Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Inconnus
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 10/08/2015
MESSAGES : 692

MessageSujet: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Lun 21 Aoû - 21:12


 


Au pays des merveilles

  Lucas & Flora


 
La vie de fleuriste, on pourrait croire que c'est un métier tranquille. Après tout, les fleurs sont belles, silencieuses, sentent bon et ne se plaignent pas. Les gens qui viennent acheter des fleurs sont généralement d'une humeur plaisante. Non, vraiment, il n'y a rien qui pourrait donner la sensation que c'est dangereux. Pas même les éventuelles plantes carnivores qui pourraient se glisser dans le lot. Et pourtant... Pourtant ! Flora mène tranquillement sa journée, faisant des va-et-vient constant entre la réserve et la boutique pour mettre les fleurs en place. Quoi de plus normal ? Sauf que voilà, il y a un hic. La porte ne fonctionne plus très bien depuis quelques temps. Le mécanisme de la poignée ne s'enclenche plus. De ce fait, interdiction de fermer la porte sous peine de rester enfermé. Flora le sait bien, et c'est pour cela qu'elle a pris soin de placer un balais pour bloquer la porte.
Mais que faites-vous de la maladresse ? Cette maladresse qui fait qu'elle se prit soudain les pieds dans le balais, tomba à la renverse et n'eut pas le temps de retenir la porte. BAM. Enfermée.

*Ouais, ça ne se termine quand même pas là !*

Il est temps pour Lucas de faire son entrée fracassante. Des fleurs, ça s'achète pour des occasions spéciales. Et justement, tu en as une merveilleuse sous le coude. C'est pour cela que tu te rends dans la boutique de Flora. Sauf que chez le fleuriste... pas de fleuriste ! C'est sans compter sur des cris qui reviennent depuis la réserve. Une demoiselle serait-elle en détresse ?

Et un petit sujet pour vous deux cute
- Flora commence suivi de Lucas
- Pour toutes questions, contactez Matthew ❤︎

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Fluffy
Flora-Jade Parks
Team Fluffy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 51

MessageSujet: Re: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Mer 23 Aoû - 16:19

En cette nouvelle journée, Flora-Jade quittait son appartement de Santa Monica avec qui elle était en colocation avec Grace pour sa boutique de fleurs à Downtown dont elle était devenue propriétaire. Le métier de fleuriste n’était pas forcément de tout repos. Tout n’était pas ce que l’on croyait : exposer ses fleurs. Non. Il fallait en chercher, les acheter, les manipuler, les chouchouter. Flora en exposait dans des pots dans son magasin. Tous les jours, il fallait changer l’eau des vases, couper un peu le bout de la tige pour faciliter l’hydratation de la fleur et la conserver le plus longtemps possible. C’était sans parler de gérer les commandes qu’on lui faisait pour concocter certains bouquets. Bref, c’était un entretien quotidien et une bonne gestion.

Etant seule pour la journée, Flora fit quelques allers-et-retours entre sa réserve et la boutique pour disposer quelques créations faites. Il faudrait qu’elle prenne cinq minutes dans la journée pour appeler un bricoleur afin qu’il vienne réparer sa poignée de porte. C’était embêtant de trouver un subterfuge afin de ne pas se retrouver enfermée bêtement... et surtout quand elle était toute seule ! Le pire étant : quand on imaginait ce scénario, on ne pensait jamais que ça puisse arriver. Jamais. Jamais de la vie !

- Ahhhhh ... Et m*rde !

Et oui, en réalité, cela venait tout simplement de se dérouler. Flora venait de se prendre son balai dans les pattes et manquait même de tomber tête la première... Et en levant les yeux derrière elle, elle regardait sa porte se fermer automatiquement. Elle crut avoir le temps de la retenir mais même pas. Ses yeux s’arrondirent et ... M**de. Le temps de réaliser qu’elle ... s’était enfermée dans son propre magasin. Surtout... Il ne fallait pas céder à la paniquer. Pas paniquer. Non non. Elle inspira, expira pour rester zen et réfléchir... réfléchir à ce qu’elle pouvait faire. Elle ne pouvait pas ouvrir la porte de l’intérieur... alors le premier réflexe était de tâter ses poches pour chercher son portable et appeler quelqu’un. Malheureusement, elle avait utilisé son portable un peu plus tôt et l’avait laissé sur son comptoir.

- Arhhh ! Non, ça ne va pas !


Et il n’y avait plus qu’à prier que quelqu’un rentre dans son magasin pour venir la sauver... et ne profite pas pour la voler non plus. Elle commença à frapper sa porte.

- Hey ! Il y a quelqu’un ? S’il vous plait ! Je suis enfermée !!!

