Vice et Versa
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 712

MessageSujet: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 24 Fév - 4:06



Elsa Diana Wilkerson

❖ Nom Wilkerson ❖ Prénom(s) Elsa Diana ❖ Date et lieu de naissance 18 juin 1993 à Chicago ❖ Nationalité Américaine ❖ Orientation sexuelle Hétérosexuelle ❖ Statut civil Célibataire ❖ Profession et/ou études Étudiante au Baccalauréat en Médecine ❖ Décris ton personnage en quelques adjectifs Ambitieuse / Passionnée / Curieuse / Persévérante / Coquette / Cultivée / Féminine / Franche / Indépendante / Insolente / Ironique / Leader / Méthodique / Rationnelle / Snob / Loyale / Pudique ❖Avatar Emma Watson ❖ Groupe La question sinuosïdale ❖ Crédits thejariana (tumblr)


L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire


A vécu les trois premières années de sa vie à Chicago – Retourne à Chicago chaque année pour voir sa famille - A un grand frère de cinq ans de plus qu’elle : William Victor Wilkerson – Ne fus jamais très proche de son frère : c’était plutôt chien et chat entre eux – Son frère est maintenant à New York travaillant comme comptable - A fait de la danse classique de cinq à huit ans puis, du ballet jazz jusqu’à ses 15 ans – Populaire à son école privée durant son enfance – l’entreprise en assurances de son père a été emportée durant le Krach boursier de 2008 - Redevenue populaire à ses 14 ans à l’école publique – Ne se laissa jamais marcher sur les pieds - A été cheerleader puis, capitaine dès ses 16 ans –  Tiens un journal intime – Adore écrire - A le palais raffiné – enfant, adorait se déguiser – voulait devenir actrice plus jeune – Étrangement, a toujours été bonne en art et en science, mais pas en langues – Avait de bonnes notes à l’école – A adoré la dissection en biologie à l’inverse de ses camarades de classe - Voulais devenir chimiste à ses 17 ans – A fait un an de science pures à l’université de Los Angeles, mais a abandonné – Est entrée en médecine et est actuellement à sa troisième et dernière année – N’a eu que des A en médecine - Veux devenir neurochiurgienne et faire de la recherche sur le cerveau – Fréquentait son petit ami Zachary depuis ses 16 ans – N’a jamais eu un autre amoureux – Déteste les faibles et ceux qui ne font rien pour s’en sortir – Déteste les drogues et les gens qui les utilisent – Est intolérante avec certaines personnes – Peut passer pour froide et mesquine au premier abord – Aime quand même sortir avec ses amis, – A beaucoup d’amis, mais peu d’amis proches –

