre possédant la même force, ce n’était qu’un tourbillon d’émotion tandis que tout mon être hurlait de saisir Layce et de lui dire de ne pas faire ça. Je serais les poings, les yeux rivés vers le lointain, vers les éclairs. Putain que ça faisait mal, comme si l’on venait de me foutre un bon coup de poing dans le ventre sans que je ne puisse riposter. J’avais presque envie de vomir et de partir en la laissant plantée là. Mais je ne pouvais pas la laisser seule alors je gardais cet air impassible que seul ma mâchoire crispée et mes poings serrés trahissaient. Je n’avais pas les mots, je ne savais absolument pas quoi dire. Que pouvons-nous dire à une personne sur le point de se marier alors que nous ne sommes pas du tout en accord ? Comment lui dire que je l’aime, qu’elle n’a rien à faire avec cet abruti et qu’elle devrait le quitter ?! Mais comment lui dire également que même si lui dis tout ça, elle ne sera jamais heureuse avec moi …

« Dans combien de temps ? » Les mots sortirent de ma bouche après plusieurs minutes à regarder l’horizon, plongé dans ma contemplation d’un orage naissant. Je ne pouvais pas la regarder, je ne pouvais pas me tourner vers elle sinon, je le sentais bien, j’allais m’énerver. Ma respiration se faisait lente pour tenter d’apaiser mes nerfs, ma colère. Est-ce une blague ? Un très mauvais tour pour tenter de me faire réagir ? Non, non Layce n’est pas de ce genre-là et si elle était de ce genre elle aurait très bien pu me le faire il y a déjà bien longtemps. Elle était bien sérieuse, c’est pour ça qu’elle n’avait pas su m’en parler plus tôt, qu’elle avait tant hésité à me le dire. Je fini par me retourner vers elle, ma rage se calmant légèrement. « Tu vas vraiment te mariée avec lui, Layce ? » Posais-je la question de ce même ton froid dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Une fine pluie commença à tomber mais je m’en moquais bien, la seule chose qui captait mon attention maintenant n’était qu’elle. Ma meilleure amie, cette jeune femme blonde pour qui je serais capable de tout mais dont mon amour ne serait pas assez bien. Je ne peux pas l’aimer, je ne pourrais jamais lui offrir ce que son fameux Dean vient de lui demander, jamais … Alors, c’est certainement mieux qu’ils restent ensemble … « C’est vraiment ce que tu veux ? » Mais malgré la résolution à laquelle j’étais arrivé, je ne pouvais m’empêcher de lui parler sèchement, comme au début, lors de notre première rencontre. Mes yeux se plongèrent dans les siens, reflétant la colère que je ressentais à l’intérieur. La pluie continua de tomber doucement, nous rafraichissant tout d’abord avant de nous rendre complètement trempé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 798

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Dim 11 Juin - 22:09


Have you ever thought just maybe you belong with me
Connor & Layce ♥


J'avais tout lâché. Ce que je voulais dire au jeune homme était enfin sorti, mais finalement à l'en voir sa tête j'aurai peut-être mieux fait de garder ça pour moi. En même temps, c'était un peu obligé que ce soit le premier au courant, c'était mon meilleur ami, même si notre relation était un peu spéciale. Moi qui étais si contente qu'on puisse passer la soirée tous les deux tranquille, comme d'habitude. Après ce que je venais de lui dire, on ne pouvait pas dire que ça se passerait aussi bien que je l'aurai imaginé. Certe j'étais amoureuse de lui et il le savait, mais j'aimais aussi Dean et ce dernier lui au moins voulait de moi alors j'essayais de faire ce qu'il y avait de mieux pour moi, pour que je sois la plus heureuse possible. Même si j'avais dit oui à Dean, ça ne m'empêchait pas d'avoir des doutes depuis ce jour, surtout quand j'étais avec Connor c'était pire. J'avais la tête embrouillée. J'avais toujours eu l'esprit embrouillé à cause de lui, c'était un secret pour personne à l'heure actuelle. C'est vrai que si je pourrais remonter dans le temps, peut-être que je ferai les choses différemment, mais à quoi bon y penser et puis, je me sentais bien quand j'étais avec Dean. Forcément pas aussi bien que quand j'étais avec mon meilleur ami, mais si je devais rompre avec lui qu'est-ce que je deviendrais ? Je serai comme avant ma rencontre avec Dean, seule, en colère contre les autres. Même si bien sûr, j'aurai toujours Connor, ça je ne pense pas que ça changerait mais ça serait différent, je serais peut-être moins bien que maintenant.