Elle espérait qu’on puisse l’entendre et que sa voix ne soit pas étouffée... Bon dieu ! Flora ne comptait pas passer sa journée enfermée dans sa réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Gru
Lucas Van Zandt
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2017
MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Jeu 24 Aoû - 14:36

Et un jour de congé un ! Je ne sais pas si je te l'ai déjà dis mais je suis un fainéant. J'aime pas travailler et moins j'en fais mieux je me porte. Enfin c'est pas complètement vrai non plus mais je veux pouvoir travailler quand je veux et à la façon que je veux. C'est pour ça d'ailleurs que les études ça m'arrange bien parce que je m'organise à ma sauce et comme j'ai de la facilité, j'ai pas besoin de trop en faire, ce qui est cool. Et pis je fais plein de trucs à côté, ça ne rapporte rien à la société mais je bricole, je rend service… Me regarde pas avec ces yeux là ! Je sais ce que t'en pense mais je ne me laisserai pas avoir par les sirènes du grand capital.

Mais je crois que c'est absolument pas le sujet. En fait ce que je voulais te raconter c'est cette fameuse journée où je suis sorti pour acheter des fleurs. Oui moi, des fleurs. Crois le ou non, je sais que ça peut paraître invraisemblable quand on connaît le personnage et son aversion pour les conventions mais bon… J'aime bien faire plaisir aussi. A qui ? Dis donc tu serais pas un peu curieux ? Bon, je te donne un indice, normalement si je voulais lui faire un cadeau je devrais plutôt lui offrir du chocolat, ou des fruits rouges, elle aime qu'on parle à son estomac. Oui elle. Tu arrêtes maintenant, tu n'en sauras pas plus et pis de toute façon tu sais très bien de qui je parle, bref.
Pourquoi des fleurs alors ? Parce que figure toi que là où je vivais avant, j'avais un jardin et que je m'en occupais beaucoup, fallait qu'il soit beau pour faire plaisir aux parents. On faisait surtout pousser des légumes mais les fleurs ça embellit quand même beaucoup plus. Alors en offrant des fleurs j'ai l'impression d'offrir une partie de moi, d'ouvrir sur quelque chose de nouveau, de mon passé. Parce qu'ici à Los Angeles pour avoir un jardin faut être un sacré bourgeois, ce que je ne suis pas, quand t'as un studio comme moi t'es déjà content.

Bon du coup, entrons dans le vif du sujet. Je sors de chez moi, direction le fleuriste ! Euh, c'est où déjà ? Tu penses bien que comme je n'achète jamais de fleurs, ben c'est pas demain la veille que j'aurai une cartographie complète des magasins de Los Angeles. M'enfin, il devait bien y en avoir un dans le coin. Je sors de chez moi donc, je marche et je marcherai jusqu'à avoir trouvé ce que je cherche. Pis en même temps ça me fait faire une promenade c'est très bien.

Je t'épargne les détails de ma ballade qui a duré quand même un bon moment parce qu'on trouve plus de tabacs que de fleuristes dans le monde d'aujourd'hui. Ah ben si elle avait été fumeuse ça aurait été plus simple de lui faire un cadeau ça c'est sûr, on pouvait s'arrêter à tous les coins de rue.
Du coup voilà le St-Graal ! Il est là dans un coin, tout mignon avec ses arrangements floraux de belle facture qui décorent la boutique. Ni une, ni deux, j'entre.

- Bonjour !

..jour...our...ouu..ou… Echo echo, es-tu là ? Il est bien vide ce magasin. Si j'étais pas foncièrement honnête je pourrais me servir et partir comme un mal propre. Enfin même les employés ont le droit d'aller aux toilettes comme tout le monde. Je vais attendre. Je m'accoude au comptoir et je patiente.

...Je patiente...Je patiente...ente… Dis donc c'est quand même long pour une pause toilettes. Notre commerçant doit être bien malade.

Du coup j'en profite pour observer les fleurs, j'attrape des mouches au vol pour les donner aux plantes carnivores. Et c'est là que j'entends appeler. A croire qu'une force supérieure savait que j'étais en train de faire des bêtises. Seigneur es-tu là ? Oui promis je ne touche à rien ! C'est pas moi ! Comment ça au secours ? Si tu es tout puissant tu devrais pas avoir besoin de mon aide. Et pis ta voix elle vient pas du ciel, elle vient de cette petite porte là…

Ahem.

- Y a quelqu'un ?

Je toque à la porte.

- Je peux vous aider ? Vous n'êtes pas blessée?

