AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A million dreams ⭐︎ Alexandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Clark
Admin Kiki Volage
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2018
MESSAGES : 110

MessageSujet: A million dreams ⭐︎ Alexandra   Mer 18 Juil - 13:45

Une longue journée, une presque attaque venant de l’autre cartel … Le genre de chose qu’il faut passer sous silence face à nos supérieurs. Le genre de problème qu’on ne peut pas partager. Je déglutis péniblement lorsque notre bateau accoste enfin au port en rentrant de notre journée de travail et de magouille. Ouais, on a failli y passer aujourd’hui et j’en ai parfaitement conscience. Le regard que me porte Rick m’en dit long sur ce qu’il pense mais je ne dis rien. Silencieux comme je ne l’ai jamais été, exprimant amplement la nervosité dont je fais preuve en l’instant même. Nous ne sommes pas les seuls à vouloir les privilèges qu’offre l’océan, les nombreux passages qu’il nous donne aussi, le cartel qui nous paye venait régler sa note pour qu’on ferme les yeux sur leur passage … C’est là qu’une pluie de balle s’est abattue sur nous. Nos visages ont-ils été découvert ? Savent-ils qui nous sommes à présent ? Plus que jamais nous sommes en danger. Il fallait trouver une autre tactique, mais … Comment ont-ils pu connaître l’heure de rendez-vous ? Le lieu ? Nous étions sur une zone protégée de la pêche et donc personne aux alentours … Pas d’autres bateaux, peut-être un avion ? Quoi qu’il en soit, notre navire est reconnu et à partir de là, nous reconnaître ne sera qu’un jeu d’enfant pour ces chiens … Une fois le bateau amarré, l’équipage repartit, je tente alors d’entamer la conversation avec Rick, ce dernier refusant catégoriquement de dire un seul mot en me coupant immédiatement d’un geste de la main. Je le connaissais depuis assez longtemps pour comprendre qu’il fallait que je garde le silence. Avec un soupir, j’ai repris mes affaires et reprit le chemin du retour. Ma douce Venice me manquant cruellement en l’instant.

Une fois chez moi, je me suis installé sur le balcon, la chiante de gauche n’était pas là et l’adorable voisine de droite non plus. J’aurais aimé avoir l’une de ces conversations agréables dont elle a le secret, remontant le moral en l’espace d’une étincelle, mais personne. Mon regard se plongea alors sur l’océan me faisant face, m’appelant, hurlant presque mon nom, une évidence que je ne pouvais pas nier. La lumière était encore assez haute pour me permettre de surfer quelques heures, de voir un magnifique coucher de soleil aux nuances d’or et d’orange dont seule la Californie à le secret pour rendre ces lieux encore plus paradisiaques que ce qu’ils paraissent. Il ne me fallut pas longtemps pour craquer, enfilant ma combinaison de surf et me rendant sur la plage avec ma planche sous le bras.

Les vagues ne semblaient pas avoir eu vent de l’affaire sinistre qui s’est déroulée cet après-midi, elles continuaient leur perpétuelle danse avec le rivage, venant et repartant, le vent balayant agréablement sa surface, amenant cette odeur familière jusqu’à moi. Je m’assis là, sur le sable, juste un instant, profitant de cette vue dont chaque amoureux du milieu marin peut en comprendre l’importance, l’équilibre, ce plaisir qu’elle peut procurer.

Mais une silhouette brisait soudainement cet équilibre parfait. Elle chevauchait une vague avec la grâce d’un oiseau, glissant avec fluidité sur cette dernière, revenant vers le rivage, vers moi. L’eau faisait scintiller sa chevelure, crinière blonde indomptable, volant en tout sens dans son dos. Un sourie étira mes lèvres, une nouvelle ? Il ne me semblait pas l’avoir déjà vue dans le coin. Oh, je ne savais pas encore qui elle était mais je brûlais de le savoir. Depuis quand une nouvelle venue restait inconnue de mes radars ?! Elle restait immobile, dos à la plage, fixée devant l’immensité de l’océan et j’en profite pour prendre ma planche à mon tour pour la rejoindre, le soleil était encore haut dans le ciel et les nuances du couché de ce dernier ne se ferait attendre que dans une heure.

