Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Esméralda
Grace Wilson
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2017
MESSAGES : 2316

MessageSujet: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Mer 25 Oct - 9:14


Parler de ses peines, c'est déjà se consoler

Flora-Jade & Grace







Abraham est mort. Il n'a pas survécu à l'opération qui visait à lui ôter le cancer qui le rongeait depuis tout ce temps. Il avait décidé de se faire soigner pour moi, pour nous. Et maintenant, il m'a abandonnée, me laissant seule avec le chagrin, et avec un trou béant à la place du coeur.
Voilà quelques heures déjà que je suis au courant. Il est tard, ou tôt, selon le point de vue. Environ quatre heures du matin. Après que Joan m'ait appris la nouvelle, il m'a fallu du temps pour l'encaisser. Non, qui est-ce que j'essaye de duper ? Je n'y crois toujours pas. J'ai l'impression qu'il va m'envoyer un texto d'une minute à l'autre pour me proposer de passer chez lui, ou de déjeuner ensemble demain midi. Je n'arrive pas à me faire à l'idée que je... Que je ne... Je n'arrive même pas à penser à cette idée...

Ça fait déjà deux heures que je suis sortie de l'hôpital. Deux heures passées à pleurer toutes les larmes de mon corps dans la voiture, sur le parking du General Hospital. Et finalement, il a fallu que je me ressaisisse. Demain, une foule de préparatifs m'attend. Je dois trouver s'il a de la famille en ville qui pourrait m'aider à préparer ses obsèques. Obsèques, quel horrible mot. Pour le moment, mon esprit fuit la réalité, je préfère ne pas penser à tout ça. Je démarre la voiture et conduit comme un zombie jusqu'à arriver devant l'immeuble. Bien entendu, pas de place pour me garer, je suis obligée de trouver une place de l'autre côté du pâté de maisons.
Une fois devant la porte de l'appartement, je tourne doucement la clé pour ne pas réveiller ma colocataire. Je n'ai pas le moral, chose bien normale, et je suis fatiguée nerveusement. Je ne me sens pas capable de lui expliquer la situation, alors je prie pour qu'elle soit déjà dans les bras de Morphée.

Je referme la porte doucement, mais quand je me retourne, je la trouve debout, face à moi, les yeux rougis par la fatigue. Elle a dû m'attendre. Adorable Flora. En fin de compte, j'ai bien besoin de réconfort, en ce moment...

"Je pensais que tu serais en train de dormir..."

Ma voix fatiguée, mes yeux rouges et larmoyants, ainsi que mes traits tirés doivent parler pour moi. Si jamais elle se pose la question : non, l'opération d'Abraham ne s'est pas bien passée...

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Flora-Jade Parks
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 93

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Mar 31 Oct - 8:21

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler ft. Grace & Flora-Jade
Se laissant bercée par la vie, celle-ci était une montagne russe émotionnelle. Ses petits soucis comme celui de croiser des fantômes de son passé étaient du pipi de chat à côté de ce qui pouvait se dérouler dans la vie des autres. Dernièrement, le mariage de sa cousine Layce avait été un désastre. Il fallait que Connor s’oppose à cette union pour lui déclarer sa flamme. Il n’avait pas trouvé d’autres moments pour le faire. Pourquoi ? Trop fier ? Ca foutrait un coup dans son égo ? Peur de quelque chose ? Flora-Jade s’était doutée de quelque chose, de ce qui pouvait se passer entre Connor et Layce... mais il fallait que ça se fasse en spectacle. Oh, ce n’était pas elle qui allait critiquer, non. Du tout. Mais c’était tellement dommage de faire ça ainsi, de cette manière, de le faire face à Dean ainsi, lors de son plus beau jour... Flora-Jade ne pouvait s’empêcher de compatir en même temps. Ce genre d’événement ne pouvait que se passer dans les films, et généralement, cela se passait toujours de manière romantique. La demoiselle en question a toujours l’intention de se marier à un snob, un connard ou un mec beaucoup trop parfait pour être vrai alors de le laisser tomber pour le beau gosse, cela faisait rêver. Bien au contraire, Dean n’était pas dans la catégorie « connard ». Il était un mec bien. C'était un peu injuste. Etait-ce un mal pour un bien ? Peut-être était-ce mieux de le prendre ainsi.

