Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 419

MessageSujet: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mar 8 Aoû - 14:02


Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur.


Flora-Jade & Caleb

Après une longue journée de travail, j'étais parti boire un coup avec un collègue dans un bar pas très loin de l'école où j'y donnais des cours. J'avais eu besoin de me détendre, comme toujours. J'avais bu quelques verres avant t'envoyer un message à Grace pour finir la soirée, si elle aussi en aurait envie bien sûr. J'avais rencontré Grace pendant une soirée et cette dernière avait fini dans mon lit, comme la plupart des filles qui croisent mon chemin et maintenant, mais avec elle c'était différent. Disons que d'habitude, je changeais de fille comme de chemise tous les jours. Avec elle, on reproduisait ce genre de choses assez régulièrement, juste quand on en avait envie quoi. Comme demain matin, je ne travaillais pas, c'était l'occasion idéal pour ce soir non ? Même si j'avais passé une bonne soirée avec mon collègue, j'étais certain qu'avec la jeune femme blondinette, cela allait être encore meilleur comme fin de soirée. Je lui avais donc envoyé ce message en lui demandant si elle voulait qu'on se retrouve chez elle, cette dernière accepta assez rapidement, ce qui me fit sourire. J'étais vite fait repassé pour pouvoir me changer avant de me rendre chez la jeune femme. C'était dans ses moments-là que je savais ce que voulait signifier une nuit de folie. Cela avait été une nuit de dingue. Je me réveillais plutôt de bonne heure le lendemain matin, il devait à peine être 9 ou 10 heures du matin. La jeune femme était déjà partie au travail, elle m'avait laissé un petit mot pour me l'expliquer.

J'avais simplement enfilé mon jean avant de me diriger vers la cuisine pour pouvoir aller prendre un café. J'avais bien besoin de me réveiller ce matin après tout ce qui s'était passé la veille. J'étais parti pour pouvoir m'installer dans le canapé et la je tombais nez-à-nez avec l'une de mes anciennes comment dire, conquête, amie, bonne question. "Flora ?!" Prononçai-je donc avant de me rendre compte que j'étais quasiment à moitié à poil. "Oh désolé, je reviens." Dis-je donc à la jeune femme avant de me rendre dans la chambre de Grace pour pouvoir y récupérer mon tee-shirt que j'enfilais en revenant dans la pièce principale de l'appartement. "Qu'est-ce que tu fais là ?!" Lui demandai-je donc en buvant quelques gorgées de café. "Si tu veux, il en reste." Rajoutai-je donc à la blonde en parlant du café. Whouah, ça faisait vraiment trop bizarre de l'a revoir après tout ce temps. De l'avoir maintenant sous les yeux, à Los Angeles. Surtout dans l'appartement de Grace, en fait. Je crois que c'était bien ici que ça me faisait le plus bizarre. Je l'avais connu quand j'étais à New-York il y a quelques années et on avait eu vite fait une petite aventure, tous les deux. Même si j'avoue qu'elle n'avait pas du tout changé, qu'elle était toujours aussi ravissante qu'à l'époque en fait.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mar 8 Aoû - 20:48

C’était devenu une évidence : Flora-Jade ne pouvait pas désespérément vivre seule si elle ne voulait pas finir par broyer du noir. Comme tout le monde, il y avait des jours avec et des jours sans mais c’était dans ces derniers jours que ça faisait du bien d’avoir une présence... Flora n’avait pas forcément besoin de se justifier mais une présence faisait toujours son petit effet les jours où elle était hantée par l’absence de sa sœur Lilah. Même neuf ans après les faits, Flora y pensait toujours.

Alors, c’était comme ça que Flora se retrouvait à vivre à Santa Monica aux côtés de Grace. Cette dernière cherchait une colocataire pour son loft. Après réflexions, ça avait été le déclic pour se décider. La fleuriste n’avait rien à perdre et avait alors contacté cette Grace pour une rencontre, ça avait de suite fonctionné.

