AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cassiopée Desnuits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Cassiopée Desnuits   Dim 20 Mai - 15:46




" I have a dream..."


"Cassiopée Desnuits"


◑ Nom Desnuits ◑ Prénom(s) Cassiopée ◑ Date et lieu de naissance 25 Mai 1988 à Paris, dans le XVIème ◑ Nationalité Française ◑ Orientation sexuelle Une Eve espérant l'Adam   ◑ Statut civil Célibataire mais habitée par le Prince Charmant qu'elle n'a pas encore rencontré ◑ Profession Ancienne psychologue de renommée reconvertie en compagnon de sobriété d'Alastar Black ◑ Quartier d'habitation Santa Monica chez Alastar Black ◑ Qualités et défauts de ton personnage Éternelle optimiste ☆ Franche, parfois trop ☆ Maladroite ☆ Curieuse ☆ Délicate ☆ Impulsive ☆ Attentionnée ☆ Érudite ☆ Obstinée ☆ Chaleureuse ☆ Sensible ☆ Naïve ☆ Ordonnée ☆ Philanthrope ☆ Imprévisible ☆ Rêveuse incurable ◑ Avatar Rose Leslie ◑ Groupe L'hémorragie de tes désirs ◑ Crédits @Pinterest pour l'avatar.

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Mélomane, Cassiopée est capable de se laisser posséder, au point de devenir elle-même la musique. Une symbiose physique et spirituelle. Une extase. Qui pourrait comprendre? Il faut le vivre, le sentir pour savoir. Hormis les musiciens, on la prend pour une frappée, comme toujours. Mais elle s’en fout la rouquine, elle s’en fout parce qu’à chaque fois qu’elle joue du piano ou qu'elle écoute du son,elle décolle du monde et vit un moment parfait.
Elle aime l'ordre, ne supportant pas le bazar. Ça l'étouffe les papiers mal rangés, tout ce qui peut traîner est à bannir. C'est comme ça, elle n'y peut rien. Une exigence apparut à la mort de sa mère. Elle s'était mise à ranger sa chambre puis la maison dans une effervescence quasi maladive. Ça la rassurait. Quelque part, elle maîtrisait son élément à défaut d'avoir pu empêcher la maladie. Ridicule mais salvateur.
Et cette manie inavouable de s'empiffrer de bonbons quand elle se cocoone sous la couette. Qu'elle lise ou qu'elle surfe sur le net avec son ordi portable, il lui faut ses p'tites sucreries. Hum...Orgie sucrée, quand tu nous tiens!
Le petit cocon de ton personnage
Une cohabitation particulière qui s'installe au fil des jours et des nuits avec Alastar Black. La villa, luxueuse, est un havre de paix et de paisible.Cassiopée n'aurait jamais pu s'offrir un tel niveau de prestations:des pièces à vivre immenses, une cuisine inondée de lumière, face au magnifique jardin où trône, tentatrice impudique, une piscine à débordement. Une femme de ménage qui soulage des corvées. Un petit coin de paradis à déguster sans modération si cela n'avait pas été, avant tout, un travail de longue haleine où une vie était en jeu.
Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Un monstre palpitant à découvrir, voilà comment la française aborde cette fascinante ville qu'est Los Angeles. Il y a tant à explorer, à fouiner. Elle ne sait pas trop par où commencer mais elle compte bien arpenter les rues et les avenues, visiter tout ce qui est possible et apprendre à connaître au fur et à mesure, les coins réservés. L.A sera son échappatoire, sa respiration. Des lieux où elle oubliera son travail, et se fera plaisir, tout simplement.
Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Est-ce un choix? Pas vraiment. Enfant, elle croyait aux fées et aux lutins. Aux histoires magiques contées par ses parents. Pour quelles raisons Cendrillon ou Banche-Neige n'existeraient-elles pas? Pourquoi pas après tout? C'était si bon et si doux à imaginer. Ce fut si facile à vivre, en secret, après le décès de sa mère. L'esprit vagabond, Cassiopée chevauchait dans les forêts, franchissait des rivières, demeurait de longues semaines dans des châteaux merveilleux. Aucun Mal ne pouvait l'atteindre car un Chevalier fort et intrépide, la protégeait et l'aimait. Il l'aimait comme elle l'aimait... C'est à dire? My God! Mais...C'est indescriptible. Impossible à mettre en mots. Un mystère insondable. Un Graal sacré. C'est tapi, là, au creux de son cœur. Elle refuse de chasser cette utopie déraisonnable. Envers et contre tout, elle choisit d'y croire. Et elle aime à penser qu'elle y croira jusqu'à sa fin.
Quel est le petit secret de ton personnage ?
Que dire? L’absolu la passionne. L’éternité la fascine. L’infini l’émeut. Elle n'en parle jamais, elle y pense presque chaque jour. Elle aimerait tant rencontrer celui qui libèrerait les vibrations intérieures qui l'animent, solitaires et claustrales. Là-bas, loin et si près, quelqu'un la comprend. Il la devine comme jamais nul ne l'a fait. Elle en est persuadée. Et alors? Alors...Ça fait toute une différence. Parce qu'elle a gardé une âme d'enfant enfouie quelque part, qu'elle garde précieusement pour elle, et pour elle seule. Elle rêve Cassiopée, elle rêve à en perdre la raison...
Leurs esprits virevoltent au gré de leurs spontanéités. Ils ne s’offrent que le meilleur. Entre-deux mondes, ils tendent, avec lenteur, une main vers l’autre. Finiront-elles par se lier ? Dieu même ne le sait pas tant Il les laisse libres. Au bord de lui, de l’autre côté, il dé-chaîne des secrets. Du soi. Les mots s’envolent. Ils battent des ailes dans l’espace qui les sépare et les relie à la fois. Elle admire les arabesques qu’ils tracent dans ce ciel surréaliste. Ils planent, s’entremêlent, se détachent…Et planent encore…Se posent et se reposent sur son cœur, là.. Et s’élancent de nouveau. Sublime envol de l'Amour. Elle le voit, le Prince Charmant. Elle l'écoute. Elle l'aime. Elle l'attend.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Cassiopée, c'est si joli Ton petit âge Celui de l'éternité Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Chasseuse de schroumpfs Personnage inventé ou scénario Scénario d'Alastar Black le Magnifique Où as-tu connu le forum? En battant des ailes entre les nuages Un dernier petit mot ? Love and kiss

