Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joyce Neverson-Harper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 81

MessageSujet: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Sam 25 Nov - 18:18


Family NeversonUne naissance attendu qui sera une bouffé d'air fraisIl y'a quelque mois, le médecin nous avait annoncé à mon mari et moi que je ne pouvais pas avoir d'enfant ou ça serait compliqué d'en avoir.
Nous avons été dévasté par cette nouvelle et j'avais perdu espoir de connaître un jour la joie d'être maman et mon mari il avait beau ne rien dire, je savais qu'il était déçu.
La médecine est largement dépassé par Dame Nature car j'ai appris il y'a quelque jours que j'étais bien enceinte de trois mois presque, vous imaginez ce que j'ai pu éprouvé à ce moment-là? Je ne l'ai pas encore dis à Ezra car je voudrais lui faire une surprise  à ma façon.
J'essaie de camoufler un maximum pour pas qu'il devine ma grossesse mais bientôt mon ventre se verra et mon entourage comprendront que je vais donner la vie dans quelque mois.
Ce bébé est un miracle et franchement je l'aime déjà plus que ma propre vie et j'ai hâte de voir la réaction de mon mari qui sera bien surpris.

En attendant, j'ai envoyé un message à mon frère Dean et ma petite soeur Megan pour leur annoncer ma grossesse car je voulait qu'il le sache en premier.
Bonjour mes amours j'espère que vous allez bien ? J'ai besoin de vous parler c'est urgent !
aujourd'hui chez moi. Bisous les monstres


Dans mon message, je ne voulais rien laisser comme indice et les connaissant ils seraient capable de croise au pire.
Je prépare les boissons et les biscuits pour l'arrivé de Dean et Megan, ça leur fera du bien de me voir surtout mon petit frère qui s'est fait larguer le jour de son mariage et qui depuis n'est pas bien.
Je suis plus proche de Dean, Megan et Lexie , je ne sais pas pourquoi je l'ai est toujours protéger comme une vraie maman poule.
Sa sonne ! Ils sont là ! Je vais en direction de l'entrée et leur ouvre, il était là tout rayonnant et me font un câlin.
- Oh mes amours, entrez !


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean S. Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 28/08/2017
MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Mer 29 Nov - 22:20



Joyce, Megan & Dean



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



Depuis ce jour, je ne souriais plus. Layce s’était envolée avec lorsqu’elle avait attrapé la main de Connor. Devant tous les regards interrogateurs des convives. Etait-ce une blague, tout ce qu’il s’était produit lors de ce mariage catastrophique ? Non, il avait bel et bien s’agit de la pure vérité, tout s’était réellement déroulé. Depuis, je restais dans mon lit. Enfin… Dans le lit de la chambre d’amis d’Holly. Après une telle défaite, la belle blonde avait eu la gentillesse de m’héberger chez elle. Dieu merci, je n’avais nulle part où aller. Je ne pouvais décemment pas rester dans l’appartement où j’avais vécu avec Layce, ni même retourner dans la colocation avec Josh car il s’agissait de la porte juste en face et que les occasions de se croiser dans les couloirs étaient trop nombreuses. J’aurais pu demander à l’un de mes frères ou l’une de mes sœurs, mais je ne me voyais pas m’imposer. Ils avaient tous leur vie, leurs amoureux ou amoureuses, leur travail qui prenait tout leur temps… Bref, je ne pouvais pas arriver comme une fleur la bouche en cœur et mes valises à la main. Holly m’avait devancé. Elle m’avait directement proposé l’autre chambre inoccupée jusqu’à présent de son appartement. Je comprenais immédiatement pourquoi Holly était une vraie amie. Elle n’était pas obligée de me proposer, mais elle l’avait pourtant fait. Mes seuls trajets étaient de ma chambre jusqu’à la cuisine, pour finalement m’affaler dans le salon avec un paquet de chips. Une loque. Je n’allais pas travailler. De toute façon, ils avaient été prévenus de mon absence la semaine suivant mon mariage. C’était prévu pour le voyage de noces. La bonne blague. Le voyage de noces s’était transformé en glandage intensif. Je ne faisais rien de mes journées. Puis j’avais la consolation d’Holly chaque soir, me répétant sans cesse que Layce ne me méritait pas, juste pour me réconforter. C’était tout ce que je voulais entendre, mais je ne me sentais pas mieux pour autant. Je rêvais encore que tout ce cauchemar cesse, qu’on me dise qu’il s’agissait bien d’un canular ou autres imbécilités du genre, juste pour retrouver Layce, celle que j’aimais.

