AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nous sommes encore deux inconnus [Caleb]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 1061

MessageSujet: Nous sommes encore deux inconnus [Caleb]   Mar 22 Mai - 3:02


   


Nous sommes encore deux inconnus


C’était une magnifique journée ! C’était une journée exceptionnelle ! Une journée qui dans les annales de la mémoire de Elsa Diana Wilkerson. Elle venait de faire sa présentation de maîtrise ! Enfin ! Elle était libre ! Libre ! Elsa dansait dans la rue, un peu n’importe comment de surcroît laissant aller sa joie à tue-tête dans toute la ville de Los Angeles. Tout le monde devait l’entendre du pauvre dans la rue jusqu’au plus riche PDG. Elle se mettait à prendre les mains d’une dame semblant dans la cinquantaine et très, très snob et dansa quelques pas en sa compagnie. On devait absolument remarquer sa joie et elle se ficha des regards froids et étranges à son égard.

Héloïse ! J’ai fini ma présentation ! Je l’ai eu !

Écrivait-elle rapidement sur son téléphone laissant sa meilleure amie apprendre la nouvelle la première. Il devait y avoir bien un million de points d’exclamation et 300 000 smileys qui feraient certainement buggé le téléphone d’Héloïse, mais on s’en fichait. – Enfin, pour Elsa. Hrm. - Elsa était libre ! Libre pour tout l’été durant. Elle organiserait une fête avec Héloïse et ses deux colocataires – Elsa n’aurait jamais réussi sans Josh, son maître de stage râleur. – Dans l’appui d’une dernière touche, elle avait déjà envoyé les invitations et serrait son téléphone cellulaire. Et … Elsa ne savait subitement pas quoi faire.

Penaude un moment, la jeune femme restait plantée sur le trottoir et tellement statufiée qu’un homme faillit lui arracher son petit sac et le bras en prime. Je ne sais pas quoi faire ? Je ne sais pas quoi faire, je m’ennui songeait-elle le sourire parsemait aussitôt le bas de son visage. Enfin ! C’était la première fois depuis longtemps qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait.

Elle se dirigeait donc vers Grifith Park prenant un métro et deux autobus pour se faire puis, marchant un peu par la suite.  La jeune femme était vêtue d’une jupe noire et d’un petit chemisier blanc en plus de ses chaussures en cuir légèrement surélevées. Elle n’avait pas voulu passer par l’appartement. Elle avait cette envie de se sentir libre, de ressentir pour vrai le vent dans sa chevelure. Cela lui prit, ainsi, une bonne heure et il était déjà midi lorsqu’elle arrivait au grand parc. Elsa savait, néanmoins, trouver quelque chose à manger le moment venu. Son sourire était contagieux dans le parc. Les marcheurs et les cyclistes lui souriaient en retour. Un type, d’environ son âge, faillit sortir du sentier avec son vélo apercevant une beauté pareille. Elsa fut incapable de retenir son rire. Mais quel idiot songeait-elle un fou rire aux lèvres pour les deux minutes suivantes.

Puis, elle arrivait en vue des écuries du Los Angeles Equestrian Center. Une foule semblait même entourer l’enclos principal. Curieuse, elle s’avançait tout en repoussant quelques corps pour atteindre le premier rang. C’était effectivement une démonstration pour un spectacle qui aurait lieu dans quelques jours. Les bras contre la clôture, Elsa observait avec passion les chevaux tout comme leur cavalier à chacun.

- Ils sont magnifiques lâchait-elle au hasard à la personne près d’elle. J’aurais aimé pouvoir faire de l’équitation aussi.

Continuait-elle dans une nostalgie trahissant légèrement sa voix. Ses parents le lui avaient promis dès ses 13 ans, mais ce fut aussi l’année ou sa vie basculait complètement. Son regard se posait subitement sur son voisin. C’était un jeune homme, plutôt grand, aux cheveux lui tombant sur les épaules.

- Savez-vous quand a lieu le spectacle ?

Demandait-elle tout bonnement ayant remarqué précédemment ledit panneau spécifiant un spectacle, mais pas celui montrant la date. On ne savait pas si le jeune homme l’avait aussi vu. Elsa devait faire quand même un peu tache dans le paysage habillé proprement les chaussures, pourtant, dans le sable et la terre.  

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nous sommes encore deux inconnus [Caleb]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons-nous ? :: Santa Monica :: Griffith Park-