Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Unicorn
Sidney Warren
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 282

MessageSujet: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Sam 24 Juin - 23:13


Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.


Pyair & Sidney

J'avais mis plusieurs mois pour faire apprendre à Pyair Lucky à bien danser, ce qu'il avait réussi à finir par faire même si cela avait été assez compliqué. On avait travaillé dur pour que le final soit à peu près correct. Aujourd'hui, il devait justement présenter son film et j'avais eu l'honneur d'y être invité. Ca me faisait plaisir, c'était la moindre des choses et puis, après tout je voulais quand même voir le résultat. C'était moi qui l'avais entraîné pendant des heures pour réussir à lui apprendre à danser, alors il fallait bien avouer que j'étais excitée à l'idée de voir ce que çela allait donner. Comme d'habitude, j'avais passé une bonne partie de la journée à la salle de danse de la comédie musicale pour m'entraîner sur les prochaines chorégraphies que je devrais mettre en pratique. Ca m'avait pris des heures, mais je crois que je tenais quelques trucs qui pourraient être pas trop mal. L'heure passait à une de c'est vitesse qu'il fallait déjà que je rentre chez moi pour pouvoir me préparer pour la soirée. Une fois dans mon appartement, j'y avais pris ma douche avant d'enfiler une jolie robe rouge avec le collier assortie à la tenue. J'étais partie me maquiller et avait mis une paire de chaussures à talons. Je mettais laissé les cheveux détachés, tout simplement. Une fois prête, j'étais donc monté dans ma voiture pour pouvoir me rendre à destination du lieu de projection. C'est sûr que je pourrais me dire que c'est comme aller voir un film, mais ça c'était différent. Quand on connait quelqu'un qui joue dedans, c'est beaucoup plus différent et on est forcément plus intéressé par ce qu'il va se passer. J'avais hâte de voir ce que ça donne. Franchement, même si on ne pouvait pas dire que ma première rencontre avec Pyair avait été très positive, je n'avais pas été de bonne humeur à ce moment-là, mais mon état d'esprit aujourd'hui était bien différent alors j'étais de meilleur humeur maintenant.

Maintenant, installée dans le noir prête à voir le film qui commençait sous mes yeux. Je regardais attentivement la chose. Pendant les scènes de danse, ça me fit sourire parce que je pouvais constater que mes cours avaient été utiles. Des petites choses que j'avais dit à Pyair qu'il avait pu corriger sur la scène. C'était beaucoup mieux. Je pouvais voir maintenant qu'il avait fait davantage de progrès qu'à notre première rencontre, quand il commençait à peine notre première séance de danse. Le film se déroula, c'était juste magnifique, ça me faisait sourire. Une fois la fin du film, j'attendis donc quelques instants pour pouvoir quand même voir le jeune homme et le complimentai sur son film qui m'avait bien plu. "C'était juste génial !" M'exclamai-je donc quand le jeune homme sorti des vestiaires. "Tu as faits beaucoup plus de progrès contrairement à tes débuts." Dis-je donc au jeune homme en rigolant. En même temps, c'était normal qu'au fil du temps, il est progressé, mais je voulais quand même qu'il est mon opinion a ce sujet. On avait travaillé ensemble pour qu'il puisse réussir et il avait réussi, il avait bien fait alors il fallait tout simplement le dire. "Ca fait plaisir que tu m'es invité. J'aurai pas voulu rater ça." Dis-je donc le sourire aux lèvres. Oui, maintenant j'avais le sourire, ça faisait bizarre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Minion
Pyair Lucky
Team Minion
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/02/2017
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Mar 27 Juin - 22:12

Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.
Sidney ∞ Pyair
C'est l'avant-première du film, et dire que je suis nerveux est vraiment en dessous de la réalité. Comme à chaque fois qu'on présente un film, surtout à mes fans, j'ai peur de décevoir mais au moins je sais que j'ai tout donné. Ce film est spécial à sa manière puisque j'ai pris beaucoup de risque. Pourquoi ? Tout simplement parce que je danse. Dans combien d'interviews on s'est amusé de mon non talent dans ce domaine et j'ai surjoué le fait que je ne sache pas danser. Mais j'ai pris des cours avec la meilleure et j'ai vraiment tout donné. J'espère que cela se verra à l'écran et qu'on me prendra pour un Dieu de la danse, ne serait-ce que pour le temps du film.
De plus, c'est ma première sortie depuis mon accident de voiture, mais aussi depuis qu'on m'a tiré dessus. Il me reste quelques bleus sur le corps, surtout au niveau du torse mais mon visage va beaucoup mieux. J'ai encore les côtes dans un état pas terrible si bien que des bandages afin de me maintenir un peu plus droit et moins me faire souffrir. C'est pour cela que juste avant de venir j'ai pris un anti-douleur, pour celle-ci mais aussi afin de m'apaiser et de ne pas être aussi nerveuse.
Comme d'habitude, il y a le tapis rouge. Je sors de la voiture dans un costume Hugo Boss, je salue, prend la pose pour les photographes seul, avec ma partenaire aussi. Je vais aussi voir mes fans, signe le plus d'autographes possible, prends des selfies. Je sais que je prends beaucoup de temps, on m'engueule souvent pour ça mais je m'en fous. On me fait signe pendant au moins cinq minutes et je finis par les rejoindre à contre cœur.
On nous installe à l'avant du cinéma, je ne comprends pas pourquoi, ça nous défonce les yeux et en plus nous regarder c'est toujours quelque chose d'assez spécial. Dans ce genre de moment j'ai du mal à apprécier le film parce que je remarque tous les défauts et les choses que j'aurais dû faire au lieu de faire ce truc à l'écran. Je regarde avec appréhension les moments de danse, on rit avec ma partenaire se souvenant de certaines scènes qui nous ont donné du fil à retorde. Finalement le film se termine, on se redresse alors que les gens nous applaudissent. C'est toujours intimidant, mais surtout très flatteur de voir que le film a autant plu. On s'incline, un peu comme au théâtre avant de se déplacer vers la salle d'a côté où cocktail et flûte de champagne coulent à flot.
Dans cette salle, de nombreuses personnes viennent me voir, prendre des photos, me féliciter aussi. Quand je vois finalement la jeune femme qui m'a permis de ne pas me ridiculiser, je ne peux m'empêcher de sourire grandement.
- Alors, tu as bien aimé le film ?
- C'était juste génial ! Tu as faits beaucoup plus de progrès contrairement à tes débuts.
Je ne peux m'empêcher de rire nerveusement. C'est toujours un peu comme ça quand on me fait des compliments. C'est certain que je pourrais être habitué à ce genre de chose quand on est un acteur célèbre mais je crois que je ne m'y habituerais jamais.
- Cela n'aurai pas été possible sans toi tu le sais Sidney. Je suis vraiment content que ma prof dise que c'était génial, je dis en riant.
J'attrape une coupe de champagne que je lui tends.
- On trinque ?
Je tends mon verre de whisky et trinque avec elle afin de nous féliciter d'une certaine manière.
- Ca fait plaisir que tu m'es invité. J'aurai pas voulu rater ça.
- Franchement, je n'aurais pas pu faire autrement. Si j'avais pu je t'aurais même fait monter sur le tapis rouge, mais là c'était en dehors de ma juridiction, je dis en souriant. Je ne pouvais pas ne pas t'inviter, sans toi, le résultat aurait été catastrophique !
Je ne peux m'empêcher de rire en repensant à ce premier cours de danse où j'ai vu le désespoir dans son regard. Il faut dire que je rigole aussi et j'ai bien vu mes progrès tout au long de ses semaines. On n'avait pas beaucoup de temps et pourtant elle a réussi l'impossible.
- Il faut le dire, tu n'aurais jamais cru que j'arriverais à cela hein quand tu m'as vu la première fois.
Je bois une petite gorgée, gardant mon sourire.
- Tu peux clairement être fière de toi. Je t'avais dit que j'apprenais vite, mais faut dire que si ca n"avait pas été toi, j'aurais courru droit au mur, je dis en riant.
Cela me fait vraiment plaisir qu'elle soit présente ce soir. Elle fait partie du film elle aussi, même si on ne l'a voit pas dedans, je n'oublie jamais de la remercier par ailleurs dans les interviews.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Sidney Warren
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 282

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Dim 2 Juil - 22:56


Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.


Pyair & Sidney

J'étais contente que le jeune homme m'invite à la première du film, après tout c'était un petit peu grâce à moi qu'il avait pu réaliser au mieux la scène avec de la danse et c'était assez satisfaite du résultat. En voyant le film, j'avais totalement été charmé par le résultat pour ainsi dire. Heureusement que j'avais pu le voir ce film, franchement je n'aurai pas du tout aimé louper ça. A la fin du film, j'attendais donc le jeune homme pour pouvoir le complimenter sur son talent d'acteur que j'avais absolument trouvé magnifique. J'affichai un sourire sur mes lèvres quand le jeune homme vient vers moi pour me demander mon avis sur ce que je pouvais appeler un chef d'oeuvre. Je lui disais donc sincèrement que j'avais beaucoup aimé l'avant première de son film et qu'il avait fait de nombreux progrès contrairement à notre première séance de danse. "Oui, c'est sûr qu'avec la meilleure des profs, ton film ne pouvait qu'être parfait." Dis-je donc au jeune homme en rigolant. Oui, je savais que je faisais partie des meilleures dans le domaine de la danse et je ne me priais pas pour m'en faire des compliments, c'était bien la vérité donc bon, je n'étais pas toujours le genre de meuf à se jeter des fleurs, mais c'était juste pour plaisanter. "Ca me fait plaisir d'avoir pu te rendre ce service et d'avoir contribué à ton film d'une certaine manière." Dis-je donc au jeune homme. Ouais, j'étais beaucoup de meilleure humeure aujourd'hui qu'à notre première rencontre où je n'étais pas complètement gentille avec lui. J'attrapai la coupe de champagne que le jeune homme me tendait le sourire aux lèvres. J'adorais le champagne, au moins il avait tapé dans le mille pour le coup. J'étais contente. "A la tienne !" Dis-je donc toujours tout sourire en trinquant avec le jeune homme. Je bus une gorgée de champagne avant de me remercier de m'avoir invité à la première projection de son film.

