Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARIA E. COOPER V2 ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aria E. Cooper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2016
MESSAGES : 401

MessageSujet: ARIA E. COOPER V2 ♥    Dim 10 Sep - 10:55




" Being alive hurts too much"


"Aria Elisabeth Cooper"


◑ Nom Cooper, un nom qui ne signifie pas la tranquillité, une famille heureuse, non rien de tout ça. Un patrimoine lourd à porter et aux conséquences dévastatrices. ◑ Prénom(s) Aria, en hommage à cette grand-mère maternelle qui s’est battue pour les droits des femmes. Elisabeth est juste là parce que ma génitrice était une fan inconditionnelle des romans de Jane Austen ◑ Date et lieu de naissance Le 15 mai 1990 à Londres ◑ Nationalité Anglaise et américaine ◑ Orientation sexuelle Hétérosexuelle ◑ Statut civil Fiancée à Edward ◑ Profession et/ou études Journaliste ◑ Quartier d'habitation Une grande maison à Downtown ◑ Qualités et défauts de ton personnage Naïve, froide quand elle veut, généreuse, souriante, aventurière, observatrice, curieuse, cultivée, secrète   ◑ Avatar Keira Knightley ◑ Groupe L’hémorragie de tes désirs ◑ Crédits @Aslaug pour l'avatar.

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage Je proviens d’un haut milieu de la société anglaise, l’aristocratie. C’est-à-dire un milieu où les balais dans le cul ainsi que l’hypocrisie est courante, deux choses dont j’ai horreur et qui ne me corresponde pas. Je suis un peu comme un gâteau, dure aux premiers abords mais douce et adorable quand on me connait. Je n’accorde pas facilement ma confiance, il faut la mériter. Malgré tout ça, je sais très bien m’intégrer à un groupe, oui oui je suis ce genre de personne qui s’incruste un peu partout, au moins ça sert à faire de nouvelles connaissances et à agrandir ses contacts. Mais je suis une vraie romantique, mon deuxième prénom à la Austen doit y jouer. Je rêve de fonder une grande famille, de vivre heureuse avec mon mari, mes enfants et mon labrador dans une grande et belle maison. Que voulez-vous ? C’est ma conception de la vie parfaite, bien trop classique, peut être que mon côté bourgeoise ressort.
Le petit cocon de ton personnage
Une très belle maison à Downtown. C’est Edward qui l’a choisi, une surprise qu’il voulait me faire. De grandes pièces pour inviter toute la famille, une immense cuisine pour faire de bons repas et une belle suite parentale avec une baignoire digne des rois. Il y a pour l’instant trois chambres vides, pour nos futurs enfants.Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Une ville que j’ai apprise à aimer, qui m’a donné des fous rires ou comme des océans de larmes. Elle est tout à la fois, une ville protectrice comme la mère de tous les dangers. J’aime tous ces aspects, son envie de réunir beaucoup de communautés et d’essayer de les faire vivre en harmonie. Oui, j’aime ça. Une ville faite pour les ambitieux qui rêvent de grimper l’échelle sociale et de se trouver au plus proche du soleil, voilà où est ma place.Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Je suis une grande romantique et j’aime profondément Edward. Bien que notre relation n’a rien d’un dessin animé Disney, je suis très fière du parcours que l’on a fait. On a réussi à se retrouver et à construire ce que l’on voulait depuis le début.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
Quand je suis stressée ou pour réfléchir, je mordille un stylo. Ça me donne l’impression de me donner de l’imagination et de régler tous mes problèmes. Ou quand je travaille, j’écris sur mon corps pour ne pas oublier. J’ai déjà eu des problèmes de peau à cause de ça mais je ne peux pas m’empêcher de continuer.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Wapiti ou Hélène Ton petit âge 21 ans le 14 septembre :huhu : Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Je les enterre :face : Personnage inventé ou scénario Scénario d’Edward Où as-tu connu le forum? Quand je me suis baladée sur la plage, j’ai fait sa rencontre Un dernier petit mot ? C’est la mer noire ?

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t3221-aria-e-cooper-v2#89114][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Keira Knightley</span> - Aria E. Cooper
[b] Aria E. Cooper: [/b][i]Downtown[/i]
[b] Aria E. Cooper: [/b][i]Journaliste[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria E. Cooper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/03/2016
MESSAGES : 401

MessageSujet: Re: ARIA E. COOPER V2 ♥    Dim 10 Sep - 10:56



Dessine-moi un mouton


Aria est ce que l’on peut appeler un bourgeon de l’aristocratie anglaise. Grossièrement, elle a grandi avec une petite cuillère en or dans la bouche. Une petite fille pourrie gâtée comme les élèves de son école l’appelait, car ceux-ci enviait son train de vie. Pourtant, la demoiselle ne se comportait pas comme tel. Certes, elle pouvait paraître snob, hautaine et froide aux premiers abords mais après quelques mots échangés, c’était une toute autre petite fille. Elle devenait sociable et enjouée par la suite. Son père était un lord respecté, il était à la tête d’une entreprise de pétrole, la British National Oil Corporation. Autant dire que la famille avait des amis comme des ennemis, mais cela ne les a pas empêché de vivre une vie tout ce qu’il y a de plus normale. Les triplés  Cooper, Dimitri, Anya et Aria ont grandi dans le domaine familial dans la banlieue de Londres, composé d’un grand manoir, d’un parc avec un étang, une piscine extérieur et une écurie qui abritait les chevaux de la famille. Les parties de cache cache avec tous les cousins étaient épiques et pouvaient durer toute une après-midi.

C’est à sa rentrée en CE2, quand elle avait environ sept ans, que la petite fille s’est plaint de maux de têtes de plus en plus fréquemment et dont l’intensité augmentait toujours. Au début, ses parents ne prenaient pas en compte les plaintes de la petite fille et mettait cela sur le compte qu’elle voulait rater l’école à tout prix. Mais ce n’est que quand ils ont reçu un appel de l’école, qu’ils ont compris que quelque chose n’allait pas. Une série d’examens plus tard, le verdict était tombé. Une tumeur s’était logée dans le cerveau d’Aria. Le médecin avait rassuré mes parents sur le fait que cette grosseur était certes cancéreuse mais complètement guérissable. "M. et Mme. Cooper, les bords de la tumeur de votre fille sont nets et nous aurons peu de difficultés à l'enlever. Mais avant de pouvoir procéder à une quelconque opération, elle va devoir subir quelques séances de chimiothérapie."
Pour égayer ces moments où la petite Aria devait rester tranquille dans le lit, son frère et sa sœur étaient là pour lui tenir compagnie et l’occuper par leurs habituelles bêtises. "Je suis le monstre de la grotte aux cents mille ours ! J'ai du poil aux dents et aux pieds, je mange des enfants au petit-déjeuner, au déjeuner et même au dîner ! Mon plat préféré est un enfant avec une tonne de mayonnaise que j'avale en une seule bouchée !" Dimitri avait posé un drap marron sur sa tête et prenait une voix grave tout en racontant son histoire de ce monstre de la grotte. Pendant qu’Anya imitait une princesse aux manières qui donnait envie de la frapper. C’était leur jeu et les trois ne s’en lassaient jamais. Ils passaient tout leur temps ensemble, on ne pouvait pas les séparer, les trois terreurs du quartier. Huit mois plus tard, le grand jour était venu. Un dernier baiser sur le front de son enfant et Mme Cooper laissait sa petite fille partir seule dans la salle d'opération.
"Mlle Greys vous serait avec M. Samuels pour l'exposé." Elle s'était retournée pour observer son partenaire. Aria l'avait déjà remarqué avant, un aussi beau visage, jamais elle n'aurait pu faire l'impasse dessus. A la fin du cours, l'adolescente s'est dirigée vers le jeune homme et dans un sourire poli, elle s'est présentée. "Bonjour, je m'appelle Aria Cooper", de ces quelques mots, de cet exposé est né une histoire d'amour. A vrai dire, ils ne se sont plus quittés depuis cette rencontre. Filant la parfaite idylle, ils décidèrent d'emménager ensemble même si les parents de la brune étaient quelques peu réticents à cette idée. Ils parlaient mariage, bébé et du reste mais se donnaient encore du temps avant de réaliser tout cela, au moins après leurs études.
Elle se tenait là, près de lui prenant son bras et l'embrassa une dernière fois avant plusieurs mois, voire une année. Il voulait s'engager dans l'armée, en tant que petite amie parfaite, elle l'avait supporté dans son choix même si au fond d'elle, la jeune femme avait peur qu'il lui arrive quelque chose au front, l'idée qu'on vienne toquer à sa porte lui apprendre la mort de son âme sœur était devenue récurrente à l'approche de son départ. Mais elle ne laissait rien transparaître pour qu'il ne soit pas inquiet et qu'il parte sans avoir la tête ailleurs. Le terrible souvenir revenait en tête à chaque fois qu’il n’était plus là, ses grands-parents qui lui ont révélé que sa mère avait tué son père.. C’était sa sœur qui avait découvert la scène macabre, la pauvre.. Après plusieurs années, le traumatisme prenait toujours de la place et sa mère n’était plus qu’un vague souvenir à présent.
Pendant qu'il était à des millions de kilomètres, Aria entretenait une correspondance avec lui, racontant ses journées de cours et ses idées pour changer le monde, ce prof qu'elle ne pouvait plus encadrer. Il lui racontait ses journées mais sans rentrer dans les détails et heureusement, Aria ne voulait pas savoir tout ce qu'il se passait là-bas. Du moment qu'il rentrait vivant, c'était le plus important. Elle tentait de montrer qu’elle tenait le coup, que la distance ne la faisait pas souffrir, alors que cela la rongeait, la bouffait de l’intérieur. Son sourire flanqué sur son visage, elle continuait de vivre. Un an, voilà dans combien de temps elle devait le voir. Cela lui paraissait une éternité, comment allait-elle tenir sans pouvoir prendre dans ses bras l'homme qu'elle aimait ? Sa famille était bien là pour la soutenir, mais il ne pouvait pas le remplacer. Il y avait le cousin du jeune homme qui venait de temps en temps à la maison pour lui tenir compagnie.  Au fil des derniers mois, il venait plus souvent, ils se sont rapprochés. Cela s’est passé un soir, après un verre de trop qu’Aria s’est lancée dans ses bras. Quel était le but de son  geste ? Aucun, la jeune femme ne voulait pas blesser Edward, lui faire regretter d’être parti aussi longtemps, non. Au contraire, il lui manquait terriblement. “On ne devrait plus recommencer. Ce qu’il s’est passé hier, c’était une erreur. J’aime Edward et seulement lui.” Ils étaient tous les deux d’accord, ce qu’ils avaient fait était une énorme erreur causé par l’alcool et la faiblesse de l’un des deux. Cela aurait pu s’arrêter là, ils semblaient avoir retenu la leçon, mais non. Ils avaient recommencé une deuxième fois sans pouvoir accuser l’alcool. Malgré les nombreuses lettres écrites à Edward, l’amour qui lui montrait, le manque de ne pas l’avoir à côté d’elle, de pouvoir le serrer dans ses bras grandissait et son cousin était présent, lui ressemblant légèrement.
Il lui faisait l’amour quand la porte de la chambre s’est ouverte laissant apparaître Edward. Pourquoi était-il là ? Son retour était programmé pour plus tard et il devait prévenir la jeune femme qui voulait lui organiser une petite fête pour son retour. Aria avait beau s’excuser et lui dire que ce n’était pas ce qu’il croyait mais le jeune homme ne voulait pas entendre ses paroles et trancha la fin de leur couple. Après cette rupture douloureuse, la jeune femme a quitté son Angleterre natale pour voyager à travers le monde et continuer ses études dans diverses universités. La France, l’Autriche, la Russie, le Canada, le Québec et l’Afrique du sud n’ont plus de secret pour la jeune femme. Ces voyages lui ont permis de penser à autre chose que son écart qui a coûté son couple.
Diplômée, elle s’est d’abord installée quelques mois en France pour un journal national. La vie à la française lui plaisait et s’installer dans ce pays était une option qu’elle envisageait. Aria avait déjà trouvé l’appartement de ses rêves à Montmartre et avait obtenu une bonne place dans un journal. Puis, une occasion plus alléchante lui était parvenue, une place dans un grand journal américain, à Los Angeles. Si cela pouvait gonfler son CV et lui permettre d’acquérir une bonne réputation, la jeune femme était prête à quitter son Europe natale pour vivre son rêve américain.
La voilà installée dans son appartement au dernier d’un immeuble récent avec une terrasse offrant une vue imprenable sur la ville. Une nouvelle vie commence, Aria s’était promis de ne plus commettre les erreurs du passé et de profiter des nombreuses opportunités que LA lui proposait.
Bien des choses se sont passées depuis son emménagement à Los Angeles. Elle a rencontré Edward par hasard dans un café, comme quoi le monde est petit. Ils ont parlé, longtemps, finalement il lui a accordé une seconde chance et cette fois, elle n’avait plus le droit à l’erreur. Aria avait grandi, mûri, maintenant, elle savait qu’elle allait devoir regagner la confiance d’Edward, lui montrer qu’elle ne l’avait jamais oublié et que son amour pour lui était toujours aussi fort qu’avant. Elle a réussi, il est encore amoureux d’elle et les voilà de nouveaux ensemble. Aria sait que c’est reparti pour longtemps, enfin c’est ce qu’elle croyait. Il l’a demandé en mariage devant leur famille le jour de noël, la plus belle demande selon la jeune femme. Les préparatifs avançaient rapidement, le mariage n’était plus que dans quelques semaines. Mais paf ! Un boulet de canon venait tout foutre en l’air, le cancer. La tumeur était revenue, elle n’y croyait pas. Cela faisait des années qu’elle était guérie et voilà que cette saloperie faisait son grand retour et au plus mauvais moment. Non, impossible pour Aria de l’annoncer à Edward, elle ne pouvait pas lui gâcher son mariage. Elle a donc fait le choix de taire sa maladie et de ne mettre dans la confidence que son frère et sa sœur. Son plan était de partir le temps du traitement et revenir après. Stupide ? Absolument ! Mais pour la jeune femme, il n’y avait pas de meilleure solution que celle-là. Mais elle n’a pas eu le temps de mettre son plan à exécution… Edward est tombé sur les papiers avant…  Est-ce que cette fois-ci, le couple va réussir à passer l’obstacle ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luce H. Kane
Admin sexy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/11/2015
MESSAGES : 2349

MessageSujet: Re: ARIA E. COOPER V2 ♥    Dim 10 Sep - 11:27

Hello toi héhé
Je te re valide ! amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ARIA E. COOPER V2 ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abby Cooper is here o/
» aria origine
» Maxime Cooper [VALIDE]
» Lea Cooper
» Arrivée d'un nouvel élève : Daniel COOPER - SD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-