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t4024-cassiopee-desnuits][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Rose Leslie</span> - Desnuits
[b]Desnuits Cassiopée : [/b][i]Santa Monica[/i]
[b]Desnuits Cassiopée : [/b] [i]Compagnon de sobriété[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Lun 21 Mai - 21:03



Dessine-moi un mouton



Prologue

La famille Desnuits déménagea à Paris, sur la butte Montmartre, au printemps 90. Artiste dans l'âme, Bénédicte était une passionnée de théâtre, excellente pianiste de surcroît, et tentait bon an, mal an, d'en vivre. Issue d'une famille plutôt modeste, elle avait rapidement enchaîné les petits boulots pour payer les frais de conservatoire. Des étoiles plein les yeux, elle y croyait dur comme fer, à ses rêves. Consciente depuis toute jeune de n'avoir qu'une vie, elle l'a croquait par tous les bouts, amoureuse de la liberté et de tout ce qui était possible. Et même si parfois, souvent ou toujours, la réalité la rattrapait, elle conservait cette puissance de vie qui lui permettait de ne jamais sombrer. Une capacité de résilience hors du commun qu'elle transmis à sa petite fille, Cassiopée. Elle avait rencontré son père, Frédéric Desnuits, lors d'une tournée de théâtre en Italie. Cadre supérieur travaillant dans le commerce international, ce fut une improbable mais authentique rencontre qui aboutit à leur mariage en 1981.
Fille unique, Cassiopée hérita donc d'un caractère enjoué, optimiste et généreux, entourée de l'affection de ses parents. Un prénom rarissime, choisi avec amour par une maman fantasque et altruiste. Amitieuse, spontanée, rêveuse notoire, son enfance fut joyeuse et simple. Elle côtoya les coulisses des théâtres, s'amusant parfois avec sa mère sur les planches. Confrontée très jeune à rencontrer des inconnus, elle acquit une aisance certaine des relations humaines qui, aujourd'hui, pouvait surprendre.
Et puis...