J'eus un petit rire quand le jeune homme était rassuré de voir qu'au moins, ça n'avait rien à voir avec le boulot et que je ne quitterai pas la compagnie. Quand j'entendis l'orage qui commençait à venir, c'était peut-être un signe ? Ca me traversa l'esprit, mais il fallait quand même que je finisse par lui dire la vérité, ce que j'avais sur le coeur. Le jeune homme détourna aussitôt son regard du mien, je baissais donc la tête. Je savais qu'il n'aimait pas vraiment Dean, ce n'était pas un scoop. J'avais juste besoin de son soutien. Il en vient à me demander quand est-ce que cela va se passer. J'attendis quelques secondes, un léger sourire se dessina sur mes lèvres avant de lui répondre. "En octobre. Les couleurs automnales vont bien avec mon teint." Dis-je donc. Ouais, c'était pour essayer de détendre l'atmosphère. Moi, ça me faisait plutôt bien marrer, mais je me doutais bien que le jeune homme, lui ça ne le ferait pas rire, bien au contraire. En plus, il commençait à tomber des cordes, c'est génial. La soirée la plus pourrie de ma vie quoi. Pourtant elle avait tellement bien commencé et je n'imaginai même pas comment elle pourrait se finir. Je crois que j'arrêterai les blagues maintenant pour le coup parce que le jeune homme n'avait pas l'air très ravi, la preuve il ne me regardait même plus. Il avait le regard fixé sur la mer et moi qui étais planté à côté comme une grosse conne ne sachant pas vraiment quoi lui dire pour arranger les choses. C'est quelques minutes plus tard, qu'il porta de nouveau le regard vers moi me demandait si j'allais vraiment épouser Dean. C'était genre grave compliqué là. J'avais juste envie de me sauver ou plutôt de ne lui avoir rien dit et qu'on continue notre balade comme s'il ne c'était rien passé, mais maintenant c'était bel et bien trop tard.

"J'crois." C'est les seuls mots qui pouvaient sortir de ma bouche. Déjà que j'avais eu du mal à l'ouvrir. Après ces mots, je me pinçais automatiquement la lèvre inférieure toujours en ayant le regard posé sur le jeune homme à côté de moi. Il n'avait pas du tout l'air ravi par la situation, mais je ne savais pas vraiment comment je devais le prendre. Ce que ça voulait signifier pour le coup. Il en vient même à me demander si c'est vraiment ce que je souhaite. Comme s'il ne savait pas ce que je voulais au fond. Je pris une grande inspiration avant de répondre. "Tu sais ce que je veux. Ce que j'ai toujours voulu." Dis-je donc. Ouais, je détournais un peu beaucoup la question, mais ça ne pouvait pas être plus simple dans ma tête. "C'est toi. Ca a toujours été toi." Rajoutai-je donc. Au moins là, c'était des plus clairs. Je lui avais déjà fait comprendre plus d'une fois et il le savait depuis un petit moment déjà, alors s'il avait besoin de l'entendre une fois de plus, moi j'en avais rien à faire de le dire et de le redire. Je pourrais même le hurler s'il ne fallait. En plus, maintenant on était carrément tout trempé. Ce n'était pas la joie.


