Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Ariel
Romy Sunshina
Team Ariel
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2017
MESSAGES : 79

MessageSujet: I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]   Sam 16 Déc - 23:28

I walk the Line, because you were mine, I'll walk the Line
A good friend know all your best stories. Your best friend has lived them with you. True friends are never apart. Maybe in distance but never in art.There are some people in life that make you laugh a little louder, smile a little bigger and live just a little bit better. "#ROMYGABI
Ca y'est on y était. C'était ce soir. Enfin, dans quatre heures, que la belle chanteuse allait se produire ici, avec les Celtic Generations ce groupe qu'elle adore, et qui lui tient particulièrement à cœur, sachant qu'elle s'est produit avec eux durant des années, en plus de sa carrière de soliste. Donc revenir ici à Los Angeles dans ce pays qui lui plait tant avec eux, était une expérience inoubliable, et elle avait hâte d'y être. Mais voilà, étant pointilleuse la belle artiste aimait venir sur scène avant les concerts, pour s'assurer que tout allait bien, défaut d'artiste sûrement. Elle avait toujours eu l'âme d'une leader, et cela lui tenait à cœur que tout soit presque parfait en tout point.D'ailleurs la plupart de ses musiciens, qui la connaissait très bien, et qui étaient devenu des amis avec les années, ne s'étonnaient même plus de la voir débarquer, et tout manager. Quand elle montait sur scène la belle blonde pensait à son père qui était décédé récemment, mais également à Gabriel Goldstein. Vous allez sûrement vous poser la question, mais qui est-t-il n'est-ce-pas ? Alors, tout simplement Gabi avait été son meilleur ami, il y'a des années de cela, qui semblait être une éternité, et son pianiste quand elle était chanteuse professionnelle et qu'elle chantait en solo, et non pas avec les Celtic Generations. Ce dernier avait été un très grand pianiste en Irlande, et la belle blonde se souvient avoir pleuré assez régulièrement en l'écoutant jouer. Si la belle Romy pouvait jouer d'un instrument de musique, autre que sa voix, elle aurait rêver savoir jouer du piano ou au violon. Récemment elle s'était remise à jouer de la Cornemuse Irlandaise, et celtique, et elle adorait ça. Etant en amour de Los Angeles, elle se sentait tout de même Irlandaise dans le cœur, et elle y avait vécu là-bas beaucoup de ses meilleurs souvenirs. Donc, si elle pouvait revoir Gabriel juste une fois, elle en serait tellement heureuse, tellement heureuse. Cet homme avait été son meilleur ami, et l'un des grands amours de sa vie, et son amitié lui manquait, sa présence dans sa vie lui manquait. Pourtant cela faisait depuis plus de douze ans qu'ils ne s'étaient pas revu, et la belle blonde avait d'ailleurs été ravie d'apprendre qu'il s'était marié et avait une merveilleuse petite princesse, même si cette nouvelle l'avait également attristé, car son fils lui manquait horriblement plus les années de vies quittait son cœur blessé. Romy se mit au coeur de la scène, et elle fermait les yeux. Elle pouvait sentir les odeurs de l'Irlande, ainsi que Gabi qui jouait du piano. Ce souvenir était tellement réelle que quand la jeune femme ouvrait les yeux, et croisait ceux de son ex, et meilleur ami, elle se les frotta un bon coup. Non, c'était impossible, ou alors elle était vraiment magicienne, ou alors elle devenait totalement folle, chose fort probable. Alors comme pour être certaine qu'il était réel, et qu'elle était à peu près saine d'esprit, Romy toucha de façon assez ferme le corps de celui en face d'elle qui était la copie conforme de Gabriel. Pour réaliser qu'en fait il était vraiment réel, quand elle le pinça et qu'il réagissait. Alors, confuse, et à la fois très surprise, très très heureuse, et confuse de l'avoir en face d'elle, elle s'excusa « Oh, pardon, pardon, excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal...» avec cette bouille que Gabriel ne connaissait que trop bien qu'elle avait, à la fois penaude et amusée. Puis elle s'éloigna un peu de lui, et l'observa. Il semblait être là, mais sans vraiment l'être, si c'était son Gabriel, il avait quand même beaucoup changé, quelque chose de plus..."sombre" obscurcissait son regard «Gabi...Gabriel...C'est...C'est toi ? C'est vraiment toi ? »  
©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Simba
Gabriel Goldstein
Team Simba
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 1112

