AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 16:58




" One night of the Hunter"


"Megara Rosebury"


◑ Nom Le nom de Rosebury est donc resté de père en fils puis de père en fille. Il aurait dû changer il y a maintenant 3 ans pour finalement rester. ◑ Prénom(s) Megara est donc mon prénom, choisie par une mère écervelée et loufoque qui me manque pourtant terriblement à présent mais si elle n'est plus là aujourd'hui c'était pour son bien.   ◑ Date et lieu de naissance Il y a de là 27 ans à présent, l'Angleterre était un pays conquis et il faisait entièrement partie de mon coeur.  Londres était ma ville jusqu'à ce que je change de pays pour suivre celui que je pensais être l'amour de ma vie. ◑ Nationalité Anglaise dans toute sa magnificence, je ne me suis jamais prise pour une de ces américaines dont tout le monde rêve. ◑ Orientation sexuelle Le doute est levé depuis longtemps à présent, je préfère bel et bien les hommes. ◑ Statut civil Célibataire depuis 3 ans après une longue et merveilleuse année de fiançailles qui ont été rompues deux jours avant mon mariage. Il a filé à la Péloponnèse avec une autre alors que j'avais vendu mon âme au diable en personne pour le sauver d'une affaire douteuse. ◑ Profession et/ou études Redoutable dans le monde de la publicité, j'ai travaillé de nombreuses années dans le domaine avant de devenir recruteur pour une boite de haute renommée. Je suis donc une "chasseuse de tête" mais dans tous les sens du terme à présent. ◑ Quartier d'habitation Une villa de plein pied sur une jolie rue de Beverly Hills. Telle une Desperate Housewives, les femmes du quartier avaient épiés le départ de mon ex alors que je découvrais sa tromperie. J'ai bien entendu gardé la maison avec sa piscine et son agréable petit terrain à l'arrière. J'ai d'ailleurs plantée une haie devant la maison pour que les fenêtres soient plus cachées de la vue des autres mégères. ◑ Qualités et défauts de ton personnage Sincère car jamais elle ne se jouera des sentiments d'une autre personne - Calme car elle préfère restée murée dans le silence au lieu de foncer tête baissée - Réfléchie car elle ne prend jamais une décision trop hâtivement - Amicale car malgré tout elle aime aller vers les autres, prendre part aux discussions qui l'entourent - Courageuse car sans ça, jamais elle n'aurait osé donner son âme contre une autre - Manipulatrice car elle n'en a pas eu le choix pour pouvoir mener à bien son métier ainsi que son emploi sombre et secret - Ne croit plus en rien et encore moins à l'amour, elle est blasée et fatiguée de ces personnes qui s'aiment - Têtue car jamais elle ne changera d'avis, elle estime avoir raison et n'admettra jamais qu'elle peut avoir tord - Séductrice car elle se sait féminine et ose en jouer pour gagner des contrats ou pour mener sa victime en bâteau - Brillante car elle est loin d'être idiote, elle calcule toujours les conséquences de ses actes et ce qu'elle risque - Créative car elle a tout de même fait des études dans la publicité, le marketing, et il faut savoir se démarquer. ◑ Avatar Jennifer Lawrence ◑ Groupe La question sinusoïdale ◑ Crédits Blondie, Tumblr  

