Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Livia ~ Sourire d'un ange déchu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livia Santini
Santa madre della pazienza
Livia Santini
DATE D'INSCRIPTION : 18/11/2018
MESSAGES : 189

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 18 Nov - 20:34




" Non si può assolvere chi non si pente ."


"Santini Livia"


◑ Nom Santini, c'est le nom de famille de sa grand mère maternelle. Son nom de naissance est perdu dans les limbes ( Doleante) ◑ Prénom(s) Livia ◑ Date et lieu de naissance 17 fevrier 1986, Baranzate, Lombrdie ◑ Nationalité Italienne. ◑ Orientation sexuelle Bisexuelle. ◑ Statut civil Célibataire épicurienne. ◑ Profession et/ou études Madame -Elle gère toutes les activités liées de près ou de loin à la prostitution de la Famille Visconti ◑ Quartier d'habitation (les descriptifs des quartiers sont ici Deux Logements  : L'un, officiel, à Santa Monica, où elle partage une immense propriété avec les autres Lieutenants et est propriétaire d'une petite maison, en toute discrétion, secretement, d'une maison sur les hauteurs d'Hollywood ◑ Qualités et défauts de ton personnage Décris ton personnage en quelques adjectifs mettant en avant ses qualités et ses défauts Intelligente ~ Manipulatrice ~ Brutale ~ Excessive ~Impulsive ~ Charnelle ~ Solitaire ~ Sanglante ~ Cinglante ~Ironique ~ Froide ~ ◑ Avatar Jaimie Alexander ◑ Groupe l’anachorète hypocondriaque. ◑ Crédits @Never Utopia pour l'avatar, répondre ici.

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire


Livia ~ Sourire d'un ange déchu Tumblr_ody9mi9PXo1ubb1beo3_250

Tics et manies et de ton personnage

~ Elle ne boit jamais d'alcool, sauf du champagne, lorsque les interactions sociales l'exigent, et du vin rouge, toujours des grands crus. Elle déteste perdre le contrôle et refuse de laisser les vapeurs d'alcool troubler son jugement.
~Elle fume beaucoup. Trop. C'est rare de la voir sans une cigarette non loin d'elle. Son briquet est un zippo qui a connut des jours meilleurs et qu'elle a depuis plusieurs années. Elle s'amuse à mettre du parfum mélangé à l'essence, suffisamment pour qu'il soit perceptible malgré le tabac. Tout comme l'alcool, elle évite la marijuana et dérivés.
~ Elle possède plusieurs moto, de grosses cylindrées, qu'elle conduit à la limite du suicide, pour le plaisir. Elle a une voiture, qu'elle adore. Une Corvette grand sport qu'elle prend lorsqu'elle n'a pas besoin de faire dans la discrétion. Mais généralement, elle est à moto.
~Si elle a un permis de port d'arme en bonne et due forme, qu'elle a régulièrement sur elle une arme de poing, elle a TOUJOURS plusieurs couteaux dissimulés sur elle. Les lames sont en céramique pour une raison évidente. Si elles sont un peu plus fragiles, elles passent l'ensemble des détecteurs de métaux. Ce qui est avantage que Livia ne sous estime pas.
Le petit cocon de ton personnage
Livia vit officiellement dans une grande demeure de plusieurs hectare sur les hauteurs de Santa Monica. Les moyens les plus onéreux ont été pris pour lui garantir les abords d'une forteresse inviolable, sans pour autant attirer l'attention au premier regard. Les clôtures hautement électrifiées sont dissimulées dans des haies d'assurances bénignes. Tout le long du domaine des hommes de main patrouillent et sont suivis par des camera de sécurités.  Elle partage ce lieu avec les Lieutenants les plus proches du Padre Visconti. Ils disposent chacun de petites dépendances personnelles leur donnant une certaine privauté. Au centre de la propriété, une demeure de maitre suffisamment grande pour les accueillir tous ainsi que des hôtes de passage. C'est dans cette maison que sont prises toutes les décisions stratégiques, que se tiennent les  conseils, c'est le centre névralgique de l'Organisation sur le sol Us.
Officieusement, comme la plupart des lieutenants les plus estimés, elle a aussi acheté une petite demeure, bien plus modeste, bien plus discrète, dans l'un des quartiers les moins prisé d'Hollywood. Elle est entourée d'une haie épaisse qui la protège des voisins et  est équipée de moyens de sécurité moderne qui l'alertent en cas d'intrusion.  Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Elle apprécie Los Angeles. Si ce n'est pas elle qui a choisi la destination, suivant Francesco sur ce plan, elle estime qu'ils sont plutôt bien tombés. Los Angeles est proche de la frontière mexicaine, les activités criminelles y sont aussi nombreuses que les opportunités. La mégalopole rengorge d'âmes faibles qui ne demandent qu'à succomber aux tentations que les Italiens sont ravis de procurer. Il lui est facile de se fondre dans la masse et d'agir dans l'ombre. Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Si Livia doit exercer un certain contrôle sur son tempérament, qu'elle doit maintenir une façade impersonnelle et glacée, la demoiselle déteste que l'on marche sur ses plates-bandes. Elle ne laisse passer aucune offense et s'assure rétribution dans tous les cas. Elle n'a aucun problème à recourir à la violence physique si les circonstances le permettent. Le Grand Amour est un mythe pour les âmes faibles, son existence tend vers un seul but, et si elle n'a rien contre le fait de s'amuser, son but avant tout.  Quel est le petit secret de ton personnage ?
-Pendant presque 18mois à deux ans, elle était toxico, ascendant junkie. Si Livia était encore jeune, pas encore la vingtaine, cela reste pesant. Il lui arrive, rarement, lorsqu'elle pête vraiment un câble, de sniffer un rail de coke ou de se piquer. Toujours dans la plus grande discrétion, jamais en publique. Aucun des autres Capo et certainement pas Visconti n'est au courant. Elle n'a aucun problème à faire disparaitre les dealers bavards.
-Elle a une petite fille de deux ans, née d'une courte liaison alors qu'elle était à Albuquerque pour monter de A à Z un bordel et un réseau d'escort girl.  Le père pense qu'elle est femme d'affaire et ignore tout de sa paternité. Son cercle criminel n'a rien vu de sa grossesse, elle a maintenu au minima les contacts pendant cette période et les autres secteurs avaient eux aussi de grosses activités à contrôler. L'enfant vit dans la maison d'Hollywood, avec un couple en qui Livia a une pleine confiance. La fillette les considère comme son oncle et sa tante, ils ont un petit garçon un peu plus agé, qui est son "cousin". Il est évident que Visconti n'est pas dans la confidence

