AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alors, on attend pas Patrick ? [Naïa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héloïse Bennett
Admin Sucrette
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2016
MESSAGES : 5659

MessageSujet: Alors, on attend pas Patrick ? [Naïa]   Ven 7 Déc - 20:52

Le jour de la première est enfin arrivée et avec ça, la fin d’une attente insoutenable. Etant devenue la colocataire de Naïa, j’ai pu assister en direct live à un état de décomposition avancée et permanent chez mon amie qui n’a pas cessé de stresser un peu plus chaque jour. Et pour cause, c’était l’aboutissement d’un projet, le début d’un rêve et d’une carrière qui, je l’espère du fond du cœur, sera prometteuse. Elle a tant travaillé et je ne compte pas les heures où elle a bossé jusqu’à épuisement et jusqu’à s’endormir, tête la première, dans sa soupe. Mon amie a donc mérité que tout se passe bien. Et aujourd’hui est un grand jour. Les évènements ont fait que je me suis retrouvée à bosser pour la Comédie Musicale. Pas forcément un job gratifiant et bien  payé, mais tant que ça suffit à payer le loyer, je ne me plains pas. Et en bossant pour la compagnie, j’ai pu me plonger dans l’univers de Naïa, l’aider à combler ses peurs, à croire en elle et à se convaincre qu’elle allait tout déchirer. Et c’est le cas, ce soir sera l’apothéose pour elle : Naia va briller et je serais sa plus fervente admiratrice. On se connait si bien depuis que nous vivons ensemble. Notre amitié s’est embellie, s’est renforcée et nous avons su panser les maux de nos cœurs même si ce n’est pas évident. Parfois, la crise de larmes survient et le pot de Häägen-Das fait du bien au moral et au cœur. De ce fait, nous nous retrouvons comme deux idiotes à pleurer devant un épisode de Jane the Virgin, fort drôle. Et puis après, on se rappelle que nous sommes ensembles à vivre ici chaque jour. Et tout de suite, ça va mieux. On s’accroche. Il le faut.
Et ce soir, je suis fébrile mais je garde la tête froide. Tout d’abord, je bosse. C’est ce que nous avons fini par comprendre avec Naïa. A la base, j’avais eu les invitation s pour la première, pour Matthew et moi, mais vu les circonstances, tout est parti en fumée et ma grand-mère a bien apprécié de recevoir des places VIP. J’admirerais le spectacle et mon amie, mais du fond des coulisses. Il y a trop de choses à faire et surtout, Monsieur Goldstein m’a chargé de veiller sur Naïa. Il a vu que nous étions très proches – puis dans la compagnie, les nouvelles vont très vite, nous avons même été qualifiées de lesbiennes… - et que j’agissais comme un pansement sur ce petit bout de femme. Aussi, je me suis retrouvée à devoir veiller à ce qu’elle aille bien, qu’elle boive, qu’elle mange et fasse pipi convenablement. Même que Monsieur Goldstein m’a fait peur parce qu’il était, limite, flippant en me disant cela. Mais bon, je suis fière de cettte mission et je prends soin d’elle. Comme en cet instant où le reste de mes collègues me jettent des regards jaloux alors que je suis occupée à amener des sucreries à mon amie afin qu’elle mange. Monsieur Goldstein a exigé qu’elle mange du sucre rapide pour qu’elle soit en forme, toujours avec son regard effrayant. Je me dépêche de la retrouver dans sa loge alors qu’elle est en train de se faire coiffer et maquiller. Une vraie beauté. « Coucouuuuu ! » Je m’exclame en brandissant fièrement le sachet venant tout droit du Starbucks. « Le Big Boss veut que tu manges du sucre alors me voiciii !! Comment te sens-tu ? » Je viens me poster en face d’elle et fixe son visage rebondi… Et stressé. « Mon dieu, tu es tellement belle ! Tu es plus jolie que Nicole Kidman, je t’assure. » Je me mets à rire, la fixant avec émerveillement. « Dommage qu’il n’y ait pas Ewan Mc… » Mais je me tais, sentant mon ventre se tordre à l’évocation de ce nom banni de mon existence. « Enfin d’Ewan tout court. Ça aurait été géant. » Je m’installe sur un tabouret que je ramène en face d’elle et ouvre le sachet exhibant un chocolat viennois, une paille pour qu’elle boive dedans et n’abime pas ses dents et son rouge à lèvres. Et puis un muffin dont je coupe un petit morceau et le lui cale entre ses dents. « Mon dieu, tu te rends compte que dans vingt ans, je pourrais dire à mes enfants que j’ai nourri Naïa Argent le jour de sa première ?! Les gens me croiront jamais ! » Je pouffe de rire, en lui présentant le gobelet muni de sa paille pour qu’elle boive un peu. « Ce n’est pas trop chaud ? » Je demande avant de poser le tout et d’arracher un morceau de muffin que je lui présente. « Mon dieu !! Comme j’ai hâte de te voir sur scène ! Tu vas tout déchirer ! J’ai trop hâte et puis tu es si jolie. J’ai trop hâte de te voir dans tes costumes, pas vrai qu’elle est belle, hein ? » Que je demande à l’attention des filles se trouvant avec nous. J’ai suivi chaque répétition, je l’ai regardé évoluer avec fierté. Et dire que ça y est, nous y sommes. C’est fou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alors, on attend pas Patrick ? [Naïa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bah alors, on attend pas Patrick ? • Skandar
» [EVENT SANGO RP1] Bah alors, on attend pas Patrick ?
» Alors je t'en prie entends-moi si je crie SOS [Livre I - Terminé]
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: d'où venons-nous :: Hollywood :: Grauman's Chinese Theatre-