En cette matinée, contrairement à sa colocataire, la fleuriste avait un peu de repos et comptait bien flâner un peu dans le canapé à bouquiner un peu – une histoire à l’eau de rose comme d’habitude - avec son chaton blanc prénommé « Isis ». Le petit chaton était en train de s’amuser avec sa pelote de laine à côté d’elle. Pendant qu’elle était dans sa lecture au milieu de ce silence, du bruit surgit de... d’où ? De la chambre de Grace précisément. Flora n’ignorait pas que sa colocataire pouvait ramener quelques mecs à la maison. Toutes les deux avaient instauré des codes quand ce genre de choses arrivait pour éviter qu’elles se dérangent ou se retrouvent dans des situations cocasses. La veille au soir, Flora avait su et était restée dans sa chambre... Là, en cette matinée, Flora s’était attendue que le mec en question soit parti en même temps que Grace mais en réalité, pas du tout car elle vit rapidement passer devant elle, torse nu. Il était parti dans la cuisine pour se chercher un café et lorsqu’il revint, il ne s’attendait pas à trouver une présence. « Bonjour, vas-y ! Fais comme chez toi ! » avait-elle osé penser quand elle l’avait vu passer. Ca ne devait pas être la première fois qu’il venait ici pour connaître les lieux. Et puis, Flora pouvait s’attendre à ce coup d’un soir prenne déjà la poudre d’escampette mais non, il était là à se prendre un café... et.. ce n’était pas n’importe qui !

- Ca... Caleb ? s’étonnait-elle, surprise.

Là, pour une surprise,  c’en était une car plus aucun mot ne sortit de sa bouche. Comment ne pouvait-elle pas le reconnaître ? Ni l’oublier ? Après ce qu’il s’était passé à New York... Oh, Flora en avait eu des flirts à New York mais pas des comme lui. Non seulement il avait ce corps sexy... Non, en fait, ce n’était pas pour ça qu’elle se souvenait encore de lui mais plutôt comment sa vie avait changé après lui... notamment pour sa grossesse surprise et sa fausse couche.

Le temps qu’elle le réalise, Caleb était parti chercher un tee-shirt. Un peu de tenue, quand même... même s’ils avaient déjà intime quelques années plus tôt, devait-elle le rappeler ? Bref... en fait, c’était donc lui que sa colocataire se tapait ? Oui, elle pouvait comprendre pourquoi sa coloc utilisait le terme « sexy ».

- Que... qu’est-ce que je fais là ? Euh... Grace est ma colocataire ! répondit-elle.

Peut-être que Grace lui avait omis de le lui dire... Et il restait du café ?

- Tiens... c’est tout ce que j’ai besoin ! fit-elle souriante.

Délaissant son livre, Flora se leva et alla se chercher une tasse. Dans la cuisine, elle se sortit une tasse du placard... puis se stoppa et posa ses deux mains sur le plan de travail pour souffler. Purée, que ça lui faisait bizarre de le revoir ici. A vrai dire, elle ne s’y attendait pas du tout. Elle avait dit « au revoir » à New York, laissant beaucoup de choses derrière elle, et elle pensait que cette partie-là de sa vie resterait derrière elle et ne sortirait pas du placard. Elle n’était pas venue à Los Angeles pour que tout New York la suive. Son passé devrait rester là-bas, non lui revenir en pleine figure.

La fleuriste revint naturellement alors dans le salon avec sa tasse de café, et se rassit, là où elle était assise un peu plus tôt.

- Le monde est un peu trop petit ! fit-elle avec humour.

L’humour passait mieux pour cacher une certaine gêne.

- Los Angeles te change de New York ?

C’était une façon de demander s’il préférait largement vivre ici que là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 419

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mer 9 Aoû - 14:40


Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur.


Flora-Jade & Caleb

Me retrouver face à la jeune femme me faisait tellement bizarre. Ca me faisait remonter tellement de souvenir de ce qu'il y avait pu se passer entre nous. Bon en même temps pour moi, c'est comme si elle avait été une fille parmi tant d'autre, comme toutes les autres. J'avais de bon souvenir en sa compagnie. Si j'aurai pensé hier soir que j'allais tomber sur cette jeune femme blonde ce matin, qui l'aurait cru. Bah franchement, certainement pas moi. A elle aussi, j'imagine que ça lui avait fait un choc. En plus, j'étais à moitié à poil, ce n'était pas la première fois que je me retrouvais ici dans cet appartement, alors pour le coup je faisais un peu comme chez moi. J'avais eu cette habitude oui et puis comme Grace n'était pas ici, que j'avais pensé que c'était toute seule, c'était beaucoup plus pratique. Après être partie chercher mon café, j'étais parti enfiler un tee-shirt. Certes la jeune femme m'avait déjà vu beaucoup moins habillé que ça, mais ça remontait à tellement d'années, que c'était bien lointain. J'étais donc retourné chercher un tee-shirt dans la chambre de l'autre blonde. En revenant, je m'interrogeai donc sur la présence de Flora dans l'appartement de Grace. C'était normal je crois, non ? Sa colocataire ? Sa colocataire ?! J'avais bien entendu là ?! Sérieusement, c'était quoi cette coïncidence de fou. C'était complètement dingue.