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Siobhan pour vous servir, mes très chers Ton petit âge Bien trop âgée pour l'avouer! Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens J'essaie de ne pas tuer mes pixies et je martyrise mes partenaires de Rp, tout en complotant pour la domination du monde avec Oliver Personnage inventé ou scénario Inventé Où as-tu connu le forum? 3ieme perso, darlings. Un dernier petit mot ? <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3  

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t4303-livia-sourire-d-un-ange-dechu][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Jamie Alexander</span> - Livia Santini
[b]Livia Santini : [/b][i]Santa Monica//Hollywood[/i]
[b]Livia Santini: [/b] [i]Non recommandable[/i]


[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia Santini
Santa madre della pazienza
Livia Santini
DATE D'INSCRIPTION : 18/11/2018
MESSAGES : 189

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 18 Nov - 20:35



Dessine-moi un mouton


Lorsque l'on vit au seuil de la Pauvreté, à Milan, l'Angoisse est un poids permanent. Une plaie qui dévore et un monstre qui engloutit chaque lires dans l'espoir d'y échapper. Les parents de Livia vivent avec  cette épée de Damocles depuis des années et la naissance de leur fille a creusé leur bonheur et leur desespoir. Pourtant... ils ne vivent pas si mal. Les deux parents travaillent, ils ont acheté une petite maison en banlieue, dans la charmante bourgade de Baranzate, leur fille est nourrie et  à peu près correctement vétue. Non. Le pourvoyeur de nuit blanche réside dans le Et Si. Et si ils tombent malade? Et si ils perdent leur travail? Et si il arrive un accident à Livia? Alors ils ne pourraient plus payer les traites de la maison. Alors ils ne pourraient plus rembourser le crédit sur la fiat pourrie qu'ils ont achetés d'occasion. Alors ils se retrouveraient à la rue. Alors Livia sera placer en foyer.... Alors, Alors, Alors.... C'est sans doute la raison principale pour laquelle Piétro accepte de travailler comme comptable pour la 'Ndrangheta milanaise. La seule organisation qui garantie des revenus dignes de ce nom. Et une sécurité parfaite de l'emploi. Tant que l'on reste d'une probité absolument irreprochable. Et c'est bien ce trait de caractère qui a attiré l'oeil d'un des lieutenant du Padre Visconti.  Dafné s'en inquiète,  murmure contre les dangers d'une telle influence sur sa fille à fréquenter, même de loin, un tel milieu. Mais elle finit par se ranger aux arguments de son mari.