MessageSujet: Re: I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]   Mar 19 Déc - 10:20

Les évènements s’enclenchaient petit à petit et Gabriel en était plus que satisfait. Si la comédie avait pris du temps à se mettre en place, maintenant ce n’était plus le même son de cloche. Les interviews avaient lieu. Les répétitions prenaient de l’avance. L’équipe entière avait été trouvée. Et l’échéance avant la grande première semblait se rapprocher sans pour autant qu’elle soit un moyen de pression. Aussi, Gabriel n’était-il pas inquiet. Les évènements prenaient une tournure lui plaisant. Et aujourd’hui, il visitait la scène où se produirait la grande première. Quoi de mieux que cette salle de théâtre se trouvant sur Hollywood. Il avait hésité avec plusieurs et finalement, son choix s’était porté sur celle-ci. Il en était plus qu’heureux d’ailleurs. Cette scène avait un passif où bon nombre de grands acteurs s’étaient produits sur ces planches de bois. Et il avait hâte de voir le fruit de son imagination prendre forme sur ledit endroit. Aussi, pour l’heure, il était en train de visiter le lieu en compagnie du propriétaire. Celui-ci lui avait très gentiment accordé un créneau alors que cette salle était alors occupée. Il devait y avoir un concert ce soir  mais en homme occupé, Gabriel n’avait pas retenu qui se produisait. Pourtant, il était ravi de savoir qu’il s’agissait d’une personne qu’il avait jadis connu. Et dont il avait perdu contact au fil du temps. Mais comédie musicale oblige, il ne pensait qu’à ça. Et ses chaussures claquaient sur le bois ciré dans un bruit apaisant tandis qu’il écoutait son hôte lui montant les endroits où pouvaient être placées les enceintes, les lumières. La cabine son aussi. C’était tant de détails auquel il devait penser en permanence. Bien sûr, il y avait le régisseur son pour le reste. Mais il lui fallait décider du choix de la salle. Et celle-ci ferait l’affaire. Il en était enchanté. « Je pense que nous allons pouvoir trouver un point d’entente. » Finit-il par dire au bout d’une heure de visite où tout lui avait été présenté dans les moindres détails. « Vous n’aurez qu’à transmettre le contrat de location. Ma secrétaire le récupèrera et se chargera de vous régulariser le tout. » Il sourit à l’homme en face de lui. « C’est qu’il y a encore tant à faire. » Et le fait d’avoir trouvé la salle était déjà une bonne chose. Il avait hâte de la montrer à sa troupe. Même si pour l’instant, il garderait cela pour lui.

« Monsieur Bay ! On vous demande à l’accueil ! » S’exclama soudain une jeune femme venant dans leur direction alors qu’ils évoquaient les précédentes premières qui s’étaient déroulées ici. « J’arrive June ! Veuillez m’excuser Monsieur Goldstein, on me demande si souvent. Je reviens très vite. » Et il s’en alla, laissant Gabriel debout et fixant les lieux d’un air avide. Sa solitude fut de courte durée. En effet, ce fut un pincement qui le fit sortir de ses rêveries. Il sursauta légèrement prêt à dégainer les crocs mais tout énervement redescendit aussitôt lorsqu’il fit face au pinceur en question. Enfin, pinceuse. Et pas que. Le fait qu’elle sache son prénom, le timbre de sa voix réveilla des souvenirs « Ro…Romy ?! » S’exclama-t-il d’une voix plus qu’habitée par la surprise. « Ça alors, quelle surprise ! Je… » Que pouvait-il dire face à cette figure du passé. Les souvenirs affluaient déjà et il se rappelait tout ce qu’ils avaient été mais n’étaient plus. « Tu ne m’as pas fait mal, je te rassure. » La rassura-t-il avec un sourire simple. « Tu m’as l’air en forme depuis la dernière fois… Je crois qu’on peut parler en années, n’est-ce pas ? » Et il se souvenait tout à coup qu’elle n’avait pas été là pour bon nombre d’évènements importants de sa vie. Son mariage. La naissance de sa fille. C’était ça le showbiz. Les amitiés se créaient mais le temps les achevait bien vite. Et chacun avait leur vie. Il se souvenait qu’elle avait été mariée mais était-ce encore le cas ? Le monde des paillettes n’avait jamais été l’allié de l’amour. Avec le recul, il s’en rendait compte. « Que deviens-tu depuis tout ce temps ? C’est à toi que la scène revient ce soir ? Je dois avouer ne pas avoir fait attention à qui se produisait ici. Enfin, peut-être que tu n’as pas trop de temps à m’accorder… » Après tout, peut-être devait-elle répéter ? « Ça fait plaisir de te voir en tout cas. » Un sourire sincère se greffa sur ses lèvres. Il était vraiment content de la voir. Elle rappelait les années folles, le talent au sommet de sa gloire, les concerts et pas du tout l’impression de plonger dans un trou noir et béant comme il le ressentait, parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Ariel
Romy Sunshina
Team Ariel
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/12/2017
MESSAGES : 79