(c) Colyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor S. Hill
Admin my little poney
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 161

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Jeu 3 Aoû - 20:15

Les dés venaient d’être lancés et de cette manière un jeu venait de se mettre en place. Celui qui se passait dans ma tête entre ma conscience et mes envies, celui qui venait d’éclater avec l’effet d’une bombe alors qu’elle m’annonçait qu’elle allait se marier. J’avais cette sale impression de la perdre, qu’elle s’envole petit à petit et qu’il étant désormais grand temps que je me réveille, que je prenne la réalité en main et que je me décide enfin de ce que je dois faire avec elle. Elle, elle, elle, elle …ELLE ! Malgré moi, je savais très bien que tout tournait autour d’elle récemment et que chacun des gestes que je faisais, je le faisais en pensant à elle. J’étais sortis avec des filles, des tas de filles mais jamais avec elle. Est-ce donc ça le problème ? Le fait que je ne sois jamais allé avec elle et que, du coup, elle m’attire comme pourrait le faire un aimant ? Est-ce parce que je ne veux pas briser ce qu’il y a entre nous que je ne me permets pas de pouvoir l’aimer ? Ou ce que je pense être l’amour ? Mais si ça tombe, je ne suis pas amoureux d’elle, je ne fais que ressentir cette irrésistible attirance uniquement parce que je ne l’ai pas embrassée, je ne l’ai pas vue nue, je n’ai rien fait d’autres à partir la prendre dans mes bras pour dormir contre elle certaines nuits. Et c’est bel et bien pour ça que je ne peux pas me permettre d’être avec elle. Car je ne veux pas la voir souffrir et je ne supporterais pas de la voir mal et je suis à peu près certains que si nous venions à nous mettre ensemble je finirais par me lasser d’elle. Comme pour toutes les autres avec lesquels j’ai pu être … Au bout d’une nuit j’en avais déjà assez et ainsi de suite certaines fois … Non, je ne peux pas lui faire ça. Même si je déteste ce Doug à la con.

Octobre. Le mot sonne trop fort à mes oreilles, la date est bien trop proche, ça va beaucoup trop vite ! Cela fait seulement quelques mois qu’ils sont ensemble et ils veulent se marier en octobre ?! Je retiens le commentaire amère qui me brûle les lèvres, je retiens mon souffle tout en comptant jusque dix. Je souffle un long moment, essayant de laisser redescendre mon énervement tandis que je continue de lui tourner le dos. Puis je fini enfin par me retourner vers elle, lui demander si elle allait véritablement se marier avec lui … Pourquoi lui ?! Il ne la fait pas vibrer, il ne la fait pas se sentir forte et indépendante, il ne la fait pas rire, il est juste bon à … Et merde je ne veux même pas savoir ce qu’il fait au lit parce que je suis certain que je pourrais faire mieux, comme sur tous les niveaux. Puis je lui demande ensuite si c’est ce qu’elle veut … Puis vient la réponse que j’ai mainte fois entendue, celle qui me brise le cœur alors que je sais que je la fais souffrir en refusant à chaque fois ses avances. Oui je le savais, je savais parfaitement que son cœur accélérait lorsque je l’entourais de mes bras, je savais qu’elle rougissait autant que pourrait le faire un coucher de soleil alors que je l’embrasse sur la joue ou que je la complimente, je savais qu’elle ressentait quelque chose de fort et d’intense pour moi. Je savais … Je n’avais même pas besoin d’entendre la suite de ses paroles car je le savais, depuis toujours …

