Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Euh... Je suis partie chercher un hamburger ! [Ft Abraham]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Gru
Aria E. Cooper
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2016
MESSAGES : 385

MessageSujet: Euh... Je suis partie chercher un hamburger ! [Ft Abraham]   Mer 16 Aoû - 21:11

Première chimiothérapie.. Rien qu’à prononcer le mot, j’en ai des frissons partout. Cela fait vingt ans que je n’en ai plus fait mais cela sonne toujours comme la pire des sentences. La séance en elle-même n’est pas douloureuse, la vue des aiguilles ne me fait pas peur et je ne me souviens pas d’avoir eu des effets secondaires. C’est surtout les effets secondaires, ce sont eux les pires. Et la question qui vient se poser maintenant, comment les cacher et faire croire à Edward que je suis simplement malade ? Car ils ne vont pas apparaître une seule fois, cela sera quasiment après chaque séance. Je vais profiter d’avoir quelques heures de libre pour y réfléchir, oui je vais réussir à trouver une excuse ! Puis si je n’y arrive pas, je demanderais l’aide de Dimitri et Anya, eux me trouveront certainement quelque chose en béton ! Je sais que je peux toujours compter sur eux. Allez en voiture pour souffrir, enfin pour soi-disant guérir.

Bien installée dans mon siège, l’infirmier commence à me planter l’aiguille pour le médicament. « Je dois y voir un traitement de faveur ? Vous passez plus de temps avec moi qu’avec les autres patients. Serait-ce mon charme naturel ? Peut être mon accent british ? » Il rigolait à mes âneries et me répondit par l’affirmative, bon ce n’est pas mon statut de cancéreuse qui change le regard des hommes, pour l’instant. « Malheureusement pour vous je suis déjà prise, je devrais me marier dans quelques mois, si tout va bien. » Je fis la moue à ce moment-là, rien n’est sûr pour l’instant. « Mon fiancé n’est pas au courant pour le cancer, enfin pas encore. J’ai peur de lui dire.. Vous pouvez comprendre, se marier une cancéreuse qui a peut être une date de péremption très limitée, ce n’est pas ce qui est des plus rassurant pour construire un avenir. » Il essaya de dire quelque chose de gentil mais cela se voyait qu’il était gêné de mes paroles. « Ne soyez pas gêné, ce n’est rien. Il y a pire comme situation. » Il finit ce qu’il avait à faire et partit s’occuper d’autres patients. Maintenant, il va falloir combler quatre heures. Hop, on prend l’ordinateur pour continuer de travailler et continuer à préparer ce mariage. Mais pourquoi je m’obstine à continuer les préparatifs alors qu’il sera très certainement reculé ? Je devrais vraiment en parler à Edward pour trouver une solution… Mais au plus j’avance dans l’échéance que je me donne, au plus j’ai peur et je recule. Je devrais me mettre un gros coup de pied au derrière, ne rien lui cacher car je ne devrais pas lui cacher un truc énorme comme le cancer. Bon, on va arrêter d’y penser et plutôt se concentrer sur cet article à finir. Une heure après, j’avais finir d’écrire et mes jambes me criaient d’aller faire un tour et d’aller me chercher à manger. Je pris la perche avec toutes les perfusions et je me suis baladée dans les couloirs de l’hôpital.

Tous ces malades qui sont dans les couloirs, la famille des patients qui ont des têtes dépitées, rien n’inspire l’envie de guérir ou de sourire. Vite, il faut que je trouve un distributeur et partir rapidement à la salle de chimiothérapie ou pourquoi pas se fumer une cigarette. On va opter pour les friandises, la nicotine risquerait de me faire vomir et je ne veux pas me transformer en vomito. Hallelujah ! Après dix minutes de recherche intensive, j’ai enfin trouvé un distributeur. En un rien de temps, j’avais un coca et une barre chocolatée dans les mains. Tel Gollum avec l’anneau, je me faufilais sur l’un des fauteuils près de l’immense fenêtre. Je commençais à savourer ma barre quand un homme s’assit sur le siège à côté de moi. Il avait une blouse, certainement un docteur et vraiment très charmant, mais je pouvais très clairement distinguer un cathéter sous sa chemise. « Vous êtes aussi en chimio ? C’est pas le top hein ? Entre les vomissements et la perte de cheveux, on en perd notre sex appeal. » Je riais doucement, il faut bien donner un peu de bonne humeur à cet endroit si lugubre. « Oh tiens je ne me suis pas présentée. Aria Elisabeth Cooper, tumeur au cerveau. Et vous ? » ça fait très réunion des Alcooliques Anonymes, bien trouvé le parallèle, il ne manque plus que le café imbuvable et les petits gâteaux secs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Abraham S. Walker
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/08/2017
MESSAGES : 1915

MessageSujet: Re: Euh... Je suis partie chercher un hamburger ! [Ft Abraham]   Sam 19 Aoû - 5:42



