Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « A dream is collapsing »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Simba
Héloïse Bennett
Team Simba
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 4470

MessageSujet: « A dream is collapsing »   Dim 24 Déc - 8:25


Chapitre un : Intermission
Looking from a window above
It's like a story of love
Can you hear me?

Tu ne savais pas à quoi t’attendre. Tu ne savais pas dans quoi tu t’engageais. Ta nature candide te protégeait au même niveau que ta naïveté. Tu croyais si fort. Pur était ton cœur et tu ne te doutais qu’autour de toi, les gens seraient si méchants, si cruels, si peu dotés d’intentions nobles et lumineuses. Tu étais ce point lumineux perdu au milieu de l’Ombre. Elle essayait de t’avoir, de te dévorer pour rendre terne le halo dont tu étais composée. Ton sourire était là, tu paraissais heureuse, tu t’agrippais à ce qui faisait ta force, à cet être qui se trouvait alors à côté de toi. T’avais fait de ton univers, un monde ne tournant qu’autour de lui. Il était ton système solaire, il était tes étoiles, cette galaxie dans laquelle tu te plongeais avec ce bonheur innocent. Tu croyais en la bonté de l’âme humaine, tu croyais qu’elle était aussi bonne que toi. Et pourtant, ils étaient là, autour de toi, dressés comme une menace que tu ne pouvais éradiquer. Tu te pensais capable de lutter. Mais le sentais-tu ? Ce doute, si affreux, si ignoble. Il était en train de prendre possession de toi. Et tu ne t’en apercevais même pas. Tu assimilais cela à de la contrariété. Sans doute. C’était fort possible. Après tout, d’un simple repas, tu te retrouvais jetée dans la fosse à lions. Sans ménagement, sans crier garde. Tu étais confrontée à ce monde fait d’or, de faux-semblants et d’hypocrisie. Tu te trouvais face à ces êtres que tu ne connaissais point et tu réalisais seulement combien tu étais si naïve. Tu étais si peu de choses face à eux. Ta seule richesse était ton âme. Ta seule fortune était le mot « famille » mais tu n’avais aucune élégance, aucune distinction. Ton identité était destinée à l’oubli, de ceux ayant foulé la terre et l’ayant quitté aussitôt. Ton nom ne ferait jamais partie de l’Histoire. Tu n’étais rien mais tu étais vaillante. Tu tenais bon, tu croyais que tu pouvais résister contre ces regards faits de glaces, ces mots voilés d’injures. Ils te rabaisseraient à ce que tu n’étais pas et ne serais jamais. La seule volonté propre, de ces autres, n’était celle que de te nuire, de voir ce sourire disparaître de ton visage.

Mais tu restais digne.

Tu le faisais pour Lui. Tu le faisais parce qu’il était là, parce qu’il avait rendu ta vie meilleure. Et puis, parce que tout simplement, tu l’aimais même si tu sentais déjà qu’il s’éloignait de toi, que chaque maillon construit autour de votre histoire s’effritait déjà, se rompant par une chaîne bien trop fragile, se fracassant contre le sol dans un fracas inaudible pour l’oreille mais pas pour la faiblesse de ton cœur. Tu le sentais au fond de toi, ton âme pleurait déjà et tu te disais que non, ce n’était pas possible. Vous vous aimiez et cela devait amplement suffire. Et pourtant… Tu finirais, un beau jour, par réaliser que non… Ce n’était pas suffisant. Ça ne l’était jamais. Peut-être la solution était celle d’abandonner, d’admettre que tu ne gagnerais pas. Le combat du pot de terre contre le pot de fer était une histoire vieille depuis si longtemps et pourtant, l’issue était la même. Tu ne pouvais gagner la guerre en solitaire, si tu étais là à croire plutôt que d’abandonner. C’était si facile de baisser les bras, alors que vous aviez eu tant de mal à l’avoir… Ce bonheur. Si fragile. Si éphémère. Il s’éloignait déjà de toi mais tu le niais. Tu ne pouvais croire en ce doute. Tu ne pouvais croire qu’à la fin de ce chemin, il n’y aurait plus rien. En dehors de l’échec. De la souffrance. Et de la solitude.
Si seulement ton cœur était fait de pierre.
Mais hélas, il était si peu armé à ce qu’il subirait.

Tu étais si naïve…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
« A dream is collapsing »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: J'ignore de le savoir :: Des fois, t’as pas un peu envie de pas rien faire ? :: Les RP solo-