AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TEAM SAM
Arizona Stewart
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 644

MessageSujet: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Lun 14 Aoû - 20:35



Sidney & Arizona



Peindre en mille couleurs l'air du vent



NOVEMBRE 2002


Faut-il que je prenne un duvet ? Mais non, réfléchie Arizona, vous allez bien partager son lit… C’est ce que font les amies, non ? On aurait dit une gamine qui n’avait jamais été à une soirée pyjama. Mon dieu, quelle sotte. J’étais complètement paumée. Pouvais-je prendre ma peluche ? Arrête de penser des choses stupides comme ça, voyons… Je devais avouer que je stressais assez d’aller chez Sidney ce soir. Je n’avais pas l’habitude d’aller chez les gens, de base, alors dormir chez eux était une vraie épreuve. Pas que j’étais insociable. Non, du tout. J’étais juste… Novice dans les relations amicales. Généralement, les gens ne s’arrêtaient pas plus loin que l’image de la petite intello que je reflétais. Sidney, elle, avait vu plus loin, avait su creuser. Maman ne cessait de dire que le plus beau restait à voir. Holly s’afférait déjà dans ma chambre pour choisir mon plus beau pyjama pour ce soir. Elle prétendait que je n’avais aucun goût en matière de fringues, alors que Kate me soutenait en répétant à Holly que je devais faire ce que je voulais, que c’était ma soirée, mon amie, ma vie. Mais c’est que la jeune blonde était bornée, et nous savions toutes deux en grandes sages que nous ne ferons pas le poids face à la blondinette au large sourire enthousiaste. Malgré l’euphorie constante de ma cadette, j’écoutais toujours ses conseils les plus farfelus. Elle, elle était toujours aimée de tous. Elle avait la beauté, l’humour, l’intelligence, et tellement d’autres qualités qui faisaient que tout le monde souhaitait être son ami. Moi, disons que j’avais l’intelligence qui prenait certainement le dessus sur tous les autres points et les effaçait jusqu’à trop prôner.

Qu’allions-nous faire lors de cette soirée chez la capitaine des pompoms girls ? Des jeux de société ? Non, trop ringard Arizona. Regarder un film en mangeant des pop-corns ? Certainement trop banal. Se faire les ongles en parlant des différents gars du lycée ? Oh, certainement. Sidney était comme la reine des abeilles au lycée. Le lycée était sa ruche. Elle n’avait beau être qu’en première année, elle était rentrée dans ce grand territoire inconnu et s’y était directement senti comme un poisson dans l’eau. De mon côté, j’avais encore du mal à trouver mes marques. Je connaissais bien la bibliothèque de l’école qui était un lieu incroyablement immense, regorgeant d’informations diverses et histoires toutes plus palpitantes les unes que les autres. Mais peu de personnes y mettaient les pieds sans y être obligés. Tous préféraient se diriger vers le terrain de football où les joueurs s’entraînaient, tandis que les cheerleaders répétaient une énième fois leur chorégraphie. Je m’y étais rendue, sur ce terrain de football. J’avais suivi l’entraînement des joueurs, observer les divers enchaînements des cheerleaders. Ce genre de choses que tous font, juste histoire d’être jugée comme toutes les autres lycéennes. Zackary Larson. En réalité, je n’avais observé que lui. Et ce, pendant des heures. Zackary Larson. Le petit ami de Sidney. Avais-je brisé le code de l’amitié rien qu’en l’admirant de loin sur les gradins du stade ? J’aurais voulu être comme Sidney. Belle, admirée de tous, drôle, attirant tous les hommes, et surtout, Zack. « Maman, peux-tu m’amener chez Sidney, s’il te plait ? » demandais-je à la Maman Stewart elle est dans le game. Un sourire illuminait le visage de ma mère. Je crois qu’elle était encore plus ravie que moi que j’aille chez une amie pour la nuit. Il faut dire que c’était très rare. « Bien sûr. » confirma-t-elle en attrapant directement ses clefs de voiture.

Je restais dans la voiture, statique. « Arizona, tu ne vas pas dormir ici quand même. » insistait ma mère une nouvelle fois pour que je quitte le véhicule. Vous ressentez ma peur à ce moment-là ? J’avais peur de faire n’importe quoi, dire n’importe quoi, agir comme une mongole, ne pas être naturelle. Et il était certain que je me posais beaucoup trop de questions. Une bise sur la joue de ma mère et je sortais de la voiture avec mon baluchon à la main. Je traversais la grande allée de graviers du jardin de la famille Warren jusqu’à appuyer, de toute ma force de mouche, sur la sonnette positionnée juste à droite de la porte d’entrée en bois de chêne qui annonçait déjà la couleur chaleureuse de la maison. « Hey, salut Sid ! » saluais-je mon amie, accompagné d’un signe de main ridicule, quand elle ouvrit ladite porte.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
Sidney Warren
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 576

