AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost and Found ~Libre~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane Mayfair
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/05/2018
MESSAGES : 107

MessageSujet: Lost and Found ~Libre~   Mar 28 Aoû - 9:34

Roxane pédale. Des écouteurs vissés sur les oreilles, elle se perd dans la rythmique de ses pédales, le ruban d'asphalte devant elle, les fragrances des corals tree qui lui parviennent.  Elle vient de poser Helyos à la crèche, sans être en retard, sa matinée est libre. La jeune femme voulait en profiter pour aller faire quelques courses dans une épicerie bio qu'elle affectionne particulièrement. Elle voulait avoir l'esprit libre de toutes contraintes. Simplement profiter de ce début de septembre à la douceur sucrée.

Sauf que non. Seth. Seth a décidé de l'appeler il y a dix minutes.  Il est de passage à  Los Angeles pour trois mois. Il voudrait voir Helyos.  Passer du temps avec lui. La voir. Passer du temps avec  elle. Subtexte qu'il tente à peine de dissimuler.  Il promet de ne plus rester aussi longtemps sans prendre de nouvelle de lui. D'eux. Ce n'est pas ce père dilettante qui doit faire face aux questions de son fils. Qui doit répondre aux : Je veux voir papa, tu es méchante! Papa, il est toujours gentil avec moi! Quand est ce que Seth va comprendre que l'education de son fils ne repose pas sur quelques journées folles et fantasques? Que c'est aussi gérer les crises et les interdits? Mais quand ses grands yeux se posent sur elle, quand ses lèvres enjôleuses murmurent et promettent, la brune chancelle et vacille.  Le rythme de ses jambes s'accellere, se perds dans la descente de la colline. Elle augmente la musique dans ses tympans.   Priver son fils de son Père? Impossible. Priver Seth de son Fils? Impossible.  Elle posera des conditions. Un cadre fixe. Les premiers jours, Il pourra rester et coucher l'enfant si il le souhaite. A des heures précises. Mais ne restera pas pour diner. Ne sera pas présent pour le réveil et le petit déjeuner.  Ils ne sont plus ensemble.  Donner l'impression à Helyos que ses parents vont à nouveau habiter tous les deux, quand bien même il n'a jamais connu cette situation provoquerait un carnage lorsque cette illusion sera balayée, sable dans le désert.  Roxane refuse qu'ils abîment leur enfant de cette manière.  Seth est encore trop immature sur ce sujet. Son travail de photographe l'occupe quasiment à plein temps et le conduit à une vie nomade qui n'est pas adapté au rythme sédentaire d'un petit garçon.

Ou alors. Ou alors elle refuse totalement. Il a reconnu Helyos, mais en trois ans, n'a pas du passer plus de quelques mois bout à bout avec lui. Ho, il paie une pension. Qu'elle ne touche pas. Bloquée sur un compte pour  le bambin, en vue des études supérieures qu'il choisira. Et parce qu'elle est perdue dans ses pensées. Parce que le monde extérieur est un décor flou qui n’atteins pas son attention, elle est inconsciente de sa vitesse excessive. Les sons ne lui parviennent pas d'avantage.  Sinon, elle aurait reconnu l'endroit. Si il est libre d'habitation, la faune sauvage abonde.  Elle adore l'éloignement relatif de sa villa pour cette raison. Cela équilibre parfaitement l'agitation continuelle de Los Angeles. Elle chérie cette dichotomie distante de quelques miles.  Elle enregistre du coin de l’œil que des travaux sont en train d'être effectué sur la voie. Vaguement.  Ho gosh. Sa mère va encore lui faire un sermon de quatre heures. Une lecture rabâchée sur son inconscience et la manière dont elle gère ses rapports avec Seth. Elle n'a pas finit d'en entendre parler...