"T'as colocataire ? Whouah, d'accord." Dis-je donc à la jeune femme en me pinçant la lèvre nerveusement. Je proposai donc un café à la jeune femme, il en restait dans la cafetière alors autant le lui proposer. Au petit matin, un café c'était la meilleure des solutions. Elle vient s'installer sur le canapé, je m'installai donc sur le fauteuil que j'adorais dans le salon. J'eus un petit sourire quand la jeune femme me disait que le monde était petit. Pour le coup, elle avait totalement bien raison, j'étais totalement d'accord avec elle. Après tellement d'années, c'était trop les coups du hasard de la vie. "Ah ça. A qui le dis-tu." Répondis-je donc à la jeune femme avec un léger sourire qui se dessinait sur mes lèvres. Je buvais quelques gorgées de café avant de reprendre pour répondre à la question de la jolie blonde. "Ah ça, c'est sûr. Mais bon, c'est tout aussi bien." Dis-je donc à la jeune femme. C'est vrai que j'avais de bons souvenirs à New-York, j'avais adoré cette ville et y allait quand même de temps en temps, rien que pour y retrouver mes parents pendant les vacances. J'avais de belles rencontres là-bas, notamment celle de Flora justement même si je ne pensais pas du tout la revoir ici, à Los Angeles un jour. J'y avais aussi rencontré Noah qui été maintenant devenu mon meilleur ami avec le temps, comme quoi.

Je n'avais pas connu mon frère, mais c'était à New-York aussi que j'avais passé du temps avec lui. Enfin du temps, c'était vite dit vu qu'on avait à peine un an quand il avait disparu. Depuis que j'étais à Los Angeles, je passais pas mal de temps dans les bars que j'avais découvert dès mon arrivée, j'aimais ça faire la fête, c'était toujours autant un bon passe-temps. Un bon moyen de rencontrer des gens, bon même s'il ne fallait quand même pas faire un mode de vie. "Qu'est-ce qui t'amène dans le coin ?" Demandai-je donc à la jeune femme. Après tout, j'avais bien droit de savoir ce qu'elle venait faire ici, dans cette ville. "New-York te manque pas ?" Rajoutai-je. Oui, j'avais pleins de questions dans la tête à lui poser maintenant.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mer 9 Aoû - 18:10

Pour une surprise, c’en était vraiment une. Bonne ou mauvaise surprise ? Flora aurait tendance à pencher vers la seconde option...  Elle ne pouvait pas nier les bons moments qu’elle avait pu passer avec lui mais elle ne pouvait s’empêcher de l’associer avec ses souvenirs qui étaient beaucoup trop douloureux. Elle n’avait plus eu de contact avec lui, même quand elle avait appris qu’elle était tombée enceinte de lui... Comment pouvait-elle le lui dire ? Est-ce qu’il était nécessaire qu’elle le lui avoue maintenant ? Des années s’étaient écoulées, de l’eau avait coulé sous les ponts, était-il nécessaire de remuer le couteau dans la plaie ? Si elle lui avoue, comment le prendrait-il ? Comment réagirait-il ? Il ne pourrait sans aucun doute faire abstraction sur ça ! Ce n’était pas rien. Après ce qu’elle avait vécu, elle ne risquait pas de l’oublier. Par contre, Flora ne s’attendait pas à ce qu’il se souvienne encore d’elle après tout ce temps et l’appeler que par « Flora » comme s’ils étaient encore intimes. Franchement, ils étaient arrivés tranquillement au stade de « Quoi de neuf ? » que la jeune femme se voyait mal lui dire « Hey ! Je vais te dire ce que tu as manqué la dernière fois ! Je suis tombée enceinte après ton passage mais malheureusement, j’ai fait une fausse-couche, et je ne l’ai tellement pas supporté que j’ai fait une tentative de suicide ! Oui, oui ! Et sinon, toi, ça va ? ».

- Le boulot... répondit-elle.

Oui, pour une simple fleuriste, la jeune femme pouvait trouver du boulot n’importe où. Ce n’était pas bien difficile.

- J’ai enfin ma propre boutique, précisa-t-elle.

Elle était devenue une femme d’affaires depuis. Ca, c’était une bonne évolution, et elle pouvait en être fière. Ca lui avait donné de nouveaux objectifs pour se mettre « mentalement » sur pieds même si elle avait douté d’elle... Heureusement, elle avait eu le droit à quelques soutiens qui l’avaient poussé à s’engager professionnellement. Sans eux, elle ne serait pas là.

