Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Samuels
Admin inspecteur Derrick
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 278

MessageSujet: Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]   Ven 25 Aoû - 20:01

Dans la voiture, assis à l’arrière, je me laisse être conduit par le chauffeur au lieu du rendez-vous. Edward m’a déjà confirmé que plusieurs hommes étaient sur places, planqués, se faisant passer pour des civils, prêts à agir en cas de revirement de situation. Je sais que je peux leur faire confiance et les avoir à mes côtés demeurent rassurants. Même si au fond de moi, ce rendez-vous me fait royalement chier. Il m’oblige à assumer mon rôle au sein du quartier tout en prenant le risque de compromettre ce qui fait de moi un agent fédéral. Après tout, je suis en mission mais je sais, aussi, combien c’est compliqué pour le FBI de faire effacer toutes les traces des méfaits que je suis obligé de faire au titre de mon statut au sein du cartel, toujours dans le but d’être au plus près des organisations illicites faisant rage dans la ville et afin de me permettre de les faire chuter en rassemblant le plus de preuves possible. Forcément, ça demande un temps fou. Et c’est bien pour ça que cela fait des années maintenant qu’Aaron Samuels est connu comme étant membre du Cartel Gallagher, qu’il a gravi tous ces échelons depuis ces années. Et pourtant, quiconque me connaît réellement, sait que je ne suis pas de cet acabit, que je suis un gars normal bossant pour mon pays, que je tiens à éradiquer le mal en m’y infiltrant. Car un Cartel ne se détruit pas avec une simple mise en taule. C’est trop facile. C’est un peu comme détruire un cancer, il s’agit d’injecter un anticorps directement dans le noyau, suffisant pour détruire la chimère de l’intérieur et ainsi, la supprimer complètement. Cependant, ça demande du temps. Et chez moi, ça m’a couté des années. Des années où Aaron Turner n’existe plus qu’au travers de cet Aaron Samuels. Des années où j’ai laissé ce milieu faire de moi ce que je suis, n’hésitant pas à être violent, n’hésitant pas à devenir instable et cruel. Les frontières entre le bien et le mal sont si minces. Et avec ce rendez-vous, je m’en rends bien compte. Ça me fait chier d’y aller. Et en même temps… ça procure une adrénaline incroyable.
 
Kiwen Wesker. C’est que je l’attend avec impatience celle-là. Aussi belle que stupide, j’ai eu l’occasion de la rencontrer un  bon nombre de fois, Edward faisant souvent affaire avec le père de cette dernière. Forcément, nous avons été amenés à nous côtoyer, à faire affaire, à, parfois, nous attraper avant de finalement nous « réconcilier ». Ainsi, nos deux cartels évoluent sur Los Angeles dans une sorte de trêve fragile. On ne s’emmerde pas. On ne se pique pas les affaires. Cependant, la ville est grande et le désir de possession de territoire est fort. La drogue c’est mal et on ne peut dire que nos sous-fifres ne soient aussi intelligents que nous. Et c’est comme ça que l’affaire de la rixe de Venice Beach a éclaté. Un affrontement entre nos hommes respectifs sur fonds de commerce de cocaïne. Pile sur la frontière entre nos territoires. Alors forcément, il a fallu nettoyer les cadavres, il a fallu apaiser les tensions et ce rendez-vous est pour ça d’ailleurs. Pour calmer le jeu, pour confirmer que la trêve est toujours là malgré que l’envie de défoncer la tronche de Wesker soit forte. A vrai dire, je ne sais pas ce qui m’exècre le plus, le fait qu’elle va forcément jouer avec mes nerfs, le fait que je trouverai un adversaire à la hauteur concernant une bonne avalanche de réparties cinglantes. Ou bien, que nous soyons obligé de régler ce problème en sachant que le désordre n’est peut-être pas parti de chez nous. Le doute subsiste et ça me fait chier de devoir me rendre à ce rendez-vous. En plus, dans ce restaurant bondé, en face à face. Juste elle et moi. Ça va me couper l’appétit j’en suis sûr. Et au pire, si elle me fait chier, je la laisse en plan. Cependant, je prends mes désirs pour de la réalité. Car bien évidemment, je ne peux faire une telle chose. On ne s’en prend pas ainsi à une fille à papa. Le père Wesker risquerait de ne pas apprécier cela et forcément, ça déclencherait une guerre. Et c’est tout ce que je ne souhaite pas. Alors, il faut savoir être sarcastique avec le sourire, hypocrite avec délicatesse et classe comme seul un Turner peut le faire. Ainsi, arrivant sur les lieux du restaurant huppé, je laisse le chauffeur m’ouvrir la porte tandis que je sors, le regard sérieux. Sans dire un mot, je rentre dans le lieu et un serveur me fait signe de le suivre afin de me mener vers la fille du chef, cette crétine – n’en demeurant pas moins en beauté ce soir – que je salue d’un simple signe de tête tandis que je prends place en face d’elle. Une table pour seul arme permettant de rester sage et de ne pas se sauter dessus pour s’étriper. « Bonsoir Kiwen. Ça faisait longtemps. » Je lui glisse un sourire narquois tandis que je continue, ouvrant les hostilités comme on sait si bien le faire « Je dois dire que ta tête de coincée du cul ne m’avait absolument pas manqué. Néanmoins, t’as l’air en forme. » Croyez-vous vraiment que je vais être gentil. Mon sourire s’élargit un peu plus tandis que j’ajoute « T’as l’air d’avoir grossi. Faut arrêter les frites. » Bon je sais que pour une trêve ce n’est pas la meilleure des façons. Mais depuis tout ce temps, avec elle, c’est juste une vieille habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwen S. Wesker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/03/2017
MESSAGES : 495