A six ans, la vie de la petite fille se modifie du tout au tout. Elle fait son entrée dans une école privée, commence l'équitation et la danse,  porte des vetements griffés, à sa propre chambre. C'est une vie qui lui fait tourner la tête et l'enchante. Elle est devenue la princesse des contes de fées que lui lit sa mère chaque soir avant de s'endormir. Bien sur, son père n'est qu'un rouage. Mais sa dextérité avec les nombres, sa manière de trouver des stratagemes pour blanchir l'argent le font rapidement monter dans les échelons. Il devient le principal interlocteur du Consiglière dès qu'il s'agit de faire bouger rapidement de grosses sommes d'argent pour les soustraires à l'attention des autorités italienne parfois un peu zélées. L'influence de la Commission européene, que voulez vous! Avec sa famille, ils sont même invités aux receptions de noel  de la Famille Visconti où Livia, en grandissant, peut observer l'existence de Dieux Mortels. De loin, elle observe Francesco. Sans jamais s'en approcher, après tout, il a deux ans de plus qu'elle, elle n'est qu'un bébé pour lui! Mais à quinze ans, il est déjà un adolescent qui  la fascine par son assurance alors que du haut de ses treize ans, elle se sent particulièrement maladroite et stupide. Là où elle n'est encore qu'une esquisse de la femme qu'elle va devenir, les traits de l'Homme qu'il sera sont déjà dessinés, en filigrane, dans ses mouvements et ses expressions, dans sa carrure qui s'étoffe et son visage qui perd l'enfance.  Mais Pietro, à force de s'approcher trop près du Soleil, commet le Crime d'Icare. A manipuler des millions, des milliards, il perd de vue l'essentiel. Il travaille pour un groupe pour lequel chaque centime compte. Et c'est en centimes qu'il se sert. Sur chaque transaction qui passe entre ses mains, la plus infime soit elle. Ces rivelets forment une rivière conséquente. Qui grossit le cash qu'il garde chez lui. Au cas où. Il n'aura pas l'occasion de vivre pour connaitre ce Au cas Ou.

24 décembre 2000. Elle a presque quinze ans et son monde sombre et bascule. Ils allaient féter noël. Ils allaient se rendre à la reception du 24 décembre traditionnellement organisée par les Visconti. Sa mère est déjà en robe de soirée, prête à se rendre sur place, Pietro ajuste son costume en queue de pie et Livia, Livia est encore dans sa chambre. Sa mère a accepté, pour la première fois, suite aux milles et une insistances de sa fille, de la laisser porter pour la première fois, une vraie robe de bal et non une qui la ferait ressembler encore à une petite gamine. Car elle espère bien oser cette année, réclamer au moins une valse à Francesco. Juste une. Après tout, elle a commencé à expérimenter son charme sur les garçons de sa classe et les résultats sont des  plus probants. Dans toute son innocence,la jeune adolescente est certaine que lorsque sonnera minuit, elle aura le baiser de son Prince Charmant.  Elle est à son rêve éveillée quand la porte d'entrée claque et se dégonde tant elle est ouverte avec force. Rapidement, sans refléchir, elle dévale les escaliers et s'engouffre dans une minuscule pièce qui donne sur l'étude de son père. A peine plus qu'un placard à balais, mais créer de telle manière qu'elle puisse observer discrètement ce qui se passe à l'intérieur. Et ce qui s'y passe la rend à moitié folle. Elle perds cette nuit là une partie de sa stabilité et de sa sanité. Le Padre est accompagné de son consiglière et de son fils. Ainsi que d'autres lieutenants qu'elle a appris à connaitre au fil des années. Ces hommes qu'elle a vu en toutes circonstances courtois et charmants avec sa mère, camarades et frères d'armes avec son père leur font subir des horreurs insoutenables pendant de trop longues heures. Rien ne sera épargné à sa mère jusqu'à ce que son père finisse par craquer et céder. Par révéler où et sur quels comptes il a dissimulé l'argent qu'il a escroqué à la famille. Puis l'horreur prend un nouveau tournant. Un pic d'appocalypse. le Padre tend une arme à son Fils. Et Livia doit se mordre le bras jusqu'au sang pour ne pas hurler lorsque Francesco abat sa mère d'une balle dans la tête. Il en faudra plusieurs pour son père. Il s'agit d'une leçon. D'une leçon pour toutes les autres petites mains de l'Organisation. Ils s'éloignent. Franchissent la porte d'entrée ouverte au froid de décembre quand le Padre ajoute un seul mot. Brulez tout.  L'efficacité des hommes est glaçante alors qu'ils s'affairent à placer à des endroits stratégiques des accelerants pour l'essence qu'ils répendent. Livia parvient tout juste à se glisser par une porte arrière donnant sur le jardin avant que la demeure ne soit engloutie par les flammes. Elle n'a plus rien. Juste un nounours que son père lui a offert à la fête foraine il y a une semaine et qu'elle avait oublié dans le minuscule office. La jeune fille l'a agrippé machinalement. Elle craint un instant que Francesco ne l'ait vu se faufiler en dehors de la propriété, encore habillée de sa robe aux couleurs amères, mais comme aucun cris ne retentit dans son dos, elle ne se retourne pas et s'enfuit aussi loin que possible. Les cadavres de ses parents se calcinent en même temps que sa jeunesse, sa naiveté et ses rêves. Il ne reste plus qu'un désir de vengeance. Profond et aussi intense que la chaleur qui rayonne des murs dans son dos. Elle promet aux Visconti Père et Fils une chute aussi ardente que celle de sa famille, elle n'a plus rien à perdre.

