AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea J. Matthews
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2015
MESSAGES : 2297

MessageSujet: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 3:57




" A Good Bad Boy"


"Matthews, Andrea James"


◑ Nom Matthews. ◑ Prénom (s) Andrea James. ◑ Date et lieu de naissance 11 juin 1993. ◑ Nationalité américaine. ◑ Orientation sexuelle hétérosexuelle. ◑ Statut civil marié. ◑ Profession et/ou études nageur de compétition de calibre olympique. ◑ Quartier d'habitation (les descriptifs des quartiers sont ici Penthouse au downtown Los Angeles ◑ Qualités et défauts de ton personnage Téméraire // ambitieux // infidèle // bout-en-train // joueur // égoïste // passionné // caractériel // agressif // indépendant // bordélique // rebelle // sociable // têtu // naïf // secret ◑ Avatar Nico Tortorella. ◑ Groupe L'Hémorragie de tes Désirs. ◑ Crédits Yourdesigndiary

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Il s'appelle Andrea, mais aime le pseudonyme Andy. Il n'a pas vraiment de tics nerveux ni de manies sauf celle de piquer de terribles crises de colère. Attention si vous êtes dans le coin au même moment. Il adore danser et se laisser aller. Toutefois, il danse très mal. Il ne connait aucune danse. Il aime faire la fête. Il possède une moto Suzuki. C'est aussi un très mauvais séducteur et il est maladroit en amour. Il a quand même eu plusieurs petites amies lorsqu'il était adolescent. À croire que la détermination mène à tout. Il est assez volage, oui. Il a su nager à deux ans puis, il a toujours été sportif. Il aime le surf, mais y est plutôt nul. Il adore les sports extrêmes tels le parachutiste et le bungee. Il passe des heures par jour à s'entraîner et il a gagné plusieurs compétitions dont deux médailles aux Jeux Olympiques. Sa nage préférée est la brasse. Il n'aime pas répondre aux questions des journalistes, mais fait bonne figure pour son agent, son entraîneur et sa famille. Il a déjà frappé un journaliste une fois lors de questions trop insistantes sur sa 8e place à une compétition importante. Il est incapable de tenir un budget et d'organiser ses journées comme son agent le fait pour lui. Il se demande, de temps en temps, s'il ne devrait pas arrêter la natation. Il a eu recours à un psychologue à 16 ans pour cause de surmenage suite à la fin d'une relation avec une fille qu'il aimait beaucoup. Pense souvent un peu trop lorsqu'il culpabilise. La natation à, au moins, le pouvoir de le vider de ses pensées. Écrire son journal intime aussi. Il aimerait pouvoir manger ce qu'il veut quand il veut comme un hamburger, une pizza, des frites, du chocolat. Il adore écouter de la musique sauf le heavy metal. Il aime les jeux en ligne, tel League of Legends, lorsqu'il peut jouer en faisant la fête avec ses amis. Il a horreur du froid et il déteste avoir froid. Et il a horreur du film la Reine des Neiges. Ok, il déteste les Disney en général, mais la Reine des Neiges, c'est bien le pire de tous. Puis, aimer les films de Disney ne ferait pas honneur à sa réputation. Au moins, malgré tous ses défauts, sa famille sera toujours derrière lui. Il les aime beaucoup même si cela ne se voit pas souvent.
