AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 1143

MessageSujet: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   Lun 16 Avr - 3:13

Ce n’est jamais une coïncidence
Vite, vite, vite ! Cette semaine était une véritable piste de formule 1 pour Elsa Diana Wilkerson. Et pour cause, elle n’avait pas une minute pour penser entre ses nombreuses activités et études. En juin, elle allait terminer sa maîtrise en médecine et un pas de plus vers son rêve de devenir neurochirurgienne et peut-être, peut-être trouver le pourquoi du comment de toutes ces maladies mentales. Mais elle travaillait sans relâche depuis et préparait sa présentation avec acharnement et heureusement que son bougon de maître de stage l’y aidait. Était-elle trop rationnelle ? Était-elle trop égoïste ?

Elsa aimerait être vraiment égoïste que son cœur n’entrait jamais en ligne de compte dans les activités planifiées jour après jour. Certes, elle avait un cœur. Oui, oui. Elsa Diana Wilkerson avait un cœur et tout particulièrement pour sa meilleure amie Héloïse Bennett qui passait en ce moment une très mauvaise période dans sa vie. Marchant vite avec ses runnings blancs, Elsa se disait une fois de plus qu’elle lui fracasserait sûrement le nez au bellâtre pour avoir trahi sa meilleure amie comme cela. Ou pire ! Oui pire, car Elsa s’imaginait qu’elle pourrait le frapper là où cela fait vraiment mal aux hommes !

C’était donc sur ces pensées presqu’un peu trop sadiques qui lui faisaient vraiment plaisir, car il les méritait, habillée d’un jeans skinny et d’un petit chemisier, qu’elle se dirigeait dans Downtown vers le restaurant Le Délice. Et non, évidemment, Elsa n’avait pas eu le temps de se préparer un lunch ce midi. Pas avec ses études, les trois milles choses qu’elle doit faire avec ses amies et passer du temps avec sa Lizi-Jolie qu’elle adorait. En fait, Elsa aurait vraiment gardé que les moments avec Héloïse, mais … Oui, apparemment cette jeune femme avait un cœur. On s’étonnait encore de son altruisme pour tout le monde. Et il faisait beau ! Alléluia !

Tout en tirant la porte pour entrer aussitôt dans le restaurant, néanmoins tout ce qu’elle avait sur le dos ne pouvait pas l’éliminer. Elle passerait une soirée films Netflix avec sa meilleure amie. Oui, juste Lizi, elle et Panpan. Personne d’autre. Elle avait même préparé une liste de films : horreur, action, suspense, mais aucun drame ou comédie romantique. - Évidemment, car elle n’avait pas envie de tenir la boîte de mouchoirs toute la soirée. -

Encore toute souriante, Elsa se plaçait dans la file d’attente d’une caisse et cherchait le hamburger poulet qu’elle préférait. Ensuite, elle se mit à ouvrir son petit sac à main pour chercher l’une de ses cartes de crédit. C’était à ce moment qu’elle la vit. C’était une silhouette familière. En fait, non cela ne l’était pas vraiment pour l’avoir vu une seule fois dans un concert de boîte de nuit dernièrement. Mais Elsa en oubliait de sortir sa carte de crédit. Allez retourne-toi ! songeait-elle excitée, totalement surprise de voir la jeune femme ici. Quelle était la chance que les deux jeunes femmes voulaient manger un hamburger au Délice la même journée de la même heure ? Je suis certaine que c’est toi continuait-elle à songer activement.

Ignorant la dame et le monsieur qui lui faisaient bêtement remarquer qu’elle les dépassait dans la file, Elsa Diana Wilkerson se dirigeait vers la jeune femme cette fois. Elle lui touchait le bras pour lui spécifier être là.

- Nikki ? Nikki Cobain ? Oh mon dieu ! Wow !

L’observait-elle de la tête aux pieds sans être capable d’en dire un mot. La dernière fois, Elsa avait vu Nikki à un concert, mais n’avait certes pas voulu aller la voir pour une raison ou une autre. Elle était en bonne compagnie et Nikki Cobain en concert.

