Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne-Evangeline Baker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2017
MESSAGES : 936

MessageSujet: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Mar 18 Juil - 14:42

Sa vie ne se jouait qu’à un bouton, celui de son appareil photo. Ecouteurs aux oreilles, Anne-Evangeline rentrait dans sa petite bulle et observait autour d’elle, cherchant à capturer la moindre émotion chez les gens qui trainaient sur cette petite balade près de la plage, profitant du coucher de soleil. Certains déambulaient cette balade, les mains dans les poches, discutant, souriant, rêvant... D’autres étaient là à profiter des terrasses des cafés, profiter des glaces. Ca vivait, et heureusement. Anne-Evangeline aimait la vie et profitait de celle-ci à pleines dents.

Ne travaillant pas au bar en cette soirée, la jolie blonde en profitait pour sortir avec son meilleur ami entre les mains. C’était impossible pour elle de rester enfermer en quatre murs. Il fallait toujours qu’elle sorte pour capturer n’importe quel moment ou pour sortir avec ses amis, ou s’en faire des nouveaux. La petite était loin d’être le genre timide. Oh non ! Bon, ça ne signifiait pas non plus qu’elle allait sauter sur le premier psychopathe venu. Hey, elle n’était peut-être pas aussi folle qu’elle en avait l’air.

Déambulant le long de la promenade, Anne admira la mer. C’était un magnifique paysage qui s’offrait à elle avec ses vagues qui venaient et s’en allaient et ce ciel magnifique qui se reflétait naturellement sur l’eau. Non seulement elle prenait les gens en photo, mais elle avait également un millier de clichés de paysages. On pouvait croire qu’à force, c’était toujours les mêmes photos de prendre les paysages au même endroit alors que non, il y avait toujours une nuance. Tout dépendait à quel moment de la journée le cliché avait été pris, c’était également en fonction du temps... De tout !

Apparemment, la blonde n’était pas la seule à admirer le paysage et de partir dans ses pensées. Tout en enlevant ses écouteurs de ses oreilles, elle l’observa. De profil, il semblait plutôt pas mal... De toute manière, Anne-Evangeline n’était pas le genre difficile : elle aimait les grands hommes pour avoir la sensation d’être protégée et ne mesurant qu’un pauvre mètre cinquante-cinq, tout passait crème, n’est-ce pas ? Oui, oui, c’était un critère pas bien difficile quand on avait l’avantage d’être une Minimoy. Ce type avait tout de même un petit truc. Il semblait être dans son petit monde, fixant la mer, rêvassant. A quoi rêvait-il ? A quoi pensait-il ? Anne ne put s’empêcher de prendre un cliché pour capturer ce moment de rêverie. Chut ! Il ne faudrait peut-être pas lui dire.

Comme s’il y avait une force qui la poussait, elle s’approcha doucement de lui, et le dévisagea de la tête au pied. Bon, c’était peut-être très très impoli de sa part mais.... mais il y avait bien un « mais ». Il était quand même bien sexy et elle pourrait en faire quelque chose avec lui... Non, pas forcément ce que vous croyez au lit, non plus, hein... Cela dit, ce n’était qu’une option mais elle pensait plutôt à un modèle pour ses photos, bande de petits cochons !

- Excusez-moi ! On ne vous a jamais dit que vous feriez un bon modèle pour les photos ? lâcha-t-elle spontanément, venant comme un cheveu sur la soupe.