MessageSujet: Re: Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]   Mar 5 Sep - 8:09

Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin !× ft. Aaron Samuels
L'envie n'était pas au rendez-vous. La jeune Wesker n'adressait plus la parole à personne depuis que son père lui avait annoncé ce dîner. Pourquoi ça devait toujours être elle qui se coltinait ce Aaron Samuels ? Son père se plaisait à la torturer, rien d'autre ! Rien que la présence de cet homme dans la même pièce qu'elle était déjà explosif, alors un dîner.. Elle allait devoir prendre sur elle et ne pas lui sauter à la gorge, chose qui n'était pas aisé avec lui. Malgré qu'elle ne le portait pas dans son cœur, elle avait tout de même prit soin de bien s'habiller et se faire présentable. Elle ne pouvait pas porter d'armes, malheureusement.. Mais son père avait prit soin d'envoyer tout de même quelques hommes à lui pour veiller sur la sécurité de sa fille, juste au cas où. Les choses pourraient mal tournés. Kiwen s'alluma une cigarette alors qu'elle approchait du restaurant. Elle laissa échapper un léger soupire tout en recrachant sa fumée, se préparant à revoir ce prétentieux qui n'en loupait jamais une pour envoyer une vanne.. Au moins la miss ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas d'humour, ce n'était pas le genre de gars qui ne sourit pas et parle à peine. Ils allaient sûrement occupés leurs soirées en s'échangeant des provocations constamment au lieu de régler le vrai problème. Ses hommes se sont permit de dépasser la frontière pour essayer de faire leur commerce de cocaïne et bien entendu les choses ont .. un peu dégénérés. Ils rejettent la faute sur le clan des Wesker alors que c'est de leur faute à eux. Ils sont juste de mauvaise foi !

Jetant un regard à la fenêtre alors qu'elle tira une bouffée sur sa cigarette, la jeune femme se rappela les nombreuses recommandations de son père avant qu'elle ne parte pour ce fameux dîner, qui n'aura rien de romantique. La chose primordiale était bien sûr de maintenir la trêve entre les deux clans même si l'entente reste toujours fragile. Kiwen sortit de ses pensées en attendant le moteur s'arrêter. Ca y est, le moment le plus chiant allait commencer. Sortant de sa voiture, elle se prépara mentalement à devoir jouer l'hypocrite pour maintenir cette trêve. Elle écrasa sa cigarette avant de rentrer dans ce restaurant où un serveur s'empressa de la mener à une petite table pour deux personnes. La miss jeta un rapide regard autour d'elle, observant un peu les personnes qui l'entouraient en attendant que ce Aaron se décide à se montrer. La jeune Wesker n'eut pas à attendre bien longtemps, il ne tarda pas à apparaître à son tour. Elle le salua d'un signe de tête juste par politesse, il était mignon, dommage qu'il était aussi pénible. A peine venait-il d'arriver que ses répliques fusèrent aussitôt, ce qui fit sourire en coin Kiwen. Elle n'allait pas se vexer pour si peu, avec lui, le contraire serait été étonnant. Elle s'était préparé à ce qu'il lance ses provocations.

