Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ♥ Ellana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June H. McGregor
Admin bûcheronne
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 14/04/2016
MESSAGES : 546

MessageSujet: « Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ♥ Ellana   Sam 3 Juin - 12:07

On dit généralement que l’espoir fait vivre et fait battre les cœurs. Alors pourquoi le mien semble-t-il se lancer le défi de battre le moins fort possible ? Je pense avoir passé toute ma matinée dans mon lit, le soleil baignait la pièce d’une douce lueur dorée, filtrant à travers les fins rideaux blancs. La journée devait être calme, je ne travaillais pas, j’avais un jour de repos. Pour tout dire cette journée me semblait bénéfique pour pouvoir mettre à jour certaines étapes de ma vie. Comment passer à côté de ces papiers chaque jour pendant deux bonnes semaines sans y penser ? Je devais rendre sa liberté à Josh, accepter ce divorce et également le fait que je ne pouvais pas être avec lui. Le temps d’une nuit j’avais réussi à oublier le fait qu’un prof ne pouvait pas être avec son élève, qu’ils ne pouvaient pas coucher ensemble et qu’ils ne pouvaient pas non plus se marier sur un simple coup de tête alors qu’ils sont incroyablement loin de chez eux. Mais c’est ce qu’il s’est passé et le réveil a été le pire de ma vie le lendemain matin. La blessure fut plus forte encore lorsque, quelques mois après, je me suis rendue compte de mes sentiments pour mon mari secret. Le plus dure dans cette histoire c’était de me rendre compte de ce que je ressentais mais sans que Josh ne se rende compte de quoi que ce soit. Ou plutôt qu’il ne partage pas la même chose que moi. Je me retrouvais donc dans cette situation de sens unique mais je me devais de lui rendre sa liberté, sa tranquillité et surtout de ne pas briser sa carrière. Voilà pourquoi, en cette douce matinée de juin, je me suis levée de mon lit pour pouvoir aller prendre une bonne douche et me laisser le temps de réfléchir une dernière fois. L’eau chaude ne m’aidant pas à voir plus clair dans mes réflexions, je suis retournée dans ma chambre. Je n’avais pas faim, une énorme boule me tenait le ventre alors que je relisais une nouvelle fois les papiers que mon mari m’avait donnés. Je relisais chaque mot de chaque phrase, me répétant en continu que j’allais me réveiller et que toute cette histoire n’était qu’un simple rêve. Mais j’avais beau fermer les yeux et rejeter la tête en arrière en l’appuyant contre la tête de lit, rien ne me faisait sortir de ce cauchemar vivant.

Je pense être restée la matinée de la sorte, assise, tapotant machinalement le papier du bout de mon stylo que je gardais fermé. Je ne savais pas, je n’avais pas envie, je l’aimais. Je bloquais sur son prénom dès que je le voyais noter sur les papiers. Jouant de ma main libre avec les post-it qui dépassaient des feuilles. Mais au bout de ces longues heures à les fixer, les lire et les relire encore je ne savais toujours pas ce que j’allais faire. C’est à ce moment-là que la première larme coula le long de ma joue. Elle en entraina d’autre et pour éviter de tâcher ce que je tenais en main je les mis à côté de moi. Me prenant la tête entre les mains, je ramenais mes genoux contre moi avant de me mettre à pleurer à chaude larme pendant dix bonnes minutes. C’était tellement frustrant de se retrouver avec l’homme qu’on aime mais de devoir en divorcer car le mariage n’était qu’une erreur de soirée. C’était d’autant plus frustrant en sachant ce que je ressentais mais le problème c’est qu’il n’en savait pas, ne le comprenait pas ou ne voulait rien savoir. Je n’existais pas à ses yeux, je n’étais que cette interne à laquelle il doit apprendre son métier …

Je me frottais les joues et les yeux pour éliminer les traces de mes pleurs. J’entendis quelqu’un toquer à ma porte. « Entrer. » Coutume qui a toujours été de mise dans la famille McGregor. Mais au lieu de voir mon frère ou Rose entrer, ce fut une légère surprise de voir mon autre petite sœur, Ellana, entrer dans la pièce. Je posais les papiers à côté de moi avant de lui adresser un petit sourire pour la saluer. « Salut, je ne m’attendais pas à te voir. Comment tu vas ? » Lui demandais-je en essayant de cacher la tristesse qui m’habitait depuis le début de la matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana McGregor
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
MESSAGES : 102

MessageSujet: Re: « Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ♥ Ellana   Ven 9 Juin - 14:09

« Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
June ∞ Ellana
Matthew m'a demandé de venir à la maison. C'est pour ça que je me retrouve dans le salon, me permettant de me balader dans cette maison que je ne connais pas. Depuis qu'ils sont partis, je ne suis pas venue les voir aux États-Unis. Ce n'est pas tant que je ne voulais pas le voir, c'est surtout que je ne le pouvais pas. Je travaillais beaucoup et je préférais attendre qu'ils reviennent dans notre pays que de partir vers un autre. C'est drôle quand on y pense, maintenant que je suis partie.
Je dois avouer que j'ai le mal du pays, mais j'ai surtout le mal d'amour.
Je me sens parfois honteuse d'avoir laissé mon défunt mari seul là-bas. Je sais que je n'ai pas à me sentir honteuse, qu'il est mort pour son pays, qu'il s'est battu jusqu'au bout. Je suis fière de lui dans le fond, même si par moments je lui en veux de m'avoir quitté si radicalement. Mais mon mari était un homme bon, courageux, fort, généreux, aimant... C'est surtout l'amour qui nous habitait. En l'enterrant, il a emporté mon cœur qui est resté dans mon pays d'origine. Je sais que j'ai des pensées négatives, parfois trop et c'est certainement pour cela que Matthew m'appelle souvent maintenant, qu'il me demande s'il peut passer, ou encore, comme aujourd'hui, il me demande de venir le voir.
Je sais qu'il vit avec mes sœurs, mais je n'ai pas eu l'occasion de les revoir depuis que je suis arrivée ici. Il faut dire que je ne m'en suis pas senti la force pour le moment. J'espère qu'elles ne m'en veulent pas trop et qu'elles comprennent ce besoin que j'ai de rester seule afin de me protéger. Alors que je suis à l'intérieur, je reçois un message de Matthew qui me dit qu'il va arriver en retard, mais que je peux faire comme chez moi. Il me rappelle même que June est dans la maison si jamais je veux lui parler. Je suis soudainement anxieuse de revoir ma grande sœur. Et si elle m'en voulait, et si elle ne me pardonnait pas vraiment mon recul.
Je marche doucement dans la maison avant de m'arrêter devant la porte de sa chambre. Comment je le sais ? Parce qu'elle correspond à la description que Matthew m'a faite par sms. Cet homme est tellement méticuleux qu'il a même pris la peine de faire cela. Je regarde cette porte pendant un moment, comme si elle allait me manger.
Aller, je dois me montrer forte. On est une famille et dans une famille on se pardonne tout...
C'est en prenant une dernière inspiration que je finis par frapper doucement à la porte.
- Entrer
Encore une inspiration et j'entre timidement dans la chambre. Je me permets un petit coup d’œil à cette chambre que je ne connais pas avant de croiser le regard de ma sœur. Elle semble étonnée de me voir, ce n'est pas si difficile à comprendre. Seulement après cela, tout ce que je vois dans son regard n'est autre que l'amour d'une grande sœur accompagnée d'un sourire des plus rassurants.
- Salut, je ne m’attendais pas à te voir.
- Je suis désolée de ne pas être venue plus tôt... J'aurais certainement dû, ce n'est pas convenable de ne pas t'avoir vu avant June...
- Comment tu vas ?
Je baisse le regard, comme intimidée.
- Je crois que je ne préfère pas répondre à cette question... Je m'en voudrais de te mentir.
C'est comme ça, chez les McGregor le mensonge est très mal vu. Il faut dire que je n'aime pas ça non plus. Et puis à quoi bon dire que je vais bien alors que tout montre le contraire. Je ressemble véritablement à une épave, mais je tente de garder la tête haute. Je m'approche finalement d'elle et m'assois sur le rebord du lit.
- Et toi, comment vas-tu ? Je n'ai pas vraiment demandé de nouvelle à la famille depuis un petit moment... Je suis désolée d'ailleurs.
Je me sens vraiment honteuse, comment je fais pour négliger autant les personnes qui m'entourent.
- J'espère que tu ne m'en voudras pas trop et que tu me pardonneras...
Je lui souris tendrement, espérant retrouver cette complicité qui nous a toujours caractérisés. Cela me manque un peu, surtout depuis qu'ils sont parties. Même si venir ici fut difficile et est encore un peu compliqué pour moi, retrouver ma famille me fera du bien. Et puis, même si je ne me l'avoue pas totalement, j'ai besoin de ma grande sœur.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ♥ Ellana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ohana signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné~ Maylea Maori
» « ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
» « ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié (Itzel)
» EZECKIEL. ▌ ohana signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.
» « ohana » signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous? :: Une fois, j’me suis couché il était minuit dix.-