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Ven 8 Sep - 16:09


Peindre en mille couleurs l'air du vent.
Arizona & Sidney
J'avais invité Arizona a venir chez moi ce soir pour faire une soirée pyjama entre filles. Elle était toute nouvelle dans le lycée et je l'avais rapidement prise sous mon aile. J'en savais quelque chose que ce n'était pas toujours facile de se faire des amis quand on arrive en cours d'année comme cela avait été le cas pour Arizona. Pas qu'elle m'avait fait pitié ça non ou quoique ce soit d'autre à rester toute seule dans son coin, juste parce que je voulais la connaître et ce que j'en avais vu m'avait bien plu et maintenant je la considérée comme l'une des amies proches, d'ailleurs elle pouvait peut-être bien devenir la meilleure de mon cercle d'amies. C'est en étant à mes côtés qu'elle peut être un peu plus connu dans le lycée, comme moi je ne suis pas du genre à passer inaperçu auprès des autres, elle aussi dans ce cas dans un futur proche. Bon comme on serait que toutes les deux, cela allait être une soirée pyjama assez simple. C'était le samedi soir, j'étais passée prendre quelques trucs à grignoter pour ce soir ma soirée avec la jolie blonde avant de rentrer chez moi pour pouvoir préparer un peu l'appartement. En fin d'après-midi après avoir tout préparé, j'allais prendre ma douche et changer de vêtements pour décontracté pour la soirée. De temps en temps, ça faisait du bien une soirée entre filles, là on serait que toutes les deux, alors je pourrais lui poser pleins de questions sur le lycée, son arrivée, comment qu'elle se sentait maintenant dans le nôtre de lycée. Si elle trouvait un garçon à son goût dans notre équipe de football, moi qui étais la capitaine des cheerleaders, si elle en avait trouvé un à son goût, je pourrais parfaitement faire l'intermédiaire pour lui donner un petit coup de pouce comme je connaissais la plupart des membres de l'équipe. Si je pouvais être utile, c'était avec grand plaisir et puis, avoir un amoureux au lycée, c'était mieux pour supporter les cours, j'en savais quelque chose puisque moi-même je sortais avec le capitaine de l'équipe, Zack depuis quelques temps déjà.

J'avais hâte que cette soirée arrive, j'étais certaine qu'on allait bien s'amuser et puis, à l'abri des regards des autres élèves du lycée, on pourrait parler beaucoup plus librement. C'était plus sympa. J'étais prête pile poile à l'heure, enfin j'étais encore dans la salle de bain quand j'entendis la sonnette retentir. C'était déjà Arizona, je n'avais pas trop vu le temps passer, il passait à une de ces vitesses en même temps. Bref, je mis à peine une ou deux minutes avant d'arriver jusqu'à la porte d'entrée et ouvrit cette dernière. Un sourire s'afficha sur mon visage quand je vis la jeune femme blonde qui était devant moi. "Salut toi." Commençai-je donc par lui dire avec un air d'enthousiasme avant de reprendre. "Entre ! Je t'en prie, fait comme chez toi." Lui dit-je donc avec un petit sourire avant de refermer la porte derrière son passage. "Tu peux aller déposer tes affaires dans ma chambre si tu veux pour te débarrasser un peu." Dis-je donc en lui indiquant le chemin. Après tout, elle n'allait pas laisser toutes ses affaires dans l'entrée sinon cela allait déjà être le bordel. Quand la jeune femme revient vers l'entrée de l'appartement, j'eus un nouveau sourire qui se dessinait sur mes lèvres. "Alors comment tu vas ?" Lui demandai-je donc. "Tu veux boire quelque chose ? J'ai acheté pleins de trucs pour cette soirée." Proposai-je donc à la jeune femme avec un petit sourire en coin. Au moins là, on était sûr de manquer de rien. J'avais pris des sodas, comme des boissons alcoolisées également.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Arizona Stewart
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 644

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Lun 6 Nov - 19:59



Sidney & Arizona



Peindre en mille couleurs l'air du vent



Je n’étais pas à l’aise. Je n’avais jamais été réellement à l’aise dans ce qui est « les relations sociales ». Généralement, j’étais dans mon coin, tranquille. Et pour tout avouer, ça m’allait très bien. Je n’étais pas spécialement de ceux qui aiment être seuls, mais je n’étais pas non plus de ceux qui étaient très engageant la conversation avec des inconnus. Sidney, elle, était de cette catégorie-là. Elle n’avait pas hésité une seule seconde avant de venir vers moi, me parler et s’intéresser à ma personne. Elle était si naturellement avenante, je l’enviais. A vrai dire, j’étais même plutôt dépendante. Dépendante de quiconque, tant que je me sentais protégée. Durant les rencontres familiales, il y avait toujours Oliver ou Kate, les aînés, pour prendre la parole avant moi, engageant la conversation avant qu’on ne cherche à ce que je prononce un mot. Mais là, j’étais seule, seule devant la porte d’entrée des Warren. Maman m’observait de la voiture, je sentais son regard sur moi. La honte… J’espérais intérieurement que Sidney ne la voit pas en m’ouvrant la porte. Sinon, je pouvais clairement tirer un trait sur une relation amicale avec Sidney Warren, la capitaine des cheerleaders du lycée, et carrément à une vie sociale au lycée si jamais celle-ci se décidait à en parler. J’étais très renfermée sur moi-même, et ce, depuis ma naissance. Mais je ne voulais également pas me forcer et paraître une femme que je n’étais pas. De toute façon, j’étais mauvaise comédienne. La porte s’ouvrait enfin. « Salut toi. Entre ! Je t'en prie, fait comme chez toi. » Sidney apparaissait, elle et son sourire éclatant sponsorisé par Colgate. Je m’engageais alors dans sa demeure. Mes yeux allaient partout, des bibelots aux vitraux colorés, des photographies de famille aux multiples bouquets de fleurs. On sentait facilement que la famille Warren n’était pas à plaindre financièrement, et c’était décoré avec goût. « Tu peux aller déposer tes affaires dans ma chambre si tu veux pour te débarrasser un peu. » me proposait la belle blonde en m’indiquant le chemin jusqu’à sa chambre. J’écoutais attentivement, histoire de ne pas perdre une information capitale en route. Et je peux vous dire qu’il fallait avoir un GPS, ça semblait être un manoir tellement l’explication était longue. J’avais peur de me perdre, maladroite et désorientée comme j’étais. Je hochais la tête en commençant à partir vers la chambre de l’adolescente. Une chambre gigantesque aux tons rosés avec un lit envahis d’ours en peluche qui lui ressemblait parfaitement. Inutile de m’éterniser ici, j’y retournerais bien tout à l’heure. Et puis, j’aurais peur qu’elle pense que je fouille dans son tiroir de petites culottes. « Tes parents ne sont pas là ? » lui demandais-je en revenant dans le séjour. Un séjour aux teintes crème et marronnées. « Ta maison est… Wow. » Je manquais clairement de mot. Je n’avais pas une maison modeste pour autant, mais il fallait avouer que celle des Warren en jetait particulièrement. « Alors comment tu vas ? Tu veux boire quelque chose ? J'ai acheté pleins de trucs pour cette soirée. » me proposait la capitaine des pom-pom-girls. Je me décrispais lentement mais sûrement. « Volontiers. » lui dis-je en m’installant sur un siège de comptoir, lui faisant face. « Tu as quoi de beau à me proposer ? » J’espérais seulement qu’elle n’ait pas acheter pour un régiment. Et j’espérais encore moins qu’elle ait acheté pour un régiment, car un régiment allait arriver. Je n’étais pas prête psychologiquement à voir d’autres personnes que Sidney ce soir. Et puis, mon pyjama n’était pas adapté au cas où il y ait des garçons… Surtout Zackary Larson…