'' Je vois que je t'ai manqué pour mériter autant de compliments. Toi par contre tu commences à prendre des rides, en plus de grossir. ''


Le serveur s'approcha de la table pour leur donner à chacun une carte des menus avant de repartir rapidement. Kiwen jeta un bref regard à la main d'Aaron avant de sourire en coin, son regard azur traversant avec malice le regard de cet homme :

'' Et a ce que je vois, aucune femme ne veut de toi.. Ca par contre, ça n'a pas changé ! ''

On pourrait douter que ces deux là étaient censés faire perdurer la trêve, mais pourtant, c'était bel et bien le cas. La miss jeta un regard à la carte, plus vite ils auraient commandés, plus vite le repas sera finit.. Mais elle ne pu s'empêcher de lui lancer un dernier pic :

'' Tu devrais peut-être prendre qu'une salade, avec l'âge on a plus de mal à perdre les kilos. ''


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Samuels
Admin inspecteur Derrick
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 278

MessageSujet: Re: Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]   Jeu 28 Sep - 6:37

Ça m'emmerde grave d'être ici et je compte bien le faire savoir. Il est hors de question que Kiwen puisse repartir de ce restaurant en croyant avoir passé une bonne soirée. Oh non. Je compte bien la faire chier dans le moindre détail, rien ne sera épargné concernant sa personne, de même qu'il est hors de question que je puisse oublier, ne serait-ce, qu'un grain de poussière capable de pouvoir s'écraser dans ses yeux et lui causer du tord. Cette fille je ne l'aime pas et elle me le rend bien. C'est ça qui est con d'ailleurs, parce qu'à la regarder, je ne peux nier qu'elle a son petit charme et que sans son background familial, j'aurais pu me laisser tenter à la séduire. Mais voila, elle a toute l'attitude de la petite peste qu'on aime détester et ça, ça m'inqupporte à mort. Je déteste. Et je ne m'en gêne pas. De toute façon, la présence de mes gars, dissimulés un peu partout, m'aide beaucoup. Je sais qu'ils agiront dès qu'il y aura le moindre pépin. Bien sûr ce n'est pas ce que souhaite Thomas et je ferai en sorte de ne pas trahir sa confiance. Cependant, rien ne m'empêche de m'adonner à mon jeu préféré : le lâchage de vanne intempestif. Et ça commence direct avec l'apparence de la jeune femme. J'attaque pour faire chier sachant que je n'attendrai pas aussi facilement cette nana. Je l'ai bien vu dans le passé. Et sa repartie me fait sourire. « Je confirme, je ne dors plus tant j'avais hâte de voir ta seule gueule ! » Le sourire hypocrite est jeté et je ne peux m'empêcher de rire - sans aucune joie - lorsqu'elle me dit que j'ai grossi et pris des rides. « Que veux-tu, trop de conneries et de soucis sont faites. » Finis-je par lui répondre sans forcément aborder le sujet principal. Pour l'instant, il vaut mieux attendre d'être servi. Le fait d'avoir de la bouffe devant soi, nous aidera un peu mieux à surmonter ce qui devra arriver d'une façon ou d'une autre. Notamment le fait que ses hommes foutent la merde dans ce qui est le territoire de Thomas. Pourtant, les limites ont clairement été établies. La carte a été revue lorsque le cartel de Roxanne Dilaurentis a été détruit. Alors il est hors de question que ces couillons d'hispaniques puissent croire que tout va au mieux dans le meilleur des mots. Non rien ne va. Ça me gave d'être ici. Et j'ai faim. Heureusement, la carte nous est vite donnée et je peux alors contempler - avec une certaine gourmandise - ce que le restaurant propose. Autant dire, pas mal de choses. C'est un plus.

