Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser ❅ Nekuia 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 174

MessageSujet: Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser ❅ Nekuia 2.0   Sam 2 Sep - 23:04




" Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser "


"Nekuia Chopin"


◑ Nom Chopin, et je peux vous le dire, c'est la grande classe (et plus encore). ◑ Prénom(s) Nekuia, dans l'Odyssée c'est tout simplement la descente aux Enfers. Je pense que cela reflète parfaitement ma vie. Une longue chute jusqu'à ce qu'Hadès vienne lui même me taper un check. ◑ Date et lieu de naissance 8 août 1981 à Paris. ◑ Nationalité Répondre ici. ◑ Orientation sexuelle Hétéro. ◑ Statut civil Marié à Mickey pour ne pas retourner en France (tombe amoureuse doucement, mais sûrement de cet homme qui est maintenant mon mari). ◑ Profession et/ou études Peintre. ◑ Quartier d'habitation Venice Beach en appartement avec Mickey. ◑ Qualités et défauts de ton personnage Spontané, drôle, souriante, vulgaire, jalouse, possessive, bonne vivante, perfectionniste, brisée. ◑ Avatar Hayley Atwell. ◑ Groupe  Les Tentacules de la Déréliction. ◑ Crédits @Clow'

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Je jure... Souvent, mais je le fais toujours en Français ce qui apporte toujours une once de classe. La peinture a des vertus cathartiques pour moi, c'est pour ça que je suis peintre. Cela vous prouve que j'ai de gros soucis de comportement je crois. Je suis assez jalouse et possessive mais je crois que c'est mon passé qui fait que je suis devenue comme cela. Quand je suis énervée, il faut me faire un massage capillaire, c'est mon bouton off et mon coloc le sait. En parlant de mon coloc, je suis pas pudique pour un sous si bien qu'il m'a déjà vu nue, que je suis très souvent en T-shirt culotte, MAIS on n'a pas couché ensemble (je vous connais vous !) Je suis une folle de sucre, je pourrais passer toute la journée à manger du chocolat. J'ai envie d'un chien, mais j'en ai pas encore... J'ai peur qu'il bouffe mes toiles ou la peinture...
Le petit cocon de ton personnage
On vit dans un appartement cosy, simple mais qui ne manque pas de charme. Il y a deux chambres, une cuisines Américaine et surtout, une pièce afin que je puisse m'adonner à ma passion. Ce n'est autre que mon atelier afin de pouvoir peindre encore et encore...
Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Los Angeles est tout simplement mon havre de paix, ou un petit enfer. Le fait est que j'ai fuit mon pays. Non je ne suis pas recherché et je n'ai tué personne, seulement me retrouver là-bas me rappellera surtout mon échec, me montrera à nouveau qu'on ne veut pas de moi, un rappelle que je suis le genre de personne qu'on aime abandonner.
Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Je veux vivre au jour le jour. La journée, je peins, le soir... Je peins aussi... Mais je sors aussi, je me laisse vivre. L'amour, je n'y crois pas vraiment, mais j'attends qu'on me prouve le contraire. La vie est trop courte, il faut la vivre à fond. On ne sait pas de quoi demain est fait.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
J'ai un père débile, une mère cougar et connasse, et une petite sœur qui est un rayon de soleil (oui, elle est la bonne personne de la famille.) Il faut bien parce que franchement, j'apporte pas beaucoup de gloire à coup de putain ou encore va chier des bulles...

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Clow'. Ton petit âge 887 ans... Ah ben j’suis mi-démon, moi, les démons c’est pas foutu pareil. D’ailleurs, dans le calendrier démonique je vais bientôt avoir sept ans. J’aurai le droit d’avoir une mogriave. C’est comme un petit chien, mais hyper vilain. Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens tuer des gens ? Arrow. Personnage inventé ou scénario Un mélange entre inventé et scénario avec la joueuse huhu. Où as-tu connu le forum? dans ton slip. Un dernier petit mot ?  heart3.