Le petit cocon de ton personnage
Je vis dans un Penthouse de type moderne au cœur de downtown L.A. De grandes baies vitrées laissent entrer le soleil côté sud sur un salon à aire ouverte. Le mur opposé est remplie de mes trophées et de mes médailles. Un peu plus loin se trouve la cuisine avec un comptoir pour manger. Il y a aussi une table près des baies vitrées en face de la cuisine. Au fond, près du couloir menant à la porte, se trouvent trois chambres. Celle du fond a sa propre salle-de-bain : c'est la mienne. Une plus petite salle-de-bain sépare les deux autres chambres.
Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Le monde entier veut venir vivre à L.A. Des gens provenant du monde entier viennent ici pour s’imprégner de la Cité des Anges maison d'Hollywood. Il est vrai que j'ai eu une chance certaine d'y naître. J'ai été pris en charge par un bon entraîneur. Pourtant, L.A. est aussi une ville avec ses hauts et ses bas. Une partie de L.A. est même pauvre. Oui, il y a des graffitis dont certaines ont été signés de ma main. Je les signais Star. Enfin, L.A. est ma maison. C'est ma ville peu importe ce que les touristes en pensent. Ils ne savent rien de L.A. Ils ne font que visiter les endroits les plus beaux, les plus populaires. Je connais des lieux bien plus beaux que ceux qu'ils connaissent. Je pourrais vous faire visiter la ville demain matin. J'aime revenir à L.A. suite à une compétition internationale. Je me sens bien. Chez moi.
Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
À première vue, vous pensez  que je serai parfait pour le groupe les Tentacules de la dirrélection. Toutefois, cette facette de moi-même n'est que la pointe de l'iceberg. On peut dire que je suis un jeune homme complexe, comme tout le monde après tout. Malgré mes nombreux défauts, j'aime Priscilla, la princesse qui a ravit mon cœur à 18 ans et qui ne me l'a pas remis depuis. Priscilla est la femme de sa vie et Hector, mon petit ange. Parfois, je me demande si je suis vraiment une andouille de père. Je le suis, en fait. Je voudrais me rattraper. Pour elle. Pour lui. Est-il trop tard pour que je répare les pots cassés ? J'espère que non. Priscilla, je t'aime.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
Parfois, je me demande si la natation devrait toujours faire partie de ma vie.
Parfois, j'aimerais avoir une véritable liberté jamais vécue depuis que j'ai six ans. Parfois, je regrette. Je regrette mes actes envers elle. Elle que j'aime plus que tout au monde. Parfois, ce ne sont que des pensées sarcastiques, mais je pense littéralement à me jeter du haut d'un pont. Mais je suis trop peu courageux. Je suis un lâche. Je suis incapable de tout laisser tomber et je suis incapable de tout régler. Mais bon personne ne sait cela et vous êtes mieux de ne rien révéler. Ah oui, j'aime bien les films Disney. C'est juste que c'est un peu gênant d'aimer la Petite Sirène ou Aladdin ou même Le Roi Lion en étant un homme. Ok, sauf La Reine des Neiges ! Si quelqu'un me fait écouter le refrain, je le tue je vous le jure. Heureusement, j'ai un fils et non une fille. (Ça vous êtes mieux de ne pas le dire non plus)"