Que penses-tu de la ville de Los Angeles ? Originaire de Chicago, Elsa n’y est resté que trois ans de sa vie. Oui, elle retourne dans cette ville pour voir, par obligation, sa famille. Toutefois, sa ville c’est bien Los Angeles. L’eau est glaciale comme sur tout le pourtour du pacifique, mais cela ne l’empêcha pas de passer du temps à Santa Barbara. Elle avait même essayé le surf à ses 15 ans. Elle fut plutôt nulle, mais ne lui dites pas : elle pourrait mal le prendre. Ayant vécu à Beverley Hills jusqu’à ses 13 ans, Elsa eut peur de devoir quitter Los Angeles pour une ville moins cher. Avouons qu’elle préfère ce quartier à tous les autres ses pas l’a conduisant encore régulièrement au centre commercial de Beverley Hills. Concernant ton groupe choisi, pourquoi avoir choisi celui-ci ? Peut-être mesquine au premier abord, Elsa Diana Wilkerson ne sera pas la première à sortir de ses gonds. Elle aime s’amuser avec des amis, mais rien de ceci ne dépassera sa passion pour la science de la vie. C’est une jeune femme ambitieuse désirant comprendre le monde dans lequel elle vit. Elle est très passionnée et curieuse. Parfois, elle passe énormément de temps à étudier le soir refusant des sorties entre amis. Son petit ami, Adam Jones, l’a donc quitté pour cela. Malgré tout, Elsa n’en fit pas tout un plat. Comme si … Comme si l’amour se fut érodé au profit de la connaissance. Quel est ton petit secret ? Elsa Diana Wilkerson n’a vraiment rien à cacher. Si on la cherche, on la trouve. Ce n’est pas une personne secrète. Les secrets, c’est pour les gens qui n’ont pas confiance en eux. Elle si ! Se sont surtout les secrets des autres qui sont en danger lorsqu’elle est dans le coin. Ok, juste les secrets de ses ennemis. Héhé. Bon ! Il est vrai qu’elle ne peut pas être parfaite. Elle a diverses peurs tels les insectes, les trucs visqueux, les souris ... Une vraie fille. (Soupir). Certes, la plus grande serait bien le vide. Non qu’elle refuserait de monter dans une tour à bureau. C’est plutôt de regarder en bas le problème. Non qu’Elsa refuserait non plus d’aller en randonnée au grand canyon. Voyons ! Ce sera seulement sur place qu’elle aviserait de possibles conséquences.


Du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien...


Parce que nous sommes curieuses, forcément, nous allons te demander touuuuut un tas d'informations bien croustillantes à ton sujet. Ton pseudo/prénom Ariane, la petite Miss Caprice, mais je sais que vous adorez  huhu   Ton petit âge 29 ans ...  fall   Ce que tu fais dans la vie à part tuer des gens Me créer un dc sur Vev.  Arrow   Où as-tu connu le forum? J'étais presque là à sa construction. Je faisais juste la supporter bon. Ça compte aussi.  Ouaaaaaah Un dernier petit mot  heart3hug  heart3  



Être ou ne pas être, telle est la question sinusoïdale de l'anachorète hypochondriaque


Code:
[b]Emma Watson:[/b][i][url=Url de la fiche de présentation] Nom Wilkerson Elsa D.[/url][/i]
[b]Elsa D. Wilkerson : [/b][i]Downtown[/i]
[b]Elsa D. Wilkerson : [/b][i]La Question Sinusoïdale[/i]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elsa D. Wilkerson
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 23/02/2016
MESSAGES : 712

MessageSujet: Re: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 24 Fév - 4:07


Et une petite citation pour démarrer l'histoire!



Aucune vie ne peut être décrite comme un conte de fée. Soyons réaliste. La mienne n’échappe pas à cette règle. Je fus la petite princesse de mon père, Johnny William Wilkerson et la beauté rare de ma mère, Cassandra Wilkerson dites Lefebvre. Ma mère est d’origine canadienne et plus précisément du Québec. Je connais le français depuis ma plus tendre enfance et je me fis toujours une fierté de prendre l’option français à l’école. Mon grand frère a aussi toujours su parler français, mais n’a jamais eu cette volonté de prendre des cours pour le perfectionner.

Pour tout dire, mon frère et moi cela a toujours été comme chien et chat. On n’a jamais été d’accord sur rien. William a cinq ans de plus que moi et il me le rend bien. Toujours là pour me rabaisser devant mes amies en venant me chercher à l’école ou au beau milieu du centre-ville même. Je sais avoir toujours été la favorite de mes parents. Il a probablement été jaloux. Rebelle, il doit avoir trois tatouages et deux piercings si ce n’est pas plus sur son corps. Enfant, il adorait les jeux vidéo et peinait à en avoir de notre mère. À l’inverse, maman me donnait tout : des jouets aux vêtements en passant par les chaussures. Je dois avoir plus d’aptitudes dans la persuasion que mon frère. Oui. Je dois encore avoir 20 paires de chaussures si ce n’est pas plus. J’invitais souvent mes amies à la maison. Jamais, je n’oubliais une fête d’anniversaire. À 10 ans, j’étais la plus populaire de mon école privée.