Et ce n’était pas une technique de drague ! Fallait-il le préciser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 642

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Mar 1 Aoû - 15:04

La vie lui avait réservé bien des surprises. Des bonnes. Beaucoup. Des mauvaises. Tout autant. Il avait fini par comprendre au fil des années que rien, absolument rien, n’était jamais acquis. Il avait fini par comprendre qu’il ne fallait pas seulement craindre demain, mais qu’il fallait profiter d’aujourd’hui. Il avait fini par comprendre que les projets c’était sympathiques et exaltants, mais qu’il fallait apprécier les imprévus et l’instant présent. Pourtant, les mauvaises surprises avaient la dent dure. Que pouvait-on espérer de sa part ? N’avait-il pas perdu sa femme dans un tragique accident de voiture ? N’avait-il pas été ignoré par ses parents quasiment toute sa vie ? Son père ne lui avait-il pas tourné le dos dès qu’il avait compris que son fils unique ne suivrait pas ses pas professionnels ? Ne s’était-il pas retrouvé père célibataire du jour au lendemain ? N’était-il pas tombé amoureux d’une femme mariée – et battue par son mari, mari qui n’avait pas hésité à lui tiré deux balles dans la chair ? Ne devait-il pas attendre encore plusieurs mois avant d’être jugé apte à reprendre le travail ? Ne devait-il pas persévérer dans sa rééducation physique afin de pouvoir revivre de sa passion pour le surf ? N’était-il pas frustré de regarder les vagues au loin, et de s’imaginer là-bas avec les autres ? Ne boitait-il pas depuis son agression ? Ne ressentait-il aucune douleur depuis ? N’était-il pas perturbé d’avoir croisé le sosie de sa défunte femme sous les traits d’une artiste peintre ? Oui. Les raisons ne manquaient pas pour que Derek broie du noir et se sente dépasser les évènements. Fort heureusement, ce n’était pas dans sa nature que de se laisser aller. Ce n’était pas dans sa nature que de se morfondre et de se plaindre. Non. Quand il se sentait bouleversé et dépassé par ses émotions, il préférait marcher et profiter du soleil. Il préférait se retrouver seul un moment, à contempler l’océan et les gens qui l’entouraient. S’évader. Oublier. Imaginer la vie des gens. Leurs espoirs. Leurs rêves. Leurs regrets. Leurs secrets. Leur imaginer une vie qui n’était sans doute pas la leur – afin d’oublier les soucis de la sienne. Il en était là de ses pensées quand il entendit une petite voix fluette sortie de nulle-part. Il ne se retourna pas immédiatement, incertain qu’elle se soit adressée à lui. Elle était petite. Elle était mignonne. Elle semblait fragile. Elle semblait extravagante avec son appareil, qui semblait presque plus gros qu’elle. Elle semblait vive d’esprit. Elle semblait bien plus que tout ce qu’il imaginait. Mais elle semblait l’avoir pris pour un top model – ce qu’il n’était absolument pas. L’idée même le faisait sourire. Lui ? Faire des photos ? Mannequin ? « Pardon ? » qu’il trouve seulement à dire après coup. Un rire lui échappa, surpris et flatté des propos de la jolie blonde. « C’est gentil, je suppose. Mais non. C’est bien la première fois qu’on me dit une chose pareille… vous êtes photographe ? » qu’il demande, un peu bêtement mais surtout pour poursuivre la conversation. Il n’y avait rien de tel qu’une bonne discussion avec une inconnue pour oublier les soucis qui lui encombraient l’esprit depuis quelques jours. « Je suis infirmier, » l’informe-t-il avec une légère grimace signifiant « désolé ». « Vous venez souvent par ici faire des photos ? » Ce ne serait pas étonnant, l’endroit était parfait lui semblait-il pour capturer de magnifiques moments. Ne rêvait-il pas quelques minutes plus tôt de se retrouver sur les vagues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Evangeline Baker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2017
MESSAGES : 936

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Mer 2 Aoû - 19:08

Sans gêne, Anne-Evangeline vint à cet inconnu comme un cheveu sur la soupe. C’était le cas de le dire. Elle pourrait être une superbe photographe connue qui venait repérer de futur modèle... ça pouvait être vrai sans le côté « célèbre ». La blondinette n’était pas encore une artiste reconnue mais elle persévérait, tout de même, à tenter de vivre de sa passion. Un jour ou l’autre, ça finirait par payer, n’est-ce pas ?