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Meg, elle a prit l’habitude de s’enfermer dans une routine lassante et fatigante. Autrefois elle riait, elle chantait et dansait jusqu’à ce que le soleil se lève. Aujourd’hui elle est devenue une personne n’osant que très peu s’ouvrir aux autres, la seule chose qui est encore capable de l’ouvrir un peu au monde c’est la musique. C’est son violon. C’est lorsque les premières notes s’évaporent doucement dans une pièce qu’elle se sent lentement revivre, que le coeur se donne de nouveau un petit plaisir de battre un peu plus fort sans avoir la crainte d’être blessée en retour. Meg, elle boit son café noir car elle trouve que plus grand-chose n’a véritablement de goût. Mais pourtant elle reste redoutable dans ce qu’elle fait, servant des sourires à toutes personnes qu’elle estime dangereuse et c’est peu dire : les trois quart de la population planétaire est une menace. Et elle a tellement mal que certains soirs elle joue, elle joue de son violon jusqu’à ce que les larmes lui montent aux yeux, que la mélodie ne suffise plus à panser les blessures de son coeur et qu’elle laisse tout retomber. Alors seulement elle se montre vulnérable mais personne ne le sait car personne ne peut la voir.
Meg, elle a ce petit plis entre les sourcils qui se forment lorsqu’elle est contrariée, elle le sait et ça l’agace encore plus, alors sans le savoir elle porte automatiquement une main à son front pour le cacher.
Elle aime prendre le temps, elle ne se presse pas et prend même le temps de s’asseoir sur sa balancelle tout en savourant son chocolat chaud, tôt le matin d’ailleurs, elle adore regarder le soleil se lever au-dessus des arbres et des toits, d’entendre les oiseaux chanter leurs premiers chants de la journée. La musique, tout revient toujours vers la musique …
Quand elle est nerveuse, elle se met aussitôt à revoir son arme, de la nettoyer, de la faire briller … Elle ne peut pas s’en empêcher car elle sait que cette chose est utilisée, qu’elle doit l’utilisée. Dans le fond elle n’aime pas ça, mais elle n’a plus vraiment le choix.
Le petit cocon de ton personnage
Le cocon … Que d’ironie alors qu’elle était censée le partager avec une autre personne. Mais elle l’a foutu dehors. Alors elle profite pleinement de cette petite maison de plein pied, assez longue, possédant un garage et tout ce qu’il faut pour la maison type de banlieue chic. Une piscine à l’arrière avec un agréable terrain possédant quelques arbres, Megara adore sa maison malgré tout. Malgré les voisines chiantes qui essaient de l’épier encore et encore, ce qui a pu l’énerver. Elle a donc planter une haie devant la maison, ainsi la petite pelouse à l’avant est également cachée et elle y a même fait installé un banc en bois, les regards ne peuvent donc plus se poser sur sa pelouse ainsi que sur ses fenêtres.
Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Megara n’aime pas du tout cette ville. Elle n’aime pas ces personnes qui sont bien trop amicales, trop proches, trop gentilles. Elle n’apprécie pas ses voisins qui lui proposent leurs services, empruntent de la farine quand elle se trouve chez elle juste pour avoir un prétexte pour jeter un coup d’oeil à la « maison de la fille qui s’est faite quittée avant le mariage ». C’est presque pire que de se faire quitter le jour J. Megara n’aime pas plus la ville en elle-même, des gens grouillant de partout, des touristes en puissance à presque toutes les périodes de l’année … Il n’y a pas un instant où elle peut se dire qu’elle va souffler et se retrouver dans un endroit calme. C’est sûrement dû au fait qu’elle n’a jamais vraiment adopté la ville depuis son arrivée mais aussi que son fiancé l’a également quitté pour une autre dans cette même ville.
Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Meg n’est pas une fleur bleue, elle ne croit plus en l’amour alors pourquoi devenir l’une de ces filles pleurnicheuses sur leur sort ? Elle n’est pas de ceux qui aiment faire la fête, sortir et s’amuser avec tout et n’importe quoi, elle n’aime pas ce genre de personne qui finissent complètement ivre dans la rue et qui se mette à exposer les parties de leur corps à la vue de n’importe quel inconnu. Elle n’apprécie pas et ne supporte pas. Alors vu que l’on peut effacer les amoureuses folles de leur ex ou de leur copain actuel et que l’on efface aussi les fêtards jusqu’au bout de la nuit, reste les colériques et les réfléchis. Megara n’est pas une colérique, elle est bien trop sereine que pour laisser entrevoir sa colère aux yeux de tous, alors si l’on efface aussi cette possibilité alors il n’en reste plus qu’une : celle de ceux qui sont posés, calme mais qui n’en reste pas moins dangereux dans le fond. C’est ce qu’elle est : calme mais dangereuse.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
Le secret de Megara. C’est la chose qui serait pendue à toutes les lèvres s’il venait à se répandre. Trainée toxique dans l’air, poison qu’elle refuse de faire connaître à sa famille. Elle se garde bien de révéler ce qu’il sait passé, ce qui fait qu’elle n’est toujours pas remise de sa rupture. Alors que son fiancé volait tranquillement de l’argent à son boss, dont elle ignorait les agissements à la base, il s’est fait prendre la main dans le sac. 500 000 dollars. Une somme considérable dont le chef du cartel avait décidé qu’il n’y avait qu’une seule solution : la mort du voleur. Meg s’y refusa. Oh elle savait que son fiancé était un bel abruti désormais mais ne dit-on pas que l’amour rend fou ? Elle en était devenue complètement folle, énervée elle s’était donc mise à nettoyer son arme. C’est là que l’idée lui ait venue : proposer ses services à ce chef. Alors elle a prit tout son courage pour aller à sa rencontre, de lui exposer tous les bienfaits de posséder une telle arme dans son entourage, surtout une personne qui ne possède aucuns liens avec lui. Une personne capable de tuer d’autres pour la survie d’un cartel dont elle ne connaissait rien du tout. Et il a accepter. Chaque meurtre remboursant seulement 10 000 Dollars de sa dette … Megara avait donc sauvé la vie de son fiancée, elle avait trouvé une solution et le temps redevient plus calme. Puis, il est partit pour vivre avec une autre, laissant Meg seul avec son pacte avec le diable. Car ce n’est pas qu’une simple petite chose que de proposer ce genre de service.
Megara avait vendu son âme au Diable en personne, Diable qui n’est autre que Samuel Gallagher.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Nadou chériiiiie. Ton petit âge Arf, 22 ans .. Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Je bosse sous les coups de fouet de trois autres admines 8D Personnage inventé ou scénario Inventéééééé Où as-tu connu le forum? Est-ce vraiment utile ? Un dernier petit mot ? Looooooooove heart3