- Ca fait du bien de changer d’air ! ajouta-t-elle.

Et pas qu’un peu, et elle avait ses raisons. Une multitude de raisons...

- Ca fait plus d’un an que je suis ici à Los Angeles et New York ne me manque pas vraiment !


Elle avait envie de laisser cette ville derrière. Il y avait eu de bons souvenirs mais il y avait aussi eu trop de séries noires sur la côte Est. Trop de séries noires.

- Et toi donc ? Ca fait longtemps que t’es à L.A ? Ca semble être l’amour fou avec Grace.

Elle exagérait beaucoup mais l’idée était là parce que pour que Caleb prenne ses aises et qu’ils finissent par raconter leurs petites vies, là, tranquillement... et chez elle. C’était... comment dire ... un scénario complétement loufoque ! L’homme qui l’avait foutu enceinte se tapait sa colocataire. Il devait bien avoir un sacré faible pour les blondes... Et non, Flora n’était pas du tout curieuse de savoir l’attachement – ou non – que Caleb pouvait apporter à Grace. Quant à Isis, elle avait abandonné la pelote de laine depuis longtemps et était en train d’attaquer des fantômes imaginaires dans l’appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 419

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mer 9 Aoû - 23:09


Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur.


Flora-Jade & Caleb

C'était un super choc d'avoir la blonde face à moi. On avait un passif tous les deux, certes ça remontait à plusieurs années mais bon, une conquête comme ça, j'ai envie de dire qu'on ne l'oublie pas. J'avais connu plusieurs filles dans ma vie, plusieurs qui avaient traversé mon lit et Flora, j'en gardais un assez bon souvenir de ce qu'on avait pu faire ensemble, tous les deux. Même quand j'étais tout seul, je passais toujours de bonnes nuits, qu'elle soit en compagnie de jeune femme c'était toujours mieux, mais j'avais bien la belle vie. A vrai dire, je n'avais pas à me plaindre. Même si pour autant, je n'avais pas une vie totalement parfaite. Contrairement à d'autre, je n'avais pas à me plaindre, j'étais de bonne humeur. Je demandais donc à la jeune femme ce qu'elle pouvait bien faire ici, à Los Angeles. J'étais tellement choqué de l'a voir ici que maintenant je voulais tout savoir, savoir ce qu'il s'était passé depuis notre dernière rencontre. Elle me disait donc qu'elle était venue dans cette ville pour le travail et que maintenant, elle avait sa propre boutique. "Ah bah, c'est super ça. Je suis content pour toi que ça marche." Dis-je donc à la blonde. Savoir qu'elle avait sa propre boutique était une très bonne chose pour elle.

On en venait donc à parler de New York, j'étais d'accord avec la jeune femme quand cette dernière disait que ça faisait du bien de changer d'air, je pensais la même chose. Même si on ne pouvait certainement pas oublier la ville où on était né puisque c'était mon cas pour New York, ça faisait du bien de bouger. Même voyager, ça pourrait être une bonne chose. Je l'avais fait d'ailleurs. J'étais parti à Paris pendant quelques secondes, j'avais réussi même là-bas à me trouver une fille, Jahia mais ça avait été totalement très simple entre nous. Dès mon départ de la ville natale de France, cela avait été terminé durement et simplement. Plus d'un an ? Whouah. C'était seulement maintenant qu'on se revoyait alors que pour ma part, ça faisait un bon nombre d'année. A vrai dire je ne comprenais pas vraiment pourquoi qu'elle me disait que la ville ne lui manquait pas. En même temps pendant notre soirée, ce n'était pas comme si on c'était fait de vrais confidences, on avait simplement partagé un bon moment, mais sans grande conversation sérieuse. "Oui plutôt. Ca doit faire 5 ans maintenant." Dis-je donc à la jeune femme, un sourire se dessina sur mes lèvres.

Je ne pus m'empêcher d'avoir un petit rire quand la jolie blonde me disait que c'était l'amour fou avec Grace, sa colocataire. Elle avait assez rapidement compris apparemment. Oh, c'était un peu gênant pour le coup, même si elle, elle avait l'air d'avoir pris ça pour de l'humour. C'était juste une fille parmi tant d'autres, je ne savais pas vraiment quoi lui répondre pour le coup. Même si je venais de temps en temps, on ne pouvait pas dire que j'envisageais quelque chose Grace où n'importe quelle autre fille d'ailleurs. Je n'étais tout simplement pas près à ce genre de relation avec une femme. "L'amour fou, faut peut-être pas éxagérer, disons qu'on s'entend plutôt bien oui." Répondis-je donc à la jeune femme en me pinçant la lèvre. Que pouvais-je dire d'autre de toute façon, c'était la vérité tout simplement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Jeu 10 Aoû - 17:38

