Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Gru
Josh McCarthy
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 1645

MessageSujet: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Sam 2 Sep - 20:51




" C'est un homme qui rentre dans un café, qui dit "Salut, c'est moi !". Et en fait, c'était pas lui... "


Josh McCarthy

◑ Nom McCarthy. ◑ Prénom Josh. Juste Josh. Surtout, ne m'appelez pas Joshua, sinon j'vous bouffe. C'est juste Josh. Docteur mamour aussi, si vous voulez. ◑ Date et lieu de naissance 12 mai 85, à Los Angeles. ◑ Nationalité Papa americano, tutut. ♪ ◑ Orientation sexuelle Les jolies courbes des nanas, il n'y a que ça de vrai. ◑ Statut civil Attention, gros bordel de ce côté-là ! En couple avec Luce depuis janvier 2017, tandis que je suis marié à June depuis octobre 2016. Tu piges le délire ? Non ? Moi non plus... Et encore, si c'était si facile à résumer... Après courte longue discussion avec June, nous avons signé les papiers. Souhaitant annulé un mariage célébré sous le coup de l'alcool et voulant vivre au mieux ma relation avec Luce, j'ai signé les papiers du mariage que j'ai ensuite remis à June. Et désormais, je souhaite qu'elle refuse l'ajout de sa signature sur les papiers, car il semblerait que je ressente quelque chose pour elle. Moi, indécis, avez-vous dit ? ◑ Profession J'ai toujours voulu percer dans le sport. Mon père n'a jamais voulu, il préférait un métier avec "un avenir" comme il disait. Je me suis retrouvé dans une école de médecine dans laquelle je pensais ne rien comprendre. Aujourd'hui, j'ai réussi à devenir neurochirurgien. Finalement, ça me passionne. Même que je suis formateur des potentiels futurs neurochirurgiens. ◑ Quartier d'habitation Beverly Hills avec Megan & Tea, parce que je pèse dans le game. ◑ Qualités et défauts de ton personnage fêtard • débrouillard • insensible • dépensier • curieux • regard froid, avec un sourire chaleureux • drôle • ouvert d'esprit • bordélique • loyal en amitié • dragueur • infidèle • sportif • compétitif • superficiel • égoïste • cultivé • très intelligent • bagarreur • mystérieux • narcissique • égocentrique • imbu de lui-même • naturel • protecteur • courageux • dynamique • digne de confiance • sérieux dans le travail. ◑ Avatar Dave Franco. ◑ Groupe Les tentacules de la déréliction. ◑ Crédits @tumblr (gifs), @wiise (avatar).

L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire



◑ Tics et manies et de ton personnage
rêve de devenir le plus grand neurochirurgien au monde ✘ n’était pas seul dans le ventre de sa mère, mais avec une jumelle mort-née ✘ vérifie toujours au moins trois fois qu’il a bien activé son réveil le soir ✘ déteste les abricots ✘ peut manger des pâtes tous les jours sans problème ✘ ne sait pas cuisiner ✘ a peur de se noyer à chaque fois qu’il va à la piscine ✘ pratique le foot américain ✘ était le quaterback de son équipe au lycée ✘ ne peut s’empêcher de ramener une fille dans son lit à chaque fois qu’il sort boire un verre ✘ voire plusieurs ✘ préfère la montagne à la plage ✘ a pour animal favori le singe ✘ a beaucoup voyagé à travers les states ✘ ne côtoie plus son père ✘ aide financièrement sa mère quand elle en a besoin ✘ lui rend régulièrement visite ✘ a peur des papillons ✘ a un quotient intellectuel de 170, comme voltaire ✘ a d’ailleurs sauté une classe dans son enfance.