« Tu as fait le DM de science que Monsieur Faraize tmtc nous a donné à faire ce week-end ? » lui demandais-je afin de tenter de créer une conversation. Je vous avais dit que je n’étais pas douée ? Eh bien, vous en avez la preuve. Personnellement, je m’étais dépêchée de faire le devoir avant de venir chez Sidney, car celui-ci était noté et je craignais plus que tous les mauvaises notes. Ceci-dit, il me semblait que Sidney n’était pas spécialement une flèche en cours… Elle assurait juste la moyenne pour pouvoir continuer les cheerleaders, très certainement. « Hm, ce n’est peut-être pas très approprié ce soir… » finissais-je par dire en me passant une main dans les cheveux, gênée. J’aurais dû regarder les sujets de conversation abordables lors d’une soirée pyjama sur internet avant de venir. « Tu as prévu quelque chose pour ce soir ? » demandais-je alors à la maîtresse de maison, curieuse de savoir ce qu’on allait faire lors d’une soirée pyjama. A bien y réfléchir, je crois que c’était vraiment la première fois que je dormais chez une amie.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
Sidney Warren
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 576

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Sam 20 Jan - 22:12


Peindre en mille couleurs l'air du vent.
Arizona & Sidney
J'avais prévu une petite soirée pour ce soir, et Arizona était de la partie. Pas genre grosse soirée, même si ça m'arrivait quand même de temps en temps, mais ce soir c'était une soirée cool entre copines. J'avais fait les choses en grands, même si c'était qu'une soirée tranquille entre filles, il fallait tout de même qu'il y est ce qu'il faut pour boire et manger. Je ne voulais surtout pas que mes invités manquent de quelque chose, ce n'était pas du tout mon genre. Maintenant tout était prêt, c'était parfait. J'attendais simplement à présent qu'une des filles n'arrivent pour commencer cette soirée qui s'annonce si bien. C'était la jolie blonde, Arizona. Elle ne connaissait encore pas grand monde depuis son arrivée comme Arizona se faisait plutôt discrète, c'était bien pour ça que je l'avais invité ce soir. Que je l'avais invité à cette fête pour qu'elle puisse faire plus ample connaissance avec d'autres personnes, d'autres personnes du lycée. J'étais le genre de fille populaire au lycée, j'avais pris Arizona sous mon aile. Fallait bien qu'elle est d'autre amie que moi tout de même. Même si elle était très gentille tout ce qu'il faut, je n'allais pas la garder proche de moi tout le temps. C'était bien le genre de soirée pour ce faire davantage d'amis, c'était l'occasion idéale. Un sourire s'affichait donc sur mon visage quand je vis la jeune femme, je laissais donc entrer Arizona à l'intérieur de la maison de mes parents. Ces derniers étaient partis se faire une soirée en amoureux, ce qui m'arrangeait pour le coup, pour ce que j'avais prévu.