Sur ce, elle le surprenait. S’attendre à une meilleure réaction ? Anne aurait sans aucun doute réagi de la même manière face une inconnue qui viendrait à sa rencontre de la même manière, mais ne la rejetait pas. C’était plausible qu’il ne souhaitait pas être dérangé dans ses propres pensées.

- Je suis désolée de vous importuner, s’excusa-t-elle poliment. Je suis passionnée de photographie. Je cherche quelques modèles pour nourrir mon site internet et je vous ai vu au loin.

Encore un peu, ça ferait presque technique de drague mais elle pensait réellement ce qu’elle disait : elle le prendrait bien comme « mannequin ». Et en le regardant de face, elle avait raison de se fier à son intuition.

- Et ça confirme bien mon envie de vous utiliser comme modèle ! lâcha-t-elle en le dévisageant rapidement de la tête au pied.

Il ne manquerait plus qu’en agissant ainsi, elle soit impolie alors que ce n’était absolument pas son but.

- Enfin. Je ne vous oblige absolument en rien du tout,
ajouta-t-elle avec un petit sourire.

La blondinette se voyait mal de le kidnapper avec sa petite force de Minimoy afin de l’obliger à faire quoique ce soit, même s’il était infirmier. Intéressant ça. Non seulement c’était un beau métier, il était un infirmier sexy.

- Oui, ça m’arrive souvent de venir ici !
lui répondit-elle à sa question. On a un superbe paysage que c’est idiot de ne pas s’y arrêter quelques instants. J’aime bien prendre des photos à n’importe quel moment de la journée ou de la saison. Ca ne donne pas toujours la même magie. Vous ne trouvez pas ?

Lui-même se perdait à la vue de ce paysage alors qui savait s’il la comprenait.

- Vous êtes d’ici ? ajouta-t-elle.

En fait, elle ignorait s’il était d’ici ou un touriste... mais ça, pour la dernière option, il l’aurait peut-être déjà dit.

- Je suis Anne-Evangeline, osa-t-elle se présenter en lui tendant sa main.

Cet inconnu lui semblait être, tout à fait, ouvert à la conversation alors pourquoi pas ! Et encore une fois, ce n’était pas encore un plan drague vaseux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 642