- Tu te rappelles de moi ? … Enfin, j’en doute, ça fait longtemps. J’était la petite snob de l’école primaire. Je suis Elsa Diana Wilkerson. Tu te rappelles de moi ? Je me rappelle surtout qu’on … Enfin, on n’avait pas les mêmes intérêts, ça c’était certain.

Haussait-elle les épaules, mais la surprise toujours aussi présente dans ses yeux. Elsa avait reconnu Niki grâce au regard de cette dernière. Oh qu’elle l’avait celui-là et trop souvent blasé ou en horreur avec elle.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   Mer 9 Mai - 22:12

Ce n’est jamais une coïncidence
Il était 14h et je venais tout juste de me réveiller. Encore et toujours seule, dans mon appartement trop petit proportionnellement au salaire que j'avais gagné durant ma tournée à travers le monde et que je continuais d'encaisser. J'avais le plus beau des métier, j'avais réalisé mon rêve de me produire devant des centaines de gens et pourtant depuis mon retour en ville, je me sentais vide. Cette vie me pesait. Je n'avais pas seulement quittée cette ville durant six mois, j'avais aussi quitté l'homme dont j'étais amoureuse et notre fils, qui avait à peine trois mois lors de mon départ. Partir en tournée à été à la fois la plus belle et la pire erreur de ma vie. Aujourd'hui, je suis seule et j'en paye le prix. Par chance il me reste mes potes et en particulier Heloïse, sur qui je peux toujours compter.

Toujours cachée sous mes couvertures, je suis convaincue que je pourrais rester ici un éternité, mais mon estomac n'était pas du même avis. Et avec ma soirée arrosée de la veille, manger un truc ne serait pas une si mauvaise idée. C'est donc à contre coeur que je me lève péniblement de mon lit et que je me dirige vers la cuisine. En ouvrant la porte du frigidaire, je soupire bruyamment. Rien, mis à part quelques restes qui devaient traînés là depuis une semaine, voir plus. L'intoxication alimentaire, c'était pas dans mes plans pour les prochains jours. Moi qui avait prévu rester à l'appartement toute la journée, sans mettre un seul pied dehors, je suis dégoûté de constater que je n'avais pas d'autres choix que d'aller au restaurant du coin pour manger un truc, la livraison à domicile prenait beaucoup trop de temps à mon goût (et à ma patience) et je ne savais pas combien de temps encore je pourrais tenir avant de mourir de faim. Les courses attendront à demain. Toujours remettre tout à plus tard, ça décrit bien mon mode de vie des dernières semaines.

Une fois à l'extérieur de mon immeuble, je marche vers Le Délice, d'un pas rapide, vêtue d'un vieux survêtement, d'un chignon défait sur la tête et d'une paire de lunette fumée sur la gueule, j'ai littéralement l'air du cliché de la gueule de bois, avec la mauvaise humeur qui vient avec. Ignorant les regards des gens j'arrive enfin à destination. Je rentra en trombe dans le restaurant, poussant par la même occasion un peu trop fort la porte. Oups. Je leva les mains en l'air et chuchota un « Pardon. » à l'attention des clients qui avaient sursauté suite au bruit causé par la porte qui frappa contre le mur. Remontant ma paire de lunette fumée sur le dessus de ma tête, je m'avance vers le comptoir pour mieux voir le menu. Je détaille ce dernier du regard. Total perte de temps, puisqu'au final je commande toujours la même chose. Burger au poulet, frite moyenne et un coca diet, qu'elle commanda une fois à la caisse. Puis alors que je m'apprêtai à payer avec ma carte de crédit, on me toucha le bras. Je fronce les sourcils, surprise, puis me retourne.