Il ne lui faut pas longtemps pour se rendre compte que le nounours a un rembourrage qui va lui sauver la vie. Au moins quelques temps. Piétro a pris le temps d'oter toute la mousse qui le remplissait pour le fourrer aux billets verts. Il n'y a que les plus grosses coupures et pour Livia l'évidence est sans conteste. Elle se réfugie dans une chambre d'un hôtel minable, après avoir dérobée dans une laverie de quoi se vétir plus convenablement. Laissant sur place sa robe de bal définitivement souillée. Elle refuse de plonger dans son maigre pécule pour se nourrir. Préférant sauter des repas plutôt que de courir le risque de devoir dormir à la rue. Durant les mois suivant, la jeune fille développe des talents certain de voleuse à la tire. Ses doigts sont agiles, elle est adepte à la diversion et l'on donne à son joli minois le bon dieu sans confession. Elle prend le temps de repérer ses proies, d'apprendre leurs différents trajets. Il lui faut parfois plusieurs jours pour dérober LE portefeuille qu'elle voulait à l'origine. Mais la concurence est rude à Milan et cette méthode fastidieuse lui évite les plus gros ennuis. Ho, il lui arrive parfois de se faire prendre et elle apprend à courrir. A courrir vite. Sa plus mauvaise rencontre la laissera avec les côtes félées et le visage tuméfié. L'adolescente a conscience que ce n'est que la présence d'une foule bigarée qui la sauve d'une correction bien plus sévère. Ce statu quo perdure dans sa dix-septième année. Deux ans de survie dans des circonstances précaires qui lui ont construit une carapace solide. Mais qui ne la protège pas des cauchemards récurrents qui la torture quasiment toutes les nuits, la laissant pantelante, couverte de sueur alors qu'elle revit les dernières scènes de sa famille. Ho, ni le Padre ni son Fils n'ont participés à la séance d'interrogation- bien au dessus de ce genre de taches, elle suppose- Mais c'est bien l'adolescent qui a scellé la fin.