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t3811-cover-your-eyes-the-devil-inside-megara][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Jennifer Lawrence</span> - Megara Rosebury
[b]Megara Rosebury : [/b][i]Beverly Hills[/i]
[b]Megara Rosebury : [/b] [i]Chasseuse de tête[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 16:58



Honest to God, I'll break your heart


Au départ, il y avait le père, la mère et la fille.

« Va donc jouer avec les autres enfants, Meg. » Dit-elle avant de sortir son tube de gloss pour en replacer une fine couche pailletée sur ses lèvres. Tout comme l’on pourrait chasser un animal trop envahissant, elle lui fit ce même petit signe de la main pour l’éloigner d’elle. Megara se sentait ridicule face à ses cousins. Habillée comme une poupée aurait pu l’être par une enfant de 10 ans, elle allait donc vers ceux qu’elle considérait comme ses seuls amis. Elle entendait le rire de sa mère qui jurait trop fort par rapport aux autres, elle sentait dans son dos le regard de son père qui tentait de trouver une solution à la situation. Ils savaient tous que cette femme n’était là que pour l’argent, qu’elle savait que la famille n’était pas des plus pauvres. Cette femme avait réussi à se faire une place dans un monde qui n’est absolument pas le sien, il suffit de voir sa tenue et de comment elle a pu habiller sa fille pour comprendre qu’elle ne connaît rien de ce monde. Du haut de ses 7 ans, Megara savait bien que ses parents ne termineraient leur vie tous les deux, vieillissant ensemble main dans la main au coin du feu pour lire un bon livre. La chose étant déjà impossible car il faudrait que la mère en question puisse lire autre chose qu’un magasine de mode. La distinguée lignée de la famille était souillée par la présence de cette femme à chaque réunion familiale. Par chance ils n’en voulaient aucunement au père ni à la fille. Seul la mère n’avait pas sa place. Le seul refuge de Meg était de filer vers les autres, d’arracher les rubans qui terminaient les deux tresses qui tombaient sur ses petites épaules, de redevenir plus elle-même alors que sa mère désapprouve totalement ce comportement. La petite ne pouvait pas rester dans sa chambre pour lire, elle ne pouvait pas prendre connaissance de ce qui l’intéresse. Il n’y a que les tenues de soirée, le maquillage, se rendre le plus artificiel possible qui compte. Le père n’en voit pas l’utilité mais il ne dit rien. Il peine à se faire entendre alors que la mère lui demande de toujours rentrer plus tôt du travail, de lui offrir les plus beaux bijoux … Comment expliquer que déjà à 7 ans à peine, la petite fille connaissait bien plus le sarcasme et l’ironie s’échappant de la bouche des autres envers sa mère ? Elle voyait bien leurs regards empli de pitié ou de dégoût, alors elle suppliait souvent pour rentrer plus tôt chez eux. Elle n’hésitait pas à mettre un terme aux jeux qu’elle menait avec Matthew, Ellana et June. Le bonheur d’être une enfant normale, elle n’a pas pu le connaître. Tirée entre le monde de sa mère qu’elle n’a jamais apprécié ainsi que le monde de son père qu’elle affectionne bien plus. Elle préfère la connaissance à l’ignorance, elle ne veut pas finir comme cette mère qui a tenter de l’élever dans l’espoir qu’elle finisse par vouloir se maquiller à outrance et s’habiller chaque jour avec des tissus des plus coûteux. Mais elle n’est pas comme ça, elle est bien plus simple tout en restant si distinguée, Megara à une douce préférence pour les affaires de son père, de connaître les ficelles d’un métier qu’elle n’arrive pas à maitriser. Elle adore voir sa famille, n’habitant guère plus loin que chez elle. Les jeux sont bien plus passionnant, plus intéressant et elle s’épanouissait loin de la folie douce de sa mère qui partait chaque jour en quête de nouveaux vêtements ou de nouveaux bijoux. Elle fumait beaucoup, voir même de trop. Mais ce n’était pas la préoccupation principale de Meg, elle fuyait sa mère comme l’on pourrait le faire avec la peste.