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Lun 7 Aoû - 15:04


Il se savait « pas laid », mais il s’ignorait « beau » au point d’intéresser l’œil d’un ou d’une photographe. Qu’elle soit professionnelle ou que cela ne soit qu’un hobbie, l’idée lui parut très flatteuse. De quoi changer les idées et embellir ses pensées ternes et tristes. Il n’était pas du tout habitué à être sous les projecteurs, lumières ou appareils photos. Il avait d’ailleurs très peu de photographies de son enfance ou de son adolescence – père Bullock avait toujours mieux à faire que de prendre des photos de famille. Il agissait totalement différemment avec Lily, la prenant en photo à chaque occasion : premiers pas, premiers sourires, premiers éclats de rire, première fois en vélo, première fois à l’école, première fois au parc, etc. Toute occasion était bonne pour se créer des souvenirs et les garder jusqu’à la fin de sa vie. Mais était-il pour autant un modèle idéal pour de tels clichés ? « Vous ne m’importunez pas, » la rassure-t-il pour commencer, « au contraire, ça me change les idées, » qu’il lui sourit. « Je ne sais pas trop ce que doit être ou doit faire un mannequin, mais je ne suis pas sûr que vous arriveriez à quoique ce soit avec moi… » Prendre des poses, s’habiller avec tel ou tel vêtement – voire carrément peu de vêtements ! – ce n’était absolument pas naturel et il serait bien incapable de jouer le jeu. Mal à l’aise, il serait trop tendu et trop raide, les muscles crispés – oui il s’imaginait déjà et c’était la catastrophe. « Je n’aime pas l’idée de vous dire non, mais je n’aime pas l’idée non plus de vous faire perdre votre temps, » dit-il gentiment et en souriant. Le contexte était superbe, le soleil qui se couchait lentement sur les vagues, les surfeurs qui n’étaient pas prêts à sortir de leur univers et profitaient des derniers rayons du soleil, les passants qui contemplaient le spectacle : épatés et éblouis, ou incapables de ressentir la magie qui se présentait sous leurs yeux. « C’est une façon de voir les choses, » répond-il. « Je n’ai pas d’appareil photo sur moi, mais venir ici c’est comme une bouffée d’oxygène. A observer les gens qui nous entourent et à imaginer ce que doit être leurs vies, ça permet d’oublier ses propres soucis pendant quelques minutes. Vous avez l’habitude de trouver vos modèles par ici ? Sur un coup de tête ? En observant le monde extérieur avec votre appareil ? » qu’il lui demande, intéressé et fasciné par l’artiste qu’elle était. L’art était le domaine d’Angie, la peinture plus précisément, mais Derek était tout autant capable de l’apprécier – la preuve étant qu’il avait fait l’acquisition d’un tableau de Nekuia quelques jours auparavant ! – et pour quelqu’un qui passait son temps à mitrailler sa fille avec son téléphone portable, la photographie avait forcément un quelconque intérêt. « Non, je suis de Chicago. J’ai déménagé il y a un peu plus d’un an à Los Angeles – sans regret, » ajoute-t-il en souriant. « Je m’appelle Derek, » se présente-t-il à son tour en lui serrant chaleureusement la main. Il n’avait pas du tout prévu de rencontrer une jeune photographe franche et directe. Il n’avait pas prévu de rencontrer qui que ce soit. Il n’avait pas prévu de se changer les idées, au contraire il était venu pour faire le point sur beaucoup de choses – et en particulier son passé. Mais la vie plaçait parfois des personnes sur votre route, des personnes qui n’étaient là que pour l’améliorer. Alors pourquoi leur tourner le dos ? « Et toi ? Tu es originaire de Los Angeles ou c’est un rêve pour une photographe de débarquer ici ? Quoique j’imagine que n’importe quel endroit serait idéal et idyllique pour prendre des photos, » ajoute-t-il plus pour lui-même qu’à la jeune femme. « Qu’est-ce qui te fait penser que je serai un bon modèle pour ton site ? » demande-t-il par curiosité – non pas qu’il s’imagina un instant capable et méritant d’apparaitre sur n’importe quel site, à jouer aux beaux gosses bien fringués… Il n’en finirait pas d’entendre Lily et Mia se foutre de sa gueule…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Evangeline Baker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2017
MESSAGES : 936

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Lun 14 Aoû - 11:55

C’était une chance que ce mec ne prenne absolument pas mal son culot, mais Anne-Evangeline agissait parfois spontanément sans réfléchir C’était comme ça. Une force inexpliquée l’avait mené à lui et elle put s’empêcher de l’exprimer. Après tout, elle n’avait rien à perdre alors bon... Dans le pire des cas, elle pouvait avoir une conversation intéressante et basta. Les gens étaient parfois faits pour se rencontrer, même si ce n’était qu’une rencontre de passage. L’air de rien, sans se rendre compte, Anne-Evangeline était entrain de rencontrer l’homme de sa vie. Ben quoi ? Elle avait le droit de rêver, non ?

- Il n’y a pas besoin d’être un mannequin pour faire de jolies photos, vous savez ? Et tout s’apprend dans la vie ! lui répliqua-t-elle avec un clin d’œil.

La blondinette avait réponse à tout. Elle était certes petite en taille mais ne se laissait pas démonter. Ca compensait bien, n’est-ce pas ?

- C’est bien dommage mais je comprends. Je ne vais pas vous forcer non plus !