Le changement survient avec Doménico. Cela faisait près d'une semaine qu'elle le surveille et lorsqu'elle glisse sa main dans son veston pour en retirer son salaire mal acquis, c'est une main ferme qui se referme sur son poignet. Alors qu'elle tente de se dégager, il l'entraine bien malgré elle dans une ruelle plus sombre, plus isolée. Ils sont rapidement rejoint et entourés par une dizaine de jeunes gens d'ages et de sexes mélés. Au lieu de lui tomber dessus et de lui faire regretter son imprudence, l'homme lui annonce que cela fait plusieurs mois qu'il l'observe, elle et ses méthodes. Ils forment un petit clan de voleurs, discret et efficace. Ils sont pret à l'acceuillir si elle le souhaite. Doménico approche des vingt-cing ans, estime t'elle, l'un des plus vieux. Il est manifestement le leader du petit groupe et son charisme est indéniable. L'éclat de ses yeux verts promet des jours plus doux pour Livia, tant qu'elle suit des reglèes simples. Une partie du butin est mis en commun, personne d'autre que le groupe n'est admis dans le loft où ils vivent ensemble, sauf ceux que Doménico juge digne d'une certaine confiance. Il lui facile de se glisser dans cette nouvelle routine. Elle cesse de sauter des repas, sa maigreur s'attenue pour laisser la place à des esquisses de rondeurs plus féminines. Il lui apprend, ainsi qu'aux plus novices, comment dérober montres et bagues, colliers et boucles d'oreilles en plus des cibles les plus simples. Elle apprend avec soif, désireuse, anxieuse de prouver qu'elle a tout à fait sa place au sein du groupe.

Ils ne se contentent pas d'une existence spartiate. Ils organisent de nombreuses soirées où l'alcool et les drogues en tout genre sont une présence régulière. Livia s'en tient éloignée, encore trop réservée. Elle boit de temps à autre un peu de bierre, peut être un peu de vermouth , pour ne pas vraiment s'isoler de l'ambiance, mais ne sent pas totalement à son aise dans ces libations trop libérées. Jusqu'à ce que Doménico lui force la main. Plusieurs semaines après son entrée dans le groupe, il louvoie jusqu'à elle. Il n'impose pas. Pas vraiment. Mais la pipe à crack qu'il tient en main est très claire. Son attitude aussi. L'ultimatum est muet mais brutal. Si elle souhaite rester avec eux, il lui suffit de relacher les brides de son contrôle. Ou presque. Livia hésite. Longuement. Le bras de Doménico glisse à sa taille, murmure des paroles sans sens. L'idée de retourner à la rue, seule, sans appui la terrifie. Surtout qu'ils ne la laisseront plus s'aventurer sur leur territoire, elle le sait. Elle inspire une boufée, puis une seconde. L'effet la foudroie sur place. Ses craintes, ses anxiétés, ses terreurs s'evanouissent. Immédiatement. Remplacé par un flottement ouaté  qu'elle ne maitrise pas. Livia plane dans la stratosphère. Doménico, lui, est totalement sobre. Et la jeune femme ne resiste pas lorsqu'il l'entraine dans sa chambre et ferme la porte. Ses protestations sont diffuses, sans forces lorsqu'il la déshabille et l'allonge sur son lit. Elle n'a aucune prise sur la réalité quand il s'impose sur elle, en elle. Le retour à la réalité, au matin est sauvage. Doménico a encore le bras au travers de sa taille lorsqu'elle se lève pour aller vomir. Livia n'a aucun souvenir clair de ce qui s'est passé, malgré l'endolorissement général de son corps et de son esprit.  Il n'aura pas un mot à son encontre alors qu'elle subit de plein fouet la descente. Les heures s'espacent et les habitudes acquises s'installent à nouveau. Doménico reprend son rôle de mentor et leader sans jamais suggéré qu'il s'est passé quoique ce soit d'anormal entre eux. Livia commence à croire que ce n'était qu'une hallucination du à la nouveauté de  la drogue. Et les soirées suivantes, rien ne lui est imposé. Si elle veux boire ou non, si elle veux consommer ou non. Ses vols deviennent de plus en plus précis et elle devient rapidement l'une des plus habiles. Des éléments du groupe disparaissent, d'autre les rejoignent. Parfois en compagnie d'amis de Doménico, parfois seuls.  Jusqu'à ce qu'il vienne à elle une seconde fois. Des rails de coke qu'il dispose devant elle. Sa main sur sa nuque pendant qu'il abaisse sa tête, l'autre qui écarte ses cheveux.  Et quand il l'entraine à nouveau, Livia finit par accepter que cela fait partie de ses privilèges de meneur. La cocaine danse dans ses veines quand il appuie sur sa nuque et écarte ses cheveux pour regarder son visage et ses lèvres qui s'ouvrent à son aise. Elle devient sa favorite. Et elle commence à avoir du mal à exister sans stupéfiants. Il fournit. Juste assez pour qu'elle soit fonctionnelle. Pas assez pour qu'elle devienne un zombie perdant toutes compétences. Elle sniffe, se pique, inhale. Elle en oublie les Visconti. Leurs visages se brouillent. Sauf la nuit lorsqu'elle n'a rien dans le sang. Alors ses reves hantés  reprennent. Alors elle se souvient. Puis revient le manque au matin. Et sa dose. Et elle oublie.
         