◑ Le petit cocon de ton personnage
Je sais ce que vous vous dites… Que fait un homme de trente-deux piges dans un appartement rempli de jeunes ? Que voulez-vous, j’aime l’animation, le bordel sur la table basse du salon, les cris dans tout l’appartement, l’eau froide de la douche, l’évier rempli de vaisselle et par-dessus tout : les bruits des ébats des autres. Un vrai bonheur. En réalité, je n’ai jamais aimé vivre seul. Mon salaire me le permettrait facilement, c’est un fait, mais j’aime vivre avec des gens. J’aime le bruit, la communion, la vie. Ainsi, l’appartement est assez grand pour accueillir tout un régiment. Enfin… A peu près. Disons que nous avons six chambres au total. Celle de Megan où des sous-vêtements servent de tapis ; je ne préfère même pas savoir s’ils sont propres ou sales. Celle de Tea où bouquins s’empilent sur une étagère, une tasse de thé posée sur la table de chevet. Et la mienne, où le bordel règne, mais un bordel organisé, attention. Tandis que les autres chambres se louent et se vident au fil des saisons.

◑ Que pense t-il de la ville de Los Angeles ?
Vous savez, je suis né ici, j’y ai toujours vécu, donc je n’ai pas trop d’avis. En revanche, je ne quitterai cette ville pour rien au monde. J’y ai ma mère, tous mes amis, mes collègues à l’hôpital. Pour rien au monde. Cette ville est ma ville, pour toujours. Et puis, je connais chaque recoin. C'est MA ville, MON territoire. Ouais, j'suis comme ça moi.

◑ Pourquoi avoir choisi ce groupe ?
J’ai toujours été un grand déconneur. Beaucoup trop d’ailleurs, sinon je ne me retrouverais dans le merdier dans lequel je suis. Chirurgien le jour, gros fêtard la nuit. J’enjaille le dance-floor comme personne. Je prends la vie comme elle vient, ne me posant pas de question sur le lendemain. J’ai l’art pour profiter du moment présent, spécialement en compagnie de jolies demoiselles.

◑ Quel est le petit secret de ton personnage ?
C’est un secret que je garde exclusivement pour moi. T'façon, personne ne me croirait. Je n’ai pas envie d’étaler mon intelligence au monde entier. Je l’avoue. Je pourrais me la péter comme j’ai l’habitude de faire, mais je préfère jouer au crétin et au gars qui fait des blagues que tout le monde apprécie. Au moins, mon QI élevé sert dans mon travail. Mais je le laisse de côté quand je partage des moments avec mes amis.

Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton prénom/pseudo Ludi. Ton petit âge 22 ans. Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens J'ai faim. Personnage inventé ou scénario Inventé. Où as-tu connu le forum ? Presque un an que j'y suis... Un dernier petit mot ? Prout. #gamine

Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque

Code:
[url=http://vice-et-versa.forumactif.org/t3159-josh-mccarthy-lorsquon-na-rien-on-na-rien-a-perdre-vers-2][color=red]◑[/color][/url] <span class="titlecat1">Dave Franco</span> - Josh McCarthy
[b]Josh McCarthy : [/b][i]Beverly Hills[/i]
[b]Josh McCarthy : [/b][i]Neurochirurgien[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Team Gru
Josh McCarthy
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 1645

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Sam 2 Sep - 20:51



"Il y a plusieurs façons d'être con, mais le con choisit toujours la pire !" © F. Dart


« Monsieur et Madame McCarty, nous sommes désolés. Nous avons fait tout ce que nous avons pu, mais l’autre enfant été trop faible. Il n’a pas survécu… » J’étais le seul survivant. J’aurai pu avoir une sœur jumelle, mais il en a été autrement. Mes parents étaient alors ravis de m’avoir, mais en même temps triste d’avoir perdu leur second enfant. L’atmosphère était étrange, dérangeante. Je fus avec. J’ai eu, cependant, une enfance des plus normales. J’étais chouchouté, en ayant été le seul enfant des McCarty, mais mes parents étaient donc très exigeants envers moi. Avec un père qui ne me faisait aucun cadeau. Il voulait que je sois le meilleur, dans tous les domaines. Il faut dire, mon père avait une bonne situation, avec un beau salaire que le poste de juge pouvait lui offrir. Ma mère était plus simple, mais pas moins méritante, à son poste de secrétaire médicale pour le petit cabinet du quartier. J’étais beaucoup plus proche de ma mère, c’était un fait.