Oui, de mon école privée. J’étais riche. Mon père était le PDG d’une compagnie d’assurances basée à Chicago. La compagnie prospéra tellement que nous pûmes déménager à Los Angeles dans le beau quartier de Beverley Hills. J’aimais marcher dans le quartier saluant les célébrités lorsque j’en voyais passer. Beverley Hills est un quartier calme, mais il y a toujours quelque chose à faire. Ma mère y fut une bénévole hors pair. Elle participait énormément à la vie de Los Angeles donnant à des organisations caritatives. Ah oui, j’adore aussi me rendre sur le lieu des Academy Awards. Bon, je ne put jamais y entrer le jour J évidemment. Certes, juste de m’y promener me faisait sentir importante. Haha ! Jeune, je voulais devenir actrice justement. J’avais pris des cours de danse privée. Puis, je pris l’art dramatique au début de mes années d’école secondaire.

Certes, mes rêves de jeunesse se sont dissipés lorsqu’en 2008 la compagnie de mon père se fit emporter par le krach boursier puis, par la récession économique. À terme, on dut quitter la villa de Beverley Hills pour une maison moins cher dans le quartier d’Hollywood. J’avais longuement écouté mes parents sur le pour et le contre de quitter Los Angeles. J’avais l’impression que mes rêves, que ma vie s’effondrait. Qu’est-ce que mon père ferait dorénavant ? Ma mère reprendrait-elle le travail ? Ayant déjà 18 ans, William ne nous suivit pas toutefois. Il déménagea à New-York suivant des études en comptabilité tout en travaillant à mi-temps comme serveur dans un restaurant chic. Tss. Lui, il a préféré fuir lorsque les problèmes ont commencé. Cela fait longtemps que je n’ai plus entendu parlé de lui. Je ne m’en plains pas pour tout dire.

Je ne fus plus moi-même pour les quelques mois qui suivirent. Je restais en contact avec une seule amie de mon école privée. J’avais peur. Je crois que ce fut les mois ou mon journal se remplit le plus vite. Tout le monde était un nouveau visage à l’école. Ils me prenaient pour une snob, une riche même si ma famille avait tout perdu. Donc, je me mis à leur rétorquer qu’eux n’arrivèrent jamais à la hauteur de ma famille. Qu’ils n’avaient jamais rien fait pour être riches, qu’ils ne réussiraient jamais en critiquant. Que ma famille, elle, elle a fait quelque chose. En fait, je crois que je ne suis pas faite pour me morfondre. Vous voyez. La colère a pris rapidement le dessus face à ces idiots à l’école. Je déteste me morfondre sur moi-même et me laisser marcher sur les pieds. Parfois, je vois mes amies tristes. À chaque fois, elles le sont pour de stupides raisons ! Je les secoue un peu ! Je leur parle d’arrêter de pleurnicher sur leur sort ! Que d’autres personnes vivent bien pire ! Non mais, ce ne sont souvent que des broutilles. En gros, je redevins la fille populaire que tout le monde connaît à l’école. Je devins même cheerleader et capitaine de l’équipe de mon école à mes 16 ans. Oui, on en a fait des pyramides.

Je ne sais pas si c’est pour cette raison qu’on s’est rencontré. Oui, il s’appelait Zachary. Peut-être fut-il aussi en cours de biologie. Je me rappelle son dégoût pour la dissection. Enfin, je l’ai rencontré et on … On est tombé amoureux. Il a toujours trouvé étrange que la capitaine des cheerleader soit bonne en sciences et en mathématiques que j’aille quelque chose dans la tête en fait. Et moi qui lui rétorquais être un être d’exception. Eh oui, je suis intelligente !