Nous étions trempés, la pluie tombant sur nous et ruisselant sur nos vêtements. Je me suis doucement rapproché d’elle, prenant son visage entre mes mains. Je ne savais absolument pas ce que j’allais faire, j’hésitais, caressant doucement sa joue. « Tu dois te marier avec lui. » Murmurais-je contre ma volonté, contre mon cœur, contre mes envies. « Tu dois le faire car il te rendra heureuse à sa manière. Tu dois le faire parce que c’est quelqu’un de bien malgré tout ce que je peux te dire. Tu dois le faire car il t’aime comme jamais je ne pourrais le faire. Tu dois le faire parce que je serais tout de même toujours là, près de toi. Tu dois le faire parce que je veux te voir sourire chaque jours et surtout tu dois le faire parce que le jour où il a le malheur de te faire du mal je lui casse les bras. » Je continue en essayant de paraître enjoué en laissant mes derniers mots planés. Je me rapprochais d’elle, glissant mes mains sur son cou, ses épaules, ses bras, glissant mes mains dans les siennes pour les saisir fermement alors que je continue de me rapprocher, de poser mon front contre le sien. J’essaye de laisser l’énervement s’envoler, de me laisser parler franchement pour une fois. Me rapprochement toujours aussi doucement, je posais mes lèvres sur les siennes dans un geste impulsif. M’abandonnant à cette étreinte en lâchant ses mains et en la serrant contre moi. Je venais de tout foutre en l’air mais j’en avais envie. Je ne sais pas combien de temps nous avons passés de la sorte sous la pluie, nous rendant baisers pour baisers sans nous lâcher. Mais il fallait s’arrêter, il fallait continuer sur nos propres voies … Je m’écarte alors, posant mon front contre le sien. « Tu dois le faire parce que je ne suis pas quelqu’un de bien, parce que je ne pourrais pas te rendre heureuse, parce que je suis comme je suis et que, malgré beaucoup d’efforts, je ne pourrais pas changer. Je t’aime Layce, mais tu es mon amie, ma meilleure amie et je refuse de te perdre pour des conneries. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layce E. Hamilton
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2016
MESSAGES : 798

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Sam 12 Aoû - 18:16


Have you ever thought just maybe you belong with me
Connor & Layce ♥


Je lui avais tout dit, maintenant c'était fait. J'avais avoué à mon meilleur ami que j'étais fiancée à Dean. Je savais parfaitement que Connor ne l'appréciait pas, mais il fallait bien que j'évolue dans ma vie, il fallait bien que j'aille vers quelque chose qui me rende heureuse. Après tout, c'était bien ce que tout le monde cherche ? Le bonheur. Pour moi, je pense que ce mariage pourrait l'être, être la bonne clef pour y arriver. Mon meilleur ami savait ce que je ressentais pour lui, ne voulant rester que de simple amis, il fallait bien que je passe à autre chose et que je trouve la perle rare ailleurs. Je l'avais trouvé en Dean, enfin je pense. Pour ma part, on pouvait aimer deux personnes à la fois et c'était ce que je ressentais pour les deux jeunes hommes, c'était eux deux que j'aimais, comme jamais j'avais pu aimer quelqu'un. Juste d'une façon différente, c'est tout. Certaines personnes pense qu'on ne pouvait pas aimer deux personnes à la fois, mais moi je le pensais oui, juste pas de la même manière. Que pouvais-je faire d'autre de toute façon ? Après tout, Connor ne voulait pas être avec moi, enfin pas comme je ne voudrais. Alors je n'allais pas attendre qu'il se décide le petit gars en me laissant me morfondre dans mon coin. Il fallait que j'avance. Je ne sais même pas si un jour, il pourrait être avec moi comme je le voudrais, comme je l'avais toujours voulu. Je crois que ça serait mission impossible. Alors maintenant si j'étais fiancée à un autre, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même. Je n'allais pas rester célibataire toute ma vie juste pour lui faire plaisir où quoique ce soit d'autre.