« Monsieur et Madame McCarty, je vous ai donné rendez-vous pour parler de votre fils. Josh est un enfant très intelligent. Je dirai même, en avance sur son âge. » Mes deux parents se regardèrent très étonnés de cette nouvelle. « Vous pourriez envisager de le transférer dans la classe supérieure sans problème. » Ce fut chose faite. Il s’est avéré que ma petite tête de con, comme disait mon père, était en réalité rempli de connaissance, plein de bonnes choses. J’avais enfin le bonheur de clouer le bec de mon géniteur, de quoi esquisser un léger sourire de satisfaction. Dans cette nouvelle classe, on me regardait bizarrement, parce que plus vieux d’un an. Je trouvais cela complètement débile. Juste un an, c’est comme les personnes de fin d’année, cela revenait au même au final. Niveau études, j’avais toujours de bonnes notes. Tout le monde me disait que je pourrais finir avocat, dentiste ou encore architecte. Que des métiers qui me faisait dormir debout.

« Josh, le sport, c’est niet. Tu vas aller en école de médecine et devenir un grand chirurgien renommé. » dit mon père en levant son index dans ma direction. Je détestais quand il faisait ça. « Mais puisque je te dis que je veux aller en faculté de sport ! Maman, dis quelque chose ! » « Ton père a raison Josh… » C’est alors que je me retrouvai avec une blouse blanche dans un hôpital quelques années après. Il était beaucoup plus fort que moi. J’avais beau être têtu, il gagnait toujours à ce jeu-là. J’avais pourtant été le quaterback de l’équipe. J’étais aussi fort qu’intelligent. L’être parfait, vous pouvez le dire. C’est pourquoi, mes parents ne voulaient pas que je gâche mon intelligence au profit de mon talent. Injustice.

« Docteur McCarthy, on vous attend pour une chirurgie du nerf périphérique. » La blouse blanche m’allait bien. Finalement, la chirurgie était devenue ma vie, ma passion. Ma première vraie intervention ? Une exérèse de tumeur extra-parenchymateuse de la convexité du cerveau sans atteinte de sinus veineux dural par craniotomie. Je m’en souviendrais toute ma vie. Désormais, ma vie n’était plus du tout la même que lorsque je suis rentré à l’hôpital en tant qu’interne. Mon père a quitté ma mère pour une gonzesse plus jeune, presque mon âge. Ma mère s’est retrouvé un homme, qui avait une pimbêche de fille en prime. Cette fille pue le poney à chaque fois que je la croise, elle me sort par les trous de nez. Bref, tout avait changé. Je ne vivais plus chez mes parents depuis un bon nombre d’années, mais préférais partager un grand appartement avec plusieurs personnes devenus amis. Et pour couronner le tout et parfaire ma vie, j’étais devenu formateur pour les futurs neurochirurgiens. J’avais voyagé pour divers colloques de neurochirurgie, étant l’un des meilleurs du pays. La belle vie.

Bien que mon travail me prenait énormément de temps et que j’adorais ce que je faisais de ma vie, je n’oubliais jamais ce brin de folie constant qui m’habitais depuis toujours. Non. J’avais même déjà participé à de nombreux Spring Break à Miami, étais allé à de nombreux festivals de hard rock alors que je détestais cette musique mais adorais l’ambiance, tout un tas de choses dingues. Je couchais même avec des filles dont leurs prénoms m’étaient totalement inconnus, seulement la couleur de leurs sous-vêtements. Cette vie-là n’était pas connue à l’hôpital, bien sûr. Je perdrais toute crédibilité. Alors, pour fêter l’anniversaire de mon meilleur ami, nous sommes partis tous les deux à Las Vegas. Un rêve de gosse. A nous deux le casino.