En rentrant chez elle ce jour-là, Flora-Jade ne put s’empêcher de raconter l’anecdote vécue. C’était d’ailleurs le même soir où Abraham avait été invité à diner. La fleuriste, pour le coup, avait presque monopolisé la conversation mais avait alors amusé la galerie quelque part. Cela avait permis d’enchaîner sur une autre conversation. En réalité, c’était drôle mais entre Abraham et Flora, le courant s’était plutôt bien passé. C’était comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Franchement, Grace était tombée sur une perle. Abraham n’était pas le genre de gars prise de tête. Il était très simple, et c’était agréable... Malheureusement, Flora avait fini par découvrir ses problèmes de santé... alors pour sûr, ses petits tracas étaient du pipi de chat à côté.

Mais ça devrait aller. Tout devrait aller. Abraham était censé de se faire opérer pour lui ôter ce fichu cancer. Ca devrait aller. Aujourd’hui, le cancer arrivait à se faire combattre. Il y avait toujours un risque mais on pensait toujours de manière optimiste. Abraham allait s’en sortir. C’était normal. C’était humain. Non, personne ne pensait qu’il pouvait  flancher de l’autre côté et quitter ce monde. Flora avait demandé à Grace si celle-ci tenait à ce qu’elle soit à ses côtés à l’hôpital... Sa colocataire tenait à être seule. Quelque part, cela rassurait Flora. Pas qu’elle ne souhaitait pas venir à l’hôpital avec elle mais par expériences, elle n’avait pas de bons souvenirs dans ces couloirs blancs. Cela lui rappellerait toujours son accident de voiture, le décès de sa sœur dans ce ledit accident ou bien le décès de son oncle suite à un cancer ou bien rien que sa fausse-couche. C’était une succession d’événements tristes.

L’heure tournait. Flora-Jade faisait le tour de l’appartement pour s’occuper. Après avoir mangé seule, elle avait fini par allumer la télé tout en attendant le retour de Grace. Vingt-deux heures. Vingt-trois heures. Toujours pas de Grace. Minuit. Flora-Jade alla se coucher et tourna dans son lit. Une heure du matin. Deux heures du matin. La fleuriste ne fermait toujours pas l’œil. Peut-être avait-elle réussi à dormir quelques heures mais quatre heures plus tard, elle se réveilla et se leva, en se couvrant d’un peignoir pour avoir un peu de chaleur. Grace était enfin de retour, se retrouva face à elle. Pour sûr, Flora était soulagée. Elle voulait connaître la bonne nouvelle.... mais en remarquant son air pâle, ses yeux rougis et sa voix : ça ne sonnait pas bon.

- J’ai eu du mal à dormir, avouait-elle.

Flora se mordit la lèvre inférieure, puis tendit directement les bras pour venir l’enlacer automatiquement et spontanément. Ce n’était pas une chose facile que Grace était en train de vivre et Flora ne pouvait que compatir. Vraiment. L’ayant déjà vécu par le passé, elle ne pouvait que comprendre l’effet que ça pouvait faire

- Viens là ! souffla-t-elle en l’enlaçant de ses bras.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Grace Wilson
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2017
MESSAGES : 2316

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Ven 24 Nov - 23:38


Parler de ses peines, c'est déjà se consoler

Flora-Jade & Grace







Bien sûr, elle comprend tout de suite que ça ne va pas. Et quand Flora m'invite à venir dans ses bras, je m'exécute, cherchant un peu de réconfort dans les bras de mon amie. Elle doit s'attendre à ce que je fonde en larmes dans ses bras, et pourtant je n'en fais rien. Je l'étreins comme si ma vie en dépendait, mais aucune larme ne coule. J'ai trop pleuré, je n'y arrive plus pour ce soir. Y arriverai-je de nouveau un jour ? J'ai l'impression d'avoir épuisé à vie mon stock de pleurs.

Finalement, au bout d'un temps qui me semble infini, je m'écarte enfin doucement de ma colocataire. J'ose à peine la regarder, j'ai peur de craquer nerveusement, et je ne veux pas. Non que j'aie envie de jouer les dures, mais à quoi ça m'avancerait de me remettre à pleurer comme une madeleine ?

"Je suis fatiguée..."