Ce n’était pas croyable. Flora-Jade se demandait si elle ne vivait pas un cauchemar, en réalité. Devait-elle se pincer pour voir si elle ne dormait pas ? Allait-elle se réveiller dans son propre lit et se dire qu’elle avait laissé Caleb derrière elle ? Qu’elle l’avait laissé à New York ? Non. Il était bel et bien là à prendre du café chez elle, en mode tranquille, à prendre des nouvelles. Sérieusement ? Cette histoire remontait à tant d’années. Cinq ans ? disait-il. Tant de temps. Tant de temps qu’il était parti et il avait eu la chance de ne pas voir sa chute en Enfer. Rien de mieux pour remuer le couteau dans la plaie. S’il ne l’avait pas oublié, savait-il toujours ce qu’elle faisait dans la vie ? C’était vrai qu’elle parlait de sa boutique sans parler du fait qu’elle était toujours fleuriste... En fait, elle se torturait l’esprit. Pourquoi elle accorderait de l’importance au fait qu’il ne l’avait pas oublié ! Après tout, ils avaient passé un bon moment, entre deux personnes consentantes, sans se promettre quoique ce soit, ni espérer quoique ce soit comme la bague au doigt... Depuis, elle avait passé son temps à l’oublier, mettre tout ça derrière elle et elle espérait bien ne plus trop le voir trainer ici. La prochaine fois, elle s’enfermerait dans sa chambre jusqu’à Monsieur décide de s’en aller... sinon, autant lui demander de payer sa part du loyer !

- Tant mieux pour vous ! - Elle haussa les épaules – Tant que vous vous amusez tous les deux !

Ils étaient deux adultes consentants qui s’amusaient. Flora n’avait pas à interférer dans cette histoire. Grace semblait ravie de ces coups d’un soir et Flora appréciait la voir heureuse, même si c’était avec Caleb qui ne semblait pas trop avoir changé en cinq ans.

- Comme tu sembles connaître les lieux, pas besoin que je te guide où est la sortie quand tu auras fini ton café !

Non, la Miss n’était pas en train de le jeter dehors. Pas du tout. Elle avait au moins la gentillesse de le laisser finir son café. En vrai, cette histoire la retournait un peu là. Caleb réapparaissait comme un cheveu sur la soupe et que devrait-elle lui dire ? Lui raconter ses cinq dernières années ? Il n’était pas là pour elle. Evidemment. Et ils n’allaient pas devenir les meilleurs amis du monde ? Si ? Flora n’était pas du genre à étaler sa vie comme ça, à parler de sa vie et de ses sentiments. Ils ne l’avaient pas fait des années plus tôt et n’avaient gardé contact, donc... Baissant la tête, se mordant la lèvre inférieure, elle décida de se taire sur le fait qu’ils aient failli avoir un enfant... Un enfant qui irait sur ses cinq ans. Un garçon ? Une fille ? Flora l’ignorait.

- Ne t’en fais pas pour les prochaines fois que tu viendras...

... Pour Grace, qu’ils s’entendent bien.

- Je me ferais discrète, rassura-t-elle.

Ni vu, ni connu, elle ne serait pas là pour déranger. Non, quelque part, elle ne démontrait pas un certain malaise en réagissant ainsi, et ça n’avait rien à voir avec le fait qu’il s’envoie en l’air avec Grace. Evidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 419

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Lun 14 Aoû - 21:22


Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur.


Flora-Jade & Caleb

Savoir qu'elle était la colocataire de Grace était bizarre, ça voulait dire qu'on allait probablement se revoir très prochainement. Bon je ne passais pas ma vie chez Grace non plus, mais au moins une bonne fois par semaine, je venais ramener mes petites fesses par ici enfin plutôt dans son lit, alors forcément qu'on allait devoir se côtoyer un petit peu de temps en temps avec Flora. C'était un peu gênant comme situation maintenant, la blondinette savait pourquoi j'étais ici. A vrai dire, j'avais couché avec elle il y a de ça quelques années et maintenant, me revoilà mais cette fois-ci avec sa colocataire. C'était très bizarre quand même. En parlant donc de Grace, j'expliquai donc à la jeune femme qu'on s'entendait assez bien quand même. Je n'étais pas amoureux d'elle ou quoique ce soit d'autre comme sentiment à son égard, mais on s'entendait bien tous les deux. Je pense que c'était tout simplement le principal. On n'allait pas se faire de grandes promesses après tout, ce n'était pas mon genre. "Oui, je pense que c'est le principal." Dis-je donc timidement à la jeune femme. Après tout c'était certainement pas devant elle que j'allais parler pendant trois heures de ma relation avec sa colocataire vu les circonstances. Même si ça faisait bien étaler notre intimité pour le coup. Je préférais ne pas y penser. J'eus un petit sourire quand la jeune femme me disait que j'avais l'air de connaître l'appartement donc que je pourrais trouver la porte tout seul. Elle voulait que je dégage ou quoi ? En même temps, je pouvais la comprendre, mais bon j'avais quand même deux minutes pour discuter même si je ne sais pas trop ce qu'on pourrait se dire après tout ce temps.

