AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si seulement tuer quelqu'un est légal [Ft Sirius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nit N. Caleone
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/05/2016
MESSAGES : 198

MessageSujet: Si seulement tuer quelqu'un est légal [Ft Sirius]   Mar 3 Juil - 19:41

Voilà un certain temps que j'étais dans cet appartement. Je déballais mes cartons un peu tous les jours, histoire de vraiment prendre possession des lieux. C'était un appartement dégoté par une amie qui travaillait dans une agence immobilière. Une super offre à ne pas laisser passer. On n'avait pas souvent un appartement avec une énorme terrasse face à la mer et surtout à ce prix. Sauf que je lui ai trouvé un gros défaut, il est récent. Je préfère largement les bâtiments anciens, avec une histoire et non ces morceaux de bétons impersonnels qu'on construit aujourd'hui. Mais mon amie m'a tellement fatigué pour que je le prenne et je n'avais pas beaucoup de temps pour trouver un logement, que je lui ai dit oui.

Dexter ne sait pas où j'habite et tant mieux, je ne veux pas le voir débarquer. La pièce a décidé de notre sort et il faut le respecter. Il ne m'aiderait pas à prendre une décision pour le truc qui s'est installé dans mon ventre. Le terme des trois mois arrivait bientôt et je ne sais pas encore quoi faire. Le garder ou ne pas le garder ? J'ai envie de cet enfant, surtout que je commence à m'approcher de la date de péremption et qu'il serait peut être ma seule chance. Mais il est tombé dans un mauvais moment, avec tout le travail que je vais avoir pour l'année qui va suivre, je n'aurais jamais le temps de m'occuper d'un bébé. Pour me bouger les fesses, je me suis donnée une date butoir où je devais connaître le sort du fœtus. Au moins, cela me pressera pour faire un choix.

Malgré tout, j'essayais de profiter de cette vie de célibataire. J'allais plusieurs fois par semaine aux bars qui se trouvent non loin de l'appartement, se faire payer des verres et prouver au monde entier que je plaisais encore. Je ne m'interdisais pas de fumer des cigarettes, je n'allais pas me stopper de vivre pour un truc qui va ou ne va pas me pourrir la vie. Le quartier offrait plusieurs moyens de se divertir et de ne pas s'ennuyer, revivre une seconde jeunesse.
Ce soir, j'avais décidé de me faire plaisir en prenant un verre de bon vin blanc et lire un livre sur ma terrasse. Le plus gros des touristes et des promeneurs sont partis, il n'y avait plus aucun bruit, sauf un homme qui jouait avec son chien sur la plage. Après plusieurs jours de boulot intensif, je vais enfin pouvoir me poser et lire ce livre qui m'attendait. Un léger vent venait s'amuser avec mes cheveux, l'air marin qui venait fouettait mon visage, c'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai pris cet appartement. Mais je ne voulais pas m'attarder sur la beauté du paysage et blabla et blabla. Je voulais juste profiter de ma soirée. Après seulement trente minutes de lecture, une musique horrible retentissait de l'appartement voisin. Le son était à un niveau défiant le bas goût et le truc qui sortait des baffes ou d'une enceinte, ressemblait à peine à de la musique. Intérieurement je bouillonnais de rage, il fallait que ce voisin se fasse encore remarquer. Si le paysage était magnifique et l'immeuble bien entretenu, le voisinage laissait à désirer, surtout le goujat qui habitait à côté de moi. Soit j'entendais sa musique soit le bruit d'ébats qui durait un peu trop longtemps pour ne pas être simulé.

Je poussais un long soupir pour évacuer toute la colère qui m'envahissait. Il ne fallait pas que je commette un crime, je ne tiens pas aller en prison pour si peu. Si au bout de cinq minutes, le bruit ne cessait pas, j'irais faire ma voisine super relou et lui demanderait d'éteindre sa musique de merde. Les minutes passèrent et le bruit était encore plus fort. C'était trop. J'allais me lever quand je vois mon charmant voisin sortir sur son balcon complètement nu. "Ok là c'est au dessus de mes forces. Le fait que vous faites profiter tout l'immeuble de vos goûts musicaux plus que douteux est déjà très sympathique de votre part mais pas nécessaire. Mais en plus que vous vous baladez à poil sur le balcon, non. Vous vous voulez qu'on vous dise que vous êtes bien foutu et qu'on désire ardemment coucher avec vous ? Ok, vous êtes carrément bandant. Voilà, content ? Alors maintenant, éteignez moi votre putain de musique et laissez moi lire en paix !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Clark
Admin Kiki Volage
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2018
MESSAGES : 110

MessageSujet: Re: Si seulement tuer quelqu'un est légal [Ft Sirius]   Ven 6 Juil - 13:50