Je voyais que la jeune femme avait les mains bien remplies avec toutes ces affaires, je lui proposais donc naturellement d'aller mettre ses affaires dans ma chambre. C'était bien plus pratique, comme ça. Après tout avec toutes les autres filles qui arriveront, la blonde n'allait pas laisser ses affaires dans l'entrée, ce qui pourrait éventuellement bloquer le passage. "Non, ils sont partis au restaurant. Une sorte de soirée entre amoureux." Dis-je donc à la jeune femme avec un léger sourire qui se dessinait sur mes lèvres. Ça me fit davantage sourire quand la jeune femme avait l'air d'adorer ma maison, enfin ce n'était pas la mienne plutôt celle de mes parents. Je pouvais carrément dire qu'ils gagnaient pas mal d'argent pour qu'on puisse vivre dans un tel endroit, une telle maison. J'avoue que je n'avais pas du tout à me plaindre et que ce n'était pas franchement déplaisant de vivre dans un endroit pareil. Après tout, à qui ça déplairait franchement ? Personne, je crois bien. C'est normal, je pense. "Merci. C'est grâce à mes parents tout ça." Dis-je donc. C'était bien la vérité après tout. Moi je n'y étais pour pas grand chose là-dedans. En attendant que les autres filles n'arrivent, je proposais donc quelque chose à boire à la jeune femme. Il fallait bien qu'on s'occupe en attendant, c'était normal. "Hm je peux te proposer un soda ou si tu préfères directement commencer avec un petit verre d'alcool ?" Demandai-je donc à la blonde avec un petit rire. Après tout, je ne connaissais pas trop ces goûts pour le moment. Je ne savais pas si elle voulait commencer par quelque chose de fort ou si au contraire, elle voulait plutôt quelque chose de léger. Le meilleur moyen de savoir pour pas se tromper était de le lui demander. J'attrapais deux verres pour qu'on puisse trinquer en attendant les autres filles arriver.

Le week-end était vraiment les seuls jours de la semaine où on n'avait pas à aller en cours, et voilà que la jeune femme se retrouvait à me parler de cours. C'était assez drôle en fait. "Oui, je l'ai fait. Disons que j'ai plutôt essayé de le faire comme je pouvais." Dis-je donc à la blonde. Je n'étais pas très douée à l'école, alors bon j'avais fait du mieux que je le pouvais. Je me débrouillais comme je le pouvais, je ne demanderais certainement pas l'aide de mes parents, ça c'était hors de question quand même. "Et toi, tu l'as fait ?" Tant qu'à faire. Puisqu'elle me pose la question, autant la lui retourner. "Maintenant ça va. Après faudra peut-être éviter avec les filles." Dis-je donc en riant un petit peu. C'est sûr qu'on n'allait pas parler de cours pendant toute la soirée. "Hm des trucs de filles. Genre à se faire les ongles, manger, boire, discuter." Ouais les trucs banals, quoi. Après peut-être bien qu'on verra avec les autres filles quand elles seront là. "Si tu as des idées, tu peux toujours m'en proposer le temps que les filles n'arrivent." Rajoutai-je donc. Après tout, c'était toujours bon à prendre si la blonde avait des idées pour cette soirée. Je sais simplement qu'elle serait parfaite, ça c'est sûr.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Arizona Stewart
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 644

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Mer 14 Fév - 14:11



Sidney & Arizona



Peindre en mille couleurs l'air du vent



À peine arrivée chez Sidney, j’essayais de prendre mes marques chez elle. Je déposais alors mes affaires dans sa chambre comme elle me l’avait proposé. Je n’allais certainement pas garder mes gros sacs dans les bras toute la soirée, ce serait ridicule. Je n’étais pas ce genre de filles prenant des initiatives, alors je suivais simplement les propositions de Sidney. Sidney, quant à elle, était la fille que j’aurais voulu être. Populaire, ravissante, drôle… Elle avait tout pour elle. Les hommes étaient tous à ses pieds. Du plus geek d’entre eux, jusqu’aux joueurs de football américain du lycée. Oui, l’équipe entière. Elle attirait tous les regards à chacune de ses apparitions dans les couloirs du lycée, elle se faisait envier de toutes les lycéennes. Certaines la détestait pour être aussi belle, aussi parfaite, mais lui adressait toujours un sourire pour faire en sorte qu’elle les apprécie. Une sorte d’hypocrisie indéniable et remarquable, que j’avais tout de suite vu en traînant avec la brune. J’étais du genre observatrice, à défaut d’être dans l’action, et j’avais tout de suite remarqué cela. Toutes les filles rêvaient d’être amies avec elle, ce qui en était assez hilarant. D’autant plus hilarant quand on savait que Sidney m’avait, en quelques sortes, choisie pour être à ses côtés. Le côté pratique était que nous étions dans la même classe. Forcément, j’avais accepté d’être son amie. On ne refusait absolument rien à Sidney Warren. Elle représentait tout ce qu’on voulait être. Je l’admirais pour cela. Et elle, elle ne semblait pas voir toute cette envie. Elle restait tellement naturelle, tellement elle. Ne pensez pas non plus que j’étais un groupie de Sidney, hein. Juste que je n’étais pas comme elle, mais qu’elle était comme un modèle de réussite dans les relations sociales, ce dans quoi j’avais toujours échoué. J’avais toujours échoué à cause de cette timidité maladive, cette peur constante de ne jamais être à la hauteur de la personne. Et elle semblait me voir comme une bonne personne. Une personne digne de confiance, ce que j’étais. Une personne qui méritait qu’on lui accorde du temps et de l’attention, ce que je voulais silencieusement. Alors ce soir, elle m’avait invitée, moi et d’autres filles. D’autres filles qu’elle jugeaient être de bonnes personnes, des filles qui pourraient potentiellement devenir mes amies. Elle m’avait bien dit que je devais voir plus de monde, m’extravertir un petit peu. Mais pour le moment, nous n’étions que deux. Nous parlions vie de famille, parents, maison, puis école. Quelle bourde d’aborder un tel sujet. Sidney avait la classe de me le faire remarquer avec humour. Un sujet qu’il serait préférable de ne pas aborder une fois que les autres filles seront là. L’école, c’était du lundi au vendredi. L’école n’avait pas venir s’interférer en ce samedi soir, et encore moins durant une soirée entre filles. Sidney était la reine des soirées, elle était une parfaite maîtresse de maison. La boisson coulait à flots, les apéritifs répartis sur chaque table. C’est qu’il se disait dans les couloirs, et je m’en apercevais désormais aujourd’hui. Elle avait fait tout ça très bien.