Nageant pour arrivé à sa hauteur, je ne dis d’abord rien soufflé une nouvelle fois par la beauté sauvage qui nous fait face. « C’est beau n’est-ce pas ? » Dis-je, me tournant finalement pour pouvoir observer son visage, quelque chose me semblait familier dans son regard mais je n’arrivais plus à me souvenir d’où je l’avais déjà rencontrée. « Vous me dites quelque chose … Nous sommes nous déjà rencontré ? » Question banale au final tout au contraire de cette blonde qui m’intrigue et me donne envie d’en connaître bien plus à son sujet. « Vous habitez dans les environs ? » Nouvelle question, nouveau coup d’œil, je n’arrivais vraiment pas à le souvenir d’où je l’avais déjà rencontrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Wilkins
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2018
MESSAGES : 42

MessageSujet: Re: A million dreams ⭐︎ Alexandra   Mer 18 Juil - 20:29


A million dreams
Sirius & Alex

Longue journée pour Alexandra. Pourtant au réveil, tout se passait très bien, jusqu’à ce qu’elle descende dans sa cuisine et découvre que dans la nuit, son lave-vaisselle avait rendu l’âme, en laissant s’échapper une immense flaque d’eau mousseuse. Super réveil… Avant même de boire son premier café, la chose la plus importante à ses yeux le matin, elle s’était retrouvée à éponger de l’eau. Et la journée ne faisait que débuter, car d’autres galères vinrent ponctuer sa journée. Des petits tracas du quotidien diront beaucoup, mais accumulés, cela faisait beaucoup. Alors ce soir là, quand elle rentra chez elle, elle ne rêvait que d’une seule : aller surfer. Elle y avait pensé toute la journée, et vu comme le soleil brillait, elle s’était promis d’y aller une fois sa journée de merde finie. Au moins, ça la détendrait. Et c’est ainsi, qu’un peu plus de deux heures avant le coucher de soleil officiel, elle entrait dans l’eau pour sa plus grande joie.
Quand elle surfait, Alexandra se sentait comme libre. Elle ressentait des sensations qu’elle ne ressentait nulle part ailleurs, et même si les spots de Californie n’avaient rien à voir avec ceux qu’elle avait pu tester à Hawaï ou en Australie, elle devait avouer qu’ils étaient quand même pas mal pour la côte californienne. Et puis quand on sortait d’une journée comme la sienne, n’importe quelle vague était parfaite à ses yeux.
Cela faisait un petit moment que la Wilkins s’adonnait à son sport préféré, ses camarades de planche était même déjà partis, si bien qu’elle se retrouvait désormais seule à admirer le soleil couchant à l’horizon.  L’eau calme, comme avant une tempête, reflétait avec beauté le soleil qui descendait tout doucement pour se coucher. D’ici une petite heure, il ferait nuit, alors la blonde n’allait pas rater une miette de ce coucher de soleil qui s’annonçait sublime, et ce malgré le fait qu’elle soit seule. En tout cas, c’est ce qu’elle croyait, jusqu’à ce qu’une voix se fasse entendre derrière elle.

« C’est beau n’est-ce pas ? »

Surprise par cette voix masculine sortie de nulle part, elle se tourna pour identifier son propriétaire, et vit qu’un autre surfeur s’était approché silencieusement d’elle par la droite. Surfeur qu’elle n’avait pas du tout vu tellement elle était absorbée par sa contemplation. Mais lorsque ses yeux croisèrent ceux de l’homme et détaillèrent son visage, Alex le reconnut immédiatement : Sirius Clark. L’ex de Sam. Et le père de Mia. L’homme qui était parti lorsqu’il avait appris l’état de la jeune femme la laissant seule avec leur bébé. Et elle ne s’attendait absolument pas à le croiser, encore moins à la plage, au niveau de son spot préféré. Et pourtant…
En guise de réponse, elle hocha simplement la tête, avant de détourner le regard pour reprendre sa contemplation du paysage en silence.

« Vous me dites quelque chose … Nous sommes nous déjà rencontré ? »

Reprit Sirius à ses côtés. Elle sentait ses yeux qui la détaillait du regard, mais elle ne bougea pas, ne le regarda pas pour autant, réfléchissant à sa réponse. Que dire ? La vérité ou non ? Ou bien faire celle qui ne se rappelait pas lui. Ce qui était stupide car elle ne pouvait pas oublier cet homme qui avait fait du mal a une de ses amies les plus vieilles. Et puis mentir ne lui servirait à rien, autant être honnête, mais de manière détournée pour le commencement.

- Il y a longtemps, oui. Dans une autre vie pour être honnête, Sirius.