Et puis un jour, la petite fille heureuse perdit sa mère. Une mort annoncée six mois auparavant. Six mois à vivre. Six mois. Une éternité. Une seconde.
Elle avait 12 ans. Elle eut l'âme vieille en quelques heures.

Elle demanda à son père d'apprendre le piano.

Cette épreuve lui offrit le choix de s'apitoyer ou de mordre cette putain de vie encore plus intensément. Mais Frédéric Desnuits, en hommage à son épouse, à ce qu'elle était, eut à cœur de sublimer sa disparition, mettant tout en œuvre pour que leur enfant s'en trouve grandie et forte. Les griffes de la mort aurait pu l'anéantir. Ce fut donc l'inverse qui se produisit. Cassiopée se construisit sur l'espoir immuable du Beau, du Bien, du Bon. Entière, elle n'acceptait pas la demi mesure.
A toute ombre sa lumière, tel fut son intime conviction.

Chapitre 1-Paris

Une ville tout en contrastes, aux couleurs froides et chaudes, aux coins et recoins merveilleux où il faisait bon se prélasser ou rêver. Des terrasses léchées par des ambiances chics ou atypiques ; des abords de Seine, où les corps, enfin sortis des placards, se prélassaient dès les premiers rayons du soleil. Les rues grouillantes de touristes, les glaces délicieuses sur l'île Saint Louis, les galeries d'art, les quartiers populaires où il était bon de faire semblant de se perdre. Le plaisir de l'ailleurs qu'offraient les boutiques hétéroclites, indiennes ou asiatiques. Cassiopée raffolait déambuler dans le Tout Paris  avec ou sans but précis. Elle avait la capitale dans la peau, irrémédiablement.

Bachelière à 17 ans puis étudiante en sciences humaines à l'université Descartes, elle se plongea, presque comme l'on se noyait, à travers les labyrinthes mystérieux et étranges, ou bien logiques et prévisibles des comportements humains et de toutes les émotions inhérentes à cette race fascinante, qui n'en finissait pas d'évoluer et de se modifier. Un authentique rat de bibliothèque qui finit par sentir la poussière et la toile d'araignée, tant elle se passionna pour son cursus. La soif de comprendre et d'acquérir des connaissances la rongeait comme les crocs de l'enfer. Brillante, jusqu'en boutiste, elle ne lâchait rien, passant des nuits sans couleur à analyser des problématiques complexes.

Fidèle et loyale dans l'amitié, valeur qu'elle tenait en très haute estime, son entourage l'appréciait pour sa joie de vivre, ses déconnades, cette écoute particulière où l'on se sentait soudain unique au monde. Bienveillante, empathique, elle distillait la lumière sans s'en rendre compte. Autant elle cherchait à comprendre les autres, autant elle se fichait de ses propres pourquoi-comment. Elle aspirait à « être » de manière absolue. C'était ainsi, tout simplement.

