Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) DAFNE KEEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Morland
Admin Karaté Kid
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 16/08/2015
MESSAGES : 5670

MessageSujet: (F/LIBRE) DAFNE KEEN   Ven 16 Juin - 13:59



Lyra Nom au choix


❖ Nom Le nom est au choix. ❖ Prénom(s) Lyra . ❖ Date et lieu de naissance Elle est âgée de dix ans et elle est née en Amérique. Elle peut avoir une double nationalité mais elle est avant tout américaine ❖ Nationalité Américaine. ❖ Orientation sexuelle C’est une gamine donc bon, c’est au libre choix ❖ Profession et/ou études Elle est encore à l’école primaire. Fugueuse et emmerdeuse professionnelle. Lyra adore sécher les cours pour flâner dans les rues de Los Angeles. Le monde urbain ne l’effraie pas. ❖ Le scénario en quelques adjectifs Lyra est une enfant dotée d’une nature passionnée. Quand quelque chose l’intéresse, elle a tendance à se donner à fond. Mais elle est aussi une enfant qui parle peu, timide quoi qu’un brin arrogante. Elle ne craint pas les adultes, les jugeant avec beaucoup de condescendance. C’est une petite sauvage vis-à-vis du monde extérieur, se liant peu, attachant peu d’importances aux choses matérielles de la vie. Lyra n’aime pas quand on la touche ou qu’on la serre dans ses bras. Elle est impulsive et colérique. ❖Avatar Dafne Keen ❖ Groupe Anachorète Hypocondriaque


L'histoire du futur piou piou!

01. Lyra est une enfant née au sein d’une famille peu classique. Elle n’a pas eu une enfance des plus évidentes. Elle a perdu son père, vétéran mort au combat. Elle n’a que quatre ans et pourtant, elle se souvient très bien de lui, de ses instants d’amour pendant ses permissions, de sa tendresse et de son amour. Elle a eu le temps de connaître les joies d’une famille idyllique jusqu’au moment où le rêve s’écroule, l’illusion dorée se fissure. Son papa ne reviendra pas. Et la chute vers le néant l’accueille. 02. La suite a été difficile. Sa mère a très mal vécu le décès de son mari, plongeant dans une dépression entre antidépresseurs, somnifères et alcool. Elle cesse de s’occuper de l’enfant, amorphe et perdue dans son chagrin. Combien de fois, Lyra a-t-elle souhaité avoir un câlin, un peu d’attention mais n’a rien eu d’autre qu’une vague caresse sur la tête avant que la carcasse de sa mère ne s’écroule sur le canapé. 03. Elle n’a jamais subi de violences physiques, d’attouchements ou autre. La petite fille a tout simplement été abandonnée et délaissée. A quatre ans, se nourrir de biscuits n’est pas la meilleure solution. Sa maigreur, son air sale attire le regard et le soupçon. Elle se rend à son école jusqu’à ce que les questions de sa maîtresse soit trop dangereuse à ses yeux. Lyra a cinq ans, alors, et elle cesse d’aller à l’école. Mais entre rester dans cet appartement minuscule, empestant les détritus et l’alcool, et aller en classe, elle préfère flâner dans les rues de Los Angeles. Mais elle est petite et elle se fait remarquer. Les services sociaux l’attrapent mais face à son entêtement, sa volonté de fuir, ils la molestent un peu trop fort. L’enfant ne veut pas écouter mais elle doit le faire. Cependant, que peut-on dire à un enfant de cet âge si ce n’est qu’elle n’a rien à faire dehors. 04. Lorsque les services sociaux s’aperçoivent de l’état de la mère, du taudis où elle vit, ils sonnent l’alarme mais ce n’est pas suffisant pour que la mère s’éveille. Pire même, elle déclare ne pas vouloir de sa fille. C’est de son mari qu’elle désire. Il ne reviendra pas pourtant, et malgré les menaces d’enlèvement de l’enfant, la volonté est si molle pour garder l’enfant. Lyra est alors arrachée à sa mère. Un beau matin. Ils arrivent et elle comprend bien vite qu’on va l’enlever. Elle a beau s’agripper. Aux barreaux de son lit, au recoin de la porte, aux jambes de sa mère. Mais non, ce n’est pas suffisant et elle se retrouve bien vite dans un foyer pour enfants. Seule. Perdue. Traumatisée. Elle a tout perdu. 05. Les visages sont souriants et ils la jaugent comme si elle n’était qu’un bout de viande. Elle a presque six ans et ce genre d’attitude l’insupporte. Le plus souvent, elle se met à hurler, frappe avant d’aller se réfugier en dessous du lit. On raconte son histoire, les adultes s’émeuvent mais ce n’est pas suffisant. Lyra n’est pas adoptée. 06. Elle a pourtant connu une famille d’accueil ayant bien voulu tester son arrivée au sein de leur tribu. Mais elle ne s’est pas sentie bien. Trop d’enfants. Trop de bouches à nourrir et si peu d’affection donnée. La petite fille a préféré fuir. Fuir ce foyer malsain où la mère ne cesse de crier, où le père l’observe d’un air lubrique. Elle fugue et à chaque fois, on la ramène malgré ses protestations, malgré ses hurlements de rage. 07. Finalement, elle finit par être enlevée de cette famille, pour sa plus grande joie. Elle se pense alors libre mais il en est rien. D’une prison, elle va dans une autre prison. Un peu plus grande. Un peu plus d’enfants aussi. Mais ils ont la même rage qu’elle. Elle s’y reconnait. C’est un foyer pour enfants difficiles, mais bien éloigné de tout centre de redressement. Ils n’en sont pas encore là. Et puis, il y a Mademoiselle Morland. Elle crie beaucoup mais elle l’aime bien. Cependant, ce n’est pas suffisant. Encore une fois, elle se sent rejetée du monde, fuguant un peu trop souvent, inquiétant Mademoiselle Morland qui la cherche tout le temps, la ramène mais ne l’engueule pas. Un beau jour, Lyra a le courage d’ouvrir la bouche, elle qui se tait constamment. Dans la voiture, avec Mademoiselle Morland, elle admet que tout ce qu’elle veut, c’est retrouver un papa.