*bip bip* La sonnerie de mon téléphone portable se fit entendre. Ma main se baladait partout autour de mon corps, jusqu’à passer sous mes fesses, à la recherche de mon portable. Merde… Qu’en avais-je fait ? Ah oui, tilt ! Je l’avais mis à charger dans le coin de la pièce. Je me relevais, difficilement, afin d’aller le chercher. Je devais avouer que la seule motivation qui me permettait de lever mon derrière du canapé était que j’espérais secrètement qu’il s’agisse de Layce. Je voulais qu’elle m’appelle, qu’elle m’envoie un message, juste qu’elle me donne un signe. Un signe qu’elle regrette, de préférence. Faux. Il s’agissait de Joyce. J’espérais qu’elle ne prenne pas de nouvelles du style « Comment vas-tu Dean ? Tu te remets du mariage ? », sinon je pétais un câble. C’est pourquoi je m’étais éloigné de mon téléphone en ce moment. Les gens souhaitaient que du bon, mais je n’avais pas envie d’en parler, ni même d’y repenser. Et que pensaient-ils, sérieusement ? Que j’allais bien ? Quelle question ! Pensaient-ils que j’étais heureux que mon ex future femme se soit barrée avec un autre type devant l’autel ? Pff, stupide. « Bonjour mes amours j'espère que vous allez bien ? J'ai besoin de vous parler c'est urgent ! Aujourd'hui chez moi. Bisous les monstres. » lisais-je. Etrangement, j’étais heureux qu’il se passe quelque chose, quelque chose qui demandait une réunion de famille d’urgence. Enfin, on arrêterait de mettre en avant mon histoire tragique de mariage raté. Il fallait qu’on parle d’autre chose, qu’autre chose soit la conversation principale du moment, sinon je finirais réellement par péter les plombs et aller la gueule d’ange de l’autre enfoiré qui devait désormais être aux anges. Je me retenais uniquement pour Layce, car je ne voulais tout de même que son bonheur. J’aurais juste espéré que ce bonheur soit à mes côtés. Mais avais-je la force de me lever ? La force de franchir cette porte d’entrée qui me rattacherait à nouveau avec le monde extérieur ? Monde extérieur que je tentais d’éviter depuis des jours et des jours. J’étais tenté de prendre mon portable et envoyé un texto de non-présence à ma grande-sœur. Ce n’était pas parce que je ne voulais pas venir ou que ça m’importait peu, mais je n’avais pas le courage de sortir et à nouveau affronter la vérité, la réalité. *bip bip* Un appel. Layce ? Non, toujours pas, nouvel échec. Je décrochais l’appel, c’était Megan, ma plus jeune sœur. « Oui ? » dis-je d’une voix faible. Quand était-ce la dernière fois que j’avais ouvert la bouche pour en sortir une quelconque note ? Certainement hier soir à la débauche d’Holly. La brune m’annonçait qu’elle était déjà en voiture et qu’elle passait me prendre. « Mais… » Et sans respect, elle me raccrochait au nez. Quelle teigne. J’étais même déjà persuadé qu’elle avait annoncé notre présence à tous les deux à Joyce. On ne me laissait même pas tranquille, avec pour seule compagnie ma solitude. Eh merde… Il allait falloir que je m’habille maintenant. Depuis quand portais-je le même tee-shirt ? Au moins quatre jours, facile. Une douche chrono, un habillage express et Megan était déjà derrière la porte d’entrée à tambouriner comme une malade. J’allais lui ouvrir en traînant des pieds. « Meg, je ne sais pas si je vais venir… J’te jure, j’ai pas le courage de sortir. » expliquais-je à la cadette de la famille, cherchant un peu de compassion dans son regard.

Aucune compassion, Megan m’avait installé dans sa voiture, avec plus ou moins de mal, direction chez Joyce. La petite était têtue, hargneuse, et on ne pouvait la faire changer d’avis quand elle avait une idée en tête. Rapidement, nous étions arrivés devant la porte d’entrée de Joyce. Je soupirais. Être dehors me faisait presque suffoquer. Puis Megan appuya sur la sonnette, tandis que je me demandais à nouveau pourquoi j’étais ici, plutôt que d’être dans mon lit en regardant toutes les photos de Layce et moi dans mon téléphoner portable, en boucle pendant des heures. « Oh mes amours, entrez ! » nous salua Joyce, toute pimpante. Son sourire se retransmit sur mon visage automatiquement. Mon dieu, Dean Neverson adressait son premier sourire depuis le mariage, hip hip hip hourra ! Une étreinte familiale après, nous entrions dans l’univers de Madame Harper. Mon regard se jeta immédiatement vers les biscuits installés sur la table. Bon, ok, j’allais faire un effort et rester pour écouter ce qu’elle avait à nous dire. « Comment vas-tu Joyce ? Ton message était quelque peu inquiétant, selon la façon dont on le lit… J’espère que ce n’est rien de grave. » dis-je doucement, toujours d’une faible voix, en m’installant sur un siège.  Disons qu’en événements graves, les frais avaient déjà été fait dernièrement. On avait donné. Et je n’étais pas réellement préparé à entendre une nouvelle tragédie Shakespearienne.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Megan Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3276

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Lun 11 Déc - 16:52



Joyce, Dean & Megan



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



On ne peut pas dire que la vie sentimentale des Neverson étaient un long fleuve tranquille. Non, loin de là. Déjà dans mon cas, ce n'était pas facile depuis que j'avais revu Aiden ici à Los Angeles. Surtout le cas de Dean, c'était encore pire. Moi qui avait assisté à son mariage comme le reste de la famille, c'était vraiment un gros gâchis. J'imaginais l'état de mon grand frère à cette heure même, et rien qu'à imaginer, ça me rendait complètement malade. S'il y avait bien un homme sur terre qui ne méritait pas ce genre de choses, c'était bien Dean. Il avait tellement été heureux par ce mariage, je ne comprenais pas du tout l'habitude de cette fille. Je voudrais lui foutre mon poing dans la figure. Depuis que j'avais été adoptée par les Neverson avec ma soeur jumelle Lexie, c'était les personnes les plus importantes dans ma vie à présent. D'ailleurs en parlant de famille, je venais justement de recevoir un message de Joyce ma grande soeur qui voulait nous voir, moi et Dean de toute urgence. Ça m'inquiétait de recevoir ce genre de message, je me demandais bien ce qui pouvait se passer. Ça ne me rassurait pas des masses quand même. Je lui avais donc répondu que je viendrais le plus vite possible, que je passerais prendre Dean, ça serait beaucoup plus simple comme ça. Comme ça, on serait là tous les deux en même temps chez elle. J'appelais donc mon grand frère, lui aussi avait bien revu le message de Joyce et je lui expliquais donc que j'arrivais chez lui très rapidement pour qu'on puisse aller chez notre soeur. A vrai dire j'étais déjà dans la voiture quand j'appelais mon frère, je lui laissais même pas le temps d'en placer une que je raccrochais en lui disant que j'arrivais très rapidement. J'arrivais donc rapidement chez mon frère, ce dernier m'ouvrit la porte d'entrée. "Allez, on y va !" Lui dis-je donc avec un léger sourire avant que le jeune homme me dise qu'il n'avait pas le courage de sortir. "Je sais bien, mais tu peux faire ça pour ta soeur. Allez !" Dis-je donc en l'entraînant dehors pour le mettre dans ma voiture.