MessageSujet: Re: I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]   Mar 19 Déc - 17:31

I walk the Line, because you were mine, I'll walk the Line
A good friend know all your best stories. Your best friend has lived them with you. True friends are never apart. Maybe in distance but never in art.There are some people in life that make you laugh a little louder, smile a little bigger and live just a little bit better. "#ROMYGABI
«Gabi...Gabriel...C'est...C'est toi ? C'est vraiment toi ? » « Ro…Romy ?! Ça alors, quelle surprise ! Je…Tu m’as l’air en forme depuis la dernière fois… Je crois qu’on peut parler en années, n’est-ce pas ? » C'était donc bien lui, donc, c'était bien Gabriel son ancien meilleur ami qui était en face d'elle, et non un mirage. Quel joie de le revoir, sincèrement. Romy en était toute retournée, et le prit donc dans ses bras, restant ainsi durant quelques secondes, sentant ce parfum qu'elle avait tant aimé il y'a des années de cela, et que la vie avait séparé. Oui, Romy avait beaucoup aimé Gabriel, il avait été son ancre durant plusieurs années, puis la vie les avaient séparés, le show-bizz, les strass, les paillettes, leurs vie quoi. Avec le recul, Romy avait réalisé qu'elle l'avait aimé passionnément durant quelques mois d'amour, mais qu'ensuite cela s'était dévellopé en un amour sincère, tendre, et amical. Cet amour unique qu'ont une frère et une soeur, et qui lui avait cruellement manquée, tellement. «Oui, cela fait exactement treize ans que l'on ne s'est plus revu. Et honnêtement, tu m'as cruellement manquée, c'est si bon de te revoir...Je vais très bien, j'ai appris que tu t'étais marié, et que tu as eu une merveilleuse petite fille, Mélodie, c'est ça ? »  Oui,malgré le fait qu'ils ne s'étaient pas revus physiquement, la belle blonde s'était intéressée de près à sa carrière, à sa vie, et elle avait été vraiment triste d'apprendre qu'il avait arrêté sa carrière de pianiste, mais elle n'aborderai pas le sujet, par respect pour lui. De plus, elle-même n'aimerai pas qu'on le lui demande, si elle avait été dans le même cas, alors ma foi. « Que deviens-tu depuis tout ce temps ? C’est à toi que la scène revient ce soir ? Je dois avouer ne pas avoir fait attention à qui se produisait ici. Enfin, peut-être que tu n’as pas trop de temps à m’accorder… » Ce qu'elle devenait, of, pas grand choses à dire vrai. Romy aussi avait arrêté sa carrière, mais elle l'avait mise en stand-by, pas arrêter complètement comme Gabi l'avait fait. Ce pourquoi elle allait se produire dans trois heures exactement, ici. Oui, elle devrait répéter, mais pour l'heure elle voulait surtout rattraper le temps que perdu avec son meilleur ami autour d'un café, et cela tombait bien, car il y en avait un pas mal au coin de la rue. La belle blonde proposa donc à Gabriel de se raconter leurs vie le plus possible, savourant un bon chocolat chaud, ou un savoureux café, répondant ainsi à sa question de si elle avait du temps pour lui, bien-sûr, et il tombait tellement à pic, à présent qu'elle avait retrouvée son fils, et Daniel... Quand ils se posèrent au café, la belle blonde prit donc la parole,
lançant un regard extrêmement tendre et maternelle à Gabriel, qui semblait vraiment, vraiment pas au mieux de sa forme, ce qui l'attristait beaucoup  « Je suis toujours pareil que celle que tu as connu il y'a des années de cela. J'ai continué ma carrière de chanteuse, jusqu'à dernièrement. Aujourd'hui, je vis officiellement ici, à Los Angeles, dans la maison familiale vu que comme tu l'a sûrement lu mon père est décédé récemment... » La belle jeune femme fit une pause, tout en lui demandant ce qu'il souhaitait, et en commandant pour lui ainsi que pour elle, avant de poursuivre tout en allumant une cigarette  « J'ai retrouvé mon fils aussi, dont je t'avais parlé il y'a des années, ainsi que Daniel...Et toi, racontes-moi, comment vas-tu, je veux dire vraiment ?  » Romy insista sur le "vraiment", Gabriel sachant parfaitement qu'il pouvait tout lui dire, et qu'elle serai là. Elle ne l'avait plus été durant des années, mais elle était là. Oubliant d'ailleurs l'essentiel des réponses à ses questions  « J'oubliais l'essentiel ! Oui, pardon, je joue ce soir avec le groupe Celtic Generations. D'ailleurs, si l'envie t'en vient, un pianiste de plus ne serait pas de trop...Et le plus important également, ça me fais énormément plaisir de te voir également, et je sais que j'ai été très absente ces dernières années, mais maintenant que je t'ai retrouvé, j'aimerai vraiment faire partie de ta vie, si tu veux bien... » Romy avait toujours ce même regard tendre en sa direction, ciel comme le revoir lui faisait du bien au moral, et lui mettait du baume au cœur. Elle espérait juste que sa proposition d'être le pianiste de plus dans son concert de ce soir n'ai pas été de trop, mais elle espérait vivement que non
©️Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Simba
Gabriel Goldstein
Team Simba
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 1112