Il ne manquerait plus que ça, qu’elle soit une petite naine ultra méchante à lui foutre un couteau sous la gorge pour faire ses photos... mais pas sûre que le résultat soit bien concluant, au final. Cela dit, Anne-Evangeline était bien ravie que ce mec ne soit pas fermé à la conversation. C’était agréable de rencontrer des gens relativement ouvert pour une petite conversation de cinq minutes... La majorité des gens ne prenait plus le temps de se poser cinq minutes pour profiter un peu de ce qui pouvait les entourer. Cet inconnu ne venait pas ici pour les mêmes raisons que la blondinette mais les raisons se valaient. C’étaient des raisons qui lui étaient propres.

- Ca dépend ! répondit Anne quant à trouver ses modèles. Parfois, ce sont des amis qui posent pour moi. Certaines personnes viennent parfois à moi via mon site internet. Sinon, ça m’arrive de débarquer dans la vie des gens sans crier gare, oui ! avoua-t-elle.

Un jour ou l’autre, qui savait si elle ne finirait pas par se faire avoir et tomber sur un psychopathe. Qui savait ? Ce n’était pas avec sa force de mouche qu’elle pourrait se débattre mais généralement, on ignore sa force quand le danger est imminent.

- C’est comme un feeling, vous voyez ? Quand quelque chose vous est agréable à l’œil et que vous savez que vous pouvez en faire de bonnes choses... et que vous voulez immortaliser, comme ces paysages qui m’offrent différentes vues chaque jour.

C’était peut-être pareil pour les gens commun. Ils voyaient la même chose tous les jours mais pour une artiste comme Anne, elle voyait les choses de différentes manières.

- Un temps pluvieux ne donne pas le même sentiment qu’un temps ensoleillé ! ajouta-t-elle à titre d’exemple qui allait sans doute lui parler. Enchanté Derek, alors ! fit-elle enjouée.

C’était aussi un nouveau arrivant... Enfin, pour elle, cela faisait au moins trois ans qu’elle était à la Cité des Anges alors ce n’était pas pareil. C’était étrange en tout cas, cette nouvelle familiarité avec cet homme mais cela faisait tout à fait naturellement.

- Chicago ? Ce n’est pas la porte à côté, dis donc ! Perso, ça fait trois ans que je suis ici ! annonça-t-elle. Je suis de Seattle de base. J’ai grandi là-bas et j’ai décidé de venir ici pour accomplir mes rêves. Mon rêve. Qui sait si je deviendrai une photographe mondialement connue.

C’était un grand rêve mais pour l’instant, elle n’était pas bien malheureuse de sa vie. Derek fut alors intéressé et intrigué par cette histoire de photographie. Du moins, il était curieux de savoir ce qui pourrait attirer l’œil de la demoiselle.

- Tu veux vraiment savoir ? demanda-t-elle.

Non ? Il ne voulait pas savoir !!! Sinon il ne le demanderait pas voyons !! Mais disons qu’Anne lui demanda au cas où... genre, c’était la phrase accrocheuse qui annonce que ce qui allait suivre était destiné à un public majeur. Humour quand tu nous tiens ! Evidement, Anne n’était pas très bien sérieuse sur ce coup. Cela dit, elle allait lui répondre honnêtement.

- Et bien, quand je t’ai vu au loin, tu avais ce regard perdu au loin sur ce paysage... ce petit regard penseur. Il y avait une émotion intéressante qui se dégageait. Et puis... je dois avouer que tu as plutôt bonne allure... mais ça, c'est plutôt subjectif.

Encore un peu, et elle avait la langue trop pendue. Elle parlait trop... Mais si sa spontanéité le dérangeait, il le ferait sans doute savoir... non ?

- Peut-être que je t’ai déjà pris en photo,
avoua-t-elle.

Ca lui arrivait souvent de prendre des photos un peu partout et parfois, elle n’avait pas forcément le consentement des gens... Cela dit, elle décida de lui montrer la photo sur son appareil, en toute honneur.

- Je comprendrai si tu me demandais de l’effacer... mais je trouve que ça rend tellement bien. Quand on ne se rend pas compte qu’on est pris en photo, ça rend l’image tellement naturelle.