20 décembre 2005. Livia ne pense plus à sa vie d'avant. Près de cinq ans après la perte des siens, c'est trop douloureux de se souvenir du visage tendre de sa mère et des traits affirmés de celui de son père. C'est sans doute pour cela que la drogue est une alliée puissante. Elle a pris gout aux attentions toxiques de Doménico. Sans avoir une pleine conscience que celui n'aime qu'une seule personne. Lui même. Qu'il ne veille aux intérets d'une seule personne. Lui même. L'aube de ses vingt ans la plonge à nouveau dans la tourmente. Mais cette fois, c'est de son choix. La jeune femme a compris depuis longtemps qu'il gère plusieurs traffics en plus de sa bande de voleurs. Qu'il n'hésite pas à devenir le mac de certaines de ses recrues ou de les abandonner sans remords à des réseaux plus importants lorsque le buisness l'exige. Elle en vient presque à considérer que c'est une manière de vivre acceptable.

Le rendez vous est anodin. L'Albanais est un habitué des lieux, rarement seul. Son garde du corps ne le quitte jamais. C'est un détail qui aurait du lui mettre la puce à l'oreille si elle n'était pas dans les trompeuses vapeurs d'un stupéfiant ou autre. Elle est assise sur les genoux de Doménico, ne prêtant qu'une oreille distraite à la conversation. Les mains de celui- ci sont rarement inactives et elle en a pris son parti. Au moins, il ne la partage pas. Jusqu'à ce que le ton monte entre les deux hommes. Que son nom revienne régulièrement sans que l'un ou l'autre ne s'adresse à elle directement. Grincant des dents, elle lutte pour dissiper son nuage, sa stupeur. Et le puzzle qu'elle reconstitue est un coup de fouet. Doménico veux monter en hierarchie, il est ambitieux. Il en a assez de nager avec les menus fretins et veux rejoindre les requins. L'Arrogance. Toujours. Elle pourrait le lui dire, qu'elle précède la chute. Il a discrètement attaqué et dépouillé plusieurs courriers de la 'Ndrangheta. Récuppérer les chargements. Depuis trois nuits, il dort avec 15 kilos de coke qui appartient à la Famille Visconti. La bile monte le long de la trachée de Livia. Il est taré. Il n'y survivra pas. Si la Mafia n'a pas encore remonté sa piste, cela ne tardera pas. Aussi sur que le Jour se lève. La présence de l'Albanais devient plus logique. Il ne peut pas distribuer autant de marchandise. Pas sur le sol italien. Il est pret à céder la poudre contre une somme substancielle. Ils argumentent. Marchandent. Ils sont morts tous les deux et tous ceux qui sont entré en association avec eux. Ils arrivent à un accord. L'albanais viendra le lendemain récupérer la blanche. Et elle avec. Il a envie de s'amuser avec elle depuis la première fois qu'il est entré en affaire avec Doménico. Quand il sera lassé, il l'écoulera dans un de ses bordels. C'est déjà tracé. Livia proteste. S'emporte. L'homme quitte la pièce sans un regard, laissant Doménico gérer sa pute. Ce sont des détails et il s'en fout.

Doménico ne l'écoute pas non plus. Certain qu'elle fera ce qu'il voudra une fois qu'elle aura eu ses doses. Elle n'a jamais été que docile en sa présence. Sauf que Non. L'Ombre des Visconti a reveillé un noyau dur d'acier. De l'azote qui brule tout autour de lui. Et déchire ses illusions de sécurité. Elle avait promis vengeance à son Sang et s'est laissé détourné. En apparence, elle faiblit. Se laisse conduire une dernière fois à son lit. Après leurs ébats, il s'endort. Livia agrippe dans la cuisine un couteau en céramique et le poignarde plusieurs fois. Les autres ont été éloignés du Loft pour les deux jours, le temps que les négociations avec l'Albanais soient conclues. Ce sera sa perte. Elle n'a aucune hésitation. Aucune pitié. Quand une partie de sa rage s'abaisse, elle ignore si il respire encore. Mais quand elle part, c'est avec les 15 kg d'or blanc qui appartiennent aux Visconti. Pendant près de deux mois, elle disparait de la surface de la terre.