Les liens du futur piou piou!

Lou Morland +Mademoiselle Morland, c’est la directrice du foyer où Lyra se trouve. Lou ne cesse d’aller à la recherche de la petite lorsque cette dernière ne cesse de fuguer. La peur viscérale est là. Lou est attachée à la petite comme tous les autres enfants. Elle ne tient pas à ce que Lyra aille dans un centre de redressement. Elle sait que cela ne la sauvera pas. Au contraire. Mais les fugues de l’enfant sont à répétition. Un jour ou l’autre, on finira par lui enlever la petite.



Raphaël Grimes +Merci de bien vouloir détailler le lien entre le personnage et le scénario. Pensez à celui qui lira votre scénario et qui devra être intéressé par ce que vous lui proposerez. Merci de bien vouloir détailler le lien entre le personnage et le scénario. Pensez à celui qui lira votre scénario et qui devra être intéressé par ce que vous lui proposerez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Morland
Admin Karaté Kid
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 16/08/2015
MESSAGES : 5670

MessageSujet: Re: (F/LIBRE) DAFNE KEEN   Ven 16 Juin - 14:00



Pourquoi il faut prendre ce scénario et pas un autre...
Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi!


Coucou à toi lisant cette partie du scénario !
Merci mille fois d'avoir été jusqu'ici et bien entendu, après la partie plaisante, voilà que vient celle qui est moins sympathique ... J'ai nommé LES COUPS DE FOUET cinquantes nuances d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(F/LIBRE) DAFNE KEEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: - C’est quoi ton type de femme à toi ? - Vivante. :: Les scénarios en cours-