Si ça se trouve rien que pour l'enquiquiner, j'allais peut-être même prendre ma douche tiens avant de partir. Comme Grace n'était pas là, cette dernière m'avait dit que je pourrais partir quand je le voudrais alors, j'allais le temps, je n'étais pas spécialement pressé. "Oui effectivement." Dis-je donc à la jeune femme avec un léger sourire dessinait sur mes lèvres. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un petit rire avec de la gêne quand la jeune femme me disait qu'elle ferait attention pour les prochaines fois où je viendrais ici pour voir Grace. "Oh, c'est gentil." Prononçai-je donc en buvant une autre gorgée de mon café. "Et toi ? Personne dans ta vie ?" Demandai-je donc à la blonde. Après tout, je l'avais connu il y a quelques années et puis une femme comme elle, belle et sexy, rester célibataire pour une telle fille était triste. Pas spécialement que j'aurai une idée derrière la tête, quoique me connaissant ça pourrait se faire. Ca serait bien trop malsain pour le coup. Moi qui avais Grace en quelque sorte pour le moment, peut-être qu'elle aussi aurait trouvé quelqu'un dans sa vie. Ca ne m'étonnerai pas en tout cas, j'en connais plus d'un qui vendrait leur mère pour l'avoir dans leur lit.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Mar 15 Aoû - 18:16

Dans ses souvenirs, Caleb n’était pas un mauvais bougre. Du tout. C’était le contraire. En plus d’être bien foutu et sexy, il était d’une gentillesse. C’était une combinaison plutôt rare selon elle. Ils pouvaient « parler », bien qu’ils n’avaient pas été jusqu’à raconter leur vie de A à Z, leurs blessures, leurs cicatrices. Flora ignorait les bagages qu’il pouvait traîner derrière lui. Chaque humain en avait obligatoirement, plus ou moins lourd... Ce qu’elle pouvait remarquer surtout chez Caleb, il était à la fois posé sans être posé. Il avait cette nature calme mais il lui semblait impossible de se poser avec quelqu’un. Oh, Flora ne saurait dire pourquoi. Comme chaque personne, il devait penser à l’amusement avant de trouver la bonne personne. Cela dit, ce que Caleb pouvait faire avec Grace, Flora n’avait donc pas à s’en mêler, ni dire quoique ce soit. Après tout, son histoire avec Caleb faisait parti du passé. Ils n’avaient aucun compte à se rendre. C’était vrai, ils ne s’étaient rien promis et tous les deux avaient fait leur route, chacun de leur côté.

Désormais, ils étaient en train de parler de leur vie sentimentale ? Sérieusement ? Flora s’efforça d’afficher un sourire.

- C’est le désert ! répondit-elle, évasive.

Oh ! Elle avait bien eu quelqu’un à son arrivée. Josh. Un neurochirurgien. C’était à se demander au début comment elle avait pu lui plaire. Cela avait tout de même bien duré cinq mois avant qu’ils se séparent en se rendant compte qu’ils n’étaient pas fait pour être ensemble. Cette histoire datait déjà d’un an. Le temps passait si vite.

Ne se sentant pas pressé, Caleb ne bougeait pas d’un poil. Il était en vacances ? En congé ? Pas de boulot ? Elle était belle la vie ? Flora ne pouvait s’empêcher de ressentir ce malaise. Elle se voyait mal s’étendre sur sa petite vie comme si tout était normal, comme s’ils étaient les deux meilleurs amis du monde qui se retrouvaient et qui se mettaient à la page...

- Bon, je t’abandonne ! Je vais à la douche !