Le personnage loufoque de sa mère n’était jamais bien loin derrière elle. Tapie dans l’ombre, Meg faisait tout pour la fuir, soudainement cachée sous une table ou sous son lit, elle devenait très forte dans ce jeu. Puis, un soir, alors que le père était encore au travail et qu’il n’était toujours pas rentrer à la maison. La mère l’appela alors, une fois d’abord en hurlant son prénom et Meg fila alors se cacher dans la salle de bain, tirant le rideau de douche pour ne pas être visible. Le second cri était moins fort mais plus paniqué, Meg ne bougea pas d’un pouce de sa cachette. Pétrifiée à l’idée de se faire disputée une nouvelle fois parce qu’elle n’avait pas été présente lors de cette nouvelle séance de shopping. Le troisième cri n’avait été qu’un murmure à travers la porte de la salle de bain, Meg ne bougea pourtant pas d’un pouce. La petite fille est restée alors dans la salle de bain, le rideau de douche tiré sur elle alors qu’elle fini par entendre quelqu’un tombé lourdement dans l’escalier, elle l’entendit jusqu’à la dernière marche mais n’osa toujours pas bouger. Quelque chose venait de se passer et elle avait l’intime conviction qu’elle ne devait surtout pas bouger. Elle entendit une domestique crier au rez-de-chaussée et elle se boucha fort les oreilles pour ne plus rien entendre.

Ce n’est que quelques heures plus tard, après s’être finalement endormie sur le carrelage froid de la salle de bain, que finalement une domestique la retrouva. Petite fille endormie enroulée dans une serviette de bain car elle avait froid, ignorant les cris d’une mère qu’elle fuit depuis toujours … Morte d’une crise cardiaque dans la demeure familiale, dévoilant aux policiers qu’elle l’avait d’abord entendu crier mais, de peur, s’était cachée. Le père n’avait pas prononcé un mot, l’avait prise dans ses bras pour la deuxième fois de toute sa vie, tous les deux soulagés d’un poids immense qui pesait trop lourd sur leurs coeurs, ils ne se sont rien dit et pourtant tous les deux ont bien compris qu’une nouvelle vie s’offrait désormais à eux.

Ensuite, il n’y eu que le père et la fille.