Et pourtant, je ne fais pas mine d'aller dans ma chambre pour autant. Je me dirige à la cuisine à la place, et j'ouvre le frigo pour y prendre une bière. Est-ce bien raisonnable à cette heure-ci ? Honnêtement, j'en ai pas grand chose à faire. J'ai envie, non, besoin de me vider la tête, sans quoi je vais penser à des idées noires toute la nuit. J'espère que Flora restera encore un peu avec moi, même si je ne pense pas être d'excellente compagnie en cet instant.

Mes pas m'entraînent vers le canapé, dans lequel je m'affale avant de boire plusieurs gorgées de bière. J'ai besoin de me sentir grisée par l'alcool, d'oublier cette soirée à l'hôpital, de dormir. Et peut-être que demain ce ne sera plus qu'un mauvais rêve, duquel Abraham viendra doucement me réveiller ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Flora-Jade Parks
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 93

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Sam 25 Nov - 17:21

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler ft. Grace & Flora-Jade
C’était certain et indéniable, Flora-Jade s’inquiétait pour sa colocataire en ce moment même. Elle ne la voyait pas rentrer et elle espérait que cela se passe bien pour elle. Oui, Flora-Jade était désormais au courant pour la maladie d’Abraham ainsi que son opération qui arrivait sur le tapis. De toute façon, ça ne pouvait que bien se passer, n’est-ce pas ? Flora-Jade l’espérait au plus profond d’elle... Grace ne méritait pas qu’un malheur puisse s’abattre sur elle... Donc qui savait, si Flora ne la voyait pas, c’était qu’elle était en train de profiter d’Abraham, à lui parler et à rigoler avec lui, ou tout simplement à être à ses côtés. Flora n’était pas sa mère pour avoir des nouvelles à la minute.

En tout cas, c’était comme ça, Flora-Jade cherchait à positiver. Par le passé, elle savait ce que c’était la perte d’un être cher et de combattre la maladie. Depuis tout ce temps, depuis qu’elle côtoyait Grace, Flora-Jade n’avait jamais osé lui dire qu’elle avait perdu sa sœur dans un accident de voiture – accident dont elle avait été également victime – qu’elle avait fait une fausse-couche et qu’elle avait perdu son oncle d’une maladie... Pourtant, au fond, elle savait qu’elle pouvait faire confiance à sa colocataire mais c’était trop dur pour elle d’en parler... et autant encore plus dur depuis qu’elle savait qu’Abraham avait un cancer. Flora-Jade ne voulait pas l’effrayer ou lui faire penser qu’Abraham risquait d’y passer un jour lui aussi. Non. Tout le monde ne mourrait pas d’un cancer. Il fallait que Grace garde tout son courage et son espoir. Abraham faisait tout pour guérir.

Alors lorsque Flora-Jade vit Grace arriver dans l’appartement, enfin, elle ignorait comment interpréter son état. Si Abraham était sauvé, elle s’en serait réjouie, non ? Elle lui sauterait au cou ? Elle aurait peut-être déjà envoyé un message pour exprimer sa joie ? Ou peut-être ignorait-elle son état ? Quelque chose clochait. Flora-Jade se refusait au pire. Grace semblait être... éteinte et la fleuriste craignait ce que cela signifiait. Elle avait l’impression de se revoir dans cet état après l’accident de voiture, quand Lilah  n’avait pas survécu. Pendant longtemps, Flora avait été éteinte, culpabilisant... alors sans poser de question, face à Grace, Flora offrit ses bras l’espace d’un instant. Elle ignorait si ça serait un réel réconfort pour elle. Grace ne devait pas être seule face à sa détresse.

Grace lui fit part de sa fatigue. Il ne s’en faisait aucun doute que ce genre de passade était épuisant. Flora la vit chercher une bière dans le frigo et s’éloigner pour se réfugier dans le canapé... Quant à elle, elle décida de se faire une tisane, puis s’approcha de Grace.

- Je peux faire quelque chose pour toi ? lui souffla-t-elle, doucement et en s’asseyant à côté de sa colocataire. Je suis là, Grace... Si jamais... Je peux faire seulement acte de présence si tu ne veux pas parler.