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=url de la fiche de présentation][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Hayley Atwell</span> - Nekuia Chopin
[b]Nekuia Chopin : [/b][i]Venice Beach[/i]
[b]Nekuia Chopin : [/b][i]Peintre[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekuia Chopin
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/03/2017
MESSAGES : 174

MessageSujet: Re: Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser ❅ Nekuia 2.0   Sam 2 Sep - 23:05



Dessine-moi un mouton


J'ouvre de grands yeux sur tout ce qui m'entoure. Maman me dit toujours que je suis une petite curieuse et que c'est un vilain défaut. Pourquoi vilain ? Ce n'est pas moi qui ai mis des verres de terre dans le sandwich de Tommy Stich, ou alors qui a fait un croche patte à Juliette. Moi je regarde le monde qui m'entoure, j'observe les couleurs, la façon dont elle change selon la lumière ou non. Je pose plein de questions, tout le temps et pour me calmer, maman a dit qu'elle devait trouver une solution.
Un jour, elle m'a donné un grand bâton avec des cheveux au bout, un pot coloré et m'a montré comment faire.
- Ca c'est un pinceau, et là tu as de la peinture regarde... Tu peux dessiner avec tes doigts mais surtout pas la manger ! Mais les vrais artistes prennent un pinceau comme celui-ci.
Je l'observe faire les premiers gestes avant de la repousser. Moi je veux essayer, tout de suite ! Je me suis mise à jouer avec les couleurs, les textures, mais aussi à agiter ma main. Ca créer des lignes, c'est rigolo mais pas assez précis pour moi.
- MAMAN ! Plus tard je serais une peinturiste !
Elle rit avant de glisser une main dans mes cheveux.
- On dit une peintre ma chérie.
- C'est ce que j'ai dit !
Et c'est ce que j'ai fait...

- Regarde c'est un pinceau, et ca c'est de la peinture que si tu manges, je te coupe les cheveux !
Je suis moins délicate que ma mère il faut l'admettre, mais ma petite sœur elle est pas pareille. Je veux dire, elle se moque de la peinture, elle observe pas la couleur comme moi, les formes ou les visages. Non elle, elle écoute. Je comprends pas cette fascination qu'elle porte pour le son comme ça, enfin c'est joli mais franchement, le plus beau sens c'est la vue non ?
Elle rit avant de taper sur le pinceau, ce qui me fait froncer le nez.
- Arrête tu vas le casser !
Elle me regarde à nouveau et commence à vouloir pleurer. Merde, maman va encore m'engueuler. Je lève les yeux au ciel, j'ai beau ne pas comprendre j'aime pas la faire pleurer.
- Mon petit oiseau a pris sa volée...
Elle commence à cligner des yeux, mais je vois que les petites larmes s'éloignent pour laisser place à un petit sourire.
- Mon petit oiseau a pris sa volée...
Je commence à bouger mes mains comme un chef d'orchestre, même si je n'y comprends rien.
- A pris sa... A la volette, a pris sa... A la volette, a pris sa volée...
La voilà qui rigole, qui me demande encore, et moi je sais déjà que je vais pas dormir de la nuit à cause de cette chanson qui reste dans le crâne...

Ma première exposition. Je suis excitée comme une puce il faut le savoir. Je viens d'avoir 17 ans et on m'annonce déjà comme la nouvelle artiste Française en vogue. Je ne suis pas certaine qu'annoncer ce genre de chose comme ça soit une bonne chose. Je crois que j'ai un côté superstisieuse qui fait que ba ça va pas. C'est comme souhaiter l'anniversaire la veille, ça se fait pas c'est tout !
Mais pour l'instant je me laisse à savourer le vernissage. Il y a beaucoup de monde, j'ai mis une robe pour l'occasion. Ma sœur n'a cessé de courir voulant que je porte ça... Ou non ça... Ou encore ça... Bref, je porte une robe verte et je déambule pour observer les autres toiles. Je ne suis pas du genre à me vanter de mes toiles, c'est très intimidant en vrai.
- C'est dommage...
Je tourne ma tête vers la voix qui se trouve justement devant une de mes peintures. C'est un portrait de ma mère. Pourquoi il dit que c'est dommage lui... Agacée, je m'avance vers lui et sans prendre aucune pincette je grogne :
- Vous avez un problème avec ma toile ? Vous vous prenez pour qui ?
Il se tourne vers moi avec étonnement avant d'hausser les sourcils.
- Jason Osborne.
Putain de merde... Le fils du gars qui tient la galerie... Je me sens presque rougir... Presque.
- Non mais franchement il manque un truc. La technique est là, ok c'est un joli portrait, mais ça manque d'âme.
Cette fois c'est la colère qui monte en moi, et pas presque ! J'attrape sa cravate et vais l'embrasser avec force et sans aucune pudeur. Quand je me recule, il me regarde avec des grands yeux.
- Et ça, ça manque d'âme !
Je ne lui laisse même pas le temps de répondre que je me retourne, prends une flûte de champagne et déambule à nouveau dans ma première exposition...