❝ Euh... Je suis partie chercher un hamburger ! ❞


Abraham & Aria
“Cancer taught me to stop saving things for a special occasion. Every day is special. You don't have to get cancer to start living life to the fullest. My post-cancer philosophy? No wasted time. No ugly clothes. No boring movies.”  △
Mes pas sont lourd dans ce couloir qui me paraît long à marcher. Je n'ai pas envie de franchir ses portes, car je connais déjà la fin de cet épisode. Je suis lâche et je sais que je ne pourrai pas continuer ce que je commence. Chaque chose dans ma vie, à peine investit, se termine toujours dans des larmes ou dans un échec. J'admets que les regards se tournent vers moi, de la part de mes collègues, car aucun ne sait ce que je fais à me diriger vers le département de chimiothérapie et d'oncologie. Certains s'en fichent croyant que je vais simplement porter un dossier, mais les malins auront vite remarquer qu'il est inscrit Walker sur le dit dossier. Je pousse doucement la porte de l'Oncologue de garde et je viens lentement montrer mon badge à la sécurité pour qu'on me laisse discuter de manière privée au spécialiste.

Personne dans l'établissement n'est au courant de mes propres analyses faîtes sur moi-même et si ça venait à ce savoir, je pourrais avoir une perte au sein des grands docteur de l'institut. Je le remarque, il aide une patiente à lui expliquer ce qu'est le cancer et comment gérer la situation. C'est toujours difficile à avaler au départ, surtout avec le dénie et le fait qu'on se dit qu'une vie est vite terminée. Je m'installe doucement derrière le siège d'attente en soupirant et j'ouvre mon dossier pour lire mes propres notes en ayant cette boule au fond de la gorge. Je vais faire quoi à mon âge. Croire au compte de fée? Elle doit vachement avoir perdu le nord cette conne de fée pour me faire un coup aussi bas. Finalement je me fait sortir de mes pensée en entendant le docteur ouvrir la porte de son bureau et je relève le regard, fermant le dossier.

-Abraham! Quelle surprise. Tu viens chercher des nouvelles d'un patient? Tu as un dossier pour moi?? À moins que ce ne soit pour remettre cette partie de golf tels que promis!
-Non je...
-Ahhh arrête grand farceur. Donne moi ce dossier, Je suis certains que tu as plusieurs choses à faire.

Il ne me laisse pas parler, une image vaut milles mots. Je viens lentement lui glisser le dossier et il lit doucement, sans regarder le nom du patient. Ça va venir, c'est comme regarder la scène d'un film d'horreur, quand on voit le meurtrier approcher lentement avec un couteau et qu'on peut prédire qu'il va poignarder la fille cacher derrière le rideau. Comme quoi, il lit doucement le diagnostique et semble confus.

-Depuis quand tu diagnostique des cancer mainte....

C'est bon, il à comprit. Il voit le nom sur le dossier et relève lentement les yeux vers moi en figeant. Il referme le dossier et naturellement une mains viens se poser sur sa bouche, pour dissimuler son état de choc. Je soupire doucement en déviant le regard, puisque je ne voulais pas de cette 'popularité' pour mes soins.

-Écoute. Nous sommes collègue et amis depuis maintenant deux années...
-Oui mais pourquoi tu... Et comment tu....
-Je disais... Je veux simplement mes soins. Comme tout le monde. Ton travail est déjà fait... Sauf le calcul de chimiothérapie. Soigne moi tels un patient et... Évite de de me donner le discours rose.

Je me relève doucement en replaçant ma veste blanche, chose que je porte d'ailleurs rarement, mais pour éviter de salir cette chemise qui est une de mes favorite, j'ai préférer me couvrir. Un résident se présente, m'installe aiguille et tout ce qui vient avec... Franchement je regarde les gens autour de moi et je me refuse de parler à qui que ce soit préférant me tenir loin. En revanche, quelqu'un vient doucement s'approcher de moi. Une jolie demoiselle, qui m'oblige à doucement lever le regard vers elle en ayant une curiosité. Les gens parlent donc entre eux? Ont se dit quoi exactement... Combien de jour ils nous restent à vivre? Sa blague me fait rire je l'avoue

-Docteur... Pardon. Une mauvaise habitude. Abraham Walker. Cancer...

Mon dieu ce mot sort de ma bouche pour la première fois... En deux années....

-Cancer du cœur et du poumon gauche de stade 3... Mes bonbons préférer sont la réglisse à la fraise et tout ce qui est... Acidulé.

Et oui, je sais aussi placer une blague... Étonnant, mais mon sens de l'humour ne peut s'arrêter. Lentement j'observe autour pour voir si ont pourrait peut-être s'asseoir.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Euh... Je suis partie chercher un hamburger ! [Ft Abraham]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'aventure compagnon je suis partie vers l'horizon ~
» Nuage de Perle ● Je suis partie, pour un long voyage, sans aucun baguage...● EC
» Je n'étais pas pour partir sans dire au revoir, non?
» Anis - Non, je ne suis pas comestible, je t'assure. -uc-
» “ Pourquoi Hunter ? - Parce que je suis un monstre. ” Sil / Hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Downtown :: Los Angeles General Hospital-