O combien elle pouvait comprendre si Grace ne voulait pas parler. Flora ne voulait pas la questionner, ni la forcer à parler car elle savait ce que c’était. Elle-même n’avait pas voulu qu’on la force à parler après le décès de Lilah. Chacun gérait sa peine différemment. Enfin bref, oui, Flora parlait en connaissance de cause, même si Grace l’ignorait.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Grace Wilson
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2017
MESSAGES : 2316

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Mer 29 Nov - 21:03


Parler de ses peines, c'est déjà se consoler

Flora-Jade & Grace







Ma bière descend vite, je l'ai déjà pratiquement terminée quand Flora-Jade me rejoint avec sa tisane sur le canapé. Elle me répète qu'elle est là pour moi, que j'ai envie de parler ou pas. Je la regarde tristement, mes yeux rouges légèrement humides.

"Merci. J'ai envie de rien pour le moment... Je crois que j'aurai plus jamais envie de quoi que ce soit..."

Et finalement si, j'ai encore des larmes dans mon corps. Elles coulent toutes seules alors que je viens me lover contre mon amie. J'ai besoin de réconfort, de chaleur humaine. Je me sens vide, tellement vide à l'intérieur, comme si l'on avait pris tout ce qui faisait de moi ce que je suis, et qu'on l'avait jeté au feu.

"Il me manque déjà tellement..." je sanglote, la tête sur l'épaule de Flora. "Je suis plus rien sans lui..."

Je ne dis rien de plus. Qu'y aurait-il à rajouter, au juste ? Il m'a tout légué, absolument tout, pourtant je n'en veux pas. C'est lui que je veux. L'argent ne peut pas racheter sa vie, que je sache. Finalement, c'est les épaules secouées des spasmes de mes sanglots que je m'endors dans les bras de mon amie, plus épuisée nerveusement que physiquement.

----- Le matin, vers dix heures -----

J'émerge d'un sommeil sans rêve, la tête dans le coton et les yeux bouffis à force d'avoir trop pleuré. La douleur qui vrille mon crâne me rappelle que tout ce qui s'est passé hier n'était pas un simple mauvais rêve, c'était bien réel. Et la réalité me heurte violemment, comme si je venais de me faire percuter par un 33 tonnes : Abraham est mort. Étonnamment, cette fois-ci je ne pleure pas. En fin de compte, dormir m'a fait du bien, je me sens plus forte. Pas assez pour imaginer la vie sans lui, c'est certain, mais assez pour affronter cette journée difficile qui m'attend.

Non loin du canapé, j'entends ma colocataire s'affairer dans la cuisine, d'où une odeur de café et d'oeufs au bacon émane, me mettant l'eau à la bouche. Mon ventre gargouille atrocement, et je m'aperçois que je n'ai rien dans le ventre depuis hier midi. Je me lève, encore vaseuse, et m'approche lentement de la cuisine.

"Bonjour..."

Ma voix est fatiguée, mes traits tirés, mais moins que cette nuit quand je suis rentrée de l'hôpital. Je réfléchis un instant à tout ce que j'ai à faire aujourd'hui, et ça m'angoisse rien que d'y penser. Je me sens capable de faire tout ça, mais pas seule. Non, seule, ce sera trop dur.

"Dis, tu veux bien rester avec moi aujourd'hui ? J'ai plein de trucs à faire pour l'enterrement d'Abraham, et j'ai pas le courage de les faire seule..." Je demande à mon amie avec un regard de Chat Potté.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Flora-Jade Parks
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 93

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Jeu 30 Nov - 16:58

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler ft. Grace & Flora-Jade
Qu’est-ce qu’elle pouvait faire de plus ? Flora l’ignorait. Chacun gérait sa peine différemment. C’était horrible. Douloureux... Et ça pouvait l’être encore. Cela faisait dix ans que Flora avait perdu Lilah dans l’accident de voiture, c’était toujours aussi douloureux. Peut-être moins qu’avant, mais Flora ne pouvait l’oublier. Elle ne pouvait oublier sa petite sœur et Dieu savait à quel point Lilah lui manquait... La vie de Lilah s’était arrêtée ce jour-là et, merde, Lilah avait raté tant de choses ! Flora avait été si inconsolable après sa perte. Ses parents et sa sœur aînée, Valéria, n'avaient plus su comment communiquer avec elle. Flora n’avait pu s’empêcher d’être agressive... Seuls son oncle Jack et son cousin Lincoln avaient su lui parler et l’apaiser. Son oncle Jack avait fini par partir à son tour et il ne restait donc plus que son cousin dont elle avait décidé de couper les ponts pour une raison qui lui était propre. Bref, ici, il était question de Grace et pas de sa vie. Sachant ce que ça pouvait faire, Flora ne voulait pas être intrusive. Elle gardait ses distances et ferait en fonction des besoins de Grace... Elle respecterait cela. Pour l’instant, seule sa présence fera l’affaire. Lorsque Grace se pencha et s’appuya contre son épaule, la fleuriste l’enlaça de ses bras et la berça. Elle ne pouvait que comprendre ce qu’elle pouvait ressentir. Flora n’avait pas les mots pour ça. C’était impossible de mettre les mots là-dessus. C’était impossible.