Lorsqu'une biche surgit devant elle et manque d'un cheveux de la percuter, Roxane n'a que le temps de freiner brutalement. Bien trop brutalement.  Alors que sa roue avant est sèchement bloquée, elle dérape en même temps sur une large nappe d'huile, probablement déversée sans attention le matin même avant que les travailleurs ne passent à une portion autre. Des outils et des engins sont à l'arret sur le bord de la route, mais les hommes eux même ne sont pas en vue.  La jeune femme est sèchement catapultée sur  l'asphalte. Brûlant et arrachant une partie de son épiderme à l'impacte. Elle n'a absolument pas le temps de réfléchir à se protéger ou à amortir quoique ce soit. Elle sent qu'elle tombe, puis rebondit sechement une seconde fois,  un hurlement douleur animal lui vrille les cordes  vocales, le velo atterrissant abruptement sur sa cheville gauche, lui arrachant un second cri d'agonie. Roxane ne sait pas. Ne sait pas là où elle n'a pas mal. N'arrive plus à réfléchir. Dans un réflexe de préservation, la journaliste parvient à agripper la lanière de son sac. Extirper son telephone lui demande un effort colossal qui manque de la plonger dans l'inconscience. Pas encore. Juste encore un peu. Elle arrive à peine à respirer. Tout tournoie et tangue. Tout est cruel. Elle saigne? Je ne sais pas. Sans deverouiller le portable, elle appuie directement sur la touche d'urgence. Impossible d'être cohérente. C'est trop dur. Elle parvient à peine à murmurer qu'elle est tombée  à l'opérateur, avant de céder à l'appel de l'obscurité.  Sous le regard impassible de la biche qui s'est immobilisée pour mâchonner quelques brins d'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter H. Grimes
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 05/07/2018
MESSAGES : 117

MessageSujet: Re: Lost and Found ~Libre~   Dim 23 Sep - 4:31


   


Lost and Found.


Le vent fouetta son visage lui donnant ce sentiment de liberté qu’il ne cessait jamais de chercher partout en ce monde. Coiffé d’un casque et habillé simplement même d’un t-shirt bleu, d’un short et de ses chaussures de courses, il inspirait et expirait goulûment l’air vivifiant des montagnes qui entouraient Los Angeles.  Peter Henry Grimes eut même l’envie de lâcher le guidon du vélo et porter les bras vers le haut et crier à tu tête. Oui, comme le mec dans Titanic dont on lui disait sans cesse qu’il lui ressembla. – Le type qui crevait à la fin donc ce n’était pas trop un compliment, hrm. -  Peter se sentait finalement en paix par cette matinée, car celle-ci ne fut pas de tout repos et bien malgré le peu d’heures qu’elle pouvait comporter.

Il se réveillait en sursaut et frissonnait au beau visage voulant se frayer un chemin jusqu’à son corps. Son vis-à-vis était élégant, les yeux sombres à la chevelure de jais et la peau moka. Elle approchait les lèvres et il s’était laissé embrassé … Que s’était-il passé la nuit précédente ? Les images furent plutôt floues emplies de verres de vin pendant la soirée d’inauguration de l’hôtel. Pourquoi en avait-il pris autant ? Pour se sentir plus à l’aise évidemment et cette jeune femme flamboyante l’y en avait sûrement aidé.

- Arrête … On ne devrait pas …

- I only wanted a little love affair. Now I can see you are beginning to care. But baby, believe me. It’s better to forget me …

- Quoi … ?

Murmurait-il confus par les paroles de chanson que cette magnifique femme s’amusait à lui chanter continuant plus encore même, un doigt sur ses lèvres pour l’intimer au silence. Il en avait froncé les sourcils sachant avoir déjà entendu les paroles quelque part, mais sans se rappeler où précisément.

Maintenant plus calme et sur son vélo, Peter se souvenait du titre de la chanson. Cela venait du film Mamma Mia 2 qu’il fit même acheter pour l’hôtel quelques semaines plus tôt. En tout nouveau propriétaire, il avait effectivement rajouté une petite salle de visionnement de films. Mamma Mia 2 était agréable à regarder, drôle et amusant : parfait en sorte pour des gens en vacances à L.A. Enfin, c’était un film parfait jusqu’à ce matin. Cette femme sulfureuse apparaissait maintenant à chaque fois qu’il pensait à cette chanson ou … Vice-Versa.

- Je vaux mieux que cela quand même. Je ne suis plus cet homme se parlait-il à lui-même tout en dévalant la pente amenant la route à passer au travers de bois. Huh ?

En bas, la route formait une petite courbe. Habitué à celle-ci, car Peter aimait venir ici depuis le mois de juin, il ralentit. Toutefois, aujourd’hui il y avait aussi des travaux. Peter s’arrêta alors totalement et relevant les lunettes de soleil sur sa tête, il forçait son regard à observer plus loin. Manquant de respirer, Peter laissa tomber son vélo sur le trottoir pour mieux observer.