Je fus revenu marié. La soirée a tourné au vinaigre. Et pas à mon pote, non, à une de mes élèves que je formais. Le bordel. Je l’avais croisé dans le casino, la machine à sous juste à côté de la mienne. Elle venait enterrer à la vie de jeune fille d’une de ses amies. On a bu. Beaucoup trop bu. On s’est embrassé, on a couché ensemble, et on a trouvé que la meilleure idée pour se souvenir de cette soirée mémorable était de se marier. Quelle brillante idée. Cette fille a sept ans de moins que moi et on bosse dans le même hôpital. Ma vie prenait désormais un tout autre tournant. « Je crois que j’ai merdé sévère. » dis-je à mon ami sur le trajet du retour pour Los Angeles.

Il fallait divorcer. C’était la seule solution. Ce mariage n’avait aucunement été souhaité. Nous ne souhaitions tous les deux pas continuer comme cela. C’était clair : j’allais appeler mon pote avocat pour qu’il me file les papiers nécessaires et je les transmettrais à June après avoir apposé ma signature sur les documents. Chose que j’ai faite sans perdre de temps. Entre temps, j’avais rencontré Luce, un petit bout de femme incroyable avec qui j’ai entamé une relation. Une relation stable, nous souhaitions. Elle avait eu l’honneur d’envahir mes pensées pendant des jours et des jours, voire des semaines entières, avant que l’on se retrouve dans le plus grand des hasards, au détour d’une rue. Luce était adorable, en plus d’être super sexy. Bref, elle était vraiment le genre de nana qui me plaisait. C’était une évidence. Et, bizarrement, j’avais envie que ça dure, que ça aille loin avec elle. C’est alors qu’un fameux soir, j’ai déposé ma signature sur les papiers de divorce que j’ai ensuite transmis à June. Il était clair que je ne pouvais pas sérieusement m’engager dans une relation avec Luce si j’étais marié avec June. Vous voyez le problème, n’est-ce pas ? C’était le bazar ! Depuis que June détient les papiers du mariage, c’est flou dans mon esprit. Je me rends compte, qu’en réalité, je n’ai pas envie qu’elle signe à son tour. Je ne sais pas, c’est vraiment bizarre. Comme si, après ça, tout allait se terminer entre nous. Et que je n’avais pas envie qu’il y ait de fin…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Team Gru
Derek Bullock
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2016
MESSAGES : 773

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Sam 2 Sep - 21:55

ta soeur en string
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Luce H. Kane
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/11/2015
MESSAGES : 2165

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Dim 3 Sep - 0:51

Gniiii cute

Jotem le regard pervers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Fluffy
Aaron Samuels
Team Fluffy
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/08/2017
MESSAGES : 190

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Dim 3 Sep - 10:40


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Unicorn
Alissa Wilson
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/08/2017
MESSAGES : 142

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Lun 4 Sep - 21:23

Je vais être emmerdeuse mais il te manque un petit peu pour la ville huhu
Mais je comprends pour la fiche de flemme, j'ai encore Ali et Sky fifou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Team Gru
Josh McCarthy
Team Gru
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2016
MESSAGES : 1645

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Lun 4 Sep - 23:00

Voilà, j'ai rajouté deux petites phrases. fuck
La bise.

& bon courage pour tes deux fiches. fifou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Team Unicorn
Luce H. Kane
Team Unicorn
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/11/2015
MESSAGES : 2165

MessageSujet: Re: JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)   Lun 4 Sep - 23:20

Je te re valide petit chou à la crème huhu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JOSH MCCARTHY ∆ lorsqu’on n’a rien, on n’a rien à perdre. (vers. #2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme
» Qui ne retente rien n'a jamais rien [12/01 -> Ebène]
» Déces de Mahmoud Darwich
» Rien ne se perd, rien ne se crée [PV On']
» Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-