Abraham. Très cher Abraham. Lui aussi était parti chez les anges... Il manquera aussi à Flora. Peut-être pas autant que Grace... Ce cher cardiologue avait une personnalité bien propre. Il avait un humour bien à lui, et avait une gentillesse incroyable... De plus, ce que Flora retiendrait de lui, c’était ce don de faire sourire Grace. Ca, c’était de l’amour. Elle les avait sous les yeux. Abraham et Grace avaient fait un superbe couple.... et rien que de penser à ça, une petite larme perlait sur sa joue. Flora en était également touchée par sa perte.

Lorsqu’elle sentit que Grace s’était endormie, épuisée par ses émotions, Flora-Jade l’allongea tranquillement dans le canapé et la recouvrit du plaid. Quant à elle, elle prit place dans le fauteuil d’à côté et s’enroula dans un autre plaid. Elle finit elle aussi par s’endormir par la même occasion mais ne dormit pas bien longtemps dû à son inconfort. Peut-être une heure. Deux heures. Elle l’ignorait... Mais qu’importait, Flora finit par se lever et décida d’utiliser son temps à bon escient, soit en préparant du café et un bon petit déjeuner. Il n’y avait pas meilleur réconfort que ça. Remarquant que l’heure tournait et que Grace ne se réveillait pas, Flora appela Ellana pour lui dire qu’elle ne sera pas à la boutique et qu’elle lui laissait le soin pour la matinée. Peut-être était-ce plus judicieux de lui laisser la boutique pour la journée. N’ayant très peu dormi, ce n’était pas sûr que la fleuriste soit très productive. Et puis, elle ne pouvait pas laisser Grace comme ça. Elle ne pouvait l’abandonner suite à cette tragédie.

La belle au bois dormant finit par se réveiller et émergea. Flora lui fit un petit sourire.

- Bonjour ! salua-t-elle à son tour. Je nous ai préparé un peu de réconfort.

Elle ne pouvait pas faire mieux pour Grace. Elle devait se nourrir pour qu’elle puisse un minimum tenir. D’entrée de jeu, sa colocataire et amie lui demandait sa présence pour l’aider dans l’organisation de l’enterrement d’Abe. Dans le fond, ça lui faisait plaisir qu’elle puisse vouloir de son aide.

- J’ai déjà appelé mon employée pour qu’elle tienne ma boutique ! lui annonça Flora.

N’était-ce pas une chance qu’elle soit patronne ? Mais bon, elle ne pourrait pas toujours s’absenter tous les jours non plus. Il fallait que les affaires tournent. Face à Grace, Flora lui prit la main pour la serrer.

- Tu n’as même pas besoin de demander quoique ce soit. Tu ne seras pas seule pour traverser cette épreuve, Grace ! ajouta-t-elle.

C’était naturel d’être là pour sa colocataire. Flora ne pouvait pas être insensible et avait ce sentiment qu’elle devait le faire quelque part... Comme si de le faire la réconfortait également, l’aidait à cicatriser ses blessures du passé ou de faire que celles-ci fassent moins mal... Et puis, elle avait connu Abe et ça serait vraiment mentir de dire qu’elle n’en était pas touchée.

- Ca peut paraître comme des paroles en l’air mais je suis là pour toi !

Et c’était sincère. Vraiment sincère.

- Je t'accompagnerai pour ces démarches administratives.

O combien elle savait que c'était long et éprouvant tout ça... et puis, pour sûr, Flora offrira ses plus belles fleurs pour enjoliver sa tombe.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Grace Wilson
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2017
MESSAGES : 2316

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Lun 4 Déc - 8:30


Parler de ses peines, c'est déjà se consoler

Flora-Jade & Grace







C'est fou à quel point je me sens soulagée quand Flora m'annonce qu'elle a déjà pris ses dispositions pour avoir sa journée libre avec moi. Je lui souris faiblement en guise de remerciement alors qu'elle lâche ma main et m'installe sur l'un des tabourets de bar devant le comptoir de la cuisine. Là, mon regard est attiré par le petit morceau d'enveloppe qui dépasse de mon sac à main, posé justement là. Je prends l'enveloppe et en tire les deux pages qui sont à l'intérieur, faisant tomber la bague qui était à l'intérieur dans un tintement sur le bois du comptoir.