Je me vois alors être attaqué sur mon absence d'alliance à la main et sa pique m'arrache un nouveau sourire. « Avoir une femme aussi cruche que toi ? » Je pousse un soupir plein de condescendance « Non merci. » Et puis quoi encore, pourquoi elle m'attaque sur ça d'abord ? « Mais tu as l'œil ceci dit. Je vais finir par croire que tu dois attendre désespérément qu'un homme puisse te demander ta main. Mais vois-tu Kiwen, personne ne voudra de toi. Désolé de briser tes rêves de petite fille. Il faudra t'en remettre et grandir. » Et je continue l'observation de mon repas avant de finalement confirmer mon choix « J'aurais pu prendre du boudin ou de la morue pour te rendre hommage. Mais je vais plutôt m'orienter vers une pizza. » C'est que le restaurant est italien et pour y avoir mangé avec Thomas et d'autres gars du cartel, j'ai souvent apprécié leurs plats. En l'occurrence, mon choix à voix haute me vaut le droit d'entendre une douce attaque de ma compagne de soirée, visant mon poids. Comme j'ai attaqué le sien ceci étant dit. Mais bon, on se défend comme on peut. « Oh mon coeur... Il vaut mieux que tu prennes toi la salade ! Moi j'arrive à avoir la classe de toute façon. Il est vrai que les hanches et la culotte de cheval n'attirent plus. Tu n'as plus le succès que tu avais auparavant. Peut-être que je pourrai te donner de ma personne si jamais tu es sage. Et que tes hommes aussi. » Voilà j'ai lâché la vipère au milieu des poussins - ouais je sais la métaphore est horrible #prayforpoussins - mais c'est ainsi. J'ai abordé le véritable sujet de cette entrevue. Le fait que ses hommes viennent foutre la merde là où ils ne sont pas attendus. Et ça me gave. Ça m'oblige à voir sa tronche de cette façon. Et ça je n'y tiens pas. Cependant, je n'ai pas le choix. Et une fois que la commande est passée, je peux reprendre notre conversation ayant été quelque peu abandonnée. « Bien. Comme tu le sais. Tes hommes sont venus foutre le bordel. Une histoire de cadavre. Eux disent le contraire... Soi disant c'est nous. Que dois-je en conclure ? Je pense qu'il vaudrait mieux maintenir la paix mais aussi gros est ton égo en comparaison de ton cul, je pense qu'il faut reconnaître que vous avez merdé. » Le vin est amené et comme si je venais de parler naturellement de ce que j'avais fait dans ma journée, j'ajoute avec nonchalance « Du vin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwen S. Wesker
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/03/2017
MESSAGES : 495

MessageSujet: Re: Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]   Sam 30 Sep - 15:14


Aaron Samuels & Kiwen Wesker

Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin !

Il n'avait pas sa langue dans sa poche et ça il savait bien le montrer. Allait-elle réussir à tenir tout un repas en réussissant à garder son calme ? Elle l'espérait en tout cas, pour le bien de cette foutue trêve. Son père cherchait sûrement à la tester en la maintenant en compagnie de ce chieur, il devait bien rigoler dans son coin ! Ce Aaron aurait moins fait le malin face à lui, mais non, c'était à elle que venait cette tâche ingrate de perdre son temps et jouer le rôle de la pacificatrice. Comme si ça l'intéressait ! Il ne manqua pas de répliquer à son tour à ses remarques ce qui fit lâcher un rire de la part de Kiwen, faussement amusée par ses  justifications.

'' Tant mieux, il y en a au moins un sur nous deux qui avait hâte de cette rencontre ! Je ne pensais pas te faire autant d'effet. ''

Le vrai problème n'avait même pas encore été abordé que déjà les provocations fusaient à la table et l'ambiance « amicale » laissait planer une atmosphère bien plus froide qu'il n'y paraissait. Si les choses venaient à dégénérer, elle savait ce qu'elle avait à faire pour donner le signal à ses hommes, mais le restaurant finirait dans un bain de sang et la guerre entre leurs clans feraient bien des ravages, et une perte d'argent considérable. Elle ne pouvait se permettre ce genre de dérapage, mais il ferait mieux d'avouer que ce sont ses hommes qui sont responsables de ce merdier, et de ce fait, de ce dîner emmerdant. Heureusement, l'arrivée de la carte avait mit une bref pause de quelques instants entre leurs répliques cinglantes qui fusaient depuis le début. Son regard parcourait la carte, cherchant quelque chose d'intéressant, elle n'avait pas envie de pizzas, son attention se portait plutôt sur les différents choix de pâtes que ce restaurant italien proposait. Bien sûr, Aaron ne tarda pas à lancer ses nouvelles provocations en réponse à celle de la jeune femme sur son absence de bague.. Il commençait déjà à réussir à l'agacer et ça se vit aussitôt au regard froid et mauvais que lui lança Kiwen alors qu'il la traitait de cruche. Il ne s'arrêta pas à ça bien entendu et continua à la provoquer en faisant lui aussi allusion au célibat de la miss, tout en la prenant de haut, la traitant comme si elle était encore une enfant. Pour finir, il ne pu s'empêcher à nouveau de critiquer son physique avec ses sous-entendu. Il était doué pour lui taper sur les nerfs, au moins un domaine dans lequel il excelle ! La miss se força à se répéter intérieurement qu'elle devait rester calme pour le bien de la trêve et de ne pas lui planter la fourchette ou le couteau dans la main en réponse. L'envie était forte, mais elle se força à sourire avant de répliquer à son tour avec sarcasme :