Mais alors, qu’avait-elle prévu durant cette soirée ? Hormis de s’empiffrer comme des vaches et de boire jusqu’à en devenir complètement saoules ? « Hm des trucs de filles. Genre à se faire les ongles, manger, boire, discuter. » me répondait-elle avec son inimitable sourire, un sourire communicatif qui se retrouvait immédiatement sur mon visage. Je buvais alors une gorgée de vodka pomme offert par Sidney. J’avais décidé de commencer directement dans le vif du sujet : l’alcool. Je n’en buvais jamais, mais je voulais faire croire que j’étais à l’aise avec ça. Il paraît que ça aider à se sentir mieux au milieu des gens, permettant de tenir des conversations sans bégaiement. « Je crois bien que je ne me suis jamais fait les ongles en groupe ! » plaisantais-je en regardant mes doigts, nus de vernis, avant de boire une énième gorgée de vodka, me brûlant la gorge à chacune d’elle. En réalité, à bien y réfléchir, je n’avais jamais rien fait en groupe. J’étais toujours seule, complètement solitaire. Je ne me mélangeais jamais à la foule, je restais toujours dans mon coin. Je pourrais également surnommer Sidney "d’expérience sociale". Je le voyais également ainsi. Je voulais voir ce que ça faisait de traîner avec la plus populaire de notre année, je voulais voir tout ce que ça allait m’apporter ou bien me retirer. Allais-je gagner en confiance ? Allais-je devenir plus extravertie ? Allais-je rester telle que j’étais, une solitaire, un ermite ? Tant de questions qui méritaient des réponses pour l’instant inconnues. « Si tu as des idées, tu peux toujours m'en proposer le temps que les filles n'arrivent. » ajoutait Sidney, m’ouvrant plusieurs portes possibles. Il fallait que je dise quelque chose. Il fallait que je propose des activités. Je ne devais pas rester muette, ce serait idiot et montrerait que je n’avais aucune imagination, ni expérience des soirées. Même si elle devait s’en douter… *ding dong* Sauvée par le gong ! Les autres filles allaient faire leur apparition, cessant notre discussion en duo. Je me redonnais un petit coup dans les cheveux, remettant chaque mèche à leur place attribuée. Il fallait que je rende bien, que je sois pimpante comme jamais. Avec Sidney, nous nous dirigions directement vers la porte d’entrée afin de les accueillir.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
Sidney Warren
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 576

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Sam 24 Mar - 21:38


Peindre en mille couleurs l'air du vent.
Arizona & Sidney
J'avais hâte de faire cette soirée qui était prévue depuis plusieurs jours déjà, et j'étais bien contente qu'Arizona est accepté mon invitation, de elle aussi venir à cette petite fête. Je n'avais encore jamais fait de soirée avec la blonde, ça faisait pourtant déjà pas mal de temps qu'on se connaissait, mais fallait croire qu'on n'avait encore jamais cette opportunité. En plus Arizona était la première à arriver sur les lieux, les autres filles n'étaient pas encore là. Les connaissant ce n'était pas forcément étonnant, mais au moins je pouvais constater que la bonde était très ponctuelle, que ce n'était pas son genre d'arriver en retard. J'avais l'habitude de faire des soirées entre filles, mais vraiment qu'entre filles, c'était super cool parce que bien évidemment que les soirées mixtes n'étaient pas du tout les même que celle que je faisais simplement avec mes copines. La blonde s'intéressait donc sur ce qu'on allait bien pouvoir faire pendant la soirée, enfin du moins sur ce que j'avais prévu de faire dans la soirée. Après on verra au fur et à mesure, mais oui j'avais bien prévu quelques trucs notamment le fameux jeu "action ou vérité", c'était la chose primordiale dans une soirée entre filles. "C'est super cool, tu verras. On choisi une couleur qui ira pour chacune de nous !" Expliquai-je donc. Après tout, il m'arrivait tout de même de me mettre du vernis toute seule, mais c'était moins bien parce qu'on n'avait pas de conseil pour savoir si la couleur nous allait bien ou non. C'était l'une des raisons pour dire que c'était bien de se mettre du vernis à ongles en groupe.

En attendant que les autres filles arrivent, je sortais tout ce dont on avait besoin pour manger et boire. Ça serait beaucoup plus conviviale comme ça. Je disais donc à Arizona que si elle avait des idées pour la soirée, de m'en faire par avant les filles n'arrivent, mais c'était trop tard. La sonnette retentit. "Ah, enfin !" Dis-je donc tout sourire. Nous nous dirigeons donc avec Arizona à mes côtés jusqu'à la porte d'entrée, j'ouvris cette dernière. Le sourire aux lèvres en voyant toutes les filles, elles étaient quatre. Nous étions donc au nombre de six, c'était déjà pas mal pour une soirée. De toute façon, il fallait s'en contenter pour le coup. "Allez les filles, entrez !" Dis-je donc en leur laissant le passage et les prenant les unes à la suite des autres dans mes bras pour les saluer. "Heureusement qu'il y en a une pour arriver à l'heure." Dis-je donc en parlant d'Arizona, juste pour taquiner les autres filles. Ce n'était pas le plus important d'arriver à l'heure, tant qu'elles étaient là, c'était le principal largement. Chaque de nous se prirent un verre à boire avant que nous nous retrouvions toutes les six dans le salon. "Alors, on peux commencer par un action/vérité, hein les filles pour se mettre dans l'ambiance ?" Proposai-je donc, les filles approuvèrent cette idée. On s'installait donc dans les canapés du salon. "Alors je commence. Hm Cassie, action ou vérité ?" Demandai-je donc à la principale concernée. La fameuse Cassie #salope Bien évidemment que pour commencer, elle avait choisi vérité. "Vérité, d'accord. Alors hm, as-tu déjà menti à l'une de tes amies ?" Demandai-je donc à la jeune femme. "Oui." Répondait-elle, apparemment pas très à l'aise. Cassie tourna d'ailleurs le regard vers Arizona puisque c'était à elle de jouer.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Arizona Stewart
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 644