« Nikki ? Nikki Cobain ? Oh mon dieu ! Wow ! » Cette dernière me demande alors si je me souviens d'elle. Son visage me dit vaguement quelque chose. Je la détaille de la tête au pied, avant de planter mon regard dans le siens. École primaire. Snob. Aucun intérêt commun. Elsa Diana Wilkerson. Je prends quelques secondes avant de remettre toutes les informations en place. Je me souviens. Autrefois je ne pouvais pas la supporter. J'acquiesce doucement la tête, ne sachant pas trop comment me comporter. J'étais pas vraiment de genre sociable en général, mais je ne me voyais pas lui tourner dos et partir. Et puis, peut-être avait-elle changée depuis toutes ces années. C'était le moment de le découvrir. « Elsa, oui. Je me souviens de toi. Ça fait longtemps. » Je lui souris, avant de réaliser que tous les regards des clients qui attendait pour payer leur commandes nous regardait, impatients. Je roule des yeux, puis j'offre à Elsa de l'inviter. Elle choisit finalement ce qu'elle veut manger, puis nous nous dirigeons ensuite vers une table situé sur la terrasse du restaurant. À côté d'elle, j'ai vraiment l'air d'une clocharde habillée comme ça. J'ai presque honte, mais je tente de le dissimuler. « Alors, qu'est-ce que tu deviens ? » dis-je, en prenant une bouchée de mon burger, en la regardant dans les yeux.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 1143

MessageSujet: Re: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   Jeu 10 Mai - 3:18

Ce n’est jamais une coïncidence
La jeune femme avait répondu dans l’affirmative à Elsa Diana Wilkerson. Toutefois, cette réponse s’accompagnait aussi d’une certaine lassitude et de froideur. Ceci fit alors disparaître le sourire joyeux du visage de notre jeune femme. Elsa observait Nikki Cobain pendant quelques secondes et se demandait si les affaires allaient si bien que cela. Avait-elle assez de concerts pour la faire vivre ? Comme si on voyait là deux enfants riches qui étaient tombées de leur piédestal. Cela surprenait Elsa, toutefois, de voir Nikki habillée de la sorte. Elle ne se rappelait plus une fille aussi mal habillée peu importe ce qu’elle avait pu lui dire par le passé.

- Effectivement. Ça fait … Très longtemps.

Lâchait-elle de manière un peu froide voire triste maintenant la surprise passée. Malheureusement, les gens les suivant ne se sentaient pas aussi nostalgiques qu’elles. De plus, le couple dont Elsa passait devant précédemment commençait à vraiment rouspéter. Elsa eut un petit sourire lorsque Nikki levait très visiblement les yeux au ciel. Et oh ! Une autre surprise, car elle l’invitait à dîner. Elsa hochait la tête et se remit dans la file laissant, évidemment, passer le couple au risque de se retrouver brûlée par quatre lasers sortant de deux paires d’yeux. Il n’y a pas mort d’homme songeait-elle dans un soupir désespéré. Les gens étaient si pressés de nos jours continuait-elle dans ses pensées ne se rappelant nullement sa précipitation précédente. Cela ne prit, heureusement, pas plus de cinq minutes avant qu’elle soit servie à son tour rejoignant Nikki Cobain avec son cabaret orné d’un hamburger au poulet, d’une petite frite et d’une bouteille de Perrier.

- Les gens ne sont pas polis de nos jours. Je pouvais presque sentir les souffles puant le café de ce couple contre mon cou !

Rigolait-elle tout en s’assoyant en face de Nikki. On était sur la terrasse avec une clôture en verre la séparant du reste du trottoir et du downtown de Los Angeles. Il faisait chaud et le soleil était au rendez-vous donc Elsa sortit ses lunettes fumées de son petit sac à main. C’était une journée parfaite. Vraiment parfaite. Qu’est-ce qu’elle devenait ?

- Hum … Je ne suis plus riche lâchait-elle dans un rire subit et très communicatif.

Au même moment, sa main allait chercher une frite, la trempa dans le ketchup puis, la jeune femme l’avalait. Elsa avait dit ces mots sur un ton léger comme si cela ne la dérangeait pas plus que cela de ne plus être riche. C’était bien vrai. Les premières années furent rudes, mais à quelque part Elsa en avait été renforcé. Aujourd’hui, elle ne regrettait rien. Elle aimait sa vie.

- Et toi ? Je t’ai vu … Enfin … Je crois t’avoir vu à un concert. Tu es chanteuse donc ?

La questionnait-elle maintenant que la possibilité s’en faisait sentir. Peut-être que Nikki était aussi musicienne. Suivant alors le mouvement de celle-ci, Elsa prit son hamburger et mordait dedans à belles dents. C’était bien avant de prendre la serviette en papier et de s’essuyer la bouche juste après.  