'' T'en fais pas pour moi je ne rêve pas de trouver l'amour, je préfère ma liberté. Mais tu devrais arrêter tout ses compliments, je vais finir par croire que tu me fais des charmes et que tu es tombé amoureux de moi, tu ne parles que de mon physique ! Et puis si tu manques de sommeil à cause de moi, ça peut porter à confusion, j'espère que tu ne rêves pas de moi la nuit. ''


Prétentieuse ? Oui à fond ! Mais c'était toujours mieux que de le planter et faire déraper le dîner avant même qu'il ne commence. Kiwen commanda à son tour au serveur des penne sans faire attention à la nouvelle remarque d'Aaron sur son poids, encore. Elle ne pu s'empêcher de rire légèrement et reporta son attention sur ce chieur qui lui faisait face.

'' Parce que tu imagines les sous-vêtements que je pourrais porter en plus ? Hmm.. Tu manques vraiment d'imagination si tu crois que je porte ça ou tu dois fréquenter des femmes qui sont loin d'être sexy. ''


Kiwen n'était pas du genre à être sage, mais elle avait bien comprit ce qu'il insinuait surtout en rajoutant ses hommes aussi. Enfin la vraie raison de leur rendez-vous était abordé au milieu de toutes leurs remarques cinglantes qui prévoyaient déjà que les choses n'allaient pas être aisés pour trouver un terrain d'entente. Avec une certaine ironie dans la voix, la jeune femme répondit :

'' On est toujours sage, nous. ''

La miss avait insisté sur le dernier mot, pour bien montrer que ce n'était son clan qui était en tord mais le sien. Le serveur partait avec leur commande, il avait intérêt à ce que ce soit rapide. Comme elle s'y attendait, Aaron essaya de rejeter la faute de toute cette histoire sur elle et ses hommes au lieu d'admettre que c'est eux qui ont bel et bien merdé. Pas étonnant venant d'eux qu'ils refusent d'avouer leurs erreurs. Elle prit son verre et lui tendit pour qu'il lui sert le verre de vin, ne répondant pour l'instant qu'un simple :

'' Oui, merci. ''

Mais la suite s'annonçait moins polie.

'' Mon ego n'a rien à voir là-dedans, vos hommes ont franchis la limite et c'est à cause de vous que tout à dérapé. Vous venez foutre le bordel et vous osez dire que c'est pas vous. Tu devrais assumer les actes de tes hommes au lieu de jouer, t'as passé l'âge je crois. ''


Kiwen bu ensuite une gorgée du vin avant de poursuivre avec une pointe d'arrogance :

'' Mais oui, je pense aussi qu'on devrait maintenir la paix. On pourrait commencer en étant honnête et que tu avoues que ce sont tes hommes plutôt qui ont merdés, et que ça ne se reproduira plus. T'en penses quoi ? ''

La jeune fille prit ensuite un petit pic pour le planter dans l'une des olives qui avaient été apportés comme apéro en attendant l'arrivé des plats. Après l'avoir mangé, elle fit exprès de lui dire pour donner des airs toujours plus hypocrite à leur dîner :

'' Tu devrais en goûter une, elles sont bonnes. ''


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Samuels
Admin inspecteur Derrick
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 278

MessageSujet: Re: Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]   Jeu 12 Oct - 22:18