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Ven 6 Avr - 0:40



Sidney & Arizona



Peindre en mille couleurs l'air du vent



Désormais, les autres filles avaient fait leur entrée tant attendue. Nous n’attendions qu’elle. Enfin, Sidney, surtout, les attendait. Personnellement, je n’étais déjà pas forcément à l’aise avec les relations humaines, alors une personne en face de moi je pouvais gérer mais cinq devenait plus compliqué. C’est pourquoi, même en ayant bossé sur un sujet tellement dur que je le connaissais du bout des doigts, je bloquais clairement devant toute une classe s’il s’agissait d’en parler en exposé. Le monde m’effrayait. C’est à se demander comment la nana est devenue présentatrice télé maintenant. Forcément, je n’étais pas à l’aise à première vue, ni même à la deuxième vue ou encore la troisième. Sidney avait tout de même le don de désinhiber et j’avouais compter sur elle pour ça.

Enfin, la soirée commençait réellement. Nous nous étions rassemblées autour d’un gros pot rempli de bonbons dans lequel chacune piochait à son tour. Et le moment tant redouté arriva. « Alors, on peut commencer par un action/vérité, hein les filles pour se mettre dans l'ambiance ? » proposait Sidney avec envie et impatience. Les action/vérité, jeu de la bouteille, et toutes ces conneries dans le genre, je n’en étais pas spécialement fan. Tout ce qui demandait à se dévoiler, se dénuder, ou bien s’embrasser était grotesque. A mon sens, si l’on avait envie de s’embrasser, on avait qu’à le faire sans un jeu idiot, et c’était encore plus ridicule de faire le dégoûté si l’on tombait avec une personne qui n’était pas à notre goût. Pareil pour les actions et vérités qui demandaient à ce qu’on soit le plus honnête ou téméraire. Des vérités qui auraient mieux fait de rester cachées sortaient et créer discordes dans les groupes. Et je ne savais pourquoi, mais tout le monde raffolait de ces "jeux". Les filles présentes à la soirée, elles, sautillaient sur place tellement elles étaient impatientes de commencer la partie. Moi, j’étais stoïque, me demandant un peu plus ce que je faisais dans ce genre de soirée. J’adorais Sidney, mais je doutais grandement de me plaire dans ce petit jeu d’adolescentes frustrées. « Alors je commence. Hm Cassie, action ou vérité ? » lançait Sidney, débutant alors la folle partie d’action/vérité. Toutes étaient d’une concentration incroyable. Si elles pouvaient être aussi concentrées en cours qu’à cette soirée, il était clair qu’elles auraient de meilleures notes que celles actuelles… #arizonalarabatjoiebonsoir. Et les premières confessions arrivaient. Les mensonges entre amis. La belle blonde de Cassie était passée par là. Aussi incroyable que ça pouvait paraître, ça ne m’étonnait guère. Obligé qu’elles se tiraient toutes dans les pattes une fois le dos tourné. « C’est à moi, donc. Arizona ! Action ou vérité ? » demandait la magnifique Cassie en se retournant vers moi avec un sourire des plus larges. Qu’est-ce qu’elle était belle, elle aussi… J’en palissais de jalousie. Immédiatement, je me figeais. Que choisir ? Prendre action serait risqué, ce genre de nana faisait faire des choses atroces, comme embrasser l’aisselle humide d’une autre pote, ou bien appeler un garçon de l’équipe de football du lycée pour lui avouer des faux sentiments amoureux. « Vérité. » répondais-je automatiquement après réflexion sur le premier choix. « As-tu déjà... ? » commençait-elle à me demander en faisant des gestes significatifs avec les doigts. Mon dieu, quelle angoisse. Il était clair et net qu’elles l’avaient toutes déjà fait. Or, moi, ce n’était pas le cas et je ne savais affreusement pas mentir. « Non. » avouais-je péniblement d’une petite voix. Et là, c’était le drame. Voilà qu’elles s’affolaient toutes sur place en se demandant comment c’était possible. J’avais simplement envie de leur répondre « en n’ouvrant pas les cuisses à chaque garçon qui passe », mais je me retenais avec brio. « C’est à moi maintenant. » annonçais-je en souhaitant faire taire tout le monde, alors qu’elles commençaient à s’emballer un poil trop en se mettant en tête de me trouver un garçon avec qui le faire lors de la prochaine soirée chez Cassie de prévue. Quelle idée absurde. « Valentine, action ou vérité ? » et la brune répondait si facilement « Action ! » qu’elle me coupait les idées net. Que faire ? Que demander ? Je cherchais du réconfort, une aide, une assistance, dans chaque regard des filles. Ok, il fallait clairement que je joue le jeu, que je demande quelque chose de pas trop stupide, tout en l’étant assez pour que ça passe et qu’on ne me traite pas de nunuche. « Appelle Dimitri, et dis-lui que tu veux sortir avec lui. » imposais-je avec un semi-sourire. Tout était bien sûr calculé de ma part. mon sens de l’observation avait fait que j’avais très bien vu qu’elle flashait sur lui, autant qu’il flashait sur elle. Ça crevait les yeux, mais personne ne semblait le voir. Ainsi, la brunette s’exécutait en prenant son téléphone portable, toujours de son air pimpant, comme si c’était le coup de pouce qu’il lui avait fallu pour qu’elle daigne le faire. Le résultat fut concluant : un oui de la part de Dimitri, les cris des filles, le sourire de Valentine, et mon talent de cupidon. « Alors maintenant… Sid ! Action ou vérité ? » demandait-elle en se tournant vers ma meilleure amie. J’étais alors en haleine, hâte de savoir ce qui allait se passer. « Est-ce que tu es amoureuse d’un garçon de l’équipe de football du lycée ? » alias la question type des nanas de leur genre, les cheerleaders. Comme si leur but ultime était de se mettre en couple avec un des leurs, et sinon, ça craignait.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
Sidney Warren
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 03/03/2017
MESSAGES : 576