Il était photogénique, le Monsieur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 642

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Lun 14 Aoû - 16:06


« Il n’y a pas besoin d’être un mannequin pour faire de jolies photos, vous savez ? Et tout s’apprend dans la vie ! » C’était bien vrai. Sans aucune objectivité, il adorait prendre Lily en photo et l’estimait magnifique sur les clichés qu’il prenait – bien qu’il n’ai aucun don pour cet art. Et que Lily était loin d’être une mannequin. « Pas faux, » dit-il en souriant de plus bel à la jeune femme vive et pleine d’énergie – du moins le ressentait-il ainsi. Mais peut-être manquait-il lui-même d’un peu trop d’énergie ces derniers temps pour imaginer que les autres autour de lui en débordaient. Ses amis lui répétaient qu’il était normal qu’il se sente si fatigué et peu en forme. Quand on était victime d’un psychopathe et qu’on avait failli mourir, y avait de quoi vous flinguer un moral et une forme d’acier. Pour quelqu’un de si peu habitué à cet état d’esprit, il vivait plutôt mal la situation. Mais il n’avait pas le choix, il lui fallait traverser cette épreuve – aussi douloureuse et contraignante qu’elle soit. « Ça dépend ! Parfois, ce sont des amis qui posent pour moi. Certaines personnes viennent parfois à moi via mon site internet. Sinon, ça m’arrive de débarquer dans la vie des gens sans crier gare, oui ! » Il admirait son audace et sa spontanéité. Il n’était pas associable et il était même plutôt sympathique, mais il était loin d’être comme la jeune femme. « C’est vrai que, maintenant, avec internet tout devient possible. Si t’as envie de devenir musicien, tu n’as qu’à jouer tes titres, t’enregistrer et le diffuser sur les réseaux sociaux pour que ça devienne quelque chose de merveilleux. Si t’as envie de devenir chanteur, pareil. Si t’as envie de devenir acteur, pareil. Pourquoi la photographie après tout ? » qu’il énumère simplement avec logique et cohérence. Ils vivaient dans un monde où tout était possible – du pire au meilleur. « C’est comme un feeling, vous voyez ? Quand quelque chose vous est agréable à l’œil et que vous savez que vous pouvez en faire de bonnes choses... et que vous voulez immortaliser, comme ces paysages qui m’offrent différentes vues chaque jour », qu’elle tente de lui expliquer avec cet enthousiasme si caractéristique et typique des artistes. Lui-même devait sans doute paraitre aussi passionné et habité lorsqu’il expliquait pourquoi il aimait tant le surf et les sensations que cela lui procurait. « Je vois ce que vous voulez dire, même si je n’ai pas l’âme d’un artiste, » ajoute-t-il en souriant à la jeune femme, « ça m’arrive de ne pas percevoir le monde qui m’entoure de la même façon, d’un jour à l’autre, d’une humeur à une autre, » dit-il simplement en omettant de préciser qu’il ressentait cette différence plus particulièrement depuis quelques mois maintenant. Avant, tout avait un peu un goût de déjà vu et de routine. Aujourd’hui, tout avait un goût différent. « Chicago ? Ce n’est pas la porte à côté, dis donc ! Perso, ça fait trois ans que je suis ici ! Je suis de Seattle de base. J’ai grandi là-bas et j’ai décidé de venir ici pour accomplir mes rêves. Mon rêve. Qui sait si je deviendrai une photographe mondialement connue », qu’elle se livre facilement à lui, comme si elle l’avait toujours connu ou tout simplement comme s’il lui était naturel de papoter avec un inconnu de sa vie de chaque jour. Il aimait cette idée. Il aimait cette idée qu’il était possible de s’arrêter dans la rue pour parler avec un parfait inconnu – avec qui on partagerait ou pas des points communs, des idées communes ou des goûts complètement opposés. « Oui, j’avoue avoir cherché à partir aussi loin que possible de ma ville natale, » riait-il naturellement à l’idée d’avoir voulu mettre autant de distance entre son passé et lui – alors que son passé se rattrapait à lui malgré tout. « C’est tout le mal que je te souhaite, Anne-Evangeline, » la tutoie-t-il alors maintenant qu’ils eurent échangé leurs prénoms respectifs. « Tu en parles avec tant de dévotion et de passion que je ne doute pas que tu puisses réaliser ton rêve. Et oui, je veux vraiment savoir, » ajoute-t-il en s’appuyant nonchalamment contre le muret de pierre qui jouxtait la rue piétonne et la plage. « Et bien, quand je t’ai vu au loin, tu avais ce regard perdu au loin sur ce paysage... ce petit regard penseur. Il y avait une émotion intéressante qui se dégageait. Et puis... je dois avouer que tu as plutôt bonne allure... mais ça, c'est plutôt subjectif, » lui explique-t-elle alors avec ses mots, aussi simplement que ça. Elle avait perçu son émotion, lui qui tentait ardemment de tout camoufler. « Je vois… y a rien de mieux que l’instant T, je suppose. Quand ton modèle ignore que tu prends la photo et qu’il est trop perdu dans ses pensées pour se concentrer sur toi, » qu’il essaie de comprendre au maximum les émotions et ce qu’elle cherchait à capturer sur image. Il rit plus franchement à l’idée qu’elle l’ait déjà pris en photo. « Je n’oserai pas demander à une artiste de détruire ce en quoi elle croit. J’étais un peu perdu dans mes pensées et sans doute pas totalement dans mon assiette… je suis un passionné de surf et je ne peux pas remonter sur une planche avant un petit moment, ce qui me perturbe pas mal je dois l’admettre. Tu as réussi à me changer les idées et à me faire sourire en moins de dix minutes, » lui dit-il avec un nouveau sourire. « Ça mérite de la bonne volonté de ma part et le risque de me ridiculiser, » ajoute-t-il en pinçant légèrement les lèvres, comme s’il savait par avance qu’il ne serait pas un « model » parfait. « Je viens même d’avoir une idée, si tu le veux… loin de moi l’idée de faire croire à ma fille qu’elle puisse avoir un futur dans le mannequinant ou autre folie de ce genre, mais je pense qu’une petite séance photo lui plairait vachement, » admet-il après réflexion. Pourquoi pas après tout ? Au pire, ils passeraient un bon moment, à rire ou à pleurer de honte. Au mieux, ils auraient de bons souvenirs à ajouter à leurs albums photos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Evangeline Baker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2017
MESSAGES : 936