MessageSujet: Re: I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]   Sam 6 Jan - 16:26

Il se souvenait maintenant de Romy, les images venaient à lui. Claires et limpides comme si sa mémoire s’était remise en route à l’instant. C’était fou comme le temps passait si vite. Il ne s’en rendait pas compte si ce n’était qu’il le réalisait quand il voyait Mélodie grandir, passer du mode poupon à celle d’une petite fille plein de vie. L’âge avançait ineroxablement. Et il était certain qu’il se dirait la même chose en revoyant les vieilles photos au début de son histoire avec Delilah. Les visages seraient sans doute plus ronds, plus brillants, moins marqués par les derniers évènements de leur vie entre leur couple battant de l’aile et la maladie de leur fille. Il préférait ne pas y penser, se concentrant plus sur la joie de revoir la chanteuse ayant partagé pas mal d’étapes de son existence jusqu’à devenir un souvenir. Précieux certes mais une figure du passé. Il était incapable de se rappeler qui avait cessé de donner des nouvelles le premier. Il s’en moquait. La joie de Romy était contagieuse, et il avait l’impression que tout ce temps ne s’était jamais écoulé. « Treize ans déjà ? Tu ne me rajeunis pas là. » Dit-il la mine ébahie face à son ancienne amie. Qui plus est, elle était au courant de beaucoup de choses quant à son mariage, à la naissance de sa fille. « Je vais finir par croire que tu m’épies de loin ! » Le ton était à la plaisanterie. Il ne s’en offusquait pas. De toute façon, sa vie n’était un secret pour personne, comme pour son mariage d’ailleurs. La sphère artistique était vaste par sa variété d’art mais dans le monde de la musique et notamment de la musique classique, les amis étaient un cercle fermé. Alors il n’était pas surpris que Romy en sache sur lui. De toute façon, il avait connu sa vie également et en avait eu des échos. Cependant, il était moins au courant sur ce qu’elle était devenue après la naissance de Mélodie. Il avait eu vent des rumeurs la disant revenue à Los Angeles mais il était fort occupé et n’en avait pas tenu compte. Il aurait pu lui envoyer un petit mot mais tout ça s’était perdu dans la spirale infernale de ces nombreux rendez-vous dont il faisait l’objet. Encore plus avec la comédie musicale. Pourtant, il était heureux de la voir, et bien décidé à savoir ce qu’elle devenait. Plutôt que d’écouter les autres, il préférait qu’elle lui dise tout d’elle-même.