On ne peut pas dire qu'on avait une grande conversation dans la voiture. Mon frère n'était pas de bonne humeur, ce que je pouvais parfaitement comprendre après ce qu'il avait vécu depuis ce p***** de mariage. On arrive donc rapidement devant chez ma grande soeur. Nous sortons de la voiture et allons jusqu'à l'entrée. J'appuyais sur la sonnette. Quelques secondes plus tard, Joyce nous ouvrit la porte. Un sourire s'afficha sur mes lèvres en voyant la soeur. J'espère qu'elle n'avait rien de grave à nous annoncer franchement, pas de mauvaises nouvelles, on n'en avait déjà trop subi dans la famille ces derniers temps. "Joyce ?" Commençai-je donc par dire avant de reprendre. "Qu'est-ce qui se passe ? Ton message nous a fait peur." Demandai-je donc en attendant une réponse de la part. Nous entrons donc à l'intérieur de sa maison. Après tout, on n'allait pas rester sur le pas de la porte si elle avait quelque chose d'important à nous avouer.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Neverson-Harper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 81

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Ven 22 Déc - 13:34


Family NeversonUne naissance attendu qui sera une bouffé d'air fraisVoir Megan et Dean me rendait hyper heureuse ! Même si Dean a un regard triste mais je peux le comprendre après ce que lui a fait l'autre blondasse le jour du mariage, il ne pouvait que être anéantir.
Quant à Megan, elle était toujours aussi rayonnante et avait réussi à amener notre frère, il a pas dû lutter longtemps avec le caractère de ma belle Megan.
Ils doivent  penser que je vais leur annoncer une mauvaise nouvelle alors que c'est bien le contraire et j'ai hâte de voir ça, les dramatiques on en n'a assez eu pour le moment avec le mariage de Dean et il fallait laisser place au bonheur.
Je sais qu'il vit une sacré période et qu'il a pas envie de nous gênez mais il fallait qu'il comprenne que nous étions une famille et que personne ne devait être seul !  
Peut être que je devais prendre mon rôle plus sérieux envers Dean, suis-je pas assez présent pour lui?
Ils rentrent à l'intérieur et je les emmène au salon, je leur souris et dis:
- Asseyez-vous, je vais tout vous raconter mais soyez patient un petit peu les monstres. Vous voulez boire quoi? dit-je en leur tenant leur main.
Oui oui les hormones de femme enceinte commencent ! Je suis hyper tactile et pourtant je ne le suis pas habituellement, hormone hormone !
Je repars dans ma cuisine et me prépare un plateau avec toute sorte de biscuits et les verres, je dépose ça sur la table du salon.
- Vous êtes disponible pour le 25 Décembre ? J'aimerai organisé le repas de famille et puis comme ça on pourra ouvrir nos cadeaux tout ensemble.  

Je regarde Megan et Dean et je suis tellement excité de leur annoncer surtout que je leur est fais une jolie surprise pour annoncer.
En dessous de la table, je récupère une petite boîte où j'ai mis des petits indices pour qu'il puisse comprendre la situation.
- Je voudrais que vous ouvrez cet boîte ensemble, vous comprendrez mieux la situation.
Dans cette boîte, j'avais mis un petit texte et une tétine avec écrit j'aime ma famille et si avec tout ça il n'avait pas compris que la famille Neverson allait s'agrandir alors ce qu'il sont très idiot.


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean S. Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 28/08/2017
MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Sam 6 Jan - 2:16



Joyce, Megan & Dean



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



J’ai toujours su que je pouvais compter sur ma famille quand le moral n’était pas là, que les situations se gâtaient, ou simplement quand l’envie de parler ou de ne pas être seul étaient présentes. Que ce soit avec Alex, Leah, Joyce, Justin, ou bien les deux sœurs jumelles que nous avions accueillies il y a déjà plusieurs années. De nouvelles sœurs, qui s’étaient rapidement vue inclure dans la famille, comme des sœurs à part entière. Comme il nous arrivait de dire « un pour tous, et tous pour Neverson ». En ce moment, il était clair que j’avais besoin d’eux. Bien sûr, je ne l’avouerais pas, je ne leur demanderai rien, mais c’était un fait. Je restais cloîtré chez Holly, une confidente hors paire qui conseillait comme personne, un sourire malicieux sur le visage, et une gentillesse incroyable. Elle, elle m’aidait depuis ma rupture. Bien sûr, elle ne m’aidait pas en me disant les phrases types, du genre « elle ne te méritait pas » ou « une de perdue, dix de retrouvées », mais plutôt en agissant naturellement, en tentant par tous les moyens de me faire rire. Ou du moins, me faire décrocher un sourire. Et elle y arrivait. Sans elle, je pense que je serais encore dans l’appartement où je vivais avec Layce, la retrouvant partout. Layce dans la salle de bain, brossant sa crinière blonde. Layce dans la chambre, plongée dans un bon bouquin. Layce dans la cuisine, essayant tant bien que mal de prendre ma place aux fourneaux. Je ne pouvais clairement pas rester dans cet appartement, rempli de souvenirs. J’aurais pu retourner dans l’appartement d’en face, avec Josh et Megan. Mais ce serait rester dans le même immeuble, pouvoir la croiser à chaque fois que je prendrais l’ascenseur. Ce ne serait en aucun cas avancer, mais plutôt stagner. Chose que je ne voulais pas, malgré que les apparences soient trompeuses quand je n’ose plus mettre un pied à l’extérieur. Mais là, pas le choix. Il faut dire que Megan était persévérante, têtue, voire même complètement bornée. Elle ne lâchait jamais l’affaire. Ainsi, la brunette s’était ramenée jusqu’à l’appartement d’Holly où je résidais. C’est sans trop d’espoir que je tentais de dissuader la boule d’énergie en disant qu’il m’était impossible de sortir. Et, elle, elle répliquait qu’elle me comprenait, mais que je ne pouvais pas poser un lapin à notre sœur, Joyce. Oui, elle avait raison. Ce n’était pas parce que j’étais dans le mal ces derniers temps que je pouvais renier pour autant ma famille, n’allant pas à des réunions où je suis demandé. Enfin, des "réunions"… qu’on s’entende, il s’agissait seulement de petits moments entre nous, autour d’un café à se raconter respectivement nos vies. Mais là, la situation semblait plus importante, plus intense, avec une touche de mystère qui me donnait toutefois envie de franchir cette porte pour savoir ce que Joyce nous réservait. Il devait s’agir d’une annonce importante. Il s’agirait d’une réelle urgence, d’importance capitale où on devait se déplacer dans la minute, genre accident ou quoi que ce soit dans le même style, elle nous aurait directement appelé sans passer par l’étape texto. Soit, j’avais quand même hâte d’entendre ce qu’elle avait à nous annoncer.