J'éclatai de rire quand le jeune homme me disait qu'il aurait pu me faire monter sur le tapis rouge. C'était gentil de sa part. Finalement, je pouvais remarquer que je m'étais faite une mauvaise opinion sur le jeune homme, que la première idée que je m'étais faite de lui n'était pas la bonne. Maintenant, je pouvais remarquer qu'il était beaucoup plus charmant avec moi. "Merci, c'est gentil." Commençai-je par lui dire en lui faisant un clin d'oeil avant de reprendre. "Catastrophique quand même pas, mais..." Rajoutai-je en rigolant. Un sourire se dessina sur mes lèvres. "Tu es bon acteur en tout cas, je serais ravie de te revoir à l'écran." Dis-je donc. J'étais sincère, je l'avais vraiment trouvé bon acteur sur le film et si je pourrais en voir d'autre de lui, ça me ferait bien plaisir. J'eus un léger sourire quand le jeune homme me disait que je n'aurai pas cru ça de lui, qu'il aurait autant réussi la scène de danse pendant son film. "C'est pas faux." Dis-je par lui dire avec un léger sourire avant de reprendre. "D'ailleurs en parlant de ça..." Commençai-je par lui dire en pensant à notre première rencontre dans ma salle de danse. "Désolée, j'avais dû te paraître un peu froide pendant notre premier cours. Pourtant je suis pas comme ça d'habitude." Lui dis-je donc. Maintenant, ça ne servirait à rien, mais bon autant qu'il est un peu une explication de mon attitude.

Je n'aurai pas pensé qu'il aurait pu autant réussir sincèrement, mais finalement comme quoi je m'étais bien trompé sur le sujet. "Tu peux être fière de toi aussi. En tout cas, moi je le suis !" Dis-je donc. J'étais fière de ce qu'il avait réalisé et je voulais tout simplement lui en faire part. "Si tu as besoin d'autre cours de danse, hésite pas." Lui dis-je donc avec un clin d'oeil. Maintenant qu'on se connaissait un petit peu, s'il en avait besoin, je pourrais lui en donner d'autre pourquoi pas, s'il avait d'autre film avec de la danse, ça serait toujours un plaisir pour moi. J'adorais la danse depuis toujours, en faire avec quelqu'un d'autre était assez sympa, notamment pour faire des duos.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Minion
Pyair Lucky
Team Minion
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/02/2017
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Lun 3 Juil - 21:20

Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.
Sidney ∞ Pyair
Je suis clairement heureux de la voir dans cette soirée. Après tout, elle mérite d'être là ce soir, même si son nom est écrit en petit dans le générique, même si elle ne figure pas dans le film. Sans elle, le film ne serait pas ce qu'il est. Moi, en tant que danseurs j'aurais été assez minable. Je ne peux m'empêcher de me moquer de moi-même d'ailleurs, dire que ca a été catastrophique quand on s'est rencontrés. Il faut dire que je partais de bien bas. Je suis certaine qu'elle a pensé qu'elle n'y arriverait jamais, et pourtant, nous voilà ici ce soir et elle semble heureuse du résultat.
- Catastrophique quand même pas, mais... Tu es bon acteur en tout cas, je serais ravie de te revoir à l'écran.
Je souris grandement. Elle est gentille de dire que c'était pas si catastrophique, mais la première fois qu'on s'est rencontrés elle était dans une humeur tellement grumpy que ca a été un peu compliqué. Je sais qu'on a tous nos humeurs (surtout les femmes), des jours avec des jours sans, et c'était clairement un jour sans. Mais au fil des jours elle a su me montrer qu'elle était plus sympa, déterminé, sévère mais juste. Et puis je crois qu'on s'entend bien aussi. La preuve elle est tellement gentille de dire qu'elle est heureuse de me revoir à l'écran. Je ne sais pas quand je vais reprendre les tournages pour le moment, j'ai peur que cela prenne plusieurs mois avant de reprendre pleinement ma carrière. Cela m'agace au plus au point, me rend anxieux aussi d'une certaine manière, mais surtout irritable plus facilement. Je ne supporte plus d'être à la maison tout seul, cet endroit immense qui me semble si froid aujourd'hui. J'adore mon appartement, surtout la vue, mais je crois que je commence à saturer d'une certaine manière. Je me souviens d'une vie sans cette solitude, entouré d'une femme que j'aime plus que tout. Ce jusqu'à ce qu'elle parte, laissant derrière elle une lettre brisant mon cœur à jamais.
C'est la voix de Sidney qui me ramène à la réalité.
- Désolée, j'avais dû te paraître un peu froide pendant notre premier cours. Pourtant je suis pas comme ça d'habitude.
C'est fou, c'est comme si elle lisait dans mes pensées.
- Je t'ai pardonné depuis le temps tu sais. On n'a tous nos sautes d'humeur, je lui dis avec un clin d'oeil.
Je la félicite même car sans elle j'aurais été droit au mur il faut se le dire.
- Tu peux être fière de toi aussi. En tout cas, moi je le suis ! Si tu as besoin d'autre cours de danse, hésite pas.
Cela me fait rire.
- Sans vouloir te décevoir, je doute d'avoir besoin de cours de danse maintenant. Mais je prends note si soudainement j'ai besoin d'un cours en urgence. J'espère au moins que je passerais avant les autres, je dis avant de rire franchement.
Je bois une gorgée d'alcool et cela me fait du bien. Je sais que je ne devrais pas trop en abuser avec les anti-douleurs, seulement ce simple fait de ressentir comme un bien-être suffit à me faire oublier cette petite voix raisonnable. J'ai un besoin de lâcher prise, priant pour que cela me permette de ne pas faire de cauchemar ce soir.
- Je suis vraiment heureux que tu ais aimé le film. C'est toujours effrayant une première car c'est là qu'on a la réaction des gens. Et puis je suis du genre perfectionniste, j'ai remarqué facilement vingt scènes qu'on aurait pu refaire pour qu'elles soient parfaites, je dis en riant.
Mon métier me tient à cœur, et je sais qu'elle peut comprendre cela. Nous avons un métier de passion, nous avons la chance de faire un métier qu'on aime. C'est normal qu'on veuille donner le meilleur de nous-même il me semble.
- Mais je suis heureux d'y être arrivé. C'est toujours émouvant de travailler autant pour finalement arriver à ce résultat. Enfin je crois que je parle trop, de moi en plus c'est tellement impoli...
Pour me faire taire, je finis mon verre avant d'en attraper un autre. Aller, celui-là je le bois doucement. Si c'est le dernier ? On verra bien plus tard, mais pour l'instant je me sens bien.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Sidney Warren
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 282

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Mer 5 Juil - 17:40


Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.


Pyair & Sidney

Avec mon métier de danseuse, je n'avais pas forcément et trouvait pas toujours le temps d'aller au cinéma pour voir un film, mais celui-ci je ne voulais certainement pas le louper. Et puis, connaissant l'acteur principal, c'était beaucoup plus intéressant et donnait encore plus envie de le voir. Il avait été parfait, juste parfait. Même sans les scènes de danse, j'avais beaucoup aimé le résultat. Heureusement que j'y avais été invité à la première de ce film. Après le film, j'expliquai donc au jeune homme que je serais ravie de le revoir dans un autre film, ça me ferait extrêmement plaisir pour le coup. Après l'avoir complimenté sur son talent d'acteur, j'en viens donc à m'excuser auprès de lui pour m'être montrée un peu chiante auprès de lui l'autre de notre première séance de danse. J'eus un sourire quand le jeune homme me disait qu'il m'avait pardonné ma mauvaise humeur, ça me fit un petit peu rire. "Merci beaucoup." Lui dis-je donc avec un sourire dessinait sur mes lèvres. J'en viens aussi à lui dire que moi, j'étais fière de lui dans le film. Fière de ce qu'il avait fait pendant ce film, j'ai franchement trouvé ça chouette. Comme je lui avais déjà donné des cours de danse, je lui dis donc que s'il en avait besoin d'autre, qu'il pourrait me faire signe. Ca serait un réel plaisir pour moi de lui en donner d'autre, après tout la danse c'est ma passion alors forcément, en donner des cours j'adore le faire. J'eus un petit sourire en coin quand le jeune homme me disait que s'il en aurait besoin d'autre, savoir s'il passerait devant les autres si j'aurais plusieurs cours à donner. "Oui, t'inquiète pas." Lui dis-je donc avec un clin d'oeil. "Oui j'imagine, ça doit pas être facile de jouer comme ça devant les autres." Dis-je donc, sincèrement. C'est vrai, je me doute que c'était pas si simple. Comme moi qui donnais des cours de danse, j'avais appris à m'en faire avec le temps, mais au début c'était toujours forcément compliqué d'agir comme ça, devant les autres qui doivent reproduire les mêmes mouvements.