- Oh mon dieu …

Tout en courant maladroitement vers la jeune femme qui étalé, apparemment inconsciente, au sol Peter manquait de trouver son téléphone. Il cherchait dans sa poche, ses doigts tremblotants touchaient le plastique de l’appareil, mais n’arrivèrent pas à l’agripper avant que ses genoux touchent lourdement l’asphalte.

- Madame ! Mademoiselle ! Est-ce que vous m’entendez ?

Soufflait-il ses yeux regardaient partout du vélo non loin presque trop bon pour la casse selon sa piètre connaissance de cette mécanique jusqu’à la position malencontreuse de la jeune femme et sur son téléphone ouvert.

- 911, comment puis-je vous aider ? Allo ? Allo !

- Peter Henry Grimes à l’appareil pris-il aussitôt le téléphone sans penser outre mesure. J’ai ici une jeune femme apparemment inconsciente des suite probables d’un accident à vélo … Nous sommes, euh … Sur la route *** au bas de la grande pente à Santa Monica.

Affalé sur l’asphalte, Peter peignait à reprendre son souffle. Il se demandait si ses mots furent compréhensibles malgré leur bégaiement dû à la panique enivrant l’homme. Arrêtant finalement l’appel, maintenant certain qu’on allait venir jusqu’ici avec des secours, Peter reportait son attention à la jeune femme.

- Mademoiselle. Je m’appelle Peter. M’entendez-vous ?

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane Mayfair
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/05/2018
MESSAGES : 107

MessageSujet: Re: Lost and Found ~Libre~   Mer 17 Oct - 17:41

Mais son doigt, sur la touche, ne parvient à rien. Le 911 que Roxane espérait composer ne résonne pas à l'autre bout de la ligne et elle sombre dans l'inconscience sans le savoir. Les quelques mots prononcés ne le sont que dans les bribes de son cerveau délirant. Pour que cela se fonde dans une obscurité bienvenue. Elle respire, péniblement, mais elle respire. Son casque a sauté de sa tête, délogé par la violence de la chute, ayant néanmoins rempli son rôle d'amortisseur. Sans lui...

La présence de l'homme qui se précipite, qui saute de son vélo à son tour, effarouche la bouche qui s'enfuit de toute la vitesse de ses pattes pour disparaitre dans les fourrés, puis, en plusieurs bonds, dans les profondeurs de la foret qui borde la route. Des échos vrille son crane. Roxane perçoit, peut être, que l'on parle. Peut être. A moins qu'elle ne rêve?

L'opératrice, habituée aux situations de crises, réagit aussi froidement qu'efficacement. Elle transmet à une équipe d'ambulancier les renseignements qui lui ont été communiqués. Elle tente d'obtenir de l'homme qu'il reste en ligne, de manière à avoir plus d'information sur la victime de l'accident mais celui- ci a déjà raccroché. Un soupire agacé franchit ses lèvres. Elle n'a pas eu le temps de lui poser des questions qui peuvent avoir une importance capitale pour la prise en charge de l'accidentée par les paramedicaux.

-Seth? murmure à peine Roxane, confuse, embrouillée. Les yeux clos, elle n'ose pas bouger. Elle ne sait pas exactement ce qui se passe, sinon qu'elle se sent mal, terriblement mal. Tout tangue et chavire. Pourtant elle est certaine qu'elle n'est pas partie faire une virée en voile. Rien n'a de sens. La jeune femme finit par tenter d'ouvrir les yeux. Pour sentir un clou chauffé à blanc lui transpercer l'orbite, enfoncé à grand coup de batte. Même les yeux clos, elle sent encore les élancements sauvages qui lui vrille les tempes. Timidement, la jeune femme essaie de bouger le bras. De reprendre un peu de contrôle sur son environnement. C'est à ce moment qu'elle réalise qu'elle est allongée. Que tout un coté de son corps la brûle attrocement. Et avec cela, les pièces du puzzle retrouvent peu à peu leurs places. Non, il ne s'agit pas d'une sortie en bateau mais d'une promenade à vélo. Cela ne peut pas être Seth non plus qui est à ses cotés. Impossible. Dean? Le visage du séduisant brun chasse pendant quelques brefs instants les souffrances pimentés qui gresillent dans ses nerfs. Mais trop vite, elles mènent à nouveaux la danse. Peter. Il a dit Peter.

-Je. ne connais pas Peter.