Oui blesséE parce que jusqu'à preuve du contraire, la voix du seigneur était bien féminine. Voilà qui devrait en rendre plus d'un beaucoup plus pieu si tu veux mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Fluffy
Flora-Jade Parks
Team Fluffy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 51

MessageSujet: Re: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Ven 25 Aoû - 15:09

Pas paniqué. Pas paniqué. C’était difficile de garder son calme quand on était enfermé quelque part sans pouvoir en sortir. Franchement, elle aurait dû réparer cette porte bien plus tôt pour se retrouver dans cette situation... Sans portable. Sans rien. Que pouvait-elle faire pour se faire entendre ? Pour sortir d’ici ? Il faudrait un Mac Gyver avec ses idées de génie mais elle n’avait pas ça non plus sous la main. Alors merde, comment ne pas paniquer ! Elle n’allait pas défoncer sa porte avec son balai ? Elle allait plus défoncer le balai que la porte !

Y’avait-il quelqu’un dans la boutique ? Un client ? Franchement, l’idée de se faire sauver par un client serait vraiment le comble. Et par chance, entendait-elle une personne derrière la porte ? Elle tendit l’oreille, ne bougeant plus un seul doigt pour tenter d’entendre ce qu’il y avait de l’autre côté. Qui savait si elle avait rêvé ? Mais non. Elle n’avait pas rêvé : quelqu’un venait de toquer à la porte.

- Oui. OUI. OUI ! cria-t-elle, soulagée. Dieu soit loué !!!

Elle était sauvée. Hallelujah ! Enfin, c’était à espérer que ce soit pas quelqu’un de mauvais qui en se rendant compte qu’elle était enfermée en profiter pour fouiller dans sa caisse.

- Je suis derrière... Je. Je n’ai rien, répondit-elle, reconnaissante.

C’était bien de demander si elle n’était pas blessée mais ça serait mieux s’il ouvrait la porte.

- La porte est coincée de mon côté, informa-t-elle. Vous pouvez m’ouvrir, s’il vous plait ?

Et il sauverait la fleuriste en détresse. Elle lui sauterait dans les bras, l’embrasserait pour lui avoir sauvée la vie. Bon, c’était un peu exagéré, il fallait l’avouer.. mais elle devrait une bonne chandelle à ce type qui venait lui sauver la mise, qui avait franchi le pas derrière le comptoir et l’avait entendu. Elle espérait fortement qu’il ouvre la porte rapidement avant qu’elle en devienne claustrophobe. Ca faisait que quelques minutes qu’elle était enfermée mais elle avait l’impression d’être là depuis une éternité. C’était dans ces moments là qu’on perdait toute notion du temps...Elle récupéra rapidement son balai dans les mains. Qui savait elle allait faire face à un voleur... Oui, là, c'était à en devenir paranoïaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Gru
Lucas Van Zandt
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2017
MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Mar 29 Aoû - 16:00

« - Oui. OUI. OUI ! Dieu soit loué !!! »

Cette histoire commençait à prendre une tournure hautement spirituelle, si chacun d'entre nous était persuadé que Dieu était de l'autre côté de cette porte qui nous séparait. Et justement en parlant de ça, elle nous séparait cette porte. Il était peut-être temps de l'ouvrir, parce que figure toi que je voulais acheter des fleurs moi à la base, un acte anodin qui est quand même vaguement en train de se transformer en mission de sauvetage. Visiblement la fleuriste était restée coincée de l'autre côté. Je ne sais pas comment c'est possible mais je suppose que nous aurons largement le temps après de discuter de toute la portée philosophique de cet acte d'emprisonnement. La caverne de Platon n'avait qu'à bien se tenir. Le but était justement d'en sortir de la caverne. Tiens d'ailleurs ça il l'a pas dit que les gens du dehors avaient le droit d'aider ceux qui était dedans.

- Je crois que je dois pouvoir faire ça. Attendez juste que je finisse d'équiper mon armure de combat, mon casque de chantier, et que je prenne mon matériel de spéléologie. 20 mètres de corde, ça ira ?


Dédramatiser la situation, toujours. Rien n'est grave, rien ne vaut la peine de paniquer et à chaque problème il y a une solution (qui peut mettre plus ou moins de temps à être trouvée, ça je ne le nie pas).
Ceci dit, assez plaisanté, elle a peut-être attendu là dedans particulièrement longtemps.
Et là, faut que je te raconte parce qu'on entre dans la phase particulièrement coquasse de l'histoire. Tu sais qu'il y a des êtres qui semblent attirer la malchance sur eux n'est-ce pas ? Visiblement cette vendeuse en était une et… Il se trouve que votre serviteur, Lucas Van Zandt himself, le grand, l'unique, en fait partie aussi. Alors vla t'y pas que je prend la poignée en main et que cet engin du démon y reste…

- Vous allez rire…
dis-je en me grattant la tête avec un air perplexe. Je crois que nous avons chacun renouvelé notre abonnement au « manque de bol » avec toutes les options comprises.