MessageSujet: Re: "Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]   Hier à 10:03

Et oui, Anne-Evangeline avait raison mais aussi aimait avoir raison et le dernier mot. Mais là, tout était bon enfant. La photographe appréciait à ce qu’il soit aussi ouvert à la discussion. C’était vrai qu’elle parachutait là comme un cheveu sur la soupe, à le déranger dans ses pensées... Le gars en question aurait très bien pu l’envoyer chier sur les roses. Tout le monde n’était pas aussi réceptif, compréhensif ... et on pouvait la prendre facilement pour une follasse qui vous en veut pour votre argent ou autre x raisons... Anne n’était pas quelqu’un de base de malhonnête. A l’inverse, si la blonde avait une facilité d’aller vers les gens, un jour qui savait, elle irait facilement à la rencontre d’un psychopathe... Derek, face à elle, ne paraissait pas du tout être quelqu’un de mauvais. Ca se reconnaissait à quoi un vrai psychopathe ?
La photographe sourit de plus belle. Ca faisait plaisir de voir des gens si ouvert d’esprit. Il comparait la photographie à la musique. Oui, tout se faisait par le net. Pourquoi pas, hein ? C’était un outil comme un autre, un outil de communication qui pouvait aider une carrière à décoller. La blonde aurait tort de ne pas en user, n’est-ce pas ?
Pour sûr, ce gars allait lui refaire la journée. Il était sympa et mettait vite à l’aise les gens, ne semblait pas du tout juger ce que ceux-ci pouvaient dire. C’était plutôt agréable, à vrai dire.