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Ariane pour ceux et celles pas encore au courant.  un petit air de musi   Ton petit âge 31 ans. J'ai encore faillit mettre 30ans. Je ne m'y habituerais jamais !!!  fall   Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Rp ... Ok, oui.  Razz  Je travail 5 jours semaine pour un musée comme technicienne en muséologie.  omg   Personnage inventé ou scénario Inventé de mon imagination surpuissante et géniale.  Cool   Où as-tu connu le forum? Bah, ça fait un bon moment. Je crois que j'avais attendu impatiemment qu'il soit construit.  What a Face  Arrow   Un dernier petit mot ? On se fait une bataille pour du Nutella !!!!!!!  nutella  nutella  nutella  

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t3742-andrea-j-matthews-bad-guys-can-be-good-guys][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Nico Tortorella</span> - Andrea J. Matthews
[b]Matthews, Andrea J. : [/b][i]Downtown[/i]
[b]Matthews, Andrea J. : [/b] [i]Nageur de calibre olympique[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea J. Matthews
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2015
MESSAGES : 2297

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 3:58



Dessine-moi un mouton


Bonne nouvelle sous tension

- Encore ! Ou étais-tu cette fois ?

Réagissait-elle au quart de tour et montant plus vite aux rideaux qu’un chat enragé. Il haussait les épaules. Peut-être croirait-elle qu’il se trouvait encore à l’entraînement à cette heure. Ce n’était pas vrai. Andrea James Matthews s’amusait évidemment avec des amis dans un bar de Santa Monica toute la soirée durant. Pourtant, maintenant devant Priscilla, il se sentait coupable. Il baissait les yeux et s’assoie dans le grand canapé du salon à aire ouverte par lequel on apercevait toute la ville de Los Angeles.

- Andy ! Pourquoi est-ce que tu te comportes toujours comme un enfant ! Tu as 25 ans ! Et ! Et qu’est-ce que c’est ces papiers partout dans le salon ! Oh ! Et ce verre en carton ! Vraiment Andrea !

- Bébé … Attends. J’ai juste oublié de les ranger. Je n’ais pas finis de les remplir. C’est pour mon agent arguait-il tout en récupérant les papiers et les empilant dans une pile plus ou moins organisée.

- Haha ! Je me demande comment il fait pour te supporter cet agent ! Tu as encore fait les manchettes il y a deux jours ! C’était quoi l’idée d’aller à 150 km/h avec ta moto sur l’autoroute !

Soupirant profondément, Andrea commençait à avoir mal à la tête. Cela n’avait pas toujours été comme cela avec Priscilla. Les deux jeunes gens s’étaient rencontrés un peu par hasard à 18 ans. C’était un soir de semaine. Le jeune homme avait le lendemain de libre jusqu’à midi donc, il n’avait évidemment pas dit non à une soirée dans l’Underground. Après leur rencontre tumultueuse, il fallait le dire, Priscilla l’avait taquiné toute la soirée. Elle s’était gentiment moquée de ses techniques de séduction dignes d’un véritable geek. Ainsi, Andrea n’avait pas pu laisser passer cela. Il ne pensait pas tomber amoureux de Priscilla toutefois. Au départ, elle avait été une sorte de défi de conquête. Il avait toujours eu des relations torrides oui, mais courtes à chaque fois. Les jeunes femmes le plaquaient à chaque fois. Elles en avaient assez de ses manières. Elles en avaient assez de ses infidélités et même assez de ses absences dues aux compétitions. Elles ne le comprendraient donc jamais. Andrea avait, ainsi, toujours eu peur de se lier. Ce fut, pourtant, différent avec Priscilla. Cela se fit même si aisément. Sans qu’il ne s’en rende compte, Andrea ne pouvait plus se passer de Priscilla. Il l’aimait. Il voulait la protéger. Il voulait acquiescer à ses demandes et avoir des enfants avec elle : jamais le jeune homme avait, dans sa vie, pensé à la paternité. Il demandait Priscilla en mariage à 22 ans. Le mariage, un an plus tard, a été simple et terriblement romantique. Malgré sa vie rocambolesque et ses nombreux défauts, Andrea savait aimer profondément Priscilla. Et pour cause, il n’avait plus couché avec une autre femme depuis trois ans.

- Aussi … Je sais bien tu te fiches de ce que je pourrais te dire Andy le regardait-elle allumer la télévision. Enfin … J’ai … Je voulais juste te dire que …

- Oui ? fit-il tournant la tête, surpris, mais surtout effrayé par le changement de ton de sa femme passant de la colère à la timidité.

- Je suis enceinte Andy.

La bouche du jeune homme s’ouvrit, mais ne semblait pas pouvoir se refermer. Enceinte. Ils allaient avoir un bébé. Il allait devenir … Père.

- Je vais être papa … Je vais être papa !

Surgissait-il du canapé pour embrasser tendrement Priscilla, caressant ses joues, la peau nue de ses bras et les douces vaguelettes que formaient sa chevelure en oubliant totalement leur conversation précédente. Il en avait les larmes aux yeux. Il allait devenir papa. Ils allaient avoir un bébé.