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Jeu 26 Juil - 15:51


Peindre en mille couleurs l'air du vent.
Arizona & Sidney
J'attendais cette soirée depuis tellement longtemps, alors il fallait que tout soit absolument parfait. Arizona était la première à arriver, c'était ma meilleure amie alors forcément il fallait qu'elle arrive avec un peu d'avance. C'était sa première soirée entre filles et je voulais qu'elle s'y sente très bien et puis, il fallait que je lui fasse le tour du propriétaire avant que les autres filles arrivent. D'ailleurs les autres filles ne mirent pas longtemps avant d'arriver chez moi à peine quelques minutes plus tard. Une fois qu'on était toutes réunit, je proposais donc de faire un jeu, un action/vérité. Après tout pour débuter une soirée, c'était la meilleure chose à faire pour se mettre dans l'ambiance. Et puis les filles de l'équipe, je les connaissais très bien et je savais qu'elles seraient partante pour ce genre de jeu. Je commençais donc en demandant à l'une des filles si elle avait déjà menti à l'une de ses amies et effectivement ce fût le cas à ce qu'elle disait. J'espère simplement que ce n'était pas moi, je n'apprécierais pas ce genre de choses moi. Mais bon hélas, je ne pouvais pas lui poser la question pour savoir de qui il s'agissait, c'était seulement une question à la fois. Et il ne fallait tout de même pas que la soirée tourne au vinaigre, à se crêper le chignon. Ce n'était pas notre genre. Ainsi ce fus à Cassie de jouer, qui interrogeait donc Arizona. Ça ne me surprenait pas des masses que la jeune femme lui demande où plutôt lui fasse comprendre de savoir si elle avait couché avec un garçon. Ça me fit sourire, même si étant proche d'Arizona, je connaissais déjà la réponse. Ce n'était pas gentil de la part de Cassie tout de même, je savais que ça mettrait Arizona mal-à-l'aise ce genre de question. Heureusement qu'on n'était qu'entre filles pour le coup. Ce n'était pas le genre de jeu qu'il fallait faire avec les garçons. C'était réservé aux filles, obligatoirement.

Ça pouvait s'entendre à sa voix qu'elle n'était pas à l'aise et puis, aussitôt la blondinette reprenait la parole pour pouvoir passer à son tour. Je pense qu'elle voulait très rapidement changer de sujet tout simplement. Elle interrogeait donc Valentine qui choisit action, terrain glissant ce genre de choses. Surtout à ce que disait Arizona, lui demandait d'appeler Dimitri pour lui dire qu'elle voulait sortir avec ce dernier. Ça me fit bien sourire, Arizona avait été parfaite sur ce coup-là. Elle avait bien choisit son action. Surtout quand Valentine s'exécuta et que Dimitri au téléphone accepta très rapidement cette proposition, ce qui me fit éclater de rire. Comme le reste des filles. C'était bien joué ! Bravo. Arizona avait eu un bon instinct pour le coup. Je ne pouvais qu'être fière d'elle. Maintenant c'était au tour de Valentine qui m'interrogeait. "Vérité." Dis-je donc c'était plus sûr, mais quand j'entendais la question de la brune, finalement j'aurais peut-être dû dire action, mais maintenant c'était bel et bien trop tard pour changer d'avis. Elle me demandait si j'étais amoureuse d’un garçon de l’équipe de football, ce qui était effectivement le cas. Ça faisait à peine quelques jours que je sortais avec Zack, mais pour le moment on avait gardé cette relation plutôt secrète. Mais bon maintenant, je pense que c'est râpé. "Effectivement, oui." Répondis-je donc un petit peu timidement. Maintenant je pouvais voir la réaction des filles qui chuchotaient dans leurs coins à s'interrogeait pour savoir de qui il s'agissait. "Oooooh et qui est ce garçon en question ?" Demandai-je donc aussitôt Valentine. "Josh ?" Proposait Cassie. "Josh ?! Mais non, ça va pas. C'est mon meilleur ami et rien d'autre." Dis-je donc dans un petit rire. Avec Josh, il n'y avait pas de ça entre nous, c'était simplement un ami. Je ne voyais pas autre chose entre nous. "Moi je vise plus haut. Bon c'est Zackary Larson..." Avouais-je donc à mes copines. Sinon je savais qu'elles n'allaient pas me lâcher avec ça, alors autant le leur dire. Et au moins, on aurait plus besoin de se cacher avec Zack. Ça serait un bonus finalement cette révélation.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Arizona Stewart
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2017
MESSAGES : 644