Ou bien? Est ce qu'elle l'a oublié? Elle doit forcement connaitre un Peter, elle connait tellement de monde. Oui, mais là maintenant tout de suite, elle n'en sait plus rien. Elle espère qu'il ne sera pas vexé de son attitude et qu'il voudra bien faire

-Votre interview. Mon assistante. fixera un autre rendez vous.

Parce que là, vraiment, elle ne se sent pas en mesure de se comporter d'une manière suffisament professionnelle. Roxane sent que ses propos ne font pas sens. Que ses mots s'emballent sans qu'il n'y ait de liens ni raisons. Il faut qu'elle se reprenne. Mais c'est tellement difficile. Tellement douloureux. Un frisson brutal saisi ses épaules et son corps. Elle commence à avoir froid. Trop froid. Elle aurait du mettre un manteau plus épais pour sortir, pourtant, il n'était pas prévu qu'il neige, ce matin. Elle devrait vraiment prêter plus attention à la météo avant d'aller se promener. Un jour, elle va attraper la grippe!

-Je ne me sens. Pas bien. Froid. Si. Froid. Dormir. Fermez la porte. Partant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter H. Grimes
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 05/07/2018
MESSAGES : 117

MessageSujet: Re: Lost and Found ~Libre~   Mar 13 Nov - 2:26



   


Lost and Found.


Une biche effrayée avait tellement surpris Peter qu’il en laissait tomber le téléphone au sol et malheureusement, l’appel s’était annulé. Son cœur, battant encore la chamade à cause de l’animal, Peter regardait dans ladite direction les yeux grands comme ceux d’un bébé un peu trop curieux. Il savait que la standardiste parlait encore, mais Peter ne savait aucunement s’il pouvait recontacter tout de suite après le 911.

Alors qu’il baissait à nouveau les yeux sur la jeune femme au sol, l’homme espérait la venue des ambulanciers. Je leurs aie dis ma localisation. Ils sont obligés de venir marmonnait-il, incapable d’arrêter de penser à sa maladresse. Il fallait effectivement que les secours arrivent, car la jeune femme délirait là au sol lâchant, peu audible certes, mais assez fort quand même le mot Seth. Un peu plus tard, il la voyait tenter de bouger et même de se lever.

- Mademoiselle. Faites attention. Je crois que vous êtes blessée.

Arguait-il se voulant calmement, mais quand même chargé de fébrilité. Alors, elle marmonnait à nouveau et cette fois de ne connaître personne s’appeler Peter. Il posait une main contre l’avant-bras de la jeune femme tentant de l’attraper si elle voulait réellement se lever alors que, selon lui, elle allait plus s’évanouir. Il regardait partout autour hâtif de voir les ambulanciers arriver maintenant. Il le fallait. Lui-même ne savait absolument pas quoi faire dans cette situation. Ok, il avait bien enlevé des balles de revolver dans des bras ou dans des jambes, tout comme sur lui, mais ce n’était pas la même chose. Il se sentait si peu utile actuellement. Et elle délirait de plus en plus.

- Je ne suis pas votre client et je n’ais pas d’interview avec vous. Vous avez eu un accident de vélo. Vous êtes à Santa Monica sur une route boisée.

Se précipitait-il à parler avec la jeune femme. Ok, là Peter venait de comprendre qu’il devait parler continuellement avec elle. Il devait la garder avec lui jusqu’à ce que les secours arrivent et la prennent en charge. Il ne voulait pas trop la toucher néanmoins outre que de la tenir doucement, car effrayé de lui faire mal.

- Restez avec moi ! Ne vous endormez pas. Il ne faut pas s’endormir. Et il ne fait pas froid. Il fait chaud … Très chaud même si vous voulez mon avis.

Continuait-il à parler et même de blaguer sur la situation tout pour capter l’attention de la jeune femme. Il se demandait à nouveau quoi faire. Peter n’avait rien sur lui que son t-shirt. Il soupira sachant de ne pas avoir le choix. Il enleva son t-shirt pour en couvrir, le moment d’après, contre le corps de la jeune femme.

- Avez-vous plus chaud maintenant ? Répondez-moi. Je m’appelle Peter Henry Grimes et les secours arrivent bientôt. Comment vous appelez-vous mademoiselle ?

© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lost and Found ~Libre~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost and Found ~Libre~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Lost and found
» The Lost get Found (Kirian #1)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: d'où venons-nous :: Santa Monica :: Home sweet home-