Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naïa Argent ❀ All you need is love - V2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naïa Argent
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 556

MessageSujet: Naïa Argent ❀ All you need is love - V2   Sam 9 Sep - 18:46




" Le ciel s'est réveillé, alors je suis réveillée "


"Naia Argent"


◑ Nom Argent, et pas de mauvaise blague, hein ! ◑ Prénom(s) Naïa. C'est beau, n'est-ce pas ? C'est africain, comme pour ma sœur et mon frère. ◑ Date et lieu de naissance 05 mai 1991 à Bamako, Mali pour l'exostime. ◑ Nationalité Américaine. ◑ Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Enfin, je crois. Je n'ai pas vraiment testé autre chose, mais je le vis bien. ◑ Statut civil En couple avec un homme merveilleux, Caleb ! ◑ Profession et/ou études Chanteuse dans des comédies musicales, actuellement je travaille aux côtés de Gabriel Goldstein pour la production du Moulin Rouge !! ◑ Quartier d'habitation A Venice Beach. Il s'agit d'une grande maison dans laquelle je vis avec mes soeurs Jahia et Sam, mon frère Konan et ma nièce Mia d'amour. ◑ Qualités et défauts de ton personnage Décris ton personnage en quelques adjectifs mettant en avant ses qualités et ses défauts coriace ; protectrice ; franche ; autoritaire ; sensible ; douce ; loyale ; méfiante ; rancunière ; réservée ; le cœur sur la main ; généreuse ; empathique ; attachante ; digne de confiance ; à l'écoute ; calme ; posée ; maladroite ; romantique ; stricte ; soignée ; maniaque de la propreté ; modeste ; sage ; distraite ; lunatique ; peureuse ◑ Avatar Alicia Vikander (Fassebender amour ) ◑ Groupe Les tentacules de la déréliction ◑ Crédits Bazzart pour l'avatar.

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Naïa, elle est d'un naturel un peu survolté. Elle est rapidement distraite, très maladroite et elle peut se mettre à stresser pour un rien. Il n'y a que lorsqu'elle se met à jouer du piano ou qu'elle chante qu'elle parvient à se canaliser, sinon personne ne l'arrête. D'ailleurs, elle passe sa vie à jouer. Depuis qu'elle est toute petite, c'est son passe-temps préféré. Avec la musique, elle est devenue plus sage - Dès qu'elle va mal, elle se cale devant une comédie musicale avec ses soeurs et son frère, et elle se met à chanter très fort en même temps pour se remonter le moral. - Elle cumule les maladresses, les petits tracas du quotidien, à croire que le sort s'acharne ! - Quand elle est stressée, elle devient un moulin à parole, elle est encore plus maladroite et il se chante très fort dans sa tête. - Elle peut aussi faire le ménage durant des heures quand elle est en colère. - C'est une maniaque de la propreté, elle ne peut donc pas s'empêcher de ranger dès qu'elle voit un truc pas à sa place, ou laver dès qu'un truc lui paraît sale. Elle ne se l'avoue néanmoins pas. Elle se pense normale. - Elle a l'alcool un peu mauvais. Au départ, elle est totalement euphorique, et à mesure que les verres s'enchaînent, elle peut rapidement se mettre à pleurer sans raison particulière. - Elle aime souvent se faire des chocolats chauds, c'est comme une drogue. - Sa famille, elle l'aime inconditionnellement. C'est elle qui lui donne la force d'avancée, qui la réconforte quand ça ne va pas. Elle serait prête à tout pour eux. - Son grand rêve est de faire partie de grandes comédies musicales. Et d'ailleurs, sa préférée, c'est le Moulin Rouge.
Le petit cocon de ton personnage
C'est une jolie maison du côté de Venice Beach. Si on n'a pas voulu être séparé avec mes soeurs et mon frère, ce n'était pas une raison pour rester chez les parents. De ce fait, avec Sam, Jahia et Konan, on loue cette maison qui est belle, grande et spacieuse. C'est notre petit cocon à nous où on se retrouve. La belle tribu des Argent ! Evidemment, Taylor vient toquer à notre porte régulièrement. Ce sont les Argent ou rien !! Pour moi, cette maison, c'est mon véritable refuge.
Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Cette ville, j'y vis presque depuis que je suis née. Je la connais comme ma poche, elle n'a aucun secret pour moi et je l'adore. J'y ai ma famille, mes amis, tout ce qui constitue mon univers. Mais pour ma carrière, je serai sans doute prête à partir. C'est même plus que sûr. Dans d'autres villes, d'autres régions, d'autres pays. Je suis peut-être trop ambitieuse, mais je me prédestine à une grande carrière, et je crois que Goldstein pourra me l'offrir.
Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Parce que je ne suis pas méchante, je ne suis pas une cérébrale et je ne broie pas du noir. Sans vouloir me la péter, je suis plutôt une fille cool. J'aime bien m'amuser avec mes amis et ma famille. Tout est prétexte pour ne pas trop se prendre la tête et rigoler. Dois-je parler cependant de mon petit grand de folie ? Je l'admets, parfois, je passe pour une psychopathe schizophrène. Mais nous allons bien, je vous rassure.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
Je ne sais pas. Je ne suis pas sûre d'avoir de grand secret. Mais ce qui est sûr, c'est que j'ai un rêve : être en haut de l'affiche.
Toutefois, quand j'étais au lycée, j'ai subi une agression sexuelle dont je n'avais jamais parlé à personne jusqu'à il n'y a pas longtemps. Uniquement Jahia le sait, et je refuse que ça puisse empiéter sur ma vie, ou sur ma carrière.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Mayelle, toujours héhé   Ton petit âge 22ans Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Je suis apprentie en édition le regard pervers Personnage inventé ou scénario Inventé avec la chouquette omg   Où as-tu connu le forum? I know nothing Arrow Un dernier petit mot ? Je vous aime cute

