AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damian Baker
Admin Napkin Head
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 173

MessageSujet: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 21:00




" I have a cow and I sew. How's that for "hard to relate to"? "


"damian Baker"


◑ Nom Baker, et pourtant il ne cuisine pas de grands plats. ◑ Prénom(s) Damian. ◑ Date et lieu de naissance Le 15 mars 1977 à Surrey, en Angleterre. ◑ Nationalité Anglaise. ◑ Orientation sexuelle Hétérosexuel. ◑ Statut civil Veuf et papa de deux petites filles adorables. ◑ Profession et/ou études Pédiatre, il a un don inné avec les enfants. C'est parfois un métier difficile, surtout quand les enfants sont réellement malades, mais il aime ne changerait pour rien au monde. ◑ Quartier d'habitation Downtwon, quand il a débarqué il lui fallait trouver l'endroit parfait pour être non loin des écoles pour ses filles, non loin de son job pour ne pas avoir à courir - pas qu'il est fainéant mais il faut être pratique quand on est un père célibataire. Il a trouvé un grand loft à Downtown, sur deux étages, avec accès sur le toit de l'immeuble qui leur "appartient" et dont les filles peuvent profiter d'un chouette jardin. Elles ont leur propre chambres situées à l'étage, avec une salle de bains pour elles - ça fait rêver. Quant à Damian, sa chambre est au 1er étage, avec sa salle de bain privée, non loin de la cuisine ouverte sur un salon qui fait la superficie du loft - le tout dans une luminosité parfaite.  ◑ Qualités et défauts de ton personnage Décris ton personnage en quelques adjectifs mettant en avant ses qualités et ses défauts Sensible ; Fort ; Intelligent ; Entêté ; Généreux ; Charismatique ; Introverti ; Fidèle à ses principes ; Maniaque ;   ◑ Avatar Jude Law  heart2   ◑ Groupe L'Hémorragie de tes Désirs. ◑ Crédits @praimfaya pour l'avatar, GOOGLE GIF.

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



Tics et manies et de ton personnage
Il a grandi dans une famille britannique assez aisée, mais qui lui a toujours inculqué de bonnes valeurs - soit il n'a jamais manqué de rien, mais il a appris la valeur de ce qu'il avait. Il est donc très carré et très maniaque - on peut manger par-terre chez lui, si, si - mais il sait également relâcher la bride - il le faut quand on a deux petites filles qui foutent le bordel. Et encore quand on est père célibataire de deux petites filles, on se lève à 5h du matin - il a un réveil dans la tête - on prépare le petit déjeuner, on les réveille en les embrassant, on les fait manger en rigolant, on les prépare pour l'école et on les y emmène - hors de question que quelqu'un d'autre ne les dépose - et on fait sa journée de travail pour recommencer en sens inverse le soir. Sa vie est donc assez carrée et chronométrée - il en a besoin pour avancer et pour ne pas sombrer. Il porte des lunettes, sans il risque de vous louper sans le vouloir. Il sait faire preuve de délicatesse - aussi il apprend à coudre et il est pas mal en plus ! Curieux, il aime apprendre de nouvelles choses et ne rechigne jamais à la tâche. Ce qui ne veut pas dire qu'il est bon en tout... et les filles vous diraient qu'il ne sait pas cuisiner. Depuis quelques temps, il a la mauvaise habitude de sortir un week-end sur deux - lorsque les filles sont avec leurs grands parents maternels - pour boire, pour oublier, pour ne pas rester si seul.

Le petit cocon de ton personnage
Il a opté pour un grand loft - il peut se le permettre - à Downtown, avec ses deux petites filles. Il est donc sur deux étages - les deux derniers - avec accès au toit aménagé d'un petit jardin. Au 1er étage, la cuisine est grand ouverte sur un salon qui fait la superficie du loft - et croyez-le ou non, c'est plutôt spacieux et lumineux puisqu'il y a de grandes baies vitrées. Sa chambre est annexée au salon, avec sa douche à l'italienne privée. Au 2ème étage se trouve les chambres de ses princesses, une salle de bain avec baignoire et un bureau. Dans ce couloir, une trappe au plafond qui leur ouvre les portes du toit et du jardin.

C'est plutôt luxueux, mais allez, il est pédiatre quand même  héhé1

Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Ici ou ailleurs, peu lui importait à l'époque où il a débarqué à LA - dix années plus tôt. Il aimait. Il aimait Clara. Il l'aurait suivi jusqu'au bout du monde de ce fait, et il l'a fait. Sans jamais regretter. Pour un britannique ayant grandi dans une petite ville telle que Surrey, ce fut un grand pas et un grand plongeon même - mais il a la faculté de s'adapter partout où il va. La ville est dynamique, intense, leur apporte absolument tout ce dont ils ont besoin et à l'heure actuelle c'est la seule chose qui lui importe.

Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
Parce que c'est un amoureux de l'amour. Il a le coeur brisé aujourd'hui, persuadé qu'il n'a aimé qu'une fois et ne pourra jamais aimer qu'une seule fois. Il a le coeur qui saigne. Mais il ne peut pas renier l'amour qu'il a éprouvé, qu'il a vécu, qu'il a connu. Il a eu la chance de vivre la grande Aventure, d'avoir aimé au-delà des mots et d'avoir été aimé au-delà des étoiles - que demander de plus ?

Quel est le petit secret de ton personnage ?
Il n'en a pas vraiment - sauf peut-être pour ses filles. S'il est un père exemplaire et ultra-présent pour ses princesses qui sont tout ce qui lui reste au monde, il n'en est pas moins un homme. Et un homme qui souffre sous cette carapace qu'il a construite pour ne pas les inquiéter. Et chaque week-end où elles partent chez leurs grands parents, il n'hésite pas à sortir et à s'oublier. A boire, parfois beaucoup trop, et à partager des moments spontanés et éphémères avec des femmes qu'il ne revoit jamais après. Ce n'est pas un manque de respect, vraiment, c'est juste une échappatoire.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo SHADOWS. Ton petit âge 30 ans. Je ne bouge plus depuis. Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Je les écoute - ce qui est pire     Personnage inventé ou scénario Inspiré plutôt. Où as-tu connu le forum? JE COUCHE AVEC LES ADMINS MOI  fifou Un dernier petit mot ?  cligne

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t4327-damian-baker-life-unexpected#124855][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Jude Law</span> - Damian Baker
[b]Damian Baker : [/b][i]Downtown[/i]
[b]Damian Baker : [/b] [i]Pédiatre.[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Baker
Admin Napkin Head
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 21:01



Dessine-moi un mouton


En son for intérieur, il le savait. Il lui fallait arrêter. Il lui fallait y mettre un terme. En son for intérieur, il savait qu’il ne pouvait pas continuer ainsi. Qu’il devait éviter ce chemin. Pour l’heure, il était incapable d’écouter la raison, car la raison l’avait quitté. Pour l’heure, il était incapable de se sentir vivant autrement. Pour l’heure, il était incapable de tenir le coup sans cette échappatoire. Pour l’heure, il avait besoin de ce whisky pur malte. Pour l’heure, il avait besoin de ses sourires aguicheurs. Pour l’heure, il avait besoin de ces regards tentateurs. Pour l’heure, il avait besoin d’oublier qu’il avait des responsabilités. Pour l’heure, il avait besoin d’oublier qu’il devait être fort, qu’il devait être un roc. Pour l’heure, il n’était qu’un homme. Célibataire. Sans attache. Sans passé. Sans présent. Sans futur. Était-ce normal ? Était-ce anormal ? Que pouvait-on attendre de la part d’un homme qui venait tout juste - à peine une année - de perdre sa femme ? Pouvait-on s’attendre à ce qu’il remonte la pente en un clin d’oeil, en un claquement de doigt ? Pouvait-on s’attendre à ce qu’il se remette en selle comme si elle n’avait jamais existé ? Pouvait-on s’attendre à ce qu’il sourisse à la vie ? Il souriait à la vie. Il souriait chaque jour. Il souriait à tout le monde. Et tout le monde le soutenait, tout le monde le rassurait, tout le monde lui souriait en retour. Tout le monde l’admirait. L’admirable Damian Baker, ou l’homme qui se retrouvait veuf âgé d’à peine quarante ans avec la responsabilité de s’occuper et d’élever deux petites filles en bas-âges. Cela avait de quoi sensibiliser n’importe quel être humain digne de ce nom - et pourtant rien ne pouvait plus l’irriter et le stresser que tous ces messages de bienveillance et de solidarité. Personne ne pouvait comprendre - personne autour de lui du moins. Il n’avait pas seulement perdu sa femme, il avait perdu sa moitié. Il n’avait pas seulement perdu sa femme, il avait perdu son alliée. Il n’avait pas seulement perdu sa femme, il avait perdu son amie, sa confidente, sa partenaire. La mère de ses enfants. Oui, il n’était pas le seul veuf éploré de Los Angeles, encore moins de la Planète Terre. Et oui, il savait que le temps apaisait les blessures et les peines. Mais non, il ne pouvait se résoudre à passer le cap qui consistait à «avancer». Mais non, il ne pouvait se résoudre à passer le cap qui consistait à «passer à autre chose». A ses yeux, cette étape n’arriverait jamais. A ses yeux, cette étape était impensable, impossible, inimaginable, insupportable.