Elle avait appuyé un peu plus le prénom du jeune homme à ses côtés que le reste de la phrase, histoire de montrer qu’elle se rappelait très bien lien, même si leur rencontre c’était dans une autre pour elle. Oui une autre vie. Une époque ou elle était encore une étudiante, une jeune femme qui rêvait de bien d’autres choses, et notamment de voyage. Une jeune femme qui vivait dans son monde, et qui planifiait en permanence ses prochains voyages, ou qui en rêvait, la tête dans les bouquins. Bref, aujourd’hui elle était différente de la personne qu’elle était alors puisqu’elle vivait ce rêve, et n’était plus en permanence la tête dans des livres. Excepté le soir dans son lit, mais ça, c’est autre chose.

« Vous habitez dans les environs ? »

Demanda alors le brun. Ses yeux toujours poser droit devant elle, elle lâcha un discret soupir, tout en tapant doucement sa planche devant elle.

- Oui dans une maison pas très loin. Et vous ?

Demanda-t-elle en tournant la tête vers lui, le dévisageant de ses yeux bleus.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Clark
Admin Kiki Volage
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2018
MESSAGES : 110

MessageSujet: Re: A million dreams ⭐︎ Alexandra   Mer 18 Juil - 21:42

Il ne s’y attendait pas du tout. Ses yeux s’agrandirent un peu lorsqu’elle prononça son prénom, confirmant la pensée qu’il la connaissait déjà. Il se concentra, réfléchit pour se remémorer où il avait déjà bien pu voir cette tignasse dorée et ce regard bleu si pur. Il mit du temps à comprendre, il mit du temps à se rendre compte qu’elle faisait partie d’un passé dont il avait retenu très peu de choses. Oh il y avait eu tant de filles en plus de Sam … Il n’avait pas été correct, il n’avait jamais été correct d’ailleurs et il lui faisait croire le contraire à chaque fois qu’il la voyait. Lui faisait croire qu’elle était la seule alors qu’elle ne l’avait jamais été … Une belle surprise lorsque cette dernière lui avait annoncé sa grossesse … Chose dont il ne voulait pas, il n’avait pas envie d’être père, de devenir un père avec des responsabilités trop grandes, trop dures … Qui étaient bien différentes de ce qu’il attendait. Des magouilles en pleine mer, dans son équipe, dans les cartels, quelle vie pouvait-il bien offrir à quoi que ce soit ? C’était bien pour cette chose qu’il ne restait pas fixe, qu’il n’avait jamais voulu le devenir en faisant croire le contraire à certaines de ces conquêtes. Oh maintenant il se souvenait d’elle, très bien même, une vieille amie de Sam, une demoiselle qu’il avait vue pourtant à plusieurs reprises lors de déjeuner entre amis où elle se trouvait présente avec la famille Argent. Comment avait-il fait pour oublier de si beaux yeux ? Il se maudissait intérieurement, il venait de perdre des points auprès de la blonde. Mais il avait tenté de recoller les morceaux avec Sam, était-elle au courant ? Tentant le tout pour le tout, il avait beaucoup à gagner et pas grand chose à perdre. Elle n’était qu’une fille parmi d’autre … Mais une fille avec le plus beau regard qui lui ai été permis de voir.