Nous avions fini par arrivés, après une passionnante conversation avec Megan dans la voiture à base de silence. Le sourire de Joyce était toujours autant communicatif. Je voulais mettre mes problèmes de côté afin de me concentrer sur Joyce et ce qu’elle allait bien pouvoir nous raconter. Tout de suite, Megan se montrait inquiète, tandis que je me la jouais plus neutre. Il faut dire qu’un message pouvait vite être mal interprété selon la façon dont on le lit. Ainsi, je ne voulais pas trop m’avancer et flipper inutilement. « Asseyez-vous, je vais tout vous raconter mais soyez patients un petit peu les monstres. Vous voulez boire quoi ? » nous répondait simplement la plus grande, tout en nous tenant chaleureusement les mains. Ok, elle avait craqué ou quoi ? Oui, nous étions proches, au point de pouvoir nous raconter maintes choses, donner des conseils à chacun. Mais il était bien rare d’être aussi tactiles. Elle devait être contente de sa nouvelle pour agir de la sorte. Ça avait le mérite de me faire sourire. « Hm… Je prendrais bien une limonade, un coca ou un truc dans le genre, si tu as, s’il te plait. » lui demandais-je alors, reniant carrément mes bières habituelles. Il faut dire que j’évitais de prendre de l’alcool dernièrement, même juste une bière, parce que je savais pertinemment qu’une seconde suivrait et ainsi de suite. Boire de l’alcool quand j’étais malheureux ne me réussissait guère. Ainsi, je faisais sans. « Vous êtes disponibles pour le 25 décembre ? J’aimerais organiser le repas de famille et puis comme ça on pourra ouvrir nos cadeaux tous ensemble. » proposa Joyce de son air enjoué habituel. En voilà une fichtrement bonne idée ! De toute façon, je n’avais absolument rien prévu de faire… Si j’avais loupé le Noël de l’année dernière, c’est simplement parce que j’étais avec Layce. Là, Layce ne posait plus aucun problème, étant donné qu’elle avait pris la fuite avec son meilleur ami devenu amant. Une histoire digne d’une série télévisée à la Hélène et les garçons. « Oh, tu sais… Je suis carrément disponible désormais… Juste à voir à quelle heure je termine le service si je bosse ce jour-là. » répondais-je, accompagné d’un fin sourire. Il fallait avouer que je ne savais absolument plus si je travaillais ce fameux jour. Et pourtant, je demandais tout le long de l’année à avoir cette fameuse journée, pour finalement ne plus savoir. Ma mémoire me faisait vraiment défaut. « Bon, après, je ne viens qu’à une seule condition ! … Que je fasse au moins un plat. Entrée, plat de résistance ou dessert, à ta convenance. » ajoutais-je, levant l’index comme un gamin en riant. Mon dieu, ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas ri… Mais Joyce devait se douter que je ne viendrais pas sans faire un peu de cuisine au préalable.

L’heure était arrivée. Nous allions savoir pourquoi Joyce nous avait-elle bien demandé de venir. « Je voudrais que vous ouvriez cette boîte ensemble, vous comprendrez mieux la situation. » expliqua l’hôte, en nous apportant une boîte, la déposant juste devant Megan et moi-même. Que nous cachait-elle ? J’ai lancé un regard en direction de ma plus jeune sœur, un regard qui voulait dire « que nous prépare-t-elle encore ? » Avant de finalement ouvrir la boîte en même temps. Dans cette boîte, nous retrouvions plusieurs indices. Indices évoquent une grossesse, une naissance, un bébé. Immédiatement, ce fit tilt dans ma tête. Cela ne pouvait prétendre qu’une grossesse, non ? Non, attendez, soyons rationnels. C’était impossible… Je n’étais pas médecin, mais je savais qu’il était impossible pour Joyce d’avoir un enfant, elle qui était atteinte d'endométriose. Je relevais mon regard plein d’incompréhensions vers la jolie brune, et il semblerait future maman. « Attends… Je ne comprends pas. Je croyais que tu ne pouvais pas tomber enceinte. » commençais-je à dire, sans pression, avant d’ajouter « Vous adoptez ? »


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Megan Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3276

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Jeu 1 Fév - 14:27



Joyce, Dean & Megan



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



Le message de Joyce m'inquiétais un petit peu quand même. J'espère juste que ce n'était pas trop grave ce qu'elle avait à nous annoncer. La famille était la chose la plus importante à mes yeux donc forcément. J'avais donc envoyé un message à Dean pour lui dire que je passerais le prendre, ça serait beaucoup plus pratique et au moins, je serais certaine qu'il serait là, qu'il serait présent quand Joyce nous parlerait. En voyant le visage de mon frère, je pouvais bien m'apercevoir qu'il n'était pas dans son assiette, ce qui pouvait parfaitement être compréhensible depuis sa rupture avec cette foutue Layce. Un sourire s'afficha sur mes lèvres quand je vis le visage de ma grande soeur, elle avait l'air d'aller bien ce qui était déjà un petit soulagement. On rentrait donc à l'intérieur et s'installait sur le canapé. "Pareil que Dean, ça sera parfait." Répondis-je donc à ma soeur toujours avec le sourire aux lèvres. Quand la brune revient vers le salon avec nos boissons, elle nous demandait si nous étions disponibles pour noël. C'était seulement ça qu'elle voulait lui demander ? Je me posais bien la question, mais en tout cas, ça ne m'avait pas l'air d'être aussi grave que j'aurais pu le penser quelques minutes plutôt. "Bien sûr, oui." J'avais toujours eu l'habitude avec Lexi de fêter les fêtes de fin d'année en famille, alors forcément que j'étais partante pour le coup. D'ailleurs, je ne me voyais pas fêter cela avec quelqu'un d'autre que ma famille, c'était les meilleures personnes pour ce jour si spécial.