Chapitre 2-Fall in love-

Tête en l'air, souffrant du syndrome des fainéants matinaux, se lever pour être à l'heure était une souffrance répétée pour la rousse.
Nous étions à la mi-juin 2007, jour de l'oral de son Master. A la bourre, le téléphone sonna alors qu'elle n'était pas encore prête pour sortir; elle n'aurait jamais dû répondre mais dans un réflexe, décrocha. C'était son père. Elle perdit du temps et finit par partir en panique et en retard.Elle courut, déambula à toute berzingue dans le campus, les escaliers, les couloirs et s'arrêta enfin,essoufflée, devant la porte de la salle d'examen. Un groupe d'étudiants papotait ici et là, chacun attendant son tour. Alors qu'elle rangeait son téléphone, Cassiopée réalisa qu'elle portait ces horribles tongs rose bonbon qui lui servaient de chaussons d'intérieur. Impossible de se présenter avec ces claques ! Contrariée, elle se maudit et puis...et puis merde ! Avec un peu de chance, le jury ne verrait rien. Au pire, il ne relèvera pas. Au mieux, elle prendra l'air assuré de la fille qui se croit habillée chic alors qu'en fait, elle a un goût immonde.
Elle s'assit à côté d'un étudiant, sur le banc du couloir. La tête appuyée contre le mur, elle soupira son lit et les vacances. La rouquine n'avait même pas réalisé qu'une haute et ostentatoire choucroute de cheveux emmêlés, attachés à l'arrache, ornent son crâne. Dans sa précipitation, elle avait complètement oublié de se coiffer. Sa tignasse débordait de partout. Les minutes passaient et trépassaient, étouffantes d'ennui. Mine de rien, elle finit cependant par remarquer que le beau gosse assis à côté d'elle, la reluquait avec insistance, le visage tourné vers elle. «  Qu'est-ce qu'il me veut celui-là ? », pensa t-elle agacée. Au bout d'un moment, n'y tenant plus, elle lui planta ses iris dans les yeux et les sourcils en l'air, demanda, l'air faussement inquiet :

-J'ai une tâche?

Il s'appelait Matthieu. Matthieu aux prunelles bleues et à la peau dorée par le soleil. Beau, racé, intelligent...Il avait beaucoup de choses pour lui. Surtout, et cela n'était pas anodin, Cassiopée en tomba amoureuse. A la folie.
Exigeante et entière, la parisienne ne donnait pas facilement son cœur. Elle avait toujours eu cette étrange intuition que très peu pouvait comprendre la valeur qu'elle donnait à l'Amour, avec un grand « A » et comment elle entendait le vivre et le partager.Elle rêvait à ce qu'un seul regard leur suffise pour se comprendre. Qu'ils se devinent au-delà des apparences, se soutiennent mutuellement, quoiqu'il advienne. Elle s'amusait à lui demander des choses impossibles, espérant secrètement une réponse sérieuse et sincère, bien qu'elle n'en parlât pas:  « Si tu devais manger un crapaud vivant pour me sauver la vie, tu le ferais ? » Et si...Et si...

Ils passèrent des soirées joyeuses et sans fin, écumant les boîtes de nuit, les bars à la mode, les afters imprévus, les dîners entre amis qui se terminaient souvent en petit déjeuner improvisé. Et tant d'autres bons moments dont sa mémoire se délectait.

Une rencontre de hasard ou de destinée, prescience invisible d'un amour indéfectible, éternel. Elle y croyait dur comme fer , la fille au prénom d'étoiles. Enlacée perpétuellement dans une tendresse si merveilleuse, Cassiopée béait à un adonis de fiction, ne se méfiant de rien, confiante et naïve.

Chapitre 3- Sainte Anne-

Jeune diplômée et docteur en psychopathologie clinique et en psychanalyse, elle travailla en milieu hospitalier, volontaire pour ce fameux poste dans le service spécialisé en addictologie.
L'expérience fut douloureuse et âpre en ses débuts. Elle aspirait si fort à tous les sauver, ces malades si mal en vie.
L'univers de la psychiatrie était un monde à part où toute forme sensible se déformait, abîmée. L'azur n'était plus que ce blanc sans fond, étalé sans vagues ni défauts aux plafonds des chambres. L'avenir de bien des patients semblaient ne plus être qu'un long tunnel sans fin. Mais la médecine et les compétences de toute une équipe soignante œuvraient sans relâche pour que ces échoués de l'espérance s'en sortent coûte que coûte.