Et secrètement, elle espérait ne pas le revoir quand elle ressortirait de sa salle de bain. Prenant alors ses jambes à son cou, elle se sauva donc dans la salle de bain où elle ferma la porte derrière elle... Contre cette porte, ses jambes tremblèrent. Au final, Flora se laissa glisser par terre. Pour sûr, elle pensait être forte face à lui, comme si ça ne lui faisait rien. Absolument rien... et qu’elle avait passé au-dessus de ça mais non, ce n’était pas possible. Elle avait eu cet être en elle, un enfant qu’elle avait perdu. Il lui rappelait cette période qu’elle avait tentée tant bien que mal d’oublier... et voilà qu’il venait tout chambouler. Vraiment. Elle espérait bien ne plus le retrouver à la sortie de la salle de bain... et ne plus le recroiser tout court. Elle ferait en sorte de ne plus le voir, de ne pas le croiser. Jamais. Jamais... Jamais.

La jeune femme souffla, tentant de se remettre de cette émotion qui l’envahissait. Elle avait tellement fait de travail sur elle-même pour balayer tous ces efforts d’un revers de main. Elle ne pouvait pas laisser Caleb l’anéantir ainsi. Il n’en était pour rien dans le fond mais il était associé à ce souvenir qui semblerait être toujours aussi douloureux. Elle passa ses mains sur ses joues et se donna du courage pour se relever. Elle était « forte », elle allait passer au-dessus de ça alors elle se releva, se déshabilla et passa alors sous la douche. L’eau allait laver tous ces mauvais souvenirs. Au fond d’elle, la jeune femme prie pour que Caleb ait déjà pris la porte... Elle l’espérait. Au revoir. Bye bye ! Mais évidemment, c’était sans penser que c’était fermé à clé...

Sortant de la douche, Flora parut beaucoup plus zen et détendu. Elle récupéra une serviette pour se la mettre autour de la taille et récupéra une seconde serviette pour essuyer ses cheveux. Tout en s’essuyant les cheveux, elle sortit naturellement de la salle de bain sans penser que Caleb ne serait pas loin derrière... Flora avait rêvé, eu trop d’espoir ... PUTAIN ! Qu’est-ce qu’il faisait encore LA ? La fleuriste était trop jeune pour une crise cardiaque. Bien que trop surprise, la serviette de Flora s’y mettait aussi de son côté car elle se détachait au niveau de sa poitrine, prête à tomber.

- Shit !

Au diable la petite serviette qu’elle utilisait pour ses cheveux qu’elle se pencha pour récupérer sa grande serviette qui se faisait la malle et se recouvra la poitrine.

- Qu’est-ce que tu fais encore là, bordel ? s'écriait-elle.

C’était gênant de se retrouver à poil devant lui même s’il l’avait déjà vu ainsi des années plus tôt. A l’inverse, si elle l’avait vu torse nu, ce n’était pas pareil que de se retrouver à poil devant lui, ou en serviette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 419

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Jeu 17 Aoû - 16:08


Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur.


Flora-Jade & Caleb

J'avais des souvenirs de la jeune femme blonde, on avait passé de bons moments ensemble tous les deux à l'époque de New-York. J'en gardais plutôt un bon souvenir après tout, même si cela avait été court entre nous, ce n'était pas moins enrichissant. Ce n'était pas maintenant, après toutes ces années qu'on allait se raconter nos vies comme deux vieux potes qui ne se sont pas revus depuis un certain temps. J'eus un léger sourire quand la jeune femme blondinette ne voulait pas me raconter sa vie sentimentale qu'elle a eu après moi, depuis ces années. En même temps, je pouvais comprendre qu'elle ne veuille pas s'épancher sur le sujet. A sa place, je serais sûrement dans le même état, à ne pas pouvoir le hurler à tout le monde. "Hm, d'accord." Répondis-je simplement à la jeune femme quand cette dernière me disait qu'elle allait prendre une douche. Oh, bah j'avais le temps de reprendre un café alors. Dès que la jeune femme était partie dans la salle de bain, je retournais donc vers la cuisine pour remplir une nouvelle fois ma tasse de café. Je reviens donc dans le salon en m'installant confortablement dans le canapé. Oui, je prenais mes aises carrément. Je passais souvent ici, alors je connais l'endroit comme ma poche.