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t3216-naia-argent-all-you-need-is-love-v2#89017][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Alicia Vikander</span> - Naïa Argent
[b]Naïa Argent : [/b][i]Venice Beach[/i]
[color=green]♦️[/color] [b]Naïa Argent : [/b] [i]Chanteuse professionnelle de comédie musicale[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Argent
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 556

MessageSujet: Re: Naïa Argent ❀ All you need is love - V2   Sam 9 Sep - 18:46



I never knew I could feel like this...


« Eveeery niiiight in my dreeeeams, I seeee youuuuu ! I feeeeel youuuuu ! » braillait l’enfant depuis presque une heure. Juchée sur son lit et une brosse à cheveux en guise de micro, la magie de Céline opérait sur ce petit être épris de cette sublime chanteuse. « Thaaat is hooow I knooow you go on. Faaar acroooss the diiiistance and spaaaces between uuuus ! You haaaave come to shooow you go oooon ! » Elle se mit à se dandiner dans tous les sens, agitant sa chevelure brune dans tous les sens, méprisant totalement le rythme doux de la chanson. Même si la mélodie était splendide, il fallait que cette boule d’énergie s’épuise suffisamment. C’était du moins ce que son père et sa mère lui avaient dit : de ne jamais rater une occasion de s’épuiser durant la journée. Apparemment, le processus du coucher devenait tout de suite plus simplifié. « Neaaaaaaaar faaaaaaar whereeeeever youuuu are I belieeeeve that the heaaart does go on. Once mooooore, youuuu open the door. And you’re here in my heaaaart ! » Prête pour le refrain depuis sa naissance, la fillette de six ans se campa sur ses deux jambes pour atteindre l’apogée de la chanson. « And my heaaaart wiiiill go… » Elle ne trouva pas l’occasion de finir. Une peluche traversa la chambre en volant, heurta violement le visage de la fillette et la renversa brutalement sur le lit, l’empêchant de poursuivre sa chanson. « Konan ! » s’insurgea Sam qui déboulait en même temps dans la chambre des triplés. « Non mais ça va pas ! Qu’est-ce qui t’a pris ?! » L’aînée Argent s’approcha du lit pour vérifier l’état de sa sœur, injustement attaquée à coup de doudou. L’unique garçon de la fratrie afficha une mine outrée. « Mais c’est sa faute aussi ! Ca fait des heures qu’elle braille ! » Sam lui jeta un regard de reproche. Ayant aussi assisté à la scène, Jahia ne savait pas bien si elle devait rire ou non, de ce fait, elle esquissait un sourire mi-assumé, mi-coupable. Quant à Taylor, elle observait assez placidement la scène. Il fallait dire que ce genre de numéro était assez récurrent chez les Argent. Pour être totalement honnête, il était possible que Naïa chante un peu trop. « Tu vas finir par vraiment lui faire mal un jour ! Allez, lève-toi ma chérie. » La petite brune se redressa d’un coup, la mine furieuse et les joues rouges de colère ou à cause de la peluche. « Tu m’aaas faiiit maaaal ! Je vais le dire à papa et maman ! » Le jeune homme souffla, ennuyé. « Ce n’est même pas vrai ! Puis tu chantes trop et trop fort ! » Naïa sauta du lit et posa ses mains sur ses hanches. « Evidemment que je chante ! Je veux être chanteuse plus tard. Je dois m’entraîner ! Tous les chanteurs le font. » Et elle était sûre d’elle. Il le fallait bien parce qu’elle avait raison. Son jumeau allait répliquer, quand tout à coup, la mère Argent rentra dans la pièce où ses enfants étaient réunis au grand complet. « Allez, terminé les chamailleries, c’est l’heure de la classe. » Immédiatement, le calme revint au sein des cinq enfants. Généralement, quand la mère sonnait l’heure du début des cours, ils savaient tous qu’ils devaient filer droit. Cette dernière avait interrompu son travail de professeur pour enseigner à ses enfants et elle agissait comme si elle était face à une vraie classe. Aucun traitement de faveur. Les uns à la suite des autres, ils sortirent de la chambre pour rejoindre la pièce que la mère Argent leur avait aménagée. Sauf le chemin, Naïa ne put malgré tout pas s’empêcher de taquiner une dernière fois son frère en se penchant à son oreille. « Je serai chaanteuuuse ! »