Notre soeur attrapait une boîte qu'elle nous donna pour qu'on puisse l'ouvrir avec Dean. Apparemment on allait comprendre comme ça. Je me demandais bien donc ce qu'il pouvait y avoir à l'intérieur. La meilleure façon de le savoir était de l'ouvrir. Pleins d'hypothèses me venais en tête à ce moment, avant de l'ouvrir. Nous ouvrions donc la boîte avec Dean. Quelque chose qui nous faisait comprendre qu'elle voulait parler d'un enfant. Comme Dean, je ne comprends pas. Je restais bouche-bée. Avaient-ils pensaient à d'autres idées pour avoir un enfant, j'en avais aucune idée. "Je suis comme Dean, je ne comprends pas." Dis-je donc à ma soeur qui était devant nous. On savait qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant, alors c'était étrange qu'elle nous montre ça, cette boîte. "Comment vous allez-vous y prendre pour avoir un enfant ?" Demandai-je donc. Comme mon frère, j'avais pleins de questions qui tournaient dans ma tête. L'adoption était une solution, effectivement.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Neverson-Harper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 81

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Dim 4 Fév - 14:40


Family NeversonUne naissance attendu qui sera une bouffé d'air fraisJ'aimais mes frères et sœurs plus que tout au monde et il était important pour moi de passer les fêtes en famille, pour le 25 tout le monde étaient disponible à condition que je leur dise l'heure.
Je sais qu'il feront en sorte d'y être au repas de famille, mon petit frère Dean me demande de faire une entrée/ plat ou un dessert il est mignon ! Et puis, il est tellement doué pour la cuisine que je ne voudrais pas l'offenser en refusant son aide.
Je leur souris et leur dit:
- Venez pour 20H30 à la maison le 25 et Dean, tu peux faire ton fameux gâteau au trois chocolat que tu réussi tellement bien!? Je m'occuperai des entrées et le plat avez-vous des idées de ce que vous voulez mangé?
Je voulais avoir leur avis sur la nourriture après tout, je voulais faire plaisir à tout le monde ! Cette fête sera encore plus belle que les autres années parce que non seulement, je pourrais leur montrer la fameuse échographie de notre petit ! Cette année, les fêtes seront plus joyeuse et puis nous serons tous réuni enfin pour le repas mais je m’inquiétais pour Dean, je voulais pas qu'il déprime pendant cet période.

Quand il bu leur boisson, je leur donne la fameuse boîte qui contient la fameuse nouvelle qui émerveillera la famille Neverson dans quelques mois.
Mes frères et sœurs savaient que j'étais atteint Endométriose et qui serait pas facile de procrée un enfant facilement et pourtant, ils vont être choqué d'apprendre qu'ils seront tata et tonton dans peu de temps. Dame nature avait choisi de me laisser être une maman, oui j'aurai adopté si jamais ça ne marchait pas mais on sait tous que l'adoption est très longue et coûteux.
Tout les deux ne comprennent pas ce que j'essaie de leur dire car ils se demandent comment nous allons faire avec Ezra pour avoir un enfant, Est-ce que il me croirait quand je fais leur dire que je porte la vie?! Heureusement qu'ils sont assis, j'aurai personne qui tombera dans les pommes.
Je me lève et relève mon haut pour leur faire montrer mon ventre arrondis , je leur souris attendant leur réaction pour savoir si il avait compris vraiment ce que je leur disais.
- Moi aussi je croyais ne pas porter la vie mais la vie est pleine de surprise mes chéris et je vous annonce que dans quelques mois, la famille Neverson et Harper s'agrandit et vous serez tonton et tata !Je suis bien enceinte de trois mois , ce bébé est un miracle de la vie !


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean S. Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 28/08/2017
MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Mar 13 Fév - 23:33



Joyce, Megan & Dean



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



Vingt-cinq décembre, Noël. Les prévisions allaient de bon train. Un bon repas en famille, quoi de mieux ? Peut-être qu’un tel repas me remettrez sur les bons rails pour aller de l’avant, après un échec cuisant d’une relation amoureuse à sens unique. Un an et sept mois d’amour pour mon cas, un an et sept mois de tromperies du côté de Layce. Tout cela pour me quitter devant tous mes proches devant l’autel lors de notre "mariage". Y avait-il pire que cette situation ? Sérieusement, je ne pensais pas. Cela m’avait profondément affecté, complètement anéanti. Cela faisait des jours et des jours que je restais affalé sur le canapé d’Holly, attendant que les heures passent. J’avais posé quelques jours de congés au restaurant. Ils n’avaient pas posé de questions. Certainement que ma voix parlait d’elle-même, ou alors que mon travail toujours exemplaire avait aidé à ce qu’ils soient compréhensifs immédiatement. Après tout, j’y mettais toujours du cœur, je ne loupais aucun jour, j’arrivais toujours en avance et partait en retard… J’étais un vrai passionné. Pour moi, prendre des jours de repos était impensable. Et pourtant, j’en étais arrivé là. Mais c’était aussi histoire de garder la réputation que j’avais réussi à entretenir jusqu’alors. Il ne fallait pas que je m’emmêle les pinceaux parce que j’avais la tête ailleurs, plongé dans de sombres pensées. Alors je ne pouvais qu’être emballé par cette proposition de dîner de Noël. Bien sûr, il fallait que je cuisine quelque chose ! Un chef qui ne préparait rien pour un dîner de réveillon comme celui-ci n’était pas un vrai chef. Joyce me permettait alors de faire le dessert, passant par la même occasion le message d’une envie de chocolat. « Je te ferais le gâteau que tu aimes tant, compte sur moi ! » lui répondais-je, accompagné d’un clin d’œil. Heureusement que Megan ne se proposait pas pour faire un plat elle-même, sinon nous nous serions certainement retrouvés avec un gratin de pâtes carbonisé car resté trop longtemps au four. Mais bon, on l’aime comme cela, hein. Ou pas.

