Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellana McGregor
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
MESSAGES : 200

MessageSujet: La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana   Lun 7 Aoû - 13:41

La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales.
Flora ∞ Ellana

Je viens de me trouver un nouvel appartement et, même si je reste dans cette ville de Los Angeles, j'ai l'impression de débuter une nouvelle vie. Je passe à une nouvelle phase du deuil et du veuvage. Après la profonde tristesse (qui ne me quitte jamais), il y a ce moment où je me dis que je dois avancer et ne plus me morfondre entre quatre murs. Mais ce déclic ne s'est pas fait tout seul. En effet, il y a une situation bien particulière qui fait que je dois me reprendre en main et vite.
Je suis enceinte.
Alors que mon mari nous a quittés, il m'a tout de même laissé le plus précieux des cadeaux, une nouvelle vie. Je ne connais pas encore son sexe, c'est trop tôt, mais j'espère très fortement que ce sera un garçon. Je crois que j'ai envie de voir en lui son père, de retrouver son portrait afin de me dire que, même s'il est mort, une partie de lui est toujours de ce monde. Mais je me dis aussi que je ne devrais pas me montrer aussi exigeante, c'est déjà beaucoup de pression pour ce bébé qui ressemble plus à un haricot qu'autre chose. Enfin, même si j'espère un garçon, je sais déjà que je vais aimer cet enfant de toutes mes forces. Et c'est pour lui que je me dois de me ressaisir, de me redresser. Même si cela se fait lentement, ça se fait sûrement comme on dit. Matthew me surveille beaucoup aussi, et même si des fois je le taquine de cette présence, dans le fond je lui en suis terriblement reconnaissante.
C'est pour ça aujourd'hui que je me balade dans mon nouveau quartier, cherchant à prendre de nouveaux repères, voulant trouver aussi des endroits où je pourrais trouver un certain nouveau refuge. Il fait beau en plus si bien que je porte une robe simple avec des fleurs dessus. J'ai l'impression de pouvoir voler avec, surtout que le vent caresse doucement mon visage comme une caresse. Je repère plusieurs restaurants, deux étoilés et me dis que je pourrais toujours déposer mon CV dedans. Je devrais me retrouver un boulot, mais d'un autre côté je ne me sens pas la force de subir le stress de chef étoilé. Oui, c'est une véritable passion, mais il n'empêche que je devrais courir partout et je suis enceinte... Bon sang qui voudrait embaucher quelqu'un pour qu'elle parte en arrêt maladie six mois plus tard... J'ai aussi la chance d'avoir assez d'argent pour ne pas avoir à travailler, et quand je dis assez d'argent, je veux dire beaucoup d'argent.
Mais alors que je continue de marcher, je me stop devant une affichette. Je regarde la devanture de la boutique, Eden's Garden, et me trouve tout simplement charmée. C'est une boutique de fleurs qui semble tellement apaisante. Je ne sais pas vraiment pourquoi je finis par rentrer, disons que je laisse mon instinct me pousser à entrer. Je laisse mon regard vagabonder sur toutes les fleurs, un sourire naissant sur mes lèvres et m'avance vers la petite caisse.
Bon sang, mais qu'est-ce que tu fais Ellana ?
J'attends quelques secondes avant qu'une jeune femme blonde ne vienne à ma rencontre.
- Euh... Bonjour... Je viens de voir votre affiche et... Je viens d'arriver en ville et je cherche un emploi... Je dois vous avouer que je n'ai aucun diplôme pour être fleuriste, en vérité je suis chef cuisinière mais, j'ai toujours eu une passion pour les fleurs... Je viens d'arriver d'Angleterre où je vivais avec des champs autour de la maison et un grand jardin à l'Anglaise... Je dois peut-être aussi vous dire que je suis enceinte de 12 semaines environ...
Je finis par me taire, me disant que je lui offre le pire CV du monde. Je baisse la tête un peu gênée, me mordillant la lèvre inférieure.
- Je suis en train de me rendre compte qu'il n'y a aucune chance pour que vous me preniez, vous devez avoir déjà des dizaines de candidatures de personnes bien plus qualifiées que moi... Je vais me contenter de vous prendre un tournesol... C'était la fleur préférée de mon mari...
Oh bon sang mais c'est de pire en pire, pourquoi je parle de James maintenant, je vais me mettre à pleurer dans ce magasin si je continue... Je pose une main sur mon ventre légèrement rebondi et souris doucement. J'ai trouvé une nouvelle façon de m'apaiser, et puis avec un tournesol dans la main, ça ira bien mieux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana   Jeu 10 Aoû - 17:37