C'est limite si je n'allais pas finir par m'endormir sur le canapé. Après la nuit que j'avais passée, j'aurai bien besoin de repos aujourd'hui. Heureusement que je ne travaillais pas d'ailleurs, cela avait été le jour idéal pour passer un moment tranquille. Une fois mon café fini, je le déposai sur la table basse. C'est seulement quelques minutes plus tard quand j'entendis la porte de la salle de bain s'ouvrir que ça me réveillait totalement. Je vois la jeune femme blonde revenir dans le salon avec une serviette autour de la taille et une autre dans les cheveux. J'eus un petit sourire qui se dessinait sur mes lèvres quand je vis que la serviette de la jeune femme commençait à tomber. Elle se retrouvait donc nu devant moi. Bon, ce n'était pas la première fois, mais après tout ce n'était pas complètement désagréable comme vu, il fallait avouer. Je pouvais comprendre que la situation pour la jeune femme était complètement gênante, mais moi ça me faisait plutôt bien marrer en même temps. Elle pourrait me foutre à la porte mais tant pis. "Ce n'est pas grave, je t'ai déjà vu nu..." Dis-je donc avec un léger sourire qui se dessinait sur mes lèvres avant de reprendre. "Au cas où tu l'aurais oublié." Rajoutai-je donc avec un léger sourire en coin. Je me levai de mon canapé et ramenait la tasse de café qui était sur la table jusqu'à la cuisine avant de revenir vers le salon, surtout vers la jeune femme. "Si tu veux, je peux aussi me déshabiller... Comme ça, on sera à égalité." Dis-je donc avec un petit rire. Ca serait drôle, mais je ne pense pas que la jeune femme serait du même avis.

Moi un con ? Possible. J'avoue que pour le coup, je pouvais vraiment être un vrai con quand je le voulais. Ca me faisait tellement rire de la voir comme ça. Enfin du moins, c'était dans ces moments-là que les souvenirs revenaient de plus en plus. Les souvenirs du passé. Après tout, j'en profitais et puis, moi si je me retrouvais dans sa situation, j'en ferai pas tout un fromage.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flora-Jade Parks
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 33

MessageSujet: Re: Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb   Jeu 17 Aoû - 20:10

Sortant de la salle de bain, Flora-Jade s’attendait à être seule. Après tout, en toute logique, Caleb avait eu ce qu’il voulait : il avait couché avec sa colocataire, et basta. La fleuriste n’avait qu’une idée en tête : se vider la tête, penser à autre chose et se détendre... Pas à trouver Caleb en train de squatter son salon. Surprise, Flora ne pouvait s’empêcher de lui demander ce qu’il foutait encore là. De plus, était-il en train de se foutre d’elle ? Certes, il l’avait déjà vu nue mais ce n’était pas pour autant qu’il devait se rincer l’œil de nouveau. Pas maintenant. Plus maintenant. Leur courte histoire était terminée. C’était à se demander ce qu’il voulait vraiment. Flora ignorait si elle devait prendre ça pour de la provocation. S’être les deux colocataires ne lui suffisait pas ?

- Non, je ne l’ai pas oublié !!

Oh purée, non ! Aucun risque qu’elle ait pu l’oublier. Ca serait autre chose qu’elle aimerait oublier... Elle avait porté une vie en elle, une vie qu’elle avait perdue. Oh, il venait de l’agacer là. Il finit son café tranquille qu’il ramena dans la cuisine. Cela dit, restant plantée dans le salon, la jeune femme ne réalisa pas ce qu’il venait de se passer. Il était là, dans son appartement, lui jetant ces souvenirs en pleine face, et il n’y avait rien de plus désagréable. Elle pensa en ce moment même que le fait de ramener la tasse dans la cuisine, il aurait la jugeote de prendre la porte dans la même foulée mais non, ce fou revenait et lui proposait un strip-tease pour qu’il soit à égalité... Il déconnait ? Il était encore LA ?

- Tu déconnes ?

Oui, il déconnait. Il disait cela pour plaisanter mais Flora ne trouvait pas du tout ça drôle. Au risque de se faire passer pour une rabat-joie, tant pis ! Ils ne pouvaient pas rire de ça. Pas après ce qu’ils s’étaient passés après eux... après leur histoire mais ça, il l’ignorait. Ils ne pouvaient pas déconner ainsi comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde. Non.

- Tu n’as rien d’autres à faire à part tourner dans l’appartement ? s’agaçait-elle.

Un job comme tout le monde ? Ou bien était-ce Grace qui lui avait demandé de l’attendre peut-être ?

- Je sais qu’on a un passif tous les deux mais ce n’est pas parce qu’on se revoit par pur hasard qu’on devrait remettre les couverts !

Bref, l’humour ne passait pas du tout pour Flora qui prenait la mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur ft. Flora&Caleb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» # 14. Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ? ○ Endy&Olympe [HOT]
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Ahh ! L'Amour... (si vous êtes une femme, retournez immédiatement d'où vous venez) TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Downtown :: Home sweet home-