She might be possessed by demons - (Jack Pearson, This Is Us)

Cher journal,

Je sais que je n’écris pas souvent. J’aime faire la fête plus que t’écrire. Sinon, je suis trop fourbu après une compétition. Je devrais t’’écrire plus, toutefois, comme l’indiquait mon psychologue. Cela fait si longtemps. Qu’est-ce qu’il penserait de moi, aujourd’hui ? Sûrement que je suis un bel imbécile. Je pourrais l’appeler, j’en suis conscient. Malheureusement, j’ai égaré son numéro de téléphone. Le numéro est peut-être encore chez mes parents. Je n’ai pas envie de leur faire part de ce qui se passe dans ma vie. Je sais qu’ils ne me lâcheront pas sur la raison de ma venue à Palms. Je les adore et ils m’aiment un peu trop.

Pour tout t’avouer, cher journal, j’ai tout foutu en l’air avec Priscilla. Elle m’a quitté. En fait, nous n’avons pas divorcé. Pas encore, en tout cas. Elle est juste repartie vivre avec ses parents un moment. Pourquoi ? À cause de moi qui est immature et stupide. Selon elle, je ne pense pas à notre bébé ni à elle. Et puis, je ne la reconnaissais plus tels si des démons s’étaient emparé de son âme. Elle s’hérissait pour un rien. Une poussière de trop sur le table. On était partie pour une crise. Cette dispute s’était produite après mon accident en parachute. Je vais bien, mais mon agent a arrêté toutes mes compétitions jusqu’à nouvel ordre du médecin. Je vois un physiothérapeute pour ma jambe droite.

Depuis notre dispute, je ne peux plus venir la voir. Elle me menace même d’en parler à la justice. J’AI UN ENFANT ! JE SUIS PÈRE ! ET JE NE POURRAIS JAMAIS LE VOIR ! JAMAIS ! Je ne pourrais pas le voir grandir. Je l’ai vu. Une fois. Je suis venu discrètement à l’hôpital après l’accouchement. Il a ses yeux et mon menton. Il était réveillé et son regard plongeait dans le mien. Pour 30 secondes, il n’y avait plus que lui et moi. Je voulais le protéger et lui apprendre les bonnes choses. Je voulais lui éviter mes erreurs aussi. Priscilla s’était réveillée et appela la sécurité. Je me suis donc résinier à quitter la chambre sans frapper quiconque comme mon passé en était chargé.

Cela me confortait peut-être un peu qu’elle a choisie Hector, un héros de la Grèce antique, comme prénom pour notre fils. C’était comme si elle pensait encore à moi, comme si elle se rappelait nos rires lorsque je lui racontais la passion de mon père pour les prénoms de la monarchie européenne. Cet espoir flotte en moi, mais si peu. Je me sens déchu, désespéré et triste. Je ne sais plus quoi faire.


Mauvaise nouvelle sans tension

C’était par une belle matinée ensoleillée, la télévision se trouvait allumée à la chaine des actualités dans le salon baignant de cette lumière éblouissante. Andrea James Matthews se postait derrière le canapé avec une tartine au beurre de cacahuète dans les mains lorsque le visage du PDG des Entreprises Rothschild apparut à l’écran. Fronçant les sourcils, le jeune homme augmentait le volume désireux d’entendre.

Dans un soupir de soulagement, Andrea se réjouissait que l’homme restât à la tête de l’entreprise. Néanmoins, il retournait quand même à New York. Andrea restait, ainsi, estomaquée par cette nouvelle et un peu stressé aussi pour lui. Alors, L.A. était apparemment trop belle pour Isaac S. Rothschild. On présentait ensuite une jeune femme en Tea Samuels nouvellement Tea Rothschild. Les vidéos et les images à la télévision montraient un couple très soudé, très amoureux.