Le père ne savait pas comment élever seul sa fille alors comme tout homme de son rang et sur conseils de la famille, il prit une nourrice. Celle-ci expliqua que la petite fille avait besoin de quelque chose pour se défouler, créativement mais aussi physiquement. Ils n’eurent pas à chercher bien longtemps finalement. Le violon arriva comme un réel cadeau aux yeux de Megara, mais quand on lui parle de sport … La nourrice vient lui parler de la danse et de l’équitation, bien que le cheval lui plaise elle n’apprécie pas de devoir se placer sur la pointe des pieds juste pour le plaisir des yeux des spectateurs qui les entourent. L’équitation n’était pas suffisante, Meg gardait ce comportement quelque peu violent, cette énergie qu’elle n’arrivait pas à évacuer restait en elle des journées durant avant qu’elle n’explose. Dangereuse pour elle-même, la petite fille ne se rendait pas compte de l’importance qu’était pour elle de trouver quelque chose d’adapter. Alors vient l’idée du père qui se sentait complètement dépassé : un sport de combat. Tenu secret de leur famille, Megara peut prendre goût à ce système règlementé qui lui permettait de saisir une corde pour pouvoir se hisser plus haut sans souffrir encore plus. Elle réussit par cette combinaison entre le violon et le combat, accompagnant alors son père lors de certaines parties de chasse. Apprenant donc assez jeunes le maniement des armes et de l’importance de ne pas faire souffrir un animal. Elle grandit dans cette aristocratie guindée, gardant son secret avec fierté car désormais elle se sentait à sa place. Elle ne se souvient pas si lors d’une nuit passée chez ses cousins elle s’était confiée à eux, révélant alors qu’elle savait se battre, chasser et tirer avec un fusil. Avaient-ils rit d’elle ? Aucune idée à vrai dire, l’enfant s’était endormie dans son lit en pleine discussion avec les trois autres, mêlant alors rêve et réalité dans une étrange association dont elle ne discernait pas le réel du non réel.

Puis l’enfant grandit, la petite fille devient une jeune femme pleine d’ambitions et des rêves plein la tête. Freinée par la figure paternelle, elle s’était fixé des objectifs réalisables. Des objectifs qui lui permettrait de vivre dignement. Des études de marketing, mêlant la communication et la publicité, lui montrant un monde de requin où elle se sentait l’envie de plonger tête la première. Oh, mais il y avait toujours bien la musique. En dehors de ses activités d’étudiante, elle filait en douce dans un des bars de la ville pour jouer de son violon. Un petit groupe l’avait accepter, des Irlandais fidèles à leurs racines avec qui elle prenait un plaisir fou à jouer toute la nuit, ne rentrant que lorsque le crépuscule se lève.  Elle se cachait bien de le révéler à son père ou qui que ce soit d’autres dans sa famille. Ni même la nourrice qui était tout de même restée dans la grande demeure.

Jeune adulte rebelle, Megara devient une femme indépendante et forte de caractère. On ne pouvait pas lui imposer de limites, de chaines ou quoi que ce soit qui pourrait faire obstacle sur son chemin car elle passait au-dessus sans que cela ne lui pose aucun problème.

Qu’importe le danger, qu’importe la difficulté, elle continuait de foncer tête baissée.
Elle ne connaissait pas la peur ni quoi que ce soit qui pourrait s’en rapprocher. Elle obtenu son diplôme avec une grande distinction, fierté de son père elle continua sur sa lancée en intégrant l’une des plus grands boîtes qui avait posé ses bâtiments sur Londres.

La vie coulait, tumultueuse et bien vivante, Megara excellait dans l’exercice de sa profession.

Puis « il » est arrivé.


Bien entendu, elle l’avait rencontré dans un de ses bars où elle jouait de la musique. Leur rencontre n’avait rien d’exceptionnel mais il avait ce truc que les anciennes conquêtes de Meg ne possédaient pas. Il brillait autant qu’elle ce soir-là, donnant à cette jeune femme une perspective d’avenir qu’elle n’avait jamais imaginé jusque maintenant. Il lui donnait cette force de vouloir aller plus loin, de devenir quelqu’un de plus important encore. Elle est alors devenue une de ces recruteuses terribles de la boîte, continuant pourtant des activités en interne pour faire vivre les affaires, plus puissante que jamais.
Il l’a alors demandée en mariage, le soir du réveillon de Noël devant toute sa famille. La petite fille de cette mère loufoque et bizarre n’était plus là à présent, il ne restait que Megara, cette femme d’affaire qui a brillamment réussi telle une fille de cette famille devait le faire. Dans la fleur de l’âge, elle se fiançait sous l’approbation familial. L’homme était riche, possédait un titre, rien d’autre n’était plus important dans cette famille. Les McGregor et les Rosebury acquiescèrent ensemble lorsque Matt mit un genou à terre comme le veut la tradition.