Au centre de la boutique, désormais, Flora-Jade pouvait dire que c’était son trésor, son bébé, son tout. Elle se souvenait encore la première fois qu’elle était venue travailler ici, un an et demi plus tôt. La propriétaire de l’époque, Susan, lui avait laissé sa chance, lui avait laissé le bénéfice du doute et lui avait surtout apporté ce qu’elle avait besoin : un peu de confiance. Elle avait été une vraie masse. Désormais, debout, fière, elle était devenue à son tour prioritaire des lieux. Susan le lui avait cédé, sachant que la boutique serait entre de bonnes mains. De ce fait, Flora avait entamé les démarches pour lui racheter la boutique...

Si en ce jour, elle possédait la boutique, il lui fallait tout de même une employée pour l’aider. Flora ne pouvait pas gérer tout ça toute seule alors elle confectionna un panneau, fit de la pub afin de faire passer le message. Elle espérait trouver rapidement quelqu’un, et ce n’était pas gagné... Elle revint vers le petit bureau derrière le comptoir de caisse pour continuer sa recherche. Entre les mains, elle avait reçu quelques CVs et ce n’était pas forcément glorieux. Du moins, pour certains. Elle hésitait entre trois CVs qui étaient pas mal mais c’était à se demander avec laquelle elle s’entendrait, si tout se passait bien ou non. Elle pouvait les appeler pour leur accorder un rendez-vous... Pendant qu’elle y pensait, ce fut là qu’une cliente rentra dans la boutique. Elle sortit alors de son bureau, fit un léger détour du comptoir pour venir à sa rencontre si jamais sa cliente avait besoin de conseil sur certaines fleurs de la boutique.

- Bonjour Madame, je peux vous aider ?

Sa cliente semblait timide et mal à l’aise. Elle arrivait comme un cheveu sur la soupe pour l’emploi en question. Un cheveu sur la soupe, c’était le cas de le dire car elle venait sans préparation... Ni c’était son domaine, mais il y avait de la spontanéité chez elle.

- Chef cuisinière, vous dites ? C’est un revirement professionnel ! constatait-elle.

Non, ce n’était pas de la moquerie ou quoi mais de passer à chef cuisinière à fleuriste ou à vendeuse, c’était quand même descendre d’un bon grade, non ? Du moins, niveau salaire ?

- Du moins, ça reste dans le même domaine si vous avez déjà cuisiné et mis les fleurs dans les assiettes !

Et oui, c’était connu qu’on pouvait cuisiner certaines espèces. Flora-Jade s’approcha du pot rempli de tournesol pour en prendre une... En fait, l’inconnue ne pouvait s’empêcher de déblatérer, raconter sa vie... Quelque part, la fleuriste avait l’impression de se voir en elle quelques années plus tôt... quand elle avait été une vraie catastrophe. Lorsque l’inconnu lui confia que le tournesol était la fleur préférée de son mari... Flora comprit qu’elle était veuve, sinon elle ne parlerait pas au passé, et n’achèterait pas une fleur pour lui rendre hommage.

- Toutes mes condoléances pour votre mari, compatissait-elle. Et dois-je féliciter pour votre grossesse ?

C’était magnifique d’être enceinte. Flora-Jade l’avait été mais malheureusement avait fait une fausse couche. Si ça n’avait pas été le cas, elle aurait eu un fils ou une fille de quatre ans sur les bras. Chassant ces pensées, la fleuriste lui démontra alors le tournesol qu’elle avait entre les mains.

- Celle-ci vous convient-elle ?