Alors, dès qu’il le pouvait, il se retrouvait à sortir avec des amis. Dans un pub typiquement british. Dans un bar typiquement irlandais. Dans une boîte typiquement américaine. « Bonsoir, » que les voix susurrent à chaque fois, féminins et remplies de promesses. Et il répond par des sourires énigmatiques, parfois mélancoliques, parfois amusés, parfois suspendus. Et ils parlent. Et ils se charment. Et ils flirtent. Et ils profitent du moment présent. Il n’est pas un homme à femmes, ne l’a jamais été. Avant Carla, il n’avait eu que deux petites-amies. Et rien, absolument rien, ne pouvait se comparer à ce qu’il avait connu et ressenti avec Carla. Depuis sa disparition, il en était plus convaincu que jamais. Car chaque fois qu’il se retrouvait en compagnie de l’une des ces femmes, il ne pensait qu’à Elle.

« Vous êtes vraiment doué, Docteur, » que l’infirmière lui dit d’une voix admirative. C’est comme si cela la surprenait à chaque fois. Ils travaillaient depuis quasiment six ans ensemble maintenant, mais elle ne semblait pas s’habituer à son habileté à amadouer les enfants qui venaient le voir. « Je sais, je sais, je ne devrais pas être aussi surprise - ou plutôt plus aussi surprise - et pourtant... » qu’elle sourit en remettant de l’ordre dans la salle de consultation. Il sourit, touché et flatté par le compliment. Il avait toujours été à l’aise avec les enfants, et il avait très vite compris qu’il était capable de les comprendre et de les rassurer comme personne ne le pouvait. « Ils ne sont pas si effrayants qu’on ne le croit, » qu’il lance sur le ton de l’humour. Sans compter qu’il avait de quoi s’entraîner à la maison. Lily et Ginny étaient seulement âgées de 7 et 5 ans, aussi nécessitaient-elles constamment l’attention de leur père. Encore plus depuis qu’elles avaient perdu leur mère. Il était leur seul repère, et de ce fait il redoublait d’efforts pour elles. Elles ne lui avaient jamais rien demandé, sans doute ne le feraient-elles jamais, mais à ses yeux c’était NATUREL. Logique. Évident. « Comment vont vos filles ? » que lui demande Nancy. « Oh, elles sont en pleine forme. Je ne crois pas qu’il existe quoique ce soit en ce bas monde capable de les ralentir, » qu’il plaisante gaiement. Il pourrait se plaindre toute la sainte journée d’être exténué et débordé les concernant, en réalité il se sentait chanceux. Elles étaient son monde. « C’est bien de vous voir sourire, Damian, » qu’elle lui fait savoir, sensible à son bien-être. Nancy était proche de la retraite, et elle maternait un peu tout le monde. Mais lui en particulier. Et voilà qu’il baisse le regard, hésitant entre la gêne et la mélancolie. Oui, il souriait. Mais le coeur, très souvent, n’y était pas toujours. Oh, il ne se considérait pas comme totalement MALHEUREUX. Mais il ne se considérait pas non plus complètement HEUREUX. « Je ne vous embêterais pas plus, Damian. Je ne vous le dirais qu’une fois, » qu’elle se lance malgré tout comme si elle s’était retenue trop longtemps - et peut-être bien que c’était le cas. « Vous êtes jeune, vous êtes beau, vous êtes un homme et un docteur merveilleux. Vous méritez le bonheur, » qu’elle ajoute en pinçant les lèvres dans un sourire qui se voulait rassurant et encourageant. Oui, beaucoup le lui répétaient. Ils les écoutaient mais ne les entendaient pas.

Ils ne comprenaient pas. Ils ne pouvaient pas comprendre. Personne ne le pouvait.