Musique maestro ! Je ne pensais qu’au moment où j’allais pouvoir rentrer du boulot pour pouvoir mettre la musique dans mon appartement et fêter ma fin de journée pour une fois seul. La soirée promettait d’être très douce et agréable et comment profiter de cette soirée avec des vêtements ? J’aime me balader tranquille chez moi. Pas besoin de vêtements pour me faire chier. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’envoyais balader mes collègues qui m’expliquaient qu’une dernière petite virée en mer serait intéressante suivant les dernières informations qui nous avaient été données. Je vais éviter de me promener en mer tard de plus que ma tête est mise à prix dans un de ces jolis petits cartels à la con. Lequel ? Aucune idée, il ne se fait pas connaître de nom mais vend très bien dans le coin. Je préfère les éviter, ne sachant pas de qui il s’agit, ne connaissant pas de noms ou surnoms de ce genre de spécimens dangereux. Ils ne me connaissent pas non plus, seulement de surnom, alors il est oublié depuis un petit moment et l’on préfère rester silencieux lors des échanges avec nos partenaires qui se font de plus en plus rare. Il faut dire que nous sommes discrets, les échanges doivent se faire au levé du jour pour bénéficier d’une faible lumière du soleil pour ne pas être trahi sur nos bateaux par les lumières des lampes de poche ou autre lueur non naturelle. Alors je suis debout tôt depuis ce matin avec une nuit très courte de sommeil pour cause d’ébats nocturnes prolongés. Autant dire qu’effectivement je suis très heureux de pouvoir rentrer après une longue et chaude journée de boulot. Je ne pense d’ailleurs plus à mes deux voisines, la charmante qui finira dans mon lit et l’incompréhensible tendue qui mériterait de passer une nuit de détente mais sans moi. Elle m’énerve bien trop pour que j’essaye quoi que ce soit, oh non !

Une fois la musique mise assez fort, laissant couler les douces musiques passant sur la radio du soir, quelque chose d’électro, une suite de DJs se relayant sur la chaine, enfin un truc vraiment sympa et très agréable pour mes oreilles. J’en profite alors pour me faire un sandwich rapide et manger tout aussi vite. Accompagnant la radio et ses basses, j’enchaine sur le bruit de la télé pour observer quelques peu le journal télévisé tel un petit vieux. Non mais on ne le dirait pas comme ça mais des fois il y a quelques infos concernant de petits cartels et compagnie et c’est assez intéressant pour nous. Mais pas pour ce soir apparemment. Je la coupe directement après, me demandant si Bébé serait sortie sur son balcon ce soir. Qui ne tente rien n’a rien ! Au revoir doux uniforme de boulot ! J’ouvris la porte m’y menant et là, horreur. Je grimace immédiatement, regrettant terriblement d’avoir cru que Bébé serait de sortie. Non, non elle ne peut pas être de sortie lorsque la chiante est de sortie ! Personne ne peut mettre ne serait-ce qu’un brin de musique lorsqu’elle se retrouve dehors, tout la dérange ! Ce qui me fait bien penser qu’un coup d'un soir lui ferait le plus grand des biens ! Et le pire, c’est qu’elle commence sa tirade, je lève immédiatement les yeux au ciel, rattrapant une serviette trainant sur mon balcon pour la nouer autour de mes reins. Laissant tout de même un spectacle de choix à cette harpie. « Mais je n’en ai terriblement rien à faire que vous me trouviez à votre goût ou non. » Je réplique directement, préférant effacer la passe sur mes goûts musicaux. Rien n’est à son goût, c’est déjà très étonnant qu’elle me trouve bandant. Ce qui me fait penser … « Je ne savais pas que vous étiez un homme, je l’aurais su plus vite je n’aurais pas essayé de jouer de mes charmes sur vous. » Voilà, ça va m’attirer des ennuis encore plus terribles que ce que je pense mais ça a le mérite de me faire bien rire pour le moment. « Et non, je rentre du boulot je ne vais certainement pas couper ma musique pour vous permettre de lire tranquille. Je suis chez moi, vous êtes chez vous, je ne dépasse pas les limites alors c’est un grand non. » Je prends place sur mon cher et tendre petit canapé rond, un vrai plaisir cette petite chose. « Sinon, vous n’avez pas vu ma chère blonde de voisine ? Si je sors à poil c’est pour elle et certainement pas pour vous. Je la trouve à mon goût et elle aussi apparemment. » Je continue de parler, légèrement provoquant tout en restant très très moqueur. Au moins j’ai accepté une de ses demandes : me courir un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Si seulement tuer quelqu'un est légal [Ft Sirius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une auberge où on ne s'amuse pas[pv Brok]
» Je m'ennuie et j'aimerais bien faire unpetit RP
» "Si seulement on pouvait mettre sa connerie en bouteille..."
» Kura, un être né pour tuer... [Validé]
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons-nous ? :: Venice Beach :: Home sweet home-