Soupirer un bon coup, réfléchir à tête reposée. Le gros avantage quand on a pas de chance c'est qu'on devient débrouillard et ça c'est une de mes grandes qualités.

- La poignée de porte m'est restée dans la main.

Je m'exprimais avec calme et un ton plutôt souriant, c'était pas le moment de faire paniquer notre prisonnière non plus.

- Écoutez, je ne vois pas d'autre solution que de dévisser totalement la serrure, on pourra la remettre après. Bien que je ne sois pas sûr qu'il soit judicieux de remettre quoique ce soit ici avant l'intervention d'un serrurier.


Le problème dans tout ça, c'est que je suis dans un magasin de fleurs pas dans une quincaillerie, à priori pas l'endroit typique dans lequel on va y trouver ce genre d'élément. A  moins que j'arrive par un acte miraculeux à durcir un pistil en forme de croix ? Trêve de plaisanterie sinon on va jamais s'en sortir.

- Je sais que l'endroit n'est pas particulièrement approprié mais vous n'avez pas des tournevis en croix dans un coin ? Sinon j'irai en chercher chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Fluffy
Flora-Jade Parks
Team Fluffy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 51

MessageSujet: Re: [FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites    Ven 8 Sep - 10:26

Se passant une main dans ses cheveux, Flora-Jade se traita d’idiote. Elle aurait dû faire réparer cette porte plus tôt, dès qu’elle avait trouvé ce problème ! Ca lui aurait bien évité cet ennui... Là, il n’y avait rien de mieux pour qu’elle se sente complétement démunie. Si elle avait son portable, elle aurait appelé le « Joker » et elle ne serait plus coincée ici. Ca aurait été réglé en deux-trois mouvements.

En criant derrière la porte, Flora-Jade allait finir par désespérer. Elle n’avait rien à perdre. Il y avait bien quelqu’un qui allait atterrir dans son magasin, hein ? C’était à ses risques et périls. Elle avait une chance sur deux pour tomber sur une personne nuisible... Hallelujah ! Il semblerait qu’une personne ait répondu à ses prières. En lui demandant de lui ouvrir la porte, son sauveur ne semblait pas avoir la lumière à tous les étages. Il semblait avoir un humour... très spécifique. Etait-ce le lieu pour plaisanter ? Qu’il la sorte de là, bordel ! C’était assez flippé comme ça de rester enfermée ainsi sans pouvoir en sortir. Flora-Jade ferma un instant les yeux et respira, cherchant à garder son calme et ne pas céder à la panique.

Lorsque son « sauveur » tenta de lui ouvrir la porte, c’était à se demander ce qu’il se passait. Elle allait rire ? Pourquoi ?

- Qu’est-ce qu’il se passe ? s’inquiéta la fleuriste.

Un problème de poignée de porte ? Effectivement... Flora avait véritablement la poisse. Là, c’était clair qu’elle avait un abonnement de merde. Elle passa ses mains sur son visage : elle n’allait pas craquer nerveusement.

Le meilleur choix ? Appeler un serrurier ? Mais elle n’avait pas de portable sur elle. Il faudrait que ce soit lui qui l’appelle pour elle...

- Je .. J’ai pas mon portable sur moi !

Ou soit, c’était lui qui s’improvisait serrurier .. mais pas sûre qu’elle ait un tournevis en croix dans sa boutique... Ah si, elle en avait à côté d’elle justement... Ca allait aller loin...

- Ah ... ils sont près de moi ! répondit-elle. On ne va pas aller loin comme ça ! soupira-t-elle.

Ne pas paniquer. Ne pas paniquer. Mais si le gars rentrait chez lui, ça allait prendre plus de temps et elle ne voulait pas rester toute seule planter là.

- Ne me laissez pas toute seule. Je vous en prie !!

Elle n’allait pas encore céder à la panique. Pas encore.

- Vous pouvez appeler quelqu’un pour moi... J’ai... je dois avoir un tournevis plat sur la table qui ne doit pas être très loin derrière vous !!!

Là, la fleuriste avait une illumination... mais pas sûr encore une fois qu’ils aillent bien loin. En fait, tout était entre les mains de son sauveur qui sauverait sa princesse dans son donjon. Cette image était belle, hein ?

- S’il vous plait ! Sortez-moi de là !

Non, non. Elle n’allait pas céder à la panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[FLORA&LUCAS] Au pays des marguerites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stanley Lucas, l'homme des occupants.
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Downtown-