« On est les trois mousquetaires ! » que répète Ginny dans une cri de joie. Déguisée en reine des neiges, aux côtés de sa grande soeur vêtue comme une princesse de contes de fées, elle avait les joues rosies et les yeux brillants d’une petite fille qui venait de passer une excellente soirée. Et qui allait sombrer dans le sommeil sous peu. Cela l’attendrit. Il avait passé la soirée entouré de personnes qu’il ne côtoyait pas, dans un monde et dans un bruit assourdissant, il avait couru, il avait applaudit, il avait dû parler et écouter. Il était plus que fatigué lui-même, mais il n’aurait raté cette soirée pour rien au monde. « Toujours, » qu’il lui assure en la portant pour lui offrir un baiser sonore. « Et les trois mousquetaires sont bons pour aller se coucher, » qu’il leur lance et, bien qu’elles gémissent des «non» à tout va, elles ne s’en dirigent pas moins dans leurs chambres respectives. « Papa, je peux dormir avec ma robe, s’il te plait ? » « C’est une robe plutôt imposante, ma chérie, tu es sûre que tu vas bien dormir ? Si je me souviens bien - et je ne peux que m’en souvenir tant tu le regardes - la Reine des Neiges ne dort pas dans cette robe, n’est-ce pas ? » qu’il tente de raisonner sa petite dernière tout en l’installant sur le lit. « Mais papa, on ne la voit pas dormir ! » qu’elle rétorque naturellement, ce qui le bluffe à chaque fois, car elle fait toujours preuve d’une perspicacité impressionnante à son jeune âge. « C’est bien vrai... ok, mais juste pour ce soir, deal ? » qu’il se résigne, trop faible pour lui refuser quoique ce soit, en lui tendant le petit doigt pour conclure le pacte. Un baiser volé, un sourire échangé, et il la laisse au pays des rêves pour rejoindre Lily. « Je devrais t’appeler speedy gonzalez, » qu’il plaisante alors que sa plus grande est déjà installée sous les draps, en pyjama. Elle rit, l’attendant patiemment avec son livre - elle n’oubliait jamais la lecture du soir. « Papa, » qu’elle murmure alors qu’il referme le livre quelques minutes plus tard alors qu’elle s’assoupit. « Oui, mon coeur, » qu’il lui demande sans vraiment s’attendre à ce qu’elle continue. « Maman me manque... » Coeur brisé. Gorge nouée. Oui, elle manquait. Terriblement. « Mais tu sais, tante Jojo dit qu’elle est toujours là. Qu’elle veille sur nous. Et qu’elle voudrait qu’on soit heureux. Je crois bien qu’elle a raison, » qu’elle enchaîne en le regard de ses yeux lourds de sommeil. A quel moment ses filles étaient-elles devenues plus sages et plus fortes que lui ? « C’est bien vrai, ma chérie, » qu’il finit par reconnaître en lui caressant les cheveux. « Alors, faut être heureux, » qu’elle conclut naturellement, comme seuls les enfants savent le faire.

Naturellement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliver J. Sterling
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 15/11/2017
MESSAGES : 593

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 21:30

AHHH JUDE JE L'AIME TELLEMENT bave bave heart2
Rebienvenue à la casa avec ce personnage bien trop mystérieux pour le moment à mon goût et que j'ai surtout grandement hâte de découvrir héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Baker
Admin Napkin Head
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 21:32

VOUI j'ai craqué j'ai pété un plomb et voilà ta soeur en string
Merci, promis je remplis vite léchouilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Sullivan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2018
MESSAGES : 899

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 22:49

Jude Law!!!!
Il a tellement de Classe, de Charisme avec en même temps ce grain de folie qui le rend attachant. Comme Hugh Grant

Hoooo j ai hâte d en savoir plus sur ce nouveau perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Baker
Admin Napkin Head
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 22:55

Merci ma belle heart2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Solète
Admin hystérique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/06/2016
MESSAGES : 844

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 23:03

DUMMMMMBLEDOOOOOOORE
(Et grindewald)



ta soeur en string
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian Baker
Admin Napkin Head
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2017
MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Sam 1 Déc - 23:09

DUMBELDAMN PENNY, DUMBLEDAAAAAAAAAAAAAAAAMN
Vilaine fifou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhan O'Sullivan
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 07/03/2018
MESSAGES : 899

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Dim 2 Déc - 8:51


J'ai cette chanson dans la tête depuis que j'ai lu ta fiche Very Happy
non j ai pas honte.
Okay.
Un peu!
Wink

Ton personnage est vraiment intéressant et je vais l'espionner ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew McGregor
Admin Christian Grey toi même !
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2016
MESSAGES : 4368

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Dim 2 Déc - 11:11

Que je baaaaave bave
Il est magnifiiiique cute coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pénélope Solète
Admin hystérique
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/06/2016
MESSAGES : 844

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   Dim 2 Déc - 17:06

Je te valide cute
Love u so much (mon tel a voulu écrire Michel )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED   

Revenir en haut Aller en bas
 
DAMIAN BAKER - LIFE UNEXPECTED
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: tes rancoeurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-