Cassiopée apprit l'humilité et la patience. Ouverte d'esprit, elle chercha à adapter certaines méthodes canadiennes et américaines qu'elle avait étudiées durant son cursus, auprès de ses patients. Il fallut du temps et de nombreuses réunions avant qu'on l'autorise à mettre en place un nouveau protocole. Mais les résultats furent probants et bientôt, sa réputation dépassa les frontières de Paris et se répandit partout en France. Jeune praticienne d'à peine 30 ans, avec tout juste cinq ans d'expérience, elle aurait pu être fière du travail accompli. Tout au plus satisfaite, elle était loin de cet orgueil mal placé qui gangrène de l'intérieur. Lorsqu'un collègue la complimentait ou pire, la flattait, elle se contentait de hausser les épaules, lâchant un mot d'humour ou remettant les choses à leur juste place.


Chapitre 4- Rupture

Belle ironie d'utopie. Celui qu'elle a aimé. Celui qu'elle aime. Celui qu'elle n'aimera plus...

Les rêves ne sont que des chimères éphémères et la réalité pure et dure rattrape sans relâche ceux qui tentent de lui échapper.
Le bel et adorable Matthieu déclara un beau soir, qu'il ne l'aimait plus.
Elle chercha désespérément à comprendre cette décision aussi brutale que soudaine.Tenace, espérant que son cher et tendre lui fasse part du pourquoi-comment de sa décision, elle le harcela quasi, assoiffée de réponses. Mais les réactions du jeune homme furent virulentes et implacables. Il l'envoya paître à plusieurs reprises jusqu'à cette dispute ultime où Cassiopée, à bouts d'arguments et d'espoir, battit en retraite, vaincue.
Profondément blessée, elle le relégua alors dans la case des lâches et des salopards. Un incapable à aimer, un chevalier noir qui lui mettait le cœur charbon. Terrible. Révoltant. Humiliant.

Chapitre 5-Rédemption-

Elle se sentit crucifiée. L'âme, torturée. La raison, terrassée. Il fallut bien survivre, surmonter, avancer. Un jour après l'autre.
La psychologue bossait comme l'on meurt, engluée par  une monotonie mortifère, pour oublier. Jusqu'à ce jour, à l'issue d'une réunion, où son boss la convoqua dans son bureau.

-Los Angeles?

C'était inespéré. Une opportunité qui ne se reproduirait peut-être jamais.
«  Compagnon de sevrage ». Quel terme bizarre, si l'on y regardait de plus près. Elle savait que la mise en place de cette procédure était assez précurseur et autorisée aux États-Unis.

Le temps d'un sourire. Trois secondes.

-Entendu ! Merci d'avoir pensé à moi. Je dois être là-bas quand ?

Elle lâchait tout : son père, la famille, les amis...Cette petite voix, tout au fond, qui lui susurrait les merveilles de l'inconnu, de la nouveauté, du souffle du vent qui vous emportait là où il voulait. Elle abandonnait son confort, ses repères, ses proches, s'abandonnant elle-même à cette paix et cette curiosité inspirées que ressentent les artistes lorsqu'ils commencent tout juste à faire naître leur création.

Une page blanche, un ticket pour un ailleurs neuf et sans mémoire.


Épilogue

Extraits du dossier patient n° 215AC-456
Alastar Black-37 ans- Astrophysicien

Veuf + décès enfant en gestation (5 mois)
Cocaïne+++

«cure de désintoxication,
patient foncièrement compliqué et impénétrable».

Protocole CS-


Cassiopée referma les pages d'un coup sec. Dans quoi s'était-elle fourrée? Elle allait vivre au quotidien avec un patient.
Un homme à sauver. Peut-on sauver quelqu'un malgré lui ?
Un sourire doux illumina son visage. Elle aurait une réponse, un jour. Une authentique réponse.