« Encore tes stupides histoires de chorale ? » Naïa se retourna brusquement vers le jeune homme en question tandis qu’elle était en train de coller des prospectus partout dans le lycée. Ses épaules s’affaissèrent quand elle réalisa qu’il ne s’agissait que de Sean. L’idiot du village. Bon, ok, juste l’idiot de l’école, mais ça représentait déjà beaucoup pour une seule personne. Elle ne retint pas un soupir ennuyé. « Oui, et ce n’est pas stupide, comme tu dis ! C’est très sérieux. » Même carrément sérieux. D’autant plus que l’adolescente en question avait été maintenant acceptée au Conservatoire depuis de nombreuses années. Elle y étudiait le piano avec passion, ainsi que le chant. Malgré les doudous dans la tête, les heures enfermées dans le placard, rien, ni personne n’aurait pu l’arrêter. Sean attrapa l’une des affichettes qu’il lut en diagonale et sans intérêt aucun avant de la plaquer sur le visage de l’adolescente. « C’est un truc de ringard ton machin. Personne voudra faire partie de ta chorale ! » Certainement pas ! Naïa était bien plus coriace que cela et ce n’était pas les paroles d’un abruti qui n’y connaissait rien à la musique qui allait lui faire croire le contraire. Elle s’agita dans tous les sens pour retirer le prospectus de sa tête et plonger un regard déterminé dans celui de cet enquiquineur. « Ce n’est pas ringard ! Et y’a déjà des inscrits ! On est deux, j’te ferai dire ! » Bon, ce détail, elle aurait sûrement pu s’en dispenser. Le chiffre ne pesait pas beaucoup dans la balance. « Et de toute manière, qu’est-ce que ça peut te faire ? Je ne te demande pas de venir ! » Ô grand jamais, non ! Un emplâtre pareil, elle préférait le laisser sur le terrain de football. Elle le bouscula subitement en le poussant avec sa main sur son épaule. N’ayant qu’une force de guêpe, elle parvint à peine à le faire bouger, mais par chance, son expression déterminée faisait le travail pour elle. Elle ignora son rire condescendant et moqueur. « Puis tu m’énerves, tu es toujours dans mes pattes. Si le chant te gonfle, tu n’as qu’à aller voir ailleurs ! » C’est vrai ça ! Pourquoi venait-il sans cesse l’embêter ?! Après tout, il était le garçon le plus idiot, mais aussi le plus populaire du lycée, qu’il la laisse tranquille ! Elle tourna donc les talons, s'en allant comme une princesse dans les couloirs du lycée.