« Le coin est agréable, ce n’est pas étonnant que tu restes ici … » Il en oublie de vouvoyer, à vrai dire il s’en moque un peu. Après tout, ils se connaissent n’est-ce pas ? Il se redressa, les yeux perdus sur l’horizon avant de se perdre dans le bleu de ceux de Alexandra. « J’aurais dû te reconnaître plus vite, Alexandra. » Dit-il en lui décochant un léger sourire. Il se laissa ensuite glisser dans le silence un instant, laissant la jeune femme s’habituer de sa présence et lui de trouver quelque chose pour tenter d’apaiser les esprits. « J’ai revu Sam en arrivant. Tu sais, j’étais jeune à l’époque, j’ai fais le con, j’ai pas du tout assumer et New-York me voulait. Je suis parti. Mais je suis là, maintenant, et je compte bien réparer mes erreurs. » Dit-il en mettant autant de sincérité que possible dans sa voix, l’observant attentivement en espérant qu’elle aurait un sourire envers lui, il avait envie de voir un sourire sur ses lèvres ou au moins de voir quelque chose de positif dans ce regard qui lui vouait presque de la haine. Il pouvait comprendre, c’était une des amies de Sam, l’une des plus anciennes en plus de cela et comment ne pas en vouloir au type qui l’a laissé tomber ? « Je peux comprendre que tu sois en colère contre moi, tout comme elle d’ailleurs … Mais je ne suis pas là pour faire une nouvelle fois des erreurs. J’ai grandi tu sais, les marins grandissent vite ! » Tente-t-il alors de plaisanter, voyant que cela n’avait que très peu d’effet sur l’attitude de la demoiselle. « J’habite sur Venice aussi, juste en face à vrai dire. Mon appartement à la vue sur l’océan, une vraie merveille de pouvoir le contempler chaque jour au réveil et chaque soir avant de dormir, c’est … Apaisant. » Sourit-il une nouvelle fois vers elle. La blonde était gracieuse, aux traits doux presque innocents, pourquoi ne s’en était-il pas souvenu en la voyant ? Pourquoi n’avait-il jamais rien essayer envers elle ? Pourquoi n’avait-il pas su la reconnaître au moment même où il l’avait vu sur cette planche ? Le brun se posait beaucoup de question sur cette rencontre, agréable certes, mais étrange. Il garde pourtant bien le souvenir de celle qu’il trouvait vraiment belle, collectionnant photo ou souvenir dans un coin avec fierté. Même Caleb s’ne montre parfois admiratif, il faut dire qu’il ne se cachait pas de toutes ses conquêtes envers son ami, c’est bien différent lorsque cela concerne les femmes : mieux vaut cacher le passé avec le genre féminin ! « Sam a accepter de me parler, de remettre les compteurs à zéro, en ferais-tu de même ? Même si, comme on ne se connaît pas vraiment, tu ne peux pas avoir un véritable avis … » Sourire taquin et regard malicieux, Sirius la regarda longuement, espérant qu’elle lui donnerait cette permission non demandée de rester auprès d’elle ce soir pour observer l’un des plus beaux spectacles de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Wilkins
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 17/07/2018
MESSAGES : 42

MessageSujet: Re: A million dreams ⭐︎ Alexandra   Hier à 12:58


A million dreams
Sirius & Alex


Du coin de l’œil, Alexandra voit la réaction du Clark à la prononciation de son prénom. Et un léger sourire de satisfaction s’esquisse durant une courte seconde sur les lèvres de la blonde, avant qu’elle ne se ressaisisse. Elle ne souhaitait pas que l’homme ne voit ce sourire de victoire, puisqu’il en était un. Elle avait réussi à le surprendre, et rien n’était plus délicieux à ses yeux pour le moment. Passant une main dans sa longue chevelure battue par le vent, elle reprend sa contemplation en silence, alors que Sirius reprend la parole.

« Le coin est agréable, ce n’est pas étonnant que tu restes ici … »


Il était passé au tutoiement. Cela signifiait qu’il l’avait très bien reconnu, lui aussi. Mais cela ne l’intéressait guère à vrai dire, elle qui se méfiait de cet homme. Après tout, même si elle vivait dans sa bulle il y a plus de quatre ans, elle en avait appris beaucoup sur lui grâce à Sam, et ce qu’elle lui avait dit ne lui avait guère plu. Encore une fois, elle ne fit qu’hocher la tête, en silence, toujours dans sa contemplation, comme si cela la passionnait plus que tout.

« J’aurais dû te reconnaître plus vite, Alexandra. »

En l’entendant prononcer son prénom, Alex inspira doucement avant de diriger son regard vers lui, à nouveau. Oui, il aurait dû la reconnaître plus vite. Mais bon, il devait avoir connu tellement de femmes dans sa vie, il était normal qu’il oublie des noms. Surtout le nom d’une femme qu’il n’avait jamais mis dans son lit. Et qu’il ne mettrait jamais dans son lit, foi de Wilkins. Elle savait à quoi s’en tenir avec lui, c’était son avantage.

- Oui tu aurais dû, mais bon, ce qui est fait est fait.

Dit-elle sur un ton pragmatique, passant elle aussi au tutoiement, et prononçant ses mots sans pour autant quitter l’horizon des yeux. On ne change pas le passé et ce qui a été fait, seule le futur comptait désormais pour la jeune femme.