La pluie vient nous surprendre, mais à vrai dire, on s'en fichait complètement d'être trempé. Tant que j'étais auprès de lui, je me fichais du reste du monde. C'était à ces côtés que je me sentais plus que bien, que je pouvais être moi-même au maximum. Je l'aimais tout simplement et il le savait, mais ce n'était pas suffisant faut croire. Il fallait que je change, que je pense à autre chose qu'à lui même si c'était très mal partie. J'étais convaincu que ce mariage était la meilleure chose qui pourrait m'arriver, qu'avec Dean j'étais certaine d'être heureuse sans aucun doute, mais avec Connor ça serait encore mieux, ça aussi j'en étais sûr. C'était trop compliqué, bien trop difficile. Fallait croire que c'était mon destin, même si je ne croyais pas à ce genre de connerie. Je fus assez choqué, oui c'était le mot quand le jeune homme en face de moi me disait de me marier avec Dean. C'était un assez gros choque oui. Je ne pouvais m'empêcher de sourire à toutes ces raisons qu'il me trouvait parce qu'il n'avait pas totalement tort dans tout ce qu'il me disait, il fallait l'avouer. C'est sûr que je savais que je pourrais toujours compter sur lui pour n'importe quoi, surtout si mon fiancé me ferait du mal, ce que je doute fortement parce que ça serait plutôt moi qui pourrais lui en faire, je savais que Connor serait toujours là, présent pour moi et il savait qu'il pouvait faire de même avec moi. C'était mon meilleur ami depuis toujours je dirais, depuis que j'ai croisé son regard même si nos débuts n'ont pas été facile. J'ai toujours su que je l'aimais au plus profond de mon âme. "Tu es adorable. Tu sais que toi aussi, tu pourras toujours compter sur moi quoiqu'il arrive." Lui dis-je donc avec un sourire qui se dessinait sur mes lèvres. L'avoir contre moi, c'était toujours dans ces moments-là que je me sentais au mieux. J'étais totalement faible en sa présence, je ne pouvais m'empêcher de me laisser faire. Je rêvais tellement de fois qu'on se retrouve tous les deux sans personne d'autre à avoir une belle vie que je pouvais m'imaginer, mais c'était bel et bien que du blabla, un rêve que j'espère depuis tellement longtemps que maintenant je ne suis pas sûr qu'il puisse se réaliser un jour, même quand le jeune homme lui aussi je laisse aller en m'embrassant. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait et peut-être pas la dernière, du moins c'est ce que je souhaitais au plus profond de mon coeur, mais maintenant que j'étais avec Dean, surtout après le mariage. Ca ne devrait plus arriver, ça ne servait à rien de toute façon parce que ce n'était pas pour autant que ça change quelque chose à notre relation avec Connor.

"Je sais tout ça. Je comprends." Dis-je donc timidement. Ouais, même si au final je ne comprenais pas vraiment en faite. Enfin si je comprenais, mais comment pouvait-on dire de telle chose sans avoir essayer quoique ce soit ? Je mettais déjà posé ces questions un million de fois et je n'avais toujours pas vraiment les réponses. "Hm, d'ailleurs j'aurai quelque chose à te demander..." Dis-je donc avec un léger sourire, je ne savais pas comment il allait le prendre, le connaissant plutôt mal, je pense. "En fait, c'est pas pour moi mais ça m'aiderai aussi. C'est pour le mariage..." Dis-je donc en me pinçant la lèvre inférieure avant de reprendre. "Tu sais, il faut un témoin et... Et Dean n'en a pas, alors je me disais que peut-être que toi, tu pourrais l'être..." Dis-je donc timidement. C'était bien vrai qu'il n'en avait pas, mais à vrai dire demander à Connor n'était pas franchement la meilleure solution, c'est bien pour ça que je ne comptais pas trop dessus d'ailleurs.


(c) Colyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor S. Hill
Admin my little poney
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 161

MessageSujet: Re: Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce   Mar 15 Aoû - 20:42

Même si ça m’énerve, même si ça me rend complètement dingue je dois l’avouer qu’elle est bien mieux avec lui qu’avec moi. Bon d’accord il y a encore toutes ces raisons pour lesquels elle ne devrait pas rester avec lui, ces mêmes raisons qui font que c’est avec moi qu’elle serait le mieux. Bien entendu j’en suis conscient mais je ne veux pas prendre le risque. On sait tous qu’une fois qu’il y a eu de l’amour entre deux personnes il est impossible de faire machine arrière. Une fois que l’on connait l’autre d’une autre manière il est très peur probable que l’on puisse s’aimer en tant qu’ami après. Et je ne peux pas lui faire ça, me faire ça et aussi imposer la situation à toute l’équipe qui supporte déjà l’ambiance actuelle qui est parfois tendue parfois joviale. Je ne peux pas dire que j’ai une attitude parfaite, loin de là, j’adore la provoquée, j’adore la voir se mettre en rage quand je lui fais penser qu’une autre fille partage ma chambre juste pour voir la manière avec laquelle elle peut m’incendier de tous les noms dans sa tête et se contrôlée au maximum pour que rien ne dépasses ses lèvres. J’adore cette façon tout mignonne qu’elle a de trainer les pieds comme une enfant qui boude lorsque je l’envoie chié. Et bon sang j’adore ça … Toutes ces petites choses qui font que chaque jour ne se ressemble pas et que je l’aime tout autant qu’elle sans qu’elle ne le sache. C’est dur de me dire que ce baiser est très certainement le dernier, que notre petite histoire qui n’a jamais commencée n’a plus lieu d’être vu qu’elle a la bague au doigt. C’est peut-être égoïste, enfin non c’est carrément égoïste, mais je veux la garder pour moi. Qu’elle soit heureuse avec autre mais qu’elle dorme toujours avec moi certains soirs, qu’on se fasse des soirées comme celle que nous venons de passé ce soir. Mais tout ça sera fini à partir de demain, à partir de ce soir, de maintenant …