Retenir toutes les scènes en plus, ça devait être vachement compliqué. Bon après, c'est un peu pareil qu'avec la danse, savoir quoi faire au bon moment, c'était toujours compliqué et surtout stressant quand on ne faisait pas les bonnes choses au bon endroit, mais bon pour le coup, tout avait été parfait alors tant mieux. J'étais bien contente pour lui, qu'il réussisse comme ça. Que ça continue ainsi, c'était tout ce que j'espérai maintenant. Pour ses autres films, ça serait parfait. "C'est déjà parfait." Commençai-je donc par lui dire avec un clin d'oeil. "Ca doit pas être facile en même temps de retenir toutes ces scènes." Rajoutai-je donc. C'était sincère, ça devait super être compliqué alors rien que pour ça, je pouvais l'admirer. Il avait bien raison, il pouvait parfaitement être content de lui. Il avait fait du super boulot et même si je n'étais pas spécialement compétence dans ce domaine, que je n'avais pas d'oeil expert je pouvais le constater quand même un peu qu'il avait bien réussi. Il avait un réel don pour ça, pour être acteur. Il était l'un des meilleurs, de ce que j'avais pu voir du moins. "Oui. Tu peux être fière, avec autant de boulot pour être arrivé à ce résultat. C'est juste super, c'était parfait." Rajoutai-je donc. Oui, pour le coup je le complimentais bien. En même temps, à sa place, je ne sais pas si j'aurai pu faire mieux que ça.

J'eus un petit rire quand le jeune homme en face de moi disait qu'il parlait trop. Pour moi, c'était bien mieux quelqu'un qui parle de trop plutôt que quelqu'un qui est du genre timide et tout refermé sur lui. En même temps, pour faire ce genre de métier, c'est clair qu'il ne fallait pas être sur la réserve. "Je te comprends. C'est bien pour ça que je suis contente quand j'arrive à apprendre à danser à quelqu'un. Apprendre le métier à quelqu'un d'autre, c'est magique." Dis-je donc au jeune homme avec le sourire aux lèvres. "C'est quand que tu représenteras le film ?" Lui demandai-je donc intéressait par sa réponse. Après tout, même si je l'ai déjà vu, je serais ravie de le revoir une nouvelle fois. "En tout cas, tu seras où me trouver maintenant si tu as besoin de quoique se soit." Lui dis-je donc avec un clin d'oeil, que se soit pour un cours de danse ou quoique ce soit d'autre. Je termine mon verre de champagne, ça faisait du bien.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Minion
Pyair Lucky
Team Minion
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/02/2017
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Lun 17 Juil - 19:55

Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.
Sidney ∞ Pyair
J'ai toujours aimé les premières. C'est quelque chose de très intimiste, malgré le nombre incroyable de personnes qui nous attendent sur le tapis rouge. Et puis c'est une belle manière de rencontrer les fans. J'admire le fait d'attendre aussi longtemps, parfois sous la pluie. Je l'ai déjà fait quand j'étais plus jeune, quand ma passion du cinéma était déjà bien présente. Je m'imaginais à la place de ces acteurs que j'admirais tant et aujourd'hui mon rêve est devenu réalité. L'année dernière j'ai même gagné un oscar et maintenant, mon but et d'en gagner encore un, puis un autre peut-être. Enfin là n'est pas la question, parce que dans le fond un autre mal me ronge en ce moment. Un démon suite à l'accident que je tente de vaincre. Ce n'est pas un franc succès pour le moment mais je vais finir par y arriver.
Et me voilà, en train de boire tranquillement avec Sidney, ma coach sportive si je puis dire. Non ma prof de danse, ça sonne quand même mieux, mais mine de rien, la danse demande beaucoup d'endurance (je n'ai jamais renié la danse en tant que sport mais c'est vrai que là, j'en ai bavé). Je partage même avec elle le fait que se voir en première à l'écran, se voir à l'écran tout court est compliqué pour moi. J'ai du mal à ne pas imaginer pouvoir jouer mieux. Mais d'un côté, je me dis que c'est comme ça que je m'améliore.
- C'est déjà parfait. Ca doit pas être facile en même temps de retenir toutes ces scènes.
Je souris à sa réponse. Elle est gentille avec moi, mais je vois bien qu'elle ne dit pas ça juste pour me rassurer, elle est sincère. C'est une qualité que j'admire chez les personnes qui m'entourent. En tant qu'acteur, c'est parfois compliqué de pouvoir faire confiance à des inconnus, on ne sait jamais s'ils sont là de façon sincère, ou par intérêt. Avec le temps, j'ai appris à lui accorder une certaine confiance et je crois en sa sincérité.
- Tu peux être fière, avec autant de boulot pour être arrivé à ce résultat. C'est juste super, c'était parfait.
Encore un sourire, elle trouve aussi les mots qui me rassurent et qui font que je ne pars pas en vrille en me disant : Oh mon Dieu c'est une catastrophe !
- Merci beaucoup Sidney, ça me va droit au cœur.
Mais franchement, je crois que je parle beaucoup trop, je me permets même de m'en excuser. Que voulez-vous, je suis un gentleman et c'est vrai que je suis une sacrée pipelette ce soir avec elle.
- Je te comprends. C'est bien pour ça que je suis contente quand j'arrive à apprendre à danser à quelqu'un. Apprendre le métier à quelqu'un d'autre, c'est magique.
- C'est certain, parfois je me dis que ça pourrait être sympa de donner des conseils dans des écoles de théâtre pour ceux qui ont les mêmes rêves que ceux que j'avais il y a quinze ans de cela.
C'est vrai que c'est un projet qui me trotte dans la tête depuis un petit moment. Je devrais peut-être me lancer, il y a tellement d'école à Chicago, et puis venir une ou deux fois dans le mois afin de donner des conseils, cela ne serait pas grand-chose je pense.
- C'est quand que tu représenteras le film ?
- On va partir à travers le monde afin de le présenter. Demain soir, je prends l'avion direction l'Europe, Londres, Barcelone, Paris... Puis on va au Japon aussi, j'ai vraiment hâte !
- En tout cas, tu seras où me trouver maintenant si tu as besoin de quoique se soit.
- Je ne suis pas certain de faire un film de danse avant un petit moment, je dis avant de rire. mais il est clair que j'irais voir la meilleure, je dis avec un clin d'oeil.
On termine tous les deux nos verres et je regarde autour de moi. La fête bat son plein et tout le monde félicite les autres pour ce film. J'ai l'impression qu'il va être une réussite et je me sens fier.
- Et toi, quoi de beau dans ta vie ? Tu vas prendre des vacances peut-être après tout ce travail ?
Cela me plaît d'avoir une conversation normale, parfois ce genre de soirée peut vite devenir guindé. J'ai l'habitude de ce genre de chose mais voir la présence de Sidney change un peu la donne. Cela semble plus simple, plus naturel. Je suis bien content qu'elle soit là ce soir.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Sidney Warren
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 282

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Jeu 3 Aoû - 15:31


Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.


Pyair & Sidney

Ca avait  été une grande première pour moi de voir un tel film alors l'acteur principal que je connaissais un petit peu quand même. Heureusement qu'il m'avait invité, je n'aurais pas voulu rater ça, c'était vraiment super comme film. J'avais beaucoup aimé et je ne m'étais pas privé pour le lui dire à la fin, quand nous nous étions retrouvé pour papoter tous les deux. Il avait rapidement appris tout ce que je lui avais enseigné, je ne dirais pas non plus qu'il pourrait devenir un grand danseur, mais disons qu'il se débrouillait très bien tout seul. Maintenant, il pourrait signer pour d'autres films avec de la danse, ça serait un honneur de voir ça de nouveau, de voir qu'il se soutiendrais de ce que je lui avais appris quelques temps auparavant. J'eus un nouveau sourire qui se dessinait sur mes lèvres quand le jeune homme me remercia, après tout je disais simplement ce que je pensais. Je n'avais pas été très sympa avec lui à notre première rencontre, alors c'était aussi un moyen de me rattraper de ce que j'avais pu lui dire de désagréable. Pourtant, ce n'était pas tellement mon genre mais voilà, ça ne devait pas être mon jour c'est tout. J'aimais la danse depuis toujours, c'était une vraie passion et donner des cours à des personnes qui s'y intéresse, c'est franchement quelque chose qui me plait, qui me redonne le sourire. Il n'avait pas tort, je n'avais jamais pensé à faire ça, mais aller dans une école pour donner des conseils pouvait être une très bonne idée. Ca leur permettrait d'en apprendre plus sur ce domaine qui leur plaisait temps et d'avoir l'avis de professionnel, c'était le plus important quand même.