17 fevrier 2006, elle fête ses vingt ans en se rendant à la Villa des Visconti. Au coeur même de leur domaine. De la junkie paumée, il n'y a aucune trace. De l'adolescente revant à son premier vrai bal, il ne reste que des cendres imperceptibles. Le Phoenix qui emmerge est dur et ciselé. Elle a coupé ses cheveux et c'est une femme décidée qui remonte l'allée, accompagnée de gorilles surveillant le perimettre. C'est qu'elle arrive avec un cadeau de prix. Elle remet à Francesco lui même les chargements de poudre. Il n'en manque pas un gramme. Les paquets sont intacts. Si l'adolescent était charmant, l'homme qui se tient devant elle est renversant. Elle plaide sa cause. Explique qu'elle n'a rien à voir avec le vol original. Que dès qu'elle a compris la provenance, elle a fait en sorte de les ramener. Le délai etait pour sa propre sécurité. Ne désirant pas succomber à la traitrise d'un sous-fiffre et ou d'une Famille Rivale. Non, la seule chose qu'elle veux, c'est pouvoir faire ses preuves dans l'Organisation. Elle est prête à faire face à toutes les epreuves qu'ils voudront lui faire passer. Tous les tests. Elle sait qu'elle est un atout pour eux.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesco Visconti
Mafieux aimant la pizza, Laura Pausini et les câlins
Francesco Visconti
DATE D'INSCRIPTION : 18/11/2018
MESSAGES : 533

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 18 Nov - 22:57

Hate me with a passion cligne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia Santini
Santa madre della pazienza
Livia Santini
DATE D'INSCRIPTION : 18/11/2018
MESSAGES : 189

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 18 Nov - 23:13

Mio caro Odiato... comment peut tu en douter........ héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlan Sterling
Admin Christian Grey
Harlan Sterling
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 1473

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyLun 19 Nov - 6:52

Rhoo qu'elle est belle coeur
Re re bienvenue Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew McGregor
Admin Christian Grey toi même !
Matthew McGregor
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2016
MESSAGES : 4664

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyLun 19 Nov - 9:39

Oooh ! coeur
Bienvenue chez toi ! hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptySam 24 Nov - 21:54

Rebienvenue à la maison avec la belle heart2
Revenir en haut Aller en bas
Sirius Clark
Admin Kiki Volage
Sirius Clark
DATE D'INSCRIPTION : 24/05/2018
MESSAGES : 168

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 25 Nov - 12:29

Re bienvenue cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Sullivan
Mais tu peux m'appeler Larusso
Siobhan O'Sullivan
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2018
MESSAGES : 2220

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptySam 1 Déc - 21:27

Thanks darlings of mine!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptySam 1 Déc - 23:16

Re bienvenue chez toi ma belle I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ellie Fields
Modo des guilis
Ellie Fields
DATE D'INSCRIPTION : 07/11/2018
MESSAGES : 295

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 2 Déc - 21:13

Haaaaan, j'avais oublié de te souhaiter la re-bienvenue ! fifou

Re-bienvenue chez toi ma belle, hâte d'en savoir plus sur ce nouveau perso. hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia Santini
Santa madre della pazienza
Livia Santini
DATE D'INSCRIPTION : 18/11/2018
MESSAGES : 189

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyDim 16 Déc - 10:21

Hoo je n'avais pas vu!

merci mes beautés!
Je commence enfin l'histoire, en douceur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megara Rosebury
Admin blondasse
Megara Rosebury
DATE D'INSCRIPTION : 18/07/2016
MESSAGES : 563

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyMer 19 Déc - 10:29

Je te valide ma belle cute Tu connais la maison heart3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée Desnuits
"Il se recula prestement quand il l'entendit émettre un son suspect..."
Cassiopée Desnuits
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2018
MESSAGES : 726

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu EmptyMer 19 Déc - 12:49

Bienvenue à ce joli perso!

Plein de bisous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty
MessageSujet: Re: Livia ~ Sourire d'un ange déchu   Livia ~ Sourire d'un ange déchu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Livia ~ Sourire d'un ange déchu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: tes rancoeurs :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-