La fleuriste l’observa... Franchement, la jeune femme n’avait peut-être pas une formation de fleuriste mais avait peut-être besoin qu’on lui tende la main... comme Susan l’avait fait pour elle.

- Quelle est votre fleur favorite à vous ? demanda-t-elle spontanément pour lui faire la conversation, curieuse.

Elle lui parlait de son mari mais Flora voulait savoir pour elle... Dans le fond, c’était que oui, cette inconnue lui avait piqué sa curiosité... Elle la comprenait. Pendant une période, Flora achetait des Lilas pour rendre hommage à sa défunte soeur, Lilah, donc ce n'était pas la fleuriste qui allait juger quoique ce soit. Elle comprenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana McGregor
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
MESSAGES : 200

MessageSujet: Re: La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana   Lun 14 Aoû - 23:31

La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales.
Flora ∞ Ellana

Je dois avouer que je ne sais pas vraiment ce que je fais dans cette boutique. J'ai vu l’affiche, j'aime les fleurs et je crois que rester chez moi à rien faire est en train de me faire trop déprimer. Je passe mes journées à lire ses lettres que je commence à connaître par cœur, je regarde nos photos, je regrette d'avoir perdu mon nom de famille pour respecter cette promesse faite il y a longtemps à mon père. Ce petit rythme a changé en apprenant ma grossesse, me permettant de voir une petite lumière qui me guide vers un bonheur que je pensais perdu. Je ne me sens pas capable de reprendre la restauration, encore moins en étant enceinte. Personne ne voudrait embaucher une femme enceinte de 12 semaines, peu importe son expérience. Je ne sais pas pourquoi j'ai osé demander à cette femme si elle avait encore besoin de quelqu'un et si je pouvais coller au profil. Comment le pourrais-je ? J'aime les fleurs, j'avais un très beau jardin en Angleterre mais qui voudrait de cette épave que je suis en train de devenir. Pourtant la femme ne rit pas, elle ne me jette pas dehors en me traitant de folle. Elle m'écoute, se montre attentive et je me dis que finalement, il reste des personnes civilisées sur cette planète.
- Chef cuisinière, vous dites ? C’est un revirement professionnel ! 
Elle ne croit pas si bien dire. Je ne pensais même pas que j'oserais tenter quelque chose comme cela et pourtant, me voilà face à la gérante de cette charmante petite boutique.
- Du moins, ça reste dans le même domaine si vous avez déjà cuisiné et mis les fleurs dans les assiettes !
Je souris un peu, elle a le don de me mettre à l'aise et de ne pas se moquer, je la remercie pour cela.
- Oui, outre la belle décoration dans l'assiette, elles apportent un goût unique, parfois surprenant à un plat.
J'en parle avec une certaine nostalgie et me dis que je ne dois pas lui faire perdre plus son temps. Alors je lui demande un tournesol histoire de faire tourner sa boutique et de ne pas être ici pour rien. Le tournesol pour mon mari, il a toujours aimé cette façon de suivre le soleil. Je me souviens qu'il me disait qu'il se sentait comme un tournesol aussi, allant toujours vers son soleil qui n'était autre que moi. Bon sang, je vais pas me mettre à pleurer maintenant ! Je ravale mes larmes au bord des yeux et pose ma main sur mon ventre. C'est ma nouvelle façon de m'apaiser et de me dire que je ne suis pas seule et que j'ai une vie à prendre soin.
- Toutes mes condoléances pour votre mari. Et dois-je féliciter pour votre grossesse ?
Je redresse la tête pour lui sourire doucement.
- Les gens qui me connaissent ne savent jamais vraiment quoi dire quand j'annonce que je suis enceinte... Ils veulent célébrer cette nouvelle, mais plane le fait que mon mari n'est plus là pour m'épauler dans cette nouvelle aventure... Me féliciter je ne sais pas... Mais je me sens chanceuse parce qu'il ne m'a pas laissé seule...
Je souris un peu intimidé d'en dire autant à une inconnue. Elle semble tellement apaisante, gentille que c'est facile de lui parler. Et puis, entouré de toutes ces fleurs, tout semble adouci.
- Celle-ci vous convient-elle ?
Elle me tend un tournesol que je saisis, la regardant avec un sourire nostalgique sur les lèvres.
- C'est parfait... Je vous dois combien ?
- Quelle est votre fleur favorite à vous ?
Je la regarde un peu surprise. C'est idiot, mais ce simple fait de s'enquérir de ce que j'aime moi, plutôt que de savoir juste si je m'en sors sans mon mari, c'est touchant...
- Le lys... C'est ma fleur préférée.
James le savait parfaitement. A notre mariage, on avait choisi des bouquets, une sorte de mélange mais il m'a fait la surprise de tout annuler pour ne mettre que des lys partout et un tournesol, simplement à notre table, tourné vers moi, son soleil. Je ne pourrais jamais retrouver un homme comme ça, et il me manque cruellement...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana   Mar 15 Aoû - 18:18