J’étais complètement perdu devant cette boîte présentée par notre grande sœur, Joyce. Tout un tas de babioles plus enfantines les unes que les autres. Qu’essayait-elle de nous dire ? Je savais qu’elle raffolait depuis toujours d’avoir un enfant, mais la vie avait voulu qu’elle renonce à tout cela à la découverte de sa maladie. L’endométriose, l’impossibilité de porter la vie. Choc, déception, tristesse, colère… Tout y était passé à cette période. Mais peut-être n’avait-elle jamais cessé d’espérer avoir un enfant. Après tout, ça n’empêchait pas d’en avoir un. Il y avait plusieurs recours possibles : mère porteuse, adoption, et j’en passe. La belle brune avait vingt-sept ans, un emploi stable, un couple solide… Tout était réuni pour accueillir un enfant et créer une famille. Bien sûr, avant de m’extasier, sauter de joie et courir dans ses bras, je préférais dire que je ne comprenais pas trop le contenu de cette boîte. Megan, à mes côtés, était totalement d’accord avec moi. Certainement que nous devions avoir l’air de deux abrutis qui ne comprennent absolument rien, mais soit. Le mot "endométriose" résonnait bien trop dans ma tête pour que je capte quoique ce soit. Ou alors, l’adoption ? Après tout, pourquoi pas ! Joyce se relevait alors de sa chaise pour nous présenter son ventre nu. Attendez… What ? Elle avait mangé une bonne raclette la veille pour qu’il soit plus bombé que d’habitude ? Mais non, je me trompais complètement. Rien à voir avec un gros repas ingéré. Non, elle affirmait être bel et bien enceinte. Enceinte de trois mois. J’avais des grands yeux plein d’incompréhension. « Mais… Comment est-ce possible ? » demandais-je, complètement sous le choc, en me levant de ma chaise. « Mon dieu… JE VAIS ÊTRE TONTON ? » m’exclamais-je, me retenant de sauter sur place comme un gamin. Je me voyais déjà comme le super tonton qui le gaverait comme une oie, lui filant toujours des bonbons en cachette… Bref, le tonton super cool que t’as toujours envie d’aller voir quoi. « J’suis suuuuper choqué, mais teeeellement heureux pour toi en même temps, wow ! » dis-je en me dirigeant vers la future maman. Le délire quand vous apprenez qu’une personne est enceinte, c’est que vous avez deux envies : vous extasier à parler comme un abruti au bébé et caresser le ventre comme si c’était le vôtre sans la moindre pression. Pitié, retenez-moi de faire ça ! … Oups, trop tard. « Ah que coucou tooooi ! » gagatais-je devant le ventre de Joyce. On aurait dit un idiot, mais j’assumais clairement. Au pire, j’étais persuadé que Megan me soutiendrait en faisant la même chose à côté. Je relevais ensuite la tête vers la future maman qui semblait aux anges. « J’imagine qu’Ezra était sous le choc également. Et d’ailleurs, comment l’as-tu su ? Et comment il a appris la nouvelle ? » la questionnais-je, enfilant ma casquette de flic.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Megan Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3276

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Jeu 1 Mar - 16:15



Joyce, Dean & Megan



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



Nous inviter pour Noël était une excellente idée. Maintenant j'aurais hâte d'y être. Surtout connaissant Joyce et Dean, j'étais sûr qu'on aurait un super repas. Dean faisait tellement bien la cuisine, son bon gâteau au chocolat, ça faisait bien longtemps que je ne l'avais pas regoûté et puis Joyce c'est sûr qu'elle cuisine beaucoup mieux que moi déjà. Et puis après tout le principal était d'être en famille, savoir ce qu'on allait manger était un simple détail. "Et moi, je rapporterai le champagne !" Dis-je donc. Au moins, c'était une chose que je pouvais faire sans problème, que je n'étais pas sûr de faire d'erreur. Après ça, on en vient donc à parler de la raison de notre présence ici, à savoir pourquoi Joyce avait envoyé ce message. La brune nous montrait à Dean et à moi la boîte dans laquelle se trouvait des choses de bébé, ce que j'avais beaucoup de mal à comprendre. Dean aussi ne comprends pas ce qu'il se passait, c'était bien pour ça d'ailleurs qu'on lui posait plusieurs questions pour savoir comment qu'il allait faire pour avoir un enfant, elle et son mari. J'eus la bouche qui s'agrandit de plus en plus quand ma grande soeur remontait son tee-shirt pour nous montrer son ventre. Elle avait un joli ventre bien rond. Ce qui voulait dire qu'elle était enceinte. Whouah, mais comment s'est possible ça ? Ça ne l'était pas jusqu'à maintenant pourtant et effectivement, elle avait l'air d'être bien enceinte. Ça ne pouvait que me faire plaisir, faire plaisir à toute notre petite famille.