- IL M'A DEMANDÉ EN MARIAGE !!!
Je rentre dans la chambre de ma sœur qui grogne, seulement quand elle entend ma nouvelle, elle se redresse. Je ris devant ses cheveux qui ressemblent tout simplement à un nid d'oiseau. Je sais déjà ce que maman va dire, je suis trop jeune, mais à 19 ans je pense qu'on est capable de savoir quand on a trouvé le grand amour !
- ROLALA tu vas devenir madame Osborne ?!!!
Elle sautille sur son lit et je la rejoins rapidement. On rit comme des imbéciles et moi j'entends déjà la musique alors que j'avancerais dans ma robe blanche.
- Veux-tu devenir ma demoiselle d'honneur.
Elle se penche de façon noble.
- Avec plaisir future madame...
FUTURE MADAME OSBOOOOOORNE !!!

Nekuia... Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi ce prénom. Aujourd'hui, j'ai tout simplement l'impression que je vis une véritable chute en Enfer.
Je le comprends maintenant.
- Ma chérie, tu nous écoutes.
Je cligne des yeux et regarde ma mère qui me fixe avec un sourire que je ne reconnais plus. Il y a un peu plus d'un an, Jason me demandait en mariage, il y a quatre mois, je l'ai surpris avec une autre et les fiançailles ont été rompu.
- Je vais devenir ton beau-père !
Jason me regarde avec un grand sourire, comme s'il se foutait allègrement de ma gueule. Oui, ce que je n'ai pas dit, c'est que cette femme avec qu'il me trompait c'est ma mère... Et aujourd'hui, ils m'annoncent une nouvelle qui me donne tout simplement envie de mourir dans un coin.
Je me redresse finalement, m'approche tout sourire.
- Jamais...
Je lui crache à la gueule et cours vers ma chambre alors que ma mère hurle pour que je revienne. Je rentre dans ma chambre et observe mes peintures. Il a raison, cela n'a pas d'âme. J'ouvre un pot de peinture, plonge mon pinceau et commence à agiter ma main. Mes toiles se recouvrent de traits disgracieux, de giclures. Prenez ça bande d'enflure, et toi PRENDS CA !!! Une fois cela fait, je prends mes deux plus grosses valises, y jette des vêtements, met ma précieuse peinture dedans, mes pinceaux, ouvre mon ordi pour prendre un billet d'avion. Je m'inscrirais à la fac là-bas, je vais vivre une autre vie, loin de ces abrutis, loin de cette vie. Il voulait une âme, elle n'est pas ici.
Je pars à l'aventure vite, sinon je vais te castrer !

A peine arrivé, j'ai tout simplement eu l'impression d'être chez moi. Mon côté Français à tout de suite plu, mon prénom aussi sans qu'ils ne comprennent vraiment ce qu'il voulait dire avant que je ne leur explique. C'est une tout autre mentalité, et surtout, j'ai un nouveau départ. Est-ce idiot de dire qu'on ne croit plus aux hommes. J'ai donné mon cœur à l'un d'eux, il l'a écrasé en riant face à ma gueule en me disant : Je vais devenir ton beau-père !
Et puis j'ai rencontré une nouvelle famille, j'ai tout rayé (bon pas ma petite sœur parce que je l'aime plus que tout) mais voilà sans le savoir, ils reconstruisent mon petit cœur. Mickey et Haley. Un couple que j'envie, un couple que je jalouse, un couple que j'aime. Franchement s'ils pouvaient m'adopter je signerais tout de suite.
Je n'ai jamais vraiment eu d'ami quand j'étais en France, je pense que je n'étais clairement pas dans le bon pays. Et puis je me consacre à la peinture aussi. Je suis une formation en art plastique et mon professeur est impressionné. Et vous savez ce qui fut le mieux de tout...
- Votre peinture surpasse celle des autres... On ressent votre souffrance, on ressent votre état brisé... On ressent votre âme.
Prends-toi ça dans le cul !