La fleuriste n’était pas du genre à jeter les gens dehors comme des malpropres. Pour sûr, elle était la gentillesse incarnée à être aussi avenante. En fait, quand t’avais ce genre de personnes qui frappait à ta porte, Flora n’avait pas le cœur à la jeter... Elle avait l’impression de se revoir des années plus tôt, après le décès de sa sœur notamment, alors elle savait l’effet que ça faisait d’être aussi vulnérable... Le regard des autres était dur et difficile qu’elle ne l’avait plus supporté ainsi que leurs mots. Elle ne souhaitait pas leur pitié. Le plus dur était déjà le regard qu’elle avait porté sur elle-même, cette culpabilité qui la rongeait. En apprenant donc que la jeune femme était veuve, Flora se retrouva donc à lui dire ces mots, ses condoléances... Mots qu’elle n’avait plu supporté à entendre pour elle-même... et elle se retrouvait comme les autres à ne plus trop savoir quoi dire pour « réconforter ». En partant, son défunt mari lui avait laissé un « cadeau ». Cette cliente le disait elle-même. C’était un cadeau et c’était sans doute le merveilleux cadeau qui lui donnait la force de continuer.

Au lieu de lui dire combien coûtait la fleur de tournesol, Flora s’intéressait donc à la fleur préférée de sa cliente. Le lys était sa préférence. C’était vraiment une magnifique fleur. L’ironie de la signification du lys blanc était qu’il signifiait la noblesse de l’amour pur, de l’innocence, une douce frénésie, mais aussi l’appréhension tragique du drame, la mort... Les autres couleurs du lys, par contre, avaient plutôt une signification amoureuse ou sentimentale.

- C’est aussi une très belle fleur !

Pour une fleuriste, elle n’était pas sûre d’être très objective... Elle marqua une pause avant de se décider et lui dire.

- Et si je vous disais que c’est un cadeau de la maison ?

Elle le faisait par bonté de cœur.

- Ecoutez, je crois que j’ai pris une décision. C’est peut-être sur un coup de tête mais j’ai envie de vous tester pour voir comment le courant peut passer en boutique. Et si tout se passe bien, je vous prends. Je sais que vous n’avez pas de formation mais je peux vous former sur le tas. Tout s’apprend de nos jours. Evidement, c’est si vous le voulez... car je dois vous avouez qu’il ne faudra pas s’attendre au même salaire qu’en cuisine.

Enfin rien n’était dit que ça serait définitif, mais Flora avait envie de tendre sa main. C’était peut-être un signe pour elle, un signe pour lui dire que c’était à son tour d’aider, de tendre la main pour que la personne en question aille mieux, d’autant plus qu’elle lui paraissait si jeune... Trop jeune pour être détruite. Elle-même avait été détruite à ses 19 ans, le jour de son accident... puis elle n’avait eu que 23 ans quand elle avait fait sa fausse couche et avait pensé à s’ôter la vie. Et désormais, elle était encore là aujourd’hui à ses 28 ans, propriétaire d’une boutique.