"Abraham... Il avait pris ses dispositions, au cas où il ne s'en serait pas sorti. Il avait prévu de... de me demander en mariage..."

Je prends la bague de fiançailles entre mes doigts pour la regarder plus attentivement. A l'intérieur sont gravés quelques mots, que je reconnais bien : "Je crois en la thérapie du coeur avec toi." Mon coeur se serre, et les larmes montent, pourtant je ne pleurerai pas. Il m'a demandé d'être forte, je dois l'être. Pour lui. Mon regard parcourt de nouveau le contenu de sa lettre, et une fois que j'ai terminé, je la tends à mon amie pour qu'elle la lise à son tour.

Contenu de la lettre d'Abraham:
 

"Il me lègue tout ce qu'il avait. Tout, Flora." Je résume tandis qu'elle lit. "Mais j'ai pas besoin de son argent, de sa maison. C'est lui que je veux."

Je prends une profonde inspiration pour ne pas craquer et me lève pour me servir une tasse de café. Noir et sans sucre, parce que j'ai besoin d'un coup de fouet. Au passage, j'en prépare également une tasse pour Flora avant de me rasseoir.

"Il faut que j'appelle son notaire ce matin pour lui annoncer la nouvelle. Et puis je vais devoir aller au funérarium aussi."

Ce sera certainement la partie la plus difficile. Comment arriver à choisir le bois de son cercueil ? La couleur et le tissu du capiton ? Et puis, il faudra aussi que je passe chez lui afin de récupérer un costume dans lequel l'enterrer... Il y a tellement de choses à penser, à ne pas oublier ! Et dire que pour le moment, ma tête est complètement vide...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Flora-Jade Parks
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 93

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Sam 9 Déc - 21:54

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler ft. Grace & Flora-Jade
Après une nuit pareille, c’était inconcevable de partir à la boutique comme si de rien n’était, comme si elle avait dormi sur ses deux oreilles et comme si sa colocataire n’avait rien vécu. Flora-Jade n’était pas insensible. Grace aurait besoin d’un repère, d’un port sur lequel s’accrocher. Si elle n’avait pas besoin d’elle, Flora comprendrait et aviserait. Bien sûr. A croire que la fleuriste avait bien fait de prendre congé au regard soulagé de sa colocataire.

Puis Flora la vit récupérer une enveloppe. Apparemment, Abraham avait tout prévu si jamais il ne survivait pas et avait donc prévu de l’épouser ? Oh. Un pincement au cœur se fit sentir. Grace ne connaîtra pas ce bonheur avec Abe en ce jour particulier. C’était difficile de se dire que ça aurait pu arriver et que ça serait passé... mais la vie en avait décidé autrement, ne souhaitant pas que cela arrive. Il était trop tard.

Il n’empêche que ça aurait été magnifique qu’Abe fasse sa demande. Ca aurait été beau. Flora ne pouvait que compatir. Parfois, elle avait envie de haïr la vie... et elle aurait plutôt souhaité que Grace ne vive pas ça car elle savait que trop bien l’effet que ça faisait. Et franchement, elle n’avait pas les mots face à ça. Et aucun mot ne pouvait enlever la douleur que cette perte avait causée.

Flora la regarda lire les bouts de papier qu’elle avait récupéré dans son sac puis sa colocataire les lui tendit pour qu’elle, aussi, les lise à son tour. La fleuriste hésita puis lut à son tour. C’était une magnifique lettre d’adieu... Et qui encore une fois, concrétisait le décès d’Abe. Il n’était plus de ce monde. Grace lui confia qu’elle n’en avait que faire de tout cet argent qu’il léguait. Elle voulait lui. Et ô combien Flora comprenait.

- Il est irremplaçable.... Rien ne le remplacera ! compatissait-elle.

Après que Grace ait cherché les cafés, elle lui confia qu’il y avait le notaire à prévenir, le funérarium à aller voir... Flora n’imaginait pas tout ce que Grace pouvait avoir dans la tête. Il y avait tant de choses à penser après un décès.