À ma sortie du secondaire, j’eus de très bonnes notes et fut acceptée à l’université de Los Angeles. Mon père avait toujours voulu que je fasse mes études à Princeton toutefois. Il a tenté de me faire décrocher une bourse, de me faire entrer par la porte de derrière. Certes, le Pdg n’était plus. Maintenant, il n’était que directeur des ressources humaines dans une autre compagnie d’assurances : les entreprises Rothschild. Je ne peux pas dire avoir été très proche de mes parents durant mon adolescence. En quelque sorte, j’avais l’impression de vouloir foncer et regagner le pouvoir, la notoriété perdue de ma famille et de ramener cela à moi. C’était ma vie dorénavant et non plus celle de mes parents. Je déménageais donc avec Zachary dans un petit appartement du downtown.

Toutefois, l’amour s’étiola semblait-il. Apparemment, je n’étais jamais présente à la maison. Il est vrai que je changeais, après un an, de programme pour faire médecine. Je croyais être faite pour les sciences pures. Certes, les cours m’ennuyaient et je finis par montrer des notes de C et D. La médecine me coûte plus cher toutefois. J’ai du même augmenter de quelques heures mon travail comme serveuse au restaurant. Certes, Zachary ne me comprenait plus. Je ne le comprenais plus. Il me quitta.

Parfait ! Qu’il me quitte ! Moi, je vais faire ma vie. J’ai décidé de devenir neurochirurgienne. Il y a tant encore à découvrir sur le cerveau. Si lui n’a pas envie de faire quelque chose de sa vie, eh bien, qu’il s’en aille. Ce n’est pas mon problème. Non, je ne suis plus amoureuse de lui. J’ai 23 ans et cela fut probablement une simple amourette d’adolescente qui se termina un peu plus tard que prévu.

Aujourd’hui, il me reste à peine 1 an d’études pour obtenir le Baccalauréat en médecine. J’ai dû arrêter de travailler au restaurant – avec joie, car ces heures en plus m’éreintaient plus que de mesure. – Oui, je fais mon stage de fin d’étude. Je travaille à l’hôpital de Los Angeles. Mon superviseur est un homme sérieux du nom de Logan Sterlling. Plutôt bel homme en fait. Je crois être vraiment bien tombée pour mon stage.



❖ ❖ ❖
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Goldstein
Admin pas aimable
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2015
MESSAGES : 1077

MessageSujet: Re: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 24 Fév - 6:55

Re bienvenue chez toi heart3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 24 Fév - 7:10

Re-bienvenue ici ma Ariane et bon courage pour ce nouveau personnage cute heart2
Revenir en haut Aller en bas
Edward Samuels
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 11/01/2016
MESSAGES : 747

MessageSujet: Re: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 24 Fév - 23:10

ReBienvenue!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -   Mer 2 Mar - 12:07

Ma belle, je te valide amoureusement !!! cute heart2


La validation de ton adorable personne!
Les lumières du port d'Alexandrie... Chantent encore la même mélodie...


Félicitations!

Maintenant, il ne te reste plus que quelques étapes fondamentales pour que ton intégration soit parfaite. Tout d'abord, je t'invite à créer ta fiche de liens (et de rp en même temps) dans cetopic, puis de créer également une fiche d'évolution dans cette partie là. Tu trouveras également le topic des demandes où il te sera possible de demander un rp, un colocataire, un mariage, une grossesse ou même un multicompte si tu te sens l'âme d'un schizophrène endurci.
Il ne te restera alors plus qu'à RP.

Enfin, une fois que ces étapes seront franchies. Tu pourras également venir flooder ici et participer aux jeux mis en place

Revenir en haut Aller en bas
 
Elsa Diana Wilkerson - Personne n'a dit que la vie serait facile. Parfois, il faut donc la traverser comme si on le faisait avec un mur -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vice et Versa :: Tes rancœurs dialectiques :: Poussez-vous, excusez-moi ! Poussez-moi excusez-vous ! :: Les fiches validées-