- Et si on commençait par échanger nos noms ? finit-elle par lui dire. Je suis Flora-Jade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellana McGregor
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2017
MESSAGES : 200

MessageSujet: Re: La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana   Dim 20 Aoû - 22:51

La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales.
Flora ∞ Ellana

J'aime bien parler de fleurs, cela me rappelle mon jardin en Angleterre. Nous habitions dans un petit village non loin de Londres, mais au moins nous n'avions pas tant d'habitation autour de nous. Plutôt de la verdure, beaucoup d'arbres et de champs. Et puis j'avais mon jardin, je cultivais pour avoir des produits de qualité afin de cuisiner. Et j'avais aussi mon coin fleur, des sortes d'enfants auxquels ont doit prendre soin tous les jours, même en hiver quand certaines personnes pensent la plante morte. Non, elle hiberne tout simplement et quand revient les beaux jours, la revoilà qui pointe le bout de son nez à nouveau. J'aime parler des tournesols qui ne cessaient de fasciner mon mari, suivant leur course au rythme du soleil. Mais moi j'étais certainement plus romantique à aimer le lys, fleur d'une pureté sans pareil à mon sens.
- C’est aussi une très belle fleur !
Je souris aux dires de la vendeuse. Oui, c'est une très belle fleur. J'attends alors de savoir combien je lui dois et voilà qu'elle me dit que c'est un cadeau de la maison. Du moins, elle me pose une question mais je sens que cela sonne comme une affirmation. Je fronce les sourcils et secoue la tête.
- Oh non non, je veux vous payer c'est normal !
Mais j'ai bien l'impression que je n'ai pas vraiment mon mot à dire et qu'elle me l'offre sincèrement. Je finis par sourire timidement.
- Merci... C'est généreux de votre part, je murmure en regardant le tournesol, un sourire nostalgique aux lèvres.
- Ecoutez, je crois que j’ai pris une décision.
Je redresse la tête et fronce les sourcils.
- C’est peut-être sur un coup de tête mais j’ai envie de vous tester pour voir comment le courant peut passer en boutique. Et si tout se passe bien, je vous prends. Je sais que vous n’avez pas de formation mais je peux vous former sur le tas. Tout s’apprend de nos jours. Evidement, c’est si vous le voulez... car je dois vous avouez qu’il ne faudra pas s’attendre au même salaire qu’en cuisine.
Je cligne des yeux rapidement, sans vraiment comprendre ce qu'elle est en train de me dire.
- Je... Je vous demande pardon, je demande, peu certaine d'avoir compris ce qu'elle vient de me dire.
Elle est sérieusement en train de m'offrir ce travail alors que je suis clairement la personne la moins qualifiée au monde. Bon, non peut-être pas, mais j'ai un CV médiocre et je lui ai bien dit que j'étais enceinte ! Mais elle semble sérieuse et j'ai presque envie de me mettre à pleurer.
- Et si on commençait par échanger nos noms ? Je suis Flora-Jade.
Je tends ma main par réflexe mais aussi geste d'affection pour cette femme.
- C'est un très joli prénom. Je m'appelle Ellana... Le salaire m'importe peu, j'ai juste besoin de sortir de chez-moi, de trouver une occupation qui... Qui me rende le sourire et me permette de m'épanouir plutôt que de rester... Seule et de rendre ce bébé malheureux, je murmure en posant une main sur mon ventre. Vous n'imaginez pas à quel point vous me sauvez la vie...
Et d'une certaine manière c'est vrai. Elle va certainement être l'une des personnes qui me sortent de la dépression dans laquelle j'ai plongé, en me permettant de vivre, tout simplement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La vie, c’est comme une fleur qui perd ses pétales. ❅ Flora&Ellana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lenaïc ; L'amour c'est comme une fleur, on la plante, elle grandit et puis une vache arrive et tout est fini.
» Réveil matin, Trois heures, j'me réveille comme une fleur...
» Une fleur pour un bel avenir. - Flora Green.
» " Alongée comme une fleur coupée sur un nid d'araignée | Saoirse.
» Comme une fleur sans ses racines ? ( Dertar ) [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Downtown-