- Merci ! fit-elle pour le café que sa coloc lui avait pris. Déjà, mangeons un morceau... et on va lister tout ce qu’il y a à penser. Une chose après l’autre ! rassura Flora.

C’était mieux avec quelque chose dans le ventre. Flora récupéra une feuille et un crayon afin de commencer à lister les choses. Après, il y aurait sans doute la maison à Abe à occuper également. Autant qu’elles prennent leur temps pour faire les choses correctement, sans trop se précipiter. En tout cas, lorsque ça concernait quelques fleurs, Flora pensait lui proposer qu’elles se servent dans sa boutique. La fleuriste pouvait faire ça pour Abe.

Après le petit déjeuner, elles pouvaient enfin démarrer leur « journée ». D’abord, en premier lieu, appeler le notaire afin de le prévenir ainsi prévoir le nombre de documents à lui fournir pour la gestion la succession. Désormais, la priorité était le cercueil et la cérémonie... au cimetière. Il faudrait ainsi trouver une place. Flora s’apprêta alors pour sortir afin d’accompagner sa colocataire et amie.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Grace Wilson
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2017
MESSAGES : 2316

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Jeu 4 Jan - 18:44


Parler de ses peines, c'est déjà se consoler

Flora-Jade & Grace







Je souris tristement à mon amie. Heureusement que Flora est là, que je n'habite pas seule, sans quoi j'aurais très bien été capable de me flinguer sous le coup de la douleur de la perte d'Abraham... Enfin... Bon, peut-être pas, j'exagère. Mais je ne me vois tellement pas vivre sans lui ! Me lever ce matin a été un calvaire, respirer m'est difficile, j'ai l'impression d'étouffer, d'avoir un poids immense sur la poitrine, un poids qui ne s'en ira jamais, celui de la perte de l'être aimé. Parler, écouter, me concentrer, j'ai l'impression que je n'arriverai plus jamais à faire tout ça, et quant à sourire... Ah, même si je souris avec tristesse à ma colocataire, est-ce que j'arriverai à sourire réellement de nouveau un jour ? Est-ce que cette douleur qui transperce mon coeur et le fait éclater en milliers de morceaux s'arrêtera un jour ? On dit toujours qu'il faut s'occuper pour chasser les peines. Mais là, c'est bien plus grave qu'un simple chagrin d'amour. Ah, comme j'aurais préféré qu'il m'ait tout simplement larguée pour une autre, ou bien qu'il soit brusquement devenu gay ! Tout mais pas mort...

Flora dépose le petit déjeuner devant moi, et même si je n'ai pas envie de manger mon estomac gargouille devant les oeufs au bacon. Il faut dire que l'odeur est alléchante. Je triture la nourriture du bout de ma fourchette, réfléchissant à la liste des choses à faire, comme me l'a conseillé Flora-Jade.

"Voyons... Je suppose que la priorité, c'est le notaire. Il devrait savoir si Abraham avait de la famille à contacter en cas de décès. Ensuite, il y a le funérarium... Pas besoin d'aller chez un fleuriste puisque je t'ai déjà à mes côtés...
Est-ce que tu crois qu'il faudrait une cérémonie religieuse ? Je ne sais même pas si Abe était croyant, et si oui en quoi... Imagine que j'organise une cérémonie baptiste alors qu'il était catholique...
"

Je lâche la fourchette pour prendre ma tête entre mes mains, désespérée de finalement ne même pas savoir ce genre de choses sur mon défunt petit ami. C'est vrai qu'on a jamais vraiment abordé le sujet, mais quand même, on aurait certainement dû le faire... En espérant que sa famille, s'il en avait, sache quoi faire à ce sujet...

J'inspire profondément et pousse un long soupir avant de relever la tête vers Flora, décidée.

"Bon, faut que je me calme et que j'arrête de cogiter pour rien.
On verra le moment venu, et au pire j'improviserai en fonction de ce que je sais de lui.
"

Finalement, la fourchette retrouve ma main et je mange le repas préparé par mon amie avec plus d'appétit que je ne l'aurais pensé. Une fois le petit déjeuner englouti, nous allons nous préparer, et une trentaine de minutes plus tard, nous voilà dans ma voiture, en train de nous garer devant une grande maison de style victorien en bordure de la ville : le funérarium. Il y en avait plusieurs dans l'annuaire, mais pour Abraham je n'ai pas envie d'aller dans une espèce de chaîne de franchisés, je préfère opter pour une entreprise familiale.