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   Sam 2 Juin - 9:40

Ce n’est jamais une coïncidence
En quittant mon appartement cet après-midi, je ne m'étais pas doutée une seule seconde que j'allais tomber nez à nez avec une personne de mon passé. Passé très lointain, car le moins qu'on puisse dire c'est que du haut de mes vingt-six ans, l'école primaire, ça remonte à loin. Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours eu en horreur les cours, malgré tout j'en garde de bons souvenirs. L'enfance est beaucoup plus facile que l'âge adulte. J'en ai la preuve aujourd'hui. Pourtant, adolescente, j'étais carrément impatiente d'atteindre la majorité. Putain, à quoi est-ce que je pensais ? Revoir le visage de Elsa, me faisait remémorer tellement de souvenirs, me remémorer la relation tumultueuse entre nous deux. On venait du même monde, deux gosses de riches, mais pourtant tout nous éloignais. Trop de différences, il faut croire. Intérieurement, j'en viens à me demander si elle est toujours la même qu'avant ou si au contraire, elle a évoluée. C'est ce qui me poussa, en partie, à l'invité à manger avec moi. Du genre solitaire, c'est pas trop mon genre de sociabiliser avec d'autres personnes, mais je me voyais mal la laisser en plan. J'avais plus de classe que ça.

Elsa prit place sur la chaise libre devant moi. Je la scrutais attentivement du regard, quelque chose en elle avait l'air d'avoir changé, mais je n'arrivais pas à savoir quoi exactement. Je lui pose donc une simple question; Qu'est-ce que tu deviens ? Avant de prendre une bouchée de mon burger. « Hum … Je ne suis plus riche. » Elsa semblait mal à l'aise. Sa réponse ne me satisfaisait pas. De nature curieuse, j'avais l'irrésistible envie de connaître la suite. Pourquoi ? Pourquoi n'est-elle plus riche ? Cette question me brûlait les lèvres, mais je décida de la garder pour plus tard, car elle s'empressa de me poser une question à son tour. « Et toi ? Je t’ai vu … Enfin … Je crois t’avoir vu à un concert. Tu es chanteuse donc ? » Je fronce les sourcils, perplexe, me demandant pourquoi elle n'était pas venu me parler lors de ce concert. « Oui, je suis chanteuse.. Enfin, je l'étais.. C'est compliqué. » dis-je en soupirant doucement, avant de prendre une gorgée de mon coca. J'hausse les épaules, autant tout lui raconter, avant qu'elle ne le demande. « Je faisais partie d'un groupe que j'ai créée, mais lors d'un concert avec mon ancien groupe un label nous a vu jouer. Lorsque la femme qui tenait le label m'a abordée, elle m'a annoncée qu'elle ne voulait que moi. » Mal à l'aise, je détourne le regard. « Au début j'ai refusé son offre, c'était moi et mon groupe ou alors rien du tout. Quelques semaines plus tard j'ai appris que j'étais enceinte et comme une chanteuse enceinte ça fait pas une très bonne pub pour un groupe, on a décidé de prendre une pause des concerts. » Et oui, je suis maman depuis dix mois. Surprise. J'évite son regard, n'ayant pas envie de lire sur son visage ce qu'elle pensait. « Mais être mère, était beaucoup plus difficile que je pensais. J'ai donc fuie mes responsabilités. Mon fils avait à peine 4 mois quand j'ai décidé d'accepté l'offre du label. Je suis partie en tournée 6 mois et maintenant que je suis revenue, je me rend compte que partir a été la pire erreur de ma vie, parce que j'ai tout perdu. » L'homme qui aurait pu être l'amour de ma vie et les moments de tendresse que j'aurais dû partager avec mon fils.