- Un passionné de surf ? retint-elle.

Intéressant ça ! Non pas parce que c’était sexy un surfeur ... mais si, il fallait le dire quand même, c’était très très très sexy.

- C’est bien le genre de trucs qui peut rendre des photos intéressantes !
s’emballa-t-elle spontanément.

Il ne fallait pas parler aux artistes quand ils avaient une source d’inspiration. Mais c’était vrai, de prendre des photos des surfeurs en action, il y avait vraiment de quoi faire pour capturer un moment.

- Désolée, je m’emballe ! s’excusa-t-elle. Ca ne serait peut-être pas toute suite que je puisse te prendre sur une planche.

Enfin, déjà d’une, elle ignorait pourquoi il ne pouvait pas remonter sur une planche. Accident ? Traumatisme ? Ce n’était pas ses affaires. Anne ne voulait pas être indiscrète. Et de deux ? Il n’était vraiment pas obligé de poser pour elle... comme elle avait dit qu’elle ne le forcerait pas. Elle préférait tout de même lui demander l’autorisation avant.

- Je suis ravie d’avoir pu faire ton petit moment de la journée ! lui fit-elle sincèrement. On ne prend vraiment plus le temps de s’arrêter et discuter avec les gens. C’est tout bête pourtant mais rien qu’un sourire et une gentille parole d’un inconnu, c’est un petit geste mais qui, boum, change la face du monde.

C’était vrai. Un simple sourire, un petit « bonjour », un petit geste de bienveillance changeait beaucoup dans le moral des gens... pour ceux qui se sentaient seuls, mal entourés ou qu’importe... Ca faisait toujours du bien. C’était un peu pour ça aussi qu’Anne passait un peu de temps une fois par semaine avec des enfants malades à l’hôpital, en leur apprenant à dessiner. Ca leur faisait penser à autre chose qu’à leur petite vie. C’était si important de garder le moral.

Sa rencontre semblait donner une idée à Derek. Celui-ci lui fit une proposition : séance photo pour sa fille ? Ah. Monsieur avait une fille. Et qui disait fille, disait maman ? Bon, qui savait, il était père célibataire... C’était très tendance de nos jours ! Non, Anne ne s’emballait pas du tout ! Du tout ! De toute manière, s’il y avait « Maman » dans le coin, elle ne ferait rien du tout. Elle restait tout de même respectueuse et raisonnable.

- C’est vrai ?

D’un côté oui, Anne était un peu surprise par cette proposition mais très ravie.

- Je serais ravie de faire cette petite séance photos ! J’adore les enfants ! fit-elle. Ils sont tellement choux... Et puis, ils sont si spontanés ! Ils n’ont pas peur du ridicule que c’est génial de les utiliser comme modèles.

Quoi ? Anne s’emballait un peu trop ? Bon, soyons honnêtes, ça ne changeait pas à d’habitude... La blonde fouilla dans ses poches avant de regarder dans son sac à main.

- Je dois avoir une carte quelque part où j’ai mes coordonnées, numéros, site internet. Tu pourras y jeter un œil pour te faire une idée de ce que je fais... Ah ! En voilà une carte !

Carte en main, elle la lui tendit.

- Comme ça ! On peut s’arranger un petit moment en fonction de nos emplois du temps pour organiser ça.

D’ailleurs, en pensant à emploi du temps, n’avait-il pas dit qu’il était infirmier ? Anne ne l’avait pas encore vu à l’hôpital. Il y avait tellement de monde dans ce milieu et de service... Et puis qui savait, elle y allait quand il n’y bossait pas.

- Elle a quel âge la pucinette ? demanda-t-elle curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
"Bonjour, tu veux un M&M's ?" [Derek]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour , tu veux etre mon ami ?
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Venice Beach :: Beach and Pier-