Poussant un long soupir de lassitude, la jeune fille se laissa tomber sur le clavier de son piano qui offrit des notes éparses et dissonantes. Elle tourna son regard vers son amie qui l’accompagnait, Skylar. « Pitié. Dis-moi que c’était la dernière audition. » marmonna Naïa, à bout de forces. La grande salle de théâtre leur avait été prêtée pour l’occasion. Ici, elles pouvaient faire passer des auditions à leur guise, et une fois que la chorale serait en place, ils pourraient s’y produire librement. La jeune fille n’avait jamais eu l’occasion d’aller à l’école car sa mère leur dispensait des cours, mais une fois l’heure du lycée arrivait, elle avait expressément demandé à y être inscrite. Elle découvrait depuis plusieurs mois le bonheur de jouir de tous les avantages que ça proposait. Encore mieux, elle s’était fait des amis. La jolie rousse se releva de son siège en souriant. « Oui, c’était enfin la dernière. Moi aussi, je n’en pouvais plus. Le dernier, une vraie casserole ! » Un rire s’échappa d’entre ses lèvres, et Naïa se joignit au sien. Voilà plusieurs jours que les auditions avaient commencé, mais ce n’était pas encore vraiment ça. Bien sûr, elles prévoyaient déjà d’en retenir certains, mais il en manquait trop. La plupart du temps, Naïa les accompagnait au piano pour leur donner une mélodie quand beaucoup trop ne parvenaient à s’y tenir. La fille Argent les bras en l’air en signe de victoire. « Youpiiiii ! Je vais pouvoir rentrer chez moi ! » Elle bondit sur ses deux jambes, fermant le piano pour courir vers son sac. Après tout, ce genre d’activités était extra-scolaire et elle finissait tard. « Tu ne viens pas à la fête ce soir ? » Naïa haussa un sourcil. « La fête ? Quelle fête ? » Son amie leva les yeux au ciel avant de sourire amusée. « Tu es vraiment une tête en l’air toi. A part la musique, y’a quoi dans cette petite caboche ? » se moqua-t-elle gentiment en tapotant la tête de la brunette. Il fallut donc qu’elle lui répète une énième fois qu’il y avait une fête chez Bridget ce soir et qu’elle y était conviée. Cette information fit tilt dans l’esprit de Naïa… Oui, il était très possible qu’elle l’ait su à un moment donné. « Oooh je suis pas sûre. Je suis vraiment fatiguée. En plus, en ce moment, y’a mon père à la maison, je voudrais en profiter avant qu’il ne reparte en mission. » Avec sa profession de militaire, il fallait reconnaître qu’il n’était pas souvent à la maison. Skylar fit la moue, venant s’accrocher à mes épaules. « Oh allez, ce serait sympa que tu viennes ! T’es jamais là pour les fêtes. Juste ce soir ! Demain, tu auras tout le temps de le voir ton papa. » Naïa se mit à réfléchir plusieurs à la question, avant de céder face à l’insistance de son amie. « Bon ok, c’est d’accord ! Je rentre chez moi me préparer et j’arrive ! »

« Eh Naïa, t’es encore dans les nuages. » La jeune fille ne répondit pas. Elle n’entendit même pas ce que Skylar venait de lui dire tandis qu’elles se retrouvaient à nouveau seules dans le grand amphithéâtre. Une nouvelle candidate venait de s’en aller, mais Naïa aurait été incapable de dire ce qu’elle avait chanté, ni même à quoi elle ressemblait, ni son nom. La rousse força un sourire. « Au fait, je ne t’ai pas beaucoup vu à la fête de Bridget la dernière fois. T’étais passée où coquine ? » la taquina-t-elle, ce qui eut le mérite de faire réagir Naïa qui détourna le visage vers elle. Son expression était indescriptible, ce qui laissa son amie muette. Cette fameuse fête, oui elle s’en souvenait. Ou non, justement, c’était bien tout l’inverse. Elle tournait et retournait le scénario dans sa tête, mais elle était incapable de se souvenir de quoi que ce soit. Elle se souvenait simplement qu’elle y était allée avec Skylar, jusqu’à ce que son amie délurée n’échappe à son regard. Mais ce n’était pas grave, elle s’amusait assez bien. Jusqu’à ce que Sean arrive. Quel abruti. Elle ne l’aimait pas du tout à faire toujours son bellâtre, à traîner dans ses pattes. Si elle avait su qu’il serait là, elle ne serait certainement pas venue. Sans doute aurait-elle mieux fait d’ailleurs. Après un verre, elle n’avait plus aucun souvenir de la soirée. Est-ce que c’était lui qui lui avait offert ? Ça aussi, elle n’en savait rien. Mais tout n’était plus devenu que néant. Elle s’était réveillée au matin, l’esprit complètement embrumé dans une chambre. Qu’est-ce qui s’était passé ? Elle n’en avait aucune idée non plus. Mais ces choses-là, ça se sentait. Et ça la hantait. « Oui, je me suis bien amusée. » Elle n’aurait pu être plus brève, mais elle s’en moquait éperdument. Sur la table, elle se mit à ordonner les stylos, les papiers étalés dans le désordre. Sans vraiment y penser. Elle voulait que ce soit juste rangé. « Bon, j’y vais. » Elle se leva sans plus de cérémonie, empêchant Skylar de parler même si elle en brûlait d’envie. Elle attrapa son sac et sortit de la grande salle. Parcourant seule les longs couloirs du lycée, elle vit la nuée humaine qui sortait des vestiaires après que les joueurs de football aient fini leur entraînement. Naïa passa à travers, se faufilant avec sa fine silhouette jusqu’à ce qu’elle se fasse légèrement bousculer. Mais c’était fait exprès. Elle le savait. Elle le comprenait. Elle recula d’un pas, se retrouvant devant Sean. Il ne lui dit rien, se contentant d’afficher un sourire goguenard avant de poursuivre son chemin. Elle lui jeta un regard apeuré. Mais il n’eut pas sitôt disparu de son champ de vision qu’elle eut un regard noir. Elle poursuivit son chemin, rentrant bien vite chez elle. Le chemin de la maison n’était pas très long. Arrivée dans le foyer des Argent, elle se sentait déjà mieux, plus apaisée. Elle se sentait protégée. Avisant ses sœurs qui discutaient, étalées dans les différents canapés, elle s’approcha. Un sourire naquit même sur ses lèvres en les voyant si heureuses. Venant s’assoir à côté de Jahia, elle se blottit tout contre elle, se joignant bientôt à la conversation. Oui, ce ne serait qu’un mauvais souvenir. Juste un cauchemar. Et elle saurait l’oublier.