Nous voilà garées, mais au moment de sortir mon coeur se serre à l'idée de parler de tout ça avec de parfaits inconnus. Mes mains se mettent à trembler tandis que je regarde fixement le volant.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Esméralda
Flora-Jade Parks
Team Esméralda
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 06/08/2017
MESSAGES : 93

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   Jeu 11 Jan - 11:45

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler ft. Grace & Flora-Jade
En cette matinée, Flora allait jouer les phares. Métaphoriquement, elle allait servir de lumière pour éclairer Grace, elle allait  la guider afin qu’elle ne s’échoue pas en mer. Alors elle allait l’aider à éclairer son esprit, faire la liste des priorités et espérer ne rien oublier. Ayant déjà vécu cela, c’était important d’être accompagné, soutenu et ne pas du tout faire ça seule. Flora-Jade avait à peine connu cet Abraham et elle regrettait presque de ne pas avoir eu la chance de le connaître un peu plus.

La fleuriste lui sourit lorsque sa colocataire la mentionna pour les fleurs. Oui, pour ça, ça enlevait une épine du pied et pas besoin d’aller bien loin, de se préoccuper du prix, non plus. Oh, ce n’était pas avec un bouquet de fleurs qu’elles allaient se ruiner, c’était certain, mais ça ferait plaisir à Flora d’y contribuer en signe d’au-revoir à ce cher homme. Cela dit, Grace la surprit avec sa question de cérémonie religieuse. Pour ça, Flora en était penaude. Si Grace ne connaissait pas la religion d’Abe, Flora le savait encore moins. Du peu de qu’elle le connaissait, il ne semblait pas très religion, ni très pratiquant mais qui savait ? Après tout, elle ne pouvait pas tout savoir. Là, c’était se prendre la tête pour des détails mais c’était tout de même important pour respecter la volonté du défunt. Celui-ci n’avait même pas laissé de mot, n’en avait rien dit alors... Et peut-être qu’il ne tenait pas à une cérémonie religieuse.

- On verra auprès du notaire s’il a une famille... qui saura peut-être nous éclairer,
répondit Flora.

Une chose après l’autre même si c’était stressant de ne pas tout savoir. Lorsqu’elles iraient au funérarium, elle choisirait le cercueil puis rappellerait la chambre funéraire pour leur signaler et prévenir de la cérémonie souhaité pour la suite.

Oui, Grace avait alors la bonne réaction sur ce coup et avait besoin de manger pour prendre des forces. Après le petit déjeuner, les deux jeunes femmes partirent alors en direction de la chambre funéraire. Grace tenait à conduire, comme si ça allait l’aider à se concentrer sur quelque chose, et non sur le décès d’Abe. Enfin garée devant le funérarium, elles ne sortirent pas de la voiture. Pas encore. Il semblerait que Grace faisait désormais face à la réalité qui lui revenait en pleine figure comme une claque.

Flora pouvait se revoir des années plus tôt peu après son accident de voiture. Le fait d’avoir vu sa sœur inerte dans la voiture, de ne pas savoir si elle était encore en vie lorsqu’elles avaient été toutes les deux hospitalisées... C’était difficile de se réveiller à l’hôpital et d’apprendre que sa sœur n’était plus de cette vie. Cela avait été très difficile à encaisser. Il y avait eu d’abord le déni, la colère... tant de sentiments qui l’avaient rongé tellement c’était difficile d’accepter la réalité, cette réalité qui vous explosait à la figure bien gentiment.

Alors, Flora prit la main de sa colocataire pour la serrer afin de lui apporter un peu de soutien et de chaleur mais surtout du courage car il en fallait. Il en fallait beaucoup.

- On peut attendre cinq minutes et on y va !

Rien ne pressait réellement mais plus elles choisiront, plus la préparation de l’enterrement avancera et moins ça sera pesant.

- On s'y jette quand tu seras prête.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler de ses peines, c'est déjà se consoler [feat. Flora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des radios communautaires pour parler d’environnement
» Orthographe et parler jeun's
» Se parler à soi-même...?
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Peines Alternatives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Santa Monica :: Home sweet home-