C’est alors que la nouvelle tomba, le travail de Matt nécessitait de partir en Californie, de déménager à Los Angeles. Oh, le problème de travail pour Meg n’était pas un problème, on l’avait déjà contacter plusieurs fois. Mais le problème était de quitter son pays, sa patrie, sa famille. Elle avait mis une semaine à prendre sa décision, une semaine à préparer ses au revoir et dire à son père de le suivre dans ce pays de fou. Et elle est partie, elle la suivit où elle n’aurait jamais été seule. Elle quittait les grandes parties de chasse à cheval avec son père, elle quittait la maison de son enfance et elle quittait son travail. Elle quittait tout pour le suivre, lui, à travers le vaste monde.

Après, « il » l’entraina vers le noir.

Il est rentré un soir très tard. Inquiet, il avait commencé par traverser la maison plusieurs fois en faisant les 100 pas. Puis il commença à renverser les meubles, la table basse du salon échoua sur les pavés de la terrasse car la porte reste toujours ouverte l’été. Deux verres finirent brisés contre un mur et Megara s’éveilla à cause de tout ce bruit. Inquiète pour l’homme qu’elle aimait, elle lui demanda avec innocence ce qu’il se passait, pourquoi tant d’agitations.

Elle su alors que rien n’était rose dans son petit paradis. Que l’homme avec qui elle partageait sa vie et allait se marier n’était pas dans des affaires « courantes ». Que tout un cartel possédant drogue et argent régissait derrière le fric qu’il ramenait chaque mois. Mais pire encore, il en avait volé. 500 000 dollars avaient été dérobés au chef de ce cartel qui, à présent, souhaitait le voir mort. Folle amoureuse de cet homme, Megara ne pouvait imaginer sa vie sans lui malgré les erreurs et la souffrance que cette révélation provoquait. Il ne lui en fallait pas plus, telle une Katniss Everdeen voulant sauver sa sœur d’une emprise féroce, elle osa prendre contact avec ce chef.

Elle fini par rencontrer ce chef pour « lui ».

C’est les mains tremblantes qu’elle choisit d’accueillir cet homme chez elle. Et lorsqu’il arriva, elle lui ouvrit la porte telle une femme sûre d’elle. Elle n’eu aucune crainte à le regarder droit dans les yeux tout le long de cet entretien où elle lui demandait de trouver une solution autre que la mort, qu’elle pouvait lui être utile, qu’elle était une tueuse. Car dans le fond, n’était-ce pas un signe du destin d’avoir apprit l’art du combat ainsi que le maniement des armes ? Elle finit tout de même par l’implorer car la mort d’un homme trouvait tellement satisfaction aux yeux de ce chef, la punition était trop douce pour lui. Mais Megara usa de ruse et de persuasion, lui expliquant qu’il serait tellement bon pour lui de posséder une femme dans cette « équipe ». Qu’elle serait discrète pour tuer derrière les masques et dans l’ombre, elle ne serait pas soupçonnée et il ne serait jamais relier à elle non plus. Ainsi le pacte fut scellé.

Des 500 000, Megara n’en remboursera que 10 000 par personne disparue, morte … Elle ne pouvait désormais plus reculer. Samuel Gallagher lui serra la main pour confirmer cet engagement, marquant la fin d’une vie passionnante. Elle est morte le jour-même où sa main toucha celle de ce Diable mais, amoureuse, elle ne vouait que celui qu’elle chérissait de tout son cœur.

De ses mains, elle fit la première victime humaine. Finalement la traque animale et humaine n’était pas bien différente si on oublie qu’on n’utilise pas forcément les mêmes « outils » pour la rechercher.
Quelques mois s’écoulèrent. La peur ne lui tenait plus le ventre car elle savait que les corps disparaissaient grâce à des mains invisibles utilisées par le Démon. Elle ne connaissait pas ces personnes, elle savait uniquement où les trouver et à partir de là elle devait se lancer dans la traque. Chasseuse dans la nuit noire, elle prit rapidement le pli et fini par devenue une chasseuse de tête dans les deux sens du terme.