Mon cœur semble un peu plus cassé et bancal que d’habitude lorsqu’elle approuve tout ce que je lui dis. Qu’elle sait et qu’elle comprend … C’est bien l’une des rares fois où Layce semble si abattue et aussi compréhensive. Jamais elle ne m’avait laissé le dernier mot sur n’importe quel sujet, elle a toujours trouvé quelque chose pour me contredire en général mais ce soir il faut croire que l’heure est grave et que nos vies prennent un tournant bien différent. « Tu comprends … » Je murmure à sa suite comme si je ne comprenais pas vraiment ce qu’elle venait de me dire. Et un petit temps de silence s’installa, quelques secondes à peine mais je le trouvais assez embêtant. Jamais avant je ne m’étais sentis « con » d’être avec ma meilleure amie. Mais c’est elle qui le brisa, me demandant un service et immédiatement je fronçais les soucis, pitié pas encore une autre nouvelle. « Quoi donc ? » Je demande sur un ton légèrement inquiet, c’est là qu’elle m’explique que ce n’est pas pour elle mais que ça l’aiderait et que c’est également pour le mariage. « Me demande pas d’aller choisir ta robe avec toi c’est mort ! » Et je suis sérieux, je en tiens pas à savoir dans quelle robe Doug va la trouver sexy ou je ne sais pas trop quoi d’autre ! Ni voir dans quelle robe elle va se marier, ça me foutrait le cafard je pense et je risque surtout de la faire changer d’avis sur ce qu’il doit se passer en octobre. Et voilà ensuite l’explication. J’ai l’impression de tomber de dix mètres de haut, de me faire piétiner tel un Mufasa et ensuite bouffer par des hyènes. Ouais, j’ai regardé le roi lion avec Layce il n’y a pas si longtemps. « C’est une blague hein ? » Et j’espérais sincèrement que ça le soit. « Non mais Layce, je viens de t’embrasser, c’est pas une raison suffisante pour que je ne sois pas là tout court à ton mariage ? » Je suis mitigé sur le ton sérieux et amusé, parce que je serais évidemment là à son mariage. Je serais le type qui sera ravi de lui filer des clés de voiture pour qu’elle se casse en courant si elle veut. Mais en tant que témoin de son futur mari ?! Elle a fumé quand j’avais le dos tourné, c’est ça ? « Tu crois sérieusement que je vais être le témoin de ton Doug ? J’ai déjà du mal à retenir le nom de ce type ! » Je râle et proteste maintenant parce que juste en voyant sa tête je comprends qu’elle est vraiment sérieuse sur le sujet. « Non mais en plus, je suis certain que je me tromperais de nom et qu’ensuite je vais perdre la bague. Ce serait vraiment trop con hein ? » J’essaye d’échapper à la situation, non pitié Layce, pas le témoin de Doug …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Have you ever thought just maybe you belong with me ♥ Layce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» no, i don't like you, i just thought you were cool enough to kick it ✝ la pyro
» 03. I thought i lost you...
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» I thought that you would always have been for me.
» Jessica Randfield - The world is a thought that does not think

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Venice Beach :: Beach and Pier-