C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent dans ce café, se trouvant non loin de la salle de concert. Entre artistes occupés, ils savaient que s’éloigner du lieu de scène n’était pas forcément une bonne idée, aussi le lieu était parfait. Ainsi installé, Gabriel se commanda un café long, puis une fois qu’ils furent servis, les deux amis purent ainsi converser en toute tranquillité. C’était bien mieux que se parler dans un couloir entre la salle de concert et les loges. Il ne put s’empêcher de sourire à Romy, heureux de la revoir. Ils n’avaient pas été assidus pour se donner des nouvelles, mais il espérait que ces retrouvailles apporteraient du bon. Cependant, il gardait une part de réserve pour lui. IL était ainsi Gabriel. Et puis, il avait été plus que proche avec elle, et c’était une chose dont il n’avait jamais vraiment évoqué à Delilah, quand bien même, leur histoire, courte mais intense, s’était produite bien avant qu’il ne se perde dans le doux regard clair de la violoniste. Aujourd’hui, les choses avaient évolué. Il était mari et père. Autant dire que ça avait bien changé. Tout comme pour son amie : elle lui expliquait avoir continué sa carrière de chanteuse, avait emménagé dans la maison familiale. « Non, je n’étais pas au courant. » Son regard exprimait un regret sincère. « Je dois t’avouer ne plus avoir eu le temps d’écouter les colportages. Souvent, ils se révèlent faux. » Comme les rumeurs de tromperie chez les Goldstein. C’était souvent. La dernière fois, on l’avait même cru en couple avec une blonde se trouvant, très certainement, être sa secrétaire. C’était absurde ! « Je suis désolé pour ton père. Espérons qu’il soit bien là-haut et puis, au moins, tu as pu conserver l’héritage familial.  » Bien sûr, il aurait aimé être là pour la soutenir. Mais le temps ne le permettait pas. et encore aurait-il fallu qu’il soit au courant. Ce qui n’était pas le cas. Il fut surpris lorsqu’elle évoqua un enfant retrouvé, quand bien même le prénom de Daniel ne lui sembla pas inconnu. Quand trop de temps s’écoulait, voilà qu’il finissait par oublier. « Va falloir que tu me rafraichisses la mémoire. Si je me souviens de ce Daniel t’ayant fait perdre la tête, je ne garde pas en mémoire l’histoire d’un fils. » Il ne put s’empêcher de rire, buvant une gorgée de son café. « Je crois que l’approche de la quarantaine ne me réussit pas. Voilà que je perds la mémoire. Je devrais consulter. Pauvre de moi… » Sûrement que sa femme lui dirait qu’il s’agit de surmenage mais il se garda bien d’évoquer tout problème de couple. Gabriel était d’une nature réservée, moins expansif que Romy. Comme toujours d’ailleurs. Il n’était pas du genre à dévoiler ses problèmes à quiconque. Néanmoins, il fut touché par les propos de son amie. Bien sûr que l’idée de rejouer avec emme était tentante, tout comme de l’avoir, à nouveau dans sa vie. « Et bien écoute, ce serait avec grand plaisir. Il faudra que je puisse voir avec mon emploi du temps. Je me suis lancé dans le projet d’une comédie musicale. Et si tout avance bien, je dois admettre que toute cette organisation me prend un temps de dingue. J’ai l’impression que le temps s’écoule trop vite, que les journées passent à une allure folle et que je ne peux plus voir ma petite fille grandir. » Il se mit à rire, essayant d’ignorer la culpabilité de réaliser combien ses propos étaient terribles et véridiques. « Enfin, je nous prendrais des billets pour venir t’entendre chanter. Est-ce une représentation unique ou bien est-ce qu’il y a plusieurs dates ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I will dance I will sing and my laugh shall be gay [Pv Romy&Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just take our laugh as golden wounds | Val. Fox {OK}
» 03. [Appartement Robertson] Let's sing together.
» 03. Sing if you can...!
» HISTOIRE [Yuuki] -The reasons why one can't laugh from the heart, it's a simple reason ; that's life. | EN PAUSE
» Who can sing for me ? [30/01 21h10]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons nous ? :: Hollywood :: Walk of Fame-