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   Mar 11 Sep - 19:30



Sidney & Arizona



Peindre en mille couleurs l'air du vent



La soirée battait son plein. Les boissons coulaient à flot, les chips avaient toutes les saveurs du monde, les bonbons de toutes les couleurs inimaginables, les ragots et autres conversations de conciergeries fusaient. Le cliché de la soirée entre nanas était toujours le même : faire les ongles mutuellement, appeler les crush de chacune pour leur dire de petits mots d’amour, se raconter quelques romances, se donner de nouvelles techniques de se coiffer… Bref, un bon cliché connu de tous. Là, j’avais affaire à tout autre chose. Rien de tout ce que j’avais imaginé. S’il y avait eu des garçons, certain que les "sept minutes au paradis" et "le jeu de la bouteille" auraient été demandés depuis bien longtemps. Tu me diras, l’un n’empêche pas l’autre, mais bon. A la place, les filles avaient opté pour un action/vérité et elles n’y allaient clairement pas par quatre chemins. Personnellement, je n’étais pas vraiment friande de ce genre de jeu, mais soit, je tentais de participer joyeusement. Pas réellement fan de ce jeu car tout était dans l’extrême et les filles se forçaient à faire des choses qu’elles ne souhaiteraient pas faire de base. C’est ainsi que lorsqu’il fut mon tour, j’avais bien choisi ce que j’allais demander à mon autre amie. Je ne voulais pas la mettre dans une situation embarrassante, je voulais juste être une aide pour elle. Et finalement, ce n’était que du gâteau. Valentine mangeait du regard Dimitri, tandis que Dimitri, lui, la déshabillait toujours du regard. Fallait qu’ils passent au contact désormais ! J’avais cette empathie enviable, je savais que Valentine rêvait de sortir avec Dimitri. Et puis, ce n’était pas un secret. Bien qu’elle n’en parlait pas des masses, on pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Le regard des autres filles de la soirée me confirmait cela rapidement. Tout le monde savait ! Et ce n’est qu’après quelques secondes d’appel avec Dimitri en haut-parleur que les doutes s’effaçaient. Il avait dit oui ! Explosion de joie, de rires. Une Valentine aux anges, une euphorie générale, et ma sensation personnelle d’avoir fait du bon travail. J’avoue, j’étais fière de moi. Directement, je me sentais plus à l’aise lors de cette soirée et intégrée comme il le fallait parmi toutes ces folles.

Puis Valentine s’était ensuite tournée vers Sidney.  La brunette choisissait vérité, une valeur sûre. Enfin, tout dépendait la question. Mais il fallait dire qu’après le challenge d’action qu’il venait d’y avoir, il fallait mieux choisir l’autre option qui semblait plus sécure. La question gagnait toute mon attention. Sidney était-elle amoureuse d’un garçon de l’équipe de football du lycée ? Nous allions bientôt le découvrir. « Effectivement, oui. » répondait-elle timidement. Mes yeux s’écarquillèrent suite à cette surprise. Même moi je n’étais pas au courant du coup, ce qui valut une petite vexation de ma part. Oui, j’étais vexée, déçue, qu’elle ne se soit pas confiée à moi. Je nous pensais meilleures amies… Toutes s’enthousiasmèrent et commençaient à faire des affabulations. Valentine tentait de posait une question pour savoir de quel garçon il s’agissait, tandis que Cassie proposait immédiatement Josh McCarthy le quarterback de l’équipe. Honnêtement, je trouvais que l’hypothèse de Cassie se tenait. Josh et Sidney étaient très proches, mais la brune ne cessait de dire qu’il s’agissait simplement de son meilleur ami. Je crois même me souvenir qu’une fois ou deux elle avait tenté de tâter le terrain pour savoir s’il me plaisait. Pour dire ! Et encore une fois, elle répondait aux filles qu’il ne s’agissait pas de Josh. « Moi je vise plus haut. Bon c'est Zackary Larson... » avouait-elle finalement pour calmer l’euphorie de ces demoiselles. « Zackary ? » répliquais-je afin de confirmer que c’était bien ce que j’avais compris. Puis je baissais les yeux après avoir eu ma confirmation. Choquée, déçue. Là, j’étais perdue. Je ne savais plus quoi penser. Bien sûr, j’étais contente pour elle, qu’elle aime un gars ou je ne sais quoi. Juste le truc qui me chiffonnait était bel et bien que je craquais sur le même homme. Oui, c’était coton. Me voilà dans un beau pétrin. Et bien sûr, mon rôle de meilleure amie était tout d’abord de ne pas toucher à son petit-ami, ou alors celui qu’elle convoitait. D’un coup, je me changeais en fillette qui surkiffait sa soirée et sautillait partout avec un large sourire idiot sur la face. « Mais attends Sid, dis-nous-en plus ! On veut tout savoir ! » dis-je avant de rajouter les détails. « Comme par exemple si y a moyen avec lui, ou alors si t’as déjà tenté un truc, tout ça tout ça. On t’écoute ! » Et pour le coup, il était vrai que j’étais pendue à ses lèvres. Elle avait trop dit ou pas assez. Il fallait la suite maintenant !


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peindre en mille couleurs l'air du vent. | Sid ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mille couleurs | Eliott & Lucas
» comment peindre des orientaux
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» L'automne en mille morceaux!
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Flashback-