« PAPA ! MAMAN ! TAYLOR ! SAM ! KONAN ! JAHIAAAAA ! » hurla Naïa en claquant la porte d’entrée derrière elle. Pourquoi toute la famille était réunie ? Pour Noël. C’était à peu près la seule période où les Argent pouvaient espérer se retrouver au grand complet. Tout le monde avait bien grandi. Les plus grands avaient déjà un travail, et les triplés entamaient déjà leur vingt-deuxième année. Tout se passait au mieux. Pour Naïa, le lycée était et toutes les galères de chorale avec. Elle avait pu se consacrer pleinement à la musique. Désormais, elle passait tout son temps au Conservatoire pour se perfectionner au piano et elle passait énormément d’auditions pour obtenir un rôle dans une comédie musicale. En déboulant dans le salon, elle agita d’ailleurs une fameuse enveloppe dans tous les sens. « J’ai eu ma réponse ! J’ai eu ma réponse ! J’ai eu ma répoooonse ! » Elle dansait déjà dans tout le salon, les bras en l’air. Toute sa famille se redressa. « Alors, c’est quoi la réponse ?! » s’enquit immédiatement Sam. Naïa arrêta de se trémousser dans tous les sens. « Euuh… bah j’en sais rien, je n’ai pas ouvert. » Unanimement, ils soufflèrent tous de désespoir. « Ouvre-la alors ! » s’écria Jahia, presque plus impatiente que sa sœur. Le père et la mère hochèrent vivement la tête. « Plus viiite ! » la pressa Konan tandis que Taylor venait se placer derrière Naïa pour enlacer la taille de sa cadette. Toute excitée, la jeune fille ne parvenait pas à ouvrir correctement la lettre. Elle la déchirait plus qu’autre chose, mais au moment fatal où elle dut en lire le contenu, elle n’y parvint pas. Elle fourra la lettre dans les mains de Taylor. « Oooh va-s’y, moi je peux pas ! » Elle s’écarta légèrement, dansant d’un pied sur l’autre tout en observant avec attention le visage de sa sœur qui lisait attentivement les lignes. La tension commençait à monter d’un cran, quand tout à coup, un sourire apparut sur les lèvres de Taylor. « Tu es… PRIIIISE ! » De grands cris de joie accompagnèrent la nouvelle de la lettre. Naïa se mit à sauter de bonheur dans tous les sens, dansant avec ses sœurs et prenant tout le monde dans ses bras. Ses parents ne cessèrent de dire qu’ils étaient fiers. Oui, elle était aux anges. Ses rêves, peu à peu, commençaient à se réaliser. Promesse d’un avenir radieux.

***




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Bennett
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 4228

MessageSujet: Re: Naïa Argent ❀ All you need is love - V2   Sam 9 Sep - 21:33

Ma keuuuupiiiiiineeeee hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Argent
Admin bisounours
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 556

MessageSujet: Re: Naïa Argent ❀ All you need is love - V2   Sam 9 Sep - 22:21

Ma future colocataiiiire amour coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïna R. Dickens
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/10/2017
MESSAGES : 95

MessageSujet: Re: Naïa Argent ❀ All you need is love - V2   Mar 10 Oct - 13:33

Bienvenue sur le forum hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Naïa Argent ❀ All you need is love - V2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Haiti en Marche: L'argent de la drogue et les élections!
» La salle de l'argent
» L'argent du Pouvoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous !-