Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! [Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/10/2017
MESSAGES : 36

MessageSujet: Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! [Caleb]   Mar 10 Oct - 19:24






Caleb J. Campbell - Morgan Campbell
“ Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! ”

Morgan était au bord de sa voiture en direction de Hollywood, là où vivait son frère jumeau. Si le Lieutenant de police était nouveau en ville, c’était bien pour une raison et ça serait dommage de passer à côté de celle-ci. Il devait apprendre à connaître ce frère qu’il venait tout juste de rencontrer, et il n’y avait rien de mieux que de démarrer par un diner pour commencer. C’était assez difficile de s’imaginer qu’il s’agissait de son frère. Jumeau précisément, en plus. Ils ne se ressemblaient pas comme deux gouttes d’eau comme on pourrait l’imaginer mais ils venaient du même moule. Ils appartenaient du même sang... Pourtant, à ses yeux, Caleb était un inconnu. Un étranger.

Le fait qu’on lui ait volé son enfance faisait mal. On l’avait trompé, menti, dépersonnalisé. Sa vie n’avait toujours été qu’illusion, mensonge... Il aurait dû grandir à New York. Pas à Philadelphie. Il aurait pu avoir Caleb et sa cousine Venus en camarades de jeu... Non, il n’avait pas eu ça. Et à l’inverse, on avait privé à sa propre famille sa présence, ses premiers sourires, ses premiers pas, ses premiers mots, ses premières bêtises et puis ses premiers émois. Malheureusement, personne ne pouvait rattraper les 29 années qui avaient été perdues. C’était irréversible mais ils ne pouvaient que se rattraper pour y remédier à ça.

Il semblerait que Morgan soit déjà arrivé devant chez son frère. Il se gara tranquillement, éteignit le contact, puis, il pouvait rester planter là... Oh, il était flic. Il avait tant recherché sa famille, et même, avait déménagé à Los Angeles rien que pour lui... C’était étrange d’avoir tant cherché des parents sans qu’il pense une seule seconde s’il avait des frères et sœurs. Non. Juste un jumeau qui l’attendait. Il sortit alors de son véhicule avec une bouteille de vin qu’il ramassa sur le siège passager... Evidement, s’il venait diner, ce n’était pas avec les mains vides... Pour la soirée, il ne s’était pas non plus foulé pour s’habiller simplement et décontracté. Tee-shirt, polo, jean... Il n’y avait pas plus civil que lui en ce moment même. Son flingue de service et son badge étaient restés sagement au poste de police... Par contre, si ceux-là étaient restés là-bas, cela n’empêchait pas à Morgan d’avoir des flingues personnels non loin de lui... Pas qu’il était du genre paranoïaque mais on ne savait jamais. Il restait un pur américain qui exerçait son droit d’être équipé.

Il sortit de sa voiture et se dirigea donc alors vers l’entrée de chez son frère qui portait le doux de Campbell sur la boite aux lettres. Nom qui lui faisait bizarre car c’était un nom qui lui appartenait et qui savait s’il s’y ferait un jour. D’ailleurs, au passage, Morgan remarqua très vite qu’il avait attiré l’attention d’une des voisines, une vieille mémé aux cheveux gris, qui se tenait derrière sa porte entrouverte. C’était bon, quoi ! Il n’était pas un voleur ! Ah ses voisins qui servaient d’espion... Franchement ! Enfin devant la porte, il sonna donc, et attendit à ce qu’on lui ouvre...

par humdrum sur ninetofive





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb J. Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2017
MESSAGES : 494

MessageSujet: Re: Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! [Caleb]   Mar 10 Oct - 22:27



Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à dîner !
Morgan & Caleb
Mon frère était vivant. J'avais toujours cru comme toute ma famille d'ailleurs qu'il était mort. Enfin on me l'avait plutôt dit, mes parents me l'avaient dit quand j'étais en âge de comprendre et surtout quand j'étais tombé nez-à-nez avec l'une des nombreuses photos de naissance de mon frère et de moi. J'en avais discuté avec mes parents, je ne pouvais pas le croire. C'était le genre de choses impossibles et pourtant il était bel et bien vivant après toutes ces années. La police avait quand même fait des recherches pendant un petit moment, mais sans grand succès. A l'époque, les moyens n'étaient pas les mêmes que maintenant en même temps, mais bon. Bref. Je n'avais même déjà vu avec mes deux parents, quand j'étais revenu à New-York pour qu'on puisse en avoir la preuve. C'était bien le cas, le test ADN avait révélé que cela avait été positif. Tu m'étonnes que mes parents étaient heureux d'apprendre ça, de savoir que leur fils était toujours en vie, mais moi je ne le connaissais pas du tout. On avait à peine passer une année ensemble et j'avais dû apprendre à vivre sans par la suite. Ce n'est pas comme si je me voulais de mon premier anniversaire. Franchement, qui s'en souvient ? Personne à mon avis.

Il fallait quand même qu'on crée un lien tous les deux. J'avais si longtemps pensé que j'étais fils unique, enfin que j'avais mon jumeau qui n'avait pas survécu dès notre première bougie soufflée. Maintenant il fallait rattraper le temps perdu, on en avait tellement perdu. Il ne fallait plus attendre une seconde, mais c'était tellement étrange comme situation. Comment tu veux parler de choses à quelqu'un qui fait partie de ta famille que tu ne connais pas, mais alors pas du tout. Je l'avais donc invité à dîner ce soir, oui je sais plus pourquoi. Ah oui, sûrement pour trouver ce lien fraternel qui est censé être si fort, surtout entre les jumeaux il parait. Je voulais le voir. Sans mes enfin nos parents, ça nous permettait de discuter plus librement c'est sûr, mais j'étais quand même assez stresser par ce qui m'attendait. Bon, j'avais tout pris chez un traiteur pour le repas. Oui, au moins j'étais sûr que la bouffe serait bonne et comme ça, je n'avais pas besoin de me prendre la tête avec ça. C'était un problème en moins, ça m'enlevait une épine du pied.

Je m'étais habillé très simplement, juste un jean et un tee-shirt ferait parfaitement l'affaire. Après tout, serte c'était bien un dîner de famille, mais on était que deux, alors ce n'était pas la peine encore de mettre les plats dans les grands. C'est au moment où j'entendis la sonnette retentir que ça me fit davantage stresser, parce que ça y est il était là. Mon frère était là, derrière la porte. J'arrivais donc assez rapidement à la porte, pris une grande inspiration avant d'ouvrir cette dernière. Un sourire s'afficha sur mon visage en voyant celui de mon frère jumeau. "Entre, je t'en prie. Fais comme chez toi." Lui dis-je donc toujours avec se sourire en le laissant entrer à l'intérieur de mon appartement. "Comment vas-tu ? Tu as fait bon voyage ?" Demandai-je donc en attendant une réponse de sa part.

©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Campbell
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/10/2017
MESSAGES : 36

MessageSujet: Re: Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! [Caleb]   Mer 11 Oct - 16:56






Caleb J. Campbell - Morgan Campbell
“ Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! ”

Derrière cette porte, il s’agissait de sa nouvelle famille. En fait, sa famille, tout  court. C’était un étrange sentiment puisque c’était un frère dont il ne connaissait rien de rien... Morgan se posait un tas de questions : est-ce qu’ils n’avaient aucun point commun au final ? S’ils ne s’entendaient pas ? Sa rencontre avec lui s’était plutôt bien... passé, non ? Cela avait été une émotion très étrange et désormais que l’émotion était passée, ils pouvaient entamer une relation « fraternelle » comme elle était censée être. Ils n’avaient pas spécialement eu d’autres contacts depuis leur rencontre, du moins à part ceux qui annonçaient son arrivée à la Cité des Anges... Désormais, ils pourraient parler de choses qu’ils n’avaient pu parler, du moins devant les parents. Devant eux, ils ne pouvaient avoir une conversation de mecs : « Quand as-tu eu ton premier baiser ? Avec qui ? » « Quand t’as perdu ta virginité ? et avec qui, encore une fois ? », « Comment s’appelait ta première petite amie ? ». Bon là, c’était un peu poussé mais les deux frères avaient tant à rattraper. Il y avait tellement de choses à savoir... De son côté, Morgan avait volontairement amis des informations à ses parents pour éviter de leur faire du mal. Il avait préféré omettre que ce père qui l’avait élevé avait été alcoolique, violent... qu’il mettait des beignes à sa mère et qu’un jour, c’était lui qui en avait reçu une. D’avoir été séparé de lui était une chose donc Morgan ne voulait pas rajouter de la souffrance et de la culpabilité. Il avait juste émis les grandes lignes. Les « parents » qui l’avaient détenu avait fini par être arrêté, Morgan avait fini pour le coup au foyer et avait commencé à les chercher à New York dès qu’il fut majeur.

Levant la tête au-dessus de son épaule, Morgan sentit encore le poids du regard de la voisine. S’il avait eu son arme sur lui, il le lui aurait montré pour la faire flipper un bon coup mais bon, ce n’était pas une chose à faire. Cette vieille dame serait capable d’appeler le 911 et de rameuter la patrouille sur les lieux. Fort heureusement, Caleb ne tarda pas à lui ouvrir la porte et lui afficha un sourire.

- Salut Bro’ ! dit-il spontanément.

Allez savoir pourquoi il lui sortait ça. Pour détendre l’atmosphère ? Sans aucun doute ! Il fallait que le feeling passe. C’était son frère...Et son instinct de flic lui disait que c’était quelqu’un de bien. Suite à l’invitation, il ne se fit pas prier pour rentrer.

- Ben écoutes, nickel ! Je t’ai apporté de quoi déguster ! répondit-il en lui tendant la bouteille de vin. D’ailleurs, ta voisine t’espionne souvent ? lui demanda-t-il en pointant son pouce derrière lui. De toute façon, la porte était fermée. La voisine ne pouvait rien entendre.

En fait, peut-être qu’elle trouvait Caleb à son goût et lui-même également... Peut-être que Morgan devrait lui jouer un mauvais tour en lui disant qu’ils forment un couple gay...Cela dit, c’était à se demander à quel point les deux voisins se connaissaient. Morgan ignorait si son frère était du genre coureur de jupon ou s’il avait quelqu’un dans sa vie. Ca aussi, c’était le genre d’informations qu’il aimerait savoir.

- Le voyage a été fastidieux mais je suis ravi d’être enfin installé.

Et comment ! Il avait peut-être une petite piaule mais il se contentait du minimum. Après tout, il allait être pas mal occupé avec son boulot et avec son maigre salaire, il n’avait les moyens de se payer une maison de luxe. Qu’importait ! Et puis, s’il le voulait, il pouvait venir squatter chez sa meilleure amie, Sidney... Il avait un visage familier dans cette ville et il n’y avait rien de plus plaisant d’avoir un point de repère.

Morgan s’était avancé naturellement, levant le nez autour de lui. Lui, un peu curieux ? peut-être bien. C’était dans sa nature. C’était intéressant de voir où vivait son frère.

- Et toi, donc ? demanda-t-il en retour pour savoir comment il allait. C’est chouette chez toi !

par humdrum sur ninetofive





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bon, t'es mon frère ? Très bien. Alors, invites-moi à diner ! [Caleb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jeu très bien =D
» Je ne me sens pas très bien [TERMINÉ]
» Alors que fait-on ? [PV Patte Tigrée ]
» « ... Et juste là, un petit géranium ! Ouais, ça va être bien. Ça va être très bien même. » + Cheryne
» hey, arti, écoute moi bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Hollywood :: Home sweet home-