Mais les temps ne furent pas longtemps stables car, un soir, elle mit à la porte celui qu’elle penser chérir toute une vie. Une autre, voilà ce qu’elle apprit de lui. Filant avec une autre femme, déshonorant au passage la jeune tueuse ainsi que sa famille. Oh bien entendu cette dernière ne connaît pas le pacte de Megara avec Samuel. Pour eux ce n’est qu’une rupture stupide par un con qui déshonore le nom. Mais pour elle c’est pire encore. Car jamais elle ne pourra se défaire de ce lien tant qu’elle n’aura pas totalement remboursé le chef du cartel. Elle avait donné son âme pour Matt, elle lui avait donné son cœur et il venait de le piétiner.

Pourquoi donné son âme ? La réponse est si simple pourtant. Car personne ne peut ressortir intacte d’un meurtre. Surtout lorsque la tueuse est pourtant innocente et que la victime l’est aussi à ses yeux. On ne peut sortir intacte lorsque l’on fait couler le sang. Vide est son cœur, refusant de laisser entrer la moindre dose de bonheur. Tous pareil, voilà la chanson que sa mère lui chantait lorsqu’elle était enfant. Elle s’en souvenait maintenant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:00

Re bienvenue ! Je suis curieuse de savoir ce que tu va faire de ce personnage
Revenir en haut Aller en bas
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:07

Merci ! cheers cute Tu vas voir, elle va être adorable le diaaaaaable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:09

Je n'en doute pas
Revenir en haut Aller en bas
TEAM HARRY
Anya Gallagher
TEAM HARRY
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 235

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:13

Je sens venir le beau personnage.. héhé
De l'amouuur hug coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:18

amour yoooo ta soeur en string

Amour heart3 heart3 heart3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
Caroline Brady
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/08/2017
MESSAGES : 1044

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:37

heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 17:43

cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM BILL
N. Megan Neverson
TEAM BILL
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 21/09/2016
MESSAGES : 3879

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 18:14

Reee avec ce personnage qui me semble très prometteur. héhé coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Josh McCarthy
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 2196

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 18:15

Ohlala, mais quelle beauté. héhé
Hâte de lire son histoire. omg
Du love. coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 18:49

T'es belle cute ! J'ai hâte de lire ta fiche !!! (et moult liens à prévoir huhu)
Revenir en haut Aller en bas
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Sam 17 Fév - 23:56

Je vous aiiiiiiime heart3 Merci hug cute

J'espère que vous allez l'apprécier malgré ses petits défauts huhu hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 6:16

Jennifer est déjà sublime mais sur ton avatar, elle est encore plus hot amour.

Re-bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche heart2.
Revenir en haut Aller en bas
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 8:52

Merciiiii toi heart3

Je pense qu'avec nos deux avatars il y a un lien qui s'impose huhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM DONNA
Héloïse Bennett
TEAM DONNA
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 5530

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 11:20

Aaron il les aime bien blonde et ils vivent dans le même quartier, garde moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 14:14

Avec plaisir mon enfant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM DONNA
Alastar Black
TEAM DONNA
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2017
MESSAGES : 1039

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 16:52

Wesh voleuse de nom huhu

Jennifer  heart2  c'est vraiment un excellent choix amen
Et ce personnage... j'adooore le regard pervers
Rebienvenue à la maison hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Dim 18 Fév - 17:03

Scuuuuse moi encore le regard pervers

Merciiii heart3 j'ai hâte de terminer cette fiche le regard pervers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEAM SAM
Megara Rosebury
TEAM SAM
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 430

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   Lun 19 Fév - 17:40

Et pis je m'auto-valide héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cover your eyes, the devil inside ♪ Megara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Every single one of us has a devil inside [pv Ab']
» BIBBO & ABEL ∞ let me wash this water down with some devil inside.
» Amy Wenstone ♠ Devil Inside
» the devil inside ★ KASNIYA
» Summer Davis - Devil behind blue eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancoeurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-