Haley n'est plus... J'étais là pour leur mariage, je l'ai vu ouvrir son salon alors que Mickey est devenu prof d'histoire, je me suis moquée d'eux en souhaitant devenir super tata. Mais ce moment n'est jamais arrivé. J'ai envie de pleurer, j'ai envie d'hurler au ciel, lui demander pourquoi, mais je reste muette. Non, plus que ça je reste forte, parce que j'ai mon meilleur ami qui compte sur moi. Impossible de baisser les bras...
C'est pour ça que naturellement je lui ai demandé de vivre à la maison. D'un, parce que je n'aime pas être seule, deux, parce que je n'aime pas le savoir seul. Il a besoin en quelque sorte de tourner la page, mais pas de changer de livre loin de là.
Alors qu'on est en train de boire une bière, assis par terre autour d'une pizza je l'entends soupirer. Je fronce les sourcils et penche la tête.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Je sais pas... Tu as déjà eu le cœur brisé.
- Ouais, par Stephen qui a osé me dire que j'étais trop vulgaire pour qu'on soit ensemble, je dis avec un grand sourire avant de boire une gorgée de bière.
Il sourit rapidement, mais je vois bien que ma réponse ne le satisfait pas.
- Oui, je murmure avec plus de conviction.
Je ne lui ai jamais parlé de mon passé en France. En général je lui parle du fromage qui coûte si cher ici alors qu'en France c'est une institution, du pain qu'ils pensent bon mais qui ne l'est pas (je ne parle pas du vin c'est encore pire). Je lui parle de ma petite sœur, souvent. Mais il ne sait rien de ma vie passé, je ne lui ai jamais parlé de mon ancien fiancé, de ma mère...
- Tu es déjà tombé amoureuse ? Il me demande presque choqué.
- Fais gaffe, je vais me vexer, je dis en pointant un doigt vers lui.
- ON NE MONTRE PAS DU DOIGT.
Je grogne et secoue à nouveau la tête.
- Aujourd'hui... Je ne pense pas que c'était de l'amour... J'ai vu votre amour... Je donnerais tout pour avoir ça... Un jour... Seulement je n'y crois plus...
Il se mordille la lèvre inférieure.
- Je ne savais pas...
- Parce que je ne l'ai jamais dit...
- Donc tu n'y crois plus...
Je secoue la tête.
- J'y crois tellement que je donnerais tout pour qu'il soit mort à la place d'Haley...
Je crois que tout est dit...

Je crois que j'ai les mains qui tremblent. Pour me donner une certaine contenance, j'en porte une à mes lèvres. Mais je ne suis pas certain que cela aide. Je relis encore et encore ma lettre, je tente de bien traduire dans ma tête mais je sais que j'ai parfaitement lu. Ce pays ne veut plus de moi, mais moi j'ai besoin de lui.
Mickey sort de la salle de bain, fronce les sourcils et avance vers moi.
- Nekikounette ?
Ouais, surnom de merde mais là je suis pas d'humeur...
- Ta gueule.
Il s'approche, même s'il a l'habitude, il sent que quelque chose ne va pas.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
Je redresse la tête, les larmes aux yeux. Je ne pleure pas, jamais, encore moins devant lui sauf devant un film et s'il me voit, je lui dis que c'est un con... Mais là ça va pas du tout.
- Je vais être expulsée...
Merci Trump

Et pourtant je suis toujours là, et je le dois qu'à une seule personne : Mickey Swan. C'est toujours lui dans le fond, toujours lui qui est là quand j'ai besoin de lui, encore plus aujourd'hui après ce qu'il vient de faire. Il s'est "sacrifié" d'une certaine manière afin que je puisse rester dans ce pays, rester auprès de lui aussi. Si la situation pour nous ne change pas vraiment, il règne quand même quelque chose qu'on ne peut définir pour le moment. Même moi je n'arrive pas à comprendre, mais je sais en tout cas que je ne risque pas d'oublier mon mariage à Las Vegas, avec Elvis chantant et mon meilleur ami m'embrassant pour sceller ce pacte des plus spécial.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Bullock
Admin papa-poule
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 780

MessageSujet: Re: Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser ❅ Nekuia 2.0   Dim 3 Sep - 9:41

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thierry le chasseur est comme tous les chasseurs il est con... tent d'aller chasser ❅ Nekuia 2.0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colonel du 16 Chasseurs
» Waiting for the bus __ Amanda
» Léonor Fini
» Hazel ❀ sans titre, comme tous les chefs d'oeuvres ❀
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-