Moi qui étais la petite dernière de la famille, pourtant maintenant ça ne serait plus le cas. J'étais tellement contente pour ma grande soeur et pour nous aussi justement. "Whouah mais c'est trop génial !" Dis-je donc toute enthousiasme en entendant ça ! J'avais l'impression d'être dans un rêve, d'ailleurs je suppose que quand ma soeur l'a su elle a dû penser la même chose que moi. J'imagine bien la grande joie que cela a pu lui faire à elle et à son mari. "J'ai hâte qu'il soit là ce petit bout de choux." Dis-je donc à ma soeur, voyant Dean complètement gaga à ce bébé. Il avait complètement l'air d'un idiot, mais je pouvais parfaitement le comprendre. Un bébé s'était tellement mignon et je suis sûr que celui de ma soeur serait parfait. Une fois que mon frère avait fini de faire l'homme gaga devant ma soeur, c'était à mon tour de pouvoir le faire. Je m'approchais d'elle davantage en touchant le ventre de ma grande soeur. "C'est tatie Megan, mon petit ange !" Pouvais-je m'empêcher de dire au ventre de ma grande soeur. Je relève le nez vers les deux jeunes gens de ma famille. "Alors c'est quand qu'il arrive, maintenant ?" Demandai-je donc avant de reprendre. "Et vous savez si c'est une fille ou un garçon ?" J'avais pleins de questions qui tournaient dans ma tête.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Neverson-Harper
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 81

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Dim 18 Mar - 17:21


Family NeversonUne naissance attendu qui sera une bouffé d'air fraisAu fur à mesure que je remontais le tee shirt, je voyais leur expression à mes deux monstres qui avait dû mal à y croire tout comme moi quand j'ai su. Leur expression en disait long et je pouvais voir dans leur yeux, leur sentiment de bonheur d'avoir un nouveau dans la famille ! Après tout, c'est le premier bébé de la famille et elle sera gâtée comme une princesse et entouré d'amour avec tout ce monde. Etre enceinte c'est cool mais il avait quelque inconvénient quand même! Pas de champagne , pas d'alcool, pas de charcuterie ! Oh la misère !
- Tu es mignonne Meg d'apporter le champagne mais je pourrais pas en boire! Je me contenterai d'un sirop ou de l'eau tout simplement.

Je commence à pleurer de bonheur de leur avoir annoncer, les hormones de femmes enceinte me joue un vilain tour encore une fois, je l'ai prend dans mes bras et les serre contre moi.
Après ce petit moment de tendresse, Dean se penche vers mon ventre et commence à parler à bébé ainsi que Megan, ils étaient comme deux idiots à parler ainsi mais que voulez-vous que je dise ? C'est tellement mignon à voir que je profite de ce spectacle! .
- J'avais des nausées et je pensais que j'avais un intoxication alimentaire ou autre connerie de ce genre mais quand je me suis aperçus que j'avais aussi un retard de règle, j'ai fais un test de grossesse qui s'est avéré d'être positif. j'avais tellement peur que ça soit un rêve que j'ai demandé au médecin de me faire une prise de sang . La réponse a été positif. Ezra? Il en pleurait et n'a pas arrêter de caresser le ventre.
Je me souviendrais toujours de ce moment quand je l'ai annoncé à Ezra, il en pleurait tellement qu'il s'y attendait pas à ce miracle et pendant un long moment nous avons rien dis.
Je m'assoie sur le canapé et prend leur main pour les poser sur mon ventre, quelque minute après je sentais que ma fille bougeait ainsi donner un coup.
- Petite Cloé Emma Harper Neverson doit arrivé en Avril et elle commence à avoir un petite caractère comme vous avez pu voir !


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean S. Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 28/08/2017
MESSAGES : 367

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Dim 18 Mar - 23:05



Joyce, Megan & Dean



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



On aurait pu croire qu’elle avait mangé une bonne raclette la veille, lui donnant ce ventre bombé sans qu’on y soit préparé psychologiquement. Elle aurait pu nous faire une blague de ce genre. Elle aurait pu… Elle aurait pu si ce n’était pas un sujet pour le moins tabou jusqu’à maintenant, après que les médecins aient déclaré son infertilité. Il était difficilement envisageable qu’elle fasse une blague là-dessus après tout ce qu’elle avait pu subir. Déception, tristesse, colère… Joyce, qui avait toujours souhaité être maman, s’était retrouvée face à une nouvelle des plus catastrophiques. Elle ne pouvait pas avoir d’enfant, elle ne pouvait pas créer la vie en elle. Bien sûr, certaines possibilités s’offraient à elle. Mais ce n’était jamais pareil. Lorsqu’on espère très fort avoir un bébé, la vie en soit, il est très difficile de se contenter de l’enfant d’une autre génitrice. Elle n’aurait pas pu voir son ventre se gonfler, observer les vergetures apparaître, sentir les petits coups de pieds contre le bidon, connaître la détresse de ne pas pouvoir dormir sur le ventre, voir le papa s’extasier et parler au ventre de la maman, avoir des infâmes envie de cassoulet à cinq heures du matin, ou bien partager neuf mois de la vie de l’enfant en totale symbiose. Et là, l’impossible devenait possible. Ce qu’elle avait toujours souhaité, qu’elle n’avait jamais cru pouvoir obtenir, elle l’avait désormais. Elle semblait radieuse, d’un sourire particulièrement large, d’une joyeuseté contagieuse. Personnellement, quand bien même la nouvelle avait été surprenante, je rejoignais ma grande sœur du côté euphorie. J’étais gaga comme tout, allant même jusqu’à parler au ventre de ma sœur. Mon dieu, si un jour on m’avait dit que je taperais la causette au nombril de Joyce, je ne l’aurais pas cru ! Mais la vérité était là, je m’extasiais complètement. Paraît-il que les enfants entendent déjà les voix des personnes qui l’entourent, même encore dans le ventre, et il arrivera plus facilement à les reconnaître et comprendre le lien de parenté une fois sorti. Après, c’est ce qu’on dit, je n’en sais pas plus. Cela demande plusieurs heures de recherches internet ce soir afin de devenir le meilleur des tontons possibles. Oui oui, il était même possible que je propose un défi à Alex et Justin, le but étant d’être le premier prénom prononcé par l’enfant. Ce qu’il y aura à gagner ? Absolument rien, hormis le fait de pouvoir se la péter jusqu’à la fin de sa vie.