❖ ❖ ❖
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse Bennett
Admin lapin sectaire
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 5194

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Lun 21 Mai - 21:13

Aaaah la voilà, jolie Cassiopée amour
Bienvenue parmi nous coeur
Et bon courage pour cette fichette Ouaaaaaah
Trop hâte de suivre vos aventures avec Alastarounet huhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alastar Black
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2017
MESSAGES : 1027

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Lun 21 Mai - 22:16

Wow, je viens de lire l'histoire d'une traite, tu vas tout de suite m'expliquer d'où te vient cette plume si douce ?!  fall  fall  heart2  
Bienvenue plus officiellement, j'ai tellement hâte de te lire et de rp à tes côtés !
Tu sais où me trouver à la moindre interrogation ou simple envie de discuter hug2

Million kisses on your galactic heart stp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Lun 21 Mai - 22:37

Merci les gens! Plein de bisous et merci pour l'accueil chaleureux.

@Alastar: my Lord, tu sais bien...Quand les anges te prêtent une de leurs plumes et te fournissent l'encre des nuages... Exciting

(elle s'est perdue dans les plaines la pov'fille Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew McGregor
Admin cuniculophobe
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2016
MESSAGES : 3738

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 10:59

Bienvenuuuue parmi nouuus ! cute
Excellent choix de scénario, tu vas voir que la joueuse est géniale en plus amour
Bon couuurage pour ta fiiiche et j'upvote Rose Lesliiiiie !!! omg coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Regan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/07/2017
MESSAGES : 725

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 11:48

Bienvenue à toi !!!! Rose Leslie quel super choix !!! mouton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 13:03

Coucou les p'tits loups,

Merciii! heart2

@Matthew: oui, m'en suis aperçue qu'elle était géniaaale Very Happy Et j'espère jouer avec les autres joueurs/joueuses géniaaales/géniaux du forum!  cligne

@Alex (et Matthew^^): ouep, hein! Je craque pour les rousses et les roux! Copaiiiin

Bon après midi amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caroline Brady
Admin masseuse coquine
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/08/2017
MESSAGES : 1032

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 13:39

Bienvenue jolie Cassiopée heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luce H. Kane
Admin soutif en perdition
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/11/2015
MESSAGES : 3680

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 20:12

Bienvenue à toi ! hug cute

Tout est bon sur la fiche, il manque juste la petite partie de code avec l'url de ta fiche, le nom et prénom d'avatar, habitation et métier cute

Sinon j'attends l'avis de notre sublime Alastar international pour te valider heart3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 20:49

Fait. Désolée, j'avais zappé.

*Lui offre un kilo de trèèès bon chocolat*

Merci Luce I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 20:51

@Caroline: merci ma Joliebelle amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alastar Black
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/09/2017
MESSAGES : 1027

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 20:54

Pour ma part cette merveilleuse fiche est évidemment validée avec amour et désespoir  heart2 (et oui, les deux s’entremêlent huhu )
Jolem déjà tellement ma Cassiopée cryyy hug2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 21:15

Merci. My Lord... heart2 heart3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Sullivan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2018
MESSAGES : 505

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 21:33

Rohhhh bienvenue Sublime Rousse, et cette histoire, cette sensibilité.... un plaisir à deguster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Alissa Wilson
Admin âme soeur d'Ellis
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/08/2017
MESSAGES : 385

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 21:46



La validation de ton adorable personne!
Les lumières du port d'Alexandrie... Chantent encore la même mélodie...


Félicitations! Et voilààààà cute J'ai hâte de vous voir en rp omg

Maintenant, il ne te reste plus que quelques étapes fondamentales pour que ton intégration soit parfaite. Tout d'abord, je t'invite à créer ta fiche de liens (et de rp en même temps) dans ce topic, puis de créer également une fiche d'évolution dans cette partie là. Tu trouveras également le topic des demandes où il te sera possible de demander un rp, un colocataire, un mariage, une grossesse ou même un multicompte si tu te sens l'âme d'un schizophrène endurci.
Il ne te restera alors plus qu'à RP.

Enfin, une fois que ces étapes seront franchies. Tu pourras également venir flooder ici et participer aux jeux mis en place

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 164

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   Mar 22 Mai - 23:22

@Siobhan: merci! heart2

@Alissa: Bien M'dame! heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cassiopée Desnuits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cassiopée Desnuits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé
» Cassiopée
» Présentation De Cassiopée
» Les voies du destins
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancoeurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-