Le bal de l’hypocrisie est ouvert. Et si le sourire règne sur mon visage, intérieurement, je bouillonne de rage pour cette petite insolente. Je la giflerais bien et la coffrerais juste pour avoir le plaisir de lui montrer que non, je ne suis pas son ami, je suis un ennemi mais pas exactement comme elle le pense. Après tout, elle doit me voir comme le gars qui s’oppose à son cartel dans le seul but de faire évoluer sa propre affaire. Or, c’est bien plus grand que ça. Et sans que cela se sache, les informations remontent tranquillement au sein des fédéraux. En effet, je ne suis pas en train de faire sombrer le cartel de Thomas mais bien aussi celui du clan Wesker. C’est d’ailleurs pour ça que l’enquête dure depuis des années, que je suis infiltré au point de ne plus faire de différence entre le bien et le mal, entre le bon et le mauvais. Pourtant, dans la finalité, je sais qu’un jour ou l’autre, on aura suffisamment de preuves pour les faire abattre. Car pour l’instant, on en manque. La machine est bien huilée. Les cartels existent depuis un bon nombre d’années et si c’était aussi facile que de les faire tomber, alors il y aurait bien longtemps que l’enquête serait finie. Or, ce n’est pas le cas. Et la preuve d’un seul agent du FBI ne peut suffire à faire que tout le monde chute en même temps. Pourtant, chaque information glanée sont prises avec grand soin. Cependant, ce soir, il n’y a pas de micro, il n’y a pas de fédéraux prêts à intervenir. Il y a juste deux clans rivaux, prêts à en découdre. Je ne rêve que de cela, et je crois bien que la femme se trouvant en face de moi, aussi. Mais on lutte. On est poli. Il vaut mieux je crois. Les enjeux sont trop importants. Alors plutôt que de s’envoyer des pains dans la gueule, il vaut mieux utiliser les sourires hypocrites et les remarques bien placées. C’est à celui qui rabattra le caquet de l’autre. Cependant, la tâche est de grande ampleur quand aucun de nous n’est prêt à lâcher l’affaire. Hors de question d’ailleurs ! Il en tient de mon honneur de mon mâle et je ne peux empêcher ce rire sans joie s’enfuir d’entre mes lèvres. « Alors Trésor. Ne pense pas ainsi. Moi amoureux de toi ? Tu as vu la Vierge ou quoi ?! Il vaudrait mieux que tu arrêtes de sniffler la moitié de la dope que tu deal. Ça ne te réussit pas franchement et ça atteint ton cerveau ! » Et j’enchaîne encore sur les remarques sur le physique. Je vois bien combien elle fait des efforts pour, sans doute, ne pas me tomber dessus et m’étriper le visage. A vrai dire, j’aimerai qu’elle le fasse. On aurait plus aucune raison de se tailler la bavette. Mais ça déclencherait une nouvelle guerre et je doute que Thomas ou le papa Wesker accepterait. Aussi, on reste calme et on sourit à sa nouvelle répartie. « Visiblement, tu n’es bonne qu’à mentir. Toi, sage ? Tu m’amuses. » Et ses hommes sont encore moins sages. Alors bon, je préfère attendre que le type prenne nos commandes, je lui serre son verre en restant poli. Mais l’instant d’après, je rentre dans le vif du sujet.

Bien entendu, il faut qu’elle se défende et forcément, elle rejette la faute sur mes gars. Je la laisse parler. « Allons, tu sais très bien que ce n’est pas la première fois que vous venez un peu trop foutre la merde de partout. » Je bois une gorgée de mon verre et ajoute « Tu pourrais faire preuve de bonne foi et l’avouer. » Tout comme je pourrais l’avouer aussi. Dans le fond, les tenants et aboutissants demeurent flous. Nous parlons dans le vide mais surtout avec la volonté de ne pas laisser l’autre obtenir ce qu’il souhaite. A savoir : la raison des propos énoncés. Hors de question que je lui donne raison sur ce qu’elle dit. Néanmoins, j’utilise un peu de bon sens – oui ça m’arrive- pour finalement rappeler que nous sommes en temps de paix et qu’il faudrait éviter que ce temps-là, cesse. « Je dirais simplement que je suis d’accord pour la trêve. En revanche, je maintiens que tes hommes foutent la merde. Cependant, si nous continuons ainsi, demain nous y serons encore. » Mon regard azur étincelle un peu tandis que je continue de mon côté . « Ce que je te propose, c’est que tu dises à tes gars de rester chez eux, que je dise à mes gars qu’ils restent chez eux. Et tout le monde va pour le mieux, d’accord ? Je doute fortement que tu finisses par admettre que ça merde grave dans ton cartel. Peut-être est-ce le début de la fin ? » et pour confirmer ces dires, je prends alors une olive que je croque devant elle, l’air suffisant et chargé de mépris. Aaah ce dîner promet….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wow, tout le monde se calme ! Ceci est un police piton 357 magnum, avec ça mon pôte, j’te fais un trou dans l’buffet, tu fais trois fois l’tour de ton slip, direction Pekin ! [Kiwen]
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Santa Monica-