Après tout, d'autre aussi avait le droit de réaliser leur rêve. Autant que nous à leur âge. "Oui, ça pourrait être une bonne idée, c'est vrai." Dis-je donc au jeune homme sur un ton d'enthousiasme. Après tout aider les autres étaient quelque chose qui me plaisait aussi, transmettre sa passion à quelqu'un d'autre, j'adore. Quelqu'un d'aussi passionné que moi par la danse, peut-être un réel plaisir pour les deux personnes, dans un sens comme dans l'autre. Ca leur permettrait d'être connu dans me métier beaucoup plus tôt que certains d'autres, ça serait tout simplement du plus. "Ca serait génial, en fait." Rajoutai-je donc en réfléchissant plus sérieusement à la chose. Il avait une bonne idée entre les mains, là. C'était génial. Je me doutais donc qu'il n'allait pas que le présenter ici son film, alors c'est pour ça que je m'interrogeai de savoir d'où il allait bien pouvoir le présenter, dans d'autres pays.

Je l'écoutais attentivement quand il m'expliquait le programme de sa tournée. Qu'est-ce que j'aimais moi aussi pouvoir danser dans d'autres villes, pour montrer mon talent à d'autres personnes qui pourraient être intéressait par le métier. Je me doute, qu'il y en avait des tas dans ce monde. "Ah oui. Pas le temps de s'ennuyer, ça doit être génial de parcourir le monde comme ça." Dis-je donc avec des étoiles pleins dans les yeux. Ca me faisait complètement rêver d'entendre ça. "Oui, tu m'étonnes. Déjà avec cette tournée, tu auras de quoi faire." Dis-je donc avec un petit rire avant de reprendre. "Probablement, oui. J'en aurais bien besoin en ce moment. Je n'arrête pas de bosser, alors ça serait une bonne idée les vacances." Dis-je donc au jeune homme quand ce dernier s'intéressait de savoir ce que j'allais bien pouvoir faire maintenant. Je passais pas mal de temps à danser. J'avais l'impression de plus danser que dormir, alors les vacances ça pourrait être une bonne chose.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Minion
Pyair Lucky
Team Minion
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/02/2017
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Mar 8 Aoû - 20:53

Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.
Sidney ∞ Pyair
C'est toujours agréable de discuter avec Sidney. Si nos débuts ont été assez difficiles, maintenant je peux aisément dire qu'on a créé une amitié. C'est naturel entre nous et je suis vraiment heureux de l'avoir invité, qu'elle soit venue et de pouvoir conversé avec elle dans cette soirée qui pourrait sembler guinder. Mais au final, c'est une première bonne enfant où on apprécie le cinéma et où il n'y a pas vraiment de pression (ou du moins, il y en a plus comme les critiques qui me sont revenus sont bonnes pour le moment). Je lui parle même de mon envie de faire quelques apparitions dans des cours de théâtre afin de parler de ma passion à une nouvelle génération. C'est le genre de chose que je n'ai dit à personne, pas même à Sam. J'ai peut-être glissé l'idée une ou deux fois depuis longtemps, mais jamais aussi sérieusement qu'en cet instant.
- Oui, ça pourrait être une bonne idée, c'est vrai. Ca serait génial, en fait.
Son enthousiasme me fait sourire grandement. J'ai l'impression d'être encouragé, de ne pas dire d'ânerie aussi et cela me fait croire que ca peut être une véritable bonne idée. Je vais peut-être y songer plus sérieusement maintenant, en rentrant ce soir par exemple. Bon c'est peut-être un peu trop précipité, surtout que je commence à boire, disons plutôt que je me concentrerais dessus demain quand je serais frais et au calme.
Je parle ensuite du film et du tour du monde que je vais faire afin d'assurer les premières du films dans différents pays. Il n'y a pas à dire, c'est tout aussi excitant que de tourner un film. Plein de rencontres en perspective, des interviews avec des magazines, voir des fans pour prendre des photos et signer des autographes. En fait je suis carrément excité comme une puce de cette future perspective. Qui ne le serait pas franchement !
- Ah oui. Pas le temps de s'ennuyer, ça doit être génial de parcourir le monde comme ça.
J'hoche la tête en levant les sourcils.
- Ah ça c'est sûr. Ca risque même d'être assez intense mais on ne s'ennuie clairement pas. Et puis, je ne peux vraiment pas me plaindre. C'est tout simplement incroyable et je sais que j'ai beaucoup de chance de faire ce métier et de pouvoir parcourir le monde comme ça assez souvent, plus que la moyenne en tout cas.
Je lui demande alors si elle va prendre des vacances. Après tout ce travail à mes côtés, je pense qu'elle l'a amplement mérité.
- Probablement, oui. J'en aurais bien besoin en ce moment. Je n'arrête pas de bosser, alors ça serait une bonne idée les vacances.
- Mais je suppose que tu ne vas pas le faire c'est ça ? Je demande en souriant. Je sais que tu es une bosseuse, une perfectionniste, mais tu restes humaine. N'hésite pas à prendre un peu de vacance, on a un beau pays et pleins de choses à voir. Ou alors tu vas à la plage et tu rentres avec un super bronzage, je dis en riant.
Quelques personnes viennent soudainement me féliciter alors et je les remercie tout en restant à côté de Sidney.
- Ca te dis on va se mettre au comptoir pour continuer de discuter et boire tranquillement. La lumière est plus tamisée, on me reconnaîtra peut-être pas, je dis en souriant.
C'est pas très sympa mais bon. Au pire je m'en moque j'ai fait ce que je devais faire, maintenant j'ai juste envie de rester avec une amie pour pouvoir discuter. Certes, c'est ce qu'on fait déjà mais j'ai l'impression que cette ambiance plus intimiste permettra d'être plus détendu.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Sidney Warren
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 282