« J’ai revu Sam en arrivant. Tu sais, j’étais jeune à l’époque, j’ai fais le con, j’ai pas du tout assumer et New-York me voulait. Je suis parti. Mais je suis là, maintenant, et je compte bien réparer mes erreurs. Je peux comprendre que tu sois en colère contre moi, tout comme elle d’ailleurs … Mais je ne suis pas là pour faire une nouvelle fois des erreurs. J’ai grandi tu sais, les marins grandissent vite ! »

Ca, elle le savait. Sam lui avait dit la dernière fois qu’elle s’était vue. Et bien qu’elle sentît la sincérité qu’il mettait dans sa voix, elle avait beaucoup de mal à le croire. Il était jeune à l’époque qu’il disait. Oui enfin, jeune tout est relatif, puisqu’il avait alors vingt-sept ou vingt-huit ans. Plus très jeune, et assez mature pour comprendre ce qu’est l’arrivée d’un bébé dans un couple. Et même s’il n’en voulait pas, il aurait pu faire autrement que se barrer, à l’âge qu’il avait alors, il avait d’autres solutions. Ce n’était plus un gamin.  Mais la question n’était pas là. Tournant à nouveau la tête vers le brun, elle ne dit qu’une chose, bien qu’un tas d’autre lui brûlait les lèvres:

- Il était enfin temps que tu grandisses.

Son ton était plus cinglant qu’elle ne l’aurait voulu mais bien qu’elle ait retourné cette histoire un nombre incalculable de fois dans sa tête, surtout à chaque fois qu’elle voyait Sam et Mia, elle ne comprenait pas pourquoi il avait agi ainsi. C’était bien loin des valeurs dans lesquels ses parents l’avaient élevé. Et puis à l’âge qu’il avait, le temps était vraiment venu.  Quant aux erreurs qu’il ne voulait plus faire désormais, seul le temps pourrait prouver cela, alors la jeune femme attendrait pour voir. Surtout s’il avait revu Sam, ce qui pouvait signifier aussi qu’il allait peut-être voir son enfant.
Le sujet dévia doucement vers leur lieu d’habitation, et la blonde ne put s’empêcher de lever un sourcil lorsqu’elle entendit le brun, toujours à ses côtés, lui dire qu’il était désormais son voisin.

« J’habite sur Venice aussi, juste en face à vrai dire. Mon appartement à la vue sur l’océan, une vraie merveille de pouvoir le contempler chaque jour au réveil et chaque soir avant de dormir, c’est … Apaisant. »

En l’entendant la surfeuse ne put s’empêcher de lâcher un léger sourire. Oui pouvoir contempler à longueur de journée le calme de l’océan était une vraie merveille, elle ne pouvait pas dire le contraire. Elle-même adorait ça.

- Oui apaisant et réconfortant. Et beau aussi.


Le reflet du soleil sur l’eau lors de son lever ou de son coucher avait toujours le don d’émerveiller la Wilkins à chaque fois, et ce même si cela faisait plusieurs années qu’elle vivait à Venice. La beauté et la lumière était à chaque fois différente, donnant ainsi un spectacle différent tous les jours, et cela bluffait à chaque fois la jeune voyageuse, qui avait vu bien des levers et couchers dans le monde, tous plus magnifiques les uns que les autres, mais rien de comparable à ses yeux à ce qu’elle pouvait voir ici, chez elle.

« Sam a accepter de me parler, de remettre les compteurs à zéro, en ferais-tu de même ? Même si, comme on ne se connaît pas vraiment, tu ne peux pas avoir un véritable avis … »

Reprend alors Sirius, le regard posé sur elle. En l’entendant, Alexandra détourna la tête pour le regarder à son tour, plongeant ses yeux azurs dans ceux foncés du jeune homme. Elle le dévisage doucement durant de longues secondes. A vrai dire, elle n’avait rien à lui reprocher elle, si ce n’est son hypocrisie et sa lâcheté. Alors pour Sam, elle pouvait bien faire un geste et tenter de lui pardonner.

- Concernant un avis sur toi, ne t’en fais pas, j’en ai un, mais je peux essayer de remettre les compteurs à zéro. Pour Sam.

Et pour Mia. Elle peut bien faire ça pour les deux, sans pour autant rester quelque peu méfiante. Du moins le temps de se faire une opinion tranchée sur Sirius. Peut-être avait-il vraiment changer après tout ?
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A million dreams ⭐︎ Alexandra   

Revenir en haut Aller en bas
 
A million dreams ⭐︎ Alexandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexandra a 35 ans
» Présentation d\'Alexandra... =) [Validée]
» Charlène Alexandra Davis : Fiche terminée :D
» Live your dreams
» ALEXANDRA a 33 ans aujourd'hui !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: D'où venons-nous ? :: Venice Beach :: Beach and Pier-