Andrea en avait subitement assez de voir. Au même moment, une boule de désespoir se formait dans son cœur. Il éteignait donc la télévision et retourna à son petit-déjeuner dans la cuisine. Du gruau, des tartines avec du beurre de cacahuète, des œufs, du jambon, du yaourt et un grand verre de lait. On savait de suite que ce jeune homme n’allait pas s’enfermer dans un cubicule toute la journée. Et puis, il ne pourrait pas le faire. Point barré. Puis, sur le comptoir, son téléphone Samsung Galaxy sonnait.

- Oui ?

Andrea laissait aller un soupir de surprise à la nouvelle entendue. On savait que ce n’était pas une bonne nouvelle, car son visage passait de la neutralité à l’horreur et finalement à la colère. Il commençait à gueuler dans le combiné que ce n’était pas juste. Sans résultat évidemment. Terminant l’appel, Andrea grommelait entre ses dents.

Son agent venait de le laisser tomber à cause de ses frasques et surtout l’investisseur qui ne souhaitait plus commanditer le nageur. D’après cet homme, Andrea James Matthews ternissait l’image de la multinationale. Devinez. Celle-ci n’était nulle autre que Les Entreprises Rothschild. Son agent – ancien agent – avait même déjà remplacé Andrea par une jeune gymnaste à New York. Celle-ci avait été proposée par Isaac S. Rothschild lui-même.

Quand la vie allait mal.

Cela n’avait pas été toujours comme ça. Andrea, de son nom complet Andrea James Matthews vécu une merveilleuse enfance dans le quartier de Palms à Los Angeles. Son père Harold Johnny Matthews avait toujours travaillé dans une usine de microprocesseurs pour la compagnie Apple, aujourd’hui directeur de celle-ci. Juliana Daisy Matthews, sa mère, était professeure en école primaire. La dame d’une élégance certaine avait éduqué ses deux enfants à la maison les premières années de leur vie. Ce sacrifice personnel a permis d’économiser et de faire des voyages à Disneyland, Anaheim, à Walt Disney World, Orlando et à Paris un peu plus tard. Andrea avait toujours été proche de sa jeune sœur Anna, de son nom complet Anna Victoria Matthews. Évidemment, c’était lui qui a toujours été plus curieux, plus téméraire et s’attirant plus souvent les foudres de ses parents. Andrea n’avait jamais été un élève très assidu en classe. Il connaissait correctement l’espagnol sans plus. Honnêtement, il semblait mieux apprendre dans la rue. Cela a toujours été un garçon charmant depuis son plus jeune âge et il se trouvait une passion pour l’eau. À deux ans, il savait nager. Sa mère avait même de la difficulté à le faire sortir des piscines ou il allait. Son chemin était tout tracé peut-être même un peu trop bien.

Malgré son talent, Andrea n’est jamais devenue arrogant. Il était ambitieux, certes mais, surtout déterminer à rendre fière sa famille et prouver aux autres enfants que la natation avait autant sa place que le football à L.A. Ses parents, sa sœur, ses tantes et oncles ont toujours été présents pour lui. Son père lui trouvait même son agent à ses 18 ans. Oui, ses parents étaient bien les meilleurs au monde même si Andrea ne le pensait pas toujours.

Dès ses huit ans, le petit garçon s’était fait une réputation de petit rigolo faisant enrager ses professeurs et agaçant d’autres élèves plus calmes, plus timides. Il était si sérieux à nager au cœur pourtant si léger. C’était admirable à voir et sans contredit gagnant. Dès 10 ans, Andrea se mettait à gagner compétitions après compétitions. Le mur opposé aux grandes fenêtres de son penthouse était rempli de médailles. Le jeune homme était si passionné. Trop. On avait l’impression qu’avec Andrea James Matthews, il ne pouvait pas y avoir d’entre deux. C’était tout blanc ou tout noir, voire même tout rouge. Il aimait tester ses limites. Il aimait voir jusqu’où son corps pouvait aller que ce soit en nombre de tatouages, en vitesse grisante, en bungee, à faisant des frasques rebelles avec ses amis. Il avait beaucoup d’amis même. Tellement qu’il n’arrivait pas à les compter. Toutefois, aucun n’était son meilleur ami. Il ne les connaissait pas. Andrea avait eu son premier baiser à 13 ans enchaînant les filles comme il le faisait avec ses chaussettes. Il vivait à 100 à l’heure jusqu’à ce qu’une fille le fasse rencontrer un mur de béton. Il entrait en plein dedans. BAM ! Elle laissait une marque indélébile dans son cœur. Andrea aurait dû continuer à voir le psychologue à la suite de son burn-in, de surmenage en natation. Il n’en fit rien. Il faisait fi de cela se pensant invincible à nouveau. Pourtant, cette marque prouvait évidemment qu’Andrea James Matthews ne l’était pas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 4:03

Bonne chance pour ta fiche! cheers Laaaaapin ! danse1
Revenir en haut Aller en bas
Venus E. Blossom
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 28/09/2016
MESSAGES : 1850

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 4:28

Mais j'ai teeeeellement hâte de lire l'histoire de ce nouveau perso, mon dieu ! omg
Rebienvenue parmi nous & fighting pour ta fiche. fight
Bien sûr, faudra qu'on se trouve un lien en remplacement de celui avec Isaac. huhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Green
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 17/05/2017
MESSAGES : 1150

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 9:06

Rebienvenue ici ! parce que le forum c
Ah, de la chair fraîche à ton actif ! Voyons si le successeur d'Isaac sera à la hauteur ! omg
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Megan Neverson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3428

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 10:37

Rebienvenue avec ce beau goss. bave & bon courage pour ta fichette. amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew McGregor
Admin cuniculophobe
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2016
MESSAGES : 3390

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 11:38

Rebienvenue cute bon courage pour cette modification de personnage heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Bennett
Admin lapin sectaire
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 4845

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 11:46

On n’oubliera pas Isaac cute
Amuse toi bien avec ce nouveau personnage Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Ven 2 Fév - 16:26

Bienvenue à toi avec ce bel étalon hello j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire. Je suis sûre qu'on va dépoter avec mon Zackounet amour
Revenir en haut Aller en bas
Jordan McGrath
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 27/12/2017
MESSAGES : 307

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Sam 3 Fév - 9:02

Re bienvenue à toi !!! coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastar Black
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2017
MESSAGES : 986

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Sam 3 Fév - 21:13

Moi qui étais particulièrement fan de M. Rothschild, ça fait quelque chose fall
Mais, ton Andrea (superbe prénom au passage) m'a l'air d'être à la hauteur, j'aime déjà beaucoup ce début héhé
Hâte d'en découvrir plus, et puis rebienvenue à la maison évidemment heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea J. Matthews
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2015
MESSAGES : 2297

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Lun 5 Fév - 2:59

Merci à vous les amis !!!!!!!!!!!!!!!!

Milie et Alastar, je saiissss. triste J'espère qu'il ne sera jamais oublié. Et Al, j'ai vraiment eu de la difficulté à le laissé aller. Cela s'est fait tout doucement, en douceur. hug
Je sais aussi qu'on n'a pas pu exploiter le lien. Désolée. J'espère qu'on pourra en avoir un avec Andrea.

Bon, sur ce, je poste toute la fiche. hola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Samuels
Admin bipolaire
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 387

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Mar 6 Fév - 8:02

Je te valide avec amour coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 999

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Mer 7 Fév - 2:17

Merci ma belle !!! hug

Oui, je sais il a une histoire difficile, mais bon...Il va se relever. arghhh Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Sweetlove
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016
MESSAGES : 889

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   Mer 7 Fév - 13:52

Il va nous falloir un lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrea J. Matthews - Bad guys can be good guys ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancoeurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-