MessageSujet: Re: Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid   Jeu 17 Aoû - 17:45


Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant.


Pyair & Sidney

Je n'avais pas été très sympa avec le jeune homme pendant notre première rencontre, pendant notre premier cours de danse. Avec le temps, maintenant on avait appris à mieux se comprendre et puis, on se connaissait davantage et s'entendait bien mieux à présent. C'était le principal. On avait passé pleins d'heures ensemble à l'apprendre à danser, il avait bien appris et maintenant, on pouvait dire qu'il savait très bien danser. Bon, ce n'était pas comme s'il pouvait me remplacer à donner des cours aux autres quand même, mais il avait quand même du talent dans ce domaine aussi. Faire sa passion à travers le monde, ça devait être génial franchement. Montrer son talent aux autres, c'était une aventure exceptionnelle. Si moi, je pourrais faire ça à travers le monde, ça serait franchement un beau rêve. J'étais contente pour le jeune homme qu'il puisse montrer son travail à travers le monde, dans d'autres pays. Bon, cela allait être un gros travail et ça devrait probablement être fatiguant, mais juste pour vivre ça, c'est le rêve quand même. "Ah oui c'est clair." Commençai-je par dire au jeune homme avec un sourire qui s'affichait sur mes lèvres avant de reprendre. "Ca doit être géniale comme aventure, pas quelque chose qui pourrait arriver à tout le monde du jour au lendemain. Tu vas trop d'amuser." Dis-je donc au jeune homme en face de moi toujours avec se sourire qui ne quittait plus mes lèvres avec des étoiles dans les yeux. Moi aussi, j'aimerais montrer ma passion aux autres, ça serait le top. "Tu refais tes scènes comme aujourd'hui et c'est parfait." Dis-je donc au jeune homme avec un clin d'oeil.

On en vient donc à parler de vacances. Je travaillais toujours comme une folle, alors c'est vrai qu'après ces cours intensif qu'on avait fait ensemble, j'aurais bien besoin de vacances. Ca ne pourrait pas me faire de mal, bien au contraire. Même si ce n'était pas toujours facile de quitter le navire quand on était à fond dans notre passion. Je ne pouvais m'empêcher d'éclater de rire quand le jeune homme me disait que je l'avais pas le faire. Il me connaissait bien. "Tu pourrais remplacer ma meilleure amie, elle me dit la même chose." Dis-je donc avec un léger sourire. Kimia aussi disait la même chose, elle me connaissait par coeur et c'est vrai qu'il n'avait pas tort. J'étais comme cela et ce n'était pas probablement maintenant que j'allais changer. "Tu as raison, c'est vrai que je devrais prendre un peu de repos en ce moment." Rajoutai-je donc. C'est vrai que des fois, les vacances font du bon et j'en avais bien besoin en ce moment. C'était certain que je devais prendre du temps pour moi aussi, de temps en temps.

D'autres personnes viennent vers nous pour féliciter l'acteur, ça me faisait sourire comment il avait du succès. J'étais contente pour lui. J'eus un petit rire quand le jeune homme me proposait d'aller continuer de boire ailleurs pour qu'on puisse moins nous déranger, pour pas qu'on le reconnaisse. On vient donc au comptoir. Je déposai mon verre dessus. "La même chose." Dis-je donc au serveur avant de reprendre. "Et toi ? Des vacances, tu vas en prendre ?" Demandai-je donc au jeune homme. Après tout, il était connu, mais des vacances aussi, lui il en avait droit.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il n’est pas libre à un homme qui vit dans le monde de n’être pas galant ft. Pyair&Sid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grandeur d'un homme se mesure dans ses actes et non dans ses paroles
» william+liana ▬ « Ce que l'homme sobre a dans la tête, l'homme saoul l'a sur la langue. »
» taji nikabura l'homme aveugle
» L'homme africain est entré dans l'histoire et dans le monde, mais pas assez
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Hollywood :: Grauman's Chinese Theatre-