Après avoir dit tout ça, je me rends compte que ça pouvait être lourd à entendre. J'avais déballer mon sac comme si Elsa était ma meilleure amie depuis toujours. C'était la première fois que je parlais de ça à haute voix, à quelqu'un et putain, qu'est-ce que ça faisait du bien. Libérateur. « Pardon, c'était peut-être trop d'informations pour des premières retrouvailles. » dis-je, légèrement mal à l'aise.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 1143

MessageSujet: Re: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   Sam 9 Juin - 18:16

Ce n’est jamais une coïncidence
- En fait, je pensais que c’était toi, mais je n’en étais pas certaine. J’étais loin et puis … Je ne savais pas trop comment aller te voir.

Avait rétorqué aussitôt Elsa Diana Wilkerson lorsqu’elle apercevait le regard froncé et se posant milles et une questions de Nikki Cobain. Autant mettre les choses au clair dès le départ pensait-elle tout en prenant quelques frites à la file les trempant chacune dans le ketchup.

Allant prendre une autre grosse bouchée de son hamburger, Elsa voyait la mine de Nikki devenir bien basse. Bon, ça y est, qu’est-ce qui se passait encore ? Déjà que l’accoutrement de Nikki laissait à désirer, notre jeune femme aurait quand même dû s’y attendre. C’était donc à son tour de froncer les sourcils. Mâchant agréablement son hamburger se réjouissant de chacune des saveurs, la jeune femme écoutait donc Nikki lui raconter comment elle avait perdu son groupe pour commencer une carrière solo. N’importe qui aurait voulu cela, car rappelez-vous les Beyoncé et les Justin Timberlake de ce monde pour ne nommer que ceux-là. Malheureusement, peu voulait que cela se passe comme Niki le vit, elle. Elsa posait son hamburger sur la table et s’essuya la bouche avec la serviette en papier. Effectivement, comme Nikki s’excusait elle-même, ce n’était pas jolie jolie comme conversation. Elsa Diana Wilkerson en avait même perdu son sourire.

- Oui mais, c’est mieux de se vider le cœur que de tout garder pour soi. Comme je dis toujours, on exploserait avec autant de négatif en nous. Elle haussait les épaules puis, déboucha la bouteille de Perrier. C’est vraiment horrible. Au moins, si la femme du label avait voulu de ton groupe dès le départ.

Ajouta-t-elle, car Elsa tentait de se faire à l’idée de la gradation qu’avait pris les choses pour Nikki Cobain. Avec délice, Elsa prit une gorgée de la bouteille de Perrier avant de reposer celle-ci sur la table. Honnêtement, notre jeune femme n’aurait pas songé un instant à refuser une tournée dans tous les États-Unis. Pourquoi son amoureux ne l’avait pas soutenu dans toute cette affaire ? C’était horrible. Lorsque ces messieurs partent en voyage, il faut les suivre jusqu’au bout du monde, les coller aux basques et ne surtout pas parler à d’autres hommes. Pourtant, lorsqu’on le fait nous : non, non tu dois rester avec moi sinon je te quitte dises-ils tous. Tss ! laissait-elle aller pour donner suite à ses pensées.

Nikki aurait pu vraiment penser mal de ce petit soupir mesquin si Elsa n’avait pas aussitôt éclairci le fond de sa pensée. Effectivement, il était si rare que cette jeune femme reste silencieuse plus de deux secondes et heureusement dans notre cas dira-t-on.

- Pourquoi ton copain ne t’a soutenu lui dans toute cette affaire ? C’était une opportunité pour toi de faire cette tournée. Moi, je pense qu’il aurait pu te soutenir en s’occupant de l’enfant voire même en venant te voir. Oh mon dieu que tu es courageuse quand même. Je ne pourrais jamais avoir un enfant en ce moment, moi réagissait-elle de manière plus émotionnelle cette fois. Bon, je suis même certaine que si cela avait été lui qui était parti en tournée, il t’aurait obligé de venir en plus. C’est tellement injuste.

Déblatérait-elle d’une seule traite ces mots dans lesquels on ressentait toujours cette injustice des hommes à l’égard des femmes. Prenant encore quelques frites tout en les trempant les unes après les autres dans le ketchup, Elsa ajoutait cependant, car elle était curieuse quand même.

- Comment comptes-tu le revoir ? Il est quand même avec ton fils.
 
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est jamais une coïncidence - [Nikki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons-nous ? :: Downtown :: Le Délice-