« C'est tatie Megan, mon petit ange ! » disait la petite sœur, prenant la relève devant le ventre de Joyce. Ne me dites pas que j’étais aussi ridicule qu’elle, s’il vous plait… « Alors c'est quand qu'il arrive, maintenant ? Et vous savez si c'est une fille ou un garçon ? » poursuivait-elle dans les questions. Ce qui était bien avec Megan, c’est qu’on ne paraissait jamais trop curieux à ses côtés, car elle était pire. Megan, c’était le genre de personne à tout savoir sur tout le monde, d’une oreille attentive, on lui partageait plein de choses. Mais c’était également, et surtout, le genre à tout répéter, ne pouvant garder la langue dans sa poche. Et ça, malheureusement, on le savait que trop bien aussi. Donc, que Joyce se prépare psychologiquement à ce que des informations fuitent après ce petit rendez-vous familial, ou alors, qu’elle prenne les devants avant. Et puis, Megan était du genre persuasif, on lui disait tout, surtout sous la torture. Joyce nous expliquait finalement comment la nouvelle avait été accueillie par la maman, mais également par le papa. J’étais sincèrement ravi pour eux, il méritait ce qu’il leur arrivait. Un bébé en approche, les couches pleines de caca, les premiers gazouillements, les premiers renvois de lait, tout cet amour donné et rendu, des années de galère au moment de l’adolescence, mais surtout la création d’une famille, tout simplement. « En fait, Ezra c’est un fragile ! » m’exclamais-je en riant comme un abruti. Une pure taquinerie. Comme on dit, les absents ont toujours tort. Donc quoiqu’il dise ensuite, j’avais raison. « Petite Cloé Emma Harper Neverson doit arriver en Avril et elle commence à avoir un petit caractère comme vous avez pu voir ! » nous annonça la future maman alors que nous nous asseyons sur le canapé.  « Si elle a le même caractère que sa mère, on n’est pas dans la merde… » chuchotais-je bien fort à Megan, histoire que Joyce entende pour la charrier alors qu’il s’agissait d’une crème. Elle avait toujours été la plus sage des Neverson. « En tout cas, la petite Cloé est la bienvenue pour passer des journées entièèèèères au parc avec tonton Dean ! » présentais-je avec un large sourire. Voilà que je commençais à m’auto-appeler "tonton Dean", la fin était proche. « Je n’en reviens pas que tu nous le dises seulement maintenant, nous ayant caché ton gros ventre tout ce temps, pour finalement nous dire qu’elle arrive en avril. EN AVRIL, mais c’est bientôt ! » Oui, enfin calme-toi Dean, Noël n’est même pas passé encore… Il fallait ainsi que j’aille faire les boutiques de bébé, tel un tonton gaga de sa nièce, pour l’accueillir au mieux.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Megan Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3276

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   Dim 1 Avr - 18:20



Joyce, Dean & Megan



Une naissance attendue qui sera une bouffée d'air frais.



Je proposais de ramener les boissons parce que moi la nourriture, c'était bien trop risqué pour me laisser faire quelque chose. Même une pizza surgelée sans la faire brûler, j'étais à peine capable de réussir à faire ça. Bien évidemment que pour Joyce, le champagne ne pouvait pas être en option. D'ailleurs il y aura pleins de choses qu'elle ne pourra pas manger pour noël, c'est triste, mais bon elle pourra toujours se rattraper après la naissance de son bout de choux. "Oui, bien sûr. Mais bon, ça ne nous empêchera pas de trinquer !" Dis-je donc à ma grande soeur avec un clin d'oeil. Après tout que ce soit avec du champagne ou un verre d'eau, on s'en fiche, on trinque quand même le jour de noël. Avec mon frère, on était tellement content que Joyce attende un enfant. C'était en vrai petit miracle, une perle rare cet enfant. J'étais tellement heureuse pour ma grande soeur et mon beau-frère. Avec Dean, on en était déjà totalement gaga de ce gosse alors qu'il n'était pas encore là. Alors attendez de voir quand Joyce aura accouchée. On ne pouvait s'empêcher l'un après l'autre avec Dean de parler au ventre de Joyce, cette dernière nous expliquait donc comment elle avait su qu'elle était enceinte. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un petit rire quand Dean disait que le mari de Joyce était un fragile. Après ce qu'ils avaient appris, il était normal qu'il en est pleuré comme le disais Joyce, je pouvais parfaitement le comprendre.

Je m'interrogeai donc s'ils connaissaient déjà le sexe de leur futur enfant et à savoir quand est-ce que la famille va enfin s'agrandir. La brune nous disait donc que c'était une petite fille qui arriverait d'ici de mois d'avril. Whouah, mais c'est dans pas longtemps ça ! "Pauvre petite. On se demande déjà comment Ezra fait pour la supporter." Continuais-je de dire avec Dean en parlant du caractère de Joyce, tout en rigolant. Joyce était la plus sérieuse de la famille, alors ça ne faisait aucun doute qu'elle serait une excellente maman et qu'Ezra serait le meilleur des papas j'aime bien me jeter des fleurs. "Entre tata Leah et tata Meg, la petite Cloé sera très bien habillée." Pouvais-je donc m'empêcher de dire. Entre Leah et moi qui sommes toutes les deux stylistes, bien évidemment qu'on allait pouvoir faire plein de cadeaux de ce côté-là pour la petite de Joyce et Ezra. Cloé aura trop la classe. "Va falloir aller faire les boutiques dès demain, hein !" Dis-je donc à mon frère en lui donnant un coup de coude. Certes, c'était quand avril que la petite Cloé allait arriver, mais tout de même c'était bientôt. Il fallait préparer pleeeeeins de choses. Il fallait qu'elle soit accueillie comme il se doit tout de même. Je vais devoir me mettre au travail dès demain pour pouvoir lui préparer une grosse surprise avec pleins de vêtements. Je verrais tout cela avec Leah, à nous deux ça sera parfait et puis je suis sûr que ça fera très plaisir aux parents.


© Ludi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une naissance attendue qui sera une bouffé d'air frais [ Megan, Dean]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Santa Monica :: Home sweet home-