Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais qui a tué Pamela Rose ? [Alex&Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Fluffy
Aaron Samuels
Team Fluffy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 190

MessageSujet: Mais qui a tué Pamela Rose ? [Alex&Aaron]   Ven 8 Sep - 10:00

Bosser au FBI n’est pas une mince affaire. Je dois dire que lorsque j’ai intégré cette unité, je ne m’attendais pas à un tel déchaînement d’enquêtes sordides, encore plus compliquées que lorsque j’étais encore inspecteur au sein de la police. On a tendance à croire que le FBI, c’est bien, c’est mieux, on a des super beaux costumes, des belles voitures, une meilleure paie aussi. Mais voilà, on se fait bien chier aussi. Et je dois admettre être content d’avoir, enfin, bouclé ma dernière enquête. La filature a duré un certain temps. Et désormais, je peux enfin savourer la joie de me reposer, voir de prendre des vacances. Mais non ! Alors que je me trouvais sur mon transat, en train de me dorer la pilule au Panama, le téléphone a sonné, mon chef souhaitant me voir pour une nouvelle enquête. Autant dire que j’ai eu une profonde envie de meurtre. Je me suis retrouvé à devoir préparer mes valoches, à être excécracble avec l’ensemble du personnel juste parce que je n’étais pas foutu d’expliquer à mon chef que non, je ne viendrais, que oui, j’étais en vacances, et que OUI, j’avais besoin de me REPOSER. Il faut savoir qu’en tant que fédéraux, on nous fait comprendre qu’intégrer le FBI, c’est bien, on est bien sapé, nos voitures sont brillantes et appartiennent à l’état mais voilà, aussi beaux que leurs bagnoles, nous aussi, nous appartenons à l’état et nous n’avons pas notre mot à dire. Autant dire que ça me gave. Et à un point. Mais c’est ainsi. J’ai pris sur moi et finalement, c’est pâlichon comme un oignon que je suis donc arrivé au bureau se trouvant à Los Angeles. Dans mon costard Calvin Klein moulant bien mes fesses, dans ma BMW toute lustrée au frais de la princesse et une putain de rage. Franchement, il y aurait eu un chat devant moi, je lui aurais foutu un coup de pied dans le cul dans le seul but de le voir valdinguer au loin, si une mémé s'était permis de me couper la route avec son cabas à roulettes, je l’aurais certainement poussé pour qu’elle libère le trottoir. Je suis énervé ET ALORS ? HEIN ?! Si ça vous pose un problème, ne lisez donc pas ce RP ! Il sera empli de morts, de violences, et les trois quarts du temps où j’ouvrirai la bouche, sera pour dire de la merde. Mais en attendant, je sors donc de ma superbe voiture (astiquée par un indien pour le détail), la mine furieuse, englobant mes collègues d’un air purement et simplement condescendant. Nombreux sont ceux me disant bonjour, mais ils n’ont comme réponse que mon dédain. J’étais en vacances putain de merde ! En train de bronzer ! Savez-vous que je suis sublime avec un teint hâlé ?! Si c’est pas le cas, regardez donc Into the blue ! Enfin, c’est donc tout enragé, semelles claquant contre le sol étincelant que je marche donc en direction du bureau de mon supérieur. Ça me gave, mais ça me gave putain ! Con ! Fuck ! Et non, je ne souffre pas du syndrome de Gilles de la Tourrette, merci bien.

Ainsi, je finis par arriver dans le bureau principal quand l’un de mes collègues arrivent, ne trouvant mieux à me dire que « Alors Aaron, ces vacances ?! » Qu’il me dit avant de se taire, sans doute parce qu’il a vu au creux de mes prunelles, tout ce que j’aurais pu lui faire rien qu’en ayant proféré une telle atrocité que de me demander ce que j’ai fait pour les vacances. Sans doute, les synapses dans son cerveau se rejoignent, mais après m’avoir souhaité une bonne journée en bégayant, devenant blanc comme un linge, ce dernier tourne les talons, précipitamment. Et c’est donc fier comme un prince, que j’arrive, ouvrant la porte du chef. « Ah Turner, vous voilà ! » Qu’il me dit en se levant de sa chaise, me permettant de voir que 1) il a dû prendre des vacances parce qu’il a le teint plus hâlé que moi, 2) il n’est pas seul et 3) c’est une nana ! Je ne pipe pas un mot, me contentant de prendre place sans desserrer les dents. Je suis énervé que je vous dis depuis tout à l’heure ! Je jette un regard furtif à la brune tandis que mon chef s’installe « J’espère que vous avez pu vous faire rembourser les billets. » Qu’il me dit, faisant ainsi monter la colère à trente-cinq sur une échelle allant de un à dix. « Ce ne sera que partie remise. » Ma voix est aussi tranchante qu’un couteau bien aiguisé. Mais c’est le chef et comme dire, je ne peux pas vraiment l’ouvrir. De toute façon que ses subordonnés ne prennent pas de vacances, doit être le cadet de ses soucis. « Parfait ! Voilà, si je vous ai convoqué, c’est parce qu’une nouvelle affaire est en cours. Nous avons retrouvé une femme dans un motel. Il s’agit d’une prostituée et nous pensons que nous avons affaire à un tueur en série car il s’avère que la scène de crime correspond à plusieurs autres meurtres relevés dans différentes villes de différents états des Etats-Unis d’Amérique. » Il pose alors un dossier sur le bureau, tout en continuant son monologue. « Si j’ai fait appel à vous, Turner, c’est parce que vous êtes un de nos meilleurs éléments. Et qu’à travers cette mission, vous allez faire équipe avec l’agent Regan, ayant intégré nos effectifs il y a peu. Vous la formerez sur le terrain. Il faudra donc faire preuve de…. » - « Attendez… » Que je coupe en fronçant les sourcils. « Je dois la baby-sitter ? » Mon visage se feint d’une surprise sincère, tandis que mon regard oscille entre la fille et mon chef. « Vous avez interrompu mes vacances pour que je vienne former une nouvelle tout en résolvant une enquête de village ? Et tant que vous y êtes, dois-je aussi enquêter sur comment le chat du voisin s’est coincé le cul dans la poubelle ou ça ira ? » Je sens que la colère gronde et qu’il vaut mieux tourner ma rage envers elle, plutôt que le chef. Ce que je fais alors. Immédiatement. Tournant brusquement la tête, je demande d’un ton acerbe « Vous faisiez quoi avant le FBI, vous ? Mannequin peut-être ? » Lui dis-je ayant observé sa silhouette longiligne d’un œil furtif. Je ne perds jamais le nord !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mais qui a tué Pamela Rose ? [Alex&Aaron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galerie dédiée au corps d'Alex Turner et aux dessins d'un strangulot ( mais surtout sur le corps d'Alex :D)
» Je sais qu’il faudrait s’enfuir mais je n’irai plus nulle part... ❊ Aaron
» Non mais c'est vraiment des cailloux? [Ethan et Aaron]
» Belle comme une rose. Fatale comme ses épines ___ Kimberly
» Alexandra Cooper- Mes amis m'appelent Alex ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Et si... les choses avaient été différentes?-